Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Trump et Poutine contre le Nouvel Ordre mondial ? – Conférence d’Alain Soral à Madrid

Invité par la dissidence espagnole, le président d’E&R Alain Soral est intervenu le 9 novembre 2019 sur le thème « Trump et Poutine contre le Nouvel Ordre mondial ? » dans le cadre d’un week-end de conférences européennes organisé à Madrid par les Éditions Fides.

 

La conférence :

Soutenez E&R avec lbry.tv

 

Sur le sujet, relire cet extrait de Comprendre l’Empire (2011) !

 

Et si la révolte venait du peuple américain ? [1]

 

Montée de la Chine voire de l’Inde...

Quoi qu’il advienne de ce déplacement inéluctable de la puissance économique industrielle vers l’Eurasie, aucun coup ne serait plus fatal à l’Empire qu’une révolte venant des États-Unis même ; soit du lieu de la domination mondiale depuis 1913 et la création de la Réserve fédérale américaine (voir chap. 2).

Une révolte possible, et même probable, du peuple américain venue des classes moyennes en voie de paupérisation extrême, guidée par une fraction des élites WASP patriotes, contre cette oligarchie bancaire apatride en train d’achever de ruiner le pays, tant sur le plan industriel que sur le plan de son rayonnement international.

Des signes de révolte qui se multiplient en effet sur deux fronts :

- le front économique : la classe entrepreneuriale enracinée d’essence anglo-saxonne et protestante (historiquement incarnée par Henry Ford) tendant de plus en plus à se révolter contre les spéculateurs de Wall Street, passés peu à peu du partenariat à la pure prédation ;

- le front de la politique étrangère qui en est l’extension par la domination de cette oligarchie financière sur le Congrès : le soutien inconditionnel à l’État d’Israël s’avérant de plus en plus contraire aux intérêts américains (notamment sur la question iranienne) et soulevant les protestations grandissantes d’Américains de premiers plans issus aussi bien du camp démocrate, comme Jimmy Carter, que du camp républicain, comme Ron Paul.

 

Rendez-vous sur Kontre Kulture
pour vous procurer l’indispensable Comprendre l’Empire !

 

Notes

[1] Page 218

À ne pas manquer, sur E&R :

 
 

Livres de Alain Soral (51)




Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

72 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’extrait de "Comprendre l’empire" est un résumé parfait de ce qui a amené Trump au pouvoir en 2016. D’où l’intérêt de partager cette lecture, l’impact est encore plus fort qu’à sa sortie. "Soral a presque toujours raison", ce qui explique l’acharnement contre ER et le pillage du travail de Alain Soral par les imposteurs.


  • En 2 minutes 30 d’intro, Soral en dit plus qu’Asselineau et Onfray qui se seraient réunis pour combattre le mal en tentant de l’expliquer par une conférence de 3 heures ! lol !
    Je reprends la lecture...

     

    • Je trouve personnellement insultant de comparer Asselineau Onfray à Alain Soral.
      Les premiers n’ont pas de froc ! Au premier coup de pression du pouvoir, ils écartent les cuisses comme une prostituée devant les billets de banque. Le problème de ces gens là, c’est qu’ils ne font que parler.Le jour ou ils ont le pouvoir, ils mèneraient la même politique destructrice de la nation. L’un est un pur produit de l’état, donc il y aurait autant d’économie subventionnée par l’état, et pro immigration, et l’autre est libéral libertaire, et une nation soudée ne l’intéresse pas, et il n’a absolument pas les compétence, c’est un philosophe et homme de lettre, et il n’a aucune compréhension de l’économie.


    • #2510433

      Une conférence de 3 heures d’Asselineau/Onfray : 3 heures de branlette intellectuelle et d’enculage de mouches tout en prenant soin de ne jamais nommer les vrais coupables.


  • Un honneur Mr Soral que vous soyez venu à Madrid. Je me suis toujours demander quel était votre opinion sur notre mouvement Falangiste et sur José Antonio Primo de Rivera. La vraie dissidence Espagnole anti sioniste anti état profond et NOM ce trouve dans le parti "Democracia Nacional".

    Un salut fraternelle à tous les cadres et adhérents de ER dans ces moments historique et sombres que nous vivons. Maintenant plus que jamais il va falloir se battre jusqu’au bout avec courage et une bonne paire de Cojones.

