Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

#SuperTrump n°17 – "Il faut en finir avec le terrorisme"

L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis

Chaque semaine, le pôle Traduction d’E&R vous propose de retrouver en exclusivité les prises de parole de Donald Trump à l’intention des Américains. L’occasion régulière de mesurer le décalage entre les propos réels du Président et les recensions malhonnêtes des médias alignés sur les intérêts de l’atlanto-sionisme.

Allocution hebdomadaire numéro 17 du 19 mai 2017 :

 

 

Voir aussi :

13 juin
#SuperTrump n°20 – "Il faut une vision courageuse et ambitieuse"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
5
9 juin
#SuperTrump n°19 – "Nous avons pavé la voie d’une nouvelle ère de coopération"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
2
1er juin
#SuperTrump n°18 – "Notre premier budget sera un socle pour la sécurité"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
2
16 mai
#SuperTrump n°16 – "Nous sommes ici pour créer les emplois et l’avenir que vous méritez"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
13
11 mai
#SuperTrump n°15 – "Je propose la plus grande baisse d’impôt de toute l’histoire du pays"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
15
4 mai
#SuperTrump n°14 – "La seule chose qui m’anime est mon allégeance au peuple américain"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
7
26 avril
#SuperTrump n°13 – "En matière d’emploi, nous tenons nos promesses"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
4
20 avril
#SuperTrump n°12 – "L’Amérique chérit depuis toujours la liberté de culte"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
18
13 avril
#SuperTrump n°11 – "La sécurité commence aux frontières"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
43
5 avril
#SuperTrump n°10 – "Je nomme le juge Gorsuch à la tête de la Cour suprême"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
9
29 mars
#SuperTrump n°9 – "Nous renouvelons nos engagements envers la NASA"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
1
21 mars
#SuperTrump n°8 – "La capitulation économique de l’Amérique est terminée"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
19
15 mars
#SuperTrump n°7 – "Nous devons abroger et remplacer l’Obamacare"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
6
7 mars
#SuperTrump n°6 – "Ceux qui servent le pays en uniforme sont les meilleurs d’entre nous"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
23
1er mars
#SuperTrump n°5 – "Les héros afro-américains ont marqué l’histoire de notre nation"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
28
25 février
#SuperTrump n°4 – "Nous allons nous battre pour une baisse du prix de l’énergie"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
20
23 février
#SuperTrump n°3 – "Nous rendrons bien plus difficiles les délocalisations"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
8
22 février
#SuperTrump n°2 – "Ceux qui entrent dans notre pays doivent aimer notre peuple"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
16
16 février
#SuperTrump n°1
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
28

Trump face à l’Empire ? Lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Son retournement de veste sur les barbares du régime saoudien est à vomir.

     

  • J’ai rien compris à la première lecture !

    et puis... j’ai eu une idée de génie !

    j’ai collé mes deux pieds au plafond, la tête en bas !

    Et là... après re-lecture...

    ho miracle, tout est devenu clair !

    le tout est de savoir quelle position adopter pour comprendre !


  • Le seule chose qui ne soit pas "vide" chez Trump, c’est son compte en banque ...


  • Eh bien, les saouds, puis les israéliens.. Il ne va plus savoir où donner de la langue, Donald.

     

  • Parce qu’il va falloir que les valets des US paient pour la sécurité des Américains, eux qui ont toujours apporté le chaos ? Civilisation dit il ? "Les Etats Unis sont passés de la barbarie à la décadence sans être passé par la civilisation " Oscar Wilde.


  • #1732726

    Dans son discours en Arabie Saoudite, il met Assad et les leader iraniens dans le même sac que les terroristes. La question à se pose alors : lorsqu’il dit cela a-t-il oui ou non le flingue de l’état profond sur la tempe ? Je dirai oui, mais c’est très difficile à affirmer.

    Au final, il ne fait que servir les intérêts de la Standard Oil des Rockefeller, il n’a pas d’autre choix, il en est conscient et je vous parie qu’il fera tout pour dérober la Syrie et l’Iran à Poutine, non seulement parce qu’elles regorgent de pétrole, mais parce que ces nations sont aussi ennemies d’Israël. Que Trump soit d’accord ou non, il sera contraint d’exécuter les ordres de l’Empire, se rebellera-t-il un jour comme Dark Vador ?.

     

    • qu’est-ce que tu veux qu’il fasse c’est pas lui qui gouverne, demain il décide de se rebeller on apprendra qu’il est mort d’une crise cardiaque... il va rien faire du tout c’est la CIA les banques les médias et donc les juifs qui dirigent le pays. JFK il s’est rebellé 5min puis ils l’ont descendu vous croyez vraiment que ça a changé aujourd’hui c’est encore pire qu’avant.


    • Ha NON Dark Vador il a de la classe lui.


    • "qu’est-ce que tu veux qu’il fasse c’est pas lui qui gouverne, demain il décide de se rebeller on apprendra qu’il est mort d’une crise cardiaque... "

      Oui, ok, on a compris ça, on comprend bien qu’il y a en jeu des intérêts et des puissances profondes mais alors, dans ces cas là, ça sert à quoi de relayer ce type et de tordre dans tous les sens ses déclarations pour leur faire dire le contraire de ce qu’elles disent ?
      On ne laisserait même pas passer 2% de ces retournements de veste à Marine Le Pen !
      Ca commence à devenir n’importe quoi ces politiques de "non alignement" dissidentes...


  • #1732762

    "l’Arabie saoudite coeur du monde musulman" -> c’est de l’humour, précisons-le à nos amis musulmans un peu sensibles, vaut mieux en rire !

     

  • Hahaha, une allocution qui aura certainement donné du baume au cœur à son ancienne adversaire démocrate... Thank you Donald for your good work !


  • Donc en fin de compte le coeur de l’islam c’est l’Arabie Saoudite et c’est l’Iran qui finance le terrorisme ? Amazing !


  • Donald Trump a déclaré qu’il n’était pas en Arabie Saoudite pour « donner des leçons » mais a ensuite dit aux prédicateurs islamiques du monde ce qu’ils devaient dire, a condamné le « terrorisme islamiste » comme si la violence était un phénomène exclusivement musulman et a enfin annoncé, tel un Prophète de l’Ancien Testament, qu’il était engagé dans « une bataille entre le bien et le mal. » Il n’y eut aucun mot de compassion, aucun mot de pitié, absolument aucun mot d’excuses pour ses discours racistes et anti-musulmans de l’année dernière.


  • Encore plus incroyable, il a reproché à l’Iran – plutôt qu’à Daech – d’avoir « alimenté la violence sectaire », exprimé de la pitié pour le « désespoir » du peuple iranien un jour après qu’il ait librement élu un réformateur libéral [Hassan Rohani] pour Président et exigé davantage d’isolement contre le plus grand pays chiite du Moyen-Orient. Le régime responsable de « tant d’instabilité » est l’Iran. Le Hezbollah chiite a été condamné. De même pour les Yéménites chiites. Les hôtes saoudiens sunnites de Trump ont rayonné de bonheur face à une telle sagesse.


  • Il a tenté d’éviter son ancien mantra raciste de « l’extrémiste islamique radical » et a tenté de le remplacer par « l’extrémisme islamiste », mais il s’est apparemment emmêlé les pinceaux et a également dit « islamique ». La distinction subtile qu’il essayait de faire en anglais n’était donc pour les musulmans pas plus qu’une variation sur un thème : les terroristes sont musulmans.
    Tout cela, rappelons-nous, est venu après que Trump ait encore concocté un autre accord de vente d’armes avec les Saoudiens (110 milliards de dollars ou 84,4 milliards de Livres Sterling) et l’achat proposé par le Qatar de ce que Trump a qualifié de manière obscène de « beaucoup de beaux équipements militaires. » Il semble presque fantastique qu’il fasse une telle remarque seulement deux jours avant de rencontrer le Pape qui, deux semaines auparavant au Caire, a pesté avec le Cheikh musulman d’Al-Azhar contre le mal causé par les marchands d’armes.


  • Et quand Trump a déclaré que « nos amis ne remettront jamais en question notre soutien, et nos ennemis ne douteront jamais de notre détermination », est-ce que ses amis étaient censés être les Saoudiens ? Ou le « monde islamique », qui devrait certainement inclure l’Iran, la Syrie et le Yémen – et les milices belligérantes de Libye ? En ce qui concerne les « ennemis », parlait-il de Daech ? De la Russie ? De la Syrie ? Ou de l’Iran, dont le Président nouvellement élu veut sûrement la paix avec l’Amérique ? Ou bien, comme une partie du monde musulman le déduira avec de bonnes raisons, déclarait-il son amitié avec les musulmans sunnites du monde et son inimitié envers les musulmans chiites ?


  • Au moment où Trump a atteint la partie de son discours dans laquelle il a menacé les méchants – « si vous choisissez la voie de la terreur, votre vie sera vide, votre vie sera brève et votre âme sera damnée » –, il avait l’air d’un auteur de discours pour Daech. Apparemment – et sans surprise, peut-être – le discours de Trump était en partie le travail de l’homme même qui a écrit sa tentative juridique très ridiculisée (et qui a échoué) de bannir des États-Unis les musulmans de sept nations. Dans l’ensemble, tout à fait une « réinitialisation ». Trump a parlé de la paix mais préparait les Arabes à une guerre sunnites-chiites. Les dirigeants serviles du monde musulman, inutile de le dire, ont applaudi lorsque le Président fou de l’Amérique a fini de parler. Mais ont-ils compris ce que ses mots présageaient vraiment ?


  • Le discours, c’est du sous-Macron.
    Il est con Donald ou il fait semblant ?


  • Si pour Trump le terrorisme vient semble-t-il de l’Iran, alors pour nous son discours et sa visite c’est de la merde !


Commentaires suivants