Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Tout ce que vous ne pourrez plus voir au cinéma

« Figure-toi qu’un jour sur la piste d’Ibn Saoud j’tombe sur un p’tit ingénieur des pétroles avec sa Land Rover en rideau, il avait sa bonne femme avec lui, une grande blonde avec des yeux qu’avaient l’air de rêver, puis un sourire d’enfant... Une salope quoi. »

Et dans la chanson ?

Drôle, fort, vrai et insoumis, tout l’inverse du cinéma dit français,
à voir chez Kontre Kulture

 

L’humour meurt dans la main des communautés minoritaires dominantes,
voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1909484
    le 28/02/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Tout ce que vous ne pourrez plus voir au cinéma

    C’est valable pour le cinoche en Fronce.
    Hélas.

    Mais pas aux États-Unis, par exemple.
    Les propos tenus par le personnage interprété par Kate Winslet, dans Triple 9, de John Hillcoat, sorti en 2016 ?
    Avec aussi Michael K. Williams en pute/ mac transgenre indicateur de police ?


  • #1909492

    Excellent ;-)
    À envoyer de toute urgence à ces féministes de merde balancetonporc metoo Schiappa CRIF/LICRA/ DILCRAH et cie.... avec un peu de chance en plus de la syncope ils nous feront un arrêt cardiaque et nous en seront débarrassés ;-) j’ai le droit de rêver et de me faire mon cinéma ;-)

     

    • #1909754

      Le féminisme est une mode , ça passera ....Si , comme je le pense les temps deviennent très durs , les féministes rentreront à la maison , bien contentes d’en trouver une : l’idéologie est une chose, mais manger, etre en sécurité, pouvoir compter sur quelqu’un de solide , tout celà reste des besoins ...La guerre nous sauvera du féminisme !


  • #1909505

    Non ! maintenant, on est passé à autre chose, voire deux mecs se bouffer la gueule .Mais là, c’est au-dessus de ma capacité visuelle . Je ne suis pas homophobe, je n’aime pas me faire en..., chacun ses gouts


  • #1909508

    C’est pourtant pas dur les mecs d’écrire un bon scenar en 2018 :

    Samuel, pauvre violoniste juif lâchement agresser par des spectateurs qui venaient de voir Dieudonné, se fait sauver par 30 migrants du Mali qui, malgré leur situation irrégulière, parviennent a collecter assez de fond pour que celui-ci puisse entamer sa transition pour devenir une femme.

    Durant l’operation, Samuel tombe amoureux de Sarah, chirurgienne bien meilleure que les Français racistes de l’hôpital, mais se rend compte que son homosexualité pourrait être un frein a une quelconque future relation de lesbianisme.

    Pour alléger sa souffrance psychologique, Samuel - devenu Chouiana - adopte deux bebes syrien mais finira par les violer et les tuer.

    Le tribunal comprendra les souffrances de Chouiana qui l’on conduit a commettre cet infanticide pedosexuel sans doute mal admis par une societe somme toute retrograde.

    Elle obtiendra des compensations financières de l’Allemagne et d’Alain Soral.

     

  • #1909514
    le 28/02/2018 par anna de blaye
    Tout ce que vous ne pourrez plus voir au cinéma

    Bravo pour le boulot, l’humour, j’ai passé un très beau moment. Qui peut me dire le film Belmondo lumière allumée lumière éteinte, je le cherche depuis longtemps.

     

    • #1909611

      "Le casse", film d’Henri Verneuil (1971). On y trouve aussi Robert Hossein et Omar Sharif excellent dans le rôle du flic pourri jusqu’à l’os.


    • #1909614

      @anna de blaye.......çà c’est " Le casse ", avec bébel donc mais aussi Omar Sharif, génial en flic ripoux jusqu’à l’os, Robert Hossein, Nicole Calfan, Renato Salvatori...pour citer les principaux protagonistes...et celle qui se prend des baffes ( interrupteur on/off qui réagit au son d’une ou deux baffes ), c’est la plantureuse Dyan Cannon !...un film d’Henri Verneuil...j’ai cité de mémoire de cinéphile .


    • #1909628

      Anna,

      il s’agit du film Le Casse, réalisé par Henri Verneuil avec Omar Sharif.

      Cordialement.


    • #1909757

      Le titre est : " Le casse " , année 1971


    • #1909945

      Hahaha, @anna : je vous recommande le duel gastronomique entre Belmondo et Sharif !


  • #1909515

    Moi j’aime les sal*pes et les coch*nnes derrière
    leurs apparences de coincées.
    C’est plus fort que moi.


  • #1909519
    le 28/02/2018 par Georges 4bitbol
    Tout ce que vous ne pourrez plus voir au cinéma

    On peut déplorer le pouvoir destructeur des lobbys minoritaires et féministes ultra puissants sans tomber dans l’excès inverse.
    NE JAMAIS OUBLIER qu’à l’origine, c’est " le lobby des lobbys" qui enfonce ses coins dans tout le corps social pour le disloquer tel un tortionnaire des plus mal intentionné.


  • #1909595

    Je cherche la pétition ....


  • #1909599

    excellent merci , la conclusion sur les extraterrestres m’a plié en deux


  • #1909609
    le 28/02/2018 par James Fortitude
    Tout ce que vous ne pourrez plus voir au cinéma

    Il n’est pas interdit de tout d’interpréter au travers du cinéma puisque ce sont des rôles !


  • #1909612

    Un phrase que je ne sors jamais, mais qui ici a toute sa place : Ça c’était le bon vieux temps.


  • #1909654
    le 28/02/2018 par C’est toi qui décide.
    Tout ce que vous ne pourrez plus voir au cinéma

    Aujourd’hui c’est plutôt l’inverse, la dernière en date, j’ai juste vu l’affiche mais je sais déjà à quoi m’attendre, le titre du film c’est " l’amour des hommes".
    Rien qu’avec l’affiche je vois déjà le délire, ça doit décrire la vie d’un type qui aime tellement le derrière de sa femme qu’il accepte que cette dernière aille avec d’autres hommes pour s’amuser car il a tellement d’affection pour elle...

    http://www.allocine.fr/article/fich...


  • #1909681

    Un petit espoir, il nous reste encore Bertrand Blier qui est apparemment en cours de tournage avec Gérard Depardieu et Christian Clavier (sur le retour il peut être bon et rattraper ses merdes passées).
    Ça va s’appeler « Convoi exceptionnel », et même si je n’ai pas vu « le bruit des glaçons » (j’ai un problème avec Jean Dujardin), je n’ai jamais trouvé une merde dans la filmographie du fils Blier.
    Comme quoi parfois « un fils de » peut avoir beaucoup de talent.


  • #1909763
    le 28/02/2018 par Certainement
    Tout ce que vous ne pourrez plus voir au cinéma

    Entre les années 1950 et 1990 des milliers de films ont été produits en France, à raison de plus d’une centaine par an. Soit plus qu’aux États-Unis.
    Une partie de ce patrimoine est largement méconnue , pour des raisons de propriété, catalogue, diffusion, etc..
    Autant de chefs d’œuvre ou curiosités , tous genres confondus, qu’il serait trop long d’énumérer. Mais France Télévisions se contente de rediffuser " Les tontons flingueurs" de façon hypocrite. Quand il faudrait voir " Le tigre se parfume à la dynamite", " France société anonyme", " Les femmes sont marrantes" , " Hitler connais pas" etc ..etc..
    Regardez la filmographie de Piccoli par exemple depuis 1945 c’est impressionnant. L’équipe du Café de la gare travaillait même à une époque avec un ancien de la division Charlemagne, le producteur et aventurier breton François de Lannurien. Les salauds !


  • #1909792

    Excellent et affligent en même temps !

    La phrase de Blier (dont je suis un admirateur fanatique et sectaire) est tirée de l’excellent "100 000 dollars au soleil" d’Henri Verneuil réalisateur qui passe au second plan (avec d’autres comme Gilles Grangier, Denys de la Patellière, Pierre Granier-Deferre, Georges Lautner, Jacques Deray... soit quasiment tout le cinéma français populaire des années 50/60/70 qui ne prenait pas les spectateurs pour des cons) dans l’histoire officielle du cinéma hexagonal tenu de main de fer par les thuriféraires de la nouvelle vague (de merde). On lui doit de nombreuses réussites comme "Un singe en hiver", "Mélodie en sous-sol", "Le président", "Week-end à Zuydcoote", "Le clan des siciliens" et surtout sa trilogie politique (complotiste ?) : "Le corps de mon ennemi", "I comme Icare" et "Mille milliards de dollars" (ce dernier sur le passé douteux d’entreprises américaines et leurs liens avec le régime nazi).


  • #1909807

    Le plus horrible film que j’aie jamais vu : les Valseuses. D’une vulgarité totale. Comment se servir de toutes jeunes filles à volonté, en les prenant pour des idiotes, et sans que leurs parents puissent empêcher la chose, à part payer et se faire ridiculiser quand ils font leur boulot de parents.
    Ce film est un avatar de mai 68 qui a mal vieilli. Une tentative d’éducation de ces demoiselles, préfigurant le désastre actuel : les jeunes filles vues par nos animateurs-directeurs d’opinion même pas gaulois comme des joujoux gratuits (pour eux), des poupées à disposition.
    Ce film était pourtant (en apparence du moins) franco-français.
    Je me souviens avoir quitté la salle de cinéma.

     

    • #1909857
      le 28/02/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Tout ce que vous ne pourrez plus voir au cinéma

      lol, si tu as quitté la salle, tu n’as pas vu le film.

      Plus généralement, quel besoin de s’identifier aux personnages ?


    • #1909858

      Et le second degré, tu peux en manger une petite cuillère parfois ?
      Tu dois préférer lire « belle du seigneur » sans doute...
      Fais pas la mijaurée jaja, et si tu as un peu de temps, regarde « trop belle pour toi » du même Bertrand Blier et tu verras l’amour porté aux femmes.
      J’avais également vu « mon homme » avec une amie qui était mitigée, et qui m’a dit en sortant : faut quand même reconnaître qu’il est poétique dans la vulgarité.
      Ne le prend pas personnellement, et je te respecte déjà si tu es ici, mais c’est pas du cinéma pour les conasses c’est sûr (et on a le droit de ne pas aimer).
      Paix à toi.


    • #1909904

      @jaja Quand j’étais très jeune, j’avais la même réaction que toi sur le film Les Valseuses. Mais je ne comprenais pas encore le second degré.
      Quand je l’ai revu à un age beaucoup plus mature, je l’ai trouvé excellent ce film.
      Les films de Bertrand Blier faut les prendre tous au second degré, à part quelques exceptions.
      Regarde "Buffet Froid" ou " Un deux trois soleil", 2 films qui foutent la rage, mais Blier le fait exprès. C’est du second degré.


    • #1909932

      Les Valseuses, film culte avec les excellents Depardieu et Dewaere et la non moins remarquable Miou Miou ... Génial du début à la fin et je n’avais que 16 ans à sa sortie.
      Mais, il faut aussi ne pas tout prendre au premier degré et je reconnais qu’avec le QI moyen français (91) , ce n’est pas gagné d’avance.
      13
      Pourtant, la satire est excellente et digne des maîtres italiens, Fellini, De Sica, Scola, Leone, Amoncelle ou Lattuada. (Et j’en ai oublié).


    • #1909947

      NB. Monicelli (Mario), vous aurez rectifié, j’espère.


    • #1909988

      Je l’ai vu il y a longtemps, ce film : lourdingue et révoltant, ai-je pensé à l’époque. Je l’ai revu récemment : sans intérêt, je m’ennuyais. Aujourd’hui nous voyons les résultats de ce que ce film pas drôle sous-tendait.
      Voilà tout ce qu’il m’a inspiré.
      Les acteurs ne sont absolument pas en cause. J’avais, et j’ai toujours, beaucoup de sympathie pour Dewaere, et Depardieu est excellent. Miou-Miou, je n’en pense rien. On lui a trop fait jouer les idiotes.


    • #1910027

      Je l’ai vu il y a longtemps à sa sortie, j’étais au ciné avec une documentaliste et un magistrat, également coincés : j’avais du mal à me retenir d’éclater de rire pour ne pas les choquer , c’est un film génial et hilarant, et c’est devenu un classique . Paul Morand dans ses "Mémoires inutiles" a trouvé le film très choquant, disant que la frontière avec la pornographie n’existait plus . Un peu décevant de la part de cet esprit libre, grand amateur de gonzesses .


    • #1910067

      Un film en plein dans son époque quand il est sorti ! une satire de la société de consommation , Bertrand Blier un Monsieur du cinéma français , un GRAND qui c’est affranchi de la bienpensance ... pas fait pour les trous du cul !
      Il y a encore pleins de bon films français anciens ( les démons de jésus , ect .. ) ou récents ( Grand froid , l’école buissonnière et plein d’autre ... ) .
      Faut seulement les choisir et arrêté d’aller voir des daubes avec D Boon ( d’ailleurs le succès de bienvenu chez les .. une réussite faut le reconnaitre , tiens surtout à Kad merad qui est souvent excellent ! voir " Je vais bien ne t’en fais pas " ect ... )
      On à encore beaucoup de bons réalisateurs et acteurs , actrices , mais plus le public d’avant ...


    • #1910115
      le 01/03/2018 par Certainement
      Tout ce que vous ne pourrez plus voir au cinéma

      @Adrien
      Il s’agit du " Journal inutile" de Paul Morand et voici ses propos exacts : " La frontière du film porno est franchie. Inimaginable il y a 25 ans.Que donnera t on en l an 2000 ? Encore mieux ? Ou retour au film puritano-sovietique, dans une France communisée ?"


    • #1910769

      @ Albator,

      Aux dernières nouvelles comparatives, (datant de 2006) le Q.I. moyen de la France s’élévait à 98.
      https://www.intelligence-humaine.co...

      Mais comme il est stipulé qu’« il apparaît déjà que les Q.I moyens nationaux sont essentiellement déterminés par les proportions des différentes races dans les différents pays (voir point 2) », peut-être que votre moyenne actuelle se veut juste, les disparités du tableau en corrélation avec toutes les chances qui ont été offertes pour la France, expliquant cela (autant que les 50 000 opus du Menhir, écoulés).


    • #1911855

      @jaja..........." décontracté du gland " qu’il a dit le Gégé !!


  • #1909852
    le 28/02/2018 par Du Guesclin
    Tout ce que vous ne pourrez plus voir au cinéma

    Merci à ER pour ce moment. Travaillant dans le tertiaire je sais que ça ne ferait rire personne.


  • #1909888
    le 28/02/2018 par woiliwoilou
    Tout ce que vous ne pourrez plus voir au cinéma

    toute la différence entre le monde populaire qui a fait son éducation avec ces films et… le monde des bobos citadins hors sol qui veulent nous dicter leur lois et qui prétendent savoir ce qui se fait et ce qui ne se fait point…
    CQFD

    Mesdames, prenez le rôle de BEBEL et MARIELLE…
    A vous de jouer, incitez nous à redevenir comme avant !!


  • #1909916

    C’est extrait de quel film le passage avec l’excellent Marielle qui ose commettre le crime des crimes en posant les bases du IVème Reich avec son "Youpin !" ? (à 3’32’’) J’en avais déjà vu un court extrait et je n’avais pas réussi à conclure l’enquête...
    S’il y a un cinéphile dans la salle, merci d’avance.

    Sinon, la môme Joubert avec ses taches de rousseur c’était quand même un charmant petit casse-croûte, surtout dans l’extrait (Il ne faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages).

     

  • #1909939

    Hahaha, le Panthéon cinématographique français est donc misogyne, homophobe, raciste et antisémite. J’ai souvent une appréhension avant de visionner ces chef-d’œuvres, puis un léger sentiment de culpabilité. Surtout lorsqu’il s’agit d’Audiard (père) et Blier (fils)... Afin de devenir progressiste, j’essaierai de faire un travail sur moi-même. Le néo-Knock et le new-Ch’timi seront mon purgatoire !


  • #1909942

    FAUX !

    Vu hier, un trop super zoli film qui va très très loin.
    On y voit une muette se trifouiller le bouton chaque matin dans sa baignoire, et qui se tape une langouste bipède qu’elle a piégée en la rendant accro aux œufs durs.
    Les Marielle, Jean Yanne, Blier et Cie sont des amateurs !
    Un film nominé 13 fois de trop aux zoscars.


  • #1909990

    Blier, Ventura, Belmondo, Gabin, Marielle, Rochefort, Lefebvre, Depardieu, Joubert, Darc, Cardinale, Verneuil, Lautner, Audiard. Tous des grands du cinéma, doivent s’en retourner dans leurs cercueils(enfin pour ceux qui nous ont quitté). Et puis tout à fait entre nous, beaucoup de féministes hystériques ne le seraient point si elles étaient mieux "entreprises"(vu certains cageots on peut comprendre leur frustration, quand on veut se taper Delon faut pas attirer Deloin) et qu’on leur donnait une petite "correction" de temps à autre pour les faire redescendre.

    Ce n’est pas avec le cinéma d’aujourd’hui que l’on referra des films cultes(à part certains..."poissons volants"

     

    • #1910108

      Hé hé les fameux "poissons volants" d’Audiard, ouais c’est tout à fait ça concernant le cinéma français de ces 40 dernières années, il y a de très bons films (allez au hasard et dans des styles différents, je me jette : "Uranus" ou "Le bonheur est dans le pré") mais ça n’en fait pas la majorité du genre, loin de là, contrairement aux années qui vont jusqu’aux débuts des années 80 (comme en 1981 avec cet excellent film de Robert Enrico "Pile ou face" avec Noiret et Serrault dans lequel les bonnes femmes en prennent pour leur grade).


    • #1910120

      A l’époque vous noterez que la majorité des metteurs en scène et des acteurs-actrices célèbres était des Français : aujourd’hui on trouve surtout des israélites qui les singent péniblement et qui nous em... avoir leurs histoires de familles qui ne sont pas les nôtres .


  • #1910066

    Merde. J’ai failli oublier que je suis un homme.
    Merci de me le rappeler.


  • #1911360

    Tres bon film de B. Blier que je viens de (re) voir Les Acteurs
    Marielle, Dussolier, Villeret, Jacques François
    Comme une forme de mise en biere de cette generation d acteurs


Commentaires suivants