Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’antiracisme français sous perfusion mondialiste

Par Antoine S.

AteliER
Article initialement publié dans l'atelier E&R

Créée par Georges Soros, l’Open Society Foundations possède un fonds pour mettre un frein à la xénophobie et à la montée des discriminations en Europe [1] . Selon elle, la hausse des attitudes racistes et discriminatoires en Europe serait favorisée par la crise économique. Parmi les exemples, sont évidemment mentionnés le racisme culturel, l’antisémitisme, l’afrophobie et l’islamophobie. Rien pour le Français de souche catholique, étrangement. Sans doute un oubli. Mais si la crise économique est la cause de cette xénophobie, ne serait-il pas plus judicieux de s’attaquer en priorité à ce problème ?

Le « Fonds d’Open Society pour arrêter la xénophobie », lancé en 2011, se propose donc d’investir dans des projets ou programmes, voire dans des associations dans une limite de 30 % de leur budget, afin de lutter contre ces graves dérives totalitaires. Il s’agit avant tout de soutenir les organismes protecteurs des minorités, la majorité ayant en démocratie toujours tort, c’est bien connu. Par contre, il n’est jamais dit en quoi ces associations représentent réellement lesdites minorités. « Toute association fera l’objet d’une attention particulière, afin de s’assurer qu’elle n’adopte pas une approche « top-down » de la représentation des intérêts des minorités », nous précise l’aperçu du programme dans une novlangue indigeste.

En France, le CRAN (Conseil représentatif des associations noires de France) a par exemple reçu entre 5 000 et 20 000 euros pour une campagne en vue d’obtenir des réparations pour l’esclavage. Le Président de la République, en citant Aimé Césaire, leur a gentiment répondu que tout l’or du monde ne mettrait pas fin à cet outrage [2]. Fin de non-recevoir pour le CRAN. Même en matière d’antiracisme, il existe donc des différences de traitement. Ce qui est bon pour les uns ne l’est pas nécessairement pour les autres. L’association a aussi reçu entre 20 000 et 75 000 euros pour la création d’un baromètre des villes dans leur lutte contre le racisme.

Autre antenne antiraciste financée par le fonds de l’Open Society Foundations : Les Indivisibles, association fondée par Rokhaya Diallo, young leader à la French American Foundation. On se souvient de son débat sur Arte face à Éric Zemmour au cours duquel elle a nié l’existence des races, semblant ainsi ignorer la différence entre race et espèce [3] . L’objet de cette association est explicite : « Les Indivisibles sont un groupe de militants dont le but est de déconstruire, notamment grâce à l’humour et l’ironie, les préjugés ethno-raciaux et en premier lieu, celui qui nie ou dévalorise l’identité française des Français non-blancs. » Subsides obtenus afin de développer ses outils de communication.

Le Fonds d’Open Society pour arrêter la xénophobie a aussi financé un projet de la Cimade, dotée du slogan mielleux « L’humanité passe par l’autre », en vue de favoriser l’image des immigrés auprès des populations locales. Il s’est aussi intéressé à l’association Graines de France, qui a d’autres partenaires intéressants comme l’ambassade américaine, la Fondapol (think tank français libéral) ou encore Terra Nova [4] connu pour sa réflexion sur le vote bobo [5]. Il est à noter que Will Burns, un proche d’Obama, avait accepté en 2011 d’entrer au conseil d’administration de l’association [6].

Promouvoir l’immigration massive en période de crise économique afin de faire pression à la baisse sur les salaires des nationaux permet à la fois de rester compétitif dans une économie ouverte, où tous les instruments souverains comme la monnaie ou le budget ont disparu, mais aussi de porter atteinte à la cohésion nationale. Soutenir l’antiracisme le plus primaire, visant à culpabiliser en permanence la population d’accueil, contribue à générer l’effet inverse, à savoir plus de racisme envers des allogènes refusant de s’assimiler au nom du droit à la différence. En clair, deux buts qui n’ont rien de philanthropiques malgré les beaux principes de façade. Rien d’étonnant : lorsque Georges Soros soutient un projet, la méfiance est de mise.

Sur l’antiracisme, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je résume, Soros favorise plus ou moins la crise économique, on l’a vu avec sa spéculation sur la Livre Sterling, et doit spéculer sur la denrée alimentaire favorise l’immigration, ce qui a pour conséquence une montée du racisme, et donc pour éliminer les conséquences de sa politique, il favorise des associations luttant contre le racisme.
    Un mec comme ça sous Philippe IV aurait été pendu pour avoir affamé le peuple, mais on est sous la Hollandie !


  • #476090

    l’exclusion des Catholiques de cette fondation est révélatrice. On implante d’abord l’idée d’une Tolérance d’abord sociétal culturel et religieuse afin d’intégrer tous les tendances au sein d’une culture universelle du NOM, les catho exclut car le but étant de les anéantir totalement par la persécution car ils sont les porteurs de lumière Que l’anté Christ voudra détruire jusqu’à la dernière âme ! L’inversion des valeurs sera alors totale et planétaire. N’ayons pas peur, car Il est écrit que ces choses doivent se produire avant le retour du roi glorieux.


  • J’ai même lu dans certains post que l’immigré faisait le sale boulot parce que le français s’était embourgeoisé avec le gros ventre qui dépasse. Comme quoi la manipulation fonctionne bien, l’immigration aurait donc sauvé le besogneux français qui vit désormais comfortablement d’un boulot pépère. L’immigration comme le chômage d’ailleurs est volontairement crée pour avoir une main d’oeuvre immédiatemment disponible et servile.
    La mise en concurrence immigrés-français se retrouve partout y compris chez le salarié qui se met à son compte (les pires de tous en fait) dans le batiment. Existe t-il encore une entreprise française qui monte les parpaings ? Je ne sais plus qui disait qu’on voit un pays à l’état de ses prisons. C’est bien vrai.


  • #476139
    le 27/07/2013 par francaisGaullistea
    L’antiracisme français sous perfusion mondialiste

    Il n’y a pas pire raciste que ISRAHELL, les sionistes et l’empire.
    Il n’y a qu’à voir la vague d’islamophobie crée par les US (y compris les films...).

    SOS RACISME est financé par notre élite soumise à israhell, et maintenant, c’est les US qui entrent en jeu.
    Les arabes se sont pris une grosse quenelle de la part de SOS RACISME/LICRA qui a tout raflé (et même le pognon) pour défendre le sionisme. Il ne se referont pas berner de suite.

    Et maintenant, on nous sort un représentant de la race noir, financé par les US. FOutaises, il ne représente RIEN ! C’est les merdias qui en font une star.

    En tout cas, la race noir (langage des imbéciles qui n’ont rien compris, noirs ou pas noirs) ne sera jamais unie (tout comme la race musulmanne que veulent unir les salafistes via le califat).
    L’arnaque du CRAN, CFCM, conférence des imams (= chalghoumi...), antifas... n’ont aucune chance de passer. Ces escroqueries n’existent que par les merdias et le financement (par mes impots, par l’UE,...)


  • On accuse souvent les immigrés d’avoir cru au discours de SOS racisme mais en verité ces associations antiracistes ne sont pas créés pour les immigrés mais bien au contraire pour les français. Sur le principe de la psychologie inversée, le but est de céer une reaction face à ces associations. En intiment l’ordre aux français de ne pas etre raciste, ça donne envie de le devenir à des gens qui n’y auraient jamais pensé. On colle une main de fatma jaune sur le dos des arabes en hurlant "interdit de taper". Les ordures qui ont fondés ces associations veulent créer du racisme.
    En conclusion c’est aux français de comprendre ce piège, pas aux immigrés car ces associations ne leur ont jamais demandé leur avis.


  • #476235

    Petit aparté loin d’être exhaustif sur l’activisme et la propagande anti-raciste entretenue par la FAF en France :
    - un concours journalistique est organisé par la FAF avec à la clef une prime de 10.000 dollars pour le meilleur scribe propagandiste de l’immigration.
    - avec l’aide de l’Ambassade des Etats Unis en France, est décerné chaque année le prix Elihu Benjamin Washburne pour l’égalité des chances dans les entreprises françaises et américaines sur notre sol, remis par Rivkin et la Young Leader Fleur Pellerin cette année à Coca Cola et à la WFS Worldwide Flight Services.
    - Pour info, cuvée Young Leaders 2013 :
    Matthias Fekl, Député PS de Lot-et-Garonne, Assemblée Nationale
    Julien Aubert, Député UMP du Vaucluse, Assemblée Nationale
    Jérôme Chapuis, Rédacteur en chef adjoint, RTL
    Benoit Claveranne, Directeur Général, AXA Prévoyance et Patrimoine, AXA France
    Caroline Flaissier, Director of Procurement and Portfolio Management, TOTAL Energie Gaz
    Renaud Guidée, Executive Director, Goldman Sachs
    Vincent Menuet, Head of Contracts and Marketing, Customer Services, Airbus
    Capitaine de frégate Philippe Naudet, commandant le sous-marin nucléaire d’attaque « Améthyste »
    Estelle Pietrzyk, Directrice, Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg
    Silvano Sansoni, Director of Public Sector, IBM France
    Vanessa Scherrer, Directrice Adjointe, Ecole des Affaires Internationales, Sciences Po Paris
    Leslie Serrero, Vice President Operational Marketing, Christian Dior Couture
    Myrto Tripathi, New Builds Reactors, Offer Director, AREVA


  • Le dernier paragraphe résume absolument tout

     

    • Pourquoi le droit du sol est d’essence satanique (diviser pour mieux régner).

      Rokhaya Diallo :



      Née de parents sénégalais et gambien(...)Féministe convaincue, elle est militante du mouvement Mix-Cité (mouvement mixte pour l’égalité des sexes et des sexualités). Elle milite pour que cesse une partition de la nationalité française selon une apparence physique ou une provenance géographique.



      Je vous pose la question , qu’est-ce qu’un français ?
      Marre de ces gens qui veulent faire en France ce qu’ils n’oseront jamais faire dans leurs pays d’origines:le Sénégal est un pays musulman,qu’elle aille militer pour les droits des LGBT,avec un aller simple.



      Dans une interview de juin 2010, elle explique soutenir son pays d’origine (le Sénégal) lors de rencontres de football et ne cache pas la joie qu’elle a ressentie de voir le Sénégal battre la France en Coupe du monde de football de 2002.
      Elle a le projet de demander la nationalité sénégalaise pour résister à tout le débat sur la binationalité en France



      C’est bien une française de papiers.

      Louis-georges Tin est Martiniquais et pédé ;là déjà il y a un problème , les antillais étant par définition homophobes. Cela ne veut pas dire qu’ils sont intolérants,juste pas portés la dessus.Et puis le zouk ne se danse pas entre hommes.
      L’homosexualité la bas concerne principalement les CSP ++ , et ils cultivent surtout la discrétion.



      Le 26 novembre 2006, est lancé à l’Assemblée nationale le CRAN



      Combien d’associations sont lancés à l’Assemblé nationale ? Je suppose que sieur Tin est membre d’une loge.
      Et une petite perle pour conclure :



      En avril 2007, une deuxième édition des États généraux (du CRAN) est organisée avec la participation du socialiste Dominique Strauss-Kahn
      « C’est une bonne chose […] on ne traite un problème que quand on accepte de le regarder en face. […] Il faut nommer la réalité des problèmes si on veut agir contre les discriminations […] en matière de représentation politique, le petit pas en avant fait pour les beurs n’existe absolument pas pour les Noirs. »



      Merci M strauss-Kahn pour ces 15 cm en avant pour Nafissatou Diallo , avec le soutien du CRAN je présume ?

      Sources : wikipédia

      Amicalement


    • @Anon.
      Exactement, vous me volez les mots de la bouche.


  • rockaya diallo c’est celle qui était arrivé à une émission de télé avec un tee-shirt "super-musulman",c’est une communautariste qui croit pouvoir prendre la place de ceux qui étaient là, en France ,avant que ses parents ne débarquent d’afrique, cela ne m’étonne pas qu’elle soit financée par soros un des plus beaux représentant de cette saloperie de capitalisme financier et spéculateur qui cherche à détruire tout ce qui peut constituer le corps social de notre civilisation européenne : race, religion, nation , famille ; c’est sur que soros déteste l’Europe(et sans doute la France en particulier) il a semble t-il une revanche à prendre sur le vieux continent et il se sert de tous ces larbins pour saper petit à petit les fondements ancestraux de notre civilisation gréco-latine et chrétienne.


  • #476389
    le 27/07/2013 par La bête immonde
    L’antiracisme français sous perfusion mondialiste

    Non mais sur l’existence des races, il est vrai que c’est un sujet complexe en terme de classification.
    Le généticien Cavalli-Sforza qui distingue 9 groupes de populations dit que ça relève toujours d’une part d’arbitraire, car il n’y a pas de critère scientifique pur et indiscutable à cause de la gradation entre toutes les populations. On peut classifier entre une ou des dizaines de races selon les critères taxonomiques. C’est pour ça que ça change tellement selon les époques... ça colle à l’idéologie du moment.


  • #476410

    Le CRAN s’est rendu récemment sur la Place saint Pierre pour réclamer de l’argent à l’Eglise au nom de la Traite Négrière.

    Là, on est dans le n’importe quoi et on voit bien à QUI profite le crime.

    J’invite le CRAN a publié les NOMS des propriétaires des bateaux négriers au lieu de raconter n’importe quoi.


  • #476420
    le 27/07/2013 par Gerard John Schaefer
    L’antiracisme français sous perfusion mondialiste

    "lutte contre le racisme" est une saloperie inventée de toute pièce pour diviser des individus qui ne se posent pas originellement ces questions.
    Lorsque j’aide une maman à la gare à descendre les escaliers avec sa poussette, je ne lui demande pas ses papiers... Ceci bien entendu, tu as compris qu’une personne handicapée physiquement, en fauteuil roulant, n’a tout simplement pas accès aux transports en communs... et on vient faire chier des gens qui souhaitent vivre paisiblement avec une marionnette de "racisme" cousue de gros fil ? Mais à quoi est employé l’argent ?
    Les gens au pouvoir souhaitent manifestement s’amuser...


  • Soros finance également la lutte contre l’islamophobie.
    http://www.youtube.com/watch?v=MTwv...


  • Vu que leur souffrance est incommensurable et incalculable, le CRAN devrait exiger qu’aucun noir ne puisse être traité d’antisémite puisque leur souffrance d’après les mots mêmes du président est supérieur à toutes, même celle des juifs. Et que le racisme anti-noir est plus grave que l’antisémitisme.

    Autant pousser le ridicule jusqu’au bout pour tuer tous les arguments des profiteurs du crime de lumière.

    Et ne plus hésiter à dire de qui il y a trop à la télé quand on leur pose la question, devenir taquin et rejoindre Dieudo sur le combat de l’antiracisme véritable.


  • Normal, tout est sous contrôle !


  • WHOUAOU !!!...Mais y’à du fric à se faire,dis donc !!!
    Faut que je monte une officine antiraciste avec un concept original pour le vendre à G.SOROS and CO... !!!

    Aller dans le sens du vent permet de voguer plus vite vers le succès et de rafler,au passage,un p’tit billet !

    Pourquoi se fatiguer à bosser ?


  • J’ai beaucoup voyagé et j’ai passé des séjours "significatifs" dans différents pays (par exemple 4 ans au Sénégal, plus de 10 ans aux Antilles)... M’étonnes pas que cette revendication vienne d’un martiniquais (pédé de surcroït). , un guadeloupéen n’aurait peut être pas osé, par fierté. Autant j’ai toujours trouvé que l’Africain était un type plutôt "fier", autant j’ai été agaçé par la pleurniche "esclavagiste "de certains" martiniquais (Heureusement, il y a des purs, nombreux. N’est pas Aimé Césaire ou Aliker qui veut...). Les mêmes qui nous agressent avec leur besoin de réparation sont les plus "à plat ventre", dans leurs îles, devant les BEKES (descendants d’esclavagistes, vivant depuis toujours sur leurs terres -quasi toute la terre- bosseurs, tenant l’économie). Qu’ils commencent donc par leur demander des comptes à eux, non ? Ah, j’oubliais, pour Tin et sa bande, là c’est pas pareil, çà fait partie des règles locales. Non, les Békés ce sont des martiniquais, mais devant lesquels il faut ôter le chapeau... Quel dommage que l’on n’ait pas quelques békés au gouvernement, enfin de ceux qui pensent que quelques coups de pieds dans le cul çà calme les révoltes. Bref ! Ay’ coké manman’W !


  • La Gaule aux Gaulois !!


Afficher les commentaires suivants