Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le chanteur des Sex Pistols soutient Donald Trump

Punk is not dead

Dans un combat éternel pour rester marginal, l’ancien frontman des Sex Pistols et de P.I.L., John Lydon, alias Johnny Rotten, a fait une sortie en faveur du 45e président américain lors d’une récente entrevue télévisée.

 

Lydon en a aussi profité pour démontrer son appui au Brexit et pour qualifier l’ancien leader du UK Independence Party (UKIP) Nigel Farage de « fantastic ».

« La classe ouvrière a parlé, j’en fais partie et je suis avec eux », a confié l’ancien punk à l’émission Good Morning Britain.

Quand Lydon a été questionné sur Donald Trump, il l’a qualifié de « type compliqué » mais a accusé les médias de gauche de l’avoir fait paraître raciste.

« Un journaliste m’a déjà demandé si Trump était un Sex Pistol de la politique. D’une certaine façon, oui. »

« Il a plusieurs défauts en tant qu’individu, mais il n’est pas raciste et il est très probable que quelque chose de bien va sortir de son élection car il terrifie la classe politique. »

Il a terminé l’entrevue en disant : « Le regarder agir me remplit de bonheur. J’irais même jusqu’à dire qu’il serait possiblement mon ami. »

Musique et résistance au politiquement correct,
chez Kontre Kulture Musique :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents