Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

#SuperTrump n°28 – "Nous retrouvons la prospérité car nous privilégions les Américains"

L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis

Chaque semaine, le pôle Traduction d’E&R vous propose de retrouver en exclusivité les prises de parole de Donald Trump à l’intention des Américains. L’occasion régulière de mesurer le décalage entre les propos réels du Président et les recensions malhonnêtes des médias alignés sur les intérêts de l’atlanto-sionisme.

Allocution hebdomadaire numéro 28 du 4 août 2017 :

 

Voir aussi :

5 août
#SuperTrump n°27 – "Nos héros illustrent l’esprit américain : courage, amour, sacrifice"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
4
30 juillet
#SuperTrump n°26 – "Nous érigerons beautés et merveilles de nos propres mains"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
5
20 juillet
#SuperTrump n°25 – "Les élus qui ont instauré l’Obamacare ont menti"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
11
12 juillet
#SuperTrump n°24 – "Trois mots essentiels : fabriqué aux États-Unis"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
9
5 juillet
#SuperTrump n°23 – "Nous renforçons notre politique migratoire"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
6
29 juin
#SuperTrump n°22 – "L’Obamacare a été un désastre total"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
2
26 juin
#SuperTrump n°21 – "Il y a de la dignité dans chaque emploi honnête"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
6
13 juin
#SuperTrump n°20 – "Il faut une vision courageuse et ambitieuse"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
5
9 juin
#SuperTrump n°19 – "Nous avons pavé la voie d’une nouvelle ère de coopération"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
2
1er juin
#SuperTrump n°18 – "Notre premier budget sera un socle pour la sécurité"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
2
24 mai
#SuperTrump n°17 – "Il faut en finir avec le terrorisme"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
22
16 mai
#SuperTrump n°16 – "Nous sommes ici pour créer les emplois et l’avenir que vous méritez"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
13
11 mai
#SuperTrump n°15 – "Je propose la plus grande baisse d’impôt de toute l’histoire du pays"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
15
4 mai
#SuperTrump n°14 – "La seule chose qui m’anime est mon allégeance au peuple américain"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
7
26 avril
#SuperTrump n°13 – "En matière d’emploi, nous tenons nos promesses"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
4
20 avril
#SuperTrump n°12 – "L’Amérique chérit depuis toujours la liberté de culte"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
18
13 avril
#SuperTrump n°11 – "La sécurité commence aux frontières"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
43
5 avril
#SuperTrump n°10 – "Je nomme le juge Gorsuch à la tête de la Cour suprême"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
9
29 mars
#SuperTrump n°9 – "Nous renouvelons nos engagements envers la NASA"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
1
21 mars
#SuperTrump n°8 – "La capitulation économique de l’Amérique est terminée"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
19
15 mars
#SuperTrump n°7 – "Nous devons abroger et remplacer l’Obamacare"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
6
7 mars
#SuperTrump n°6 – "Ceux qui servent le pays en uniforme sont les meilleurs d’entre nous"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
23
1er mars
#SuperTrump n°5 – "Les héros afro-américains ont marqué l’histoire de notre nation"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
28
25 février
#SuperTrump n°4 – "Nous allons nous battre pour une baisse du prix de l’énergie"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
20
23 février
#SuperTrump n°3 – "Nous rendrons bien plus difficiles les délocalisations"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
8

Trump face à l’Empire, lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • L’heure n’est pas à la blague et pourtant on pourrait le penser. Un sondage réalisé par l’Institut Public Policy Polling auprès de 532 électeurs du parti républicain révèle au grand jour des résultats aberrants chez les supporters du milliardaire Donald Trump qui désirent entre autre bombarder Agrabah… la ville imaginaire sortie tout droit des studios Walt Disney.

    De manière générale, 30% des électeurs républicains américains estiment qu’il faut détruire Agrabah en invoquant des raisons sécuritaires, le pourcentage augmente chez les électeurs de Donald Trump, en tête des sondages pour la primaire du parti Républicain, où il atteint 41%. La simple résonnance arabe a suffi à les destabiliser. Le rêve bleu finit sous les bombes…

    The Guardian dénombre d’autres données tout autant effarantes, notamment 36% des sondés pensent que les musulmans du New Jersey ont été ravis d’apprendre les attentats du 11-Septembre. Presque 54% estiment, comme le proposait Donald Trump, qu’il faut interdire aux musulmans l’entrée des Etats-Unis. Aussi, la moitié des participants aimeraient qu’une base de données recensant tous les musulmans du pays soit mise en place.

    L’initiative de ce questionnaire est née après avoir visionné un débat républicain alarmiste orienté sur le Moyen-Orient et sur le danger que représenterait l’islam.

    « On a voulu voir jusqu’où cela allait, si les gens soutiendraient instinctivement le bombardement de quelque chose dont le nom sonnait vaguement moyen-oriental », explique un porte-parole.

    Les réactions ont été immédiates dans le monde, tant aux Etats-Unis qu’en France. Espérons tout de même que les électeurs de Donald Trump ne croient pas que son conseiller est Mickey…

     

    Répondre à ce message