Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sous la pression de ses journalistes bien-pensants, RTL se débarrasse d’Éric Zemmour

« Elle [la direction de RTL] lui a expliqué que son nouveau statut n’était pas compatible avec cet exercice, et il l’a bien compris... La porte ne lui est pas fermée pour le recevoir comme invité, au nom de la pluralité des opinions. » »

Mercredi 2 octobre 2019, la station RTL a signifié au polémiste qu’il ne pourrait plus participer à la matinale d’Yves Calvi. Zemmour y avait une petite chronique hebdomadaire où il laissait libre court à son talent de polémiste et à sa propagande nationale-sioniste, moins violemment toutefois que dans ses ouvrages. C’est le discours (on l’appellera un jour « l’appel du XVe ») donné lors de la convention de la droite qui a tout déclenché, alors que tout était déjà dans ses livres, qu’il a paraphrasés. Comme si les journalistes ne lisaient pas les bouquins et se contentaient d’attendre des vidéos !

 

 

Jeudi 3 octobre, c’était au tour de la Société des journalistes de la station d’enfoncer le clou, parlant de « profond désaccord » sur le fond et la forme entre la direction et le polémiste. Qui faisait pourtant de l’audience lors de chaque passage...

« Ne composez jamais avec l’extrémisme, le racisme, l’antisémitisme ou le rejet de l’autre. Dans notre histoire, l’extrémisme a déjà failli nous conduire à l’abîme, c’est un poison, il divise, il pervertit, il détruit ! Tout, dans l’âme de la France, dit non à l’extrémisme. »

Ainsi commence, avec les mots d’outre-tombe de Jacques Chirac (ce qui est censé leur donner un poids solennels inattaquable), la chronique d’Olivier Mazerolle, l’homme qui a dévitalisé politiquement le JT de France 2 pendant qu’il dirigeait l’information de la grande chaîne du service public...

 

 

Les semi-déboires professionnels d’Éric Zemmour ne peuvent se comprendre que si l’on admet que le socialo-sionisme est aux commandes dans les médias mainstream, qui sont toujours en retard d’une guerre et qui n’ont pas encore fait leur aggiornamento sur la nouvelle tendance – incarnée par Zemmour –, le national-sionisme. Précisons que dans tous les médias mainstream il y a une SDJ réunissant des journalistes qui s’arrogent le droit d’être les garants de l’indépendance, de la déontologie, toutes ces conneries dans un monde médiatique complètement soumis au pouvoir de l’argent, de la banque, de l’oligarchie.

Pour l’instant, malgré les pressions des journalistes (de gauche ?) du Figaro sur leur propre direction, Zemmour est toujours employé du journal de droite, et il conserve – pour combien de temps avec la baudruche hanounesque Naulleau – sa petite émission sur Paris Première, beaucoup moins exposée que la matinale de RTL, première radio de France. Comprendre qu’on peut dire des choses pas très bien-pensantes devant un auditoire plus faible ou plus choisi. Mais la matinale de RTL, c’est la pub, les annonceurs, l’argent, et la pression peut aussi venir des régies publicitaires. Car cliver c’est bien pour la polémique, pour le débat, mais c’est pas bon pour les affaires qui réclament un traitement plus fédérateur, plus conciliant, moins anxiogène, à l’image du « temps de cerveau disponible » de Patrick Le Lay sur TF1.

Le Parisien nous apprend un truc intéressant :

« Dès 2011, la direction de RTL avait exigé de relire les interventions d’Éric Zemmour avant le direct. De chroniqueur et éditorialiste dans la matinale, il n’était plus que débatteur depuis septembre 2018, de manière ponctuelle, dans “On n’est pas forcément d’accord”. “Cela fait très longtemps qu’au sein de la rédaction, l’objet Zemmour dérange beaucoup. Un jour, on paiera l’addition”, se lamentait lundi un membre de la SDJ. “RTL a gradué sa présence à l’antenne à mesure du durcissement de ses propos”, insiste-t-on à la direction de la station. »

Que reste-t-il au pauvre Éric (enrichi par les ventes faramineuses de ses essais historico-politiques), qui a bourlingué dans la plupart des médias mainstream ?

