Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

Terre de contrastes violents en noir et blanc, terre de contrastes économiques, sociaux, ethniques, raciaux, l’Afrique du Sud, rebaptisée avec innocence la nation arc-en-ciel, n’est pas encore sortie de l’après-apartheid. Car aujourd’hui, elle pratique un apartheid inversé.

 

Pour un nationalisme social mais non racial,
lire chez Kontre Kulture

 

Après le racisme anti-Noirs, le racisme anti-Blancs en Afrique du Sud,
voir sur E&R :

 






Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2059734
    Le 11 octobre à 10:31 par koni79
    Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

    Bon reportage,dommage que ce soit mis en avant par Lauren Simonsen aka Southern,un belle exemple de natio-sionisme outre-atlantique....Un couple d’ami habitent Londres depuis 2005 à cause de ce problème qui remonte avant que Lauren et ses sponsors nous autorisent à en parler....

     

    Répondre à ce message

    • #2059879
      Le 11 octobre à 14:02 par Drago
      Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

      Abraham Lincoln a dit
      "Lorsque l’homme s’habitue à voir les autres porter les chaînes de l’esclavage, c’est qu’il accepte lui-même un jour de les porter."

      J’ajoute une variante qui s’avère aussi vraie et toute aussi pertinente
      "Lorsque l’homme s’habitue à voir les autres colonisés, c’est qu’il accepte lui-même un jour d’être colonisé".

      Constatez donc.

       
  • #2059736
    Le 11 octobre à 10:32 par Edward
    Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

    D’ailleurs, le Roi des Zoulous soutient les fermiers blancs contre la réforme agraire en Afrique du Sud.

    https://francais.rt.com/internation...

     

    Répondre à ce message

    • #2059855
      Le 11 octobre à 13:41 par Drago
      Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

      Vous semblez décidément adepte de SDF inexpulsables aux détriments des propriétaires, à ce que je vois.

       
    • #2060486
      Le 12 octobre à 11:27 par François
      Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

      @Drago

      Propriétaires de quoi ? Ce sont les noirs qui ont construit ces fermes ? Vous avez déjà vu des exploitations rationalisées et pérennes en Afrique, sans qu’un blanc soit venu initier et aider à la construction ?
      On connaît très bien la suite ; ils récupéreront les lieux et seront incapables de les faire tourner, incapables de respecter un agenda agricole, et cela engendrera désastre et misère.

      La réalité, c’est que ces ethnies ne savent pas créer ni construire des infrastructures propres à notre civilisation ; elles en deviennent jalouses, puis violentes, se victimisent en permanence, et finissent par voler ce qui ne leur appartient pas. Mais même après ce pillage, en possession de nos outils efficaces, cela ne fonctionne pas car elles n’ont pas les capacités et compétences nécessaires pour utiliser ces outils de manière durable. On peut finir par penser que les ethnies africaines, à part quelques exceptions, ne savent vivre que dans le présent (pas d’anticipation possible), dans la pulsion, dans la simplicité au détriment du travail et de l’esprit pratique. On peut aussi se poser des questions de QI.

      C’est la même chose pour les allogènes présents sur notre sol. Leurs différents pays ont beau être indépendants, ils continuent à venir chez nous en masse, profiter de ce qu’ils n’ont pas créé chez eux.
      Pourquoi ne pas se développer dans leur propre pays ? Pour rebondir sur votre réponse, pourquoi le "propriétaire" de couleur quitte-t-il sa maison pour aller s’installer dans le canapé du voisin blanc ?

      Je précise que je suis contre la colonisation ; nous aurions dû laisser l’Afrique se débrouiller et ne jamais, jamais, interférer avec eux car nous sommes trop différents. Les communautés à logique tribale n’ont rien à faire avec notre civilisation.

       
    • #2060994
      Le 12 octobre à 21:32 par xenon
      Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

      @francois, Alors comment expliquez vous, que ces populations autochtones aient pu survivre durant des millénaires sans ces blancs ? Vous parlez d’independance, mais le sont ils réellement ? qui a placé les chefs d’etat traitres Africains au pouvoir ? qui a assassiné Felix moumié et mis Paul Biya au pouvoir n’est ce pas le Sdece(DGSE) ?! et c’est qu’un exemple parmi d’autres !
      Pour virer Kadhafi au nom des droits de l’homme ça a été simple, mais ça semble curieusement difficile pour d’autres qui bafouent ces même droits de l’homme tout en permettant le pillage de leurs richesses au profit d’une petite oligarchie occidentale ; Et poussent donc inexorablement leur population a envahir l’Europe.

       
  • #2059787
    Le 11 octobre à 12:09 par Des uns et des autres
    Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

    Pour comprendre ce qui se passe en Afrique du Sud, le bouquin l’Afrique en Trek est pas mal, vous allez y suivre les aventures de deux gauchistes qui veulent systématiquement voir l’Afrique comme une sorte de paradis déchu et sa population comme des anges, et ce, envers et contre tous les témoignages qu’on leur rapporte et la réalité qui ne cesse de les rattraper, elle, faite de tribalisme, d’agressions, de meurtres et de pillage.

     

    Répondre à ce message

  • #2059794
    Le 11 octobre à 12:17 par muss
    Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

    Quand ces fermiers blancs, formés techniquement depuis des décennies à leur besogne seront soit massacrés, soit expatriés, je doute que la population revendicatrice noire sous-formée puisse faire tourner la baraque d’un coup d’un seul. S’en suivra un beau merdier contre lequel seule une aide financière étatique ou (surtout) non gouvernementale pourra remédier !

    N’est-ce pas une manière pour certains tireurs de ficelles, dans l’ombre, d’affaiblir le pays et de le mettre au tapin, une fois toutes les fermes préemptées pour des néo-esclaves, en sous-productivité et aidés (donc salariés !), afin de profiter plus facilement des mines et autres richesses du sol ?

    Tout le monde le sait, on ne mord pas la main qui nous nourrit, un pays est plus facilement maniable quand les sujets sont à quémander pour pas crever la faim. Qu’en penser ?

     

    Répondre à ce message

    • #2059894
      Le 11 octobre à 14:23 par Georges 4bitbol
      Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

      Le topo ressemble fort au futur de la Fronce, avec les millions de cassos venus d’Afrique qui vous explique que nous leur devons tout au nom de la colonisation et rien à l’état de déliquescence , de violence tribaliste , d’arriération sociétale/économique/technique/scientifique de leurs pays d’origine. "Chonces" pour la Fronce mais pas chez eux.

       
    • #2060249
      Le 11 octobre à 23:57 par Umshini wami
      Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

      Vous avez tout compris. La question raciale semble secondaire. Il serait intolérable q’un pays au sous sol si riche soit bien géré, cela limiterait les pillages. Il est alors nécessaire de mettre des incompétants aux manettes, ou mieux, d’y organiser le chaos. Nigeria, Guinée, Congo... les affaires y sont florissantes pour quelques uns.
      Un exemple en négatif est présent dans le film : la ville d’Orania. Un bled au milieu de nulle part, dans un climat semi désertique. La criminalité y est pourtant inexistante, les habitants ont du boulot et ils s’y sentent bien. Une telle bonne gestion est inacceptable, car elle pourrait donner des idées à d’autres. Il faut absolument dénigrer l’expérience par tous les moyens.

       
    • #2060490
      Le 12 octobre à 11:35 par François
      Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

      @Umshini wami

      Votre réponse est paradoxale.
      Vous dites que la question raciale est secondaire, elle est au contraire de premier plan ! C’est justement parce que ces ethnies sont incapables de faire tourner quoique ce soit qui ait été apporté par la civilisation occidentale que le chaos éclatera !

      La question raciale, ou ethnique ou de peuple, peu importe de quelle manière on l’appelle, est donc essentielle. Nous sommes trop différents et c’est d’abord pour cette raison que les conflits éclatent, et pour cette raison aussi que d’autres tirent les marrons du feu.

      Les africains, tribaux, auraient dû continuer à vivre en tribus dans la simplicité, sans goûter au "progrès" extérieur, et peu importent les massacres sauvages entre tribus et autres famines.

       
    • #2061228
      Le 13 octobre à 10:19 par L’après Macron
      Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

      Umshini wami,

      Effectivement, il semble y avoir une tendance récurrente à y semer le chaos au profit d’une petite élite...

      Le problème, c’est que les occidentaux, par de nombreux africains, sont toujours en fin de compte tenus pour responsables de ce chaos et de ces pillages, alors que lorsque l’on regarde de plus près ce qui se passe en Afrique du Sud, on y retrouve ce qui se passe aussi au Zimbabwe (et sans doute ailleurs aussi, mais je n’ai pas encore creusé) :

      Des blancs venus y construire des fermes, des dispensaires, des écoles, une population ayant vu ses conditions de vie s’améliorer petit à petit, puis un pouvoir financé (par qui ?) qui arrive, leur promet la lune, en utilisant des mots charmeurs comme "indépendance" et "liberté", et les dresse en fin de compte contre les blancs. Ce qui débouche sur des meurtres sanglants de blancs, des vols, des expropriations, des exploitations ruinées, brûlées, démantelées, qui entrainent à leur tour une montée inéluctable du chômage et de la misère, ainsi que la chute des conditions de vie de la population... Retour à la case départ, donc, avec des massacres en plus.

      Ce qu’on y observe aussi, c’est que des noirs regrettent amèrement ce qui se passe, les assassinats et le départ des blancs (étonnement, ceux là ne les voient pas comme de méchants pilleurs ou exploiteurs), mais une bonne partie se laisse aussi très facilement endoctrinée, et laisse ressurgir ses instincts tribaux, notamment à travers des appels au meurtre dansés en public et des assassinats immondes à la chaine.

      Le problème est donc bien plus complexe que la corruption de pouvoir, il tient aussi de la présence encore très fortement marquée en Afrique de la mentalité tribale, qui entraine à commettre dans certaines populations des actes de barbarie sans discernement, sous l’impulsion d’un vague sentiment de vengeance et sans en éprouver le moindre remords.

       
  • #2059844
    Le 11 octobre à 13:15 par Garringo68
    Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

    Un documentaire percutant qui met à mal la doxa officielle faisant les louanges de la république arc-en-ciel au décès de Nelson Mandela. “Les fontaines allaient laisser couler le lait et le miel de la fraternité...” En décembre 2013, ils étaient peu nombreux ceux qui, à l’instar de Bernard Lugan, affirmaient que le pays était déjà au bord du chaos. L’ANC et les “Black Diamonds” ont pris le pouvoir avec l’aval de grands intérêts financiers toujours gagnants. Mais pour quel résultat ? Des Noirs massacrent des Blancs mais aussi d’autres Noirs...Et l’écrasante majorité vit toujours misérablement.

     

    Répondre à ce message

  • #2059889
    Le 11 octobre à 14:16 par Ouioui
    Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

    Nationalisme social mais non racial ? Ça s’appelle du cosmopolitisme social. Une nation est forcément liée à la race lorsqu’elle est enracinée et nataliste.

     

    Répondre à ce message

  • #2059930
    Le 11 octobre à 15:22 par René
    Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

    Comme le Zimbabwe ou la Gambie voire l’ensemble de l’Afrique anglophone, le pays est une colonie étatsunienne qui ne décide d’absolument rien.

     

    Répondre à ce message

  • #2059969
    Le 11 octobre à 16:20 par Jean-Paul B
    Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

    L’exemple de l’Afrique du Sud doit nous pousser à considérer la question raciale et identitaire comme centrale, et à discréditer l’assimilation comme solution générale au problème français.

    L’assimilation culturelle des populations africaines en France et en Europe ne règle pas le problème insurmontable des différences raciales (sinon par un éventuel métissage à grande échelle au détriment des blancs). Elle sera par ailleurs un frein à la réémigration. Elle doit donc être dénoncée en général, bien qu’encouragée à titre exceptionnel pour un nombre réduit d’individus méritants.

    L’assimilation n’est aujourd’hui rien d’autre qu’un concept vaseux et dangereux comme celui la nation "arc-en-ciel" Sud-Africaine. Au mieux il ne peut prétendre viser que la brésilianisation de la France.

     

    Répondre à ce message

  • #2059979
    Le 11 octobre à 16:37 par Jean-Paul B
    Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

    Il est remarquable que la guerre civile n’ait pas encore commencé en Afrique du Sud alors que la situation y est bien pire qu’en France (à l’exception de l’Islam).

    Cela augure peut-être à la France une longue période de pourrissement à venir qui pourrait durer jusqu’à la persécution systématique des européens de l’ouest chez eux. On finira par songer avec nostalgie à la période actuelle.

     

    Répondre à ce message

  • #2061429
    Le 13 octobre à 15:04 par Cornflex
    Afrique du Sud : derrière le paradis multiculturel

    Compte Youtube associé fermé

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents