Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pourquoi tant de patients atteints du coronavirus sont-ils morts en Italie ?

Parce qu’E&R est toujours à la pointe de l’information et à la recherche de l’exactitude, comme on nous l’a appris, nous pourrions ajouter à ce bon résumé – en regrettant qu’il n’en parle pas – que la pollution est un facteur aggravant des maladies respiratoires, dont bien sûr le COVID-19.

Concernant l’Italie, il n’est donc pas étonnant que le nord du pays soit en proie à une épidémie virulente et mortelle :

Tout d’abord les particules fines transportent le virus, faisant office d’autoroute pour le virus comme le rappelle cet article de La Repubblica (en italien) et comme l’illustre cette animation satellite (en anglais) :

 

 

D’autre part elles fragilisent les poumons qui s’offrent ainsi sans résistance à l’attaque virale.

N’oublions pas non plus, en aparté, l’éventuelle relation avec la présence de paludisme en Italie du Nord, comme le rappelait l’article suivant.

Il semblait donc que cet élément devait être ajouté car la coïncidence entre les lieux épidémiques à forte mortalité et les zones à forte pollution est souvent retrouvée dans les études (que l’on pense à l’est de la France, par exemple).

 

La Rédaction E&R

 


 

La pandémie de coronavirus fait payer un lourd tribut à l’Italie, avec des hôpitaux débordés et un verrouillage national imposé. Mais les experts sont également préoccupés par un taux de mortalité apparemment élevé, le nombre de décès dépassent les chiffres signalés en Chine.

 

Sur les 63 927 personnes atteintes de coronavirus en Italie, 6 077 sont décédées à ce jour. En revanche, la Chine compte beaucoup plus de cas, 81 496, mais 3 274 décès.

En termes très bruts, cela signifie qu’environ 9 % des patients atteints de coronavirus confirmés sont morts en Italie, contre 4 % en Chine. Selon cette mesure, l’Allemagne, qui a jusqu’à présent recensé 28 865 cas et 118 décès, a un taux de mortalité de seulement 0,4 %.

Alors pourquoi cette disparité ?

Selon le professeur Walter Ricciardi, conseiller scientifique du ministre italien de la santé, le taux de mortalité du pays est bien plus élevé en raison de la démographie – le pays a la deuxième population la plus âgée au monde – et de la manière dont les hôpitaux enregistrent les décès.

« L’âge de nos patients dans les hôpitaux est nettement plus élevé – la moyenne est de 67 ans, alors qu’en Chine, elle était de 46 ans », explique le professeur Ricciardi. « La répartition par âge de nos patients est donc essentiellement réduite à un âge plus avancé, ce qui augmente considérablement la létalité ».

Une étude publiée cette semaine au JAMA [Journal of the American Medical Association, NDLR] a révélé que près de 40 % des infections et 87 % des décès dans le pays concernaient des patients de plus de 70 ans.

Et selon la modélisation de l’Imperial College de Londres, la majorité de ce groupe d’âge aura probablement besoin de soins hospitaliers critiques – y compris 80 % des octogénaires – ce qui met une pression immense sur le système de santé.

Mais le professeur Ricciardi a ajouté que le taux de mortalité en Italie peut également paraître élevé en raison de la façon dont les médecins enregistrent les décès. « La façon dont nous codons les décès dans notre pays est très généreuse dans le sens où toutes les personnes qui meurent dans les hôpitaux avec le coronavirus sont considérées comme mourant du coronavirus. » « Après réévaluation par l’Institut national de la santé, seuls 12 % des certificats de décès ont montré une causalité directe du coronavirus, tandis que 88 % des patients décédés ont au moins une prémorbidité – beaucoup en ont eu deux ou trois ».

Cela ne signifie pas que le Covid-19 n’a pas contribué à la mort d’un patient, mais plutôt que le nombre de décès en Italie a augmenté car une grande partie des patients ont des problèmes de santé sous-jacents. Les experts ont également mis en garde contre les comparaisons directes entre les pays en raison des divergences entre les tests.

Martin McKee, professeur de santé publique européenne à la London School of Hygiene and Tropical Medicine, affirme que les pays n’ont pas encore une bonne indication du nombre d’infections bénignes dont ils sont atteints.

Si des tests supplémentaires révèlent que davantage de cas asymptomatiques se propagent sans être détectés, le taux de mortalité diminuera.

Par ailleurs, l’Italie a fait le choix d’intégrer dans le nombre total de décès aussi bien les patients morts du Covid-19 que ceux, positifs au coronavirus, mais morts d’une autre pathologie, politique qui n’est pas forcément celle d’autres pays.

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2418940

    C’est du baratin.

    Il n’y a pas eu tous ces morts en Italie à cause d’un virus fantôme.

    C’est destiné à modeler les esprits et générer des réactions chez les populations.

     

    Répondre à ce message

  • L’Italie est très connu pour exploiter au maximum leurs données pour obtenir des subventions auprès des institutions supranationales. N’oubliez qu’après la Grèce, l Italie pourrait créé un séisme financier mondial. Il ne pouvait pas laissé cette fenêtre.

     

    Répondre à ce message

  • En hiver les vieux crèvent.

    C’est normal. Pas de quoi en faire un plat.

    En 2019 , en France, 60.000 personnes sont mortes d’infections pulmonaires.

    650.000 sont mortes en tout.

    Vous ne le saviez pas ?

    En hiver les hôpitaux sont surchargés. Les urgences sont surchargés toute l’année.

    Vous ne le saviez pas ?

    Vous regardez sans doute BFMWC.

     

    Répondre à ce message

    • Je suis de votre avis.
      Mais néanmoins, il semblerait que les salles de réanimation de Paris, Alsace sont surchargées par les problèmes respiratoires cette année, plus que les autres.
      - Est ce un fake ? Ils mentent, la réa n’est pas plus encombrée qu’avant. Cela me semble gros quand même.
      - Est-ce la décroissance du nombre de lits de réa par rapport à l’année dernière ?
      - Est-ce la panique et la peur qui fait que des gens qui normalement auraient dû être hospitalisés sans assistance, on en besoin, n’arrivant plus a respirer.
      - Est-ce le personnel hospitalier qui paniquant, envoie au premier signe en réa alors que les autres années ils ne l’auraient pas fait ?
      - Est que cette année la santé de la population s’est tellement dégradé que cette grippe les envoie en réa ?
      - Est-ce que cette grippe est plus méchante que les fois précédentes ?

      Curieux quand même qu’a Marseille la réa ne soit pas plus surchargé qu’avant.
      Le covid aurait il peur des Marseillais et du Pr Raoult ?

      Il faudrait avoir des témoins "honnêtes" travaillant régulièrement en réa qui puissent donner leur avis.

       
    • Jay.

      Je suis d’accord avec vous il faudrait que le personnel hospitalier fasse des statistiques pour vérifier les infos diffusées par les media.
      Je sais qu’à Strasbourg les cliniques privées sont en chômage partiel. Cela indique bien que cette affaire est amplifiée.

      Voici par exemple le message que j’ai reçu d’une infirmière libérale dont je connais l’identité




      - vous m’avez vu deux fois en réunion a la brulerie à meaux et peut-être vous rappelez-vous que je suis infirmière ; donc depuis le début de la semaine je tente de m’inscrire à la réserve sanitaire, entre l’absence de liens et les liens foireux ou les applis bordéliques, ce n’est que ce soir que j’ai enfin pu m’inscrire sur le site du ministère, mais entre temps comme je suis solidaire de mes collègues à donf et qu’avant d’être libérale j’ai écumé les hôpitaux aux urgences notament j’ai propose mes services à l’hôpital de meaux qui est à 10 minutes à pieds de chez moi comme aide soignante ou infirmiere peu importe l’essentiel étant de mettre les mains dans le cambouis et bien….la première fois on m’a raccroché au nez j’ai rappele et j’ai eu la DRH herself qui m’a pris de haut, je lui ai dit que je ne me mettrais pas à genou soit ils ont besoin soit ils ont assez de monde elle m’a donné son mail et m’a tout de même remercier d’avoir appelé ; j’ai donc envoyé mes coordonnées mon diplôme et mon attestation ARS depuis 4 jours pas de réponse !!!hihihi !!je suis de ces personnes qui ont toujours pense que nul n’est indispensable ils vont se faire foutre !!mais ça prouve l’état mental de toute cette engeance qui nous gouverne de tous ces gens qui occupent des postes à responsabilités juste pour remplir leur compte en banque mais qui n’ont aucune compétence pas d’anticipation pas d’organisation alors que la chine est l’italie sont dans la merde depuis deux mois et qu’on savait que ça arriverait ici !!!




      N’oubliez qu’une grande partie de la direction des hôpitaux travaille pour l’industrie pharmaceutique. Ce n’est pas eux qui vous donneront de l’information.

       
    • @Jay
      Hum, je penche plus pour le fake, ou tout du moins une sorte de prophétie auto-réalisatrice. Ce virus semble achever plus vite les personnes ayant des déficiences préalables. Il est dit que ses effets peuvent se révéler tardivement par rapport à l’état de lésion pulmonaire avancée. Ça peut donc surprendre des personnes jeunes qui ne se connaissent pas d’immunodéficience grave au moment de l’infection. Ils jouent sur ces cas isolés non diagnostiqués à temps et ne livrent le dossier médical qu’après coup, une fois que l’information tourne.
      Il serait intéressant de connaître le taux d’engorgement des services sur toute la période, ainsi que les motifs d’hospitalisation. Je prédis qu’au début la grande pandémie de psychose a jetté les 1/3 de français hypocondriaques dans la gueule du loup. Plus les gens devenus paranos en montant des tableaux excels de leur température pour suivre l’évolution de leur psychosomatisation, ça peut faire du monde ! Néanmoins les services d’urgences et d’opérations bénignes doivent souffler avec l’arrêt de l’activité économique. Vu la trouille du peuple et la saturation téléphonique je pense qu’ils ont également fermé le service de bobologie. Par contre mes amis libéraux en médecine spé ne sont toujours pas appelés sur le pont. Un seul hôpital de campagne à Mulhouse (+la tente ?) à ce que je sache. Je ne vois pas d’hélicos ou d’avions militaires comme dans les films. Seulement le défilé de 3 pauvres corbillards à la télé, présentés comme la preuve de l’apocalypse en cours.
      Mais ça n’est pas la même chose en Italie, que l’armée russe aide actuellement au risque de confrontations avec les US, pour éviter le papicide. En vrai il doit y avoir une conjonction de phénomènes : moins en moins de ressources accordées à la Santé / vague de babyboomer vaccinés comme des bestiaux / énième vague de pollution... Bam, on dit que c’est à cause d’un virus chinois et on en profite pour verrouiller tout le monde et déployer des forces américaines en Allemagne. Comme quoi malgré la défection de l’UE dans cette crise on voit la toute puissance des institutions du cran du dessus. Puis Raoult est venu mettre son écrou dans la berzingue et on risque de voir un soufflet qui dévoilera le roi nu une fois retombé. La grande inconnue sera de savoir ce que le professeur balancera sur Big Pharma, Buzyn, et ouvrira un débat sur la vaccination à outrance une fois le jour d’après. Après les menaces de mort, essayent-il de lui graisser la pâte ? Y arriveront-ils ?

       
  • Bien vu. Mais les autres ne font pas dans la valeur... Ils ne vont pas s’attaquer aux causes premières ! Un scientifique, salarié, c’est aussi une pute. Il a peur de perdre sa place et l’esprit philosophique chez lui, c’est quasi un 0/10. Il y a des exceptions dès qu’ils s’écartent, sans aller très loin : Ils se font attaquer par des astres de lumière, traités de fous...

    https://www.rtbf.be/info/societe/de...

    Tout d’abord les particules fines transportent le virus, faisant office d’autoroute pour le virus comme le rappelle cet article de La Repubblica (en italien) et comme l’illustre cette animation satellite (en anglais)

    J’ai regardé la région belge et on voit que la moitié nord, la Flandre, est très polluée.. Plus de gens contaminés par le coronavirus qu’en Wallonie, moitié sud de la Belgique. Le Hainaut, à l’est, francophone, où cela avait bien débuté avec de nombreux cas, pourrait amené à des réflexions complèmentaires. Région pauvre.
    La Lombardie, la région : la pollution stagne plus qu’ailleurs ! En tout cas, à Bruxelles, je respire beaucoup mieux ces derniers jours.

    La Flandre, par ses excellents hôpitaux - Gand (les collègues de Raoult !), Anvers et Hasselt - minimise les dégâts. Les Pays-Bas, très polluée, très près de leurs sous, qui rechignaient à confiner, et continuent avec des “oui mais” et des “non”, ont eu le culot d’aller demander à la Belgique de recevoir des patients à eux...

    Dans la ligne E&R : ce système qui ne profite qu’aux porcs, fait par des porcs et pour des porcs, doit disparaître ! Leur " économie ", j’en ai rien absolument rien à foutre... Un Iranien, dont je ne connais plus le nom, disait que si les responsables du Titanic - la typologie “ Astre de Lumière ”, voir Raoult Lebowski - avaient mis au courant plus tôt les gens du bateau, “ la populace ”, il y aurait eu beaucoup moins de morts : la débrouille ! Ils auraient bricolé des choses pour flotter sur l’eau... Prix : 0 euro !
    Je n’ai eu besoin du gouvernement pour rester chez moi, pour avoir l’idée de rester chez moi. Je m’organise comme moi je veux. Je sors tôt, masque [une proche est urgentiste et m’en a donné plusieurs], je fais mes achats et puis je rentre ! Je sais que je vais l’attraper (90% de chance) mais je fais tout pour que ce virus atteigne mon organisme dans un état de " Mike Tyson en coma éthylique ".

     

    Répondre à ce message

  • La vaccination serait à l’origine de l’hécatombe en Lombardie ("... la Lombardie a été le théâtre d’une grande campagne de vaccination contre les méningocoques."). Je vous invite à lire cet article d’Yves Rasir, journaliste indépendant : https://mailchi.mp/neosante/covid-1...[UNIQID&fbclid=IwAR2UdeKhuBtuv3Q0giVVB67yyDgySFyUniZCfiX1SmrMXrawX-rBl_ruMhA

    Je vous invite aussi à regarder cette vidéo de Jean-Jacques Crévecoeur, auteur, formateur et conférencier de réputation internationale depuis 1989 : “Peut-on croire encore en la vaccination ?” : https://www.youtube.com/watch?v=SXI...

     

    Répondre à ce message

  • Il y aussi une chose connue en Italie, les italiens du sud ont une plus forte immunité que ceux du nord, leurs fruits et leurs légumes sont de meilleurs qualités pratiquement tous leurs plats contiennent ail, oignons, huile d’olive, ils sont moins stressés vieillissent mieux et les taux de cancers sont moins élevés que ceux du nord à part les endroits de décharges sauvages de produits toxiques...

     

    Répondre à ce message

  • Ces italiens avec leur méthode de comptage à la con font tout pour affoler la planète ! C’est comme si un fumeur, mort de la grippe était comptabilisé comme mort du tabac ! On peut pas leur dire d’arrêter de déconner ou leur apprendre à compter correctement ?

     

    Répondre à ce message

  • savez vous que la fameuse épidémie de grippe espagnole (en fait US) n’a pratiquement pas plus tué que la grippe, 98% des morts liés à l’épidémie l’ont été de surinfections secondaires. Comment le sait on ? parce que des scientifiques ont déterré des centaines de corps un peu partout dans le monde et ont fait les analyses idoines.
    (cette étude épidémiologique a été effectuée fin XXème siècle et est racontée par Raoult dans une conférence assez ancienne :
    https://www.youtube.com/watch?v=tha....
    donc avec une population dont près de 20% a des lésions pulmonaires et des maladies respiratoires chroniques : c’est logique.

     

    Répondre à ce message

  • Il faut penser au 11 septembre pour New York.
    La pulverisation en poussière du WTC n’a pas arrangé les poumons des new yorkais.

     

    Répondre à ce message

  • Parce que ils parlent avec les mains ! :) :) :)

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents