Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Quand les pompiers et les gendarmes se montrent solidaires des Gilets jaunes

Les corps constitués se révoltent contre leurs cadres maçonniques

Cholet : des sapeurs-pompiers tournent le dos aux élus pendant une cérémonie

 

Grand Est : des gendarmes enlèvent leurs casques devant les Gilets jaunes

 

À ne pas manquer, sur E&R :

Le Système bascule-t-il ? Lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Le système est en train de se relever du KO de samedi.

    Première offensive, isoler les gilets jaunes dits modérés et en faire son interlocuteur, même si la base des manifestants n’a pas validé cette représentation.

    Deuxième offensive, imposer des manifestations en dehors de Paris, le pouvoir ne veut plus se mettre en danger avec des images de violence comme lors des deux derniers samedi, il fera tout donc pour cantonner la colère en province.

    Troisième offensive, judiciaire cette fois-ci, frapper vite et fort, quitte à prêter le flanc à une justice à deux vitesses, laxiste avec les forts ou les Black Blocks, fort avec les faibles, à savoir avec les pères de famille qui se sont fait arrêter Samedi dernier.

    Quatrième offensive, politique, Macron ne peut rétablir l’ISF immédiatement d’un point de vue technique, Bercy n’est pas prêt, c’est lié à la mécanique du prélèvement à la source et à l’année dite blanche. Pas avant fin 2019-début 2020 selon moi. Donc reste quatre options :

    - Suppression des taxes prévues sur le tout début 2019, auquel cas le quinquennat de Macron est terminé y comprit toute sa stratégie éco tournant autour de la transition écologique à marche forcée. Cela créerait un précédent pour toutes ses réformes qui sont dans les cartons, celle des retraites notamment.

    - Faire sauter Philippe, ce qui implique une stratégie du pourrissement sur laquelle le premier ministre porterait toute la responsabilité, surtout en cas de prochaine manif sur Paris et donc d’augmentation de la violence.

    - Dissolution, mais là aussi, avec le risque de perdre le peu de marge de manoeuvre que Macron possède.

    - Augmenter le SMIG, mais ce n’est pas la revendication première des gilets jaunes et ça ce résoudra en rien le problème des taxes de contrainte et globalement le ras le bol fiscal.

    On le voit bien, le pouvoir est en échec, sauf si des traitres au mouvement arrivent à le torpiller de l’intérieur, à cet égard, se méfier de celles et ceux qui déclarent ne pas vouloir négocier avec Matignon car subissant des menaces de mort, surveiller également Mélenchon.

     

    Répondre à ce message

    • @ goyband

      Il faut complètement renverser la vapeur .Au niveau de l’UE de l’euro, de toute l’Assemblée national avec une dissolution, remettre tout à plat au niveau de la justice .Les choses sont allé trop loin , cette dictature qui s’est mise en place doit être balayée .Il faut être gouverné par des gens responsables en arrêtant cette corruption et ce noyautage .La presse également ,il y a du nettoyage à faire la aussi .Il ne faut pas faire des mesurettes et du rafistolage, tout cela a assez duré ...

       
    • Samedi à Paris n’est pas le KO du système, mais son offensive la plus radicale jusqu’a maintenant. Les casseurs, pillards et brûleurs de bagnoles sont des crétins qui sont objectivement (conscients ou non) les meilleurs alliés du pouvoir. Ces idiots utiles vont fournir à Macron et ses amis le prétexte parfait pour déployer l’arsenal répressif pour mieux briser le vrai mouvement.

       
    • anonyme, je suis en train de préparer l’épitaphe des gilets jaunes.
      En effet, ils viennent de commettre une gigantesque erreur : Créer un site internet afin de mieux se structurer.

      Big brother se régale.

      C’est la fin, avec le coup de grâce du forgeron qui veut mettre De Villiers à Matignon, ce qui a provoqué un pouffement de rire sur BFM vite réprimé par un journaleux du plateau.
      C’est foutu, le mouvement est infiltré, les menaces de mort font écho aux violences passées en boucle dans les mainstreams, le travail de sape du pouvoir est en marche et c’est de l’artillerie lourde : blocage des raffineries, blocage des universités, la CGT qui va défiler le 14, bref, le blocage probable du pays, sacrifice indispensable des loges pour décrédibiliser totalement le mouvement, car lorsque les français ne pourront pas faire leurs courses de Noël, les 72% d’opinion favorable vont vite fondre comme neige au soleil.

      Ca va tanguer, certes, mais à part un coup d’état, Macron nous souhaitera bien une bonne année 2019, avec probablement l’annonce d’un nouveau premier ministre, bref du grand classique.

      Le pouvoir est violent et sa perversion ultime est de le cacher derrière l’état de droit et le maintien de l’ordre.

      A croire que le peuple n’apprend jamais du grand théâtre qu’est la politique.

       
  • À tous notamment dans les commentaires.

    Arrêtons de parler des Gilets jaunes comme s’il s’agissait d’un groupe à part de français.

    Il s’agit de français, de notre Peuple qui manifeste en Gilets jaunes. Je sais qu’il s’agit d’un raccourci verbal. Mais le pouvoir sait tout ça. Il l’utilise pour stigmatiser et attiser encore la division entre français non manifestants, donc non-Gilets jaunes et ceux qui manifestent en Gilets jaunes.

    Il y a ceux de la première heure. Ceux qui poursuivent. Ceux qui attendent de voir. Ceux qui viendront s’y joindre. Et ceux qui ne viendront pas pour des tas de raisons lesquels sont néanmoins solidaires. Ceux aussi qui arborent le Gilet jaune sur la plage avant du pare-brise de leur auto. Ceux qui suivent sur les réseaux sociaux et se réinforment. Ils forment les neurones et les synapses manquants pour que le Peuple se retrouve en son unité intérieure bafouée. Chaque chose en son temps.

    La brèche est ouverte en tous cas.

    En effet, le pouvoir va tout faire pour isoler les Gilets jaunes et utilise déjà l’appellation « Gilet jaune » pour stigmatiser.

    Par ailleurs, si c’est le pouvoir profond qui a promu cette « opération GL », il n’a pas encore réalisé probablement que c’est l’inverse qui se produit. Il a créé une impasse dans laquelle il s’est fourvoyé : une sorte de « mur de Berlin » pour lequel aucune lamentation, ni pleurniche, ni vains discours sur la démocratie, ne viendront le maintenir. Car avant l’heure c’est pas l’heure .... !

    Le Peuple avait besoin d’un Père qui préside avec une autorité sans Parti pris.

    Désormais, le Peuple est son propre père. Il se protège lui-même et a autorité sur lui-même, celle qu’il n’avait d’ailleurs jamais perdue malgré toutes les tentatives de dévirilisation par ingénierie sociale.

    En effet, notre Peuple en Gilets jaunes révèle les « apparatchiki » monstrueux du système mafieux !

    Dans la vidéo à Chalons, l’exemple en est donné par ces élus locaux en manteaux se croyant au-dessus du Peuple. Ils ont servi de tampon entre le pouvoir et le peuple s’ imaginent pas qu’un jour prochain, ils devront rendre les comptes et leur « tablier » sur la gestion des affaires ....y compris locales, communales, départementales et régionales !

    Finies les inaugurations de crèches, de maisons de retraites, de centre aéré avec sourires béats « régnant » sur des populations infantilisées et maintenues comme telles !

     

    Répondre à ce message

    • Faut il rappeler que les principaux chefs de la police et de l armée sont des franc maçons,donc 100% avec ce gouvernement et à moins d’un miracle les sous officiers, soldats et CRS,par crainte de perdre leur boulot ne se retourneront pas contre eux.

       
    • Par ailleurs, si c’est le pouvoir profond qui a promu cette « opération GL »
      @Enki
      Il n’y a aucune chance pour que le pouvoir ait promu une telle opération, ou alors si c’était le cas, ce serait à désespérer de tout combat et de toute lutte face à une telle capacité de prévision.
      Ayez confiance Enki, l’Histoire est de notre côté, même si le chemin est semé d’embûches.

       
  • #2092673

    Ça fait chaud au cœur :-) mais la nausée me revient quand je vois des personnes cagoulées parmi les GJ : que n’arrivent-ils pas à assumer ici ? Je trouve que leur présence nuit à ce que ce mouvement a de sain.

     

    Répondre à ce message

  • #2092728

    FELICITATION !! Ça, c’est du COURAGE ! Action coup de poing à la Spagiari " Ni arme, ni violence et sans haine". Tout dans la dignité.
    Et voir nos "Zélites" complètement décontenancées, juste bonnes à pleurer : " C’est inacceptable ! "
    Ah, ce qui leur fait le plus mal, c’est lorsqu’on s’attaque à leur vanité, leur orgueil et leur ego démesurés.
    Par contre, personne dans le public n’a eu le courage d’applaudir ! Soit les gens ne comprennent vraiment plus rien, soit ils sont vraiment lâches. Ces pompiers (contrairement à nos stars bidons de la télé) méritaient leur "standing ovation".
    Cette résistance pleine de panache, ces pompiers s’en souviendront toute leur vie et ont de quoi en être fiers. MERCI à vous, ça fait du bien.

     

    Répondre à ce message

  • Sur le barrage de la 113 a Arles (le pont sur le Rhone massivement emprunté par les camions entre Espagne et Europe du sud est) tenu samedi acte 3 par quelques milliers de sociaux patriotes en jaunes, une poignée de tracteurs et une cavalerie en 2 roues. Les condés etaient une
    petite 12aine. Ils courraient de partout pour eviter les baggares, les lynchages, les accidents. Tres beau travail. c est difficile de faire ranger les camions sur le coté pour laisser passer les autos ou les urgences par exemple. mais c est facile avec un uniforme de police. j ai entendu leur chef nous dire "c est vous les patrons aujourdhui" . Alors Syndicat de police, ne soyez pas plus couillon que votre base, negociez avec le peuple et aidez le a retablir l ordre et la democratie en mettant hors d etat de nuire les Macron et autres fauteurs de troubles traitres a leur patrie.

     

    Répondre à ce message

  • Finalement c’est un gilet jaune qui a bien résumé : Au début c’était contre les taxes carburant maintenant on ne veux plus voir leurs gueules !

     

    Répondre à ce message

  • Un petit rappel d’histoire de la petite histoire ou de Mme Sigaut du 17 RI de ligne a béziers en 1907 ferait peut-être du bien. IL a désobei pour ne pas tirer sur leur famille et a mis crosse en l’air, a bousculé un régiment de millau, fait le coup de poing, le long du canal et a poursuivi sa déroute suivant le général du régiment précédent implorant de se faire tuer, pendant que les mutins lui disait "casse toi on est pas des assassins"

     

    Répondre à ce message

  • Quelqu’un peut me dire qui est ce Maxime Nicolle, qui nous annonce pour bientôt, un nouveau ’mage’... est -il crédible ?

     

    Répondre à ce message

  • La France coule uniquement à cause de la dette publique
    _ :http://www.dettepublique.fr/

    TOUT les autres problèmes ne sont que des conséquences ou des caches-nez mis en avant par nos élites corrompu.

    A quand une rubrique à part et entière sur ER ?

     

    Répondre à ce message

    • #2093122
      Le 3 décembre à 18:18 par Francois Desvignes
      Quand les pompiers et les gendarmes se montrent solidaires des Gilets (...)

      Ah ça fait plaisir d’entendre une parole de lucidité

      Merci, vraiment.

      Remarquez on pourrait rajouter une rubrique sur la cause de la dette : l’immigration.

      On comprendrait tout d e suite pourquoi nos prêteurs affrètent des bateaux de migrants via Soros et les speudo humanitaires.

      Pour qu’on leur emprunte un max.

       
  • #2093128

    L’art de la Guerre
    37ème stratagème (moderne)
    savon noir + farine blanche surtout s’il pleut je vous laisse imaginer

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents