Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Réforme des retraites : semaine de la dernière chance avant un blocage pour les fêtes ?

 

 

 

Y aura-t-il des trains à Noël ? C’est la question que tout le monde se pose. Dimanche, gouvernement et syndicats sont renvoyés la responsabilité d’une éventuelle paralysie du pays pendant les fêtes. Et alors qu’une semaine à très haut risque s’ouvre pour le gouvernement, le compromis sur la réforme des retraites qui permettrait de sortir du blocage des transports n’est pas à l’ordre du jour.

 

 

« Si le gouvernement retire son projet et discute sérieusement sur comment améliorer le système (…), tout se passera bien. Sinon, les grévistes décideront de ce qu’ils ont à faire jeudi ou vendredi », a déclaré le numéro 1 de la CGT Philippe Martinez sur BFMTV à cinq jours du début des vacances scolaires. Réponse sur le même plateau du ministre des Comptes publics Gérald Darmanin : « la République ne peut pas subir de changement ».

 

La SNCF a promis d’« essayer d’accomplir des miracles »

À noter que la SNCF prépare un « plan bis » en cas de prolongement de la grève. L’entreprise ferroviaire doit informer individuellement demain [ce mari 17 décembre 2019, NDLR] les utilisateurs sur le maintien ou l’annulation de leur train pour le premier week-end des vacances. La directrice générale de Voyages SNCF Rachel Picard a promis d’« essayer d’accomplir des miracles » pour proposer d’autres horaires de départ en cas d’annulation. Mais la moitié des voyageurs restaient néanmoins sur le carreau.

[...]

 

Journée noire mardi

Enfin, la journée de mardi devrait être décisive, l’ensemble des syndicats appelants désormais à la grève et la manifestation, y compris les organisations réformistes, comme la CFDT, la CFTC, l’Unsa ou les étudiants de la Fage. Ces organisations sont furieuses que le Premier ministre a maintenu une mesure d’âge d’équilibre dans son projet de transformation des 42 régimes de retraite existants dans un système universel par points.

Outre les cheminots, les enseignants, les fonctionnaires, les avocats et magistrats, les internes, les médecins et les soignants seront mobilisés parfois dans des cortèges séparés dans toute la France pour réclamer davantage de moyens pour l’hôpital.

Lire l’article entier sur 20minutes.fr

 

Les prévisions de trafic dans les grandes villes sur France Info

La grève, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il faut achever de privatiser la SNCF. Les grèves pourraient être manipulées par la finance.
    Il y a peut-être une autre raison : le matériel sncf est usé, n’est plus performant, cause de retards répétés, ce qui peut-être menaçant (accidents). Le laisser reposer est une solution temporaire, et le prétexte de la grève peut paraître opportun. L’entretien du matériel reste à la charge des Français, les bénéfices atterrissent dans les poches du privé.
    Et une autre raison possible encore : expérience en direct du contrôle logistique et psychologique des foules propres à l’IDF (automobilistes des classes moyennes prisonniers des embouteillages interminables, plèbe RER), en vue d’événements dramatiques ou stressants dans un futur + ou moins proche.
    Simple hypothèse.
    Le forain qui se présente aux élections de Paris a un plan d’urgence tout prêt en cas de famine : des réserves alimentaires, actuellement limitées, je crois, à trois jours.


  • Mais Martinez n’avait pas appelé a voter pour Macron et contre le retour DHLPSDNH... ?
    Donc si il l’a dans le fion -et Macron lui met profond (il aime ça !)- c’est son problème et sa faute.
    Et tous ces veaux cosmopolites qui s’entassent comme du bétail dans les transports en commun parisien, ils ont, pour la plupart, voté pour le bébé Rotschild. Qu’ils aillent tous se faire enc... !

     

  • La CGT dans la rue, on attend les pancartes d’excuses pour avoir appelé à voter Macron...

     

  • #2344488
    le 17/12/2019 par Gaulois pas Jouasse de père en fils
    Réforme des retraites : semaine de la dernière chance avant un blocage pour (...)

    Ça arrange bien la petite communauté de pourrir le Noël des petits blancs !

    Vous étonnez pas si vous voyez moins de décorations : il faut plaire à toutes les communautés qui ne fêtent pas Noël !

    Ces cheminots etc. ont raison mais ils sont pas à une semaine près : en bonne intelligence, ils pourraient lâcher le pied !
    Mais par contre, s’ils veulent agir avec force à la rentrée pour se débarrasser du gouvernement - et non de la seule réforme - là OK !

    Le réformisme c’est merdique : c’est lent, ça avance pas, ça fait chier tout le monde !
    Une bonne révolution merde !!!

    Mais avant ça : reprendre des forces dans nos familles !!!


  • Que des corporatistes qui défilent, pas un Français, c’est beau l’unité de la nation. Un petit attentat terroriste le 25 pour ressouder tout le monde autour des valeurs de la république ?

    Négocier avec le gouvernement, c’est lui reconnaître de la légitimité or Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont elles chérissent les causes. Le parasite de la France, c’est la république.

     

  • ces niagaras d’eau tiède, déversés la main sur le coeur par de chics types a l’intention de ceux qui, usant de superbes inversions accusatoires et autres sophismes, n’eurent de cesses que d’apparaitre comme des victimes , les otages de nantis, de fainéants et de privilégiés , ne peuvent que laisser perplexes

    on dépasse les bornes, non ?

    les voila donc ces tombereaux de souffrances dont ils faut soulager le malheur
    des ingrats qui de toutes les façons co-voitureront le jour de Noel ET NE MANIFESTERONT JAMAIS si d’aventure cette réforme était retirée

    ah le 25 décembre, Noel !
    voila que subitement une date Chrétienne que l’on habille des symboles de concordes et de partages, devient utile a une république qui interdit les crèches et fait s’écrouler les Eglises

    tu peux travailler dès demain, et ce jusqu’à 70 balais
    tu peux co voiturer autant que tu le souhaites pour aider tous ces mal-véhiculés
    tu peux appeler a être suivit dans cette démarche urbi et orbi
    tu es libre ! tu est libérale, tu es l’élément animée de la tribu des aliénés a eux même, une marchandise en mouvement

    mais, libre aussi nous le restons, te disant qu’il n’est pas nécessaire, car insupportable, de nous rejouer causette ou la petite marchande d’allumettes, version libérale pour tenter de briser un élan

    bravo les artistes, prendre prétexte de Noel, afin de ne surtout pas casser cette logique marchande qui maintenant en étouffe tout le sens, mon Dieu voila donc le miracle de Noel 2019

    a méditer :
    le petit riri qui ne pourra pas aller embrasser son pépé le jour de Noel par la faute de ces méchants grévistes .... et bien dans 20 ans, le futur petit riri ne pourra pas plus embrasser son pépé le jour de Noel, parce-que son pépé sera, ou mort au boulot, ou au boulot ce jour là


  • Quand ont promeut une grève juste avant les fêtes ou les vacances, le but est de la rendre impopulaire pour la casser plus rapidement, et en douceur.
    Hein, M. Martinez ?

     

    • @Pacôme Ladislas
      Faut arrêter le délire, je n’ai pas voté Macron, je ne suis encarté nul part et pourtant j’étais à la grève le 5 et j’y serai cet après midi.
      L’agenda a été décidé par la clique à Macron, ne pas oublier que ça fait 2ans qu’ils nous bernent avec cette histoire.
      Le rôle, la complicité ou les plans merdiques entre ces réseaux de l’UE seront certainement dévoilés un jour, mais l’essentiel est le retrait de ce hol dup social juste élaboré pour enrichir dans le futur les gras du genre assureur et autres pourvoyeurs de prévention conte le vent qui souffle


  • Mme Borne a la fâcheuse tendance à l’inversion accusatoire . Ce sont les syndicats qui gâchent les vacances des Français .Tiens donc ? son gouvernement n’y est pour rien .Mais puisque cette dame est ministre de la transition écologique, c’est parfait .Moins de transport, plus d’écologie .Les syndicats, sauveurs de la planète .C’est Madame Borne qui devrait être contente et faite .


  • La France actuelle est un "pays de merde" parce qu’une poignée d’ordures et de traîtres ont réussi à se hisser à sa tête et ne cessent de tout détruire.

    Il faut créer de la solidarité, de l’économie, de la sécurité et de la richesse, entre nous.

     

    • @Olivier_8
      "Il faut créer de la solidarité, de l’économie, de la sécurité et de la richesse, entre nous."
      Oui, mais comment ?
      Probablement que beaucoup de personnes pensent comme vous, moi la première, mais sans organisation ni coordination, on ne peut rien faire...
      Les "zélites" qui nous dirigent ont la main mise sur nos destinées, pour changer la donne, il faudrait d’abord les neutraliser puis tenter de reconquérir ceux qu’ils ont pervertis, tout un vaste programme.
      Comme on s’informe sur le site d’E&R, cela nous permet d’ouvrir les yeux sur la réalité de la vie politique et d’orienter nos choix, c’est déjà un grand pas vers le changement...
      Bien à vous.


    • À Marie Claude

      Il faut un réseau social
      - distribué et a-centré (un peu comme Diaspora*, Mastodon, ...) ;
      - motorisant le troc pur ;
      - permettant de fabriquer du droit (une plateforme juridique donc).


    • Réf : les élections municipales à venir (en mars 2020).

      S’y présenter pour « enculer les électeurs », comme le propose le chrétien catholique affiché François Desvignes ?

      Non, il convient de se présenter à ces municipales de mars 2020, pour d’excellentes et importantes raisons, données par Alain Escada, président de Civitas, cf. cette vidéo calée à 1h55’28" (c’est là qu’il place son explication à ce sujet).

      Je précise que je ne suis pas chrétien catholique, mais je m’informe, je réfléchis, j’invalide ou je valide, et j’invite chacun à faire de même, particulièrement dans le cas d’espèce...

      Cette vidéo a été produite à l’occasion d’une conférence donnée à Aix-les-Bains, publiée le 27 nov 2019. Elle est titrée « Le Réveil des Peuples et les mensonges des Etats (Alain Escada/Civitas) ». Elle a été relayée sur E&R.

      Il y a une fenêtre de tir politique qui ne se représentera plus ! A bons entendeurs !


    • @ Marie Claude.

      Il y a plein de chose a faire localement. Pas besoin d’un changement au niveau nationale. S’organiser localement d’abord et après chaque groupe ou communes établissent des ponts entre eux. Ca peut aller très vite, sans utopie.


  • Dans l’ordre, éradiquer :
    - Maxime le littéraire, promoteur d’Argillier le clown, expatrié annoncé mais revenu pour raisons sociales, adepte de la môme Ancellin et j’en passe...
    - Jérôme Rodrigues, vendeur de pin’s et autres trucs pour couillons, pacifiste mais au final pas « pas si Fist » gauchoïde de bas niveau...
    - Eric Drouet (Bon, en attente de la cagnotte Tuning)
    - Priscilla Machin, non rien, parce que rien..
    En parlant syndicats, je vais dire « non rien » derechef.
    Tout ce monde dans le même panier.
    Indépendamment de mon propos, le Camarade GJ qui s’est efforcé fut un temps à une « analyse logique » aujourd’hui hélas « discutable ».
    Revolution ou circonvolution ?

     

  • Entre deux cons alcooliques qui ne sont pas d’accord, je suis toujours pour celui qui est syndicaliste.Le capitalisme, c’est l’exploitation de l’homme par l’homme.
    Le syndicalisme, c’est le contraire.Les syndicalistes ont tellement l’habitude de ne rien faire que lorsqu’ils font grève, ils appellent ça une journée d’action.M.C.

     

  • Si la SNCF ne veut pas qu’il y ait grève à Noël, qu’elle commence par ne pas payer les jours de grève.

     

    • Nan mais t’es sérieux la ?

      Franchement oublie pas ma prime charbon, mon 13eme mois,ma prime d’absence de primes et tout les milliers d’autres trucs auxquels tu as l’air de croire.

      Pffffff navrant.


    • @ Eldaminou

      Tout ce qu’il y a de plus sérieux.
      J’ai connu toutes les grandes grèves SNCF, 1995 et les autres, elles ont toujours été payées.
      Et celle -ci ne fera pas exception, à la fin du "mouvement", on fera 3 jours de grève supplémentaire, pour réclamer (et obtenir) le paiement des jours de grève.
      Je peux même te dire comment la direction de la SNCF s’y prend : En attribuant des jours de congés fictifs.


    • Ah ben moi je suis contrôleur SNCF depuis 13 ans, j’ai fais pratiquement toute les grèves, et jamais, j’ai bien dis jamais on m’a remboursé un jour de grève. La perte de salaire est conséquente, car en plus de notre salaire on perd toute les primes du au spécificités de notre métier. Pour cette grève, j’en suis a 800€ de perte de salaire. On va essayer de faire étalé cette somme sur quelques mois, ça dépendra leur degré de haine qu’ils auront contre nous, mais jamais ils nous ont maintenu notre salaire, pauvre ignare.
      Ce que tu racontes comme sornettes, c’est du temps de la prime charbon, moi j’ai pas connu et je souffre plus de cette grève que ces pauvres gens qui ne pourront pas fêter Noël en famille. Entre parenthèses moi aussi je ne pourrais pas le faire a cause de la grève.


    • @ Anonyme

      Le "pauvre ignare" persiste et signe des 2 mains.
      J’ai connu la grève de 1995 de l’intérieur avec du personel des RH.
      Les conducteurs ont fait la grève pendant un mois intégralement payée, par le biais de jours de congés fictifs.
      A l’époque, c’était même un secret de polichinelle.
      Et il est fortement question de remettre le couvert pour celle-ci.
      Ceci étant, inutile de s’insulter, j’en ai vu d’autres depuis Mai 68.
      D’ailleurs dans une semaine, tout ce petit monde sera à table avec la belle-mère, autour d’une dinde aux marrons.
      Et dans un mois sur les pistes de ski.
      La révolution c’est pas pour demain.


  • Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c’est une crise. Depuis que je suis petit, c’est comme ça.M.C " Le travail c’est bien une maladie, puisqu’il y a une médecine du travail.M.C " Des idées, tout le monde en a. Souvent les mêmes. Ce qu’il faut, c’est savoir s’en servir.M.C


  • à force de bloquer Paris, les syndicats auront la peau des artisants et PME ; ils pourront ainsi divaguer à l’infini sur un nouveau système de retraite avec encore moins d’actifs et toujours plus de chonces pour la Fronce aux abords des portes de la capitale.
    petite devinette :
    si -50% de CA pour mon resto en décembre
    et si toujours autant de charges
    alors ?
    - on rentre en liquidation
    - on vire des salariés si c’est pas déjà trop tard (les prudhommes s’en régalent d’avance)
    - on ferme sa gueule, on paye de l’urssaf et on se verse pas de salaire sur des semaines à 70h
    - on gagne à l’euromillions
    - on transforme son resto en fast food casher

     

  • Bonjour, ce type que l’on voit parler dans la troisième vidéo qui explique qu’il gagnera 1300 après la réforme au lieu de 1700, je l’ai vu dans une émission dont je ne me rappelle plus le nom ,mais ce type expliquait à l’époque avoir sauver une femme de la mort au bataclan lors de "l’attentat ",en la cachant sous les sièges avec lui.
    La semaine dernière, je retrouve ce même type en leader syndical dans une émission et aujourd’hui encore, dans cette vidéo....
    Troublant...

     

  • Coluche disait que si le fait de voter changerai réellement les choses, nos oligarques sionistes nous interdirais ce droit. Je pense que pour les grèves c’est idem si cela faisait avancé le schmilblick, ils nous interdirais formellement les manifs.


  • Putain, ils s’attendaient à ça, les froncés, en faisant barrage au fâchisme en élisant macron ?!


  • Allez voir dans les foyers pour migrants comment ils sont traités :
    nourris logés chauffés gratuitement.

    les vieux dans les Epad en rêvent.

    et tout cela coute trois fois le prix des retraites
    Si je pouvais je vous donnerai les noms et adresses pour vérifier par vous meme.


  • C’est bien d’un modèle de société qu’il s’agit et non seulement des retraites. Dans l’état actuel de la finance mondialisée, il est devenu obsolète parce que vivant trop largement de la dette. En ces temps de taux d’intérêt négatifs, le système financier mondial est en pleine implosion avec une monétisation croissante de la dette par les banques centrales qui avalent tous les jours des dizaines de milliards jusqu’à la nationalisation complète de marchés. Le phénomène est déjà bien avancé en Europe et aux Etats-Unis, où la FED rachète près de la moitié de la dette émise par le Trésor américain, malgré l’appétit pour la dette américaine des investisseurs internationaux.Dans la zone euro, les banques et les assurances sont acculées à taxer les dépôts du fait des différentiels de taux entre leurs actifs et leurs passifs. Le coût de l’assurance-santé a littéralement explosé en Allemagne. Il y a fort à parier que l’assurance-vie et l’assurance vieillesse vont suivre la même trajectoire de pénalisation des cotisants.Les institutionnels de la finance ne peuvent pas survivre dans un environnement de captation de la dette par les banques centrales, car ils sont faits pour fonctionner en économie de marché et non dans une économie étatisée financée directement par les banques centrales. Donc exit de facto les réformes basées sur la privatisation de la dette qui sont en contradiction totale avec la destruction des marchés qui s’accélère tous les jours. A ce titre, toutes les retraites sont concernées : aussi bien celles d’aujourd’hui que celles de demain qui parient sur une continuation des marchés alors que le financement par la dette refinancée par les marchés à coups de trillions est devenu inopérant. La seule solution pour sortir de cette impasse mortelle est de changer de système de création de valeur. La création de fausse monnaie par les marchés nous a fait croire à un mirage égalitaire basé sur les systèmes de charges sociales dont le mécanisme de redistribution a été maintenu artificiellement en vie par les marchés puis par la collatéralisation des dettes de marché par les banques centrales. L’économie réelle laminée par la dette publique doit resurgir d’urgence de ses cendres pour que la création de richesse réelle supplée à la fausse création de richesse monétaire.Est-ce encore possible ? Je crains que non, à moins d’un conflit dévastateur qui permettrait de liquider la dette et de diminuer drastiquement la population.


  • zut ca fera baisser le CA
    aller au coloque entre colloc http://assoeconomiepolitique.org/


Commentaires suivants