Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Pesticides : découvrez "l’effet cocktail"

Marisol Touraine propose d’encadrer l’empoisonnement des consommateurs

La ministre de la Santé veut que l’Europe fixe un seuil maximal global de pesticides pour les aliments alors qu’aujourd’hui, les limites sont fixées substance par substance au risque de provoquer un « effet cocktail »...

 

Une expression qui peut sembler festive… mais qui révèle encore de mauvaises nouvelles pour votre santé. « L’effet cocktail » des pesticides est dans le viseur du gouvernement. Jeudi, la ministre de la Santé, Marisol Touraine a annoncé que le gouvernement souhaitait fixer « une limite maximale globale » pour la dose de pesticides autorisée dans les aliments. En effet, aujourd’hui, les pesticides sont certes limités, mais substance par substance. Un seuil qui ne prend pas en compte ce qu’on nomme « l’effet cocktail ».

 

Une synergie des pesticides

L’effet cocktail, c’est l’impact cumulé de plusieurs pesticides sur la santé d’un consommateur. « Il arrive qu’une molécule seule n’induise pas d’effet nocif mais que, mélangée à d’autres, elle ait un impact », résume Nadine Lauverjat, coordonnatrice de Générations futures, association qui alerte depuis des années sur les dangers de pesticides. Et qui a cette semaine dévoilé une étude très relayée sur la présence de multiples pesticides dans le muesli non bio.

Selon une étude de l’Inra, l’effet cocktail a bien été prouvé, mais uniquement sur des cellules humaines in vitro et non avec des expériences sur des humains. Cette étude s’est penchée sur l’effet conjoint de cinq pesticides très présents dans notre alimentation. Selon cette étude, deux molécules, le fludioxonil et le cyprodinil présentent un effet de synergie et endommagent l’ADN. « On ne peut cependant pas extrapoler ces résultats in vivo. Les doses auxquelles nous sommes exposés sont, a priori, bien inférieures aux doses qui seraient toxiques sur un organisme entier », nuance le chercheur en charge de l’expérience. « Mais on commence à peine à étudier cet "effet cocktail", insiste Générations Futures. Notre inquiétude aujourd’hui est liée à ce manque d’évaluation ».

Mais dans le détail, les effets sont plus complexes. « Certaines molécules interagissent, explique Robert Barouki, professeur à l’université Paris Descartes et toxicologue à l’Institut nationale de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Par exemple un pesticide peut être peu toxique seul mais associé à un autre, ils deviennent cancérigènes. À l’inverse, certaines molécules ont des effets qui s’annulent. Nous n’en sommes qu’au début de cette réflexion sur les effets cocktails des pesticides. Vous imaginez, avec 400 pesticides, le nombre de combinaisons possible… »

Lire la suite de l’article sur 20minutes.fr

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1580175

    Encore plus inquiétant : "l’effet cocktail" de tous les produits chimiques ajoutés dans les boites de conserve et les produits de l’industrie agro-alimentaire .


  • #1580282
    le 16/10/2016 par L’étrangère
    Pesticides : découvrez "l’effet cocktail"

    Concrètement, que peut-on encore manger aujourd’hui ?

     

    • #1580354

      C’est pas dure du tout de manger sainement et de manière équilibrée à chaque repas. Tout en mangeant varié et en se régalant. Il n’existe qu’une seule et grande difficulté qui se poses via cette question :
      Es ce que je considère que ma santé et celle de ma famille est suffisamment importante pour que je prennes des heures et des heures par semaines/mois à étudier l’alimentation pour savoir ce qu’il faut manger ou non ?

      C’est une question de flemme. Les gens qui disent que le BIO est trop chère sont souvent des gens qui préfère payer un beaux téléphone, ordinateur et qui ont un forfait téléphonique à 20 euro par mois. Il faut savoir choisir.

      J’ai vingt ans et j’adore cuisiner. Jamais je ne suis de recettes. Je cherche quels sont les meilleurs aliments, comment les cuisiner pour qu’ils restent saint et aient leurs propriétés et après je façonne mes recettes pour me régaler quand même !
      Le riz par exemple, faut acheter du bon riz bio et le faire germer pendant quelques jours. Manger du riz non germé c’est mangé du sucre. Manger du riz complet, bio et germé c’est mangé un tas de bonne choses.
      Les lentilles, c’est une grande histoire d’amour à la maison, on les fais germer pendant quelques jours. Donc la graine développe des vitamines et ces protéines se complètent. Cuit à l’eau.
      Il faut se goinfrer de tout types de fruits et surtout de légume BIO cuit à l’eau ou à la vapeur. Il faut éviter les glucides car c’est ce qu’il y à de pire.
      En claire, une bonne alimentation c’est zéro graisses cuites à plus de 120°, zéro aliments qui grillent/brûlent. Et aucuns sucres rapide. Donc en gros si tu as une bonne alimentation tu peux aller te coucher sans te brosser les dents et tu ne développeras pas de caries.

      Mange pleins d’ail et d’oignons, c’est les aliments de bases. Cru c’est le mieux. Après le gout ça s’éduque. Au début les petites natures trouveront que l’ail c’est trop fort, que ça fait mal au bide, etc... C’est qu’une question d’habitude.


    • #1580369
      le 16/10/2016 par L’étrangère
      Pesticides : découvrez "l’effet cocktail"

      @La Porte,
      Je ne parlais pas de diététique, je fais moi aussi très attention, je voulais savoir quels aliments nous pouvions encore consommer sans que des pesticides ne nous empoisonnent.

      Les légumes :
      - contaminés

      La viande :
      - contaminée

      Les poissons :
      - contaminés

      Les céréales et les oléagineux :
      - contaminés

      Votre ail et votre oignon "Bio" je n’y crois malheureusement pas : le Capital n’a pas de morale. Ils sont décidés à nous tuer avec leurs perturbateurs endocriniens et leurs pesticides, sans doute pour des raisons économiques qui nous échappent. Un plan de dépeuplement à grande échelle et à petit feu ?


  • #1580284
    le 16/10/2016 par insoumis de la dissidense
    Pesticides : découvrez "l’effet cocktail"

    Et difficile d’y échapper !

    Imaginez un village d’irréductibles permaculteurs gaulois encerclés par l’Empire Monsanto-Bayer et ses camps retranchés de Ammonitratum, Fongicidum, Pesticidum et Ogéhaimum.
    Par temps de grands vents, intoxication assurée...

     

  • #1580305
    le 16/10/2016 par redsniper06
    Pesticides : découvrez "l’effet cocktail"

    Pesticides : découvrez "l’effet kill cool" !!!...


  • #1580322
    le 16/10/2016 par Julien Aubert
    Pesticides : découvrez "l’effet cocktail"

    Connaissant une personne haut placée à l’INRA, je peux vous assurer que ce n’est pas de cet organisme que viendra une étude mettant en cause l’usage des pesticides. Il y a peu de temps cette personne était passée à la télé pour faire une déclaration révolutionnaire : "manger de la salade avec le l’huile est bon pour la santé". Bref, des "chercheurs qui cherchent" comme disait de Gaulle. Il vaut mieux en rire.


  • #1580336
    le 16/10/2016 par Mojo Risin
    Pesticides : découvrez "l’effet cocktail"

    J’ai discuté récemment avec une infirmière libérale travaillant en zone rurale. Comme je lui demandais si c’était plaisant d’être libre dans sa pratique professionnelle, elle finit par me dire qu’il y avait un aspect qui lui sabrait vraiment le moral. Lequel ? L’explosion de mortalité par cancer d’une certaine catégorie professionnelle. "On sait tout de suite où ils ont travaillé..." Elle a bien utilisé le mot d’explosion et ayant une longue expérience m’a confirmé que c’était du jamais vu : une génération d’agriculteurs, de paysans, d’ouvriers agricole a été empoisonné par les pesticides.

    Alors nous, les consommateurs...


  • #1580339

    Cette folle n’a aucune initiative personnelle ! Arrêtez de faire comme les médias d’Etat en disant : "X à décidé ceci, Y a décidé cela". On sait qu’il s’agit de lobbys, voir des affaires liées à des pots de vins (en cash ou en services). Cette dingos n’a jamais rien décidé à sa propre initiative, elle n’est qu’un porte-parole de l’industrie pharmaceutique - et chef donnant leurs consignes aux médecins.