Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Gilad Atzmon : "Le sionisme fut d’abord conduit par un esprit athénien"

Dans la première partie de cet entretien réalisé pour ERTV par l’association « Les Amis d’Alain Soral à Londres », le jazzman britannique d’origine israélienne Gilad Atzmon revient sur la tentative des premiers sionistes de « réinventer le judaïsme ».

 

Gilad Atzmon sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les Dönmes qui avaient "infiltré" les jeunes Turcs sont directement responsables du Génocide Arménien... Génocide qu’Israël n’a toujours pas reconnu... comme quoi... !

     

  • Je conseille vivement Révolutionnaires juifs d’Anne Kling, très intéressant, des portraits incroyables issus du fin fond de l’immense empire russe et muent par un fanatisme sans limite de destruction qui pourrait expliquer les purges de Staline : les Parvus, Zinoviev, Iagoda, Frenkel, Docteur Maïranovski,… des fous furieux sans scrupule !
    Certains échappèrent aux purges : Kaganovitch, un des responsables d’Holodomor de 1932 à 1933, provoquant 2,6 et 5 million morts de la faim en Ukraine, ben lui, il est mort paisiblement dans son sommeil en 1991...
    Le plus incroyable est Evno Azev, Judas par excellence travaillant pour la police secrète du Tsar et également comme terroriste pour la SR (socialistes-révolutionnaires), distillant ses informations dans chaque camps, organisant les assassinats puis, de temps à autre tout, faisant échouer d’autre attentat pour se maintenir furtif et crédible dans les deux camps.

     

  • Intéressant . En ce qui concerne l’empire Ottoman, Je sais que les Dönmeh s’étaient vengés du fait que le Sultan ne voulait pas leur offrir la Palestine en échange de je ne sais quel service mais j’aurais aimé savoir ce que les juifs ambitionnaient avec le génocide arménien et bolchevique. Qui pourrait me renseigner là-dessus ?

     

  • Les Juifs sont religieux, or les génies d’Athènes furent d’abord des athées, ils on même inventé l’athéisme . Celui qui croit aux miracles ne cherche pas à comprendre, celui qui ne croit pas aux dieux cherche à comprendre : c’est ainsi que les sciences furent inventées par Athènes .

     

    • "Celui qui croit aux miracles ne cherche pas à comprendre"
      Ah ? C’est une résultante de la théorie des supercordes ? Ou la 25ème loi de la thermodynamique peut-être ?
      "celui qui ne croit pas aux dieux cherche à comprendre"
      C’est vrai que le lambda moyen consumériste cherche à comprendre, surtout devant les anges de la télé-réalité, ça aide bien il paraît.


    • C’est amusant parce que la "science moderne" m’a tout l’air d’être un bon gros système organisé de croyances sous couvert d’esprit scientifique (qui n’est finalement qu’un vœu pieu).

      Quand on voit où en sont nos sociétés matérialistes modernes, je commencerai par en rabattre un peu sur les vertus miraculeuses de l’athéisme, surtout que les Athéniens ne se sont pas privés pour aller pomper chez les égyptiens, qui n’étaient pas vraiment des modèles d’athéisme.


    • Je me porte en faux contre cette assertion. Tant qu’Athènes dura (jusqu’à la fermeture de l’École d’Athènes par Justinien au 6ème siècle) cette ville était reconnue de tous comme décidément une des plus religieuses de toutes, bien trop religieuse et dans le mauvais sens du mot aux dires des premiers philosophes grecs puis plus tard des premiers chrétiens. Athènes eut l’influence la plus directement à l’opposé de celle qu’on croit. Par exemple, alors que la médecine la plus traditionnelle des Grecs était surtout une hygiène, l’influence athénienne en ce domaine se traduisit, précisément à partir du Vème siècle, par un recours de plus en plus exclusif à l’occultisme, par exemple à l’astrologie, et à l’intervention directe d’êtres surnaturels.


  • Gilad, Où comment résumer en quelques minutes le lobying communautaire mondialisé.

    Le jour ou les gens cesseront de prononcer "$ !0|\|" mille fois par jour telle un requiem au malin. Grand innondeur de "fausse lumière" ( illufion)

    Alors ce jour seulement nous serons sur la bonne voie. Celle bonne pour tous, pour la Terre et tous ses enfants
    La solUtion.

    Et comme disait le pro-fête. Aimez vous les un les autres bordel de merde !


  • C’est vrai ! D’ailleurs les Juifs ont toujours été tiraillés entre ce choix existentiel d’être "Jérusalem" ou "Athènes". C’est ce qui explique qu’il y a probablement autant de Juifs acculturés aux USA et en Europe (qui en fait ne sont donc plus Juifs) que de Juifs revendiqués comme tel et encore attachés à leur judéité. D’ailleurs la secte sioniste est en embuscade permanente pour repérer parmi ces Juifs acculturés ceux qui ont atteint une position sociale relativement importante afin de les ramener au bercail. Les goyim n’ont pas conscience de la grande détresse psychologique qu’éprouvent certains Juifs à avoir un pied dans chaque monde, à ne pas pouvoir trouver sa place...certains ont fait le choix d’envoyer chier leur famille, de rompre tous les liens qui les attachaient au monde juif...On trouve un phénomène similaire avec certains français d’origine maghrébine (surtout kabyle), portugaise, polonaise, italienne... issus d’un ancêtre ayant rompu tout lien avec ses origines.

     

    • Vouloir s’appuyer sur Athènes pour contrecarrer l’influence trop fanatisante de Jérusalem, c’est comme vouloir s’appuyer sur Pierre Bergé et sur Louis Pauwels pour contrecarrer l’influence trop talmudisante de BHL et Attali. Pas une solution de rechange, pour le moins. De plus, Athènes était en son temps l’exemple le plus parfait d’une économie strictement prédatrice financière, située au centre d’un bassin de commerce et de piraterie maritime, au contraire exact de Jérusalem dont le lieu n’avait aucune justification économique. On peut dire que l’aspect le plus détestable du monde juif post-chrétien vient justement de la victoire de l’esprit athénien en son sein, entre autres l’esprit de séduction intellectuelle et de discussion labyrinthique sans fin ayant conduit à la compilation du Talmud, où le contenu est perdu de vue et souvent poussé à l’absurde pour l’amour de la seule méthode. Et c’est justement cet esprit propre à la philosophie grecque alors d’importation récente et devenu la marque des bon chic bon genre du temps que combattait Jésus en tant que défenseur d’une judéité plus ancienne qui se défiait de tout corpus de science établie.


    • #1510808

      Très intéressant, Prodyige !


  • Les gens d’Égalité et Réconciliation devraient savoir que Gilad Atzmon est violemment attaqué sur la seule base de ses relations familiales avec des sionistes par un certain Christopher Bollyn, que plusieurs prennent pour un héros malgré toutes les conneries qu’il peut écrire... Ces attaques violentes contre Atzmon se trouvent dans un torchon intitulé "Myth of the Good Jew : Why Gilad Atzmon is Irrelevant" écrit par un certain Khanverse. Tout l’article vise à démolir Atzmon, mais sans argument réel, seulement à coup d’insinuations basées sur les pseudorecherches de Bollyn. Cela devrait faire réaliser aux gens d’ER que Bollyn attaque plein de chercheurs et d’excellents diseurs de vérité et que son job semble être précisément cela.