Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

#SuperTrump n°11 – "La sécurité commence aux frontières"

L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis

Chaque semaine, le pôle Traduction d’E&R vous propose de retrouver en exclusivité les prises de parole de Donald Trump à l’intention des Américains. L’occasion régulière de mesurer le décalage entre les propos réels du Président et les recensions malhonnêtes des médias alignés sur les intérêts de l’atlanto-sionisme.

Allocution hebdomadaire numéro 11 du 7 avril 2017 :

 

 

Voir aussi :

12 juillet
#SuperTrump n°24 – "Trois mots essentiels : fabriqué aux États-Unis"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
9
5 juillet
#SuperTrump n°23 – "Nous renforçons notre politique migratoire"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
6
29 juin
#SuperTrump n°22 – "L’Obamacare a été un désastre total"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
2
26 juin
#SuperTrump n°21 – "Il y a de la dignité dans chaque emploi honnête"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
6
13 juin
#SuperTrump n°20 – "Il faut une vision courageuse et ambitieuse"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
5
9 juin
#SuperTrump n°19 – "Nous avons pavé la voie d’une nouvelle ère de coopération"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
2
1er juin
#SuperTrump n°18 – "Notre premier budget sera un socle pour la sécurité"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
2
24 mai
#SuperTrump n°17 – "Il faut en finir avec le terrorisme"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
22
16 mai
#SuperTrump n°16 – "Nous sommes ici pour créer les emplois et l’avenir que vous méritez"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
13
11 mai
#SuperTrump n°15 – "Je propose la plus grande baisse d’impôt de toute l’histoire du pays"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
15
4 mai
#SuperTrump n°14 – "La seule chose qui m’anime est mon allégeance au peuple américain"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
7
26 avril
#SuperTrump n°13 – "En matière d’emploi, nous tenons nos promesses"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
4
20 avril
#SuperTrump n°12 – "L’Amérique chérit depuis toujours la liberté de culte"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
18
5 avril
#SuperTrump n°10 – "Je nomme le juge Gorsuch à la tête de la Cour suprême"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
9
29 mars
#SuperTrump n°9 – "Nous renouvelons nos engagements envers la NASA"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
1
21 mars
#SuperTrump n°8 – "La capitulation économique de l’Amérique est terminée"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
19
15 mars
#SuperTrump n°7 – "Nous devons abroger et remplacer l’Obamacare"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
6
7 mars
#SuperTrump n°6 – "Ceux qui servent le pays en uniforme sont les meilleurs d’entre nous"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
23
1er mars
#SuperTrump n°5 – "Les héros afro-américains ont marqué l’histoire de notre nation"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
28
25 février
#SuperTrump n°4 – "Nous allons nous battre pour une baisse du prix de l’énergie"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
20
23 février
#SuperTrump n°3 – "Nous rendrons bien plus difficiles les délocalisations"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
8
22 février
#SuperTrump n°2 – "Ceux qui entrent dans notre pays doivent aimer notre peuple"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
16
16 février
#SuperTrump n°1
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
28

Trump face à l’Empire ? Lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On aurait quand même bien aimé qu’il nous touche un mot de ses frappes en Syrie...

     

    • C’est exactement la réfléxion que je me faisais en écoutant son discours... Pas un mot sur les frappes en Syrie... Bizarre...


    • Dans un récent interview il a parlé de ces frappes en Syrie.. il a dit qu’il manger une part de dessert au chocolat lorsqu’il a ordonné le bombardement.. et s’est trompé sur le pays en citant qu’il avait ordonné de bombarder l ´Irak.. c’est meme la journaliste qui l a corrigé.. c’est vraiment allucinant..


  • #1701391

    déformation des propos, peut etre, mais bombardement de la Syrie et escalade de la violence surement.
    Trump a fait pire que Bush et Obama réunit : lancer une attaque sur un pays souverain sans l’aval des nations unis, du congrés Américain et en se basant sur des faits non prouvés (gaz à Idlib) aprés deux jours et sans enquette.
    votre champion a clairement retourné sa veste, les belles promesses de coopération avec la Russie contre Daesh sont parties en fumé et McCean, Clinton et tout ce ramassis de voyoux ont ouvert le champagne.. quand à Bannon, le souverainiste, principale raison pour laquelle ce gros con est au pouvoir, il a été ejecté.
    je l’ai écrits auparavant sur un autre article, et vous m’avez censuré. continuez à entretenir le reve et la "Trumperie".

     

    • #1701477

      n’oublie pas l’analyse de thierry messan qui explique que les frappes ont touché une base quasi vide et que les missiles n’auraient pas pu atteindre leurs objectifs si les installations russes et syriennes n’avaient pas été volontairement dés enclenchés. Il s’agirait d’après lui d’une prise de risque mesuré par anticipation avec l’accord du gouvernement syrien et russe. Il a aussi ajouté que nous auront la confirmation de cette analyse ou son contraire ( le retournement de veste de Trump) assez vite. Cela permettrait selon moi tout simplement d’empêcher certains acteurs ( pompiers pyromanes au niveau international ) d’activer les leviers habituels contre lesquels il aurait moins d’emprise.


    • ...sinon..., au français, tu t’y mets quand ?


    • #1701494

      Nous pouvons reprocher aux médias main stream de donner des conclusion sans enquête approfondie. Il est très facile de critiquer juste pour dire "c’est moi qui avais raison ". Cela a au moins le mérite de nourrir l’égo. Mais attention à ne pas trop l’habituer aux plats déjà tout fait, qu’ils viennent de BFM TV ou d’ER car c’est par nos propres efforts de recherche sur soi, notre environnement proche et lointain que les choses évolueront sainement. Que l’on soit des assistés des uns comme des autres n’aboutit à aucun dialogue constructif et viable. Ce que je veux dire c’est qu’il faut d’abord s’armer de patience ( apprendre à accueillir nos émotions, nos ressentis et nos jugements ), apprendre à observer calmement avant d’entamer une action sans que cela n’entame notre spontanéité. Peut être que je ne m’exprime pas clairement et j’en suis désolé. Bien à toi.


    • #1701530

      @Joseph alfredo : au delà de cette attaque, Trump a changé de discours par rapport à la solution Syrienne, il n’envisage plus de laisser les Syriens décider de leurs avenir et ne voit plus Assad comme faisant partie de la solution. Ce n’est pas logique de faire de tels propos s’il voulait réellement coopérer avec les Russes et le régime Syrien légitime..


    • #1702096

      L’analyse de Meyssan est foireuse sur ce coup ci. Moi j’en ai une perso...
      1- Trump a ordonné à 2 de ses frégates de tirer 59 missiles dans un intervalle de 10 minutes sur une cible stratégique fixe en territoire syrien
      2- devant l’ampleur de ce qui leur arrivait sur la gueule, les Russes ou les Syrien ont enclenché leurs systèmes de missiles anti-balistiques (ça explique bien les missiles perdus), mais devant l’ampleur de la tache leurs capacités ont été saturé bien vite.
      3- presque 40% des missiles ont touché leur cible et l’ont détruite intégralement.
      4- la riposte des S300/400 a permis aux radars des frégates ou aux satellites de renseignement qui survolaient la Syrie de localiser avec précision leur position (ce n’est pas pour rien que les S400 sont montés sur des camions, c’est pour qu’ils soient mobiles et qu’on puisse les déplacer régulièrement).
      5- les choses en sont resté là, autrement on aurait pu réellement avoir le risque du déclenchement d’une guerre de très grande ampleur.

      Soyez conscient qu’il s’agissait uniquement de tester les capacités opérationnelles réelles des systèmes russes et que le test a été concluant pour les américains : avec la première salve de missiles et un coefficient de perte de 60% ont détruit une cible fixe choisie aléatoirement, avec la deuxième salve de missiles ont détruit les systèmes russes, avec les salves suivantes ont détruit ce qu’on veut sans coefficient de perte ou presque.
      Les Américains ont estimé la possibilité de déclencher une guerre malgré la présence russe et ils ont chiffré son coût. Cerise sur le gâteau, ils ont fait ça pendant que Trump recevait le président Chinois (comme pour dire qu’ils avaient pas peur de la réaction chinoise). Les Russes ont beaucoup protesté et menti sur l’activation des S400, les Syriens ont désinformé sur les dégâts subis, mais ils sont tombés d’accord pour annoncer que les capacités anti-ballistiques russes devaient être renforcées.
      Sur internet on commence à chuchoter des rumeurs sur la préparation du déploiement prochain d’une troupe d’invasion de 50 000 marines...

      Je pense que les Américains sont arrivés à la conclusion que si ils se retiraient du conflit et laissaient les Russes faire le ménage et calmer la situation, dans les 2 ans il éclaterait une guerre régionale majeure avec réaction israélienne "imprévisible" et pertes humaines très élevés. Ils ont décidé qu’il valait mieux relancer le conflit maintenant, et le faire déborder sur le Liban. Trump a du plier.


    • #1702100

      Ce n’est pas la faute de Trump, ce n’est pas la faute de Netanyaou qui avaient clairement fait savoir à tlm ce qui était acceptable ou pas, ce n’est pas non plus la faute des Arabes du Golf qui faisaient profil bas et commençaient à accepter l’idée d’encaisser des pertes. Si le conflit est relancé, c’est uniquement de la faute de Nasrallah et des Iraniens qui ont cru qu’ils pourraient utiliser la nouvelle donne pour pousser à leur avantage et qui se sont trompés.


  • #1701397
    le 13/04/2017 par otan, syndicat du crime
    #SuperTrump n°11 – "La sécurité commence aux frontières"

    Bien dit ; en attendant, il faudra qu’il s’arme de patience pour contenir les néo-conservateurs... la bataille va être rude.

     

  • Que de la pipe !

    Les faits :

    - Attaque en Syrie.
    - Envoi d’un porte-missile en Corée du Nord.
    - Envoi de troupes et de chars en Europe de l’Est.
    - Guerre économique par l’intermédiaire de la Fed.

    L’attaque en Syrie était sans doute faite pour activer les défenses électroniques et faire l’acquisition des contre-mesures électroniques afin préparer une une attaque d’envergure.
    Il y en aura d’autres, jusqu’à ce que les Syriens activent leurs défenses. Avant d’attaquer à fond, les militaires recueillent un maximum d’information sur les systèmes électroniques de défense : fréquence radars, méthodes de brouillage, codes d’identifications IFF utilisés ...

    La Corée du Nord prend très au sérieux la possibilité d’une frappe des USA.

    Je vous engage à étudier en profondeur le CV de Trump, sa généalogie et la généalogie de sa femme. Vous verrez qu’il a le même profil que Sarkosy.

    Il semblerait bien que le petit coq à l’aide de ses relais dans l’ensemble du monde réussisse à faire se battre l’ensemble des idiots utiles de cette planète.

     

    • "Je vous engage à étudier en profondeur le CV de Trump, sa généalogie et la généalogie de sa femme. Vous verrez qu’il a le même profil que Sarkosy."

      Ainsi que la religion de ses 4 beaux enfants et de ses huit petits enfants.

      Mais le plus important, qui a renfloué Trump lors de sa faillite à Atlantic City dans les années 80 ? Un certain Wilbur Ross, aujourd’hui son ministre du commerce, et anciennement cadre du premier cercle de Rothschild.

      Trump ne trahit pas ses idées puisqu’elles n’ont jamais été les siennes.

      Il suffit de lire son livre, The Art of Deal, pour conclure que Trump, d’un point de vue de ce que Julius Evola appelait la race de l’esprit, est un sémite.


  • Trump est un faible. On n’y croit plus.


  • La sécurité commence aux frontières.. de la République arabe syrienne.


  • Le lendemain il attaquait la Syrie...


  • #1701497

    Donald Trump est l’homme qui est là pour l’Amérique et qui cherche à la redresser.

     

    • Bah justement qu’il se contente d’être là pour l’Amérique et qu’il foute la paix à la Syrie et aux autres. Qu’il se contente d’être le redresseur l’Amérique et pas le redresseur de torts chez les autres. Je comprends qu’il veuille sauver sa peau mais faut pas se faire d’illusions, Trump a finit par s’inscrire dans la continuité de ses prédécesseurs.


  • Par ses actions et sa rhétorique guerrière, Trump nuit profondément à l’image des patriotes du monde entier. S’il n’a plus les manettes et pour prouver que ce n’est pas un traître, il doit démissionner !

     

  • Mr Trump, vous avez Kushner aujourd’hui, en France nous avons eu Kouchner. Le resultat est desastreux pour les peuples souverains.

     

  • Très déçu par Trump, il a déclaré il y a quelques heures : "j’ai dit auparavant que l’Otan était obsolète mais je ne le pense plus maintenant, l’Otan est utile pour lutter contre le terrorisme". Je n’en revenais pas mes oreilles ! Il a même dit (alors qu’il disait que cela coûtait trop) qu’il y a avait des pays qui ne payait pas, il faut que tout les pays membres payent. Je me demande vraiment ce qu’il s’est passé entre temps. Des menaces ?
    Même quand il s’exprime en public on dirait carrément une autre personne. Ils l’ont hypnotisé ou quoi ?


  • Hey les mecs même le Réseau Voltaire ont fini par revenir sur ses deux précédents articles avec "Journal du changement d’ordre mondial #14/12 avril 2017 : le monde bascule à nouveau dans la guerre" par Thierry Meyssan et "Donald Trump relance l’Otan". MLP et le FN en sont aussi revenus. Et les gars moi-aussi Trump j’y ai cru ou au moins lui ai laissé le bénéfice du doute. J’ai aussi été compté qu’il ait gagné. Maintenant il faut se faire une raison, il faut faire le deuil. Je crois qu’y a plus grand chose à espérer. On ne peut pas différencier politique intérieure et étrangère, ce sont les deux revers de la médaille. Tous deux transcendent morale et valeurs. Qu’importe qu’il ait plié ou que ce soit une ordure née, la situation reste la même. Il nous a fait espérer pour son atavisme luthérien mais faut pas oublié que Trump c’est aussi New-York/Manhattan et Miami. Deux bastions de la Communauté et des néo-cons.

     

    • #1701542

      C’est complètement débile de juger définitivement de Trump alors qu’il n’a que deux mois de présidence à son actif ! En plus, il a déjà fait beaucoup pour l’emploi en relocalisant des milliers d’emplois industriels.


    • Ça n’est, à mon sens, pas tant TRUMP qu’il fallait surestimer, mais "La Bête" qu’il ne fallait pas sous estimer, qu’il ne faut pas sous-estimer : jamais.
      Et puisque c’est surtout "d’Elle" dont il s’agit, et si elle avait trouvé en la personne de TRUMP, le plus Neuneu qui soit à parfaire l’enfilage mondial prévu dans le plan, plus rapidement encore, en lui faisant porter le chapeau, à lui ! Le fameux ennemi du système qui fait encore plus fort que le système et qui en paie le prix ?
      Ce qui pourrait nous alerter sur un point : au delà des réconciliations nécessaires, gardons à l’esprit de ne pas se mélanger culturellement, cultuellement plus que nécessaire. On ne sait jamais si, sous les oripeaux de l’Amour, ne se cache pas un enfant de "La Bête" qui est en train de vous coller-sucré.


    • Remarqué c’était pas débile de juger Trump avant ces deux mois de présidence ? Avant son investiture à la présidence ? Avant son élection ? Avant son investiture ou sa nomination présumée à la candidature du G.O.P ? Avant même que les primaires se terminent ? Pourtant c’est ce qu’a fait une bonne partie de la dissidence et moi-même je ne suis pas en reste. Ce n’est pas la première qu’il y en ait un qui commence fort, vite et bien puis fini par lâcher en cours de route. Des fois la politique c’est un peu comme une course à pied.


    • #1702182

      @Al



      Remarqué c’était pas débile de juger Trump avant ces deux mois de présidence ?




      Non, on jugeait des discours, politiquement incorrects et rompant avec ceux de Clinton, on jugeait de l’opposition médiatique unanime. Tous les jugements qui ont été faits étaient justes alors.

      Maintenant, on peut juger deux mois de présidence, le positif et le négatif. Mais préjuger de ce que sera l’ensemble du quinquennat alors qu’il n’en a même pas fait un cinquième est complètement débile, à moins de se prendre pour madame Irma et de prétendre lire l’avenir dans une boule de cristal.


    • Bon alors déjà, aux US c’est un quadriennat et non un quinquennat comme chez nous. Ensuite, après tout, Paul aussi a changé de direction sur la route de Damas...C’est le cas de le dire dis-donc. Maintenant on peut toujours espérer que Trump change aussi de direction après apparition miraculeuse. En attendant tout ce que je dis c’est ce que je constate, c’est à dire la direction que prend Trump dans la continuité de ses prédécesseurs comme la direction que prenait Paul pour lapider Étienne. Et de toute façon beaucoup dans son CV et son idiosyncrasie l’incline à prendre cette route. Trump c’est ni Poutine ni De Gaulle et ça pas besoin d’être Mme Irma ou d’une boule de cristal pour le comprendre.


  • #1701584

    Tiens, le président Obama est revenu ? Que les américains se rassurent, les voleurs de bicyclette seront impitoyablement châtiés.


  • Non mais le problème c’est même pas Trump en tant que tel. Ok y a chez Trump un atavisme luthérien qui le rend pas complétement mauvais et fait espérer, le plaçant dans la continuité d’Henry Ford, Charles Lindbergh et Pat Buchanan. Mais dans le même temps faut voir qui il a nommé... Finalement, on se rend compte que Flynn, Bannon et Gorka sont des néo-cons qui faisaient de l’entrisme ("undercover" comme on dit en anglais) tandis que Tillerson il est dans la mouvance Rockefeller/Kissinger. Et je vous parle même pas des néo-cons assumés comme Giuliani et des "évangélistes" sionistes comme Carson. C’est facilement vérifiable, ils sont tous de la matrice. Trump n’avait de toute façon pas beaucoup de marche de manœuvre.

     

    • Henry Ford, Charles Lindbergh et Pat Buchanan sont plutôt catholiques non ?


    • Trump est presbytérien, donc calviniste. D’aucuns diraient que le calvinisme n’est ni plus ni moins qu’un judaïsme pour goy.


    • Pat Buchanan est effectivement et même un tradi (un des rares si ce n’est le seul aux US) mais ça ne l’a pas non plus empêché de plier verbalement durant sa carrière. Washington vaut bien une messe, n’est-ce pas ? Quant à Henry Ford il était plutôt anglican et Charles Lindbergh était plutôt luthérien. Bref en effet, aucun n’était calviniste.


    • Pat Buchanan est effectivement catholique et même un tradi (un des rares si ce n’est le seul aux US) mais ça ne l’a pas non plus empêché de plier verbalement durant sa carrière. Washington vaut bien une messe, n’est-ce pas ? Quant à Henry Ford il était plutôt anglican et Charles Lindbergh était plutôt luthérien. Bref en effet, aucun n’est calviniste.


  • De la Trumpette...


  • En moins de 3 mois l’état profond a repris le pouvoir, Trump est un abruti qui a fait illusion grâce à l’idéologie de Bannon (récemment remercié). Avec le recul, je commence à croire qu’Obama était finalement plus résistant aux pressions des lobbies que ce cow-boy parvenu qui ne comprend rien à rien.

     

    • Parfaitement vu Paul ! il fait penser ce Trump à sarkhozy qui s ’ est fait élire en piquant les thèmes du Front National et puis sitôt élu a fait rappliquer au gouvernement les condisciples de Hollande pour une politique anti -nationale ; parler encore de " super Trump " est presque déjà un anachronisme , en fait c est super marionnette du lobby tout puissant .


  • #1701813

    La sécurité commence aux frontières, mouais pas pour la Syrie apparemment...


  • #1701821

    Trump en anglais veut dire carte maitresse ou atout !

    Bref des le départ c’était plié !


  • il y a 2 aspects chez Trump :
    - il est diabolisé par la pensée dominante
    - il y a aussi l’aspect continuité, notamment dans sa politique étrangère, dont le proche orient
    Il a toujours dit qu’il voulait renforcer les sanctions contre l’iran, il a les mêmes liens avec l’arabie saoudie, et bien sûr israel ; il s’honore que sa fille soit convertie au judaisme.
    qu’il agisse par adhésion ou soumission ne change rien au résultat.
    Il faut toujours voir tous les aspects et ne pas prendre ses désirs pour la réalité.


  • Au delà du retournement de situation politique du monsieur, j’aimerai dire quelque chose de bête ! C’est quoi ce plan de caméra ? Fini les phrases choc en gros plan, maintenant c’est un regard fourbe et planant sur le côté comme si il était définitivement suivi de très très très très près. Bien souvent les images parlent plus que les mots.
    Courage camarade rien n’est perdu !


Commentaires suivants