Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Soral : "Il faut refaire du catholicisme la religion d’État en France"

Alain Soral a accordé une interview exclusive à Médias-Presse-Info TV pour exposer le programme du nouveau parti politique qu’il vient de créer avec Dieudonné : « Réconciliation nationale ».

 

Rappelons l’inscription de la statue de Bayard à Grenoble :

« Resté fidèle à la charte de la vieille chevalerie, homme d’honneur, de foi et de bonté, a bien mérité son surnom de chevalier sans peur et sans reproche. »

 

Visiter le site de Réconciliation nationale : www.recnat.fr

Contacter l’équipe du parti : contact@recnat.fr

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

252 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Entièrement d’ accord nous devons remplir les églises et non pas systématiquement reprochés aux musulmans de remplir leurs mosquées .


  • J’ai pas encore vu la vidéo mais je me permet de réagir au titre :
    Refaire la religion Chrétienne Catholique la religion d’État ? Pourquoi pas...
    Au moins les immigrés (et aussi les natifs) auront quelque chose de plus sérieux a intégrer que le délire actuel... (Ça devrait déjà résoudre une partie du problème d’intégration), tout en gardant une certaine liberté religieuse pour les autres religions, en gros le modèle Syrien de Bachar El Assad : Loi d’État d’inspiration Islamique tout en laissant les Chrétiens pratiquer leur culte.

    Convaincre le Musulman (du moins celui qui est dans la réconciliation ne sera pas trop dur) par contre les autres gauchistes, libertaires et progressistes décadent ne sera pas chose facile.

     

    • Je pense qu’il n y a pas besoin de convaincre le musulman, il serait heureux et rassuré d’etre dans un pays inspiré par Jesus que les musulmans vénèrent aussi.

      Je pense qu’il faut surtout convaincre le peuple français d’aller remplir les églises. Une fois le seuil critique atteint, il sera plus facile de l’imposer comme le réligion d’état. Evidemment la liberté de culte restera préservée comme en Iran, en Syrie ou en Algerie


    • "Loi d’État d’inspiration Islamique tout en laissant les Chrétiens pratiquer leur culte." La charia implique de laisser le chrétien pratiquer son culte.


    • @Convergence : Faux ! Les musulmans ne vénèrent pas Jésus, ni Moïse, ni Abraham etc etc et même pas le dernier des prophètes Mohamed. C’est un grave péché pour le musulman de vénérer autre chose que Dieu. On reconnait Jésus comme étant un envoyé de Dieu autant que tous les autres messagers que Dieu.

      Coran. Sourate 2 : verset 285

      Le Messager a cru en ce qu’on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants : tous ont cru en Allah, en Ses anges, à Ses livres et en Ses messagers ; (en disant) : « Nous ne faisons aucune distinction entre Ses messagers ». Et ils ont dit : « Nous avons entendu et obéi. Seigneur, nous implorons Ton pardon. C’est à Toi que sera le retour ».


  • Heu...tant qu’à faire, quitte à refaire de la France un pays officiellement chrétien, autant ne pas prendre la religion dite chrétienne la plus dévoyée de toutes (oui, c’est le catholicisme, et de très loin)...

     

  • Concernant la compassion qui ne serait pas présent dans la pensée grecque :

    Criton ; Platon

    "Socrate : On ne doit donc jamais commettre d’injustice.
    Criton : Non, assurément.
    Socrate : On ne doit donc pas non plus répondre à l’injustice puisqu’il n’est jamais permis d’être injuste.
    Criton : Il est clair que non.
    Socrate : Et faire du mal, Criton, le doit-on ou non ?
    Criton : Non, assurément.
    Socrate : Mais rendre le mal pour le mal, cela est-il juste, comme on le dit communément, ou injuste ?
    Criton : Non, cela n’est pas juste.
    Socrate : C’est qu’entre faire du mal aux gens et être injuste, il n’y a pas de différence.
    Criton : Tu dis vrai.
    Socrate : Il ne faut donc pas répondre à l’injustice par l’injustice et [...] il n’est jamais bien, quand on nous fait du mal, de nous venger en le rendant."

     

    • Merci pour cette citation . Ce sont les Juifs qui veulent nous faire croire qu’ils ont apporté la morale au monde !... Ils sont meme prets à concéder que c’est grace à Jésus, en précisant que c’est l’un des leurs .


    • Et c’est pourquoi, dans la bible le Christ lorsqu’il reçut un coup, tendit l’autre joue... ?!
      Ne fait pas à ton prochain ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse....

      Merci à vous


    • Socrate et Platon n’étaient pas réellement représentatifs de la pensée Grecque majoritaire de l’époque, ils formaient plutôt une "dissidence".

      Aristote était plus emblématique et c’est bien pour ça qu’il disait que la vengeance était une chose juste. Et il a bien raison.


    • La pensée des philosophes n’est pas la "pensée grecque", la culture hellénique c’est Homère ; Hésiode... N’oubliez pas comment est mort Socrate et vous aurez des nouvelles de ce que les véritables grecs antiques en pensaient...

      Pour les indo-européens la vengeance n’est pas l’injustice, c’est tout l’inverse, la vengeance est le moyen de rétablir la justice et de réparer le tord engendré par l’offenseur (prix du sang). Les philosophes grecs suscitent les premiers cette inversion des valeurs et cet idéalisme délétère qui s’est perpétuée dans l’humanisme, et son hypocrisie "occidentale". Les pervers ont la faculté de se dresser en victimes une fois pris la main dans le sac, ou se désavouent les uns les autres, c’est à cela qu’on les reconnait, voilà pourquoi ils comptent sur le pardon des autres qu’ils considèrent comme des faibles.

      Le pardon certes est noble, mais il ne faut pas exagérer non plus, et aujourd’hui il y a bien trop de salopards pour s’en payer le luxe.


    • Pour un Mongol comme Genghis Khan, rendre justice cela peut aussi signifier brûler une ville qui vous a résisté, et massacrer tous ses habitants.

      Ce débat sur la justice n’a rien à voir avec la compassion. La "justice" (au sens noble, pas au sens de "l’institution" créée par la suite) c’est l’application concrète de la morale au nom de la société. On peut être juste dans une société sans être compatissant.


    • Socrate et Platon, très bon livre que j’ai lu vers 17 ans et je dois dire que je relierai, car je ne me souviens plus très bien...
      Merci pour le rappel :)


    • @Marcus, Iskandaar, LB

      Parce que ce qui fut construit à la suite du Christ l’a été sur les bases qu’il avait prêché ? Certains y crient... C’est leur droit... Socrate et lui ont tant de points communs... Ils étaient tous les deux innocents et furent néanmoins tous les deux comdamnés puis exécutés. Chacun fit preuve aussi d’un courage exemplaire : il avait été donné à Socrate un sursis durant lequel une surveillance suffisamment lâche devait lui permettre de fuir ; combine dans laquelle il refusa de marcher, désavouant ceux de ses disciples ayant voulu acheter sa vie pour... "trente pièces d’argent"... Concernant leur destin et celui quelque peu identique de Dionysos et de tant d’autres, Justin, troublé comme nombre d’exégètes depuis, apporta il y a 1800 ans l’explication qui vaut désormais : Satan, connaissant le Plan divin, imita le Fils de Dieu pour discréditer sa venue auprès des hommes quand celle-ci aurait lieu... Une explication qui nous ravit par... comment dirais-je ?... son universalisme...


    • On crache souvent sur l’éducation nationale, à juste titre mais il reste bel et bien de très bons professeurs, je me rappelle avoir étudié cette citation en cours de philosophie il y a 4 ans pour relever exactement le point que tu soulèves, chanceux que je suis !


    • Je préfère la morale kantienne beaucoup plus sensible que la maïeutique implacable de notre cher Socrate. En effet, pour Socrate la moralité est une conséquence d’un raisonnement logique, or la moralité précède la raison... du moins je le crois.



    • Pour un Mongol comme Genghis Khan, rendre justice cela peut aussi signifier brûler une ville qui vous a résisté, et massacrer tous ses habitants.

      Ce débat sur la justice n’a rien à voir avec la compassion. La "justice" (au sens noble, pas au sens de "l’institution" créée par la suite) c’est l’application concrète de la morale au nom de la société. On peut être juste dans une société sans être compatissant.



      Déjà Genghis Khan n’est pas indo-européen, ensuite les mongols avaient leur propre juridiction interne n’en doute pas, mais brûler une ville est un acte de guerre, qui à l’époque pouvait encore signifier « massacrer les habitants ».

      « Application de la morale au nom de la société » c’est une définition de juriste encore ça, et de droit positiviste. La morale étant elle-même une institution créée par les hommes selon leur culture, elle ne peut garantir la justice, sauf pour un matérialiste (morale républicaine, droit de l’homme) n’ayant pas d’autres références et ne croyant pas à la transcendance dans la justice. Pour les traditionalistes (comme on dit aujourd’hui) ,Seul la Divinité connait ce qui est juste, donc la justice est rendue selon la volonté de Dieu (et non la volonté des hommes jugeant au nom de Dieu, hein, merci de pas me la faire), donc selon sa révélation. La-dite révélation étant faite par l’entremise d’un "saint" ou d’un prophète (le nom des fonctions différant selon les peuples). Par exemple, si le « droit du sang » est universellement répandue dans la justice humaine (cela à une époque où l’ONU et les smart phone n’existaient pas encore) c’est qu’il relève d’une révélation authentique et connue de tous au-delà des frontières.


  • Bien sure et bien vu..alain.... cqfd

    vu que la" laiçité maçonnique" (c est leur oeuvre séparatiste de la révolution française 1789)

    CE N EST PAS L’EGALITE DE TOUTES LES RELIGIONS : c est le nihilisme de la religions chrétiene, intemporel, en faveur et au profit des religions conquérantes et dominatrices TEMPORELLES elles et promotionnée que son l islam et le judaisme...

    C EST UNE MESURE ET DISPOSITION ANTICHRÉTIENNE

    donc à combattre sans modération.....c est une oeuvre maçonnique

    what else !!!!

     

    • Alors là, c’est du grand n’importe quoi !
      Sous prétexte que nos gouvernants ont laissé l’islam et le judaïsme envahir la sphère publique en transgressant toutes les lois de la République pour mieux nous diviser, il n’y aurait rien d’autre à faire que de ressusciter une autre religion ?
      Ce n’est pas le christianisme qu’il faut remettre en place publique, mais l’islam et le judaïsme qu’il faut renvoyer dans la sphère privée.
      Je veux bien reconnaître que la France a des racines chrétiennes, vu qu’au temps jadis où les religions avaient force de loi, la France a émergé sous la domination du catholicisme, mais nous sommes au XXIème siècle et la religion a perdu son statut au profit des lois faites par l’homme.
      Alors, allez remplir vos églises si vous le voulez, mais sachez qu’en tant que Française de souche européenne (précision pour vous dire que ma prise de position n’est nullement influencée par mes origines) , il est hors de question que je cautionne une quelconque reconnaissance de quelque religion qu’il soit et je ne suis pas seule à penser comme ça.


    • Ben oui, ça mettrais un coup de frein a votre délire féministe et d’avortement oh que c’est mal...

      T’inquiètes pas la France (et la "civilisation" Européenne) s’effondrera ou se fera absorber par une autre culture (devine laquelle ?) avant de redevenir Chrétienne (si elle le redevient) donc tu as encore tout le temps...

      En tout cas, je n’irais pas prendre les armes pour défendre la laïcité maçonnique, autre chose a faire...


    • @Nicolas Tesla
      Mon délire féministe ? Donc si une femme est athée, c’est qu’elle est féministe pro-avortement, et tout ça et tout ça..
      C’est un raisonnement qui vole aussi bas que celui qui affirme qu’être contre Israël c’est être antisémite, qu’être nationaliste, c’est être fasciste... ou que la quenelle est un salut nazi inversé.
      Je n’ai pas besoin de croire à un truc paranormal pour savoir qu’un avortement est la mort d’un enfant, mais je constate que le tout puissant est bien peu de chose devant les décisions des mortels, il joue au scrabble quand les hommes s’entretuent ?
      Les chrétiens n’ont pas le monopole de la moralité, ce sont des êtres humains comme les autres, avec parmi eux des gens de bien mais aussi de vrais rebuts de la société, comme chez les autres.
      La civilisation chrétienne s’écroulera effectivement, elle n’aura été ni pire, ni meilleure qu’une autre, elle aura juste été de son temps et finira comme les autres, bouffée par la cupidité et la luxure des hommes, chrétiens compris.
      Ce qui prouve bien une chose, c’est que ce ne sont pas les religions qui font les civilisations, mais bien les êtres humains et s’ils ne cachaient pas leurs défauts derrière des religions ou des idéologies, s’ils étaient tenus pour responsables de leurs actes, ils prendraient peut-être véritablement conscience de la frontière entre le bien et le mal.


    • @Fred89 : "il n’y aurait rien d’autre à faire que de ressusciter une autre religion ?"
      Parce que tu crois que ta laïcité n’est pas une religion comme une autre ???? Le mot "religion" te dérange peut être, tu préfères culte, dogme, croyance ???
      Quand de ta laïcité émane une éducation sexuelle précoce, l’enseignement de la masturbation à des enfants de 5 ans, la propagande shoatique dans les écoles, un mariage gay simulé entre deux garçons de 6ème devant l’adjoint du maire de St Pol de Léon, le tout encadré par des profs.. ce n’est pas le culte de la perversion ???
      Tu es simplement limitée dans ton interprétation du concept religieux, et visiblement bien imprégnée de désinformation mensongère.


    • @ fred89
      Une chose est sure est que 250 ans de ta laïcité/Athéisme comme nouveau dogme a détruit un grand pays comme la France, une Nation a besoin d’une transcendance, la loi de l’homme ne suffit pas. Les Russes, bien que l’Etat et l’Eglise soit encore séparé, l’ont bien compris (on voit souvent cette symbiose entre Poutine, le Patriarche et le peuple Russe lui-même...).

      Je suis désolé, une Nation qui n’a plus sa religion ne peut que mourir : elle n’a plus de projet commun, de valeurs communes et de religion commune (culture et religion sont souvent lié.)

      Regarde le Japon depuis que les Yankees en ont pris le contrôle en 1947, ce pays n’est devenu plus que l’ombre de lui même, un pays en disparition, en effondrement (le Japon compte le plus grand nombre d’Athée au monde ! ).
      Il ne reste plus que la politesse et certains festivals mais c’est tout.
      Ça me rends fou de rage de voir ce pays qui avait une culture si raffinée de voir se faire dévorer ainsi.

      NT.


    • Entièrement d’accord avec fred89.

      Et les innombrables cas de pédophilie au sein de l’Eglise de par le monde, qu’en dit Alain Soral ?

      Et les crimes épouvantables de l’Eglise contre les Amérindiens lors de la conquête ?

      Si j’ai bien compris, Alain s’est décrit comme catholique, mais aussi comme non-pratiquant. Curieux.

      Autre chose qui m’a frappé : la stratégie du nouveau parti semble consister à procéder à partir du niveau local, ce qui est tout fait louable à mes yeux. Mais comment concilier cela avec l’exigence d’une nouvelle religion d’état ?


    • Fulcanelli, votre logique signifie qu’en gros, si on est catholique, on se doit de cautionner tout ce qu’a fait l’Eglise ? Si on est musulman, on doit cautionner tous les crimes commis par des musulmans ? Je pourrais continuer avec toutes les nationalités.
      Autre question : n’a-t-on pas le droit d’être chrétien sans aller à la messe tous les dimanches, faire la Carême et la prière avant de manger ? Suis-je obligé de faire tout cela pour avoir la foi ?


    • @SC
      La laïcité est le principe de séparation de l’État et de la religion et de la neutralité de l’État à l’égard des religions, quel rapport avec la perversité des hommes et où voyez vous qu’elle incite aux pratiques dévoyées ?
      Dans votre tête uniquement car vous vous persuadez que seule la religion vous permet d’accéder à la moralité.
      La moralité et le respect des autres, je les tiens de mes parents et de l’école de mon époque, j’avais des amies que leurs parents trainaient à l’église le dimanche qui étaient bien plus dévergondées que moi.
      Cette renaissance subite de la foi catholique n’est que le contrecoup de la perte de votre identité devant l’arrivée massive des musulmans et de l’Islam.
      Vous vous en fichiez comme de l’an quarante que les gens délaissent les églises, tant que le peuple français était, à une majorité écrasante, européenne.
      Vous méprisiez ceux qui dénonçaient l’immigration extra-européenne et la construction de l’Europe synonyme de déconstruction de la France et maintenant c’est la panique alors il vous faut un coupable, la laïcité, la Franc Maçonnerie, les juifs tueurs de Jésus-Christ et j’en passe.
      Et bien non ! Les responsables de l’état de notre pays sont ceux qui se sont endormis dans leur petit confort acheté à crédit en laissant la France entre les mains de politiciens de plus en plus corrompus qui ont décidé de détruire la société pour le plus grand profit d’une poignée de privilégiés.
      Et qu’ils le fassent au nom d’une laïcité qui ne leur a rien demandé, vous arrange bien, car cela vous permet encore une fois de refuser votre culpabilité.
      Allez donc pleurer dans les jupes de Mr le curé si ça vous console, mais ça ne changera rien, il fait partie du système.


  • Non. On ne peut pas refaire du catholicisme la religion d’État. Tout au plus réviser la laïcité, la rendre conforme à ce qu’on nous a vendu à son sujet. Que l’État s’occupe de la sphère publique. Pour le reste, que les débats soient ouverts et que chacun se positionnent librement face à son Créateur. Dieu reconnaîtra les siens.

     

  • Bravo Monsieur Soral ! Parfait sur l’Éducation nationale, 100% derrière vous !


  • Enfin ! Depuis la conférence avec Sigaut, j’ai l’impression qu’on retrouve notre Soral d’il y’ a 4 ou 5 ans, qui ne parlait pas des juifs toutes les 5 secondes.
    Enfin un peu réflexion, d’idées nouvelles ...
    Sans être Soralien, on doit avouer que l’analyse est toujours aussi fine et pénétrante. Au surplus, il a toujours un coup d’avance, parce qu’il sent mieux que quiconque -sûrement mieux que les acteurs eux mêmes- les forces et les mouvements à l’oeuvre dans l’actualité la plus récente.
    Merci, et s’il vous plaît restez dans ses hauteurs, nous savons que les vautours tentent de vous abaisser, mais résistez encore quelques temps, la France bientôt retrouvée aura besoin de vous.


  • Il faut revenir au catholicisme d’avant Vatican II, peut-être avec l’aide de la confrérie Saint Pie X. Mettre un pape à Avignon parce que celui de Rome est un sataniste mondialiste. Tout cela bien sûr est impossible sans une intervention de l’État.


  • L’état Français est tout d’abord Laïc, et il n’est pas question que l’espace public soit propice au prosélytisme d’un système de pensée archaïque et d’un autre âge et cela vaut aussi bien pour l’islam. Monsieur Soral a le droit de fanstasmer, mais avant il faudra qu’il ait l’accord de 65 millions de Français !

     

    • Quid du prosélytisme laïc républicain et "civilisationnel" à l’origine de la colonisation ?
      C’est un rappel de poids, non ?
      Et pour ce qui est de l’argument du nombre, il n’a de valeur que dans l’esprit d’un "démocrate".


    • Salut,

      Mais la laïcié est une religion pour certains et un cheval de troie pour d’autres, réveille-toi !
      La morale Laïque dans les écoles, t’as entendu parler ?

      Il faut combattre les archaïsmes mais aussi en donner la définition et des exemples.


    • L’Etat français est laïc depuis 100 ans à peine car les députés de cette époque étaient infestés par lafranc-maçonnerie et car ils avaient peur de la grand influence du pape Pie (je ne sais plus combien) . Depuis l’Etat a perdu le peu qui lui restait de valeurs morales et nous a fait amené de Clémenceau à Hollande en passant par Léon Blum.
      Le peuple serait bien mieux si il retrouvait la Foi (avec un grand "F" car quelle qu’elle soit), qui diminue de jours en jours.
      "système de pensée archaïque et d’un autre âge" Pouvez vous développer ? Vous complaisez vous dans le système de pensée moderne ?


    • Que les partisans d’un "Etat vraiment laïc" comprennent que ce n’est pas viable car la nature a horreur du vide !! un Etat ne peut rester sans aucune référence transcendante, sinon des religions de substitution viennent s’infiltrer dans la faille (franc-maçonnerie, Shoaanans...). Avec le catholicisme, on sait où on met les pieds, c’est une religion douce et tolérante et qui a fait la grandeur de la France. Que les athées ne s’inquiètent pas, même sous la France des rois, personne n’était obligé à aller à la messe.


    • L’État français s’est construit - au moins - à partir d’Hugues Capet (roi en 987), fondateur de la dynastie des Capétiens dont l’ultime représentant, Louis-Philippe, quitta malgré lui le trône en 1848.

      Donc, la laïcité (1905) n’est que récente.

      Pour le reste j’ai écrit un message mais il est en attente de modération - et je crois qu’il le sera toujours, mais c’est de bonne guerre et c’est limite un honneur ;-)


  • J’ai passé un agréable moment en écoutant MR Soral, je suis très impressionnée par sa finesse d’intelligence et surtout sa force mentale malgré (la diabolisation des sionistes contre lui).... il est vraiment très courageux, et nous ne pouvons être qu’admiratifs. Je suis à fois émue et heureuse que le combat continue malgré tous ces attaques belliqueux. L’espoir fait vivre, je suis de tout coeur avec vous, merci !

     

  • Amen,

    On pourrait aussi refaire le catholicisme !


  • Dieudonné et moi ;)

     

  • "Ceux qui sont pour l’infanticide sont contre la peine de mort.

    Ils sont contre le meurtre de salopards, d’assassins, de violeurs, de barbares mais pour la tuerie de ce qu’il y a de plus innocent sur Terre."

    Je n’y avais pas pensé, merci et bravo Alain !

    Salutations


  • Entièrement d’accord.....A cœur vaillant, rien d’impossible Bravo Mr Soral.


  • Merci Alain, c’est exactement comme cela que je conçois les choses. Cela me confirme dans mon intention d’être de cette aventure.


  • Faites vos sacrements, c’est très important !! Et il n’y a pas d’âge pour cela !! On peut reprendre le catéchisme à tout âge, même adulte !! Il suffit de contacter sa paroisse de quartier.

    Et pour ceux qui préfèrent la messe traditionaliste, vous avez les paroisses avec les lieux de messe dans TOUTES les villes françaises indiqués sur ce site.

    http://www.fsspx.org/fr/

     

  • Il a raison à 300%, je suis français musulman et fier, j’adhère totalement aux idées et convictions de mr soral !!! Vive la paix, pour une France unie !

     

  • Cet Homme avec un "H" porte en lui quelque chose de christique. Puisse t-il ne pas connaitre le même destin...

    Merci infiniment pour ce que vous faites, vous et toute votre équipe. Vous êtes un authentique génie monsieur Soral, et bien que n’étant pas croyant, je suis catholique, je partage votre vision du monde que l’on essaye par tous les moyens de détruire, et je prie pour vous. Gardez à l’esprit que vous êtes avec Dieudonné une lueur d’espoir pour le jeune homme que je suis, et pour des millions de gens qui ne supportent plus ce monde satanique et ses injustices flagrantes.

    Je prie pour que vous ayez la force de continuer à vous battre avec courage, virilité et honneur. Vous êtes avec Dieudonné des exemples de ce qu’est un homme digne de ce nom, une figure paternelle pour bon nombre de jeunes égarés dans un monde ou il n’en subsiste plus beaucoup.

    Courage à vous deux.


  • Monsieur Soral,

    je suis plein d’admiration et de sympathie pour vous et trouve votre livre Comprendre l’Empire simplement genial.

    Pourriez-vous me dire quand et par quel moyens l’Allemagne s’est montrée hostile envers la France ?

    J’en connais pas un seul exemple.

    De votre reponse je vous en remercie à l’avance.

     

    • C’est une blague ou du trollage ? :-)


    • Je me répète relativement au commentaire #1046633 relatif à la première fois que tu as posé la question.

      "Guerre de 1914-1918.

      Guerre de 1870, méconnue mais ô combien importante.

      Mais surtout, fondatrice pour longtemps d’un partage des pouvoirs européen : la guerre de 30 ans, 1618-1648.
      C’est une matrice essentielle à connaître.

      Après, je te passe tous les conflits médiévaux entre le Royaume de France et le Saint-Empire Romain Germanique, mais il est bon de ne pas ignorer que les deux entités commencent à s’opposer dès après le partage convenu entre les petits-fils de Charlemagne lors du traité de Verdun en 843.

      Je pense que wikipédia te donnera pas mal d’éléments de base, sans que ça te dispense de creuser dans des bouquins."

      Et, non, c’est pas un trollage, j’imagine, c’est très sincère à mon avis, mais c’est l’éducation nationale.
      Après, il serait intéressant, juste pour info, de connaître le niveau d’étude de Malbec - s’il veut partager ça avec nous, sans aucune obligation, bien sûr.

      On n’a pas tous accès aux mêmes ressources culturelles et tout désir d’apprendre est sacré.


  • Après vérification, il semble que dans le livre de Justine Levy, il est raconté que c’est son compagnon qui l’a obligée à avorter. Elle ne se défausse donc pas, estimant qu’ils ont fait à deux un enfant, et l’ont tué à deux. Le commentaire d’alain soral,semble être un peu à côté sur le coup, et du coup, extrêmement cruel.

     

    • Et de surcroit cela a été un véritable traumatisme pour Justine LEVY qui en a voulu pendant des années à Raphaël pour cet avortement qu’elle ne voulait pas !! Pour tout ceux qui ont lu son livre, elle dit clairement, qu’il l’a tellement poussé à le faire ("Monsieur n’était pas prêt, il passait l’agreg de Lettres modernes"), qu’elle a fini par accepter et que cela a fini par une addiction aux psychotropes (dont elle dit ne s’être jamais réellement remise) et une cure de désintoxication de plusieurs mois !!! Il faut savoir de quoi l’on parle quand même et Alain se trompe lourdement sur le cas de cette jeune femme qui en a réellement et TRÈS gravement souffert.


    • Le compagnon de Justine Levy l a attrapée par la "tignasse de sa chevelure" pour l’emmener, le couteau sous la gorge, à la consultation médicale IVG ? C est ce que l on doit comprendre ?
      Quelle facon ignoble de dégager sa responsabilité pour le meurtre d’un presque nourrisson.


    • Decee,
      On ne dit pas ça !!! Elle était très fragile, il la manipulait, l’humiliait, elle est tombée très gravement dans la drogue, elle le dit elle même. Elle ne pouvait plus dormir sans Xanax, plus mettre un pas devant l’autre sans amphet. Elle était l’ombre d’elle même. De plus, quand ton mec te rabâche SANS ARRÊT que ça n’est pas le moment pour avoir un enfant, tu fais n’importe quoi ! Elle l’a regretté toute sa vie !
      De plus, sa mère qui était toxico et qu’elle a trouvé enfant nombre de fois dans un lit avec des femmes ne l’a pas élevée !! C’est BHL qui a récupéré sa fille et qui s’en n’est chargée............ C’est une jeune femme qui s’en est sortie mais qui a eu une parcours, une enfance des plus chaotiques.


  • Ne mélangez pas christiannisme authentique et politique :

    "Mon royaume n’est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes gens auraient combattu pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Mais mon royaume n’est pas d’ici." Jean 18:36

    "Jésus donc, sachant qu’ils allaient venir s’emparer de lui pour le faire roi, se retira de nouveau dans la montagne, tout seul." Jean 6:15

    "Je leur ai donné ta parole, mais le monde les a haïs, parce qu’ils ne font pas partie du monde, comme moi je ne fais pas partie du monde." Jean 17:14

     

    • Exactement !!! Et ce ne sont là que quelques raisons pour lesquelles, comme je le disais plus haut, le catholicisme est totalement dévoyé...par son fricotage permanent avec les gouvernements, et sa volonté d’occuper un rôle de force politique, l’église catholique en est venue à rejeter complètement l’exemple et les enseignements du Christ.

      Et encore, s’il n’y avait que ça...


    • "Et que ta volonté soit faite sur la TERRE comme au ciel
      Amen."


    • Trois références à l’Évangile selon Jean. J’aime bien. Qui se réclame du Christ notera que Jésus n’a pas demandé à ses disciples de renverser quelque autorité temporelle que ce soit ni d’être des militants politiques. Pourtant, il y avait à faire. Les indépendantistes zélotes comptaient sur lui contre les force de l’Empire (romain à l’époque). Mais non. Son truc, à Jésus, c’était l’annonce du royaume des cieux.

      D’ailleurs, l’apôtre Luc rappelle les tentations de Jésus par Satan. Ce bout d’Évanglile est plein d’enseignements intéressants. On lit : « Et l’ayant élevé, il lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et le diable lui dit : “Je vous donnerai toute cette puissance avec leur gloire, car elle m’a été remise et je la donne à qui je veux. Si donc vous vous prosternez devant moi, elle sera toute à vous.” Jésus répondant lui dit : “Il est écrit : ’Tu adoreras le Seigneur, ton dieu, et tu ne serviras que lui seul.’” [...] Ayant épuisé toute tentation, le diable s’éloigna de lui jusqu’au temps (marqué) » (trad. de l’abbé Crampon, en vente chez Kontre-Kulture).

      Voilà : tous les royaumes de la terre, ainsi que la puissance et la gloire qui vont avec, appartiennent au diable. C’est le Malin qui donne le pouvoir à qui il veut. Jésus l’aurait démenti si c’était faux. C’est pour ça que ça va si mal ici bas. Et c’est pour ça que les dirigeants politique de bonne volonté vont se vautrer : ils ne savent pas quelles forces occultes gèrent le monde en réalité, hors de champ de vision de l’œil humain.

      Ça veut pas dire qu’on est fichus... Sinon ça servirait à rien de suivre Jésus-Christ...


    • @ Nina : Dieu est bien assez grand pour accomplir sa volonté sur la terre sans que des humains fassent le boulot à sa place. Jésus lui-même - alors que c’est lui qui a donné ce modèle de prière - n’a jamais cherché à avoir un rôle politique, ou du pouvoir, comme les versets cités ci-dessus le rappellent.

      Donc en toute logique, cette recherche de pouvoir de la part de l’église catholique montre par là même qu’elle n’est pas l’instrument de la volonté de Dieu. Et en insinuant cela par tes propos, tu entres donc en contradiction avec l’exemple laissé par Jésus...


    • @ Bomek : complément TRES pertinent, merci à toi. :-)


    • Tout à fait d’accord avec KD ainsi qu’avec Bomek : il faut, une fois pour toutes, comprendre que Jésus-Christ, son enseignement, son, message, est avant tout spirituel : il serait temps que ceux qui parlent de christianisme, à commencer par les "autorités" et la "hiérarchie" ecclésiastiques, cessent de le limiter aux fonctions d’un parti politique réformateur. Qu’enfin le véritable contenu purement spirituel du message christique soit mis en lumière, que l’on s’intéresse enfin à l’aspect contemplatif de la spiritualité chrétienne : "Le Royaume de Dieu est au dedans de vous"... Qu’on arrête avec les pleurnicheries, au nom du Christ, quant à l’injustice, la souffrance et la mort : PERSONNE n’échappe à la souffrance et à la mort en ce monde, le Christ est la voie pour les transcender. Il dit "Je ne suis pas venu changer le monde, mais le vaincre"... Chaque chrétien, au fond de lui-même, doit méditer le sens de ces paroles... La "délivrance spirituelle" est une réalité, il convient de ne pas en laisser l’apanage aux religions orientales de l’Inde ou de la Chine...
      Je ne nie pas l’aspect social, la question de l’organisation chrétienne de la société pour remplacer le chaos matérialiste et individualiste en cours. je ne me fais pas beaucoup d’illusions à ce sujet, la "Fin des temps", évangélique, ou le Kali Yuga hindou sont là, mais bon, pourquoi pas. Mais l’essentiel est de garder à l’esprit les dimensions de contemplation et de méditation sur l’Absolu auxquelles le Christ convie ses adeptes... C’est à partir de cette inspiration que la Révélation du Christ a du sens (et que, peut-être, une "amélioration" du monde est possible). Mais réduite à la "charité chrétienne" et à sa dimension sociale, elle n’est qu’une coquille vide, destinée à être broyée par ce que nous appelons aujourd’hui le "Système"...
      Le meilleur exemple d’un dirigeant politique authentiquement inscrit dans la foi spirituelle aujourd’hui est Poutine qui, adepte de l’Eglise orthodoxe russe, n’hésite pas à faire des séjours de plusieurs jours dans un monastère (Valaam) pour se ressourcer dans la pure intériorité... Ca ne l’empêche pas d’être un vrai chef temporel. Comme quoi l’esprit contemplatif n’empêche pas d’avoir des couilles pour diriger son peuple, pour le meilleur du Bien Commun...


    • @ Bomek :
      1) "rendez à César ce qui est à César"
      Cette phrase indique surtout qu’il ne faut pas ergotter sur des cas qui n’ont rien à voir avec Dieu ou la théologie (l’impôt), comme si c’était cela qui nous empêchait d’aimer Dieu et de suivre ses commandements.

      2) "mon royaume n’est pas de ce monde". Cette phrase a elle aussi une signification plus complexe que ce que tu laisses entendre (à t’écouter, pourquoi même essayer de se comporter en chrétien puisque ce royaume est celui de Satan ! Or en quoi cette phrase dédouanes-t-elle un souverain de se comporter lui-même en chrétien et d’avoir le souci de mener son peuple selon des Lois communément partagées ?). Les Saints, eux-mêmes persécutés parfois par l’Eglise sont une lumière qui n’éclaire pas ce monde, mais l’autre. D’où leur martyr, leur isolement, c’est à dire leur échec apparent : ils réussissent en un autre monde, pas dans celui-ci. Mais comme celui-ci est un miroir dans lequel nous pouvons parfois apercevoir le royaume de Dieu (St Paul), il arrive que cette lumière rejaillisse en ce monde, pour ceux qui savent voir... il faudrait encore aller plus à fond pour se rendre compte de l’abîme d’une telle phrase, et éviter de la réduire à un "je n’ai pas de prétention sur les hommes qui dirigent tel ou tel royaume". De la même manière, la miséricorde du Christ envers la femme adultère ne signifie pas qu’il considère que c’est un péché bénin et qu’il renonce aux commandements.

      Aborder le catholicisme, c’est aborder la monarchie. On ne fera pas triompher l’un sans l’autre, ça Maurras l’agnostique l’avait bien compris. Aussi, le développé inutile autour des vainqueurs qui sont élèves de Satan, est inopérant : oui, le système démocratique, c’est à dire judéo-maçonnique, qui n’a foi qu’en l’homme et fait triompher l’argent, est une école de la corruption, du mensonge et du déshonneur. Ce n’est pas le cas de la monarchie. Il suffit de s’intéresser de près à son cas et pénétrer la psychologie qui peut être celle d’un monarque (qui n’a pas choisi sa condition et qui le vit parfois comme une croix, intéressez-vous à certains rois...) pour comprendre que ce n’est pas du tout un problème intrinsèque à ce système. Il peut y avoir de mauvais rois, comme il peut y avoir de mauvais pères, c’est une variable inhérente à tout rapport véritable (et pour le coup véritablement humain) avec la notion d’autorité, de transmission, de pérennité. Il y a de très belles choses à dire là-dessus, mais je vous laisse méditer.


  • Difficile de s’accommoder de cette religion importée qui a tellement peu à voir avec l’âme européenne. Mais pourquoi pas, au point ou nous en sommes....

    Concernant l’épitaphe du chevalier Bayard, elle s’accorde très mal à notre époque. Voici une citation d’un activiste américain de "la fraternité du silence" : "Celui qui pratique la chevalerie, contre un ennemi qui ne la pratique pas, se bat avec les mains attachées dans le dos."
    Plus près de nous, souvenons nous de la réplique pleine de bon sens de l’ancêtre de Dieudonné dont Dieu voulait faire le nouveau Jésus : "aimez vous les uns les autres d’accord mais en même temps sinon, ils vont me dépouiller !"


  • Bonjour Alain Soral et Egalité et réconciliation.

    Globalement, j’ai bien aimé cet interview et suis prêt à travailler avec vous pour les prochaines élections départementales, même si j’ignore ce que cela signifie de faire du catholicisme la "religion d’Etat". Quelle place pour les minorités religieuses (par exemple les luthériens et les coranistes) et philosophiques (par exemple les bouddhistes ou les marxistes) dans un Etat catholique ? Vous pouvez me contacter si vous le souhaitez.

     

    • Bonjour,

      Je croyais que tu ne faisais pas partie de la "bande à Soral" ???!!!



    • Quelle place pour les minorités religieuses (par exemple les luthériens et les coranistes) et philosophiques (par exemple les bouddhistes ou les marxistes) dans un Etat catholique ?



      En ce qui concerne les autres religions, la place serait la même que pendant la Restauration, puisque le catholicisme a été déclaré religion de l’Etat dans l’article 6 de la Charte octroyée par S.M. Louis XVIII le 4 juin 1814 (et valable à perpétuité) :




      Article 5. - Chacun professe sa religion avec une égale liberté, et obtient pour son culte la même protection.

      Article 6. - Cependant la religion catholique, apostolique et romaine est la religion de l’Etat.



      Que je sache, il n’y a pas eu d’exode particulier des non catholiques pendant cette période.

      Pour le marxisme, c’est tout à fait autre chose, ce n’est pas une religion. La possible cohabitation entre des gens se réclamant de telle ou telle philosophie de vie ou de tel courant de pensée et une société catholique, ça dépend de la forme de l’Etat, du poids de l’Eglise, et de plein d’autres facteurs. Tout comme aujourd’hui, sous l’occupation républicaine, il est bien difficile de pouvoir dire qu’on est patriote ou royaliste, les idéologies révolutionnaires cohabitent par définition assez mal avec le catholicisme, qui a condamné les erreurs que constituent, selon lui, le marxisme, le communisme, le socialisme, etc.


  • Toujours la perfide Albion !
    Le président a bien fait de le rappeler !
    Ça évite une bonne fois pour toute de faire des amalgames foireux.
    Merci Soral.


  • #1046071

    Le Soral, à l’instar de l’animal politique qu’il n’est pas ne sait pas mentir... et c’est tant mieux !
    "Coluche en est peut-être mort...", mon Dieu que c’est désopilant lorsqu’il fait semblant !
    Le binôme qu’il forme avec Dieudonné est peut-être dissident mais il constitue déjà et avant tout le duo comique le plus efficace de notre temps... et cela fait très peur en haut-lieu (pareil pour Grillo), beaucoup plus que le combat qui est de toute manière partagé par les lucides ! Maintenant que tout ou presque a été dit, des spectacles communs dans des "Zénith" bien remplis feraient carton plein, à bon entendeur...
    Il ne faut pas oublier que dans la société des apparences, les concepts passent mieux lorsqu’ils sont théâtralisés.

    Pour rappel...

    le 01/05/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Impunité de la Ligue de défense juive : que fait le ministère de l’Intérieur (...)

    « Passons sur les sujets évoqués, ils sont trop tristes pour nous divertir. Mais ce duo constitue la paire la plus drôle depuis la disparition de la tradition des chansonniers. L’association de cet humour au vitriol à l’analyse pertinente de la société humaine rend ces messieurs vraiment dangereux... Utiliser les ficelles de l’ennemi pour mieux le détruire ouvre des perspectives très intéressantes ! Non, l’esprit gaulois n’est pas mort, merci à vous. »

     

    • Salut Ulyssse,
      Toujours aussi méthodique et ordonné le Ulysse ou la mémoire vivante de ce Forum !
      Merci à vous qui dans ce magma,continuez à nous régaler de pépites dont vous seul vous avez la maitrise :-)


    • #1046469

      @ savoyardso

      Parfaitement insensible à l’éloge mais comme je vous sais honnête, je vous en remercie.
      L’entretien et le développement de la mémoire sont malheureusement une discipline peu pratiquée aujourd’hui dans cette société où l’éphémère (la consommation) a supplanté le durable. C’est l’une des difficultés actuelles qu’il faut absolument surmonter. Beaucoup ingurgitent de l’information mais ne l’assimilent pas, raison pour laquelle ils sont stériles lorsqu’il s’agit d’établir les liens entre des événements distants. Et le saut est parfois multimillénaire, imaginez le désarroi du dissident à qui j’affirme qu’il n’y aurait jamais eu de météorite russe l’année passée sans les "Egyptiens" de "l’Antiquité" et pourtant...
      Alors oui, le chemin est long et les embâcles charriés par le torrent de désinformation nombreux, mais celui qui accepte de se laisser guider par la raison profonde (Foi) triomphera sur lui-même avec certitude.


    • Perso, Ulysse mais sans antipatie aucune, me saoule a se reciter... Ton point Tu le fais lors de ton com et Dans l instant present, se "re-citer" c’est s’autojustifier à posteriorie, c’est limite chiant !


  • "Il faut refaire du catholicisme la religion d’État en France"

    MDR ! Interessante facon de dire a toute l’ intelligentsia/médias sodomite ce qu’on pense sans risqué un proces. Ca risque tout de meme de faire parler les idiots utiles.
    Je donne 7 jours Anal89.com pour nous pondre un article.


  • Je suis jeune (26 ans), je n’ai jamais eu la foi car ayant également des parents eux-mêmes athées, cependant, je ne verrais pas en mal le retour officiel d’une religion d’état catholique en France.

    Il est clair que seule la religion et ses valeurs (vertu économique/morale, don de soi, famille, etc.) peut faire barrière à notre monde actuel et à ses dérives (sauvagerie libérale, individualisme poussé à l’extrême, sexualisation à outrance, destruction de la famille, etc.). Certes, je n’ai pas encore beaucoup étudié le sujet et je connais peu le catholicisme, mais je pense ne pas me tromper en disant cela.

    Pour ce qui est des musulmans pratiquants, et même des populations immigrées venant de cultures anciennes, je pense qu’ils verraient en majorité cela d’un très bon oeil.

     

  • C’est certes la voie de la raison, mais aussi la plus radicale, va falloir se cramponner !


  • Très bonne idée que de redécouvrir que le choc des civilisations n’est pas une constante de l’histoire et que la pensée religieuse musulmane a permis à la pensée chrétienne de se donner la forme classique qu’on lui connaît actuellement et de renouer avec la raison . Si Thomas d’Aquin est possible c’est grâce à la redécouverte par les chrétiens d’Aristote et de la pensée musulmane qui la sous-entend.. Nul n’ignore plus que c’est de cette rencontre que se constitua AUSSI la laïcité. L’influence de la religion musulmane va donc bien au-delà d’une traduction mais participe directement à la constitution du christianisme tel qu’on le pratique actuellement. Sans les musulmans pas de redécouverte d’Aristote ni non plus du thomisme base de la doctrine de l’église.Les religions ne font pas que se provoquer parfois aussi elles se fertilisent par le dialogue.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Philos...


  • Excellente intervention ! Les choses sont claires !

    C’est la défense la plus fine et la plus pertinente que l’on puisse faire du catholicisme. A l’heure où la faiblarde Eglise s’englue dans ses contradictions (modernisme, absence de dénonciation claire du mondialisme, affaissement de la morale...) et où tous les partis font assaut de laïcité (le FN presque plus que les autres), il est temps de remettre les points sur les « i » au sujet du combat du Christ et des vrais catholiques.


  • Le traitement par Monsieur Soral de l’affaire "binti" est exemplaire, il n’y a accordé aucun intérêt, y répondant à minima et il a eu raison, l’affaire s’éteint toute seule, comme un feu de paille sans oxygène.
    Refaire de la France la fille ainée de l’église catholique est un projet crucial, d’une ambition inouïe et d’une grandeur salutaire La France était un des modèles : peuple digne, éduqué, conscientisé et moral, d’un savoir faire prestigieux et reconnu, dont la vision du monde était humaniste et respectueuse (analyse globale, non exhaustive du génie des autres peuples, et faisant abstraction de certaines élites cupides, cyniques et dégénérées).
    La notion du martyr et de l’imitation de Jésus Christ est une notion d’une très haute élévation spirituelle et morale. Bravo Monsieur Soral, vos propos sont toujours ceux que l’on veut et aime entendre. Votre courage est et sera contagieux.


  • Je crois qu’il me parait irréaliste dans la situation actuelle de légiférer sur le "catholicisme, religion d’Etat". La dernière fois que cela fut le cas c’était sous la Restauration. Il serait mieux d’inscrire dans la constitution "religion de la majorité des français" comme sous la monarchie de Juillet pour ne pas heurter les susceptibilités des protestants, des juifs, les athées...Je tiens aussi à rajouter qu’avec 3.5% de pratiquants, cela fait un peu sourire.

     

  • Nous sommes tous avec toi alain, chacun à notre niveau, pour ouvrir les esprits et faire prendre conscience du danger, en partageant tes analyses sur les réseaux.


  • Ben pourquoi pas ? Je be suis pas catho, mais cette religion est imbibee d’histoire et de culture latines et celtiques, qui ont fait l’esprit Francais qui est en voie de disparition, que beaucoup d’etrangers ont aime ou aime critiquer mais qui avait produit du genie creatif et critique a la Moliere ou a la Voltaire, du genie Cartesien, de la rigueur en ingenierie, de la droiture et de l’independance a la De Gaulle, avec quand meme, maigre toutes les erreurs et tentations scelerates du colonialisme, portait en elle, a travers un minimum de valeurs d’origine chretiennes, quand meme, un minimum de justice, d ’ethique, de tolerance des autres, tout comme le soufsme musulman, peut etre.


  • Bismarck disait à propos de la France : "Il faut que la France soit faible, par conséquent, IL FAUT empêcher le retour de la monarchie".

     


    • Bismarck disait à propos de la France : "Il faut que la France soit faible, par conséquent, IL FAUT empêcher le retour de la monarchie".



      C’est juste. Mais il l’a dit, après la France a declaré et perdu la guerre à la Prusse c’est à dire à l’Allemagne.

      Pour comprendre la "mechanceté" du chancelier de fer il faut comparer le traité de paix de Francfort avec celui de Versailles.


    • Bismarck a aussi dit :" Les français ont ceci d’admirable que , chaque fois qu’ils font la guerre, il semble que ce fut la première fois"....Et ça , non seulement c’est vrai, mais ça continue .


  • Dans l’islam, ceux qui ont suivi Jésus appartiennent aux "gens du livre" dans le sens où ils ont reçu une révélation écrite du Très Haut.

    Excepté quelques dégénérés et quelques manipulés, l’immense majorité des musulmans ont un profond respect pour les chrétiens, quelque chose qui dépasse l’élite corrompue du moment.

     

    • Non, les Chrétiens n’ont pas reçu une révélation écrite du Très-Haut : ils ont reçu la révélation de Dieu qui s’incarne pour le salut de l’Homme, Jésus-Christ Fils de Dieu et fils de l’Homme (vrai Dieu et vrai homme).
      Les Evangiles ont été écrits afin qu’on se souvienne de l’enseignement du Christ. Ils sont un carnet de notes, pourrait-on dire - et ce, même si le Sacré transpire à chaque page.
      Aucune révélation écrite dans le Christianisme, et certainement pas à la manière de l’Islam dans lequel le Coran est pré-écrit dans les Cieux. Ceci non pas pour discréditer l’Islam, mais pour distinguer ce qu’il faut distinguer.
      Le Christianisme n’est ni une religion du livre, car la foi chrétienne est basée sur une Personne divino-humaine, et non sur un livre (la pierre d’angle : Jésus-Christ) ; il n’est pas non plus un monothéisme car il porte la révélation de la Divine Trinité qui n’est ni un monothéisme ni un polythéisme, mais encore autre chose.
      Une religion d’Etat est une erreur : cela mène à toutes sortes de catastrophes et d’autoritarismes. La séparation de l’Eglise et de l’Etat est une bonne chose, elle permet à l’Eglise d’éviter de sombrer dans le papo-césarisme ou dans l’ethnophylétisme. "Rendez à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César". César n’a pas à régenter l’Eglise, et inversement. L’Eglise est sur terre pour transformer les pensées du monde de l’intérieur, et non pour imposer une manière de vivre de l’extérieur.


    • @ seraphim,

      c’est ta vision de Jésus que je respecte naturellement. Moi je crois en l’Evangile envoyé à Jésus comme je crois à la Thora envoyé à Moise. Notre regard sur Jésus diffèrent certes mais toi et moi nous le respectons pour ce qu’il est et ce qu’il a fait.

      Inutile de rentrer dans ce débat qui pour moi est stérile. Tout ce qui relève de la foi n’entre pas dans le domaine de la raison et de la démonstration. Comme c’est lui qui reviendra à la fin des temps et non Muhammad alors peut être qu’ils nous en dira un peu plus sur sa vrai nature. simple être humain crée ex nihilo sans père (vision musulmane) où fils de Dieu (version catholique).


    • @Tamata

      Vous expliquez très bien le drame de l’avortement et ses conséquences psychologiques même des dizaines d’années plus tard. Que l’avortement ait été pratiqué avec des aiguilles à tricoter ou par aspiration, comme c’est le cas de nos jours, cela ne change rien, la douleur est la même. Et c’est pour cette raison que je me bats depuis des années, pour les femmes, pour qu’on cesse de leur mentir, de leur faire croire que l’avortement est anodin. Et c’est bien ce qui se passe aujourd’hui, il faut que cesse cette banalisation irresponsable ! Il y a deux catégories de femmes : celles pour qui cet acte est une blessure profonde et celles qui l’utilisent comme moyen de contraception. C’est ces dernières qui poussent à la libération totale de l’avortement et qui par là, trompent les premières. Comprenez-vous mon combat ? Je suis une femme et je me bats pour les femmes !


  • En tant que femme, je suis tres heureuse et agreablement rassuree de la reponse de Monsieur Soral sur le sujet "avortement". Alain est un homme tolerant et comprehensive . Plus personne pourra dire le contraire. Les avortements existeront meme si ils sont interdits, pouvons nous resister a cela ? Non. Ma conscience Chretienne ne peut pas valider des avortements illegaux avec des aiguilles pour tricoter, faits par des voyous contre des sommes d’argent importantes. Je pense a cette horrible souffrance dans la chair de ces femmes qui choisissaient ces avortements illegaux, avantlorsque c’etait interdit ...Ces pauvres Ames ne reposeront jamais en Paix. Elles avaient pas le choix ces femmes, beaucoup sont mortes dans des souffrances inavouables et intolerables.

    Alors merci pour elles.

    Merci pour leurs memoires...

    Et merci Monsieur pour cette reponse claire et ouverte.

     

    • Un avortement est un acte très grave ! Il ne doit même pas être considéré comme un recours
      dans des cas de viols, car rien n’arrive par hasard et un enfant qui pointe son nez est toujours une
      source d’évolution spirituelle, une occasion de se dépasser, de se transcender.
      Transformer le mal en bien, voilà ce qu’il nous est demandé !


    • @Louve de France

      De tout temps il y a eu et il y aura des avortements. Comme il y a eu et il y aura toujours des vols, mais ceux-ci n’ont pas (encore ?) été légalisés. Savez-vous, qu’en Suisse, l’avortement n’a été légalisé qu’en 2002 ? Eh oui ! Croyez-vous vraiment qu’en Suisse, juste avant 2002, les femmes se charcutaient avec des aiguilles à tricoter ? Bien sûr que non ! S’il vous plaît, pas ici avec cet argument bidon des aiguilles à tricoter ! Nous ne sommes plus en 1940 ! L’avortement était toléré et pratiqué dans certaines circonstances. Et les moyens aussi ont changé, ainsi que les méthodes de contraception...

      Le problème vient de ce constat tout simple : quand on donne une main, on nous prend le bras. L’avortement, après sa légalisation pour des cas exceptionnels est devenu maintenant un droit, et de surcroît un "droit fondamental" donc un droit inaliénable selon la Charte des Droits de l’Homme, tel que le droit de vivre (sic !) de se nourrir, de se loger etc..

      Alain Soral rappelle tout simplement, que cet acte qui, à la base, était une dérogation dans des circonstances exceptionnelles de détresse, est devenu maintenant une revendication arrogante des femmes qui se disent et se croient "libérées" ! La légalisation et ensuite la banalisation de cet acte qui, quoi qu’on en dise, donne la mort, mène forcément à des dérives. Et elles sont là sous nos yeux. On parle maintenant d’avortement post-natal ! Non, ils n’appellent pas ça un infanticide, mais bien un avortement post-natal...


    • Asphodele, je conclue que vous etes pas d’accord avec Monsieur Soral. Je trouve Alain Soral tres elegant et tolerant sur le sujet. Bien sur un avortement c’est grave et serieux. Nous sommes sur terre, nous sommes prisonniers des maux physiques, economiques et sociaux. Encore une fois, les avortements existeront toujours, interdits ou pas. Le probleme est a cet endroit la : interdire les avortements c’est valider les avortements illegaux. Et les aiguilles pour tricoter...


    • Je ne defends pas l’avortement...Ni les femmes "liberees" ! Je defends les cas serieux et graves. Je parle de ces femmes qui ont pas le choix. En Roumainie par exemple c’est des voyous qui faisaient ces avortements illegaux.Voyez ce film " 4 mois, 3 semaines 2 jours" de Cristian Mungiu et vous verrez que les aiguilles pour tricoter ne sont pas loin de nos pays et de notre temps...

      Encore une fois, j’apprecie beaucoup les nuances de Soral sur ce sujet. Les integristes et les moralisateurs me font plutot peur. Ils feraient mieux de faire autre chose avec leur agressivite...


    • @Louve de France
      Nous sommes d’accord.


    • @Louve
      Peut être pas les interdire mais arrêter de les payer par la sécu et d’encourager la société de le faire via des spots publicitaires.
      Ensuite le meilleur moyen de contraception c’est de garder ses "cuisses fermées" surtout lorsqu’on est pas mariée, chose littéralement insurmontable pour la femme moderne apparemment...
      (mais bon on me dira que je suis d’une autre époque, en effet ma machine a remonter le temps est actuellement en panne...)

      L’avortement était au début pour les situations extrêmes :
      — > une grossesse suite a un viol.
      — > risque de mise en danger immédiate de la mère lors de l’accouchement.

      Et surtout pas un moyen de contraception !
      Ensuite on a des identitaires qui se plaignent qu’ils se font remplacer : si déjà ils chercheraient du coté de leurs femmes pour commencer...


    • @ Louve de France

      Les films ? Propagande, propagande... !

      Vous avez bien le droit d’avoir votre propre opinion sur le sujet, mais en me traitant d’intégriste-moralisatrice, vous tombez dans le même piège que tout le monde qui, à court d’arguments, porte un jugement personnel : catho, facho, réac etc.. !

      Souvenez-vous que la tiédeur n’a jamais fait avancer une cause !


    • J’aime beaucoup ce que dit Alain Soral en général. Mais comment concilier une religion d’état telle que le catholicisme et notre éducation post soixante-huitarde avec la liberté de moeurs. Beaucoup de français tiennent encore à cette libération sexuelle, ce qui ne veut pas dire que nous sommes définis que par çà mais cela fait aussi partie de notre vie. En outre, Alain Soral a bien profité de la libération du corps de la femme et de tout ce qui va avec.
      "Pourquoi retirer à d’autres ce dont on a bien profité ?" comme il dit si bien dans la vidéo avec Marion Sigaut.


    • @Louve de France

      « Les avortements existeront meme si ils sont interdits, pouvons nous resister a cela ? Non. Ma conscience Chretienne ne peut pas valider des avortements illegaux avec des aiguilles pour tricoter... Je pense à cette horrible souffrance dans la chair de ces femmes qui choisissaient ces avortements illegaux, avant lorsque c’etait interdit ...Ces pauvres Ames ne reposeront jamais en Paix. »

      Oui, ce genre d’avortement existe même avec une loi sur l’ivg, je confirme malheureusement.
      C’est comme cela, avec des aiguilles à tricoter, que mon épouse a dû, contre son gré, avorter, parce que son compagnon, à l’époque, ne voulait pas de cet enfant à venir.
      Les dégâts psychologiques sont énormes, surtout sans aucune assistance psychiatrique.
      Le plus dangereux : ne rien dire et se taire par peur du "qu’en dira t-on" et de l’entourage familial.

      Ce sont des ravages 20 ans après qu’il faut gérer.
      Pas facile quand vous avez eu trois enfants par la suite : deux filles et un garçon.
      Encore moins facile quand il a fallu que j’explique le comportement de sa mère au quotidien à ma fille aînée, qui devenait une jeune adulte, en réponse à de nombreux questionnements... Elle a fondu en larmes.

      C’est aussi beaucoup de renonciations d’un point de vu personnel : aucune vie intime, envie de divorce...
      Mais je lui ai un jour dis "oui", pour le meilleur, comme pour le pire.
      Alors bien sûr qu’il faut une loi pour des cas de viols et des circonstances exceptionnelles de détresse.

      Pour le reste, toujours aussi magistral Alain Soral.


    • Bonjour a Tous,

      Je voulais particulierement vous remercier Tamata car vous ecrivez un message difficile et personnel. J’apprecie particulierement les forums Francais pour cette generosite et cette implication personnelle. Bien sur que c’est pas une legend les aiguilles a tricoter ( ou autres outils immondes) , il ya pas que la France et les annees 1940 sur cette terre ! Je parlais du monde en general. Les chiffres des femmes qui meurent dans le monde a cause des avortements illegaux sont terrifiants.

      Le report officiel de World Health Organisation dit que en 2003 , 68 000 femmes sont mortes a cause de ces avortements faits dans des maisons clandestines . Avortees par des voyous qui demandent des sommes d’argent tres TRES importantes ( je repete). Ces pauvres femmes dans certains pays payent souvent 6 mois de salaire pour pratiquer un avortement dans des conditions terribles.

      En tant que femme je devine la souffrance dans la chair de ces femmes qui doivent etre dans une extreme misere. Et en tant que Chretienne je ne peux pas valider cette souffrance au nom de la Morale. Je ne peux pas et je ne veux pas voir mourir ces personnes , c’est au dessus de mes moyens psychologiques. Interdire les avortements , c’est valider les avortements illegaux. C’est degueulasse et c’est horrible. Interdire les avortements c’est valider la generalisation de ces pratiques faites par des voyous sur le Black Market mondial. L’argent de ce traffic ( au niveau mondial) est considerable et inacceptable.

      Voici un report interessant sur "Unsafe abortion" qui concerne les pays ou les avortements sont illegaux ou intolere. Malheureusement je dois mettre le lien Anglais car le lien Francais existe pas. Wikipedia Francais est beaucoup plus pauvre que Wikipedia Anglais , il ya probablement un grave probleme de censure en France. C’est visible jusque dans Wikipedia.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Unsafe...


    • Merci Tamata pour ce message touchant.

      Oui, les aiguilles a tricoter c’est pas une legend urbaine et cela existe dans des nombreux pays aujourdhui. Lire le report de Health Organization de 2003, on line. Pas si loin de chez nous il y a encore des drames.


    • @Tamata

      Je remets ici ma réponse qui est parue sous un autre commentaire ci-dessus. Merci pour votre témoignage.

      Vous expliquez très bien le drame de l’avortement et ses conséquences psychologiques même des dizaines d’années plus tard. Que l’avortement ait été pratiqué avec des aiguilles à tricoter ou par aspiration, comme c’est le cas de nos jours, cela ne change rien, la douleur est la même. Et c’est pour cette raison que je me bats depuis des années, pour les femmes, pour qu’on cesse de leur mentir, de leur faire croire que l’avortement est anodin. Et c’est bien ce qui se passe aujourd’hui, il faut que cesse cette banalisation irresponsable ! Il y a deux catégories de femmes : celles pour qui cet acte est une blessure profonde et celles qui l’utilisent comme moyen de contraception. C’est ces dernières qui poussent à la libération totale de l’avortement et qui par là, trompent les premières. Comprenez-vous mon combat ? Je suis une femme et je me bats pour les femmes !

      En Suisse, avant la légalisation de l’avortement en 2002, on pouvait déjà avorter sans problème. Aucune Suisse n’allait à l’étranger pour cela ! Depuis 2002, le nombre d’avortements en Suisse a explosé. Et, par conséquent, il y a de plus en plus de femmes souffrant des séquelles de ces avortements. Alors, plutôt que de leur balancer simplement "qu’elles ont le choix", ce qui, souvent, n’est pas le cas, car elles subissent des pressions de la part de leur conjoint ou de leur famille, il vaudrait mieux aider ces femmes, mettre en place un projet de vie avec cet enfant ou tout simplement prévoir une adoption. Celles qui font ce choix, croyez-moi, (et j’en vois tous les jours dans mon travail) sont bien plus épanouies que celles qui ont avorté !


    • A @Louve de France et @Marie59

      Merci à toutes les deux pour vos messages.
      Oui c’est un vrai drame avec de vraies conséquences psychologiques sur tout l’entourage.

      En cas de viol, il me paraît normal de donner la possibilité à une femme d’avorter, mais il est bien évident qu’il ne doit pas être retenu comme moyen de contraception.
      Et cela est très bien expliqué par Alain Soral dans la vidéo : je veux, je ne veux pas ou je ne veux plus d’enfant !!

      C’est à la fois difficile d’en parler et pourtant simple d’évoquer ce sujet, tellement cet acte aura marqué et ma relation et ma vie de couple, et mon propre questionnement sur mon rôle de père et sur ma vie personnelle, comme quelque chose qui aurai avoir avec la résilience.
      Il aura fallu dépasser ces propres aspirations, ces envies, accepter, autant que faire se peut, l’autre dans sa différence et faire face.

      Ce sont des traumatismes graves qui perdurent encore, comme son impossibilité, à mon épouse, de se débarrasser ou de jeter quoi que ce soit, même les balayures qui restent à côté de la poubelle, ou encore du matériel vieux et cassé bon pour la déchéterie etc etc, refus inconscient de s’occuper de soi, totale perte de confiance, et tant de choses encore.

      Des blessures bien trop graves dans la tête, alors que le visage et le sourire d’un nourrisson sont si beaux.
      Alors oui, ne vaudrait-il pas mieux @Marie59, aider ces femmes à mettre en place un projet de vie avec cet enfant à venir ?

      C’était un petit garçon et il est parti dans les toilettes, c’était il y a vingt six ans environs.
      La vie n’est pas un long fleuve tranquille...


    • Je pense comme vous Tamata.

      Entre :

      - la legalisation totale de l’avortement ( fanatisme)

      Ou :

      - l’interdiction totale de l’avortement ( integrisme)

      Il faut trouver une solution. Interdire totalement ou legaliser totalement est pas la solution.


  • Si vous n’avez pas de carte d’électeur ,tout cela ne servira à rien . N’attendez pas le dernier moment pour allez à la mairie chercher votre carte . Et je vais faire mon parano de service , car un ou deux exemples dans mon entourage , ne peuvent avoir qu’une valeur de témoignage , mais si vous etes " d’apparence musulmane " ( dx sarko ) , il se peut , que par l’intermédiaire des RG constatant un afflux inhabituel de demande de carte d’électeur , que l’on fasse un exés de zéle pour retarder votre demande carte , au motif que vous ne remplissez pas toutes les conditions nécéssaires à l’obtention de celle-ci .


  • Pour ma part , je garde ma préférence en un état laïc, "UN VRAI" ! Les dogmes religieux doivent rester quelques chose de personnel car ils ne sont en rien une garantie en quoi que ce soit et risquent plus de tourner en fanatisme une fois politisés et pris en exemple . Religion ou pas l’homme reste un être humain et des dérives auront toujours lieu . La facilité n’est en rien une solution et les oeillères encore moins à chacun de vivre comme il entend et de respecter son prochain .
    "La mort" a souvent bien plus de valeur que la vie et gare à celui qui se l’accaparera !.

     

    • Une religion d’etat ? le chemin le plus sûr pour les persecutions des minorités religieuses... le retour de l’inquisition...l’histoire l’a prouvé...


    • Nous sommes bien d’accord.
      Au risque de déplaire à V.Peillon, j’affirme que le problème de l’Etat est sa religion judéo-maçonnique.

      Ce qu’il faut au programme de RN, c’est une loi de séparation des loges et des synagogues de l’Etat !


    • Religion d’état , non et il est très simple de sortir de ce côté "mystique" en enlevant tout simplement la symbolique qui peut rendre beaucoup de choses discutables et qui est très cher à certains car souvent plus ou moins libre d’interprétation .
      D’ailleurs c’est l’un des plus gros défauts des manuels religieux dont même le plus grand des croyants n’en suivra jamais tout les préceptes modelant les choses en fonction de son existence .


