Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vague de démissions sans précédent à la SNCF

"Les cheminots ne reconnaissent plus l’entreprise"

En 2018, 1025 employés ont choisi de quitter l’entreprise publique. Une nouvelle donne pour une entreprise peu habituée aux départs volontaires, et une preuve que le statut de cheminot ne suffit plus.

 

La SNCF fait-elle encore rêver ? Avec exactement 1 025 démissions sur l’année 2018, le groupe enregistre une augmentation de 34 %, ainsi que le révèle le bilan social annuel commenté par Le Parisien hier mardi : 763 démissions avaient en effet été signées l’année précédente, et encore moins, 614, en 2016.

Certes, l’entreprise compte plus de 140 000 salariés et peut « voir venir » avant d’être confrontée à une réelle fuite du personnel. Certes encore, le monde du travail connaît des mutations profondes et cette hausse a sans doute également des raisons extérieures. Il n’empêche que pour des observateurs cités par Le Parisien, c’est un des signes évidents que « les cheminots ne reconnaissent plus l’entreprise ».

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2294595
    Le 9 octobre à 20:21 par J’m’enfous
    Vague de démissions sans précédent à la SNCF

    Pas de souci, les syndicats vont prendre le train
    en marche...

     

    Répondre à ce message

    • #2294866
      Le 10 octobre à 09:35 par le gaulois
      Vague de démissions sans précédent à la SNCF

      ben non,ça déraille !
      Elle était facile..
      Les syndicats bougent pour quoi au juste ? défendre vraiment l’homme au travail ou contenir sa colère (moyennant subventions ?)
      Salutations

       
  • #2294629
    Le 9 octobre à 21:15 par Dérailleur 777
    Vague de démissions sans précédent à la SNCF

    Vous inquiétez pas, il y a plein de migrants ingénieurs et techniciens pour prendre la suite. Tout va rouler super.

     

    Répondre à ce message

  • #2294631
    Le 9 octobre à 21:17 par nico
    Vague de démissions sans précédent à la SNCF

    Que les flics en prennent de la graine, au lieu de pleurnicher sur leur sort de larbin, et de se défouler sur les pauvres gens qui souffrent encore plus qu’eux.

     

    Répondre à ce message

    • #2294709
      Le 9 octobre à 23:02 par Le Malicieux
      Vague de démissions sans précédent à la SNCF

      Ça, c’est dans ta tête. Tu parle comme un antifa.

       
    • #2294811
      Le 10 octobre à 07:41 par Joe
      Vague de démissions sans précédent à la SNCF

      Coluche n’était pas un antifa que je sache, et pourtant, il a fait même un sketch là dessus....
      Sinon, ta solution pour les aider à lutter contre le plus fort taux de suicide ?
      ...accuser l’autre d’antifa ? Alors dans ce cas, j’ai le regret de te dire que tu as des points communs avec eux... :-)

       
  • #2294676
    Le 9 octobre à 22:20 par Gilbert
    Vague de démissions sans précédent à la SNCF

    Les cheminots sont vraiment mal barrés, avec les syndicats qui transforment les assemblées générales en meeting pro-migrants et pro-féministes.
    Le prétexte ? La « convergence des luttes »...

     

    Répondre à ce message

  • #2294735
    Le 9 octobre à 23:47 par JC
    Vague de démissions sans précédent à la SNCF

    Poussés dehors par le "management", méthode France Télécom.

     

    Répondre à ce message

  • #2294781
    Le 10 octobre à 01:42 par Docteur Prolo
    Vague de démissions sans précédent à la SNCF

    L’entreprise ne reconnait dailleurs pas les travailleurs....

     

    Répondre à ce message

  • #2294782
    Le 10 octobre à 01:44 par sonny
    Vague de démissions sans précédent à la SNCF

    Je vois que vous êtes on ne peut plus complaisant au sujet des cheminots. Vous qui êtes dans le privé, les cheminots vous ont bouffé la laine sur le dos depuis des décennies avec leur super plans de carrières que vous avez payés. Ces cheminots cotisent 1 et perçoivent 8. Ils vous ont bien en----é. Alors continuez à les soutenir.

     

    Répondre à ce message

    • #2294984
      Le 10 octobre à 13:06 par sid
      Vague de démissions sans précédent à la SNCF

      Donc ton truc à toi, c’est de tirer les gens vers le bas ? on dirait les abrutis du privé, que j’ai pu entendre, qui dénonce les avantages des autres au lieu de se battre pour obtenir les mêmes avantages !

       
    • #2295259
      Le 10 octobre à 18:45 par Sedetiam
      Vague de démissions sans précédent à la SNCF

      @ sid,

      Vous rêvez : seul gars qui prend son propre emploi à deux mains peut s’accorder « privilège(s) », encore un peu.
      Pour les autres, salariés ou assimilés, le Système a décidé qu’ils partageront : d’abord avec les immigrés de 70, puis les illégaux et enfin avec les anciens pays de l’est ayant rejoint l’Europe ; "enfin" croyait-on : désormais prenez en compte le « migrant », cette chance pour la France.
      Là où le Pierpoljack prenait 2000 et son alter ego de l’autre côté des monts ou des mers, 300, ils prendront désormais chacun 1150, jusqu’à ce qu’un autre crevard, plus affamé encore, se fasse connaître ou sponsoriser par quelque ONG pour le poste...

       
  • #2294891
    Le 10 octobre à 10:28 par neptune
    Vague de démissions sans précédent à la SNCF

    C’est une autre forme de "grand remplacement" et de volontés d’économies d’échelle.

    J’entendais hier le DRH bien formaté de la SNCF déclarer que les embauches continuaient...

    En fait, on dégage les anciens qui coûtent cher et ne sont pas facilement jetables par des contractuels aux divers statuts plus malléables.

    Le service public en sera-t-il de meilleur qualité...idem pour la poste, l’éducation nationale etc...

     

    Répondre à ce message

  • #2295145
    Le 10 octobre à 16:23 par RrexX
    Vague de démissions sans précédent à la SNCF

    @Sid
    "Les abrutis du privé" tu sais ce qu’ils te disent ?
    Raisonnement à deux balles, pure posture idéologique.
    On tire comme on peut, et si possible dans le bon sens.
    Point barre.

     

    Répondre à ce message

  • #2295224
    Le 10 octobre à 18:04 par Grosbill
    Vague de démissions sans précédent à la SNCF

    C’est la vie duraille à la SNCF.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents