Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

À la gauche du Capital ?

Émission Méridien Zéro du 26 décembre 2014

Méridien Zéro reçoit Charles Robin et Pascal Eysseric pour évoquer les convergences idéologiques existant entre libéralisme économique ("le Capital") et libéralisme sociétal ("la gauche"), sur la base de l’ouvrage de Charles Robin édité par Krisis cet automne.

Partie 1 :

 

Partie 2 :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1070639
    le 29/12/2014 par Protag
    À la gauche du Capital ?

    Parfait vous faites passer Charles Robin sur E&R.

    Un homme de gauche qui aime la boxe et qu’est vraiment une pointe. Ca rappelle quelqu’un.
    Michea, de Benoist, Robin et autres Rougeyron meritent à etre étudiés..

     

    • #1070776
      le 29/12/2014 par david
      À la gauche du Capital ?

      Robin a le mérite d’avoir travaillé et d’avoir été manard en supermarché suivant ce que j’entends, ça compte pour être légitime à gauche ?


  • #1070744
    le 29/12/2014 par Eliodiroupette
    À la gauche du Capital ?

    Très prometteur ce Charles Robin...Du même calibre que PY Rougeyron : jeune, brillant, posé, constructif, avec une argumentation impitoyable. De quoi reprendre un peu espoir malgré l’entreprise de liquéfaction mentale menée sans relâche par le système.


  • #1070819
    le 30/12/2014 par Vaslet
    À la gauche du Capital ?

    Ceux qui insistent autant sur "la bonne foi" c’est souvent parce qu’ils en manquent .


  • #1070862
    le 30/12/2014 par esoterik
    À la gauche du Capital ?

    Sympa le Labbi Siffre pour la pause musicale inattendu


  • #1070866
    le 30/12/2014 par Damien Le Quéré
    À la gauche du Capital ?

    Ça décoiffe, on dirait Bernard-Henri-Lévy-Raphaël-Enthoven (*) qui récite du Jean Claude Michéa !
    Alléluia Charles Robin l’a fait !... il a fait entrer LE MAUVAIS ECRIT DANS L’ORAL... c’est du JAMAIS ENTENDU !

    Nota Benet : pour parler au « Peuple » éviter tout ce verbiage gonflant, parler français quoi. Parcequ’il est méfiant Popu, instinctivement il prend ça pour du mépris, pour un truc de cuistre (et oui Popu il passe la moitié de son temps à se méfier, l’autre à se faire défoncer).
    Quel con celui là ! Alors qu’on se sacrifie pour lui, qu’on se fait reluire, qu’on recycle à mort des idées développées par d’autres depuis à peine 40 ans !...C’est pas rien ! Passer de magasinier gauchiste à Philosophe pas gauchiste ! Tout ça à coup de « Volonté », de « Représentation » et de « à l’aune de » franchement... Merde !
    Quoi, Michéa tourne en rond ?... mais bordel c’est qu’il a besoin d’aide ! tournons avec lui tous ensemble ! Camarades "Philosophes"... et même toi Popu alleeer !...
    La Philosophie des sexe toys dans le cul... mais oui on y est...

    (*) créature à cheveux mi-longs


  • #1070874
    le 30/12/2014 par Monsieur Logos
    À la gauche du Capital ?

    Mais quand comprendrez-vous que votre gauche et votre droite ne sont que 2 chemins menant à même chose.

    La gauche = auto-destruction

    La droite = L’alter-destruction

    Et ces deux chemins ne servent que ceux qui se nourrissent de la destruction :

    => l’économie du chaos.
    => La politique du chaos

    C’est toute l’histoire contemporaine depuis la révolution industrielle, détruire pour enrichir une minorité. Le faux combat gauche-droite ne mène qu’à enrichir cette minorité qui jouit intégralement de toutes formes de liberté.


  • #1071028
    le 30/12/2014 par baijah
    À la gauche du Capital ?

    Le genre d’émission que je peux envoyer à mes parents qui continuent à lire Le Nouvel Obs et qui continuent à croire (à mon avis de moins en moins) à la "Gauche".
    Je leur ai offert Michéa à Noël, je continue le boulot.

    Bravo MZ ! Je suis toujours impressionné par la culture de ces mecs, c’est quoi votre secret pour avoir lu tant de bouquins ?


  • #1072591
    le 02/01/2015 par Frédérick
    À la gauche du Capital ?

    Je vais humblement citer un commentaire que j’avais publié sous une vidéo de Marion Sigaut, celle sur le chevalier de La Barre :



    Mais tout ceci reflète finalement l’impasse qui se fait sur le sens du mot liberté.

    Pour certains, c’est s’affranchir du joug de son cerveau reptilien, c’est l’élévation de sa conscience.
    Pour d’autres, c’est se désinhiber de tous freins moraux, c’est la transgression qui exige des doses toujours plus fortes, c’est la chute.



    Je salue par ces mots les opinions exprimées dans cette émission puisqu’elles rejoignent les miennes.

    Ensuite, quelques points sémantiques :

    - Au delà d’un changement civilisationnel, nous faisons d’avantage face à un changement anthropologique puisqu’il y a dorénavant atteinte à l’intégrité de l’être dans son essence même.
    - Sur l’emploi du mot "capitalisme" : ce nom est-il toujours bien choisi pour ce qu’il doit décrire ? Car si je suis artisan, je profiterai de chaque nouvel ouvrage rémunéré pour aquérir un nouvel outil et ainsi me créer un capital d’outils -bien que je crois comprendre que dans le vocable marxiste, un capital est une richesse utilisée par son propriétaire pour exploiter la masse.
    - Quant au mot "libéralisme", un assez bon article avait été publié sur E&R intitulé Le libérisme, voilà l’ennemi !
    - Il conviendrait de trouver un terme pour exprimer le concept de la liberté du groupe et ainsi expliquer que celle-ci ne doit pas être lésée par la liberté individuelle.

    Ce ne sont bien sûr que quelques points secondaires qui n’enlèvent en rien la qualité du discours.

    Puis quelques réflexions personnelles :

    - Il faut marteler sans relâche et intelligemment que plus de liberté individuelle devient nuisible.
    - Débattre contre l’idée que « l’intérêt personnel est le seul moteur » est un terrain glissant : on argumentera qu’un geste solidaire est égoïste puisqu’animé par le désir d’une récompense morale, c’est un argument circulaire car réducteur. Il conviendrait de commencer par catégoriser les intérêts.
    - La jouissance est-elle le but ultime de "l’ennemi" ? Je crois plutôt que l’expérience de vie consciente est spectaculaire et que "l’ennemi" souhaite explorer les limites de cette expérience -ce défi le guide- au lieu de rechercher l’harmonie.

    Pour terminer, j’aimerais souligner l’approche méthodique ainsi que le style pédagogique qui accompagnent les pertinentes considérations de Charles Robin et laissent deviner que le capital (!) cognitif de la dissidence va s’en enrichir.


  • #1075770
    le 06/01/2015 par thihen42
    À la gauche du Capital ?

    Toujours Intéressant certes mais il me semble que Soral a expliqué tout ça depuis quelques temps déjà !