Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Quand est-ce qu’on invite un célinien pour parler des pamphlets de Céline ?

Alors que Pascal Praud n’a pas encore fini son introduction, Élisabeth (qu’on ne présente plus) saute sur la parole et donne son avis sans que personne ne le lui ait encore demandé mais ça, c’est le privilège de la Lévy. Nous sommes sur CNews, le 5 janvier 2018, et Céline est au cœur du débat.

 

« Il me semble que les gens qui pourraient vouloir lire ces trucs, pour des mauvaises raisons, c’est-à-dire simplement pour ratiociner leur propre antisémitisme en boucle, ont déjà accès sur des sites négationnistes arabes etc. etc. à des PDF de ces pamphlets c’est comme ça que moi j’en ai pris connaissance... Donc je ne crois pas qu’on devienne nazi en lisant Mein Kampf, je ne crois pas qu’on devient antisémite en lisant ça, en revanche ce qui est intéressant c’est que si vous voulez on voit un antisémitisme à la fois qui annonce le génocide c’est-à-dire Céline est antisémite très tôt et pas à la façon des antisémites français si vous voulez qui dont beaucoup ont ensuite euh été résistants ou ont sauvé des juifs si vous voulez mais il est déjà génocidaire il est déjà pour le massacre ça c’est quand même fascinant, ça apporte quelque chose à la connaissance. »

C’est à 2’40 que Pascal (Preud), avec d’infinies précautions, reprend doucement la parole de son émission à son invitée. Tout le monde se tait, c’est le Grand Respect. Peu après l’intervention brillantissime mais quelque peu fougueuse de la Lévy, la parole passe à Clément Viktorovitch, qui est contre la réédition pour des questions littéraires :

 

« On ne doit pas pouvoir trouver de qualités littéraires à ce type de texte.... Mais ce sont aussi des documents historiques et je souscris totalement à ce que vient de dire Élisabeth Lévy. »

Bon OK, les contradicteurs sont restés à la porte du studio, le débat va dans le même sens... Y a pas un pilote célinien dans l’avion ? On se ferait moins chier, plutôt que d’entendre toujours les mêmes arguments dans la bouche des mêmes relais de la pensée dominante plus ou moins nuancée, plus ou moins argumentée.

Et là, on s’adresse directement à tonton Gallimard : publie les pamphlets, vire les notes polluantes des gardiens de la Morale Oligarchique qui fait braire tout le monde depuis la prise du pouvoir des Emmerdeurs qui nous bouffent le quotidien, rends hommage à Céline, allez, un peu de courage, qu’on rigole un bon coup !

 

 

On n’a pas regardé le reste de l’émission, une pub a surgi sur Dailymotion. Du coup on a loupé la sortie de Joffrin, dit Lolo le bafouilleur, qui connaît bien la collaboration, hin hin hin !
Il y a un pépé à côté de la Lévy qui souligne que l’éditeur québécois des Écrits polémiques est proche du Front national – quelle horreur – et une minette bronzée UV sortie d’on ne sait où mais qui s’appelle Frédérique Bedos nous fait la leçon en robe de femme de ménage : « le talent peut être au service de choses bonnes comme de choses mauvaises ».

 

 

Frédérique, nous dit Wiki, a été choisie par François Hollande « pour intégrer le comité de parrainage de “La France s’engage”, le chantier présidentiel consacré à l’innovation sociale jusqu’en 2017 ». Et puisqu’on s’ennuie un peu pendant le 243 000e débat sur « Céline le génie méchant », on a découvert que Frédérique avait fondé le Projet Imagine après avoir rencontré le beau François. Oh oh, qu’est-ce que c’est que le Projet Imagine qui lui vaut d’être invitée sur un débat Céline ?

Le Projet Imagine se décompose en deux piliers :

- les films Imagine ont pour mission d’informer, inspirer et pousser à l’action. Ils obéissent tous à la même ligne éditoriale : il s’agit de faire du journalisme avec espérance
- l’objectif des films consiste à lever un grand mouvement d’engagement populaire qui cherche à inventer une autre façon d’être au monde : c’est le mouvement Imagine.

Ah, d’accord. Bref, Céline aurait été encore de ce monde (pourri), il aurait conchié dans des termes que la morale réprouve toute cette petite assemblée qui exalte la liberté d’expression tout en voulant l’encadrer à mort.

Écoutez Pascal Praud à 7’04 :

« Mais vous avez tout lu ? Parce que c’est vraiment très ennuyeux. C’est répétitif, c’est toujours la même chose, c’est pas très intéressant, c’est pas très bien écrit, curieusement c’est pas très intéressant et c’est très répétitif. »

 

Diable, il tient vraiment à garder son émission !

Finalement, même après sa mort, Céline nous fait encore bien rire.

Céline, une œuvre de son temps, et des temps suivants,
lire sur Kontre Kulture

 

Louis-Ferdinand, sur E&R :

 






Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Cette caste représentant moins de 1% de la population a peur. A-t-elle raison ?

    Si on considère qu´il suffirait que les gens lisent ces 3 livres pour se rendre compte de toute la réalité, des responsables des boucheries modernes, de 1914 comme celle d´aujourd´hui, sans parler de 1939-1945 ; oui ils doivent avoir peur.
    Si on regarde la réalité, la lobotomisation généralisée, TF1 pour tous, Arte pour les intellos lobotomisés, TéléStar pour les idiots, Télérama pour l´élite, France Inter à la radio ; il n´y a pas grand risque. Et Facebook pour le futur de l´information.

    Pourtant, tout ce que dit Céline, jusqu´à ce qu´on prouve le contraire, est vrai, car souvent recopié du Talmud ou des journaux juifs de l´époque, qui ne se cachaient déjà pas pour dire clairement ce qu ils voulaient.
    Quand aux écrits, le fond et la forme, n´importe quelle page du Voyage ou de Bagatelles surpasse les 500 livres de la rentrée littéraire, que les Charlies cultivés achètent.
    De facon synthétique, il y a tout chez Céline, sur les relations humaines, les sujets historiques, politiques. Je n´ai pour l´instant trouvé que deux oppositions à ces écrits.
    Tout d´abord, à la suite de Nietsche, il prétend que la religion catholique en tant que fille de la religion juive ne s´en sortira pas et est condamnée à souffrir. Mais Pierre Hillard nous rappelle que le catholicisme met de fait fin à la religion juive, qui crée une nouvelle religion, le talmudisme, écrit entre 100 et 500. Explication plus logique et salvatrice que d´accepter sempiternellement le sourire aux lèvres, la boucherie suivante.
    Puis, un intérêt pour Freud et la psychanalyse, mais pas facile en 1932 de comprendre la passionnant thème de l´inconscient que Freud, subventionné par les Rotschilds met à jour, et l´arnaque du freudisme, et ses théories de " l´enfant pervers polymorphe ", en droite ligne des travaux du Dr Kingsley, et de la légalisation de la pédophilie.

    Il faut diffuser la parole du grand homme pacifiste face aux éternels faiseurs de guerre et de mise en esclavage des nations et des hommes.

    Durant ce débat de Praud, remarquons qu´on invite plus Eugène Saccomano, le spécialiste de foot ayant écrit un très présentable livre sur le Goncourt 1932, ou Assouline, sioniste de combat mais connaisseur de Céline.
    En 2018, c´est Praud et Élysabeth Lévy. A-t-on raison de traiter les gens comme du bétail ?

     

    Répondre à ce message

  • Le binoclard bafouille, en substance, sur un rythme accéléré : ce Céline n’a aucune qualité littéraire, ne devrait avoir aucune qualité littéraire parce qu’il ne parle pas bien des pfuitt, et c’est un des grands écrivains français, donc on doit en parler au titre de la recherche historique.
    Faudrait savoir ! Littéraire, pas littéraire, petit, grand, célèbre, inexistant, au Panthéon ou à la fosse commune ?
    Elisabeth Levy parvient à rendre hommage à Céline, à sa façon brouillonne. Mais c’est vrai, on veut du célinien sur les plateaux !
    Et je comprends ceux que le style exalté de Céline fatigue. Il n’en est pas moins percutant.

     

    Répondre à ce message

  • Si on n’est pas antisémite il suffit de voir une foi la Lévy pour le devenir, cette bonne femme est absolument in-sup-por-table. Mais elle est loin d’être la seule dans la communauté, la Cabana par exemple est un autre caractère de grande qualité.

     

    Répondre à ce message

  • "On ne doit pas pouvoir trouver de qualités littéraires à ce type de texte...."
    Mais pour qui se prend viktor ???

     

    Répondre à ce message

  • Moi j’ai plutôt vu Lévy défendre Céline, avec certes des nuances mais le défendre quand même... Loin d’être hystérique à son propos, on pourrait même dire qu’elle a une fascination/répulsion envers lui.

     

    Répondre à ce message

  • "Ce sont les esprits pervers qui rendent la vie insupportable. Ils trouvent des intentions partout."
    Céline. L’école des cadavres.

    AHHHH AHHH.....

     

    Répondre à ce message

  • #1877474

    Céline serait-il plus ou moins antisémite aujourd’hui ? Qu’aurait-Il dit s’il avait pu être présent à cette émission ? Ce sont de bonnes questions, non ? Que Joffrin qui, jeune, passait toutes ses vacances chez les Le Pen, nous donne un avis.
    J’aime bien Lévy sur ce coup là. Elle coupe brillamment l’herbe sous le pied des clowns qui la côtoient.

     

    Répondre à ce message

  • C’est fascinant.

    D’une part on fait un débat sur un génie de la littérature française (et peut-être au-delà) car, il faut bien le dire, il y a l’avant et l’après "Voyage au bout de la nuit", et l’aboutissement stylistique est superbe ; d’autre part, on loue son talent mais pas l’expression de son talent. Ça leur fait mal.

    Soral, dans sa rubrique "l’antisémite du mois", démontre un rejet des talmudistes/yahwistes/sionistes de la part de beaucoup de figures historiques, de Voltaire à Kant, da Patton à Nixon, da Franklin à Nietzsche, da Proust à Audiard, j’en passe et des meilleurs, jusqu’à 1945, et depuis, c’est que de la pommade pour les Juifs. C’est comme si, d’un coup, en 2018, on ne pouvait parler des Chinois qu’en termes positifs, et jamais de leurs malversations et autres crimes.

    Surtout, c’est la liberté ici qu’on tente de bafouer ou de promouvoir : on peut chier sur le Christ, balancer sur les muslims, casser du bosch ou du rosbiff, du ruskoff, du ricain ou du rital, du nègre ou du bicot, de l’espingouin ou du niak, mais, oh, putain ! Cette liberté s’arrête nette si...

    Les deux camps s’en sortent bien par ailleurs ; les uns sont des libertaires, les autres des défenseurs d’innocents opprimés.

    Vérité. Libre arbitre. Liberté d’opinion. Liberté d’expression. Aujourd’hui, c’est le mensonge qui prévaut, le non choix, aucune liberté d’opinion et une liberté d’expression très encadrée. Ce débat en est l’illustration parfaite.

     

    Répondre à ce message

  • Gallimard semble avoir suspendu son projet de réédition des pamphlets de Céline. On se demande bien pourquoi... ( bah en fait, non.)
    Kontre Kulture va t’il les éditer ? Je l’espère en tous cas...

     

    Répondre à ce message

  • praud n’est plus un commentateur de foot ? Il fait dans le débat, voire se rend coupable de tentative de complicité d’information de la populasse comploto-populiste à rééduquer ? merde, voilà pourquoi ce sport est inintéressant.... et l’émission de C news, du groupe Anal+ aussi.... J’apprécie pourtant la météo, avec Alexandra Blanc ! çà nous change de de haas, autain, schiappa.....

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents