Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Qui est Kamala Harris, grande favorite pour la vice-présidence de Joe Biden ?

Il fallait bien une femme noire au CV sans tâche pour rattraper les penchants pédophiles du vieux Joe Biden, le pire candidat que l’Amérique ait jamais porté.

« L’ancienne magistrate possède de nombreux points d’accords avec Joe Biden, à commencer par la volonté de réformer le système judiciaire, qu’ils jugent trop défavorable aux Noirs américains. Ainsi, ces derniers vont en moyenne plus souvent en prison, et pour des peines moyennes plus longues également. » (CNews)

Pour s’attirer les voix noires le 3 novembre en cette sombre période de Black Lives Matter, les démocrates ne reculent devant rien, même pas ce grossier calcul raciste.

Quant au petit carnet où Joe-la-pelote a inscrit ses mots élogieux pour sa probable colistière, il ne manque plus que « noire », c’est-à-dire « black » ou « nigga ».

On aimerait maintenant que les journalistes bien-pensants farfouillent dans l’autre carnet – celui-ci intime – de Joe-la-pelote, pour relever ses impressions sur les petites filles qu’il a tripotées.

On aura peut-être droit à « talentueuse », « grand respect pour elle », mais aussi à « mignonne », « pelotable » et autres « prendre rendez-vous avec ses parents ».

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Sauf surprise, la sénatrice noire de 55 ans affrontera, derrière Joe Biden, Donald Trump dans les urnes le 3 novembre. En cas de victoire du candidat démocrate, elle deviendrait la première femme vice-présidente des États-Unis.

[...]

Depuis les débuts de sa carrière, cette fille d’un immigré jamaïcain et et d’une immigrée indienne accumule en effet les titres de pionnière : après deux mandats de procureur à San Francisco (2004-2011), elle avait été élue, deux fois, procureur de Californie (2011-2017), devenant alors la première femme, mais aussi la première personne noire, à diriger les services judiciaires de l’État le plus peuplé du pays. En janvier 2017, le procureur innove à nouveau en prêtant serment au Sénat à Washington.

[...]

Son ascension, Kamala Harris l’a débutée à Oakland, dans la Californie progressiste des années 1960 où elle a grandi, fière de la lutte pour les droits civiques de ses parents. Lors d’un débat démocrate en 2019, elle avait d’ailleurs raconté comment, petite fille, elle était dans l’un des bus amenant les écoliers noirs dans les quartiers blancs.

Joe Biden, lui, semble avoir déjà fait son choix. Il y a quelques jours, des photographes ont capturé le carnet que celui-ci tenait en main. En zoomant, ils ont découvert des commentaires écrits sous le nom de Kamala Harris. Parmi eux : « Talentueuse », « Grand respect pour elle » ou encore « D’une grande aide pour la campagne ».

Lire l’article entier sur lci.fr

Le grand cirque US, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le monde occidental a vraisemblablement des ennemis mortels qui sortent du bois


  • Je ne peux pas m’empêcher de me marrer
    tellement tellement ils sont lourds.
    On les voit arriver de loin à nous vendre
    des bourricots pour des Formules 1.
    Toujours les mêmes poncifs :
    Ils la feraient passer pour Rosa Parck :
    petite fille, elle était dans l’un des bus amenant les écoliers noirs dans les quartiers blancs.
    Elle est fille d’immigrés.
    Elle est la première femme procureur,
    la première personne noire,
    la Californie progressiste des années 1960
    Alors leur Californie progressiste c’est celle qui
    consiste à mettre un maximum de SDF dans
    le caniveau toutes couleurs confondus et qui
    ont pour seul maison un caddy.
    Qu’a fait Obama pour éviter les expulsions
    suite à la crise des subprimes ? Rien,
    si ce n’est augmenter le budget de la défense.
    Au moment des grands débats présidentielles
    Trump va faire qu’une bouchée des zozos en
    face de lui en sortant dossiers sur dossiers.

     

    • @Ray Obeurre

      Effectivement, je confirme il suffit d’aller se balader par exemple à Las Vegas et de sortir du centre-ville , sans aller très loin .Et on voit aussitôt de droite comme de gauche dans les rues, des SDF de toutes couleurs , déambuler comme des zombis avec des caddys . D’un coté ,ça sent le fric ,et de l’autre la misère et la débauche .


  • Je doute que la justice américaine soit vraiment plus sévère avec les afro-américains qu’avec les autres communautés. Un criminel est jugé comme criminel quelque soit sa couleur de peau.
    En revanche, les affiliations à certaines obédiences permettent quelques passe-droits ou aménagement de peines. Il faudrait plutôt chercher de ce côté là pour comprendre pourquoi la justice s’applique mal ou pas quand il s’agit de certains individus qui sont souvent de couleur blanche.

    Elle vote pour un "deux poids deux mesures" en faveur des "racisés". J’ai l’impression que c’est une copie féminine de Dupond-Moretti.
    Espérons que les américains ne soient pas dupes.


  • Et au sommet des banques centrales, des banques commerciales, des banques d’affaires, au sein du conseil d’administration de Google, Facebook, Apple, à la tête des services de renseignement civils ou militaires, au sommet du ministère des finances, au sommet du ministère de la défense, au sein de l’Etat-Major militaire, combien de Noirs, combien de musulmans, combien d’hindouistes, combien de bouddhistes, combien de catholiques, combien de femmes, combien d’homosexuels ?


  • « Il y a quelques jours, des photographes ont capturé le carnet que celui-ci tenait en main. En zoomant, ils ont découvert des commentaires écrits sous le nom de Kamala Harris. Parmi eux : « Talentueuse », « Grand respect pour elle » ou encore « D’une grande aide pour la campagne ». »

    Oh ben ça alors, quelle heureuse coïncidence pour biden le pedo. Je suis sûr que ces "photographes" sont neutres politiquement et que ce n’était pas préparé à l’avance^^


  • Pour ceux qui ne suivent pas ce qui se passe aux USA, je la fait courte : Kamala Harris est à Biden ce que Taubira était à Hollande.

    Profil psychologique ? Sincérité, éthique, intérêt du pays avant tout le reste, ... J’rigole !

    Il faut dire que côté démocrates, ils ont l’embarras du choix entre les extrémistes en jupon :
    - AOC, Alexandria Ocasio-Cortez, qui veut détruire quasiment toutes les ressources énergétiques du pays,
    - Ilhan Omar qui ma tuer quand j’ai appris qu’elle a épousé son frère pour arnaquer l’immigration US,
    - Stacey Abrams, persuadée qu’elle est gouverneur de Géorgie alors que ... non !

    Etc ... Mais j’arrête parce que j’ai le mangé qui remonte.

    Cela dit, certains républicains pensent que ce pourrait être Michelle Obama qui s’y colle finalement dans cette élection entre EHPADs.

     

    • Aujourd’hui, le 12 août 2020, on apprend que c’est bien Kamala Harris qui a été retenue.

      Personnellement, j’interprète cela comme une volonté pour Biden de ne pas gagner.

      Au final, il choisit celle qui a été la pire peau de vache contre lui lors des primaires démocrates pour lui infliger une défaite cinglante à ses côtés. Du genre, tu me tiens, mais tu vas crever avec moi.

      Et ils peuvent oublier le vote noir, car quand Harris était procureure elle avait la dent particulièrement dure contre cette communauté.

      Que la corruption endémique au parti démocrate finisse par se neutraliser est au bout du compte une très bonne chose.


  • C’est incroyable, tout est calculé… Les élections, c’est un peu comme des prévisions météorologiques… Mais, il peut y avoir des évènements imprévus...


  • « Je vais faire tomber les États-Unis en finançant des groupes de haine noirs. Nous allons les faire tomber dans un piège mental et leur faire mettre les fautes sur les blancs. La communauté noire est la plus facile à manipuler. »
    Georges Soros déclaration au journal Bild en 2014.


  • La seule question intéressante à se poser en lisant ces conneries : est-ce que les Américains, après avoir déjà déconné avec Obama, seront-ils suffisamment cons pour y croire à nouveau ?

    Si oui, adieu la raison.


  • Ca va etre dur de jouer la carte George Floyd a present : les caméras embarquées sur les policiers ont montré qu’il était ivre, resistant a son arrestation et criait "je ne peux pas respirer" avant même qu’on le touche.


  • Une caution de couleur pour mieux enculer le peuple Américain.
    Colin Powell, Condolezza Rice, Barack Obama et maintenant Kamala Harris.
    Ce n’est plus un fion qu’ils ont, c’est un entrepôt pétrochimique !


  • Oui, moi aussi, quand j’ai du respect pour quelqu’un, je le note dans mon petit carnet, pour ne pas oublier et ne pas me mettre à l’insulter par mégarde. Alzheimer quand tu nous tiens.



  • Pour s’attirer les voix noires le 3 novembre en cette sombre période de Black Lives Matter



    Il me semble que c’est elle que l’on voit dans une video gueulant tout un speech contre les émeutiers pour finir par un "si vous voulez changer les choses, vous avez intérêt à "bien" voter"...sous-entendu "Trump est responsable de la situation...sauf que cette malhonnête "oublie" que le mouvment BLM est né alors qu’Obama était le Président des Etats-Unis...


  • Si c’est elle bonne nouvelle pour Trump , cela mobilisera son électorat même le plus réticent ; ça ne suffira peut-être pas pour gagner mais qui sait ?


  • Depuis que Politico a révélé que Kamala Harris aurait été choisie comme VP la plupart des médias répètent à l’envie cette info qui est prématurée et même une erreur a reconnu Politico.
    Il se trouve que l’ancienne ambassadeur US de l’ONU Suzan Rice est aussi bien placée pour le poste.
    Cette année pour attirer l’électorat féminin et des minorités, le parti démocrate a décidé que le VP serait une femme et afro-américaine.
    Peu importe laquelle qui sera choisit, ces deux prétendantes ont un CV déplorable.
    En tant que procureur général de Californie, Kamala Harris est responsable d’incarcérations de masse et corruption du système judiciaire local, fait qui avait été exposé par Tulsi Gabbart lors d’un débat pendant la primaire. Pas sur que ce choix attire l’électeur afro-américain.
    Quand à Suzan Rice, elle est la responsable lobbyiste (avec Samantha Power) pour avoir fait pression sur Obama pour la guerre en Libye et impliquée dans l’affaire du fiasco de Benghazi dans laquelle l’ambassadeur Steven fût trouvé mort.
    Ces deux candidates est plus un embarras qu’un choix ! Espérons que cela profite à Trump ...


Commentaires suivants