Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Actes christianophobes : pourquoi diable un tel silence ?

AteliER
Article initialement publié dans l'atelier E&R

Chaque année, la presse nous fait part de la recrudescence quasi-constante des actes antireligieux. Par actes antireligieux, comprenez les actes islamophobes et antisémites : il y en aurait eu respectivement 369 et 614 en 2012 d’après un article publié par France Info [1].

Ces statistiques, émises généralement par des organes communautaires, désignent des méfaits à travers lesquels l’identité religieuse des personnes agressées ou des lieux profanés serait de toute évidence l’élément motivant les coupables.

La presse est cependant plus discrète concernant les actes dirigés contre l’identité chrétienne. Elle les traite comme des faits divers, et se prive bien, contrairement aux actes islamophobes et antisémites, de se lancer dans des analyses géopolitiques ou macro-sociétales à grand renfort d’ « experts » de la question.

Pourtant, les actes christianophobes sont une réalité indéniable. Des médias plus indépendants nous en apportent régulièrement la preuve. Ainsi le site Atlantico [2] en dénombre-t-il au bas mot 79 pour l’année 2012, juste pour les profanations et les dégradations de lieux de cultes. Viennent ensuite les agressions de personnes, les interruptions de célébrations, les menaces, etc. L’Observatoire de la christianophobie [3], de son coté, répertorie les attaques subies par les chrétiens et leurs institutions, en France et dans le monde, reportant ainsi des faits généralement passés sous silence par les médias dominants.

 

JPEG - 46.6 ko
Profanation du cimetière catholique de Biéville-Beuville , Normandie, en janvier 2010

 

L’enjeu statistique de la question réside dans les critères considérés pour retenir, ou non, le caractère antireligieux d’un acte. En ce qui concerne par exemple les profanations, Le Figaro, en septembre 2010, nous informait qu’il y en avait environ « une […] tous les deux jours », et que, d’après la gendarmerie, elles concernaient « très majoritairement des tombes chrétiennes ou des églises » [4]. À voir donc, si l’on doit considérer l’intention des auteurs ou les résultats eux–mêmes pour qualifier un délit de « christianophobe ».

En tout cas, les associations communautaires qui font loi sur le nombre d’actes islamophobes ou antisémites ne semblent pas s’embarrasser de ce type de questionnement : au-delà des chiffres, lorsqu’on en vient aux faits, on constate qu’il ne s’agit pas toujours d’agressions clairement identifiés ou de dégradations revendiquées de lieux de cultes : des suspicions de discriminations ou des altercations au sujet de la « laïcité » sont ainsi prises en compte sans état d’âme [5].

« Deux mères de famille se voient interdites d’accompagner une sortie scolaire par la directrice pour cause de port du voile » : voilà un exemple d’acte « islamophobe » utilisé par le CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France) pour composer ses statistiques. Statistiques reprises par les médias dominants pour dénoncer la hausse de l’islamophobie, le tout au milieu d’articles au ton complaisant envers la loi antivoile de 2004. Incompétence, schizophrénie ou manipulation ?

Un certain nombre d’actes de profanations de lieux de cultes musulmans restent cependant indiscutables : graffitis hostiles dans des cimetières, têtes de porcs devant des mosquées [6]... Il apparaît effectivement que l’absence d’un islam français et intégré tel que l’invoque Camel Bechikh [7], ainsi que le traitement médiatique dont l’islam fait l’objet ces dernières années (foulard, prières de rue, pain au chocolat…), génèrent de tristes amalgames dans certains esprits, souvent isolés et certainement adolescents, dont l’expression d’un malaise bien réel débouche sur de déplorables insultes au sacré.

Quant aux actes antisémites, il est bien dommage qu’on ne puisse les déplorer sans garder une certaine distance, tant des précédents comme l’affaire « Marie L » [8] ou, plus encore, la fausse agression du Rabin Farhi [9] nous ont laissés dubitatifs. Ce genre d’affaires douteuses n’est d’ailleurs en rien propre à la France, les exemples aux États-Unis étant aussi nombreux (affaire Kerri Dunn, affaire Sarah Marshak…) [10].

Quoi qu’il en soit, Richard Prasquier nous assure que la lutte contre les actes antisémites, « à ne pas mélanger » avec les actes islamophobes, doit faire l’objet d’un traitement spécial : la France doit en faire une priorité. François Hollande s’exécute : elle sera « une cause nationale » [11].

Ni Prasquier, ni le président de « tous » les Français ne mentionnent cependant les actes christianophobes.

Mais cela ne nous étonne point. Tout comme la lutte contre l’antisémitisme, il semblerait que jeter l’opprobre sur la foi chrétienne et plus précisément sur le catholicisme soit une priorité nationale.

Piss Christ est ainsi applaudi comme représentant de l’art subversif au nom de « la libre création artistique » [12], les écoles catholiques sont attaquées par les politiques au nom de la sacro-sainte laïcité [13], Charlie Hebdo, érigé en symbole de la liberté d’expression, souille la foi chrétienne continuellement (en prenant récemment le prétexte de la question du « mariage pour tous » pour doubler ses doses d’insultes)…

 

JPEG - 83.7 ko
Une « une » habituelle chez Charlie Hebdo. Ici, celle du 27 février 2013

 

Bien sûr, les milieux audiovisuels apportent eux aussi leurs flots de mensonges et d’ordures permanents : Case départ et Inquisitio l’été dernier [14], Au Nom du Fils et Le Silence des Églises cette année [15]. Cela aurait-il d’ailleurs un lien avec les disproportions communautaires marquant le monde des médias, sur-représentations que semble même admettre Élisabeth Lévy lorsqu’elle disjoncte [16] ?

Non ! Pas de « complotisme » ! La négation des actes christianophobes, tout comme les attaques anticatholiques des médias dominants ne sont pas la preuve d’une volonté oligarchique. Comme nous l’expliquerait certainement le prophète Jacques Attali, l’antichristianisme ambiant est en fait un phénomène normal et endogène, un simple effet secondaire de la marche vers « l’hyperdémocratie » cette « expression ultime du moteur de l’Histoire : la liberté » [17]. Que c’est beau, le progrès !

 

JPEG - 51.6 ko
« Hé Rabbin... Kes tu fais ?!  »
Un dessin humoristique pouvant faire écho aux fausses agressions antisémites... Charlie Hebdo oserait-il en faire sa une ?

 

Comprendre la mise à mort du catholicisme avec Kontre Kulture :

Notes

[1] http://www.franceinfo.fr/societe/nouvelle-explosion-des-actes-antisemites-en-2012-898227-2013-02-20

[2] http://www.atlantico.fr/decryptage/derriere-chiffre-voitures-brulees-grand-silence-celui-actes-anti-chretiens-jacques-charles-gaffiot-593100.html?page=0,0

[3] http://www.christianophobie.fr/

[4] http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/09/22/01016-20100922ARTFIG00705-une-profanation-tous-les-deux-jours-en-france.php

[5] http://www.islamophobie.net/la-carte-de-france-des-actes-islamophobes

[6] http://www.leparisien.fr/societe/dijon-une-mosquee-souillee-par-une-demi-tete-de-porc-10-05-2013-2793381.php

[7] http://www.egaliteetreconciliation.fr/Camel-Bechikh-repond-aux-questions-du-public-au-colloque-de-Fils-de-France-18041.html

[8] http://news.bbc.co.uk/2/hi/europe/3927739.stm

[9] Il s’agit de porter attention à l’aplomb incroyable avec lequel le Rabin Farhi a menti : http://www.dailymotion.com/video/x8rnzk_les-mensonges-du-rabin-victime-d-an_news#.UZjrf9iIT6M

[10] http://www.davidduke.com/?p=3127 & http://articles.latimes.com/2004/aug/19/local/me-dunn19

[11] http://lci.tf1.fr/france/societe/le-crif-appelle-a-ne-pas-melanger-islamophobie-et-antisemitisme-7651282.html

[12] http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/04/20/2471743_avignon-contre-les-conservatismes-soutenons-la-creation-artistique-et-le-debat-democratique.htmlc

[13] http://religion.blog.lemonde.fr/2013/01/02/tensions-entre-leglise-catholique-et-le-gouvernement-au-dela-de-lanticlericalisme/

[14] Voir les bandes-annonces et les analyses d’Alain Soral, dans l’entretien de septembre 2012, partie 4

[15] Voir les bandes-annonces et les analyses d’Alain Soral dans l’entretien de mars & avril 2013, partie 3

[16] La pleurniche communautaire des autres rend maboule Élisabeth Lévy, et dans sa crise, elle tient des propos intéressants : http://www.youtube.com/watch?v=5uY7hDuSFPA.

[17] Une brève histoire de l’avenir, avant propos, Jacques Attali, Fayard Ed. Mars 2012

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Hitler était catholique donc la religion catholique doit etre détruite car, comme le disait un larbin aussi médiatique que millionnaire : " Depuis 1945 le monde s’organise afin qu’Auschwitz ne puisse plus se reproduire " . Le Christianisme a beau etre juif à 99%, ça ne leur suffit pas, comme l’a dit Alain Soral, " Ils veulent du 100% ".

     

    • La mère d’Hitler était Catholique mais lui, il détestait le Christianisme.
      Il trouvait les valeurs de cette religion inutile pour sa soif de conquête (Charité, Amour,Compassion)
      Le Nazisme était sa seule religion et il considérait le Christianisme comme néfaste et contre-nature.
      Tout comme Staline d’ailleurs, qui lui a été élevé par une mère Orthodoxe mais par la suite est devenu un athée convaincu et s’est même fait exclure d’une université pour propagande marxiste.(Il refusait d’étudier la Bible)
      Les Chrétiens étaient des ennemis pour Hitler.


    • n’importe quoi il faisait parti de la socièté thulé tu parles d’un catholique surtout quand on s’appelle jacob


    • Hitler n’était pas catholique et haïssait le christianisme.
      Que Dieu ait pitié de lui !


    • Oh les trolls (Ou abrutis, vous choisissez.)
      Vous êtes de sortis aujourd’huis ou quoi ?
      Si vous aviez lu Mein Kampf, vous sauriez qu’Hitler portait les prêtres en modèle pour la société car ils étaient d’après lui, l’antithèse du juif.

      Après il est vrais qu’il reprochait au christianisme d’être trop "mou" mais certainement pas d’être mauvais dans ses fondements.


  • Un journaliste patriote devrait avoir pour objectif prioritaire de découvrir quels sont les Juifs qui se cachent derrière les Femen et qui les paient pour faire leurs saloperies . Il faut que l’on connaisse leur nom, et on veut voir aussi leur sales gueules .


  • Il me semble que la christianophobie est libérée et ouverte chez le peuple, beaucoup plus que ne l’est l’islamophobie, plus discrète. Anti-racisme oblige. Ainsi, on se permet de dire sur le pape ce qu’on ose pas dire sur un imam (En tout cas en présence de musulmans).

    D’un autre côté, le christianisme étant vaincu en France depuis suffisamment longtemps, le combat antireligieux institutionnel s’effectue désormais avec beaucoup plus de force sur le front de l’islamophobie : promulgation de lois, petites phrases démagogiques, ...

    Mais surtout, l’exclusion et la haine vécue humainement et individuellement, sortant des actes anonymes de profanation symboliques et finalement vite oubliés, sont bien plus présentes du côté des musulmans. Interdiction à une femme voilée d’entrer dans une banque, violences policières verbales et physiques, difficulté d’accès à l’emploi. C’est du concret ça.

    Tout le monde ici est conscient des manipulations médiatiques et statistiques. Maintenant il faut revenir au réel. A mon avis il est totalement illusoire de dire qu’actuellement en France, une communauté subit une vindicte aussi violente que celle des musulmans. Et ceci, en restant lucide, sans victimisation, c’est à dire en restant conscient que les violences les plus notables restent les plus marginales, et sans faire de "concurrence de la souffrance". Mais il me semble que cet article omettait le point que j’ai cité, ce qui n’enlève cependant rien à sa pertinence globale.

     

    • La communauté qui subit la plus grande vindicte en France c’est celle des patriotes, pires encore les catho tradi patriote.
      Les musulmans ont encore droit a des restes d’antiracisme institutionnel chez les merdias. Mais ça ne devrait plus durer très longtemps.


    • Le patriotisme est bafoué, rien à redire à cela : on est bien d’accord que la politique actuelle est anti-patriotique que ça soit économiquement, socialement, en politique intérieure ou extérieure. Cependant patriotisme et religion sont deux concepts différents, donc je vais sauter la partie sur les patriotes :

      « La communauté qui subit la plus grande vindicte en France c’est celle des patriotes, pires encore les catho tradi patriote. »
      La communauté des catho tradi subit-elle ça : Interdiction à une femme voilée d’entrer dans une banque, violences policières verbales et physiques, difficulté d’accès à l’emploi ?

      Non, ce sont offensives politiques et médiatiques surtout.

      Je vais te poser une question sincère. Dans la rue aujourd’hui, comment différencie-t-on un catho tradi d’un athée libertaire ?


    • #418363

      Le problème c’est peut-être le voile, pas la religion. Si les chrétiennes étaient voilées, qui dit qu’elles pourraient entrer dans une banque ? c’est évidemment pour des questions de sécurité.
      C’est comme quand une voilée se fait mettre une bugne par un clochard, tous les musulmans chialent en interprétant comme ça les arrange alors que le type en question a bien précisé que le problème était l’attitude de la fille.

      Je vais pas me lancer dans un débat avec un expert de la pleurniche comme toi, j’ai autre chose à faire, mais ce que tu dis est faux.
      Discrimination positive pour les maghrébins et les noirs, négative pour les natifs. C’est comme ça, c’est tout, c’est une réalité. A l’école, les enfants du pays sont discriminé, tout est déjà prouvé, les vidéos ont été diffusées sur E&R, donc va chialer ailleurs. Le fait est que le "wacisme" est punit par la loi à sens unique, et précisément dans le concret, ça se vérifie.


    • #418371

      "le christianisme étant vaincu en France" : phrase typique du musulman stupide et vaniteux. Indirectement s’enorgueillir de la soi-disant force de l’islam alors qu’il n’y a aucune unité est ridicule.

      Le christianisme n’est pas vaincu : il est affaibli, ostracisé, martyrisé et silencieux, en état de veille. Il suffit qu’il reste un seul catholique véritable pour que le catholicisme ne soit pas vaincu. Il a régné pendant 1300 ans en France, il peut donc se permettre un peu de repos.

      T’as cru que c’était qui aux "manifs pour tous" ?


    • #420371

      Je vais te poser une question sincère. Dans la rue aujourd’hui, comment différencie-t-on un catho tradi d’un athée libertaire ?



      Comment différencie-t-on un musulman sincère d’un français d’origine maghrébine trafiquant de drogue et client de putes de luxe ?


    • @MagnaVeritas
      A un moment donné il faut sortir de l’invective gratuite. J’ai contredit un point de vue pro-catholique sur la discrimination religieuse en France. Et il est vrai qu’en tant que musulman je suis naturellement sensible aux difficultés de ma communauté. Je me tiens informé des événements liés à l’islamophobie en France et je constate que cet article a un argumentaire basé sur des statistiques à portée assez limitée, ce qui prouve au passage l’absence d’arguments plus puissants, car s’il y avait une discrimination catholique au travail ou dans la rue il en aurait parlé.