« Cette décision pourrait-elle faire boule de neige au sein des autres médias qui emploient Éric Zemmour ? Si Radio Classique s’est séparée du débatteur en juin dernier, et que LCI a regretté publiquement avoir diffusé en direct son discours samedi, CNews, la chaîne d’information en continu du groupe Canal+, a prévu de l’accueillir ces prochaines semaines, pour une émission de débats quotidiens qui pourrait être modérée par la journaliste Christine Kelly. Mais lundi, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour “injures publiques et provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence”. La polémique enflant, la direction du groupe, hésitante, a décidé “de se donner du temps”, reportant la signature du contrat avec Éric Zemmour, qui devait avoir lieu cette semaine. »

Pitoyables médias qui ont peur d’une parole déviante, que l’on ne jugera pas ici (puisqu’on l’a déjà fait, voir plus bas). C’est bien le socialo-sionisme qui se défend contre le national-sionisme et qui n’a pas compris qu’il était, à terme, condamné idéologiquement et commercialement. On a vu à ce propos Julien Dray, cet apôtre du socialo-sionisme, être invité sur LCP le 3 octobre 2019 pour parler de politique. Il donnait l’impression d’un homme au bord de la route, qui regarde passer les voitures du pouvoir, le pouce en l’air, mais sans trop y croire :

 

 

 

Le socialo-sionisme est virtuellement mort, mais il bouge encore. Les journalistes intoxiqués par des décennies de propagande et formés par cette même propagande ne l’ont pas encore compris, ils sont en roue libre, leur moteur est coupé depuis longtemps par les grands conducteurs qui sont en train de le remplacer par un nouveau moteur plus adapté à leurs intérêts.

Ces journalistes des grands médias conspuent Zemmour et son discours, pour des raisons superficielles (l’antiracisme) mais pas pour des raisons profondes (le sionisme). Zemmour est gagnant à terme puisqu’une partie du peuple de France n’en peut plus des leçons d’antiracisme qui ne collent plus avec leur réalité. Hélas, son discours de vérité parfois brutal est sous-tendu par des intérêts qui ne sont plus ceux du peuple français.

Une pétition de soutien a Éric Zemmour a réuni à ce jour 32 000 signatures. Il y a 4 ans, il était déjà dans le même cas :

 

 

Une manifestation des soutiens du polémiste était prévue ce vendredi devant le siège du Figaro, mais elle a été abandonnée. Faute de combattants (du national-sionisme) ?

 

Bonus

La dernière émission d’On n’est pas forcément d’accord, consacrée au racisme et à l’immigration, était occupée par Anne Rosencher, la directrice déléguée de la rédaction de L’Express, et Nicolas Domenach...

Éric n’a pas de souci à se faire, le « débat » sur RTL est en de bonnes mains. Et l’ingénierie qui consiste à opposer les communautés toujours d’actualité...

 

 

L’affaire Zemmour, sur E&R :

 






Alerter

136 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Attali dit : "Le souverainisme n’est que le nouveau nom de l’antisémitisme" et Szafran ajoute : "l’ anti-capitalisme c’est de l’ antisémitisme"...ils sont raccord sur la hauteur de l’ ourlet les vendeurs de pantalons à une jambes, faire du business en vendant du rien, disons du rêve ou de l’ utopie démocratique, ça c’ est légal et même progressiste (si on peut s’ en payer), mais dénoncer la bulle et reprendre ses billes...ha non ! ça c’ est de l’ antisémitisme !

    dans la vie c’ est pareil, le jour ou vous dites STOP à ceux qui vous pillent et abusent de votre gentillesse depuis des lustres...vous êtes 1 facho ou 1 souverainiste.

     

    Répondre à ce message


  • La porte ne lui est pas fermée pour le recevoir comme invité, au nom de la pluralité des opinions.



