Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un professeur en études de l’Holocauste accuse Trump de "flirter avec le négationnisme"

La spécialiste de l’Holocauste déclare que si l’omission des juifs dans le communiqué de la Maison-Blanche peut être une erreur, le refus d’y faire des corrections envoie des signaux « profondément perturbants ».

 

Un professeur en études de l’Holocauste à la Emory University d’Atlanta a accusé l’administration Trump de « flirter avec la négation de l’Holocauste » en ne mentionnant pas les juifs dans son communiqué émis lors de la Journée Internationale de l’Holocauste, puis en refusant de reconnaître cette erreur.

Deborah Lipstadt, écrivant dans The Atlantic, dit que tandis que l’omission initiale pouvait être mise sur le compte d’une erreur, l’insistance livrée pour regrouper les juifs aux côtés des autres victimes du régime nazi est « ce que je qualifie de déni "mou" de l’Holocauste… Cela ne nie pas les faits, mais cela les minimise ».

[...]

Lipstadt, personnage principal du film Denial, sorti en 2016, qui raconte la bataille juridique qu’elle a menée contre l’historien négationniste David Irving dans les années 1990, accuse la Maison-Blanche d’adopter le langage des négationnistes « mous », qui cherchent à nier le statut unique des juifs durant l’Holocauste.

Elle note l’affinité qui lie certaines personnalités au sein de l’administration Trump – en particulier le stratège en chef de Trump, Stephen Bannon – au mouvement Alt-right, qui a fait sien le nationalisme qui prévaut actuellement dans certaines parties de l’Europe.

« Cela pourrait être une erreur commise par une nouvelle administration qui répugne à reconnaître qu’elle a eu tort », écrit-elle.

« Mais cela peut être aussi une tentative consciente de la part de personnalités qui entretiennent des sympathies avec l’antisémitisme de réécrire l’histoire. Dans les deux cas, c’est profondément perturbant ».

Lundi, le porte-parole de la Maison-Blanche a riposté aux critiques émises au sujet de ce communiqué, affirmant qu’il était « pathétique que des gens puissent "pinailler" sur les efforts livrés par le Président pour mettre en lumière le souvenir de la tragédie ».

« L’idée que vous puissiez pinailler sur une déclaration qui cherchait seulement à souligner l’événement tragique qui est survenu et qui a fait tant de morts est simplement ridicule », a déclaré Sean Spicer.

Lire l’intégralité de l’article sur fr.timesofisrael.com

En lien, sur E&R :

Sur le chantage à l’antisémitisme comme outil politique,
lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le révisionnisme mou peut-il venir à bout de la désinformation dure ? Telle est la question. Entre le mensonge délibéré et la perte de son emploi, c’est la seule alternative pour un fonctionnaire informé et honnête, par exemple. Pour le Président des Etats-Unis d’Amérique, c’est apparemment le même genre de dilemme...


  • C’est la guerre. C’est moche. C’est dur.

    Depuis des millénaires c’est comme ça. Les souffrances sont humaines, tout simplement.

    Personne ne fait exception.


  • Deborah “pinaille” sur les détails ! :-))

     

  • Ça te colle au talon comme un vieux chewing-gum ce truc, merde quand même .
    Ok Trump est un peu taquin mais de là a en faire un bon a rien .
    La spécialiste des grillades elle préfère les négationnistes durs ?
    Quand donc cette folie prendra-t’elle fin ? " Et le monde marchera avec ce scorpion sous le talon " St Jean de Jérusalem .


  • Faut-il vraiment relayer ces cons ?
    Ma famille n’était pas juive, elle fut pourtant décimée ! Merde quand même !


  • Ce qui choque cette "historienne" est que l’on puisse mettre les victimes juives et non-juives sur un plan d’égale dignité. Ça en dit long sur leur double standard moral, c’est-à-dire leur perversion morale.

    Sur le plan intellectuel il y a aussi une malhonnête contradiction à vouloir que l’holocauste soit considéré comme un crime contre l’humanité toute entière et contre les juifs uniquement.

    Trump a raison : l’holocauste a été un drame pour tout le monde, et ça continue de l’être plus que jamais.


  • En résumé, selon cette Deborah Lipstadt, si on ne apitoie pas longuement et publiquement sur l’holocauste on est un négationniste, mou certes, mais négationniste.
    Ce genre de personne sont des parasites de la pire espece.


  • ca y est, à force de lui balancer des critiques, le crime ultime lui est enfin reproché, c’est leur orgasme, ça ! on l’entend presque couiner cette pétasse : "hummm c’est bon, encore, vas y, vas y !"

    ca y est, Trump a atteint le fond, il a voté pour Hitler, il a collaboré, c’est lui qui a monté les camps et massacré tout le monde, juifs, handicapés, communistes résistants etc.
    Je ne sais pas ce que branle la cour pénale internationale ? Ils sont payés en emplois fictifs ou quoi ? Ils devraient remonter un Nuremberg, et juger Trump, Soral, Dieudo, etc, pour crimes contre l’humanité et politique nazie durant 39-45.

    ah merde, c’est vrai, ils n’étaient pas nés à l’époque, cherchez l’erreur. ^^


  • La gauche libérale mondialisée, qui est la face cancéreuse du capitalisme, a lancé ces attaques classiques contre ceux qu’elle n’aime pas.


  • C’est de bon présage.


  • Hola le fait d’ avoir des doutes sur l’ holocauste ne fait pas l’ antisémite, mais l’ interdiction de douter ou de ne pas en faire le crime des crimes, est une volonté totalitaire et fasciste . Le fait d’ en faire une obsession est plus que douteux, d’ autant qu’ il fait le lit d’ une idéologie encore plus douteuse et que dire de s’ en servir comme moyen de pression ou d’ oppression . Sans parler du lavage de cerveau imposé aux nouvelles générations juives dont l’ équilibre mental est en jeu . Ni pardon ni oubli ? C’ est pas mon problème comme pour des millions d’ êtres humains , victimes et bourreaux sont morts . Persévérer dans ce trip de la victimisation éternelle c’ est fatiguant pour tout le monde et ça n’ a rien de spirituel , ça ne renforce que l’ ego et l’ ethnocentrisme et puis même si effectivement il y a eu cet holocauste envers les juifs ça ne les absout en rien aujourd’hui pour leurs actes, ne leur donne aucun droit supplémentaire ni passe-droit
    " Ni les vivants ni les morts le sage ne les pleure ." Je doute donc je nie , je nie donc je suis antisémite , donc nazi , ou est l’ intelligence là dedans ? Ou est le bon sens ? C’ est de la folie pure au mieux car sinon c’ est délibéré et là c’ est démoniaque .En plus ça ne produit que de l’ antisémitisme , c’ est visible a moins d’ être aveugle ou obnubilé par la fable du peuple élu et sa promesse de domination sur le monde .

     

  • Déjà cette Dame dit holocauste (noter que sur iPhone ce mot n’existe pas en suggestion) au lieu de shoah (proposé en suggestion avec majuscule évidemment). Alors, même si elle dit des conneries, rien que pour ça je vais revenir au sujet et écouter (la mort dans l’âme sans doute) sa diatribe. Respect, Merde, quand même, quoi ! Comme on disait jadis...


  • " l’insistance livrée pour regrouper les juifs aux côtés des autres victimes du régime nazi est « ce que je qualifie de déni "mou" de l’Holocauste"

    Mon dieu, mais c’est simillion de fois terrible ça. Les familles de Dresden, Berlin, Hambourg,les allemands des balkans et les prisonniers de guerre, les femmes violées, la famine organisée pendant des années ? Non, ça c’est pas grave,c’est normal et d’ailleurs ce n’est que justice, ce n’était que des allemands, que des goyim


  • Y’a pas de "révisionisme mou", c’est juste admettre que la souffrance a été partagée par tous, et si les juifs avaient un peu d’empathie pour leurs frères goy (voir vidéo d’avant) ils le comprendraient.

     

    • @réGénération
      En fait, il existe nombreux juifs qui n’ont rien à voir avec ces associations et lobbys criminels et qui reconnaissent la souffrance vécue par les non-juifs durant la 2e Guerre Mondiale.. L’ADL, l’AIPAC, le B’nai B’rith, le CRIF et la LDJ ne représentent qu’une petite poignée de juifs.



  • Cette déclaration de Trump, avait indiqué Greenblatt, « omet le fait qu’il y a eu six millions de Juifs qui ont été assassinés et pas seulement des ‘gens innocents’ ».



    Est-ce moi ou ce monsieur Greenblatt est extrêmement malhabile dans ses interventions, voir dangereux pour les juifs ?!
    Ils sous-entend par ses propos que nombreux juifs sont coupables de ce qui leur est arrivé durant la 2e Guerre Mondiale...

    Cela confirme ce que certains affirment lorsqu’ils disent qu’on retrouve le pire antijudaisme au sein des organisations sionistes..

    Bref, si j’étais un juif du quotidien, je serais extrêmement en colère vis-à-vis le président de l’ADL..


  • « Mais cela peut être aussi une tentative consciente de la part de personnalités qui entretiennent des sympathies avec l’antisémitisme de réécrire l’histoire. »

    Car la règle : « Contester des paroles sacrées, immuables, avec des tentatives de rajout et d’omission, c’est un grand crime. »

    La discipline historique n’est pas une instance sacrée. Ce qui ne veut pas dire qu’il faut l’abandonner, démocratie oblige, égalitarisme oblige, à toutes les configurations pulsionnelles.


  • Si cette pauvre femme est vraiment trop perturbée, il est vivement souhaitable de l’inviter à consulter rapidement un psychiatre, cela pourra mettre fin à ses tourments.


  • Je viens d’entendre que Trump aurait fait un virage de 180° concernant sa politique envers Israël et qu’il aurait demandé qu’ils arrêtent leurs colonies illégales, Si c’est avéré, la roue serait en train de tourner et on va en entendre !


  • Ah le fameux chantage à la Shoah ! Il (sionistes) ne leur reste plus que cette carte "éternelle" pour tenter de faire taire les critiques sur les morts bien actuelles de victimes d’une politique colonialiste expansionniste. "C’est l’entretien de la haine....pour 100 ans encore !"


  • Question innocente : y a-t-il des "professeurs en études du génocide des indiens d’Amérique" ?


Commentaires suivants