     

  • Impossible de lire la video depuis android chrome


  • Jusqu’à la prochaine élection présidentielle aux états-unis, nous sommes actuellement entrés dans le calme de l’œil du cyclone du combat titanesque (probablement eschatologique) entre le bien populaire et le mal oligarchique. Malgré ses difficultés, quelle époque intéressante. Or si Trump n’est pas réélu, l’humanité risque de ressortir du côté encore plus difficile de ce cyclone...
    Quoi qu’il en soit : Venga, vamos nos familia ! (Allez, on y va la famille "en humanité" !)


  • Le chéquier n’arrête pas les balles. Bientôt le test.
    Je comprend un peu mieux le travail national-sioniste en France. Les taux se resserrent sur leurs bourses. Ne pas oublier que cette corruption a tué des millions de travailleurs et a ruiné notre pays. Ni pardon, ni oubli.

     

  • Un exposé clair et efficace comme toujours.

    29:46 "La France n’a pas besoin de mener une guerre raciale comme l’Allemagne"

    Je ne suis pas racialiste dans l’âme, mais :

    - avec peut être 20 millions d’immigrés en France,
    - des centaines de milliers d’étrangers qui rentrent chaque année (on dit que 99.9% des demandes d’asile sont acceptées)
    - un gouvernement qui mène une politique qui vise à remplir de plus en plus les campagnes d’Africains
    - une partie de ces "invités" qui en plus se comportent comme des conquérants ou des aggresseurs quotidiennement (2 algériens sans papiers ont cambriolé ma cave alors que j’étais au dessus avec ma famille)

    la question raciale n’est-elle pas tout de même un petit peu d’actualité ?

     

    • La question raciale est pertinente, nul ne le conteste, mais elle est inséparable des questions sociales et économiques ; or, pour beaucoup, la question raciale est mise en avant pour escamoter les sujets politiques par excellence ( économie, social, diplomatie...), peut-être parce que leur public ne demande pas l’étude mais simplement des slogans et des anecdotes....


    • Effectivement, une question qui va se faire de plus en plus pressante, surtout quand on sait qu’au moins la moitié des naissances en france seront non blanches dans les 10 ans à venir.
      J’invente rien, regardez les chiffres de l’insee datant de 2016 concernant le dépistage de la drépanocytose.


    • la fondation robert Schumann parle de 50 millions.


    • La france éternelle c est jesus christ et la philosophie grecque ( logos ) cad un pays universaliste qui va au dela de la question raciale judeo Protestante . La france c est le 2 eme pays maritime du monde , présent sur tous les continents de bora bora à saint pierre et Miquelon , donc les noirs et indiens de l ile de la réunion sont aussi francais . La question de l immigration illegale en france est le resultat de la politique neo conservatrice americaine qui depuis 2001 a crée des guerre civile au moyen orient , ce qui a obligé des millions de gens a fuir le pays comme l irak , l afghanistan , le yemen , la libye , le soudan et la syrie . La crise immigratoire des annees 2001 - 2020 est une catastrophe pour l europe mais sachez bien que ces refugié ne sont pas auto motrice , ils sont victimes de la politique étrangères occidentales , c est la raison pour laquelle poutine et trump sont des pièces maitresse de l echequier sur l avenir de l europe . La plus grande peur des neo conservateur et de l etat sioniste c est de voir un jour émerger un president francais patriote qui s approcherais de poutine , trump et d erdogan car cela signifirait la fin du nouvel ordre mondail . La strategie du national sionisme en france incarné par zemmour , goldnadel , finkelkraut c est de seduire poutine en lui donnant une place importante en europe mais a condition qu il s eloigne de erdogan et de bashar al asad a fin de neutraliser une fois pour toute l iran qui est l ennemie numero du monde judeo protestant . L election présidentielle de 2022 sera decisif et on pourrait voir un national sioniste au pouvoir comme marine le pen ou philipe de villiers qui seraient piloté par Aliot , Collard et le reseau du mossad marion marechal


    • @Jim

      Toujours ce même discours gauchiste qui consiste à nous dire que nous les occidentaux sommes responsables de tout.

      Alors que la majorité des immigrés ne proviennent pas de pays en guerre et que ceux qui nous tuent en nous trainant sous leur voiture pendant 800 mètres sont pour une bonne partie nés en France.

      Votre discours, non merci, je ne signe pas.

       

    • Magnifique conférence de Monsieur Alain Soral, qui analyse et vise juste.
      Il convient de transférer à tous ses contacts, pour éclairer ceux qui n’auraient pas encore compris, qui tire les ficelles, notamment en France, ce qui explique pourquoi la répression à l’encontre des gilets jaunes a été si violente.


    • C’est compliqué à comprendre pour certains !? L’esprit français d’un certain peuple américain. Persuadé que la révolution et le leadership d’un monde moins fou viendra de nos frères ennemis.


    • magnifique , comme depuis des années .....


    • Où est enterré Epstein au fait ?

      Pour que toute personne saine puisse aller uriner sur sa tombe.

      En bon esprit s’entend.

       

    • sous l’euphorie d’un ancien alcoolique doublé d’un crétin , le discours d’un autre tartuffe qui se sentait poussé des ailes jusqu’à ce que Poutine l’humilie en privé :
      Ce vendredi 16 janvier 2009, notre nabot a présenté ses voeux aux corps diplomatiques étrangers, une fois de plus il parla de ce nouvel ordre mondial, mais cette fois, en des termes très durs, presque menaçants : "nous irons ensemble vers le nouvel ordre mondial, et personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer".
      et aujourd’ui , obligé de vendre ses bouquin de merde parrainé par toute cette mafia qui cherche un repli en Espagne et même au Portugal

       

    • Excellent. Comme dirait l’autre, "c’est pas du Lapierre".

       

      • Et comme lapierre fait comme toutes les putes médiatique de France, donc ,qu’il continu à s’instruire et a essayer d’avoir des idées par le biais d’égalité et réconciliation ! Sache que j’ai essayé ton BFM améliorer, c’est nul ,c’est mou ,c’est un pion de plus à l’opposition contrôlé. Voilà ta future vie !!


    • Merci Alain pour cette synthèse et ces infos (Poutine recruté par les oligarques pour les protéger = ils ont eu droit à une quenelle sauce St Pétersbourg...)
      La convergence des luttes et des analyses que l’on observe et que cet exposé illustre démontre que nous devons penser français bien sûr mais que le match se joue outre atlantique pour l’instant et que nous devons nous tenir bien informés.
      E&R depuis quelque mois tisse ce lien indispensable merci à eux.
      J’observe enfin que les détracteurs ici de Qanon, Cossette et autres résistants américains ont bizarrement disparu à mesure que les infos qui sortent sur le sujet valident les thèses défendues à Madrid.


    • La barrière de la langue étrangère offre un cadre à Alain Soral, très intéressant : il devient alors très concis, de médiations en médiations, efficace pour les masses : sûrement une tactique de communication à explorer davantage, par exemple sur un public d’ “illettrés”, en fait qui, en vrounze, n’utilisent le langage uniquement pour répéter des slogans et séduire dans le sociétal.


    • Clair, structuré, direct... Je n’ai pas vu passer le temps. La fin de l’intervention (Q/R) m’a fait remonter à ma jeunesse quand je me faisais traiter moi aussi de fasciste parce que patriote ! Quand on a 18 ans dans une fac d’économie dont les étudiants se disaient marxistes, c’est dur. Si seulement ils avaient lu Marx ! Merci M. Soral.


    • ERTV sur Bitchute qu’on puisse télécharger les vidéos pour ses archives persos ce serait pas mal...
      (à moins que quelqu’un ait une astuce pour télécharger sur cette plateforme ?)...
      Je connais quelques paranos (qui sont des domaines pros où ils ont beaucoup à perdre si on les identifie proche d’ER) qui ne veulent regarder des vidéos que si elles sont hors-ligne...

       

    • C’est toujours un grand plaisir que d’entendre cet esprit de synthèse, les idées et les arguments sont enfilés comme des perles dans un collier où chaque perle à sa place unique.

      On comprends bien qu’il ne peut plus être invité nulle part sur un plateau de télévision car AS met la pâtée à tout le monde, le dernier (Naullau, plutôt Nulot d’ailleurs) qui a eu l’outrecuidance de se mesurer à lui n’a convaincu personne, ça j’en suis sur, et sa défense pied à pied et poing à poing pour se justifier était bien foireuse.

      Comme le débat était en Espagne, j’attendais une question sur Franco qui est d’actualité à propos du déplacement de sa dépouille, mais apparemment personne ne l’a posée.

      Si E&R n’existait pas, vu la conjoncture sociale, politique et économique, ce monde serait encore plus dur à vivre personnellement.

      Bravo à toute l’équipe et aux militants

       

      • A Toto la ciboulette,

        C’est un plaisir de lire des messages comme le vôtre .
        Entendre enfin cette synthèse d’Alain Soral,qui me rappelle
        les conférences de presse de De Gaulle où les journalistes
        "rigolaient" devant un monument historique "dépassé" !
        Alain Soral représente l’Avenir par sa fidélité au passé
        et la rigueur de son analyse actuelle .
        Nous ne sommes plus dans l’Impasse .
        Merci de votre commentaire .


    • Merci ER, pas vu encore l’intervention, mais petite réflexion en passant.
      Une carte à jouer pour Trump serait également celle du 11 Septembre et l’implication de la fine équipe.
      Au vu du patriotisme historique américain et leur réserve de flingues, cet élément déclencheur pourrait être déterminant.
      Qu’en pensez vous ? Les élections approchant, c’est peut être la dernière chance pour Trump de continuer ce qu’il a commencé, est ce qu’il ira jusqu’à balancer le pot aux roses ?
      Et si une digue cède, toutes les mystifications passées seront dévoilées

       

      • Cela fait longtemps que j’en rêve :)) , peut être que les personnes impliquées sont trop nombreuses et puissantes... On peut toujours espérer, une révélation d’une telle envergure serait inédite et tellement jouissive pour nous autres sympathisants/adhérents/camarades d’ER et salutaire pour le peuple américain.


    • Je prends le label, faussement attribué.
      Merci à vous Monsieur Soral.


    • Excellent hymne d’introduction... « Cara al sol ».
      Je pense qu’il y a beaucoup de l’esprit phalangiste chez E&R, notamment ce qui concerne l’idée de réconciliation nationale, l’idée de Patrie comme une « unité de destin » où il y a de la place pour tous ceux qui l’aiment et la respectent et, bien sûr, la dénonciation de l’arnaque libérale.


    • Exposé très claire et pédagogique
      Merci !!!


    • ¡Cara al sol ! Belle entrée en matière.


    • Une conférence excellente qui pourrait être la base à la rédaction d’un livre intéressant concernant les deux présidents Trump et Poutine.


    • L’ennemi est nommé ! Et en pleine "lumière" !


    • l’oligarque en question est oleg deripaska.


    • Il nous faudrait un Poutine, avec des couilles, qui valide toutes les étapes de soumission et d’allégeance pour au final, une fois élu envoyer en prison tout l’état profond ainsi que ceux ayant mené la France au chaos et à la destruction

      Ce n’est pas Macaron qui fera ça, peut être le prochain, rêvons


    • Pour répondre monsieur soral on peut tout à fait être nationaliste et libéral comme monsieur trump et d’autres qui suivent ce modèle avec succès, le socialisme est fait pour les gens égalitaires. Dans la vision protestante anglo saxone même les " nazis " sont pas très fans ( et n’ont pas la mentalité) du socialisme ,d’ailleurs trump est une émanation de cette amérique wasp capitaliste et libérale faite pour les entrepreneurs ....

       

      • Le problème avec le protestantisme, outre l’invraisemblable thèse calviniste de la prédestination (qui rappelle beaucoup le concept juif de peuple élu, élu quelles que soient ses turpitudes terrestres), c’est qu’il est très judéo-compatible. Le catholicisme d’avant Vatican 2 et encore plus l’orthodoxie sont véritablement chrétiens. Le protestantisme est faussement chrétien, au sens originel du concept et de la doctrine.
        Aujourd’hui, la seule branche du christianisme qui reste véritablement fidèle aux Evangiles est l’orthodoxie.
        Nous, chrétiens, sommes les enfants du Nouveau Testament et nous avons rompu depuis deux mille ans, à l’image du Christ notre Sauveur, avec la Bible hébraïque. C’est bien cela la Bonne Nouvelle et pas le capitalisme WASP devant lequel nous ne devons jamais nous prosterner comme vous le faites.


      • Un : il faudrait déjà être capable de donner une définition claire de libéral.
        Deux : justement, on est en France, pays égalitaire. Ni en Amérique ni en Allemagne.
        AS.



      • on peut tout à fait être nationaliste et libéral comme monsieur trump




        oui est c’est ce qui limite Trump : il n’attaquera jamais la FED et donc ne règlera pas le problème de la Dette. Quant à Poutine, lui aussi est à soumis à la finance internationale, la banque centrale russe est privée (voir son action pendant la crise du rouble) mais lui, on ne ne sait pas vraiment s’il est libéral ou non ; il n’en parle pas clairement (l’interview par Oliver Stone). En tous les cas il n’a jamais attaqué la Banque
        le libéralisme ce n’est pas la liberté d’entreprendre
        Le libéralisme c’est l’argent privé, c’est la banque. le libéralisme est une idéologie économique de justification de l’intérêt privé
        le socialisme (philosophique) c’est le bien commun et le partage selon les besoins. or le but du jeu c’est de faire de la monnaie un bien commun, ce qui la rendrait rapidement inutile (nous savons depuis Brenton Wood que la valeur de la monnaie n’est qu’une question de confiance, alors autant en profiter



      • on peut tout à fait être nationaliste et libéral comme monsieur trump



        Non, on ne peut pas être nationaliste et libéral ! Ou du moins, on ne peut l’être que provisoirement, ou plutôt « transitoirement ». Le seul libéralisme, à la limite, compatible avec le nationalisme (bien compris) est celui de la libre-entreprise et de la libre-concurrence (celui qui n’a finalement jamais pu se vérifier sur la durée). Celui qui s’identifie au travail originel nécessaire à la naissance de toute économie réelle - L’esclavage, en ce sens, n’est déjà que la gestion décadente de cette économie en tant qu’exploitation brutale - Bref, le libéralisme en son étymologie ; celui qui n’est certes plus le travail des premières heures de la culture humaine mais qui n’est cependant pas encore le libéralisme dans ses expressions représentatives ; c’est à dire celui qui se dévoile désormais clairement aujourd’hui avec le mondialisme.
        Trump peut donc renouer avec ce « national-libéralisme » de l’Amérique des pionniers puisqu’il doit de nouveau compter sur le peuple américain (et non pas sur les traders de wall street) pour reconstruire une économie réelle américaine déjà sévèrement amochée et préserver une jeune mais authentique nation américaine.
        Poutine, lui, doit composer avec un libéralisme impérial et planétaire qui contrôle toute une économie supra-nationale capable de mettre à genou n’importe quelle nation s’attaquant à lui frontalement. Il est donc lui aussi national-libéral (mais un peu malgré lui, comme la plupart d’entre nous), le temps que le rapport de force change ou s’équilibre un peu plus… en essayant de faire le moins de dégâts possibles sur le plan humain en dernière instance…

        On ne peut donc pas être national libéral sur le long terme. Mais ça ne nous empêche pas de constater la réalité libérale de fait de notre époque et de composer avec elle quand il vaut mieux. Alors en attendant, les russes ont Poutine, les Américains Trump... Et Dieu Merci, nous en France, on a Soral.


      • @AS
        J’ai une petite définition qui vaut ce qu’elle vaut :
        - Liberté d’entreprise, de concurrence, à l’intérieur des frontières nationales.
        - Encadrement par l’Etat de toutes les activités hors des frontières nationales (importation/exportation) afin d’éviter les délocalisations, l’exploitation des pays pauvres...
        Enfin, c’est vrai, ça rappelle un peu certains principes d’une certaine idéologie nauséabonde (d’évier, désolé mais je suis en pleine relecture de San-Antonio)...
        Respect, force et honneur !


    • Magistral ! Une exposition claire avec une économie de mots qui ne nous font jamais perdre le coeur du sujet..


    • Ce qui est objectif, c’est que c’est la pseudo droite traditionnelle (« évangélique ») qui a créé la pseudo gauche révolutionnaire (« talmudique ») pour des questions, tellement évidentes et tellement antérieures, d’égalitarisme démocratique, de libre-choix et de gouvernance mondiale via une organisation des nations unies (états unis/union européenne=christianisme)

      Bref, il est temps de grandir un peu, de comprendre que la technologie précède TOUJOURS le Droit, que c’est l’Offre qui fait la Demande et que, en Thaïlande ou en Équateur par exemple, il est IMPOSSIBLE de changer de sexe (ou même d’y songer) sans la technologie allemande (parce que ça rime, et pour ne pas dire nazie ou française).

      ps : foutez-leur donc la paix, ils sont déjà assez cons comme ça là-bas ! Mdr

       

      • dans une société saine c’est le besoin qui fait la demande. l’arnaque de l’offre qui précède la demande (jusqu’à vendre de l’inutile) c’est la loi du marché, l’idéologie libérale à la Ricardo.
        De même c’est la morale qui doit précéder le droit et non la technologie qui n’est que l’atout ultime de séduction du capital.(faut lire Ellul)


      • @paramesh
        Le livre de Françis Delaisi "La révolution européenne" est très intéressant à ce sujet (offre/demande, étalon/argent ou étalon/travail...).
        Dans une société équilibrée et saine c’est effectivement la demande qui fait l’offre... mais il ne faut pas oublier que l’on vit dans un monde inversé...


    • Si la révolte vient du peuple américain, ce sera encore un recul pour la France ; puisque la culture USA s’en trouvera à nouveau auréolée de gloire.

      Il s’ensuivra un nouveau recul de la langue française et de la culture française.

       

      • Je pense au contraire que la reprise en main des USA par des américains patriotes ne serait pas pire que la propagande culturelle du complexe militaro-industriel via Hollywood... au contraire le peuple américain est intrinsèquement isolationniste. C’est l’état profond, via la propagande, parfois en laissant leurs ennemis commettre des attaques (navires de commerce et bateaux civiles coulés pour justifier l’entrée en guerre contre l’Allemagne Nazi ou attaque de Pearl Harbor ou encore les attentats sous faux drapeaux sur leurs sol pour justifier leurs rayonnements militaires sur la planète) Le peuple américain veut juste vivre en paix, ils ne sont pas expansionnistes. Du coup ce projet d unifirmisation du monde via le Nouvel Ordre Mondial n a plus lieux d etre ou en tout cas sans eux si ils ont coupé la tête de leur état profond.


    • L’élixcire du Père Soral.


    • Quel bon esprit de synthèse même sur un sujet très compliqué. Merci


    • Pour imager, dans la dissidence, nous faisons le constat d’être dans un bus qui fonce droit dans le mur mais personne prend le volant pour nous sauver.
      c’est bien d’avoir ouvert les yeux et de s’en rendre compte, encore faut-il un "guide" qui prenne le pouvoir par les burnes et
      non pas par les urnes. (Pour ceux qui espère encore un Trump ou un Poutine français, rêvent...il faut plutôt un Mussolini français. On nous donnera jamais le pouvoir, il faudra le prendre... de force.)
      _ « et si le cours de force était possible ? »


    • À travers Trump et Poutine on a des lueurs d’espoir.


    • Trump et Poutine sont tellement la solution qu’ils sont en train de préparer la vaccination de masse.
      Des helicos américains ont débarqué à La Rochelle pour soutenir Macron en cas de révolte prolétarienne.
      Et bientôt Poutine va faire pareil.

      L’état capitaliste est notre ennemi.
      Toujours et partout.

       

    • Pas que Trump et Poutine mais aussi Xi, Kim, Bolsonaro, Boris Johnson, le guide suprême iranien...
      Non non, il n’y a pas Macron, quoi que... Il a loupé le dîner du Crif cette année et à voulu Raoult dans le conseil scientifique.


    • Clair, concis, bref, didactique ! Et surtout pas de langue de bois ce qui fait un bien fou !

      Muchas gracias Senor Soral !

      P.S : il faudrait que "Comprendre l’Empire" soit traduit en espagnol pour toucher les hispanophones :).


    • camarades de E&R

      "puissance économique industrielle vers l’Eurasie, "

      Eurasie , c’est un peu comme judéo-chrétien. Ca n’existe pas.

      Hong-Kong, Singapour, Seoul, Pékin, Bombay etc.. C’est L’Asie tout court, n’essayons pas de nous raccrocher aux branches comme de vulgaires mendiants.
      Ne varietur
      Lavrov


    • Cher M. Soral est ce déraisonnable que de vous espérer à la gouvernance de la France ?


    • Je pense que le lien de la video sur votre twitter permettra de comprendre les circonstances actuelles. Son arrestation prouve encore que Mr Soral vise juste. Tres bonne synthese. Merci.


    • ... et tout devient limpide !


Commentaires suivants