    Bah voilà ! On en fait un martyr mais on continuera quand même à l’exhiber dans les grands médias afin de continuer cette commedia dell arte "Zemmour contre les gauchistes" qui est si bonne pour Israël !
    Et Soral, quand est-ce qu’on le reçoit au nom de la pluralité des opinions ? Et que l’on ne vienne pas nous dire que "Oui mais l’antisémitisme n’est pas une opinion c’est un délit..." ! Parce que d’une part l’antisémitisme n’est pas un délit en droit français, d’autre part Soral n’a jamais prononcé des paroles antisémites. Par contre l’incitation à la guerre civile est bien un délit me semble-t-il en France...

     

    Répondre à ce message

  • Je suis d’accord mais qu’il fassent aussi des pétitions pour les autres véritées !
    Toutes les autres véritées qui ne sont pas anisémites !

     

    Répondre à ce message

  • Désolé je ne comprends plus rien les gars. E et R avec ou contre Zemmour ? Un jour c’est contre un autre jour c’est pour, hier c’était contre et aujourd’hui à lire cet article c’est pour. J’avoue être un peu perdu, peut on éclaircir cette ambiguïté ? Ce genre de contradictions perturbe beaucoup de lecteurs de ce site et j’en connais qui ont même laisser tomber. Est-il possible d’avoir des éclaircissements (dans éclaircissements il y a le mot clair).

     

    Répondre à ce message

    • Il n’y a aucune contradiction chez ER. En fait, ce que tu déplores, c’est le manque de mannichéisme et de raisonnement binaire chez ER, ce qui est plutôt un compliment !
      Le but d’ER, c’est de faire monter le niveau général de compréhension du monde. Or le monde humain est complexe et il faut un minimum de finesse d’analyse pour accéder à sa complexité.

      Tu dois faire partie de ceux qui ont du mal à comprendre que Soral puisse considérer Zemmour comme un camarade, avec qui il converse et échange régulièrement, tout en critiquant ses positions politico-religieuses. C’est un manque de maturité.

       
    • Effectivement, ce que vous appelez ambiguïté peut être considéré comme de la nuance, et donc positivement, dans le sens et pour les raisons qu’évoque @Titus. Ce n’est ni le genre ni la ligne d’ E&R de jeter de l’huile par des jugements manichéens sur un sujet qui ne l’est déjà que trop et qui ne manque de personne pour ce faire. On peut en effet considérer qu’il y a lieu, et qu’il est plus judicieux et approprié s’agissant d’E. Zemmour, de trier le bon grain de l’ivraie pour ne sombrer ni dans le gauchisme qui nazifie tout d’un côté ni dans l’idolâtrie droitarde sur le seul autel d’un idenditarisme qui se contenterait de flatterie sans s’interroger plus avant de l’autre. On comprend aussi clairement de quel côté vous voudriez que penche la balance.

       

    • Tu dois faire partie de ceux qui ont du mal à comprendre que Soral puisse considérer Zemmour comme un camarade




      Camarade ?!

      Il y a une variété de sensibilité politique.. E&R est une association politique « trans-courants »... il y a des gens pour et des gens contre Zemmour dans l’équipe de la rédaction. Ce qu’il y a de commun, c’est l’hostilité au bobo-libertaire de gauche et à la droite libérale.

      C’est pour ça qu’a une époque Zemmour pouvait être une personne avec qui Soral discutait. Le fait qu’il soit sorti du placard en révélant au grand jour son national-sionisme change la donne. Il y a d’un côté la liberté d’expression et l’impossibilite de débattre en France... et de l’autre le don d’ubiquité de Zemmour qui tient de son réseau favorable au national sionisme.

      Sur la question spécifique de l’Islam... les musulmans ne sont pas des chialeuses qui n’aiment pas qu’on parle sur eux... À Bagdad à la grande époque les savants musulmans organisaient des débats où tous les gens de connaissance pouvaient accuser et débattre sur la religion...

      Le problème... c’est surtout que les musulmans n’ont pas le droit de réponse... Cela fait des décennies qu’on débat à bâton rompus sur l’Islam et les musulmans sur les plateaux de télévisions sans qu’un musulman puisse répondre ou soit convié à la table des grands. L’enfantilisation du musulman date de l’époque coloniale.

      Les seuls exceptions, c’est Chalgoumi l’analphabète, ou les très très rares interventions de musulmans franc-maçons.. qui de toute façon ont l’objectif à plus ou loin terme de réformer l’Islam (Vatican 2)... ou bien un Tarik Ramadan prêcheur moraliste MAIS à la double vie... pouvant être mis au rebut le moment venus.

      La liberté d’expression, la vraie, c’est autoriser Zemmour à dire ce qu’il veut tant qu’une personne compétente puisse lui répondre... Et pas un comique porte parole des musulmans ayant racheté un bar pour ludopate et alcoolique à Sevran. Stop à la pièce de théâtre où ils servent les plats chauds à Zemmour.

       
    • Au-delà de ce manichéisme, en essayant d’être factuel et en considérant que le salut ne peut venir que d’une prise de conscience massive des Français que leur pays et leur civilisation sont en danger, je dirais qu’E. Zemmour a une utilité dans cette prise de conscience.
      Pour le reste, qui vivra verra.

       
    • @Peter



      il y a des gens pour et des gens contre Zemmour dans l’équipe de la rédaction.C’est pour ça qu’a une époque Zemmour pouvait être une personne avec qui Soral discutait. Le fait qu’il soit sorti du placard en révélant au grand jour son national-sionisme change la donne.




      Soral discute toujours avec Zemmour. C’est ça que tu ne parviens pas à comprendre. ER est plus subtil dans son analyse que « pour ou contre Zemmour », ce qui au demeurant ne veut rien dire !




      Le problème... c’est surtout que les musulmans n’ont pas le droit de réponse... Cela fait des décennies qu’on débat à bâton rompus sur l’Islam et les musulmans sur les plateaux de télévisions sans qu’un musulman puisse répondre ou soit convié à la table des grands.




      Bienvenue au club ! Pour les catholiques ça fait deux cent ans que ça dure. Et c’est pire pour les cathos puisque l’islam bénéficie encore d’un régime privilégié en France : l’islmaophobie est condamnée, tandis que la cathophobie est non seulement jamais condamnée, mais subventionnée par l’État...

       
    • L’islamophobie condamnée ?!
      Tu fait allusion au richissime Zemmour devant payer 3000 euros ? Peanuts...
      Effectivement, je suis d’accord pour une forme de cathophobie mais il faut réaliser que le sale boulot est fait par des ex-cathos... En tout cas, les musulmans ne veulent pas être des boucs émissaires... Une réconciliation qui se ferait sur le dos des musulmans est dégeulasse...

      Tant que les musulmans ont le droit de répondre... tout va bien. La réinformation doit servir à ça... du self-défense intellectuel...

       
    • @Peter

      Je fais allusion, par exemple, au fait que si quelqu’un critique l’islam sur un plateau TV, il se fait immédiatement et systématiquement reprendre par l’animateur, alors que dans le cas ’un propos cathophobe, non seulement l’animateur ne condamne pas, mais tout le monde applaudit...

      L’islamophobie, c’est rien du tout par rapport à la cathophobie. C’est comme comparer la taille d’un éléphant et celle d’une fourmi. On a un journaliste islamophobe et 99,9 % des autres qui sont catophobes. Il faut relativiser le délire de persécution musulman en France.




      Effectivement, je suis d’accord pour une forme de cathophobie mais il faut réaliser que le sale boulot est fait par des ex-cathos...




      Je ne vois pas ce qui te permet d’affirmer cela. Et je ne vois pas ce que cela changerait si c’était le cas.

       
    • Écoute, Soral a qualifié Zemmour d’adversaire « respectable » parce que celui-ci n’a jamais franchis certaines limites... concrètement : il n’a jamais fait fuiter dans la presse les échanges qu’ils ont eu depuis des années.

      Adversaire... et non pas camarade... Les mots ont un sens !!!!

      Tu comprend les choses comme tu souhaiterais qu’elles soient.. mais ça n’est pas la réalité.

      Tarik Ramadan a eu des conversations privées avec Zemmour qui ont fuités dans la presse et le ton cordial peut effectivement surprendre. Mais confondre la politesse que demande le débat d’idées avec la camaraderie, c’est particulier comme aveuglement...

      Quant à l’impossibilité de critiquer l’Islam à la télévision française... @Titus, je vous laisse à votre sens de l’observation !

      Oui, les cathophobes sont principalement des laicards intégristes bouffeurs de curés.. et comme tout le monde le sait, d’authentiques français de souche (ce qui leur permet justement une liberté de ton). Ça ne me plait pas la critique bête et méchante (et surtout partisante) des religions c’est sure.

      Il y a aussi des exceptions comme BHL qui est un cathophobe hors compétition... Quel plaisir lorsque sa sœur s’est convertis au catholicisme...

       
    • #2292055

      Tu peux aussi te faire ta propre opinion, tu gardes en tête que Zemmour et le seul journaliste en France et un des rares en Europe à critiquer l islam en y allant franco, sans passer par des burkini ou autres conneries du genre . Il est d ailleurs le seul journaliste Français de droite, d une certaine droite plûtot, même si il taffait pour un journal de gauchos comme le Figaro.....

       
  • Le Zemmour est fait exprès pour faire oublier les vrais dissidents,Ils est royalement bien payé ,alors que les autres ramassent les amendes a la pelle,il bénéficie d’une protection , les autres risquent d’aller en prison ,remarquez que LePen est vite venu en soutient a Zemmour alors qu’il n’a jamais intervenu pour soutenir Soral !!!

     

    Répondre à ce message

  • Une émission canadienne qui dénonce les attaques contre la liberté d’expression, ils parlent de Soral, Zemmour et Dieudonné à partir de la 38ème minutes… on voit qu’il n’y a pas qu’en France que la censure fait taire les casse-pieds et les empêcheurs de pourrir en rond.

    https://www.youtube.com/watch?v=Q1c...

     

    Répondre à ce message

  • Tous les plus grands nationalistes des 2 siècles derniers étaient des antisémites carabinés. partant de là, y a même pas à débattre sur Zemmour.

     

    Répondre à ce message

  • Le problème de la médiocrité, c’est son désarroi quand elle doit s’assumer dans ses conséquences. Il n’est alors de plumitif, de marchand d’orviétan, de démagogue, de charlatan, qu’elle ne soit prête à suivre dans leurs délires afin de perdurer. Et les voilà, ces médiocres, passant de salles en salles pour s’aller assoir devant un pupitre derrière lequel gesticulent de hardis postillonneurs aux poches déjà emplies de leurs prébendes. Prébendes destinées à couvrir les frais dans la recherche des moyens d’éviter d’avoir à assumer les responsabilités de leurs sottises, de leurs trahisons, de leur corruption ; ce dont leur lâcheté les empêche. La médiocrité veut entendre mentir sur ce qu’elle est, sur ce qu’elle fait, sur ce qu’elle mérite. Elle veut qu’on la rassure et qu’on la sauve en détournant sa faute sur autrui.

     

    Répondre à ce message

    • #2291842
      Le 5 octobre à 18:42 par entreenculésy’apasd’doublure
      Sous la pression de ses journalistes bien-pensants, RTL se débarrasse d’Éric (...)

      Ils l’avaient pris pour un gars intelligent, l’un de leurs meiileurs hérauts, et s’apperçoivent après coup, que ça n’est qu’un petit imposteur qui porte le sac d’autres... ou comment revendre les pantalons à une jambe à l’expéditeur avec grosse plus-value.

       
  • Si nous sommes "déjà en guerre" comme le clame Zemmour quelle est l’issue ? en général, les guerres civiles finissent par une réconciliation nationale (Rwanda, Algérie, Syrie prochainement on l’espère..).. c’est ce que propose ER !
    Arrêtons la guerre et réfléchissons aux solutions.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents