Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
          Contact | Forum | Boutique | Atelier

+ E&R

+ Partager cet article

Recommander à un ami
A A A
imprimer

Les jeunes, le sexe et la mort

Un jeune homme de dix-huit ans, sage et studieux, bien dans sa peau comme on dit, ne passera pas son bac en 2013.

Victime d’un chantage sur Internet, Gauthier s’est pendu dans le jardin de ses parents.

La veille du jour fatidique, il allait bien. Le matin même aussi.
Sa vie a basculé en quelques heures, à mort. Quelques heures passées sur la Toile.
Au Canada, c’est une jeune fille de quinze ans qui s’est donné la mort, pour des raisons similaires.

Les deux adolescents avaient cédé à des sollicitations d’inconnus qui avaient obtenu d’eux des prises de vue compromettantes. Amanda avait montré ses seins, Gauthier… on ne saura pas. J’espère qu’on ne saura pas, et que par-delà sa mort on respectera sa pudeur bafouée.

Ces deux jeunes gens, qu’on aurait pu dire affranchis des contraintes d’une morale dépassée, ont préféré la mort plutôt qu’une vie qui exhiberait leur intimité, leurs désirs, leurs fantasmes, le plus profond de leur être.

Cet été, on a également rapporté le suicide d’un jeune homo menacé de la publication d’une vidéo le montrant faisant l’amour.

Ils ont quoi ces jeunes ?
Ils ont que, malgré le renversement des valeurs, le sexe reste lié, pour jamais, à l’intimité, à ce qui ne se montre pas, ne s’exhibe pas, ne se galvaude pas, ne se monnaye pas. Et la sale réactionnaire que je suis, qui a passé ses dix-huit ans quand la vague de la « libération sexuelle » a déferlé sur la France, a les larmes aux yeux devant ce gâchis.

Faites l’amour, pas la guerre ! scandions-nous alors comme des andouilles.
Oui, mais l’amour, c’est seulement toi avec seulement moi. Toi parce que c’est toi, et moi parce que c’est moi.

Faites l’amour jeunes gens, faites l’amour, mais prenez le temps de ne le faire que par amour. Vous verrez qu’il n’y aura alors aucun risque de chantage sur la toile.

Marion Sigaut

De l’amour et du crime, du sexe et des enfants

 

Retrouvez Marion Sigaut sur Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



92 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #253810
    le 03/11/2012 par NkS
    Les jeunes, le sexe et la mort

    J’ai 20 ans et je n’ai rien à redire à cela. Merci !


  • #253812
    le 03/11/2012 par moud76
    Les jeunes, le sexe et la mort

    trés beau texte


  • #253824
    le 03/11/2012 par Marc
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Les dangers de la technique, demandez à Jacques Ellul.
    On est jeune, on est inconscient — où est le mal — et on ne réalise pas la puissance de la technologie et d’internet. On n’entrevois aucunement la complexité, personne ne le peut, c’est le propre du système technicien.

    Mais la technique nous connectant à quelques milliards d’autres êtres humains — de parfait inconnus — il faudrait s’attendre à tout, c’est impossible.

    Alors, lorsqu’on allume son ordinateur et décide d’aller sur internet, on assume les conséquences de nos actes, ou on fait sans.
    Après toutes les mises en garde vis-à-vis de la technique qu’on émis les philosophes depuis des décennies, on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas. Qu’on ne vienne pas nous arracher une larme.


  • #253835
    le 03/11/2012 par Busi
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Chère Marion,

    J’apprécie votre travail d’historienne mais je suis en désaccord avec vous. Ces jeunes ont souffert précisément parce qu’ils étaient les victimes de cette idéologie matérialiste qui ramène toute personne à son corps. Quoique les traditions religieuses aient toujours été attentives à ce que les femmes soient modestes et pudiques, et à ce que le corps ("temple de l’Esprit-Saint") soit préservé, elles n’enseignent pas moins que le corps n’est que l’enveloppe, la "matière" (au sens aristotélicien) d’une âme immortelle. Dans une société religieuse, ces jeunes eussent trouvé consolation dans la pensée que ce n’est pas eux qu’on a exhibés sur internet, mais une illusion, une forme éphémère à laquelle ils se sont identifiés par l’oubli de la source de toute chose, la réalité éternelle dont tout dépend, le moteur immobile, Dieu. Quelle grandeur morale eussent-ils pu atteindre grâce à ce florilège de souffrances et de tribulations ! Prions Dieu pour qu’il reçoive ces jeunes et entende leur acte fatal comme un sacrifice.

     

    • #253872
      le 03/11/2012 par Marion Sigaut
      Les jeunes, le sexe et la mort

      En quoi exactement êtes-vous en désaccord avec moi ? Excusez-moi, je ne vois pas...


    • #253931
      le 03/11/2012 par vélo
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Je ne crois pas plus au soma / sema- le corps assimilable au tombeau. Pourquoi passer d’une extrême à l’autre ? le corps et l’esprit sont, à mon sens, intimement liés.


    • #254139
      le 04/11/2012 par Busi
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Vous semblez dire, chère madame, qu’en se donnant la mort, ces jeunes ont désavoué l’esprit du temps, lequel ne laisse de promouvoir la licence la plus effrénée. Ainsi, vous dites : "Ces deux jeunes gens, qu’on aurait pu dire affranchis des contraintes d’une morale dépassée, ont préféré la mort plutôt qu’une vie qui exhiberait leur intimité, leurs désirs, leurs fantasmes, le plus profond de leur être."

      Je soutiens qu’au contraire, ces jeunes n’ont pas su vaincre ce discours malfaisant, puisqu’ils ont cru que leurs corps ainsi montrés à la foule les représentaient eux, dans leur intime personnalité, ce qui est faux. Nos parties génitales et autres traits physiques ne sont pas "le plus profond de notre être", ils sont accessoires, éphémères, et nettement inférieurs à ce qui en nous est immatériel, transcendant, immortel. En disant cela, je ne prétends nullement qu’il existe un dualisme corps/esprit. C’est dans notre corps que l’esprit se réalise et prend conscience de lui-même. Mais la fin, le bien suprême, demeure l’esprit, non la chair. Cordialement.


    • #254552
      le 04/11/2012 par Tremah
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Busi, votre remarque paraît sensée mais vous l’étayez à partir d’un postulat qui, à mon avis, n’est pas représentatif de la manière dont le corps est perçu dans la tradition chrétienne, et très spécifiquement catholique (je m’en tiens à ce que je connais).

      Il n’y a en effet aucune séparation du corps et de l’esprit dans la tradition biblique. La matérialité même du corps n’est pas interprétée en signes négatifs, l’homme - est-il nécessaire de le rappeler ? - ayant été créé "à l’image de Dieu". L’affirmation de "la résurrection de la chair" manifestée par le Christ ressuscité est fondamentale dans le Nouveau Testament ("le Verbe s’est fait chair").
      L’Eglise ne condamne pas le corps, ni même sa représentation... en réalité la religion catholique est sans doute la plus "sensualiste" parmi les grands monothéismes - la transsubstantiation - comme en témoigne par ailleurs ailleurs l’intense littérature amoureuse et courtoise qui s’est développée durant le Moyen-Age, ou encore le succès des blasons anatomiques (poèmes très "descriptifs" du corps féminin), totalement impensable dans une culture qui aurait réprouvé l’image du corps.
      C’est d’ailleurs un des motifs - peu explicités aujourd’hui - de la Réforme, qui rompt durablement avec le catholicisme sur ce plan en instituant le puritanisme et l’iconoclasme : le développement ordurier de la pornographie dans le monde libéral et anglo-saxon ne faisant d’ailleurs que traduire paradoxalement cette austérité et ce rejet hystérique de toute forme de sensualité naturellement acceptée et partagée entre l’homme et la femme, d’où ce goût pour la sexualité brutale et déviante, filmée d’un point de vue littéral et quasi scientifique (plan de la bite dans le vagin, etc.). Comparez le sensualisme (indéniable) de nombreuses oeuvres sacrées avec le formalisme desséché des peintres protestants, qui s’intéressent davantage aux objets du labeur, au monde de la technique et à la quotidienneté.

      Votre vision des choses me semble davantage inspirée par la conception gnostique (et orientaliste) de la dualité corps/esprit qui, effectivement, rejette le corps ainsi que toute la matière - jusqu’à la création - dans le mal et le pêché. Il s’agit d’ailleurs moins d’une "tradition" religieuse à proprement parler que d’un ensemble hétéroclite de textes et de courants philosophiques donnant lieu à de multiples interprétations du message du Jésus "historique".


    • #254691
      le 04/11/2012 par Busi
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Tremah > Je crois que vous avez omis de lire cette phrase de mon précédent message : "En disant cela, je ne prétends nullement qu’il existe un dualisme corps/esprit". Ce que je conteste, ce n’est pas que l’on aime et soigne son corps, mais que l’on s’identifie exclusivement à lui.


  • #253836
    le 03/11/2012 par Toto
    Les jeunes, le sexe et la mort

    J’ai eu connaissance de suicides sans lettre d’adieu récemment, de jeunes personnes.
    Ce n’est peut être pas ça, mais merci de pointer quelque chose.
    Qui n’existait pas avant.
    Même si ça a toujours existé et sera toujours un mystère peut être pour beaucoup.


  • #253842
    le 03/11/2012 par Hamza 02
    Les jeunes, le sexe et la mort

    « Faites l’amour jeunes gens, faites l’amour, mais prenez le temps de ne le faire que par amour. »

    Sublime.. !!!


  • #253849
    le 03/11/2012 par anonyme
    Les jeunes, le sexe et la mort

    La toile n’est pas une place sûre,les personnes derrières l’écran le sont peut-être encore moins...
    La jeunesse et la passion ne seront pas des excuses face au chantage de certains donc,ne risquez pas votre intimité sur le net car vous y risqueriez votre honneur et peut-être même votre vie !!!
    Cela vaut-il vraiment le coup ?


  • #253854
    le 03/11/2012 par Kélian Duot
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Un très bel article, bravo à vous Marion !


  • #253856
    le 03/11/2012 par Moi, Peter Sellers
    Les jeunes, le sexe et la mort

    On à tellement banalisé l’image. Aujourd’hui tout le monde est photographe il y a une orgie d’images insupportable. Les téléréalités poubelles ont trivialisées la représentation du soi (et de l’estime de soi). Constamment les gens se livrent aux télés devant la France entière pour s’apercevoir de la perte de leur anonymat que lorsque le mal est fait. Il y a c’est jeunes qui se font piégés, ceux à qui ont dérobes leur images et qu’on menace de mettre publique. Mais il ne faut pas oublier que la majorité du temps les apprentis maitres-chanteurs* sont d’autres jeunes tout aussi inconscient de l’effets dévastateur de la perte de soi (comprendre son image).
    L’éducation à l’image devrais être une priorité nationale.

    *je ne parle pas ici des maitres-chansonniers de la (cabaret) star-academy-paillettes eux
    aussi menteurs-assassins des rêves des jeunes. Parce que si cela vous à échapper un jury (cynique) qui mets en pièce l’image de jeunes (apprenti adulte)... C’est ça qui est reproduit...
    Wake the fuck up !

     

    • #254029
      le 03/11/2012 par Moi, Peter Sellers
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Le titre aurais pu être : "les jeunes, la solitude, le sexe et la mort".


  • #253862
    le 03/11/2012 par H.M.
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Qui est l’ordure en question ? Matzneff ?

     

    • #253869
      le 03/11/2012 par Marion Sigaut
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Il s’est, paraît-il, reconnu.


    • #254127
      le 04/11/2012 par Hervé
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Jack Lang, Gilles Delleuze, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Guy Hocquenghem... Que du "beau monde" !

      Ou quand la casuistique dialectique, le pilpoul, ce que j’avais péjorativement appelé autrefois le "dissertationisme" longtemps avant de connaître Alain Soral et E&R - de la "dissert", thèse, antithèse, comme au lycée - permet de justifier tout, et surtout le pire. C’est de la littérature donc scolaire ou plutôt "scolable" si je puis dire, alors au nom de la littérature on peut...
      Hitler l’avait utilisée en son temps pour justifier le "génocide" juif via le génocide amérindien. C’est pa-reil ! Et là en général ils font : oooooooh ! Ca y eeeest ! - je mets des guillemets parce que utiliser ce terme revient à valider le concept nazi de Juif = race -

      C’était justement pour ça que je n’avais pas aimé les matières littéraires au lycée, préférant les sciences dures, alors que je n’étais pas le dessus du panier mais quand même meilleur qu’en lettres, dont une, délaissée sans que je sache pourquoi - la géologie ou sciences de la Terre - avec un côté égalitaire et réconciliationniste scientifique qui n’était pas fait pour me déplaire.

      Pas étonnant au fond que la "gauche" soit associée à tout ça.

      Hervé


  • #253865
    le 03/11/2012 par Nicolas Tesla
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Merci pour ce témoignage Marion Marion Sigaut.
    "Faites l’amour (comme des bonobos, pas de manière saine hein...) pas la guerre" on dirais qu’a l’instar de la guerre, "l’amour" peut aussi tuer...
    Et garder à l’esprit que les photos de soi mise sur l’internet peuvent circuler en quelques minutes à l’autre bout de la planète sans aucun contrôle...


  • #253892
    le 03/11/2012 par Picaro
    Les jeunes, le sexe et la mort

    J’ai été pareillement consterné par ces deux nouvelles, par l’abjection du chantage qu’il y a derrière, la cruauté dégueulasse de certains individus, avec finalement un profond sentiment d’absurdité et d’indignation. Oui, c’est un immense gâchis !

    Très beau texte qui dit beaucoup en peu de mots.


  • #253896
    le 03/11/2012 par job183
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Merci pour ce texte MADAME SIGAUT tres juste

    Sachez que grace a VOUS ma tres chere mere commence a ouvrir les yeux et par la ecouter soral & compagnie

    A noel c’est sur je lui offre au moins 2 de vos livres sans compromis
    PS : j’adore l’histoire est quand je vous ecoute je me regale...


  • #253899
    le 03/11/2012 par picadello
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Merci Madame Sigaut. Et je n’ai pas oublié votre promesse d’une conférence future sur la Régence, si je me souviens bien.


  • #253907
    le 03/11/2012 par fifty miles
    Les jeunes, le sexe et la mort

    L’oligarchie, de par sa toute puissance financière, est un ramassis de dégénérés qui voudraient le monde à leur image : sale, cynique, pervers.
    68, et surtout l’après 68, a entraîné nombre de jeunes, en recherche d’eux mêmes, dans des impasses. Jeunes issus des 30 glorieuses florissantes, dans un monde obsolescent et confus décrit dans "les valseuses", on leur a vendu la "coolitude" comme un mode de vie indépassable fait de drogues, baise et ringardisation des anciens.
    68 basé en principe sur le refus de la "consommation matérielle", a posé les bases de la consommation de tous par tous, de la recherche du plaisir imminent, et de l’évacuation de la réflexion constructive.
    Un gloubi/boulga politico/philosophique de comptoir de type B.H Lévi a remplacé l’analyse conceptuelle de grands auteurs que l’on retrouve édités dans Kontre Kulture.
    68 a entraîné en masse les sociétés occidentales vers la drogue, l’inconstance et l’inconsistance, sans manquer les déviations de tous types dont la pédophilie où se sont engouffrés des Matzneff, Cohn-Bandit & consorts, et la pornographie.
    Au nom de "interdit d’interdire" tous les excès et les déviances de l’oligarchie prédatrice ont été "normalisés" par le peuple comme un mode de vie comme un autre et mieux qu’un autre, en dépit de l’histoire, de la raison, du bon sens et de la dignité.

     

    • #254015
      le 03/11/2012 par QuoVadis
      Les jeunes, le sexe et la mort

      On est d’accord. C’est bien l’oligarchie qui a fomenté le complot insurrectionnel de 1968 par l’intermédiaire de ses "agenturs", les trotskistes, qu’on retrouve à l’origine des révolutions et des guerres, hommes de mains et exécuteurs des basses œuvres. Ce mouvement a été déclenché dans la France de De Gaulle, car celui-ci représentait le trublion, l’épine dans le pied de l’Empire américano-sioniste, l’alternative au plan hégémonique des instances mondialistes. Il fallait le dézinguer, parce que lui seul osait tenir tête à ceux qui se disent nos maîtres (l’or rapatrié et le peuple sûr de lui-même). C’est par la perversion, la dépravation, la libéralisation des moeurs, le dogme libertaire "fais ce qu’il te plaît", tout cela étant d’essence satanique que leur but fut atteint, une société en état de décomposition (celle d’aujourd’hui) où toutes les valeurs sont inversées, en détruisant tout ce qui fait la cohérence d’une civilisation, l’empathie, la solidarité, l’esprit, la famille, le travail et en fin de compte les nations. Un projet préternaturel est en oeuvre, qui vise la damnation des âmes par la négation du divin et la complaisance matérielle dans l’abomination. L’homme, devenu une bête (un ventre et un sexe), esclave de ses pulsions pourra être asservi docilement lorsqu’on aura extirpé de lui l’étincelle supranaturelle (humilité, charité, compassion). Nous sommes en fin de cycle, Dieu va tous nous envoyer en révision. Ce n’est que l’expression de ma réflexion personnelle. Voici les propos toujours pertinents d’Alain Soral lors d’un débat à Radio-Courtoisie, c’est édifiant. Merci à Mme Sigaut et M. Soral, éveilleurs de consciences.
      http://www.dailymotion.com/video/x5...


  • #253935
    le 03/11/2012 par Touiteur moins le quart avant Jésus Christ
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Merci Marion pour votre travail.

    Je soulevais un sujet lors d’un précédent commentaire sur ce site. Ce sujet est le suicide pour "raison nationale et patriotique" comme ce fut le cas de Joseph Meister et de bien d’autres personnes en juin 1940 et durant l’occupation. Peut-être serait-il intéressant pour l’historienne que vous êtes de retrouver ces cas de suicide entre 1940 et 1944 ou même lors d’autres périodes, de les étudier et de les mettre en parallèle aux possibles cas contemporain qui doivent malheureusement être une réalité.

    Avec toute ma sympathie et tout mon soutien.


  • #253940
    le 03/11/2012 par anonyme
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Un homme de foi a dit un jour :"ne décolle jamais ton sexe de ton coeur"

     

  • #253952
    le 03/11/2012 par anonyme
    Les jeunes, le sexe et la mort

    merci à vous madame sigaut , pour cet article et pour tout ce que vous avez écrit et fait jusqu’ à présent . j ’ai écouté vos interview et vos conférences et j ’ai pris un grand plaisir à vous écouter , ainsi qu’à lire vos articles. J ’achèterai et lirai vos livre dès que je pourrais . Un gand merci à vous


  • #253984
    le 03/11/2012 par RJG974, le ti kaf
    Les jeunes, le sexe et la mort

    J’ai 21 ans.
    J’ai gaspillé ma nuit à surfer sur le web avec des recherches vraiment futiles.
    J’étais sur le point d’aller me coucher, en pensant au sexe d’ailleurs.
    Avant d’éteindre mon pc, je regarde si E&R n’a pas un bon scoop...

    J’ai découvert mieux : un message simple, beau et ayant une morale.

    Après "faites l’amour, mais prenez le temps de ne le faire que par amour." je rajouterai un AMEN ! Merci M.S. !


  • #254009
    le 03/11/2012 par Mich
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Après on voudra nous faire croire que les déviances sexuelles c’est quelque chose de normal et de naturel... Il faudra m’expliquer pourquoi alors l’intimité existe encore au point de pousser des jeunes personnes à réaliser des actes irréversibles, dont pourtant leur environnement avait été préalablement gavé de propagande sexuel ou pornographique. Bravo Marion Sigaut, j’aurai aimé être présent à votre dernière conférence.


  • #254027
    le 03/11/2012 par Mansur
    Les jeunes, le sexe et la mort

    De toute façon, vu comment vont les choses, entre les ravages de la pornographie (merci Pierre Woodman) et les tonnes d’œstrogènes déversées dans l’eau du fait de la pilule (merci Simone Veil), plus personne ne bandera d’ici 10 ans. Donc les gens ne pourront même plus s’"élever" au niveau de la décadence libertaire. Ce seront, en somme, des sous-animaux.

     

    • #254189
      le 04/11/2012 par Nicolas Tesla
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Ca sera surtout (encore) une prophétie Islamique qui se réalisera : Le fait qu’un homme entretiendra 50 femmes et que les naissances de garçons se feront de plus en plus rare. Une dépopulation a la Japonaise est a prévoir, principalement pour cause d’infertilité croissante des hommes.


    • #254222
      le 04/11/2012 par au milieu des ruines
      Les jeunes, le sexe et la mort

      @ mansur
      Même si tu as raison ne perd pas de vue le fait que tout cette misère qui touche les gens et qui va s’abattre sur le reste de la population sans exception ne sont pas le fait exclusivement des politiques et de l’Empire , même si leurs responsabilités est énorme et à ce titre ils méritent la peine capitale pour haute trahison et crime contre l’humanité... je m’égare mais ça fait du bien et sa ne mange pas de pain !!! Ô Grand Créateur de tout chose fait en sorte que je n’accède jamais au rennes du pouvoir ...
      Cette pilule dont tu parle, ils ne l’ont pas pris de force par exemple ???
      La pornocrassie même chose...
      Que font les parents ???
      A croire qu’il ont des gosses parce qu’ils ne peuvent pas avoir de chien !!! Ironie de l’histoire quand certains ont un chien parce qu’ils ne peuvent avoir de gosses...
      Tout ceci est trop facile !!!
      Dites-moi combien de parents censé protègent leurs enfants des dangers d’internet seulement avec la protection codé parentale d’un ordi ???
      La réponse vous ferait dresser les cheveux sur la tête !!!
      Aujourd’hui les enfants ne sont même plus en sécurité auprès de leur parents(si ce mot a encore un sens)...
      on les passent dans les machines à laver , je ne me souviens pas si on a eu un cas avec le sèche linge ... Dans les congélateurs,on les jettent par la fenêtre, bref on les bats à mort ,on les assassinent de plusieurs coup de couteau ...et j’en oublie .
      Dit moi si c’est cela une civilisation ???
      Ils ne faut pas disculper ce peuple coupable et ces mon avis de tout ce qu’ils lui arrivent ...
      Rien ne forcent tous ces porcs par exemple à se rués dans les égouts de la FNAC dès la sortie du dernier ail -phone .
      Nous avons ouvert la boite de pandore en connaissance de cause et il faut etre prêt à en assumer les conséquences...
      Amitié Nationaliste


    • #254271
      le 04/11/2012 par Mansur
      Les jeunes, le sexe et la mort

      @ Nicolas, effectivement. Bonne remarque.

      @ Au milieu des ruines, à vrai dire, je ne crois pas au libre arbitre. Je pense que les gens, les masses, les peuples sont des troupeaux très facilement manipulables et influençables, y compris moi dans une certaine mesure. Donc je ne pense pas s’acharner sur eux soit utile. Ces pauvres imbéciles, souvent nés dans des foyers sans aucune spiritualité, ont grandi dans une société où on leur a appris que la pornographie c’était bien, qu’il fallait perdre sa virginité au plus vite, etc. et où leurs sens et désirs sont sans cesse sollicités (jusqu’à qu’à satiété). Et ce que certains ici appellent la "gauloiserie" n’aide pas beaucoup hélas. Bref, comment pourraient-ils être différents ?
      Quant aux enfants foutus dans des machines à laver, voire poignardés, ça se limite pour l’instant aux classes sous-prolétaires déstructurées et dégénérées et aux élites malades.


  • #254070
    le 04/11/2012 par français
    Les jeunes, le sexe et la mort

    le mouton de panurge - Georges Brassens

     

    • #254129
      le 04/11/2012 par Marion Sigaut
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Les Vénus de la vieille école...
      Ouf ! Merci de ce rappel à ce trésor de ma jeunesse que fut Brassens.


  • #254075
    le 04/11/2012 par yael
    Les jeunes, le sexe et la mort

    exceptionnelle marion , on veut voir aussi parler des sujets de société : la pédophilie d’élite
    alain si vous me lisez, faites une conférence à deux sur la pédophilie de l’antiquité à aujourd’hui, ce qui permetttrait à Soral de parler des élites et des castes historiques...à méditer sur la conf’ à faire là dessus...


  • #254104
    le 04/11/2012 par David
    Les jeunes, le sexe et la mort

    J’ai vu l’article sur letelegramme.com la semaine dernière... petite précision : Gauthier est mort une semaine après (bonjour l’état des parents) et cela émettait d’Abidjan (Côte d’Ivoire)... Mon frère a faillit se faire arnaquer lorsqu’il était plus jeune (heureusement que j’étais là pour lui ouvrir les yeux)... Ces salopards profitent des jeunes ou/et des célibataires naïf au cœur vide pour se faire du pognon. Il y a pleins d’anecdotes partout donc internet peut-être dangereux attention les jeunes !


  • #254160
    le 04/11/2012 par cosmos
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Marion vous avez justement raison à ce propos mais vous n’allez pas jusqu’au bout en expliquant qui sont les gens qui commettent de telles abjections ce sont des "brouteurs" ils opèrent le plus souvent de Côte d’Ivoire et fomentent ces arnaques dans le seul but d’escroquer des blancs européens en général et le font uniquement pour de l’argent puis ils se filment ensuite avec les liasses de billets qu’ils ont escroqués à leurs victimes ils passent leurs journées à faire çà le plus souvent depuis un cyber café alors quand ils arrivent à piéger des gens qui ont de l’argent les victimes paient pour ne pas être sous le coup d’une (fausse)condamnation pour exhibition etc mais quand ils tombent sur de jeunes victimes sans le sou la victime peut mettre fin à ses jours ...

     

    • #254197
      le 04/11/2012 par Marion Sigaut
      Les jeunes, le sexe et la mort

      C’est encore pire que ce que je croyais. Merci de cette info.
      En attendant, ce que je vois comme seule parade, ce n’est ni leur arrestation ni une quelconque censure de la toile qu’on ne va évidemment pas éviter de nous opposer. C’est d’ouvrir le débat avec les jeunes sur ce qu’est et doit être la sexualité. Sans respect de soi-même on tombe dans un piège ou dans un autre. Ouvrons le débat.


  • #254184
    le 04/11/2012 par Mahsud Mahkamov
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Mai 68 est un énorme mensonge, comme le rappellent la plupart des commentateurs.
    Je voulais insister sur un aspect étonnant qui prouve sans appel l’imposture. Je me place sur un plan que l’aime pas ER, le plan sociétal (c’est un peu dommage, Chavez, lui, a quelques convictions sociétales compatibles avec la lutte contre l’empire !).
    Les 68tards n’ont donné à la jeunesse que du fétiche, de la marchandise, du sexe vidé de vie et de la daube sous-culturelle, on l’a dit. Ils ont prétendu avoir donné de nouveaux droits aux jeunes mais c’est faux ! Archi-faux !
    J’ai découvert, grâce à un groupe de jeunes lycéens qui semble se développer, que les vieilles lois n’accordant aucun droit aux adolescents et aux jeunes gens n’ont jamais été remises en cause par les 68tards et la chienlit ! Incroyable mais vrai !
    Ainsi, en 2012, on peut encore imposer sa religion ou ouvrir le courrier d’un jeune jusqu’à 18 ans et même imposer ses choix scolaires (par exemple forcer son fils à aller en général quand il veut aller en professionnel ou l’inverse) : on n’est, finalement, pas loin des fourberies de Scapin et du mariage forcé ! Les crasseux de mai se sont bien gardés de remettre ça en cause quand ils sont tous devenus notaires et huissiers !! Cherchez l’erreur.
    A cela s’ajoute une forme de minorité à vie, la caution de papa-maman pour avoir un logement, même à 40 ans.
    Faux progressisme de la chienlit, clinquant, coolitude, vie couchée et ramolie assortie à la conservation des rapports juridiques du XIXème siècle voire de la puissance parentale l’ancien régime. Quelle différence entre les bourgeois dégénérés de la Restauration et les ex-68, si ce n’est le mariage gay comme nouveau conformisme ?
    Les anciens de 68tards sont des vieux cons, encore plus séniles, plus conservateurs et plus cons que toutes les générations sur lesquelles ils ont craché !
    Dommage que Massu n’ait pas fait tiré à balles réelles sur tout ça en temps voulu !

     

    • #254236
      le 04/11/2012 par anonyme
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Mai 68 a débuté à cause d’une histoire de fesses à la fac de Nanterre. Des étudiants exigeaient les dortoirs mixtes avec les filles. Face au refus s’est décrétée une manifestation spontanée qui s’est transformée en... "révolution" que vous savez !


    • #254284
      le 04/11/2012 par francky
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Encore heureux que les jeunes et les ado n ai aucune loi pour faire ce qu ils spuhaient... vu les derives possible. Qd à moi je serais pour un retablissement de la majorité à 21 ans la au moins on commence a etre capbable de reflechir et ne plus etre totalement sous influence.


  • #254283
    le 04/11/2012 par z
    Les jeunes, le sexe et la mort

    la libération sexuelle est superficielle, à mon avis. La plupart des gens restent coincés et boivent dès le berceau le lait de la castration symbolique, rituelle et religieuse qui imprègne toute notre culture. Ce garçon s’est suicidé, à mon avis, non pas parce que nous vivons dans un monde de libération sexuelle et de débauche (si c’était vrai, il ne se serait pas suicidé), mais parce que nous vivons dans un monde encore très inhibé sexuellement, et qui cherche à se faire croire qu’il est libéré. Si bien que je suis d’accord avec l’article, mais à condition de le retourner complètement

     

    • #254484
      le 04/11/2012 par kasiar
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Euh je sais pas si tu vis dans un patelin ou un gîte dans des bois, mais des villes que je connais (principalement la mienne en région parisienne et Paris) je peux te dire que sexuellement parlant les gens sont très libérés à tel point que j’ai l’impression d’être un extra terrestre car je suis moi-même un coincé n’en déplaise aux petits tyrans libertaires anti-coincés du c..

      Après effectivement il y a le cas où (je parle bien évidemment des nanas) certains paraissent très libérés mais au fond d’eux sont aussi coincés que des bonnes soeurs. C’est vrai que celà dépend de comment nous définissons libération sexuelle.

      A savoir que ceux qui ne paraissent pas libérés sexuellement le sont probablement beaucoup plus que certains intervenants frustrés mais avec leur femme.


    • #254761
      le 04/11/2012 par fred13
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Si la vie n’était qu’une partouse géante à volonté comme vous semblez le souhaiter, vous en seriez très vite lassé. Le désir n’existe que parce qu’il y a une insatisfaction, un interdit, il faut bien comprendre cela.


  • #254299
    le 04/11/2012 par lumpenproletariat
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Au train ou vont les choses, l’intimité est un mot malheureusement voué à disparaitre de notre vocabulaire par la démocratisation des :
    - Caméras de plus en plus petites plus celle à infrarouge et à vision nocturne.
    - Micros directionnels.
    - Petits hélicoptères équipés de caméra (et plus tard micro drones ?).
    - Logiciels de prise de contrôle de votre ordi donc de votre Webcam et votre micro.
    - Logiciels de géolocalisation.

    Tout ceci est accessible au grand public, je ne parle même pas des moyens dont dispose l’État, il n’y a cas voir ce genre d’affaire sordides.

    Concernant l’amour, c’est un peu comme le Loto, dans sa vie tout le monde ne touchera pas le gros lot.


  • #254403
    le 04/11/2012 par Etl’autre
    Les jeunes, le sexe et la mort

    "ont préféré la mort plutôt qu’une vie qui exhiberait leur intimité, leurs désirs, leurs fantasmes, le plus profond de leur être."

    C’est un peu exagérer tout de même, concernant la jeune fille, elle a montrait ses seins, donc son intimité, elle l’avait déjà exhiber !

     

    • #254580
      le 04/11/2012 par Marion Sigaut
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Sauf qu’elle a eu la naïveté de croire qu’elle ne se montrait qu’à un seul. Ne faites pas semblant de ne pas comprendre la différence. Et elle a eu également la naïveté de croire que s’exhiber à un inconnu, même seul, est anodin. Le fond de cette histoire est que les jeunes sont pudiques,qu’on les pousse à croire ça ringard, et quand ils le croient, la réalité les rattape.


    • #254692
      le 04/11/2012 par Moi, Peter Sellers
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Parfaitement, pourquoi un jeune qui naivement crois en un mensonge serais coupable ? La droite des valeurs ne signifie pas qu’il faut écraser les plus faibles dans notre société... J’ai souvent remarqué que les plus intolèrants sont ceux qui font preuve du plus grand laxisme avec leur "moi", les moins vertueux. L’exigence rigoureuse envers soi-même est une école de la tolérance.


  • #254433
    le 04/11/2012 par le bleuet
    Les jeunes, le sexe et la mort

    franchement une société qui ne promet que précarité et solitude a ses jeunes ne peux que se retrouver avec un taux de suicide élevé parmi cette tranche d’age.

    on nous dit de faire des études, mais après on s’entend dire qu’ils veulent de l’expérience et qu’un stage ne constitue pas une expérience, les filières en alternance sont juste un moyen pour les entreprises d’avoir des employés low cost ce qui signifie qu’a moins d’arriver au bon moment dans une entreprise, c’est direction pole-emploi a la fin de l’alternance, du coup on se retrouve a prendre des petits boulots qui s’éternisent.

    pendant ce temps le métier pour lequel nous avons tant étudié évolue et nous sommes hors course face a un éventuel rival fraichement sorti d’école et ayant la chance d’arriver au bon moment pour un rare poste qui se libère, du coup on reste dans le petit boulot qui finit par devenir un plan de carrière, un plan de carrière a la limite de l’esclavage puisque a la moindre contestation on sera limogé au profit d’un autre infortuné qui aura a cœur de se soumettre pour gagner un salaire de misère et un contrat qui lui permettra de s’endetter auprès de sa banque et du coup offrir un moyen de pression supplémentaire a son patron.

    d’ailleurs les patrons travaillent avec l’effectif le plus plus restreint possible quitte a mettre tous ses employés au four et au moulin, sans que ceux ci n’entrevoient un augmentation de salaire.

    ainsi on arrivera a 45 ans en ayant trimé pour un salaire dérisoire et en ayant vu la vie qu’on visait et pour laquelle nous avons tant donné dans notre prime jeunesse nous passer sous le nez.

    voila la perspective professionnelle qu’on nous propose a nous les jeunes, pas de quoi d’accrocher a la vie hein ?

     

    • #254524
      le 04/11/2012 par kasiar
      Les jeunes, le sexe et la mort

      @le bleuet

      Je vais peut-être paraître misogyne ou vieux jeu, mais le fait de booster les femmes à faire des études, à travailler dans lesdits secteurs nous mets également en concurrence les uns les autres, et celà diminue la chance d’employabilité de chacun. Attention je ne dis pas que les femmes sont nulles, au contraire il y a des femmes très compétentes dans ce qu’elles font, mais vouloir mettre 50 % de femmes dans chaque secteur a vocation à mettre les femmes et les hommes en concurrence et à terme les femmes entre elles.

      Qui a déjà entendu parlé des petites guéguerres entres collègues femmes ?


    • #254646
      le 04/11/2012 par le bleuet
      Les jeunes, le sexe et la mort

      @ kasiar

      dans l’absolu je pense qu’une femme ne devrait travailler que jusqu’à ce qu’elle devienne mère.

      par contre, je ne crois pas qu’il y ai trop de concurrence entre hommes et femmes, hormis certains secteurs ou il y a une vraie parité au départ la plupart des métiers sont soit masculins, soit féminins.

      il y a aussi le fait que l’on tue un nombre grandissant de métiers tels que l’ébénisterie, la cristallerie artisanale ou l’herboristerie, bref des métiers qui pourraient faire vivre les campagnes qu’on a pas encore urbanisées (tiens ça aussi, ça contribue a la dépression généralisée de ma génération ! sans contact avec les forces de la nature l’etre humain se condamne lui-même )


  • #254437
    le 04/11/2012 par z
    Les jeunes, le sexe et la mort

    la cruauté de notre société réside dans le fait qu’elle est assez libérée pour que les gens prennent conscience de leurs fantasmes sexuels, mais pas assez pour qu’ils puissent les réaliser


  • #254449
    le 04/11/2012 par le bleuet
    Les jeunes, le sexe et la mort

    quand la vie sociale et sentimentale que l’avenir nous promet... ben c’est pas le top.

    socialement, les gens ont peur les uns des autres et ne se parlent pas sauf par internet (sur facebook on a 5000 amis), donc les amis que l’on a sont ceux qu’on s’est fait a l’école ou bien par le travail d’infortune pour ceux qui ont la chance d’en avoir un.
    quand a ceux qui sont au chômage, ben peu a peu ils perdront leurs amis faute d’argent pour pouvoir avoir une sociale (ou alors ils se réfugieront dans des communautés marginales telles que les teufeurs)

    quand a la vie sentimentale, ce ne sera pas mieux puisque les couples de nos jours sont instables et le moindre coup dur est potentiellement fatal et ce peu importe qu’il y ai un gosse ou pas dans l’histoire, ce qui empêche la création d’un cercle familial qui permettrait de surmonter les épreuves a venir bien plus facilement.
    du coup les jeunes sommes conscients que nous sommes seuls face a l’avenir et qu’il y a guerre de chance que nous trouvions le partenaire avec lequel se serrer les coudes au plus fort des difficultés, ayant intégré ce fait les gens ne cherchent qu’un partenaire afin de satisfaire leurs pulsions sexuelles ni plus ni moins.

    encore que la plupart pouvons compter sur nos parents, mais a quel prix ? celui de notre fierté d’adulte que nous ne deviendrons finalement jamais puisque dépendants de nos parents, qui eux du coup ne pourront pas vieillir en paix puisque ils seront toujours en train de s’inquiéter pour nous et nous venir en aide.

    là encore, on ne voit dans l’avenir que des inquiétudes et non des promesses, vous comprenez dès lors que beaucoup décident de quitter le navire prématurément.

     

    • #254479
      le 04/11/2012 par lumpenproletariat
      Les jeunes, le sexe et la mort

      T’as merveilleusement bien décrit ma vie de laquelle j’ai tiré les mêmes constats.
      Mais au delà des "teufeurs" ou de "vouloir quitter le navire prématurément" il y a E&R ...


  • #254486
    le 04/11/2012 par esperanza
    Les jeunes, le sexe et la mort

    "Prenez le temps de ne le faire que par amour. Vous verrez qu’il n’y aura alors aucun risque de chantage sur la toile."

    Hélas Madame, ça n’est même pas sûr... Il y a des cas de jeunes naïf(ve)s amoureux (ou croyant l’être..) piégés par des webcam planquées ....
    Je dirais plutôt : ne tombez pas amoureux de n’importe qui. Soyez exigeants "parce que vous le valez bien". Prenez votre temps, sachez à qui vous avez affaire. Ne vous galvaudez pas. Et si vous ne pouvez pas attendre branlez vous, ça n’a jamais tué personne ;)

     

    • #254517
      le 04/11/2012 par kasiar
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Soyez exigeants "parce que vous le valez bien". Prenez votre temps, sachez à qui vous avez affaire.



      Et c’est aussi valable lorsqu’on tombe amoureux d’une personne non virtuelle ;)


    • #254855
      le 05/11/2012 par esperanza
      Les jeunes, le sexe et la mort

      ... ça n’a jamais tué personne, sauf devant une WEBCAM, évidemment (petite précision nan mais parce qu’y en a, on sait jamais, il vaut mieux leur mettre les points sur les "i"...)


  • #254522
    le 04/11/2012 par fifty miles
    Les jeunes, le sexe et la mort

    L’oligarchie apatride et dégénérée veut nous transformer en bonobos au détriment de l’amour, du respect, de l’intégrité morale et de la famille. Elle a favorisé tout ce qui abondait dans ce sens sous le prétexte d’épanouir l’individu et de supprimer les frustrations : société de loisir, individualisme, exhibition, voyeurisme, matérialisme et consommation.
    Faites l’amour, pas la guerre... Or la guerre au capitalisme est un acte d’amour envers l’humanité.
    Faites la guerre aux fauteurs de guerre et l’amour à ceux qui le méritent.

     

    • #254675
      le 04/11/2012 par Moi, Peter Sellers
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Nous le savons, les arts, le cinéma sont fait de mouvement. Souvent lier à des avancés technologiques et sur des idéologies. Il suffit de regarder notre télévision, cet auto-portrait narcissique panorama de notre société pour savoir que l’âme-le-corps-l’esprit est une machine pulsionnelle qui va de mal en pire. La reconciliation est un travail rationnel.
      La conscience pourra alors trouver un sens nouveau à travers les forces engagées. Pour ma part je suis dubitatif au ni-veau des partis politiques. Le saut qualitatif peut se faire au niveau culturel. J’ai était témoins de l’émergence de plusieurs sub-cultures (contre-cultures populaires) je crois que on est à un tournant. Il nous faut une sorte de nouveau 68, mais cette fois de la gauche du travail et de la droite des valeurs. Un mouvement alter-mondialiste et souverainiste. Un mouvement culturel qui se nourrira d’un vrai désir personnel d’agir. La révolution numérique nous rendra esclave ou elle est l’avancé technologique qui permet ce dépassement...
      Inshallah, s’il plait à Dieu.


    • #255362
      le 05/11/2012 par kasiar
      Les jeunes, le sexe et la mort

      @Peter

      Pour qu’il y ait une révolution il faut d’abord dans la logique des choses qu’il y ait rassemblement autrement dit réconciliation entre individus et des interventions que je vois depuis quelques temps je n’ai pas l’impression que celà va dans le bon sens, nous avons chacun des convictions propres du fait que l’école maçonnique nous a appris à penser par nous-même sans nous avoir jamais sensibilisé à respecter les opinions d’autrui. Il est vrai que la conviction et l’orgueil y sont pour beaucoup dans l’impossibilité de se réconcilier entre les peuples.

      Je pense que pour le moment on est très loin d’une révolution, car pour qu’il y ait révolution, il faut un éveil des masses, bien que l’on soit sur la bonne voie (entretien de Soral du mois d’octobre SIC) il faut aussi que les gens soient convaincus du bien fondé et de la vérité des entretiens, ce qui est d’autant plus difficile tant les gens sont rattachés aux biens futiles de ce bas monde.


    • #255900
      le 06/11/2012 par Moi, Peter Sellers
      Les jeunes, le sexe et la mort

      @kasiar, je ne crois guère en la révolution mais aux changements à travers une évolution lente mais des prises de conscience fulgurante. J’attends énormément de changement de paradigme qui viendrais de l’art et de la culture. Sur les conseils d’amis et vu qu’il avait une proximité avec "fils de France" je suis allé voir Farid Abdelkrim (one man "halal" chaud)... Nous avons là une génération de militant qui ont su atteindre une maturité intellectuel à travers un investissement concret dans des associations musulmanes (scout de France, etc.). Pas le genre de réislamisé récent plein de bonne volonté qui pourtant sacrifie l’essentiel au profit du périphérique. Les mœurs de nos contemporains ce n’est rien... Le seul message d’importance c’est la vérité sur la miséricorde de Dieu... et que le diable est l’ennemi de l’homme. Une parole de vérité c’est comme une oasis en plein désert, le reste on s’en fout à la rigueur. À part être témoins et d’encourager à la réflexion ?... Re-donner confiance en l’homme est essentiel... c’est le diable qui à renier l’homme, nous ont nourris les plus grands espoirs.


  • #254689
    le 04/11/2012 par John Wayne Gacy made me laugh, not as a clown, but...
    Les jeunes, le sexe et la mort

    J’ai le livre d’une exposition photo de Kai Wiedenhöfer, The Book of Destruction, Gaza - one year after the 2009 War... Sur la jeunesse qui physiquement témoigne à travers ces images, je lache facilement une larme. Sur vos petits internautes nombrillistes, que dalle.
    La guerre dans laquelle nous sommes engagés ne laisse pas de place à la sensiblerie, rendez-vous compte.

     

    • #254785
      le 05/11/2012 par Paul
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Quand on est sain, on pleure d’abord les siens avant de pleurer la misère du monde.


    • #254801
      le 05/11/2012 par Lalo
      Les jeunes, le sexe et la mort

      ? ? Commentaire hors sujet, on ne parle pas de blessures de guerre là...Et si vous n’éprouvez de la sensibilité qu’à la vue d’images chocs, vous n’êtes ni plus ni moins que victime de la banalisation de la violence dans les médias. Ce n’est pas de la "sensiblerie" de s’émouvoir et de s’interroger sur les raisons qui peuvent causer la mort d’un ado bien dans sa peau qui, sans cette rencontre sur internet, serait encore en vie. De plus à l’heure de l’hyper-connectivité il est essentiel de prendre en compte toutes les dérives (et notamment l’essor de la cybercriminalité) liées à internet...c’est la société de demain qui est en train de se dessiner.


    • #254824
      le 05/11/2012 par Moi, Peter Sellers
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Bah ouais, mais c’est pas une question lacrymal. C’est un constat... les choses sont tellement tordus, la perte de repères et la propagande que nos jeunes sont totalement naïf. L’éveil des consciences c’est justement que nos jeunes ouvrent les yeux pas seulement sur la misère de nos vies, mais les misères en Palestine et au-delà... et biensûr Identifier les mécanismes sataniques et les coupables.


    • #254827
      le 05/11/2012 par Marion Sigaut
      Les jeunes, le sexe et la mort

      C’est vraisemblablement la différence entre vous et moi. Pour moi l’humanité est une et indivisible.


    • #254914
      le 05/11/2012 par Gacy’s rope trick
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Comme on fait son lit on se couche. L’humanité n’est pas une et indivisible, il y a des ordures abyssales.
      Et je doute qu’ "un ado bien dans sa peau" éprouve le besoin d’aller déconner sur internet, lorsqu’on a la vigueur de la jeunesse, putain, il y a tellement mieux à faire... moi à cet age-là, j’allais peindre les voies et ce qu’il y a dessus (salut Zéon !). Et d’ailleurs, lorsqu’on est ado, on est pas forcément "bien dans sa peau", c’est quand même une des caractéristiques de cette période de la vie humaine.
      L’angélisme (pour rester poli) fait potentiellement et très concrètement de vous une victime de tout un tas de saloperies de prédateurs, dont, par votre angélisme-même, vous n’avez pas idée. Et "les siens", connais pas, je ne suis pas dans une logique tribale. La cohérence, c’est un truc sympa, essayez...


    • #255845
      le 06/11/2012 par Moi, Peter Sellers
      Les jeunes, le sexe et la mort

      @Gacy’s je trouve ton attitude regrettable. Si tu était moins jeune ton apprentissage tu l’aurais fait au terrain vague de stalingrade ou sur les palissades du Louvre. On apprenaient l’artgraphique (Graffiti) avec les titis parisiens, les jeunes de banlieue, ceux des quartiers populaires de Paris, les fils de la haute bourgeoisie, les écorchés vifs, les mals dans leurs peau bien dans leurs baskets, les hollandais, les anglais, les allemands, les américains à Paris... Le hall of fame of Europe. Si l’art n’est pas l’éveil à la tolérance il se perverti en valeur marchande. C’est devenu "clanique" après, la dépouille, la crapulerie pour finir avec la récupération marchande (sans un kopeck biensûr). J’en connais qui ont finis par vendre des tableaux, pourtant certains des plus talentueux se sont égarés. C’est pas de l’angélisme un jeune c’est un apprenti. Tu comprendras que je resterai silencieux sur l’identité des protagonistes.

      Seeho r.i.p


  • #255219
    le 05/11/2012 par Caltech
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Vous oubliez tous le biologique et l’historique. Le biologique parce que notre nature animale est soumise aux taux d’hormones et que nous ne sommes pas tous égaux en cela. Depuis que l’humanité existe il y a des gens qui sont très portés sur la chose, d’autres un peu moins et certains pas du tout.
    La pudeur peut être naturelle comme d’ordre éducatif et si le judéo-christianisme a mis une chape de plomb sur nos comportements sexuels, il n’a en aucun cas détruit la nature intrinsèque de l’homme. L’exhibition de corps nus par les Grecs ou les Romains ne posaient pas de problème mais aujourd’hui on imagine mal des athlètes se produire nus (à part sur les calendriers).
    Je pense comme Marion Sigaut que l’humanité est une et indivisible et si la sexualité humaine a ses modalités différentes à travers le monde c’est plus pour des raisons idéologiques et religieuses que par contrainte biologique.
    La mondialisation a fait survenir dans certaines sociétés des pratiques qui n’existaient pas ailleurs bien que la diversité en cette matière n’est pas si grande qu’on veuille bien le faire croire et qu’à part le Karma Soutra, les relations sexuelles entre humains tournent grosso modo autour de quelques fondamentaux.
    La très grande perversion de mai 68 a été de faire croire aux gens que plus "ils baiseraient", auraient de partenaires et satisferaient leurs parties intimes plus ils seraient heureux et ouverts aux autres. C’était très simpliste et peu observateur de la vie des humains. De fieffés jouisseurs peuvent donner de fieffés salauds et des gens modérés avec un ou une partenaire être très humains et ouverts aux autres.
    La libération sexuelle soixante-huitarde était surtout pour masquer certains comportements déviants et (ou) les faire entrer furtivement dans la vie privée (pédophilie, sado-masochisme,...). Je vois malgré tout que quoiqu’on en dise les jeunes ont une certaine pudeur même s’ils prétendent le contraire dans leur façon d’être et de s’habiller. Après dans le domaine ultra privé les gens font ce qu’ils veulent entre adultes consentants et là s’arrête notre droit de regard et de jugement...

     

    • #255372
      le 05/11/2012 par kasiar
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Euh je ne suis pas très au fait sur le sadomasochisme ou le fétichisme, mais à mon avis ça a existé bien avant mai 68 non ? Ne serait-ce que durant l’Antiquité les relation maître esclave féminin ou maîtresse esclave masculin ? ENfin si quelqu’un pouvait m’éclairer là-dessus.


    • #255916
      le 06/11/2012 par Moi, Peter Sellers
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Une piste de réflexion. En Angleterre on à beaucoup parlé de l’épouvantable hypocrisie victorienne... de cette époque lorsque les gens faisaient publiquement l’éloge de la vertus et en privée une minorité donnait libre court à leurs vices (début de la photo pornographique par exemple). Aujourd’hui la promotion du vice est une vertu... ils défendent non pas la prostitué mais la prostitution... Ces mêmes gens refuseraient pourtant de voir, leur mères, leurs femmes, leurs filles, eux mêmes d’y être réduits (donc ils différencient le bien du mal) bon je dit ça pour la plupart car il y a aussi les "satanistes" qui eux vénèrent l’humiliation de l’être humain. Avant le mal était différenciable du bien (je généralise) aujourd’hui bien plus qu’avant la difference s’estompe... Causant la perte, l’égarement généralisé.


  • #255300
    le 05/11/2012 par z
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Comme presque tout dans la vie, y compris la vie elle-même, le sexe commence très bien et finit très mal


  • #255634
    le 06/11/2012 par Robespierre
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Regrettable. Certes. Mais dans le même temps, laisser exploiter la dimension sentimentale de ce genre d’affaire, c’est faire la litière des censeurs d’internet, toujours proprets et sur la brèche pour s’arroger le droit de désigner les contenus licites ou non.

    Un peu comme certains bureaucrates sur Wiki. Je suis déjà trop agacé par l’impossibilité d’accéder à certaines vidéos, parce que « Dans mon pays blablabla... », pour être encore sensible à ce genre d’affaires. De toute façon si on cherche, on trouve de tout. Au pire il suffit d’installer un nœud Freenet si l’on tient à l’exploration par les gouffres de Michaux.

    Bref, Tits or GTFO comme on dit sur 4chan. Rien n’a jamais empêché qui que ce soit de prendre la porte plutôt que de se transformer en camwhore. À propos de Gauthier, sauce sur Motherless ?


  • #255664
    le 06/11/2012 par MagnaVeritas
    Les jeunes, le sexe et la mort

    La sensibilité est une qualité mais pas un avantage.

    Il est évident que dans un environnement mauvais, seuls les plus mauvais survivent. Ou les plus durs, ou encore les plus assistés.

    Je me souviens, il y a des années de cela, plus de 10 ans, - lorsque déjà je mettais en évidence qu’internet n’est pas virtuel lorsqu’il s’agit d’interactions avec des semblables, a fortiori lorsque "virtuel" est un quasi synonyme de "anodin" - une gamine de 12 ou 13 ans s’était suicidée en découvrant que son "amoureux" du net était en fait une voisine malveillante, mère d’un enfant du même âge.
    Si on cherche, je pense qu’on trouverait beaucoup de cas de ce genre ou de celui du texte de Madame Sigaut.

    En réalité, pour ce qui est des interactions humaines, internet est le paradis des travelos et autres freaks.

    Pour ce qui est de l’intimité et de son existence même, cette idéologie dominante de la transparence à tout prix, contre le secret, est probablement a l’origine de sa disparition progressive.
    Bien-sûr, la surveillance généralisée, notamment la massification des caméras, comme cela a été dit, ainsi que bientôt les nanotechnologies, la compromettent énormément. Mais nos adversaires arriveront à lui porter le coup de grâce avec le consentement de la masse en usant de la même stratégie qui a été mise en place pour développer facebook. C’est ainsi qu’ils nous feront bouffer de la puce RFID à toutes les sauces.


  • #255721
    le 06/11/2012 par skawiwen
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Misère ..misère .... subissant leurs pulsions , mettant en scène leur désire de plaire et d’exister , prisonnier de l’opinion des autres et de leur opinion sur eux même .
    faire l’amour avec amour ? mais qu’est ce que c’est l’amour .... qui l’a vraiment connu ?
    je reste persuadé que l’amour ne passe pas par le sexe ... plaisir fugace et geste ridicule .


  • #256001
    le 06/11/2012 par greg
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Bien sincèrement, quand on est stupide au point de penser que sa "vie" sur internet (qui n’est qu’une pâle copie de la réalité qui nous dépasse tous) vaut plus que son existence d’être de viande qui ne croit plus exister quand on lui coupe son wifi et son portable, il vaut mieux en finir... Si on voit ma bite sur internet ou bien ma gueule, c’est que je l’ai plus ou moins voulu (surtout pour ma bite), mais de là à être frustré au point d’en venir à se suicider si ces images paraissent dans l’infini du virtuel (et dont tout le monde se fout, puisque cet infini d’images en devient absurde tellement il ne possède aucun sens hiérarchique), je pense que ça corrobore surtout le fait que tous ces gamins, en passant à l’acte, sont de simples couillons victimes de pauvres cons apprentis maître-chanteurs aussi débiles qu’eux. Et la roue tourne... Et pour en conclure là, j’écrirai "prout". Pet à leur âme.

     

    • #257208
      le 08/11/2012 par Jim Jones
      Les jeunes, le sexe et la mort

      C’est aussi pour ce genre de commentaires que je viens sur E&R.
      Greg, t’es mon pote virtuel !


  • #256714
    le 07/11/2012 par Les hypocrites
    Les jeunes, le sexe et la mort

    ah c’est mignon, il l’a pas fait par amour donc il est puni, cette façon toujours detourné et de retourner sournoisement l’accusation

     

    • #257485
      le 08/11/2012 par Moi, Peter Sellers
      Les jeunes, le sexe et la mort

       
      Dieu le Très-Haut a dit :
      1. Chapitre 49-verset 10 : « Les Croyants ne sont que des frères ».
      2. Chapitre 5 - verset 54 : « Doux et humbles avec les Croyants, durs et fiers avec les Mécréants ».
      3. Chapitre 48 - verset 29 : « Mohammad est le Messager de Dieu et ceux qui sont avec lui sont durs avec les Mécréants et cléments entre eux ». Qur’an




      Pour moi tout ces jeunes ne sont que des naïfs, innocents si ce n’est coupables de bêtise. L’oeuvre pedagogique de E&R c’est aussi que les jeunes ne s’égarent pas dans une culture "libérale-libertaire" qui tue l’âme. Qu’ils renouent avec les traditions anciennes et respectables de leurs pieux prédécesseurs, toutes religion confondus. Les pervers leurs vices s’occupe déjà de les défaire. Si le temps fait de nous leur juge, la colère ne nous aveuglera pas... Ancien militaire j’ai vu des gens "Clément", en deux mots : les "moins tire-au-flanc"...


  • #258174
    le 10/11/2012 par LostinHalbion
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Le cul entre deux chaises, Marion Sigaut nous apprendra donc que la révolution sexuelle a fait s’écrouler "les contraintes d’une morale dépassée". Paradoxalement on peut imaginer que si ces jeunes ont mis fin à leur jour, c’est précisément car ils étaient toujours sujets à cette même morale. Pourquoi en seraient-ils arrivés à une telle extrémité si ce "renversement des valeurs" était effectivement ancré dans les mentalités. De quel renversement de valeurs parle-on donc ici ?

    Ce "phénomène" est-il vraiment nouveau ? On pourrait penser à la jeune fille du village, la "Marie-couche-toi-là" humiliée dans sa communauté, poussée au suicide elle aussi, par les ragots et les regards impudiques. La relation à l’intimité a-t-elle vraiment changée ? Envoyer une photo de soi dénudée, est-ce "pire" que d’offrir totalement son intimité, corps plus qu’âme si je puis dire ? Les menteurs professionnels et ceux qui abusent de la naïveté ne sont pas nés avec internet ni avec la "révolution sexuelle", prétendre le contraire serait stupide ou de mauvaise foi.

    Ce discours concernant la décrépitude des valeurs dans la société perd parfois toute crédibilité. Ici j’ai l’impression qu’on en vient à observer une particule avec un télescope astronomique. Question d’échelle, les faits divers ne sont pas forcément l’illustration des soi-disant "phénomènes" dont les médias se délectent. Ne semble-t-il pas évident que ces jeunes ont été abusés, et que les seuls coupables sont ceux qui les ont fait chanter, avec comme moyen de pression la honte et comme "avantage" un don pour la manipulation, l’inconscience totale, la méchanceté bête ou la simple stupidité ?

    Le nombre de photos parfois très intimes de filles uploadées par leurs ex-petit-amis ou autre est impressionnant. Les américains semblent adorer ça. Question de culture et de morale me dira-t-on. Le problème ne réside pas dans l’échange de telles photos, qui peut se faire dans l’intimité d’une relation quelle qu’elle soit, tant qu’elle reste basée sur la confiance. Mais là où l’individualisme règne, une fille est "disposable". On en dispose puis on la jette, en vrai et/ou dans la fosse aux cons. Illustration parfaite d’une société anglo-saxonne tournant à la bouffonnerie, où le problème n’est pas le laxisme légal ou moral mais au contraire l’incapacité des populations à faire preuve de responsabilité lorsqu’elles s’aventurent hors des domaines contrôlés par l’état. Des inconscient qu’on incite à être irresponsables, quelle bonne idée.

     

    • #258334
      le 10/11/2012 par Moi, Peter Sellers
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Vous vous égarez, nous ne sommes pas des censeurs.



      Le problème ne réside pas dans l’échange de telles photos, qui peut se faire dans l’intimité d’une relation quelle qu’elle soit, tant qu’elle reste basée sur la confiance.




      Comme d’habitude, ça réagit très vite... Non, non rien à changer... Mais laissez nous faire, pour l’amour de "nous".
      La pensée libérale-libertaire dans toute sa splendeur. On est pas la pour vous oppresser, vous vous en chargeaient très bien tout seuls.


    • #258413
      le 10/11/2012 par LostInHalbion
      Les jeunes, le sexe et la mort

      A aucun moment je n’ai insinué que vous (qui est ce "vous" d’ailleurs ?) poussiez à la censure.

      D’où tenez vous cet adjectif "libertaire-libéral", en quoi est il à mettre en relation avec mon commentaire ? Il me semble qu’un des buts d’E&R est d’abandonner ces visions manichéennes et essentialistes. Les écrits libertaires ne sont pas monolithiques. La pensée libertaire-libérale revendiquée est d’ailleurs souvent d’une hypocrisie totale résultant d’un bricolage idéologique imbuvable (cf. Margaret Thatcher qui se voyait comme une "libertarian" mais qui était résolument "conservative" sur les questions morales, sauf si argent il y avait à se faire bien entendu).

      Je pense que toute personne s’intéressant aux questions morales devrait avoir dans ses lectures "La Morale Anarchiste" de Pierre Kropotkine, livre ancien mais très moderne sur de nombreux points. Cela mettrait fin à certains mythes concernant la relation entre les idéologies libertaires et la Morale occidentale.


    • #259137
      le 11/11/2012 par Moi, Peter Sellers
      Les jeunes, le sexe et la mort

      The conservative Party de l’époque n’ était pas libertaire. Jusqu’à ce jour ce parti n’est pas libertaire... j’m’en foutiste par rapport à la culture du peuple oui... mais ça c’est le coté liberal.


    • #260228
      le 13/11/2012 par LostInHalbion
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Le conservative party n’était évidemment pas libertaire. Néanmoins Margaret Thatcher a elle-même revendiqué l’appellation "libertarian", en particulier pour désigner ses politiques néo-libérales de dérégulation (politiques qui n’étaient d’ailleurs pas soutenues par l’ensemble de ce parti).

      Le terme "libertaire" est de toute façon imprécis. Aucun rapport en effet entre le socialisme libertaire et la vision "libertarian" de certains apôtres du chaos de la finance dérégulée.


  • #259634
    le 12/11/2012 par Sophie
    Les jeunes, le sexe et la mort

    J’ai 22 ans et je suis complètement en phase avec vous. Le sexe c’est avant tout de l’amour et c’est intime. Malheureusement notre société semble l’avoir oublié.


    sinon en parlant de sexe vous pouvez voir des vidéos de femmes mures sur le site www.sexematurefan.com un site spécialisé sur les matures.Que du bon sexe.
     

    • #259912
      le 12/11/2012 par Moi, Peter Sellers
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Bravo Sophie. Au dessus nous avons LostInHoublon qui nous affirme qu’il n’y a pas de problème avec les photos intimes. Remarque que pour certain, intime ne veux plus rien dire car à tout moment une tierce personne deviendrais témoin de cette intimité. Bien souvent d’ailleurs des images consentis deviennent dans les mains d’un ex-petit-ami (espèce très rependu) revanchard, des images volées rendus publiques sur le net....
      Il faut être ferme sur certaine chose, et tolérant envers ceux qui sont happer par les valeurs modernes-anti-tradition que sont les égarements libertaires.
      Bien à vous.


    • #260240
      le 13/11/2012 par LostInHalbion
      Les jeunes, le sexe et la mort

      Les poilus dans les tranchées envoyaient des lettres parfois très érotiques à leurs compagnes. Je me souviens d’un reportage où un vétéran américain de la seconde guerre mondiale racontait que sa fiancée lui envoyait parfois, à la fin de la guerre, des photos d’elle en bikini.

      L’être humain a suffisamment d’imagination concernant la sexualité pour faire usage des différentes technologies contemporaines à son époque dans le but d’assouvir ses désirs. Libre à vous de considérer cela comme mauvais par essence, cela ne regarde que vous. Je me permet aussi de vous rappeler que dans ces deux affaires, aucun des jeunes en question ne désirait que son intimité soit révélée a plus d’une personne, le soucis étant que la personne à qui ils se sont révélés n’avait pas de bonnes intentions. Il y a donc eu un manque de précaution de la part des victimes mais surtout un ABUS de la part des coupables.

      Si je comprends bien les idées "libertaires" dont vous faites état sont celles qui furent mises en exergue lors de Mai 68, et ces idées (selon vous) seraient plus ou moins directement à l’origine de "phénomènes" tels que celui dont il est question dans l’article. Elles seraient donc à l’origine de la disparition du bon sens moral professant que la sexualité doit rester un acte intime (ce que je ne nie aucunement), si l’on en suit votre logique.

      Or, comme je l’ai déjà dit précédemment si ces jeunes se sont suicidés c’est justement qu’ils étaient parfaitement conscients du fait que les rapports intimes ne devaient pas franchir la frontière de l’espace public, au point où ils ont préféré passer à l’acte plutôt que de subir le traumatisme qui leur a été infligé plus longtemps.

      Je vous laisse donc tirer vos propres conclusions : ces jeunes sont-ils les victimes d’un ensemble d’idées "libertaires-libérales" dans lequel vous semblez vous-même vous prendre les pieds faute de ne savoir réellement à quoi vous faites allusion ; ou bien ont-ils été victime de personnes perverses et/ou inconscientes ayant profité de leur naïveté, un problème vieux comme le monde qui n’aurait de nouveau que l’outil utilisé, c’est à dire internet ?

      Personnellement je pense que vous voyez de l’idéologie (sous la forme d’une locution tellement obscure qu’elle en devient pratique pour désigner tout et n’importe quoi) là où il n’y en a pas. Par ailleurs, je penserais qu’un défenseur des traditions anciennes accepterait de débattre comme un gentilhomme sans recourir à des jeux de mots douteux.


  • #260257
    le 13/11/2012 par MagnaVeritas
    Les jeunes, le sexe et la mort

    En fait, ces jeunes sont des samouraïs qui n’ont eu d’autre choix, pour racheter leur déshonneur, que de supprimer leur vie. Je n’aurais jamais adopté cette attitude mais je la comprends.


  • #260819
    le 13/11/2012 par adimante
    Les jeunes, le sexe et la mort

    Ces jeunes sont loin d’êtres pudiques, puisqu’ils ont montré leur cul à des gens qu’ils ne connaissaient pas.


  • #272231
    le 28/11/2012 par Antimoine
    Les jeunes, le sexe et la mort

    1880. Encore un siècle de journalisme et tous les mots pueront !


Afficher les commentaires suivants