Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Soral répond... sur ERFM ! – Dix-neuvième fournée !

Au sommaire : la chasse, l’alcool, le SIDA, Asselineau et Vincent Lindon !

Après deux ans de questions-réponses en vidéo sur ERTV, l’émission Soral répond revient sous un nouveau format sur ERFM, la radio en ligne et en continu d’Égalité & Réconciliation.

 

Le principe : les auditeurs qui le souhaitent posent leurs questions sur le répondeur d’Alain Soral, qui choisit les meilleures et y répond !

Merci de ne poser qu’une question par appel !

 

Le numéro du répondeur :

0 899 25 22 66

(0,25 €/min)

 

Le numéro est surtaxé afin de limiter les insultes et les messages interminables. Pour ne pas payer trop cher, soyez clairs et concis !

 

Au sommaire de cette dix-neuvième fournée :

- 00:27 : Édouard Limonov
- 03:09 : SIDA : Montagnier versus De Harven
- 14:03 : Vincent Lindon
- 21:33 : Albert Dupontel et Gérard Depardieu
- 26:40 : La chasse
- 32:09 : Conseils pour un prof d’Histoire
- 36:53 : L’alcool
- 41:04 : Asselineau-(bra)gate
- 45:33 : L’astrologie
- 47:55 : D’autres Alain Soral ?
- 56:16 : Quel rôle pour les femmes ?

 

Écouter l’émission :

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

À ne pas manquer

Le cours de Sociologie profonde dispensé par Alain Soral, à découvrir sur Kontre Kulture !

 

 

Pour soutenir Alain Soral dans son combat pour la vérité,
rendez-vous sur la page de financement participatif dédiée :

 

Voir aussi :

26 septembre
Soral répond... sur ERFM ! – Vingt-et-unième fournée !
Au sommaire : Véronique Lévy, Jean-Marie Bigard, Julien Rochedy, Kémi Séba et Freeze Corleone !
87
28 août
Soral répond... sur ERFM ! – Vingtième fournée !
Au sommaire : Raspail, Houellebecq, le développement personnel, Dechavanne et QAnon !
115
6 février
Soral répond... sur ERFM ! – Dix-huitième fournée !
50
Décembre 2019
Soral répond... sur ERFM ! – Fournée de Noël !
100
Novembre 2019
Soral répond... sur ERFM ! – Seizième fournée !
119
Octobre 2019
Soral répond... sur ERFM ! – Quinzième fournée !
89
Août 2019
Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !
108
Juin 2019
Soral répond... sur ERFM ! – Treizième fournée !
68
Mai 2019
Soral répond... sur ERFM ! – Douzième fournée !
61
Mars 2019
Soral répond... sur ERFM ! – Onzième fournée !
54
Février 2019
Alain Soral – Gilets jaunes : analyse et synthèse
Soral répond... sur ERFM ! – Dixième fournée !
161
Novembre 2018
Soral répond... sur ERFM ! – Participez à la fournée spéciale Gilets jaunes !
9
Octobre 2018
Soral répond... sur ERFM ! – Neuvième fournée !
31
Juin 2018
Soral répond... sur ERFM ! – Huitième fournée !
57
Mai 2018
Soral répond... sur ERFM ! – Septième fournée !
77
Mars 2018
Soral répond... sur ERFM ! – Sixième fournée !
70
Février 2018
Soral répond... sur ERFM ! – Cinquième fournée !
55
Décembre 2017
Soral répond... sur ERFM ! – Quatrième fournée !
22
Novembre 2017
Soral répond... sur ERFM ! – Troisième fournée !
6
Octobre 2017
Soral répond... sur ERFM ! – Seconde fournée !
54
Octobre 2017
Soral répond... sur ERFM ! – Première fournée !
48
Septembre 2017
Soral répond... sur ERFM !
19

L’émission culte Soral répond ! en vidéo, chez Kontre Kulture :

 

Rendez-vous sur kontrekulture.com
pour découvrir les nombreux ouvrages d’Alain Soral !

 

Soutenir ERFM

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

87 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2464904

    Bonjour M. Alain SORAL, je me réjouis des 58 mn à venir :) , j’en suis au générique et là je me dis : il va falloir changer le message, ces temps-ci car les appels masqués sont maintenant légaux , peut-être bientôt obligatoires...Bon c’est pour la blague :)...


  • Donc la femme a plusieurs rôles très importants. C’est très bien ainsi ! Merci de garder le sens de l’humour en cette époque tragique.

     

    • j’espère que c’était une formule humoristique parce que ramener la femme au rôle de "repos du guerrier" c’est un tantinet désobligeant, non ? En tout cas ce n’est pas en phase avec la lutte contre le féminisme et la promotion d’une relation homme - femme equilibrée ET différentiée (équation impossible à résoudre chez les "modernistes" mortifères qui nous gouvernent)...


    • C’est sans aucun doute humoristique, en tous les cas moi je me suis tordu de rire. Mais c’est aussi un peu..disons... provocateur, dans le style habituel qu’on aime bien. D’ailleurs, la drôlerie vient aussi de là, car forcément on ne peut s’empêcher d’imaginer la tronche des féministes bien frustrées, qui viennent sur ER même si elles haïssent Soral, lorsqu’elles ont entendu ce passage. Donc, tout n’est finalement qu’humour et dire que c’est désobligeant m’apparait surtout comme une accusation féministe excessive habituelle. Et puis entre nous, peut-on légitimement reprocher au guerrier de vouloir être accompagné lorsqu’il se repose ? Qu’y a-t-il de mal à cela ? D’ailleurs, la compagne elle-même, surtout si le guerrier est très attentionné, serait la première à dire que ces reproches sont injustifiés.


  • Encore une fois , Mr Soral vous êtes toujours étonnant par la véracité de vos propos, et c’est ce qui fait de vous un homme attachant par vos écoutes mais aussi un ennemi très dérangeant, parce que la vérité est toujours dérangeante, à cause de vos analyses pertinentes .
    Continuez ! aussi parce que vos dires sont exacts, et nul ne pourra dire le contraire car à chaque fois que l’on avance on se rend compte que cette vérité émerge .Même ceux qui vous ont fustigé ne pourront que se rendre à l’évidence .
    Bon courage à vous, le peuple a besoin de vous ! Merci .


  • Voilà quelqu’un qui prêche la virilité...et qui l’assume. J’adore le dernier mot !!!

     

    • " Quand c’est bien présenté, avec le coeur, et ce qui s’en suit, on ne dit pas non ! "
      Haha tu m’étonnes. C’est joliment dit en tous cas.
      La femme est la faiblesse de l’homme. Et il se trouve qu’Alain Soral est un homme, un vrai.


    • #2465371

      C’est vraiment beau d’entendre Le Patron se lâcher ainsi poétiquement, dans ce monde vérolé de virus de synthèse et de menteurs impénitents !


  • #2464971

    Et voilà, 58 mn cela passe passe vite en votre compagnie ...Bon moi je peux vous proposer des gâteaux :) !!!...Toujours merci pour votre intelligence, votre courage et votre humour.


  • #2464974

    Pour nuancer un peu, sur la chasse : j’ai des souvenirs précis quand j’étais gamin, vivant en rase campagne, de gros abrutis qui tiraient du gibier à 100 ou 200m de la maison de façon récurrente. Détonations, bruit des plombs dévalant le toit jusque dans la gouttière, et menaces -toujours à 2 ou 3 minimum- quand mon daron leur courait après.
    Un de mes oncles a quasiment arrêté de chasser, blasé par les lâchers de gibiers d’élevage. Je sais pas ce que ça représente dans les quotas de chasse, mais pour certaines espèces c’est pas anecdotique, loin s’en faut.
    Dans ma région d’adoption, l’attitude des jeunes chasseurs est plutôt exemplaire. De ce que j’en vois, c’est les vieux qui posent "problème", ça picole souvent assez sec avant et après (et pendant, pour ceux qui chassent à l’affût).
    Après la guerre et jusqu’à sa mort, de mes deux grands-pères, celui qui a été au feu (FAFL, mitrailleur) n’a plus touché une arme. Il était pas vegan hein, mais la cueillette des champignons lui suffisait. Mon instinct de prédation a suivi la même voie, aucun scrupule à cueillir cèpes et chanterelles, mais aucune frustration à ne pas avoir de flingue sous la main quand ma route croise chevreuils, sangliers, lapins, perdrix etc... c’est grave, docteur ?

     

    • L’important dans les propos sur la chasse est ce qui n’est pas dit.
      On s’émeut de dérapages, mais il faut s’intéresser à la volonté du pouvoir US de revenir sur le second amendement du port des armes en fabriquant et médiatisant des tueries, au fait que le gouvernement a donner des aides aux chasseurs, au cas où ils deviendraient Gilets jaunes.
      Avoir une vision globale donc. Moi je songe très sérieusement à m’armer. Pas sûr que la police ou autre institution vienne me secourir.


    • #2465084
      le 17/05/2020 par Mougeon dissident
      Soral répond... sur ERFM ! – Dix-neuvième fournée !

      Ben non, ce n’est pas grave, on dit juste d’arrêter de faire chier les chasseurs. Il y a de la place pour tout le monde dans ce pays et puis c’est important de garder les savoirs-faire traditionnels qui seront utiles quand ce monde de tarés s’écroulera.


    • Ça n’est pas très grave non, c’est votre esprit qui s’assagit.
      Outre le côté viril et autonome dans la pratique de la chasse, et certains aspects traditionnels aussi, il est naturel et sain, je pense, de s’abstenir de tuer des êtres vivants sensibles lorsque la nécessité n’y est pas.
      Trouver du plaisir à tuer, même un animal, n’a rien d’anodin. Ne plus en ressentir ’’l’envie" est une évolution vertueuse d’un point de vu spirituel. A mon avis.


    • #2465131
      le 17/05/2020 par respectez les chasseurs
      Soral répond... sur ERFM ! – Dix-neuvième fournée !

      Vivant à la campagne et connaissant l’esprit chasseurs , la chasse c’est très loin d’être la panacée pour assagir l’humanité. Je conçois par contre que ça permette de garder un certain tôt de testostérone entre hommes, et une certaine connaissance des sentiers de montagne , une façon "d’occuper le terrain" . Mais le binaire bon chasseurs vs con de bobos ne marche pas pour tout le monde comme pour toute analyse binaire bien/pas bien , on peut ne pas aimer l’attitude générale des chasseurs qui le rendent bien à tout ceux qui ne chassent pas et ne vénérent pas la chasse aux sangliers comme essencialisme écolo sans pour autant être un bobo citadin. Et même si en tant de guerre ça fait pas très guerrier, rien à foutre de pas posséder d’armes à feu, je suis persuadé que ces dernieres ne serviront à rien à l’avenir pour libérer l’humanité d’ailleurs ça fait un certain temps qu’elles ne servent pas la France , les armes qu’on fabrique à part pour que des religions se prennent pour des militaires miliciens pour des règlements de comptes entre alcooliques , des meurtres de chiens voir des suicides, combien de suicides de chasseurs ayant bu un coup de trop quand leur femme s’est barrée . Bref il font partie du paysage, ils tiennent une arme à feu donc toujours être vigilants avec ce qu’ils peuvent très facilement prendre comme du manque de respect tellement ils ont des problèmes d’amour propre et d’identité en se pensant indispensables à la sécurité des campagnes ou des montagnes, mais ça s’arrête là. Le jour où un chasseur me sauvera la vie je changerais peut être d’avis, pour l’instant je connais que des collabos délateurs chez les chasseurs, ainsi que des traîtres et des faux jetons.


    • #2465169

      la chasse n’est pas un loisir mais une façon de se procurer une nourriture saine et savoureuse si on a du palais ( le chevreuil, c’est autre chose que du boeuf domestique).
      C’est drôle mais on fait moins chier les pêcheurs sur leur pratique.
      De toutes façons (comme le dit Alain), chasser est un droit acquis depuis 1789 (rigolo que la première activité de l’espèce humaine puisse être un droit acquis depuis l’avènement du libéralisme (la période monarchique qui précède a pratiqué le servage une forme de domination, la version occidentale de l’esclavage oriental. C’est la féodalité qui a monopolisé la chasse et en a fait un privilège. Le domaine royal était exclusivement réservé à la chasse royale et le braconnage était souvent puni de mort.
      Curieux que des gens puissent refuser un droit soi disant acquis alors qu’historiquement c’est le féodalisme qui nous l’a volé.


    • #2465300
      le 17/05/2020 par le bon et le mauvais chasseur
      Soral répond... sur ERFM ! – Dix-neuvième fournée !

      La chasse autorisée depuis 1790 ? Ça alors.... Pas étonnant que le programme du chasseur soit si hautement spirituel
      (...)


    • « Le jour où un chasseur me sauvera la vie je changerais peut être d’avis, pour l’instant je connais que des collabos délateurs chez les chasseurs, ainsi que des traîtres et des faux jetons.« 
      Autre manière de dire que vous n’en connaissez sans doute que fort peu, ou bien que vous n’avez vraiment pas de bol !


    • #2466982

      La « virilité » avec une arme à feu à la main contre un pauvre animal... mais bien sûr.


  • Ceci dit par rapport à mon commentaire précédent, beaucoup de bonnes analyses, toujours intéressant à écouter


  • Eh Alain ! Dupontel a signé - quand même - un des plus grands films de ces 20 dernières années : Au revoir là-haut. Un film d’exception !

     

    • #2465125

      j’allais dire la même chose donc bien vu, il aurait dû le voir car ce film est un peu Célinien !!!


    • #2465709

      C’est un bon spectacle, bien fait , qui fait pleurer...Esthétiquement très réussi. Ce qui en reste après l’avoir vu ...Le fond ... Hum.


    • #2465759

      Mais cela dit, toujours un plaisir d’écouter Alain Soral même si par réflexe de casse couilles j’ai tendance à pointer ce sur quoi je suis pas d’accord ou que je ne comprends pas. Certainement qu’Alain Soral est bienveillant envers Albert Dupontel quand il lui conseille de se renouveler. Perso j’ai aucune réussite dans les arts à mon actif. Je suis juste un consommateur spectateur, mais ça m’empêche pas de savoir apprécier le travail de ceux qui mouillent le maillot. Mais j’ai trop pris dans la gueule trop de fois quand j’ai essayé d’être autre chose qu’un casse couilles, donc aujourd’hui je me permet de l’être sans non plus manquer de respect aux gens, dans la limite de mes capacités. Je suis un connard mais j’ essaye de pas trop le faire subir aux autres. Mais je pense pas être jaloux je déconnais, j’essaye de survivre comme tout le monde, sans péter les plombs .

      Mange-merde mais pas faux cul


  • Très bonne vidéo ! Le passage sur Asselineau est osé et l’analyse du cas Lindon très instructif. Vidéo très complète, comme d’habitude...


  • #2465006

    Decidemment sur les sujets tatouages, culturisme, l’abruti "bouffeur cru" (et je suis conscient de l’importance et l’urgence de bien se nourrir) et la chasse (bah oue je suis le contraire d’un bobo mais une bonne moitié des chasseurs me cassent sincèrement les couilles) on est pas d’accord :)
    Mais tu as depuis déjà 10 ans tout mon respect et merci pour ton combat.


  • Bien aimé le passage qui remet les pendules à l’heure sur le dualisme neuneu pro-anti. Si les gens pouvaient se rentrer ça dans le crâne une bonne fois pour toutes sur tous les sujets, à commencer en ce moment par Trump sur lequel ça ne rate jamais, ce serait vraiment bien.


  • #2465029

    Je ne crois pas du tout aux 5 millions de vues de la vidéo de Lyndon.


  • #2465045

    Je connaissais les souteneurs mais je viens de découvrir, encore grâce à l’ami Soral, les souteneuses, celles qui donnent de l’amour avec du poil autour !! ;))


  • La raison d’être de la femme est d’être une aide inséparable de l’homme et de lui être subordonnée. Elle doit l’aider en lui étant dévouée au quotidien, en faisant la cuisine, le ménage, l’amour, en s’occupant de la maison et des enfants, de la couture, de la décoration et des arts de dame... Le foyer et la vie de famille sont le cœur vivant du pays et de la civilisation.
    Lire l’Esprit Famillial de Delassus, pour comprendre à quel haut niveau d’importance est placé traditionellement le rôle à la fois ingrat et privilégié de la femme, et pour quelle raison les ennemis l’ont dévalorisé et détruit.
    Le rôle de l’homme vis-à-vis de la femme est de la nourrir et la protéger, de subvenir à ses besoins et de la combler, d’être une appui stable et compréhensif pour sa faiblesse, de l’écouter, de l’aimer et de se sacrifier pour elle, en particulier dans les gestes du quotidien qui sont les moins spectaculaires mais les plus difficiles.
    Allier force, virilité, dynamisme, et douceur, délicatesse, tendresse, écoute, patience, abnégation, maîtrise de soi, fidélité.
    Le but de leur union est d’engendrer des enfants, chose la plus haute qu’un homme (marié) puisse accomplir ici bas, mais aussi la plus vile (quand elle est détournée de sa fin) - et surtout d’éduquer des enfants équilibrés (religion, valeurs, vertus, culture, savoir, savoir-vivre, savoirs-faire, transmissions, respect des parents...). Surtout, ne déléguez pas ce rôle fondamental d’éducation à l’état usurpateur, c’est une base incontournable. L’école maternelle est à banir (les études superieures pour les filles également), l’éducation d’un guerrier nécessite d’abord une enfance protégée, la tendresse et l’attention d’une mère dans les premières années... L’école primaire/collège peuvent-être délégués à des établissements de confiance (rares) mais le mieux actuellement reste l’école à la maison (on retrouve le rôle crutial que peut jouer la femme au foyer). La qualité en France demeure dans les formations professionnelles, l’apprentissage, le compagnonage. La fac est une voie de garage. Les filles doivent se former pour leur rôle, et préserver leur pureté. Voilà en quelques mots un plan d’action pour une mère de famille patriote (ou une future mère de famille). Je ne parlerai pas ici de la foi, bien que ce soit sans doute l’élement le plus indispensable sans lequel tout cela devient aussi vain que difficile à accomplir.

     

    • *crucial
      Pour résumer l’homme est créé pour la gloire et le service de Dieu et la femme pour la gloire le service de l’homme et doit lui être soumise, lequel en retour doit la protéger, subvenir à ses besoins, la combler et l’aimer jusqu’au sacrifice de lui-lême. Leur union est à l’image de l’union de Dieu à l’Homme, ou encore de l’âme et du corps. L’homme féconde la femme comme l’Esprit Saint féconde l’âme humaine... Les comparaisons sont nombreuses.
      Il est amusant de voir que dans l’intimité la réalité revient en force, et il est rarement une femme, même féministe chevronnée, qui sans s’en rendre compte ne valide ce shéma traditionnel, qui n’aime être soumise à la volonté d’un homme protecteur, fort, viril et amoureux qui la domine énergiquement et en même temps se met en peine de combler tout ses désirs avec attention et délicatesse... Les femmes les plus intelligentes savent très bien que se soumettre de bon cœur à un homme c’est paradoxalement obtenir tous les pouvoirs sur lui, tandis que les féministes n’obtiendrons jamais que des conflits et du mépris, ou des frustrations avec un homme dévirilisé.


  • Juste bravo Mr Soral.
    J’ai oublié d’envoyer ma question : D’autres Soral, non je ne pense pas, mais d’autres combattants oui. Mais ne pensez-vous pas qu’il nous faudrait plus d’insoumis infiltrés ? Plus de patriotes. J’observe ce qui se passe outre-Atlantique. Les guerriers digitaux du Général Flynn. Un QANON à la française en quelque sorte.


  • Quelques remarques en vrac, sur la chasse (ou la corrida), ce n’est pas le fait de tuer des animaux (ici, sauvages) avec un arsenal qui est dérangeant, tant qu’il y aura des abattoirs, mais celui d’en élever dans ce seul but. Ayant hélas vécu dans le sud-ouest, ces porte-flingues sont en plus assez agressifs avec l’âge avancé, le taux d’alcoolémie et le courage de groupe. Souvent dû rentrer dans la propriété sous les tirs de gros calibre parait-il destinés à du gros gibier (sur deux pattes ?).
    Sur l’UPR (mais c’est aussi le cas de Kaspi qui lui a quand même fait de la prison et s’est fait un peu taper), on est en pleine opposition contrôlée. Le gaullisme plus d’un demi-siècle après, ça donne une caution acceptable autant que confortable à la bourgeoisie ce qui explique le succès sur les réseaux sociaux, ces adeptes ayant beaucoup de temps libre. Il faut noter que comme inspecteur des impôts il n’a pas eu de mission depuis des années, et a un patrimoine assez conséquent.
    Il risque donc beaucoup à renverser la table.
    Dans les deux cas, on est loin du nationalisme.
    Pour les femmes, le manque de force physique autant que mentale en majorité pousse au consensus, toujours la pire solution. Elles ne peuvent que rarement jouer un rôle dans la contestation.
    Pour Etienne, il n’a plus aucune audience, quasiment plus de réponses à ses énièmes appels à rédiger de nouvelles lois constitutionnelles, alors qu’on ne veut plus de toute cette paperasse inutile ; il n’est plus crédible. La moitié des messages qu’il reçoit sont pour dénoncer sa trahison et sa couardise.


  • #2465086

    Excellent Alain, comme toujours et je me suis régalée <3
    J’ai mal pour M. Asselineau... Il a du mal à assumer son goût pour la sodomie. Il aurait pu avouer qu’il a une déviance sexuelle, dans le fond, tout le monde s’en fiche ! Que va-t-il advenir de ce pauvre petit crapaud ? Ses sympathisants + ses adhérents + ses militants se posent des questions quant à sa capacité à mener à bien son combat... Lui, l’éternel 1% au score de l’élection présidentielle !


  • Bien aimé le passage qui remet les pendules à l’heure sur le dualisme pro-anti au ras des pâquerettes. Si les gens pouvaient se rentrer ça dans le crâne une bonne fois pour toutes sur tous les sujets, à commencer en ce moment par Trump sur lequel ça ne rate jamais, ce serait vraiment bien.


  • Merci Monsieur Soral d avoir répondu à mes questions. Ce qui me permet, d après vos reponses, de me dire que vous êtes dans le vraie. Bon courage à vous. Vive la France.


  • #2465101
    le 17/05/2020 par Guignolerie excessive
    Soral répond... sur ERFM ! – Dix-neuvième fournée !

    Zemmour une fois encore mis à l’affiche
    https://www.valeursactuelles.com/so...
    Vive Soral Vive E&R vive la France


  • #2465118

    Bonjour, voir l’emission du 11/11/1975 sur antenne 2 consacré au paris village, ouvrier

    https://www.egaliteetreconciliation...


  • #2465122
    le 17/05/2020 par Szczebrzerzyszczykowski
    Soral répond... sur ERFM ! – Dix-neuvième fournée !

    Quelqu’un a posé la question des "Soral étrangers". Sans pouvoir faire de comparaison directe (chaque pays étant plongé dans sa géopolitique propre et ses rapports de forces particuliers), je suis certain qu’il en existe presque partout, sinon des équivalents (ce qui n’a donc pas de sens), du moins des gens qui font des analyses similaires.
    Pour la Pologne, à titre informatif, je pourrais indiquer un personnage parmi d’autres, l’un des 11 députés de la Confédération, Grzegorz BRAUN, 53 ans. Konfederacja est un groupe hétérogène qui va des nationalistes aux "libertariens". Ils ont un candidat à la présidentielle qui vient, c’est un jeune (K. Bosak) qui fait une espèce de synthèse du mouvement, mais ce n’est pas lui le plus intéressant, il se "fait les dents". Parmi les 11, il y a aussi le vieux Janusz Korwin-Mikke, qui est un peu la mascotte du mouvement, dit un peu ce qu’il veut (il fut député européen, et a glissé qqs "épaulées", ceux qui veulent trouveront, il y a qqs infos en français). Mais G. BRAUN c’est plus l’aile "traditionnelle" du mouvement (s’est plusieurs fois dit anti-démocrate et vaguement monarchiste mais c’est peut-être une posture). C’est un auteur de films documentaires de métier, qui a fait quelques titres vraiment lourds, sur l’histoire récente de la Pologne, sur l’eugénisme, l’avortement, le protestantisme… Poloniste de formation, il parle une langue merveilleuse et articule comme un acteur pro. Il a une fiche wiki en français, mais vraiment squelettique, la version anglaise est à peine plus consistante. Farouche opposant de l’installation des bases US en Pologne, il est (encore) dans la politique "officielle", donc il ne se lâche pas complètement, mais ses interventions sur internet déménagent "quand même". Il lutte contre ce qu’il appelle "l’installation sur le territoire de l’État polonais du condominium germano-russe sous administration juive". Parmi ses nombreux coups d’éclat : la question posée dans une conférence de presse filmée au grand rabbin de Pologne, Schudrich : "Est-ce que vous approuvez le Talmud qui dit que les goïm ont été créés par des démons" (il dénonçait aussi le terme "judéo-christianisme" comme oxymore, car selon lui ce sont deux civilisations fondamentalement différentes) : il a été foutu dehors. Il y a quelques jours, BRAUN a participé à une manifestation à Varsovie contre le confinement. Voilà juste une poignée d’infos en vrac pour ceux qui, ici, s’intéressent à la Pologne.

     

    • Je crois savoir que l’on trouve en Pologne, surement une des plus anciennes associations Européenne d’ultra patriotes ; l’ONR, crée le 18 Avril 1934...Reconnaissable a son logo ; un bras plié tenant un glaive, sur fond vert...(que j’ai vu,parfois, copié par l’ultra gauche !)


  • #2465137

    1/2
    Quand je fais de la photographie animalière en plein Pays de Vaud, donc en Suisse, et que je tombe sur des chasseurs français qui me demandent si j’ai vu un sanglier, nous sommes loin de l’idée du chasseur qui serait attaché à son terroir – bien entendu, le canton ne devrait déjà pas les accepter.

    L’idée du chasseur écologiste, parce que régulateur de la faune, agent équilibrant de la nature, n’est dans beaucoup de cas qu’une mystification.
    Certaines régions françaises sont connues pour n’être que des simulacres de vie campagnarde lorsqu’il s’agit de la chasse, et les domaines-prisons où les cerfs ne peuvent même pas fuir y sont légion !
    Aussi, s’il fallait écouter l’écologie contée par les chasseurs, jamais aucune espèce animale ne se serait jamais autorégulée. Quand ça déborde, typiquement les sangliers, on ne va pas au bout du raisonnement. Les chasseurs refusent la présence des prédateurs, parce qu’ils refusent l’idée de voir l’équilibre s’opérer sans eux.
    En Amérique du Nord, l’idée que les chasseurs soient plus ou moins écologistes est mieux acceptée, mais leurs faunes incluent le plus souvent des prédateurs et des grands prédateurs !

    La France est un jardin, c’est bien dit et c’est très vrai ; cependant, en dehors des bocages et des forêts agencées, je mettrais la montagne à part – je vais éviter de parler du loup et de l’ours.

    En ce qui concerne l’harmonie entre la chasse de loisir et la vie en campagne, je n’y crois pas. L’agriculture intensive et la chasse, qu’elle soit de subsistance ou de loisir, ne sont pas dans les mêmes réalités anthropologiques. D’ailleurs, le vrai chasseur mange son gibier ou le partage dans la communauté lorsqu’il en a abondamment, il ne va pas la vendre au restaurant gastronomique du coin.
    En outre, il faudrait aussi établir une distinction, mais je pense bien que A. S. l’établit, entre la chasse pseudo-aristocratique, avec les Range Rover en lisière, et la chasse gueusarde qui pourrait presque faire penser à une chasse de subsistance si elle n’était pas tant liée à l’agriculture chimique – le prix des denrées sur les marchés mondiaux va définir avec quelle hargne et quel faux sentiment d’urgence il faudra buter du sanglier, et cerfs et chevreuils n’ont surtout pas intérêt à bouffer de la jeune pousse dans des forêts d’exploitation qui ne ressemblent certainement pas à ce qui se faisait au temps de la monarchie.


  • #2465138

    2/2
    Le vrai esprit de la chasse n’est plus présent, et m’est avis que le documentaire Pas vu, Pas pris, ironiquement sur le braconnage (plutôt la pêche) et diffusé sur TF1, peut faire sentir à quel point le sens n’y est plus. Il rend nostalgique et je ne peux que le recommander :
    https://www.youtube.com/watch?v=8v0...


  • J’ai appris en classe de 6eme la frise chronologique, la base de la base.
    J’habite dans un quartier à la périphérie d’une ville, je valide les propos d’Alain soral sur la chasse.Cordialement.


  • #2465177

    Ha ha ha ! J’adore ! Je vous suis avec beaucoup d’amour et de respect, mais mes fesses, (toutes bien présentées qu’elles sont), je me les garde ;-) J’attends les commentaires outrés qui ne vont pas manquer de venir, ici ou dans les médias, ça m’amuse à l’avance ^^ les pisse-froids, les féministes, les gauchistes, toute cette clique qui manque d’humour, sans même percevoir qu’ils sont eux-mêmes la plus grosse farce de l’humanité.

    Pour la chasse : les bons et les mauvais chasseurs, ce n’est pas seulement un sketch des Inconnus, c’est la réalité. Les chasseurs sont à l’image des gens : il y a les cons et les bons.
    Perso, je défends la chasse et je suis persuadée que si tout le monde avait un rapport direct à la mort (et donc à la vie ...) il y aurait plus de respect envers les animaux, de leur conditions d’élevage comme de leur mise à mort.

    Tuer un animal (qui a vécu dans la nature avant hein, pas ceux qui sont élevés pour être chassés) et le préparer pour le manger enseigne 1000 fois plus de choses sur la vie qu’acheter 4 tranches de jambon sous vide.... Au delà du rôle régulateur de la chasse, il y a vraiment ce respect-là, que les consommateurs de porc en tranches du supermarché, les bobos des villes dont parle Soral, ne comprennent pas : dans quelles conditions croient-ils que le porc a été élevé et abattu ? Est-ce la vérité ? Quand il y a marqué "bio" dessus, ça veut rien dire (cf. récent scandale sur les abattoirs "bio" du Gard ...)

    Mais il est certain que comme partout, il y a des dérives. On devrait mettre plus de femmes dans les assos de chasse, elles devraient être capables de calmer les ardeurs de ceux qui y officient ! (je ne suis en aucun cas responsable de ce que les gens choisissent de lire derrière cette dernière phrase ;-) )


  • #2465232

    Ah, ben tiens, c’est rigolo.

    Moi qui ne suis pas un "soralien" (on va y aller franco, je suis un "membre" - et pas spécialement un gros - de la "communauté de lumière", mais aussi un français, un breton, un émigré en asie du sud-est, un soutien du sionisme nationaliste tout comme du nationalisme français et breton, avec toutes les contradictions que ça implique, et surement avec encore d’autres identités qui me hantent), j’écoute néanmoins le comparse Alain régulièrement… il m’agace assez souvent sur certains points mais bon pour le coup à partir du point numéro 3 (les 3 premiers ne se situant pas spécialement dans mes sphères d’intérêt) j’ai été très intéressé et assez en phase avec ce qui a été dit. Alain mûrit ? Ou peut-être est-ce moi… Ou les deux… enfin.

    Tout ça pour dire que j’ai apprécié cet épisode (ce qui n’est pas toujours le cas). Tout le monde s’en fout, mais au moins, c’est dit.

     

    • Vous êtes sur la bonne voie carabistouille.


    • Si t’es sioniste, tu peux pas être nationaliste français, puisque le sionisme c’est la soumission de la France et de toutes les autres nations au grand Israël. Ensuite, même si on sent que c’est pas important pour toi, la question c’est : est-ce que t’es plus juif que français ? Visiblement t’es internationaliste (quand tu dis Asie du sud-est, c’est à Hong-Kong ou Singapour que tu fais de la finance ?), et tu tiens un discours positiviste sur ta multi-identités. Qu’est-ce qu’on doit en déduire ?


    • Bonjour,
      Moi je vous écoute et reste toujours ouvert aux débats malgré nos différences.
      Il vaut mieux débattre. Oui. C’est un fait. On sait où mène la colère. Et on sait surtout reconnaitre le courage d’un homme qui sait la maitriser.
      Et même si cela finit souvent en engueulade le débat, pour moi, est bien la meilleur voie à suivre...
      Apportez vos arguments, vos vérités, vos contradictions.

      Merci pour votre franchise.
      Cordialement L.D


  • Je comprends ce que dit AS sur asselineau mais le tableau qu’il dépeint est quand même bien glauque et loin de l’idéal de noblesse qui est le moteur du combat pour beaucoup de gens

     

    • Disons qu’il faut peut-être essayer tout simplement d’éviter d’idéaliser l’idéal ! Il y a aussi la réalité humaine. Au final, c’est un genre d’idéal avec quelques poils autour et c’est très bien, bien mieux en tout cas et très certainement moins dangereux au final que les fantasmes de pureté.


    • #2465332

      Bah ce sont les milieux dégénérés parisiens ! C’est en France que cette ”révolution des moeurs”(décadence des moeurs) à la Cohn-Bendit à le plus violemment frappé après mai-68 et ça vient de Californie tout sa, précisément de on sait qui !
      Et Soral avait bien expliqué les différents palliés, les différents niveaux de ces milieux et il l’à admit plusieurs fois qu’il à fréquenté personnellement tout ces milieux intimement lié au showbiz d’ailleurs !
      Ce sont les élites maudites des milieux urbains décadents de l’Occident post-1945 !


  • #2465274

    C’est la réponse la plus honnête que j’ai entendu sur l’affaire Asselineau.
    En effet, les militants (ou plutôt les « cadres » du parti) auraient dû se renseigner sur les pratiques hiérarchiques mondaines pour s’éviter des surprises et des chocs qui ne feraient même pas rougir certains.

    Toutefois, toutes les personnes impliquées dans cette affaire ne sont pas dupes. Il n’est pas impossible qu’une poignée ait tenté de surfer sur une vague d’indignation pour toutes autres raisons.


  • Je viens de finir. Analyse parfaite sur l’astrologie. Quant au passage sur Asselineau, c’est aussi drôle que « décalé » au sens d’inattendu. C’est clair que là ce n’est pas la police des braguettes mais au contraire journée portes ouvertes ! Lol. Après, faut visiblement pas se tromper dans le choix de « l’écurie » selon son orientation. Ok, j’arrête !


  • Lorsque la chasse devient une activité de loisir, elle devient perversion !
    Tuer un animal doit rester une tragédie qui doit être vécue comme telle par le chasseur qui en a besoin pour se nourrir.
    Les indiens remercient l’animal sacrifié et Dieu ; ils éprouvent de la gratitude.
    Rien à voir avec cette chasse immonde dans laquelle on pratique le lâcher de faisans... les pauvres bêtes sont apeurés de se retrouver en pleine nature, ils errent sur les routes et on peut même les attraper à la main !
    J’imagine que mon commentaire va être censuré...

     

    • On t’as pas censuré, mieux on va te répondre : arrête d’amalgamer la chasse à courre et ses clichés de molosses et de lâcher de gibier, avec la chasse de pauvre, qui se pratique à trois ou quatre copains, dans un gabion vétuste et avec des cuissardes, dans laquelle tu évites aux marcassins d’aller flinguer les récoltes en les empêchant de proliférer. Les chasseurs dont parle Alain roulent dans une vieille Renault 5, font eux-mêmes la chasse aux braconniers, et méritent leurs prises : le retour de la chasse, c’est le froid, la boue, les ampoules et la sueur, pour, de temps en temps, un sanglier ou un chevreuil à se partager. Rien à voir avec de la cruauté gratuite.


    • #2465400

      Tu écris à peu près toutes les conneries qu’écrivent les gens qui n’ont jamais chassé...
      Et la chasse honteuse que tu décris - marronnier typique - c’est la chasse des bourgeois des villes, pratique d’ailleurs résiduelle. Moi je parle de la chasse des campagnes, la chasse traditionnelle et majoritaire, celle des ruraux. Et cette pratique n’a aucun satisfécit à demander à ceux qui ne sont pas de ce monde, tout simplement. On vous emmerde ! Capito ?
      AS.


    • tout à fait !


    • #2466220

      @Robert : magnifiquement décrit.


  • #2465297

    Merci Monsieur Alain. Merci E&R. On s’instruit. Le système préfère plutôt qu’on s’occupe d’autres choses comme le sport, la pseudo culture, etc,...pendant que beaucoup de personnes dans ce monde souffrent de la misère sous ses différentes formes. Beaucoup d’animaux sauvages peuvent faire preuve d’empathie. Je ne sais pas quoi penser de ces montres qui ont vendu leurs âmes au diable.

     

  • Concernant Limonov, il y a des rumeurs qu’il se serait converti à l’Islam après avoir rencontré Geydar Dzhemal, ami de Alexandre Dugin, ce dernier étant la véritable figure de proue du Parti National Bolchévique. Peut être Xavier Moreau peut il confirmer ?
    Sinon s’il est difficile de trouver un Soral équivalent à l’étranger, il existe de nombreux "dissidents" ou anti-système parmis lesquels on peut noter George Galloway en Grande Bretagne. Aux Etats-Unis il y a Joe Rogan, Jimmy Dore, Lee Camp, Ryan Cristian de The Last American Vagabond et les journalistes d’investigation Max Bluementhal et Aaron Maté de Grayzone et aussi l’excellente Whitney Webb. Spécial mention à Philip Giraldi, un ex de la CIA trés anti-sioniste.
    Liste non exhaustive ...

     



    • Concernant Limonov, il y a des rumeurs qu’il se serait converti à l’Islam après avoir rencontré Geydar Dzhemal, ami de Alexandre Dugin, ce dernier étant la véritable figure de proue du Parti National Bolchévique. Peut être Xavier Moreau peut il confirmer ?



      Sa période "trappeur dans l’Altaï", soit peu après la rupture avec Douguine et juste avant son incarcération, semble plutôt indiquer qu’il se soit rapproché du chamanisme (ce qui cadre assez bien avec son eurasisme d’ailleurs).

      Plus sérieusement, ce qui est intéressant c’est que sur la fin, Limonov, en plus d’avoir totalement coupé les ponts avec Kasparov (un vrai tocard atlantiste que ce dernier, je crois qu’il y a consensus là dessus), relativisait son anti-poutinisme des années 2000 : en gros, il faisait l’éloge du Poutine géostratégique (annexion de la Crimée, succès dans les bras de fer avec l’occident sur la Syrie...) tout en restant critique du Poutine "affaires intérieures" auquel il reprochait son libéralisme économique.

      Mon interprétation est peut être un peu simpliste, après tout je ne vis pas en Russie. Je vais essayer de me procurer le tout dernier livre de Limonov pour tenter d’y voir plus clair.


    • Merci pour cette mise à jour. J’avais des amis parisiens qui le connaissait bien - amis que je vois rarement depuis mon expatriation au début des années 90 - mes infos sur Limonov sont donc plutôt périmées ...
      Bon résumé de la complexité de Limonov. Oui vers la fin il semble qu’il était moins anti Poutine après les évènements du Maidan.
      Originaire de l’est de l’Ukraine, son opposition aux ukronazis et ainsi que son anti-impérialisme le mettait en phase avec la géopolitique poutinienne.




    • Originaire de l’est de l’Ukraine, son opposition aux ukronazis et ainsi que son anti-impérialisme le mettait en phase avec la géopolitique poutinienne.



      Comme témoignage intéressant et relativement récent sur l’Ukraine, il y a aussi le livre "Ceux du Donbass" de Zahar Prilepine, un ancien militant du Parti National Bolchevique de Limonov qui a personnellement pris part à la défense de Donetsk contre les Ukrainiens à la solde de l’UE et des néocons.


  • Et bien, c’est fichtrement clair et concis sur la chasse !
    ... je pense pareil.
    Pas plus tard qu’il y a 2-3 mois, un reportage d’envoyé spécial parlait de parigots voulant faire la loi à l’île de Ré, voulant réduire bruits de poules, de clochers, et j’en passe... résultat : les autochtones ont souvent gain de cause et la loi avec eux ;

    Pour une fois que la justice est utile.


  • Pour E&R et Mr Soral :
    Que pensez-vous de cet exemple allemand qui pour une fois serait intéressant à suivre ?
    https://www.youtube.com/watch?time_...
    Merci.
    Paix à tous.


  • Voir aussi l’emission nipnic sur le cinéma.

    https://youtu.be/IEio5_db8K4


  • #2465421

    Génial, comme d’habitude.
    J’avais le même souci avec Limonov, c’est bien qu’AS ait montré l’ambiguité du personnage et son évolution suspecte vers Kasparov.


  • #2465448

    Je n’ai rien contre la chasse, bien au contraire, mais, habitant dans le Cantal, les seuls chasseurs que j’ai pu observer jusque là c’était : un petit coup au local, coups de fusil dans la foulée et je suis le roi du monde avec mon 4x4.
    Sans compter ceux qui se permettent de tuer un animal chez vous (avec intimidations dans certaines affaires).
    Les chasseurs, armés oui, combattant je rigole.
    Sans leur fusil, il n’y a plus grand monde.
    Etant moi-même tireur en BF, j’ai pu le vérifier.

     

    • C’est malheureusement une dérive que nous sommes, je crois, assez nombreux à pouvoir observer depuis 15-20 ans (avec la démocratisation du 4x4 et du GPS).
      Ce qui est le plus triste, c’est que ce genre de loustics ne sont capables que de faire ronfler leur bolides et courir leurs chiens à travers les propriétés des voisins. Quand il s’agit de travailler à la régulation de la faune (en clair tuer du gibier), il n’y a plus personne.


    • Je côtoie moi même des chasseurs "traditionnels" qui sont outrés par ces néo chasseurs qui possèdent des armes quasi de guerre ne laissant aucune chance à l’animal,qui tuent et amassent de la viande jetée à la saison suivante. Pire encore les chasses privées où médecins,avocats etc et membres d’une certaine confrérie payent des milliers d’euros pour tirer sur des animaux d’élevage et passer une journée entre soi. La chasse traditionnelle tend à disparaître et donc à une situation déséquilibrée répond une réaction violente.


  • #2465557

    Chouraqui est l’individu qui s’était fait remarquer en agressant des enfants en première partie de soirée dans envoyé spécial le 15 avril 2004 à Montreuil.
    Ce reportage est bien sûr passé en première partie de soirée, quand un reportage, dans la même émission un peu trop critique vis à vis d’israël est relégué en troisième partie de soirée, quand il n’est pas supprimé...
    Cet individu que beaucoup de Français ne connaissaient pas, ont pu se rendre compte de la nature de cet individu, un lâche.
    Concernant l’instrusion iranienne dans notre politique, où sont les BHL iranien,
    le CRIF iranien, la Licra iranienne, le Finkelkraut iranien, le Arkadie iranien, le Michel Wiworka iranien, la Annette Wievorka iranienne, la Zabou Breitman iranienne, la chaîne en continue iranienne, la ruth elkrief iranienne, le drahi iranien,le groupe parlementaire français d’amitié avec l’Iran, la Anne Sophie Lapiz Sadun iranienne, Charlie Hebdo iranien, Martine Gozlan iranienne ? et j’en ai oublié
    d’autres...


  • Pour Dupontel, l’orateur n’a pas vu son dernier film, succès commercial et artistique. Un très bon film, qui prouve qu’il n’est pas victime du cinéma fr

     

    • Oui, mais Soral a raison :
      "Au revoir là-haut" est un succès calibré pour les césars, esthétique et fait pour plaire, sans risques, dans le fond ;
      Le vrai Dupontel n’est pas mainstram : c’est celui de "Bernie"ou du "vilain" ; il a a été tenté par le mainstream, ça peut se comprendre, mais il s’éloigne de l’esprit gotlieb, "écho des savanes" qui le caractérise.
      En attendant son prochain opus....


    • Ça ne change rien à l’analyse globale. Si ce film se laisse regarder, ce n’est en rien un chef d’œuvre tel qu’à pu en produire le cinéma qu’ A. Soral évoque en donnant quelques références. Adaptation d’un prix Goncourt, références visuelles plus qu’appuyées (imagerie rétro à la Caro et Jeunet), sans parler de la référence absolue de Dupontel qu’est le cinéma de Terry Gilliam, on peut au moins dire que son originalité est toute relative. Même Bernie qui est évoqué, film vraiment personnel de lui, vaut bien plus à mon avis par son esprit anar qui dénote dans un paysage très aseptisé que par ses qualités cinématographiques intrinsèques.


  • #2465663
    le 18/05/2020 par Charcutier-Trader
    Soral répond... sur ERFM ! – Dix-neuvième fournée !

    Risques de débandade à l’UPR... comment en est-on arrivé là ?

    À la tête d’un parti encore vierge de tout scandale financier (classé "divers"), celui que des anglophones taquins allaient surnommer "Assholineau" semblait jouir d’une popularité inébranlable au sein du mouvement, adossée à un certain respect en milieu dissident...
    au point que la grosse boutique d’en face envoie un espion qui s’est fait gaulé, épisode resté dans les annales, en train de prendre des notes.

    Un temps si prompts à vanter leur champion, les fameux Upériens se retrouvent dans les cordes suite à l’inattendue attaque interne. Les moqueries fusent et on rigole comme des baleines. Malgré la présomption d’innocence, la tentation est grande, car l’UPR de "Vaselino" a atteint le statut peu enviable de lolcow (vache à traire du rire, cible validée bien au-delà des simples trolls).

    Au sujet des prétentions du dodu père François, l’inévitable Alain Soral s’était exprimé à peu près en ces termes : "pour les conférences oui, il est efficace, mais sinon il a pas les couilles".
    Voilà, pour se faire respecter, à un moment donné il faut montrer qu’on en a. Alors, même si les doutes venaient à se dissiper quant à cette affaire, Asselineau aurait toujours le même problème : sûr de lui-même en solo, il se révèle piètre dominateur en terrain hostile.

    Tout n’est pas perdu pour notre bedonnant énarque et un jour prochain il pourrait à nouveau parcourir les grands plateaux à fortes audiences, au milieu des hyènes de la savane médiatique.
    Mais pour triompher des débats inévitablement biaisés, il lui faudra arriver à un contrôle total, et imposer enfin ses arguments les plus saillants à la vue de tous.
    Pour séduire la plèbe, le mieux serait encore de déraper, de discriminer ostensiblement le premier charognard qui tenterait de l’acculer vers une politique mollement correcte.
    Imaginez alors la surprise, le choc, la foule en délire : la risible bête de somme métamorphosée en prédateur implacable...

    PS : il reste à prouver que le terme "Assholineau" a bel et bien été employé, mais je n’imagine pas être le seul à y avoir pensé !

     

    • Le problème de l’UPR vient, je pense, d’un recrutement basé sur le système de la confiance aveugle d’Asselineau à l’égard de celui/ celle qui porte un intérêt à ce mouvement.

      D’autre part, la mise en avant de ce problème d’une sexualité débridée que tout mâle en attente de tendresse masculine/ féminine recherche pour x, y raisons qui lui sont propres, l’UPR engrangeait 3000 vues par mois sur Internet. Ses nombres de vues inquiétaient, je suppose, tous les politiciens alors pour cela :
      - > trouver le maillon faible au sein de l’UPR pour le corrompre si affaire il y a le concernant (le chantage est une arme redoutable quand on a le cul merdeux et que l’on tente de cacher son problème) ;
      - > l’appât du gain par des promesses de postes, d’un mieux vivre, d’une reconnaissance sociale, l’individu est friand de ces opportunités (idem = chantage + pression) ;
      - > la crainte d’un voire deux parti(s) politique(s) de perdre des voix électorales à cause d’un analyste qui faisait le job malgré les dires de Soral (que j’ai trouvé, pour une fois, léger de lancer en pâture N.DA et F.A “cf. F&D affaire Epstein”), notre ennemi voire ceux que nous combattons ne sont pas ces deux-là mais voilà quelque fois l’humain surprend par ses mesquineries taquines ;
      Conseil avisé : “ne faites pas à lambda ce que vous ne voulez pas que l’on vous fasse”.
      - > les exécuteurs, dans cette affaire, souhaitaient, probablement, être calife à la place du calife c’est comme si on éjectait Soral d’ER en pointant du doigt je ne sais quels prétextes ; nous tous, serions outrés par de telles calomnies alors le faire à ceux qui ne nous gênent pas outre mesure me dérange profondément car ni Asselineau, ni Philippot, ni Dupont-Aignan ne sont le problème de tous nos malheurs et de la descente aux enfers de la France à ce jour ; il s’agit, par contre, d’une entité harceleuse et machiavélique et non de Tartempion.

      Parfois certaines guéguerres intestines pourraient être éviter car il faut se concentrer sur l’adversaire communautaire aux tentacules mondiales qui est source de notre situation française et que l’on aimerait bouter hors de France.


  • Parler de la Chine comme combattant du NOM alors qu’elle mets en place dans l’extrême le projet orwellin de la surveillance de masse, est ce cohérent ? Les gens parlent en Europe comme dictature la traçabilités des portables alors qu’il suffit de laisser son téléphone à la maison ... c’est un peu fort de café non ?

     

    • Le Nouvel Ordre Mondial n’est pas défini par la surveillance de masse. Cette dernière n’est qu’un moyen qui peut être mise au service de diverses fins.


    • #2465704

      C’est sûr que c’est la finalité d’un portable :)...Effectivement je laisserai le mien à la maison, ou plutôt je me désabonnerai si le traçage augmente...Mais de là à trouver cela acceptable et facile à contourner sans désagrément y a une marge. La Chine, c’est complexe...


    • @Chabada, Comme le dit en creux et avec humour @tatiebaba, on peut faire du portable l’usage d’un fixe, c’est sûr !!! On peut aussi tout accepter et dire qu’on est toujours en démocratie quoi qu’il arrive ! C’est fort de café mais on peut !


  • #2465732
    le 18/05/2020 par Prosper Youplaboum
    Soral répond... sur ERFM ! – Dix-neuvième fournée !

    Très bonne mise au point sur le SIDA et je rejoins pour l’Historicité des idées : le gros problème de l’enseignement de l’Histoire est le jugement anachronique....dois t on juger Jules César avec les lunettes des droits de l’homme ? Le droit de Rome et sa grandeur passait avant tout, le stoïcisme était le modèle philosophique (Marc Aurèle fut un grand gouvernant se réclamant de cette philosophie et ce sont eux qui ont inventé le Droit justement...et on a des petite cruches de l’éducation nationale qui arrivent et font leur "madame je sais tout" en prenant de haut un mort qui les gouverne jusqu’au calendrier...consternant.
    Sinon je conseille à Mr Soral de regarder promptement "Au revoir là-haut" d’Albert Dupontel (car "Enfermés Dehors" ça fait plus de 15 ans tout de même), c’est adapté de Pierre Lemaitre et c’est l’histoire touchante d’une escroquerie aux monuments aux morts assez jubilatoire tout en étant terriblement touchante. "9 mois fermes" était aussi très bien : entre Raymond Depardon et Tex Avery/Fluide Glacial pour le style, je crois n’avoir pas autant ri pour un film français depuis...les Pierre Richard ! Pour ma part j’ai beaucoup apprécié le film coréen "Parasite" aussi bien satire que thriller que comédie et drame, j’ai été épaté par la virtuosité de l’écriture passant d’un genre à l’autre tout en tenant son sujet fermement (et quelle mise en scène au cordeau : la scène de la pêche est au milimètre ! Ce sera certainement analysé dans les écoles de cinéma). "The Servant" de Losey/Harold Pinter m’ennuie et est complètement passé de mode, tout en ayant une mise en scène datée (et les yeux globuleux de Dick Bogarde...bof !), il vaut mieux voir "The Go-Between" du même réalisateur !


  • #2465967

    J’ai applaudi derrière mon écran. Vous vous améliorez de vidéo en vidéo, dans la fluidité, l’articulation des concepts et le calme avec lequel vous les développez. Merci pour ce que vous produisez Alain


  • Moi même chasseur,l’analyse de mr Soral est juste mais très incomplète...Dans ma pratique cynégétique(et aussi halieutique...)je me suis beaucoup intéressé à la mouvance "chasse"(associations,fédérations et aussi politique avec CPNT"chasse pêche nature et traditions")
    Certains d’entre vous pourraient être surpris mais il a existé dans les années 90,2000 une association cynégétique "dissidente"(qui n’est plus,hélas !)cette association avait dans bien des domaines une ressemblance avec ER...Un travail intellectuel,moral et environnemental d’un niveau inégalé encore aujourd’hui...D’ailleurs des archives existent et je me ferais un plaisir de vous les transmettre,dont un livre d’un des présidents fondateurs,une référence !(Kontre Kulture pourrait même le rééditer,une simple réflexion)


  • Excellente analyse comme d’habitude, en revanche pas d’accord sur le film Parasite. Film distrayant sans la propagande grossière habituelle matraqué par Hollywood. Juste une détente , nulle besoin de tout politiser.


  • Merci Monsieur Soral pour ces analyses, que je fais depuis peu partager à ma belle-mère, qui n’était jusqu’ici pas spécialement versée dans la dissidence... Indéniablement, en créditant l’astrologie de quelque mérite, tout en pointant le rôle primordial de la femme dans le repos du guerrier, vous l’avez conquise !


  • #2474871
    le 31/05/2020 par Un paysan et ses poules !
    Soral répond... sur ERFM ! – Dix-neuvième fournée !

    Qu’il y ait des chasseurs dans les campagnes n’est pas un problème, cependant, certaines pratiques sont complètement débiles : déterrage des renards et des renardeaux pour les tuer a grand coups de barre en métal, lâcher de perdrix et autres issus d’élevage pour ensuite les tirer etc
    Beaucoup de chasseurs semble avoir oublier le rôle des animaux qu’ils chassent dans l’écosystème (renards, blaireaux,...) pour n’y voir que des parasites et des nuisibles à exterminer !


Commentaires suivants