      "le christianisme étant vaincu en France" : phrase typique du musulman stupide et vaniteux. Indirectement s’enorgueillir de la soi-disant force de l’islam alors qu’il n’y a aucune unité est ridicule.



      Merci pour l’insulte. Hillard dit ça à peu de chose près, d’ailleurs tout le monde dit ça, mais tu m’attaques de cette façon car tu ne trouves pas grand chose à répondre sur le fond. J’exprime mon amitié et m’excuse si j’ai semblé insulter les chrétiens, ce n’était pas mon but.

      Pour l’argument de la victimisation, je te répondrai que cette article c’est de la victimisation. Pour moi la victimisation condamnable est celle malhonnête, c’est à dire taper puis pleurer. Mais si on ne peut pas pointer des injustices sous peine de victimisation, ça devient vicieux.

      Maintenant je vais répondre à ta seule réponse sur le fond. Faible en argument mais forte en terme de stupidité, de vanité et d’orgueil "indirect".



      Le problème c’est peut-être le voile, pas la religion. Si les chrétiennes étaient voilées, qui dit qu’elles pourraient entrer dans une banque ? c’est évidemment pour des questions de sécurité.
      C’est comme quand une voilée se fait mettre une bugne par un clochard, tous les musulmans chialent en interprétant comme ça les arrange alors que le type en question a bien précisé que le problème était l’attitude de la fille.




      - Dans le passé les chrétiennes étaient voilées, donc tu prouves que cette religion est vaincue.
      - Il n’est pas si évident que ça que le voile mette en danger la sécurité des banques. C’est évidemment une excuse.
      - Je n’ai pas entendu parler de cette affaire de clochard, mais tous les catholiques stupides comme toi chialent pour le clochard alors que frapper une femme est difficilement excusable que ce soit pour islamophobie ou autre.

      @petit_poney
      Les musulmans sont faciles à discriminer en raison de leurs signes distinctifs.


  • Primo je pense que ca ne sert a rien de rentré dans la compétition : Oui nous on est agressé plus que vous, etc... On sais qui sont les spécialistes de ça et il gagne toujours a la fin...
    Il faut dénoncer tout ces actes anti religieux, contrairement à la position du lobbies qui n’existe pas : "doit faire l’objet d’un traitement spécial", Egalité pour tous sauf quand ca touche à shoananas.
    Au sujet de l’Islam, il n’existe qu’un islam il est non négociable. Dans le cas des musulmans en France ils sont tenus de respecter la loi tant que celle ci ne les empêchent pas de l’exercer. Et si c’est le cas ils peuvent retourner en terre musulmane.

    Enfin, je reste convaincu que les religions (chrétienne et musulmane, parce que c’est les seul qui m’intéresse en France) ne sont pas soluble dans la démocratie. Des que les laïcs sont majoritaires, on arrive a la situation d’aujourd’hui (mariage pour tous, PMA, laïcité a tout bout de champs...)

    Et c’est mon humble avis.

     

    • Toujours est-il que SEULS les chrétiens sont assassinés, en Egypte notamment, à cause de leur religion.
      Les musulmans qui le sont en Irak et Afghanistan ne le sont en effet pas à cause de leur religion mais bien pour des intérêts géo-stratégiques.
      Les musulmans qui sont assassinés pour des questions de religion le sont par des musulmans d’une autre obédience (sunnite, chiite et autres), ou par leur famille parce qu’ils, mais surtout elles, ont choisi de s’éloigner du dogme, et donc il ne peut s’agir d’"islamophobie" (dans ce dernier cas comme dans le premier (Egypte) on parlerait plutôt d’"infidélophobie").
      Quant à la dénonciation des actes "untrucophobes" il ne servent qu’à remplir les poches d’associations communautaristes qui ne représentent qu’elles-mêmes, subventionnées par l’état et les USA afin de pourrir la vie des citoyens français et de les diviser pour mieux sur eux régner.
      Il est bien évident qu’il y a là des conclusions intéressantes à tirer, en voyant QUI tue et POURQUOI.
      On remarque alors que ceux qui paraissent opposés sont bien souvent complices.


    • #420348

      Toujours est-il que SEULS les chrétiens sont assassinés, en Egypte notamment, à cause de leur religion.
      Les musulmans qui le sont en Irak et Afghanistan ne le sont en effet pas à cause de leur religion mais bien pour des intérêts géo-stratégiques.



      C’est parce que tu n’es pas remonté assez haut dans la pyramide mon frère. Cette persécution des chrétiens, et sa médiatisation, sert bien évidemment au final des intérêts géostratégiques.
      Les chrétiens ont eu des soucis en Irak seulement après la "libération" du pays. Avant, le premier ministre de Saddam Hussein était chrétien...
      L’Egypte corrompue par 1,3 milliards de dollar US par an n’est pas souveraine, elle fait ou laisse faire ce que les payeurs demandent.
      C’est bizarre, la communauté chrétienne d’Iran est tranquille, sans doute car ce pays n’a pas été "libéré" ou corrompu par l’axe djibouto-burkinabé.
      La promotion par les médias du conflit de civilisation a été planifiée, tous ceux qui ont un minimum de volonté d’intelligence et de courage (pas Eric Zemmour donc) ne tomberont pas dans ce piège grossier.
      Les autres rageront devant les barbus criant "Allah Akbar" sur TF1.


  • La démocratie c’est les minorités dit cohn-bendit...
    La masse blanche dominante dit Bouteldja

    Qui a raison dans les deux ?

    Sur le journal régional de ce matin, un gros plan sur la première page d’une mosquée sur laquelle à été retrouvée du sang,
    c’est bizarre ce système, d’autant que les gauchistes/francmac de Limoges n’ont pas pu s’empêcher de faire croire a un lien avec la venue de Jean-Marie Lepen il y a peu...


  • A titre d’exemple récent ici, l’église historique de Fos-sur-Mer près de Martigues a été profanée et saccagée (autel et vitraux brisés, excréments...) il y a quelques semaines.
    La presse a été bien silencieuse.

    P.S : En complément avec la vidéo sur la visite au Crif, je discutais de la LDJ et son impunité avec un camarade policier en poste à Paris qui me disait que les policiers avaient des consignes très strictes concernant la communauté juive et que ceux-ci avaient quasiment tous les droits.

     

  • #414786
    le 24/05/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Actes chistianophobes : pourquoi diable un tel silence ?

    Le silence des agneaux... sacrificiels !


  • La vie est courte et l’éternité éternelle. Rira bien qui rira le dernier.

     

  • Quelques exemples concrets :
    - destruction des églises qu’on ne veut pas rénover, alors qu’on trouve encore les moyens en temps de crise de payer, certes en PACA mais bon ça se remarque, des hyperstructures touristiques pour les super-riches

    - agressions contre les prélats

     

    • #418365

      Sans compter la vente d’églises à des privés ! comme l’a relevé Soral.

      Et la sous-humaine duflot qui menacé publiquement le clergé il y a quelques mois en essayant de faire comme s’il n’était pas charitable, ce qui en soi de la calomnie.


  • Le CHANTAGE à l’ANTISÉMITISME et à L’ISLAMOPHOBIE

    En France, il s’est créé en 30 ans autant de lieux de cultes musulmans que d’églises catholiques en un siècle.

    EN CE QUI CONCERNE LES ACTES ANTISÉMITES ..... Je rappel les faits réels !

    Voici un récapitulatif des profanations de ces dernières années, selon la gendarmerie ( Le Figaro ) :

    En 2007 … 151 églises ... 8 mosquées ... 5 synagogues.
    En 2008 … 269 églises … 13 mosquées … 3 synagogues.
    En 2009 … 216 églises ... 6 mosquées ... 4 synagogues.

    De 2007 à 2009 ….. 636 églises …... 27 mosquées ........ 12 synagogues !

    De 2007 à 2009 …..... 636 églises vandalisés contre ….... 12 Synagogues !

    Le CHANTAGE à l’ Antisémitisme est le fond de commerce du CRIF et de la LICRA !

    Pour le Service de protection de la communauté juive , sans doute très neutre, 389 actes antisémites ont été commis en 2011. On estime que 600 000 juifs vivent en France. Les actes antisémites concerneraient donc 0,06 % des Juifs. Sous Sarkozy, le ministre de l’Intérieur Hortefeux a qualifié ces actes de « poison de la République ». Le Président Hollande et son ministre Valls n’ont pas de mots assez forts pour fustiger cette « menace de la République ». François Hollande fait même de la sécurité des Juifs « une cause nationale » (Libération, 1/11/12). Lorsque deux Juifs sont agressés à Villeurbanne en juin 2012 , Manuel Valls déclare qu’il s’agit d’une « attaque contre la République ».

    C’est pour cela que le chantage à l’Islamophobie est identique à l’Antisémitisme . ...... Car les faits et les chiffres cités nous montre le contraire , c’est le Catholicisme qui est aujourd’hui la réelle victime .


  • #415113

    Pourquoi ? Parce que il n’y a plus de véritables catholiques en France pour défendre l’Eglise, et les peu nombreux qui se prétendent comme tels, sont en réalité tellement imprégnés d’idéologie libertaire et consumériste, qu’ils ne font pas le poids face à cette religion satanique qu’est la franc-maçonnerie.

    En faisant griller les Templiers (ancêtres des francs-maçons), le roi Philippe Le Bel avait eu une longueur d’avance sur notre époque, quant à sa prévoyance.


  • c’est parce que les chrétiens d’Europe sont déjà les premiers à blasphémer leur propre religion, qu’ils ont rabaissé au niveau de hobby ou signe astrologique. Leur chrétienne-té est plus culturelle que religieuse. 3/4 sont chrétiens laïc non-pratiquant n ayant jamais lu une bible ou mieux chrétiens évolutionnistes ouvert à la théorie de la réincarnation lol. Une aubaine pour la maçonnerie. En Afrique ou en Amérique du Sud, celui qui profane un cimetière risque clairement sa peau. En Pologne ça se passe différemment aussi. On ne touche pas au sacré. Le voila le problème : la chrétienne-té occidentale a été désacralisée, contrairement à l Islam ou au juivisme. Meme quand un terroriste se revendique chrétien ça passe comme un détail, comme un signe astrologique sans réel fondement derrière.

     

    • Tu fais une erreur dans ton analyse.
      Les français n’ont pas abandonné le christianisme (catholique), on leur a enlevé, sur un processus qui a duré plusieurs siècles.
      La catholicisme est humilié et piétiné depuis très longtemps, c’est le chemin de croix, c’est cohérent dans le paradigme chrétien catholique.
      Il va (probablement) mourrir ici, pour renaitre (résurrection).


  • #420449
    le 29/05/2013 par Grindsel Tirédunevi
    Actes christianophobes : pourquoi diable un tel silence ?

    Être persécuté devrait être une gloire pour un chrétien. Le catholicisme est la seule religion qui menace réellement le diable, quelle surprise à voir que c’est la plus persécutée et la plus calomniée de tous les temps ? Ne s’est-elle pas imposée dans un bain de sang ? Tous les apôtres ont étés violemment martyrisés, ainsi que les 30 premiers Papes, St Pierre fut crucifié la tête en bas, sans compter les centaines de milliers de martyrs, sous la révolution notamment, dont certains de mort atroce, brûlés vif à petit feu etc, et c’était des chrétiens qui avaient des couilles, qui ne reniaient pas leur foi, qui ne transigeaient pas, ils allaient au martyr avec joie. Tout ces petits colportages sont du pipi de chat comparé, et ne concerne finalement qu’une religion déjà comateuse par elle-même.


Afficher les commentaires suivants