  • J’ai vraiment du plaisir à regarder cet entretien. Alain est saint d’esprit, répond calmement aux questions et son analyse est comme toujours juste.

    Je suis soralien, fière d’adhérer à ER et en tant que musulman je serai ravi voir le catholicisme s’imposait pleinement en France, car beaucoup de choses changeront : Moins de racisme, moins de mensonge, plus d’honnêteté et de bon sens.

    Car la religion actuelle (talmudo-sioniste et maçonnique) à crée le chaos.

    Nous réussirons !

     

  • Je suis vraiment d’accord avec ce qu’énonce Alain Soral dans cet entretien et sa façon d’envisager la réconciliation nationale. J’ai vraiment apprécié cette mise au point et cette volonté d’éveiller les consciences, y compris sous l’angle de la politique. C’est ce que beaucoup d’entre-nous (français ou aimant la France) ressentons ou tentons de véhiculer au quotidien, sans l’aisance de l’esprit, l’expression et la connaissance qui caractérisent Alain Soral.
    On peut se sentir démuni dans cette capacité et responsabilité, c’est mon cas en public, j ’espère seulement que beaucoup de personnes se sentiront capables d’incarner cette réconciliation nationale par des listes, cette volonté d’union de la paix si j’exprime le sentiment premier que cela me laisse.

    En même temps, je pense aussi à l’échéance de 2017 qui me fait assez peur dans les résultats du scrutin. Si Réconciliation Nationale peut influencer en ce sens, ce serait génial mais, il me semble qu’il ne faut pas perdre de vu que seul le Front National aura le potentiel des votants pour, peut-être, nous sortir en partie de cette "merdasse" UMPS. Même si il est évident que le FN est loin d’être parfait.
    A ce sujet j’éprouve la même crainte que Alain Soral, ce qui serait contradictoire pour un parti patriote, sur le manque de clarté ou de discernement du FN qui peut amener à stigmatiser encore davantage une partie de la population française.


  • Depuis que le Fils de Dieu a vécu, qu’Il est mort, et qu’Il a été ressuscité, un vaste mensonge a commencé en mettant le nom du Christ sur toutes sortes de philosophies païennes, idolâtres et perverties inventées par les hommes !
    Aussi choquant que cela puisse paraître, le fait que de nombreuses Eglises, doctrines, idées et pratiques humaines soient appelées « chrétiennes » ne prouve absolument rien !
    En conséquence, la confusion est totale. Certains disent : « j’ai le sentiment de devoir agir comme ceci », ou « c’est la façon dont je vois cela » ! La façon dont « nous voyons cela », présente probablement quelque intérêt au cours d’une conversation autour d’une tasse de thé, mais pour les matières vraiment importantes, ce qui compte, c’est la façon dont Dieu voit les choses.
    Jésus-Christ a dit : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité » (Matthieu 7 :21-23).


  • C’est beau Alain ce que tu dégages.
    Bien sûr, ya encore du boulot mais ta cartographie du système dans lequel nous surnageons est une pure synthèse.
    Tu es parfait, continues à nous élever.
    Le rétablissement d’une saine société sera le fruit de tes analyses.

     

    • A. Soral en enfant de coeur !!! Lol !
      On voit bien qu’il finasse pour qu’on ne lui mette pas un mauvais point...
      Mais le fond est juste même si souvent je suis en colère pour la forme...
      Il se justifie même sur son langage, ce qui ne m’a pas convaincue car les jeunes
      des banlieues n’ont pas besoin de se sentir appuyés dans leurs dérives par un sénior.
      Puisque A. Soral fait souvent allusion au Christ, Celui-ci n’a t-il pas dit :
      "QUE TA PAROLE SOIT OUI OU NON, TOUT LE RESTE VIENT DU MALIN ! "


  • Je pense que tout le monde est d’accord pour dire que l’Eglise Catholique romaine depuis Vatican II est clairement apostate.

    Cependant, ne comprenez vous pas que L’apostasie a commencé bien avant cela ?
    Certains pourraient penser que ce n’est pas cohérent. Si l’Eglise Catholique est Babylone la grande protituée, alors pourquoi a-t-elle été persécutée par les Révolutionnaires et attaquée par les franc-maçons laics ?
    Réponse dans Apocalypse 17, versets 16 et 17 :
    "Les 10 cornes que tu as vues, ainsi que la Bête [le nouvel ordre mondial et ses 10 bio régions ?], prendront en haine la Prostituée [Rome], ils la dépouilleront, la mettront même à nu, mangeront ses chairs et la consumeront par le feu. Car Dieu leur a mis au coeur d’exécuter un même dessein et de donner leur royauté à la Bête, jusqu’à ce que soient accomplies les paroles de Dieu"

    L’Eglise catholique romaine a interdit au peuple de lire les Ecritures (jusqu’à l’apparition de l’imprimerie). Elle a conservé le latin, parce que c’est sacré. Pensez vous vraiment qu’un langage d’homme soit sacré devant Dieu ? Si les 1eres Bibles étaient en Grec et en Latin, c’est parce que c’étaient les langues vivantes de l’époque...

    Il n’y a qu’une Eglise, celle de Jésus Christ, et elle est un corps spirituel, elle ne se trouve pas entre 4 murs de votre Eglise de quartier.
    Le but de la véritable Eglise est de nous emmener vers le Royaume de Dieu, pas d’instaurer son pouvoir sur Terre avec la vassalité de quelconques monarques.

    "Et la femme que tu as vue [en parlant de la Prostituée], c’est la grande ville [Rome] qui exerce la royauté sur les rois de la Terre" Apocalypse 17,18

    Certains parmi vous voudrait qu’on remplisse à nouveau les Eglises ?
    Ne savez-vous pas qu’un Ange dans Apocalypse 18,21-24 annonce que les Eglises de la grande Babylone seront désertées avant sa ruine ?

    "SORTEZ DE CHEZ ELLE, Ô MON PEUPLE, DE PEUR D’AVOIR PART A SES PECHES ET DE RECEVOIR SES FLEAUX." Apocalypse 18,4

    Que celui qui a des yeux lise et comprenne

     

    • tu donnes ton interprétation d’un extrait de l’apocalypse, il y en au eu bien d’autres au fil des époques, notamment sur l’identité de la célèbre prostituée. Différentes villes, Byzance notamment, ont pu être accusées. Plus récemment, Londres ou New York auraient pu briguer la palme
      Pour ma part, je trouve que la lecture actuelle marche mieux avec Jerusalem qu’avec Rome, car enfin "la grande ville qui exerce la royauté sur les rois de la Terre", c’est Rome ? vous rigolez ? l’a-t-elle d’ailleurs jamais été depuis que l’Empire Romain est tombé ? En réalité la plupart des papes n’ont jamais eu grand pouvoir sur les monarques européens. C’était plutôt l’inverse. A la rigueur, ce qui liait parfois les rois, c’était certaines lois religieuses et morales qu’ils n’auraient pu enfreindre directement sous les yeux du peuple sans grand risque de le révolter. Alors certes, en théorie, et selon la théologie, l’Eglise Romaine est au-dessus des Rois de la terre... Mais enfin, si Jérusalem devient réellement capitale du monde, ce qui pour elle paraît une possibilité au contraire de Rome, on aura bien du mal à continuer de voir en Rome la fameuse prostituée

      Quant aux églises vides, c’est arrivé des centaines de fois dans l’histoire de la chrétienté. C’est pour ça que le texte de l’apocalypse est éternellement actualisable. Il ne fait que dénoncer une menace récurrente. Mais il est toujours possible aux chrétiens de repousser l’échéance et d’obtenir un sursis en provoquant un renouveau de la foi.


  • Je suis musulman (pratiquant) maghrébin (de souche) et je me suis toujours fait cette réflexion ! La France comme la Belgique et autres pays européens doivent redevenir chrétiens ! c’est la seule solution pour les sauver des massacres sociaux et moraux de la laïcité et de les protéger de la franc-maçonnerie ! Vive la France Chrétienne !

     

    • Bonjour à tous,
      Bon ça commence à devenir chaud tous ces commentaires.La religion est de la sphère interne à chaque personne,cela fait 200 ans que nous avons acquis cette liberté,seule la laïcité est capable de contrer les sectaires comme la politique israélienne sinon vous ne donnerez que du blé à moudre à vos ennemis.La liberté chèrement acquise par les lettrés et non par les ignorants et les dogmatiques va se dissoudre comme le veut l’élite mondiale,ne tombez pas dans le piège de vos adversaires !Résistez,que diable en étant libre devant vos dieux et vos maîtres !


    • Oui c’est ça Bonnot, plus de lacité, plus de république, plus d’europe ! Toujours le même refrain... La nature a horreur du vide. Sans religion officielle, c’est une autre qui s’impose, en douce. Au delà même de la franc-maçonnerie c’est la religion juive qui s’est imposée dans nos sociétés (ou judéo-protestante). Cela ne se réduit pas à un lobby communautaire, ou à une oligarchie, mais intervient jusque dans le fonctionnement des institutions de plus en plus bureaucratiques (véritables sanhédrins de textes et de normes) et enfin surtout, dans la pensée des gens. Si je prends n’importe quel type "normal" d’aujourd’hui et que je le téléporte 300 ans en arrière, ces nouveaux "contemporains" finiront inévitablement par le traiter de juif., car tout dans sa conception morale, politique, économique découle du judaïsme, c’est à dire d’un rapport à la lettre et au nombre très spécial, d’une légitimation d’un tas de chose (usure, libéralisme, publicité, le tout marchandable du moment que c’est rationalisable, police de la parole, glorification de l’intelligence abstraite, mépris du travail manuel, éloge de la ruse, croyance au concept de "l’homme" plus qu’en celui du français, du chrétien, du musulman, croyance en le "débat" plus qu’en l’épée, croyance en une forme de messianisme d’ordre juridique et technique (droits de l’homme, antiracisme...), rationalisation des choix de vie à l’extrême jusqu’à l’impersonnel, recours systématique au pénal, à la victimisation, avidité sans borne même chez les "petites gens", absence du sentiment d’honneur, etc.). Bien sûr je dresse le portrait d’un "type", mais la "judéisation" des masses est un fait.

      Cela n’aurait pas pu être autrement. Un état sans religion est un état mort ou ouvertement décadent. Ce n’est pas qu’une question de morale, c’est à un stade bien plus élevé que se situe le problème. Il faut être un peu mystique pour le comprendre. Si l’on ne fixe pas une religion d’Etat, un culte, un dévouement "officiel", il est inutile d’espérer conduire quoi que ce soit, c’est la chienlit. Il faut un mysticisme pour qu’une cohérence, une pérennité, et une transcendance s’opère. C’est cela qui fait que les juifs sont vainqueurs aujourd’hui. Ils ne renoncent pas à leur mysticisme. Quand les chrétiens étaient encore chrétiens, les juifs n’avaient pas autant d’ouvertures qu’aujourd’hui. Le logiciel "français/chrétien" savait discerner sans état d’âme là où il fallait opérer pour freiner le mal...


  • Le Boss est divorcé, donc libre, hummm, attention ! femelle(s) malveillante(s) et/ou en chaleur s’abstenir ! Trêve de digression, revenons aux choses plus sérieuses pour dire que le Boss a de quoi faire pâlir de jalousie ses adversaires politiques, eux qui n’ont plus qu’une mince base populaire (qui ne tient qu’à un fil pas assez solide) mais tiennent malgré tout les rênes du pouvoir par la force et le mensonge, alors que le Boss, lui, a une base populaire de plus en plus solide (malgré les coups bas) n’a pas besoin ni de force ni d’artifices mais maîtrise la dialectique ainsi que le bon sens qui le rendent populaire et compréhensible par tous... bref, le peuple (qui n’est pas con) sait reconnaître le Vrai du Faux, la Vérité au Mensonge... et c’est pas Zemmour qui dira le contraire puisqu’il a, lui, le droit (privilège ?) de dire souvent la même chose (c’est-à-dire en copie) que le Boss dans les merdias mainstream.
    Quant à “refaire du catholicisme la religion d’État en France” ben, je ne vois pas ça d’un bon œil, à mon avis ça risque de créer de nouveaux problèmes, d’être un boulet (l’État “juif” d’Israël n’est pas un exemple à suivre... non !) au lieu d’unir tous les citoyens français quelle que soit leur religion cela risque de les séparer. Mais c’est une proposition à débattre...
    Merci Alain !
    A quand l’ouverture des inscriptions au parti Réconciliation nationale ?
    Vive la France !

     

    • "refaire du catholicisme la religion d’État en France"
      Il y a une autre façon de comprendre ce souhait .Lorsque les politiques sont en campagne pour un poste qui pourrait influencer le confort d’une certaine communauté ,Pourquoi donc vont-il faire un tour en israel ,ou au dinner du crif ? par ce qu’il y a des juifs en France ? Il y a a peu près 10 fois plus de Français d’origine Algérienne , pour ne vont t-il pas en Algérie faire un tour ?
      C’est dans ce sens là que je comprend la chose ,mais comme dirait le hamster de France 5 , je dois avoir un cerveau malade .


  • Moi je suis attaché aux racines et valeurs chrétiennes, mais comme de plus en plus de personnes je n’ai pas la foi, je pense que l’homme a inventé Dieu.

     

    • Pareil, je ne renie pas mes racines, donc ma culture catholique.
      Cela dit je sais pertinemment que le plus grand complot de l’humanité est d’asservir les hommes à l’aide d’une mystification : le monothéisme.


    • Pareil. En tout cas "Dieu" tel qu’on le présente dans les livres. Et je pense que l’on peut revenir vers certaines valeurs et cultures sans en faire une "religion d’état", sinon cela va être dur de réconcilier pas mal de monde.


    • Je crois que Dieu nous abandonne. Donc je crois dans son existence mais je ne comprends pas pourquoi il nous abandonne, et pourquoi il donne la victoire a une certaine communaute qui gouverne la planete ? Pourquoi il est pas bon avec nous ? Et pourquoi il est bon avec eux ? Ces assassins qui font et defont le monde...


    • "L’homme n’a fait qu’inventer Dieu pour vivre sans se tuer..." (Dostoïevski).
      Mais, ce faisant, l’homme ignorait qu’il créait là toutes les formes possibles de conflit. (Moi).


    • « Endure ! Ton endurance [ne viendra] qu’avec (l’aide) d’Allah. Ne t’afflige pas pour eux. Et ne sois pas angoissé à cause de leurs complots. » (Coran 16/127)

      • « … et supporte patiemment la décision de ton Seigneur. Car en vérité, tu es sous Nos yeux. Et célèbre la gloire de ton Seigneur quand tu te lèves… » (Coran 52/48)

      Deuxièmement : Interdire les actes opposés à la patience ; Allah Le Tout-Puissant dit (sens des versets) :

      • « Endure (Muhammad) donc, comme ont enduré le messager doués de fermeté ; et ne te montre pas trop pressé de les voir subir [leur châtiment]… » (Coran 46 /35)

      • « Ne vous laissez pas battre, ne vous affligez pas alors que vous êtes les supérieurs, si vous êtes de vrais croyants. » (Coran 3/139)

      • « Endure avec patience la sentence de ton Seigneur, et ne soit pas comme l’homme au Poisson (Jonas) qui appela (Allah) dans sa grande angoisse. » (Coran 68/48)

      D’une manière générale, chaque chose interdite vient à l’encontre de la patience qui est un acte commandé.

      Troisièmement : Le succès est le résultat de la patience ; Allah Le Tout-Puissant dit (sens du verset) : « Ô les croyants ! Soyez endurants. Incitez-vous à l’endurance. Luttez constamment (contre l’ennemi) et craignez Allah, afin que vous réussissiez ! » (Coran 3/200].
      Dans le verset, le succès a été conditionné par les actes mentionnés.

      Quatrièmement : Allah Le Tout-Puissant dit (sens du verset) : « Dis : “Ô Mes serviteurs qui avez cru ! Craignez votre Seigneur”. Ceux qui ici-bas font le bien, auront une bonne [récompense]. La terre d’Allah est vaste et les endurants auront leur pleine récompense sans compter. » (Coran 39/10)

      Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « … les endurants auront leur pleine récompense sans compter. » Elle est comme une eau qui coule à grands flots. » Pour ce qui est du jeûne, le Prophète (saw) a dit : « Toutes les bonnes œuvres du fils d’Adam sont démultipliées du simple au centuple, jusqu’à sept cents fois, dit Allah — Exalté soit-Il —, sauf le jeûne, qui M’appartient et J’en octroie la rétribution » (Boukhari)


    • Allah Le Tout-Puissant a fait de la patience et de la crainte d’Allah un excellent moyen de protection contre la ruse et les complots des ennemis. Ils sont le plus grand de tous les refuges. Allah Le Tout-Puissant dit (sens du verset) : « Qu’un bien vous touche, ils s’en affligent. Qu’un mal vous atteigne, ils s’en réjouissent. Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous causera aucun mal. Allah connaît parfaitement tout ce qu’ils font. » (Coran 3/120)


    • Dieu n’abandonne pas, il met à l’épreuve.

      Si vous n’arrivez pas à vous convaincre que Dieu est là, il n’y a pas un grand effort à faire pour sentir la présence du diable ici-bas, lui est dans la place y’a pas de doute !...à partir de là faites votre cheminement.


    • Dieu n’est ni le Père Noel, ni le dieu d’un monde destiné aux bisounours.
      C’est comme cela que je ressens intimement les choses.
      C’est une erreur courante de juger les choses sur une période de temps trop courte ou sur l’instantané du moment.
      Si Dieu existe, l’âme immortelle existe donc aussi, il faut alors projeter le pourquoi et le comment des choses sur une échelle de temps démultipliée.
      Notre âme aura forcément des séquences d’incarnation dans des périodes historiques plus éprouvantes afin qu’elle puisse avoir des choix plus ardus à faire pour qu’elle puisse se forger par le libre arbitre contre le sens commun de l’époque, fut il extrêmement négatif spirituellement comme aujourd’hui.

      Ce libre arbitre commence par le choix de nos parents, de notre lieu d’incarnation, et de notre chemin de vie pour définir un cadre de perspective d’évolution.
      Au sein de ce cadre intervient alors la seconde phase du libre arbitre qui est la manière dont nous faisons face aux épreuves et aux tentations que nous nous sommes nous mêmes programmées individuellement et collectivement avant de naître.
      Une âme est comme un fer, elle doit être chauffée et martelée par des épreuves pour être purifiée et façonnée.

      C’est ce qui, à mon avis, explique le coté souvent doloriste de la religion chrétienne, non pas par un coté sado-maso mais par la nécessité de s’éprouver, sachant que les épreuves sont toujours douloureuses.
      Dieu veille sur les âmes, pas sur les corps.
      Ceux ci ne sont que des vaisseaux de chair et ne déterminent pas notre être.
      Dieu n’est pas un père qui protège ses enfants de toutes difficultés pour en faire des inaptes à progresser de façon autonome.

      L’incompréhension des gens vis à vis du divin vient souvent du fait qu’ils se considèrent comme une valeur étalon à laquelle ils confrontent leur idée du divin (Moi je ferai comme ça, alors pourquoi Dieu ne fait il pas comme je ferai ?) alors que la seule vraie valeur étalon, c’est le divin, et que c’est donc à chacun de s’y confronter pour s’y comparer.
      Cette incompréhension est alors la résultante d’une perspective faussée par un ego qui recentre tout par rapport à lui même (c’est pourquoi il est appelé ego), comme s’il était le détenteur de la règle ultime, alors que le monde n’est qu’une forge dans laquelle nous sommes travaillés par nous mêmes sur un programme consenti par nous même et élaboré avec notre concours.

      En ce sens, l’injustice des épreuves, aussi cruelles soient elles, est illusion.


    • La foi est un concept totalement incompris, tout comme le concept de "Dieu" que je peux expliquer aussi.


  • Bonjour,

    je suis Chretienne mais je ne suis pas Catholique et je voudrais poser une question parce que je suis abasourdie de tout ce que je lis sur Vatican....Les positions de Vatican sont un peu contradictoires pour moi et je voulais savoir comment les Catholiques vivent cette contradiction. Le Catholicisme a vraiment besoin de Vatican ? Peut il exister sans Vatican ? Peut il exister dans la dissidence ? Et comment ? Puisque il faut aller a l’Eglise...Avez vous le pouvoir de creer vos propres Eglises ( comme c’est le cas en Angleterre par exemple).

     

    • Bonjour

      Ouvre ta Bible et lis Apocalypse, chapitres 17 et 18.

      Dieu a tout fait écrire noir sur blanc, tu sauras ce qu’il pense du Vatican, de Rome, de l’Eglise catholique.

      Cordialement


    • Je te recommande le livre " De la considération" de St Bernard de Clairevaux, écrit en 1148. Ce livre te permettra de comprendre que ton "problème" existait déjà a cette époque et que la position du Vatican était tout aussi instable.
      Nous avons encore la chance d’avoir en France quelques messes traditionnelles en latin, pour l’Angleterre je ne saurai te dire où aller.


    • Bonjour Louve de France,

      Plus prosaïquement, je te dirais qu’un vrai (un vrai de vrai, pratiquant sa foi, allant à l’église) a pour devoir de se plier aux décisions prises en Concile de l’Église, et donc Vatican II (terminé en 1962) fait officiellement "loi" pour toutes les églises catholiques du monde.

      Dans la réalité, bien peu de catholiques, sauf les plus vieux et les plus intéressés à leur religion, et qui vont à la messe, pourront te parler de la différence entre le concile de Vatican II et le looong concile de Trente (1548-1563), qui fixa bien des règles pour les catholiques pendant plusieurs siècles.

      Vatican II a libéralisé l’Église, comme tu sembles le savoir : abandon du latin au profit de la langue nationale, le prêtre est tourné face aux fidèles pendant l’eucharistie (avant, il regardait vers le Levant, vers Jérusalem tombeau du Christ et, donc, leur tournait le dos, etc.).
      Il a suscité de notables résistances, qui perdurent de nos jours auprès d’une minorité de catholiques, qui ne se reconnaissent pas de Vatican II.
      Le débat reste ouvert, en ce sens.

      Étant né après 1962, dans une famille non-pratiquante, je ne peux comparer.
      Mais voilà, ce que je peux dire.


    • Merci pour vos sources. Mais je voulais savoir si c’etait possible de faire une sorte de Catholicisme dissident. Y t’il une possibilite juridique, theologique legale ?

      Dissident par rapport au Vatican je veux dire


    • Le probleme ne vient pas du vatican, mais des articles mensongers dont le but est de salir le catholicisme.


    • Merci beaucoup Enfant de Choeur pour ces mots constructives. Lorsque je visitais la France j’etais heureuse de voir les Eglises de France emplies de fideles. Tout le monde sur ce site dit que les Eglises sont vides en France. C’est pas vrai, c’est un mensonge et un mepris pour le peuple de France. J’etais a Saint Martin de Tours et c’etait tres beau. C’est une beaute terrible et fulgurante que je ne connais pas dans ma religion ( je suis Protestante). Mais c’est vrai que je suis effrayee par Vatican 2 et je pense que cela doit difficile pour les Catholiques de vivre cette contradiction.


    • (1/2) Pour ma part, ce que dis le Vatican donc le Pape n’a aucun effet sur ma foi puisque j’ai gardé la doctrine d’avant Vatican 2, c’est à dire d’avant 1962.
      La foi Catholique ne doit pas changer mais s’aiguiser, ce qui n’est pas l’objet de Vatican 2 dont l’objet était de détruire le Catholicisme.

      L’Eglise est un ensemble et le Vatican fait partie de cette ensemble. Jésus est présent dans la Chrétienneté : Jésus a été trahis, Jésus a été humilié, Jésus a été torturé, Jésus est mort, Jésus a été ensevelis, Jésus a été ressucité.
      Question : à l’époque, aurais-tu abandonnée Jésus ? Aurais-tu fait partis des personnes qui l’aurait considéré comme le "faux messi" ?

      Le Vatican a été infiltré au fil des siècles par les Francs Maçons (donc par les juifs puisque les Maçons pratique la Cabale juive), afin d’atteindre le contrôle du Pape mais la foi Catholique demeure en chacun d’entre nous, elle ne mourra jamais et elle ressuscitera, comme Jésus, puisque c’est son oeuvre et ce qui auront permis la destruction intérieur comme extérieur seront jugé en conséquence.

      Si tu vas dans une Eglise conciliaire, alors, tu auras une foi moderniste, progressiste, une foi protestantisé mais si tu vas dans une Eglise Traditionnaliste, prônant la foi d’avant 1962, alors tu peux te considérer comme un dissident puisque nous refuseront catégoriquement le Noachisme qui viendra progressivement chez les Conciliaire (puisque progressiste !).
      Il y a l’Eglise et la Contre Eglise qui éclipse l’Eglise. On était prévenu par exemple lire Delassus la conjuration anti-chrétienne ou encore par la très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu.


    • (2/2) Et si tu as aucune Eglise Traditionnaliste à côté de chez toi alors, il te reste, la "vraie" doctrine Catholique (par exemple celle de Saint Pie X qui était contre le Modernisme), la Bible (du Chanoine Crampon ou La Vulgate par exemple), le Chapelet (comme nous la conseillé la Très Sainte Vierge Marie) et rien ne t’empêche de faire grandir ta foi pendant tes vacances (les monastères Traditionalistes sont accessibles à tous).

      Le plus dangereux est de ne pas avoir la foi Catholique : un protestant par exemple est un pion servant à détruire le Catholicisme de l’extérieur, il a le même rôle que la Franc Maçonnerie finalement (lire Delassus pour mieux comprendre).

      D’ailleurs, leurs organisations sont identiques à celle des Franc Maçons. Si tu regardes bien, ils sont affiliés à des structures au niveau National, Européen et International. Ces structures discutent lors de réunion Européenne ou International par exemple ou sont présent autour d’eux les Francs Maçons (Grand Orient, Bnai Brith ect). Contrairement à ce que l’on pense, les protestants ne sont pas indépendants, ils ont des pions servant l’oligarchie qui se sont placés à l’intérieur de leurs structures afin de façonner leurs propre idéologie religieuse.

      Recréer une Eglise n’a pas de sens. Demeurer dans une Eglise et resté Catholique Traditionaliste, cela à du sens. En France, il y a des endroits ou les Eglises sont quasiment vides, les remplir est un acte de résistance. La Tradition Chrétienne et la perpétuation de cette dernière a dû sens. Garder le Dieu Trinitaire est un acte de résistance puisque leur objectif est d’abattre cette Trinité (pour le Noachisme). Se rassembler et prévenir les siens et les autres, cela a dû sens.


    • @Louve De France... Historiquement parlant, Il ne fait pas que Tu oublis que nous parlons de la religion catholique ROMAINE... Les chretiens d orient ne suivent pas le dogme du Vatican meme Si affilié, Si Rome s’est imposed legitimement cela fut sous l empire domain qui "affirme" que Pierre precha jusqu en actuelle italie suivant le message du Christ. D OU la basilique saint Pierre ou ilnes censer etre innumé.... Etant l appotre qui apporta le message le plus loin soit disant, le siege du christianisme y fut implanté.

      L’ennuie est que la transition du polytheisme de l empire romain après sa convertion au Christianisme impliquait pour le controle de l empire toujours existant imposait une emprise supra naturel : Alors je me demands Si Pierre est allé Si loin ou pas ? Par contre Paul a preché jusquen inde , les rites sont differents et le Vatican mis bien du temps a les reconnaitre.


  • Heureux de l’entendre dire. Aucune religion ne pourra remplacer le catholicisme (même culturel) sans détruire la France à tout jamais.


  • L’Autel et le Trône ? Pas d’accord.
    La France un hôtel ? Pas d’accord


  • Merci beaucoup Alain Soral d’avoir accepté l’interview de media press info qui est un très bon site.
    Je suis entièrement d’accord avec toi Alain : "Il faut refaire du catholicisme la religion d’État en France".

    Si on est contre la Franc Maçonnerie, si on aime la France, si on est contre la destruction des Nations, on se doit d’accepter que la religion en France soit le Catholicisme (traditionaliste) : religion universelle, religion de respect, religion de valeurs.

    Je tiens à préciser à nos amis musulmans que le retour du Catholicisme en France ne veut pas dire combattre ces derniers. Au delà du fait que l’on a un combat commun, je pense qu’un bon musulman respectera d’avantage un Chrétien Catholique (et vice versa) plutôt qu’un laïc pouvant amener éventuellement/malheureusement : violence, débauche ect ect.

    Merci également à Alain Soral, à l’équipe d’ER et de KKulture d’avoir permis la vente du nouveau testament du chanoine Crampon. Je le conseil à qui veut découvrir la religion Catholique.

    Enfin, je tiens à conseiller, que dis-je, à obliger et je pèse mes mots, la lecture d’Henri Delassus "La Conjuration antichrétienne"  : ce livre est une bombe, il y a tout ce qu’il faut savoir dans ce livre !
    Pas mal également la combinaison avec Léon de Poncins "Les juifs et le Concile Vatican II" : cela permet de clarifier des tas de choses sur la situation du Catholicisme actuellement.

    Alain, tu as tout mon respect, continue ton combat.

     

    • @Klimkar : ne vous inquiétez surtout pas sur la position des musulmans pratiquants ou culturels , ceux qui vivent en France ou dans leurs pays , concernant le catholicisme et les catholiques ... sans exagérer nous pouvons vous affirmer que dans leur grande majorité ils préfèrent une France catholique et une Europe chrétienne et détestent l’usurpation qui est faite à l’identité et la souveraineté de ces peuples au nom de toutes ces impostures cosmopolites qui travaillent à leur désastre ...Une France catholique , très catholique ? nous n’attendons que ça !!! Nous sommes musulmans mais nous savons nos dérives et surtout celle du judaïsme sioniste , peut-être le christianisme pourrait apporter un peu de paix et de concorde dans notre monde


    • A "amar rabah" :
      Merci beaucoup pour ton message, cela confirme ce que je ressens sur le terrain quand je rencontre des vrais musulmans. Heureusement pour moi que j’ai eu l’occasion, à de nombreuses fois, de rencontrer des musulmans sérieux, loin des clichés développés par les médias. Ton message est très important. Le projet des sionnards ne date pas d’hier, il faut s’unir un maximum et comprendre l’enjeu : c’est capital.


  • Quelque chose m’a échappé... Quelqu’un pourrait-il m’éclairer sur la faute politique du Pape lié au racisme ?


  • Sur pas mal de choses les liens logiques sont faits même si je ne m’y retrouve pas toujours.
    Certaines choses me paraissent pourtant assez fort de café (fortes de café ?). Je trouve ça assez malvenu de rapprocher un instructeur de boxe avec un instituteur. Le gamin n’a aucun intérêt, ni physique, ni en terme de statut social à manquer de respect à son instructeur. Tout ce qu’il peut escompter c’est une déconvenue et le mépris de ses camarades. De plus, il vient(a priori) de manière volontaire, ce qui n’est pas le cas de l’École. Par ailleurs, un instituteur applique des programmes, c’est un fonctionnaire, les modalités changent mais il applique, comme un policier, leur marge est limitée. Dire que tous les enseignants sont tous des crétins me paraît aussi méprisant et ignorant que ceux qui colportent l’idée que Soral est un crétin obnubilé et sans arguments. Je pense que le non-respect est aussi une résultante de tout un bagage culturel et éducatif (parents et toutes sortes de relations, infos, télé,bouquins....) et si je suis la logique de soral sur ce coup, ben en gros l’instit’ l’a bien mérité, c’est un peu simpliste. Certains prennent dans la gueule et ils ont peut être pas les épaules pour, mais les accabler n’est pas responsable, de même que certains ont pu traumatiser des gamins et ne jamais avoir à en faire les frais. J’ai vraiment en horreur l’Education nationale et j’ai fait pas mal de conneries à l’Ecole mais je serais malhonnête d’en tenir rigueur à mes seuls professeurs, alors que je suis quelqu’un ayant fonctionné énormément à "l’affectif" pour ce qui est des études.
    Je divague un peu et je dois y aller donc tous mes propos ne sont pas cohérents mais certains raccourcis me choquent un peu.
    Je n’ai pas non plus besoin qu’une Eglise (quelle qu’elle soit du moment qu’elle est instituée) s’érige en loi pour mettre de la spiritualité dans ma vie.

     

    • "Dire que tous les enseignants sont tous des crétins me paraît aussi méprisant et ignorant que ceux qui colportent l’idée que Soral est un crétin obnubilé et sans arguments."

      Si tu enlèves de tous les enseignants,ceux qui lui écrivent et qui "passent à la réaction",qui se reconnaîtrons et dès lors,sont assez intelligents pour ne pas se sentir stigmatisés,ne reste plus que ceux "qui ne sont pas respectables",soit "malgré eux,à cause du programme qu’on leur inflige",soit par complicité.
      Je ne sais pas si c’est plus clair pour toi,en tout cas c’est comme ça que je l’ai compris ;mais faut dire que j’aime le style du "punk savoyard",et en plus je n’écoute pas les ragots ;)

      "Le gamin n’a aucun intérêt, ni physique, ni en terme de statut social à manquer de respect à son instructeur. Tout ce qu’il peut escompter c’est une déconvenue "
      Là je me dis qu’il vaut mieux pas manquer de respect à son instructeur de tir à l’arc...

      Instructeur ou instituteur n’ont-ils pas en commun une certaine vertu pédagogique ?


  • Du très haut niveau comme d’habitude, j’ai beaucoup apprécié cet entretien. Merci M.Soral, courage à vous et à Dieudo pour cette entreprise intelligente qui ne pourra qu’être salvatrice !


  • c’est juste EPOUSTOUFLANT ! bravo maestro alain ! c’est sur je voterai pour la reconciliation nationale ! y’a pas d’autre alternative ! point barre ! maintenant , d’un autre coté , c’est quand meme con ce qui arrive avec salim laibi ,farida belghoul ,laurent louis etc ..joe le corbeau mais lui ne dit rien .... y’a quand meme de la douleur la derriere , peu importe les histoires personnelles qui ne me regarde pas , mais quand meme , qu’est ce qui vous a pris ? en tout cas , pour ma part , je continue de suivre alain soral ,et je garde ma sympathie pour les autres que je continue d’apprecier ! mais franchement , vos histoires !!! pffff ! j’espere a une RECONCILIATION !


  • Merci pour le relais de cette vidéo. Alain Soral est toujours en forme et son cerveau turbine à 800 à l’heure ! ;)

    Je suis entièrement d’accord avec ce qu’il dit. Pour le programme politique, j’ai mes idées. :)



  • Le 2 décembre à 17:50 par Eric
    Alain Soral : "Il faut refaire du catholicisme la religion d’État en (...)
    C’est une blague ou du trollage ? :-)



    Pas du tout. Je suis très interessé de savoir, quand l’Allemagne c’est montrée hostile envers la France ?

    Pour être plus precis, quand elle lui a fait la guerre ou quand elle a voulu la mettre sous pression comme l’ont fait Mitterrand et Attali, quand ils ont forcé l’Allemagne d’accepter la création de’ l’Euro et renoncer au Deutschmark, le seul succès allemand depuis 1945 ?

    Un seul exemple sera le bienvenu !

    Je cherche depuis des années et je n’en ai pas trouvé un.

     

    • Guerre de 1914-1918.

      Guerre de 1870, méconnue mais ô combien importante.

      Mais surtout, fondatrice pour longtemps d’un partage des pouvoirs européen : la guerre de 30 ans, 1618-1648.
      C’est une matrice essentielle à connaître.

      Après, je te passe tous les conflits médiévaux entre le Royaume de France et le Saint-Empire Romain Germanique, mais il est bon de ne pas ignorer que les deux entités commencent à s’opposer dès après le partage convenu entre les petits-fils de Charlemagne lors du traité de Verdun en 843.

      Je pense que wikipédia te donnera pas mal d’éléments de base, sans que ça te dispense de creuser dans des bouquins.


  • Faire du Catholicisme la Religion d’Etat en France est une position legitime et historique pour le peuple de France. Et pourquoi pas le retour du Roi ? Je crois que la France est privee de sa substance sans sa Monarchie. C’est une puissante conviction

     

    • "Ne crois rien parce qu’on t’aura montré le témoignage écrit de quelque sage ancien. Ne crois rien sur l’autorité des maîtres ou des prêtres. Mais ce qui s’accordera avec ton expérience et après une étude approfondie satisfera ta raison et tendra vers ton bien, cela tu pourras l’accepter comme vrai et y conformer ta vie." Bouddha
      Ecouter son coeur et son instinct, avoir une ouverture spirituelle. Après le reste, c’est du blabla


    • Parce qu’un pouvoir sain dans une société saine est un pouvoir révocable (sous entendu par le peuple, car aujourd’hui il l’est mais par la banque, qui se trouve donc être en l’État un pouvoir irrévocable).


    • @Nono

      En résumé, fais selon ta conscience, ne crois que ce que tu vois, etc.

      Je comprends un peu mieux cette mode du bouddhisme dans la société occidentale dégénérée


  • Heureux de vous revoir. Que de boue ces derniers temps ! Les rounds se suivent et ne se ressemblent pas. Courage et vaillance.

     

  • Quelles sont les frontières de la confession ?

     

    • le dogme, l’idéologie, la doctrine !
      c’est quand la confession devient un sacerdoce que çà devient chiant et qu’elle n’est plus emprunte du réel !


    • Se confesser, c’est se remettre de manière objective devant ses propres fautes, celles qui nuisent au prochain, et celles qui nuisent à notre âme. Les prêtres sont habilités par le Seigneur à remettre ces fautes en Son nom, c’est une prérogative qu’Il a transmis à Pierre : "tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise.....tout ce que vous remettrez sur cette terre sera remis dans le ciel..." Les fautes sont rachetées au prix fort : c’est le Sacrifice du Christ qui répare le déséquilibre commis.
      C’est à dire que les prêtres ont le pouvoir donné par Jésus Lui-même de remettre "les compteurs à zéro".
      Mais, il ne s’agit pas de bêtement édicter nos fautes durant la confession pour être débarassé, ce qui serait trop facile. En effet, le prêtre ne procède à l’Absolution, uniquement si vous les avez réparées. Les protestants qui disent qu’on est dans la facilité se trompent et montrent par là qu’ils n’ont jamais mis les pieds dans un confessionnal.
      Par exemple, si on a volé, on est obligé de restituer, si on a menti, il faut rétablir la vérité, si on a trompé, il faut immédiatement stopper, et faire tout un procéssus de pardon auprès du conjoint, etc...
      Bien sûr, la confession procède d’un élan d’amour envers Dieu, et ne peut en aucun cas être un acte de pression extérieure. Jamais aucun prêtre ne rentrera par effraction dans notre âme pour aller rechercher les fautes. C’est nous qui savons ce que nous avons fait. Le prêtre permet alors l’Absolution (l’âme est réellement lavée du péché), une pénitence de réparation, et des conseils. Par exemple, si nous nous mettons en colère trop facilement, que nous sommes dans l’exaspération permanente face à l’entourage, le prêtre peut nous conseiller de nous reposer calmement, et de supprimer les causes d’inquiétudes dont nous n’avons pas conscience, et qui perturbent le comportement.
      La Confession est donc un sacrement qui nous permet de cheminer vers la sainteté, en rejetant progressivement ce qui fait de nous un être mauvais, avec l’assurance que les choses mauvaises que nous avons fait ont été réellement et entièrement pardonnées par le Christ, grâce à Son sacrifice et à nos propres efforts de réparation, ceci afin d’évoluer vers un comportement qui s’inscrit dans l’Amour de Dieu, et l’amour des hommes.


  • Tout a fait sur cette ligne et bien entendu nous ne sommes pas tombé dans le panneau de l’opération médiatique... de toute manière nul n’est parfait.

    Ce combat est légitime et nous allons le mener ensemble.

    Mobilisez vous tous autour des sections locales E&R pour le parti RECONCILIATION NATIONALE !!


  • Voilà qui ferait un très bon communiqué de campagne électorale. Tout ce qu il faut à la France éclot devant nous.


  • Si le Logos (logique ) faisait encore partie des capacités cognitif du peuple Français ,il balayerais le Dogme de la Shoah
    Il ne faut jamais opposé la logique à la religion mais sans les associé systématiquement
    Il ne faut jamais confondre le raisonnable (les vérités ),le rationnel (la moyenne des vérités) et la Logique (La transposition de la réalité)

    C’est pas gagner
    La seul solution c’est soit un electro-choc soit une dictature en France


  • L’historique des relations entre deux nations n’est pas anodin, puisqu’elles se construisent adossées à leur histoire. Toutefois les différents récurrents entre la France et sa voisine d’Outre Manche n’ ont pas à impacter les relations entre les peuples pas plus que ceux-ci ne sont responsables ad vitae aeternam des trahisons ou exactions de leurs gouvernements passés comme présents.
    S’agissant des relations entre la France et l’islam, il me semble compliqué de trouver une équation intéressante reliant ces deux substances sans tronc commun réellement solide. En tout cas il est encore à l’état de jeune pousse que les pousse au crime piétinent au quotidien.
    Désolée pour mon opacité mais c’est mon ressenti de la matinée, que je souhaite excellente à tous les visiteurs du site.


  • Juste, un grand merci à vous Alain et aux personnes derrière. Je revie depuis le moment ou vous êtes entrer dans ma vie. Merci à tous .


  • Extraordinnaire Alain Soral, implacable dans sa logique et sa coherence. Comme je vous envie, peuple de France, d’avoir un homme de cette trempe. Un combat pour l’honneur et la dignite dites-vous ? Ce combat, vous l’avez deja gagne cher Alain, pour les Hommes et pour l’Histoire. VIVE Recnat, et vive cette France que vous incarnez.


  • .Fait savoir au fils ainé de mon Sacré-Cœur (le roi Louis XIV) que, comme sa naissance temporelle a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma sainte enfance, de même il obtiendra sa naissance de gloire éternelle par sa consécration à mon Cœur adorable. Mon Cœur veut régner dans son palais, être peint sur ses étendards et gravé dans ses armes pour les rendre victorieuses de tous ses ennemis et de tous ceux de la sainte Église. Mon Père veut se servir du roi pour l’exécution de son dessein, qui est la construction d’un édifice public où serait placé le tableau de mon Cœur pour y recevoir les hommages de toute la France « .
    Soeur Marguerite-Marie Alacoque

    Consécration au Cœur Sacré de Jésus, Louis XIV ne le fit pas et Louis XVI le fit tardivement au cachot, fin de la protection divine marques de Clovis et Saint Rémi, Saint Louis, Sainte Jeanne d’Arc.


  • Namasté à vous tous !!!!

    Que dire de plus sur cet interview,tout simplement que Soral a raison sur beaucoup de point de vue,j’ai beaucoup aimé le passage quand il parle de l’éducation nationale,ce qui se passe aujourd’hui dans les écoles du à leur programme qui rend les élèves complètement ignorants et abrutis, je suis entièrement d’accord avec lui,les enfants aujourd’hui ne savent même plus écrire correctement,on leur instruit vraiment plus rien après il faut pas s’étonner de leurs comportements en classe.Et il dit vrai sur son site de E&R,c’est de la rééducation de l’information qui je trouve est un travail sans repos,et dont le peuple avait franchement besoin.Et pour ma part qui m’as apporté beaucoup de réflexions sur beaucoup de sujets et cela m’a permis de faire pas mal de recherches sur ces informations qui m’ont appris certaines vérités qui n’étaient en fait au départ que des mensonges que l’ont m’a inculquer.
    Alors oui,je dis franchement que Soral est un bon maître,car il a œuvré pour,et partager tout cet enrichissement avec les gens,j’imagine que cela n’a pas du être de tout repos,de créer un site et tout le reste de son travail,malgré tous les actes des personnes qui ont pu le cassé,ou le traîner dans la boue,je trouve qu’il est toujours aussi droit dans ses bottes.Et c’est encore un gros travail de monter un parti avec Dieudonné.Donc à ce sujet je ne dirais plus qu’un mot:RESPECT.


  • a 200 pour 100 avec alain respect on est la


  • Tt a fait d accord avec vous. En tant que musulman je serais ravie que les eglises seront remplis de nouveau. Je profite aussi pour repondre a "convergence" sur son commentaires qui apparait en 3 eme position pour dire qu il a mal choisit les pays ou la liberté de culte est respectée, d accord pour la Syrie mais pas pour l algerie et l.iran. il faut etre realiste en tant qu algerien je ne pense pas que c est un example a cité la dedans. On est en train de marcher vers une réconciliation nationale donc il est temps de laisser un peu laisser les idees communautaires de coté car ca portera atteinte a nous les algeriens. A bonne entendeur et bravo soral pour tes positions : Un jour viendra ou celui qui tient a ses positions (biensure les justes) c est comle s il tient une brèze dans la main


  • Très bonne intervention dommage qu’elle soit malmenée par un pervers à la caméra...
    A écouter plus qu’a regarder donc !


  • Comme le Catholicisme et la Chrétienté sont des descendants très lointins de la culture
    Védique ( i.e. de " l"Hindouisme " ) du Bouddhisme , je pense que ça serait une idée
    frappée de bon sens , mais , en même temps , ils sont tellement lointins , qu’ils ne peuvent
    pas ... et n’ont jamais pu ... remplir la mission !!!

    Quand on massacre des vaches sacrées , interdit la polygamie et le cannabis , qu’on
    a des graves problèmes d’hygiène corporelle , très peu de connaissance et pratiquement aucune philosophie , on est pas en mesure de diriger un pays spirituellement ...


  • Les chretiens sont pour le droit divin, tandis que les anti-chretiens pour la loi naturelle. Se reclamer du christianisme ET de la loi naturelle est contradictoire. Cf. Paul Hazard. La Crise de la Conscience Europeenne 1680 - 1715.
    D’autre part et aussi pour une coherence, sur la compatibilite du Marx et du christianisme, voir l’etude d’Elizabeth de Fontenay, Les Figures Juives de Marx.

     

    • Vous voulez dire, je pense, que les anti-chrétiens sont pour le "naturalisme" ! Parce que la "loi naturelle" (respect de la complémentarité homme-femme, de la famille...), c’est au contraire très chrétien.
      Cordialement


    • Tu ne comprends rien...

      Dieu ou la nature, la croyance en un ordre qui nous dépasse est la même.

      Sur Marx et le christianisme : la défense des pauvres, le refus de l’argent, le collectif supérieur à l’individuel, la redistribution des richesses, etc.

      "La contradiction est le paradoxe de l’imbécile" - Soral (peut-être repris à quelqu’un d’autre)


    • En réponse pedagogique aux deux réponses, je dirai rapidement : 1) le principe de non contradiction est fondement de la logique, l’usage du paradoxe comme coexistence des contraires etant esoterique, 2) il importe de lire les ouvrages indiques, ils sont excellents, 3) le marxisme ne sera jamais compatible avec le christianisme car la collectivisation ou suppression de la propriete privee est le vol de toute la richesse au profit de ceux qui controlent l’appareil repressif, sans parler du materialisme qui en fait davantage un pantheisme ou l’ame humaine et la creation sont nies de meme bien sur que le Createur ; en France comme en URSS le christianisme en particulier (Cf. Pierre de la Gorce, les Martyrs Russes) fut victime de persecutions sanglantes, les eglises furent detruites par milliers (les marxistes sovietiques d’alors se seraient trompes peut-etre). 4) Le droit naturel differe du droit divin comme l’horizontale de la verticale. Le naturalisme est pantheiste, tandis que le christianisme est une religion de la transcendance, 5) l’etre est nécessaire depuis Parmenide, or comme le monde, qui a un commencement (big bang), n’est pas eternel, il ne peut donc avoir l’etre, il faut donc que le monde ait un createur divin eternel (eternite anterieure et posterieure) (argument de Claude Tresmontant) ; dans la Bible, Dieu Lui-meme dit bien : " Je suis Celui Qui est". 6) il est preferable de discutter des arguments et des sources que des personnes : little minds speak about people, middle minds speak about events, higher minds speak about ideas, 7) l’etre est la main dans le gant de l’etant.


  • Ce recentrage sur le catholicisme est bienvenu, et relève salutairement le niveau après ces 15 jours de marasme au sein de la dissidence. Puisse, grâce à Dieu, Alain Soral devenir un jour pratiquant.

     

    • Pratiquant ?
      Pourquoi ?
      Tous les hypocrites sont aisément pratiquants, ce qui explique l’apparent succès des "religions du livre" dont le christianisme n’est pas. D’ailleurs nos ancêtres, à défaut de croire, pratiquaient beaucoup puisque la religio (l’omission du "o" n’est pas une erreur) est avant tout lien social, l’expression de la communauté.
      Qu’AS soit pratiquant ou pas ne regarde donc que lui et ne peut, ni ne doit, induire aucun jugement.
      D’ailleurs ce sont bien ses dogmes qui plombent le catholicisme aujourd’hui... alors que la personne du Christ et son message universel sont plus que jamais d’actualité ! Mais il n’est vraiment pas simple de remodeler tout ça, et pourtant si seulement...


    • @ capitaine : pourriez-vous me dire quel est le dogme qui, selon vous, plombe l’Eglise catholique ?


    • Pas d’accord, Capitaine ! Etre pratiquant est important.

      S’agenouiller tous les dimanches dans une église, ce n’est pas neutre. Se confesser au moins une fois par an, ce n’est pas neutre. Prier matin et soir, car c’est ça aussi être pratiquant, ce n’est pas sans conséquence non plus.

      Par ailleurs, les dogmes, ça sert à mettre tout le monde d’accord. Sinon chacun y va de son interprétation personnelle, c’est ce que les protestants ont initié et que tout le monde fait aujourd’hui dans notre société moderne individualiste. Même Soral le fait un peu lorsqu’il tolère l’avortement à certaines conditions...
      Donc, puisse-t-il, grâce à Dieu, devenir un jour pratiquant.

      Cordialement.


  • Une personne maniant bien photoshop pourrait-ellle nous parodier notre Alain Soral en JésusChrist ? Le bouc est dejà là, la retorique aussi , ne manque que la coupe de cheveux etpeut-être des gants de boxe en supplément !

    Pardonnez le caméraman qui est fils de marin , entretien fort sympathique une fois de plus, merci.


  • Impeccable Soral dans cette vidéo.

    Courage et continue !


  • Super vidéo.
    Efficace et percutant,quel punch !Encore un peu trop d’égo,à mon goût,mais ça passe.

    Sur la religion d’état,je suis d’accord pour dire que la laïcité n’a pas été fille ainée de l’église,mais quelle reste la meilleure solution sur le plan du "vivre ensemble".
    Ni dieu ni maître !
    Sur le plan privé,c’est autre chose,moi,je pense que dieu s’en moque,et ma foi...
    Je la donne à Gana !


  • Beaucoup d’idées excellentes, de vérités, de fragilités très humaines et de courage, on ne peut que se sentir proche et admirer.
    On comprend très bien son parcours intellectuel, sa sensibilité et sa démarche, il y a pourtant un mais, un point qui me dérange lorsqu’il dit : "Il faut refaire du catholicisme la religion d’état en France".
    On préfèrerait entendre : il faut que les valeurs fondamentales de notre état soient celles du christianisme. Ce qui revient à dire qu’il faut revenir aux fondamentaux des droits de l’homme et du citoyen et à notre constitution. Il s’agit là, avant tout de retrouver le sens des mots et de leur faire retrouver leur force.

    Chaque fois que AS s’exprime au sujet du protestantisme il manque sérieusement de nuance. Qu’il s’intéresse à son histoire en France, il comprendra ce qu’a d’inacceptable sa proposition. Pour celui-ci la laïcité a un sens très fort. Le sens des mots aussi. Se souvenir que Calvin, pour cette raison là a été un des piliers de la modernisation de la langue Française.
    Qu’il s’intéresse à la raison pour laquelle la génération d’après guerre à été ce que certain considèrent, je crois à tort, comme le "chaînon manquant" : en réalité ils ont voulu sortir de l’enfermement des églises et de tout ce qu’elles représentent dans l’absence de contact entre les communautés.
    Chacune d’entre elles peut devenir le centre d’un réseau.

    Si l’une ou l’autre religion pratiquée en France devient "religion d’état" ce sera un retour en arrière et justement ce que A.S. déplore : la prise du pouvoir par un de ces réseaux, comme il le dénonce actuellement.

    Si AS veut aller au bout de sa curiosité, il constatera que cette religion protestante Calviniste est en péril, ce chainon manquant qui s’est ouvert, lui, sur l’extérieur, a créé un vide et une sensation forte de fragilité, pour celle-ci. Elle s’est, de ce fait fondue dans "une église protestante unie" qui risque bien d’être catastrophique pour elle du fait de la gloutonnerie impériale des "évangélistes", qui, pour moi, n’ont rien à faire chez-nous.

    Donc de la nuance s.v.p.
    Sujet important, qui me paraît, ici, être maltraité.

    Tout comme pour l’étude des textes fondateurs : l’Eglise Catholique privilégie les évangiles, ce qui transparait ici. Les Protestants Français attachent beaucoup d’importance à la dualité ancien et nouveau testament qui ne peuvent être séparés. On comprend mal l’un sans l’autre et où se situent la continuité et la rupture.
    Vaste sujet.

     

    • Très belle réflexion sur le protestantisme français mal compris souvent dans les interventions de Mr Soral.Par ailleurs vouloir instaurer une religion d’état à la France n’est il pas contradictoire à ce que reproche Mr Soral à Israël,pays dont la religion d’état est le judaïsme.
      il serait absurde de renier la laïcité de notre pays qui est le véritable garant des diverses religions que pratiquent nos concitoyens en évitant toute dérive inquisitrice.
      Cordialement


    • A "Tom" :

      Le protestantisme sert à diviser :
      - Luther, Calvin et Zwigle, pour ne citer que les principaux réformateurs étaient en profonde discorde sur des dogmes essentiels !

      L’objectif final est l’âme d’un individu, ne l’oublions pas :
      - la progression du protestantisme a permis, en très peu de temps, la création de plusieurs milliers (millions ?) de sectes.

      De plus, nous constatons aujourd’hui, l’objectif réel du protestantisme, la destruction du Catholicisme et de la France par les anglo-saxons :
      - les Catholiques de l’époque ont vu juste, j’en suis désolé pour toi (il me semble que le "nouvel ordre mondial" qui nous concerne est anglo-saxon - sous ficelle juive).

      On ne va pas brosser le protestantisme pour te faire plaisir, la France est occupée par la Franc Maçonnerie Judaïque (pléonasme) !
      -  le protestant proteste. La protestation amène la révolte. La révolte amène la révolution. La révolution est l’âme et l’objectif même de la Franc Maçonnerie. L’histoire te l’enseigne. Au bout, c’est la destruction voulue Satan.

      Voilà un aperçu global du protestantisme pour ceux que ça intéresse : http://christ-roi.net/index.php/Pro...

      Il est évident que l’Ancien Testament et le Nouveau doivent être lu par tous Chrétiens. En effet, il est pas inutile de le rappeler. Mais, pour débuter, le Nouveau Testament est très bien puisque c’est l’Alliance que nous devons suivre. Je crois que si nous étions dans l’urgence, je conseillerais de lire d’abord le Nouveau Testament (ne sommes nous pas dans l’urgence ?).


    • @ klimkar,

      N’y aurait-il pas quelques rigidités dans vos propos ?

      il me semble que le Christ est lui-même un protestataire. Il est venu en libérateur, justement de rigidités qui empêchaient de voir le vrai et qui détournaient de l’essentiel, le rapport à l’autre.

      Pour les dogmes, ils ont pour particularité principale d’être une création de notre imaginaire et sont la démonstration qu’une religion est avant tout une construction humaine. Donc prudence et questionnement avant tout, où se situe le vrai ? Avant d’en parler, qu’est pour vous l’âme ? Dans le crédo, le "je crois en la résurrection de la chair " ne vous interroge-t-il pas ? En leitmotiv reviennent les mots "je crois en ...", il y a là une certaine prudence, ne le voyez-vous pas ?

      Constantin a imposé à tous la religion Chrétienne, dans l’Empire et pour cela a donné tout pouvoir à l’évêque de Rome, trouvez-vous cela normal ? Ne voyez-vous pas que l’Eglise catholique est issue de cet abus de pouvoir, tout à fait contraire à l’esprit chrétien. L’Eglise catholique dit : tu dois. L’esprit du christianisme, c’est plutôt, tu peux, me semble-t-il.


    • A "klimkar"

      Lire une telle réflexion sur le protestantisme français car ne vous déplaise il existe ,me fait froid au dos et me donne à penser que vous êtes un catholique intégriste et radical.Le site que vous conseillez le prouve.Décidemment c’est à cause de gens comme vous,sectaires et radicaux,que seule la laïcité reste un bouclier aux dérives religieuses,l’histoire le prouve et encore aujourd’hui en Libye et en Syrie......


    • A Tom : Ne voyez-vous pas que l’Eglise catholique est issue de cet abus de pouvoir, tout à fait contraire à l’esprit chrétien.

      Non, je ne vois pas en quoi elle est issue d’un abus de pouvoir.

      Quand à l’esprit Chrétien, pardonnez moi mais je crois justement que l’Eglise Catholique est garante de cela puisqu’elle permet de professer la foi Chrétienne selon ses valeurs, qui sont positives et totalement contraire aux valeurs oligarchiques sataniques actuelles (lire le nouveau Testament pour avoir un aperçu de ses valeurs).

      Elle est le garant de ses valeurs, puisqu’elle professe une foi UNIQUE (contrairement aux protestants), elle permet aux âmes de se nourrir et de s’élever notamment à travers la messe.
      Elle permet de réunir des vrais Chrétiens qui professent la foi et la doctrine de Jésus Christ.

      "L’Eglise catholique dit : tu dois. L’esprit du christianisme, c’est plutôt, tu peux, me semble-t-il."

      Deux cités se combattent, celle du bien (esprit Catholique) contre celle du mal (esprit Maçonnique). Tu peux aller vers Dieu, condition unique pour espérer un Paradis Céleste mais tu as le choix. C’est actuellement mon avis, je peux me tromper. :)


    • A bibi :

      Vous ne me connaissez pas, pardonnez moi si vous pensez que je suis une personne non respectueuse : vous essayez de me coller une étiquette d’extrémiste mais vous mélangez tout ! Le site en lien est un très bon site que je conseil.

      Le combat contre le Protestantisme n’est pas un combat contre le protestant : si vous avez compris ça un instant dans mes propos alors, j’en suis profondément désolé. Comprenez que nous sommes actuellement retranchés dans nos racines, essayant de résister contre toutes les attaques. Comprenez-vous l’enjeu ? Mon pays est en train de mourir, ma civilisation et nos valeurs s’éteignent jour après jour.


    • A bibi (suite et fin) :

      "C’est une gigantesque illusion que de prétendre qu’une réforme aurait été accomplie ces dernières années dans l’Église. Le mouvement progressiste n’est, pour sa plus grande part, rien d’autre que la reprise de conceptions et d’institutions protestantes. Ce mouvement, c’est la protestantisation de l’Église catholique par elle-même. C’est pourquoi ce qui se passe aujourd’hui dans l’Église n’est pas un renouveau, mais une immense destruction. Il devrait être clair aux yeux de tout observateur impartial que si cette évolution se poursuit, c’est la fin de l’Église catholique qui, humainement parlant, est arrivée.

      C’est faire preuve de profonde confusion mentale que d’espérer recevoir précisément d’une alliance avec le protestantisme une impulsion pour un renouveau de l’Église. Car le protestantisme, vu de l’Histoire, est un mouvement d’apostasie hors de l’Église catholique, et aujourd’hui encore, il cherche de façon constante à faire des conquêtes au détriment de l’Église catholique. Il est en outre, de par ses liens avec le rationalisme et le naturalisme, incapable de maintenir les valeurs essentielles du christianisme sans les transformer. L’aptitude à réduire tout ce qui est chrétien est innée chez lui.
      Ces constatations n’ont rien à voir avec la valeur de chaque protestant en particulier. Nous savons combien il y a de personnalités de haut niveau spirituel et moral chez les chrétiens protestants. On sait aussi que maints protestants ont un amour du Christ et une piété qui devraient faire honte à beaucoup de catholiques. Ces remarques ne changent cependant rien au fait que le protestantisme en tant que système doctrinal est erroné et par conséquent inacceptable pour le catholique.

      Si l’Église veut survivre, elle doit se détacher immédiatement et avec détermination du protestantisme. Au protestant individuel, il faut témoigner un amour du prochain qui ne soit pas feint, même si, comme c’est souvent le cas en Allemagne, on ne reçoit pas de réponse. Au protestantisme en tant que système, qui vise de façon constante à porter atteinte à l’Église, il faut opposer une résistance résolue."


    • A Tom (suite et fin) il y avait une 1ère parti à mon message du "4 décembre à 16:26". je vous avais envoyé un message que le modérateur n’a pas transmis. Je répondais à vos diverses interrogations de façon raisonnable et construit .

      - je valide malheureusement mes propos ci-dessus.
      "(...) Le protestantisme est de par sa nature même une offensive contre l’Église catholique,
      (...) L’Église catholique peut déployer toute sa doctrine sans seulement mentionner le nom de Luther ou la Réforme. Le protestantisme par contre ne peut pas justifier son existence s’il ne calomnie pas l’Église catholique. Il ne peut expliquer la persistance du schisme qu’en reprochant invariablement à l’Église catholique d’avoir apostasie de l’Évangile. De là découle le mépris et l’aversion du protestant moyen pour les catholiques." - Extrait de "L’oecuménisme, levier de la protestantisation de l’Église" du Prof. Dr. Georg May, Doyen de la faculté catholique de Droit canonique de l’Université de Mayence.

      - Le Christ a permis l’abolition d’une Alliance afin d’en suivre une Nouvelle, ce que la Réforme Protestante ne peut s’en tarir car au bout, cela a été simplement de la destruction et non de la construction (lire Delassus !!!).

      - Le credo est un résumé des vérités révélées par Dieu, nous devons y croire car Dieu ne peut ni se tromper, ni nous tromper. Pourquoi donc devrai-je être prudent vis à vis de Dieu ? Les Dogmes ne sont pas une création de notre imaginaire, si l’Eglise institut un dogme, c’est qu’elle est infaillible car prône la volonté de Dieu. L’âme est la partie spirituelle de l’homme par laquelle il vit, comprend et est libre et c’est pourquoi il est capable de connaître, aimer et servir Dieu. Pour nous, l’âme de l’homme ne meurt pas avec le corps mais vit éternellement. L’homme est libre car il peut faire ou ne pas faire une chose, il peut car il est capable de faire même le mal mais il ne doit pas le faire, précisément parce que c’est le mal. La liberté ne doit être employée que pour le bien. Mais tout ce que je t’écris résulte d’une croyance : Tu peux ne pas y croire, tu es libre de tes choix, on ne va pas t’imposer le fait de croire :)

      - Concernant ta question sur l’Empereur Constantin, je te propose d’en discuter avec une personne (ancien Protestant) qui prendra le temps de répondre à d’éventuelles questions sur le sujet : http://philosophieduchristianisme.w...
      A+


    • A Kimkar,

      Le site s’appelle Egalité et Réconciliation au cas où vous l’auriez oublié.......Vous êtes fatiguant,vivez et laissez vivre.


    • BIBI : Vous êtes la personne qui reproche à Mr Soral sa non compréhension ou sa mauvaise compréhension du Protestantisme. Or, quand je vous explique, vous vous permettez de dire que je vous fatigue ? En effet, on est sur ER et je ne cherche pas la « guerre » avec autrui, remarquez mes propos :
      « pardonnez moi si vous pensez que je suis une personne non respectueuse »
      « si vous avez compris ça un instant dans mes propos alors, j’en suis profondément désolé. »
      « Ces constatations n’ont rien à voir avec la valeur de chaque protestant en particulier. Nous savons combien il y a de personnalités de haut niveau spirituel et moral chez les chrétiens protestants. »
      « Tu peux ne pas y croire, tu es libre de tes choix, on ne va pas t’imposer le fait de croire :) »

      Vous manquez de culture car la laïcité de notre pays à permis l’entrée des Israélites et des protestants (qui étaient majoritaires dans les premières assemblées françaises) au sein des hautes structures françaises : c’est la cause de tout ce qui se passe en ce moment même. La mémoire du passée permet de comprendre le présent mais puisque vous ne voulez entendre les faits, Mr « bibi ». Je vous laisse comprendre les faits par vous même :

      Pour une vision global :
      - Jacques Bainville « Histoire de France »
      - Alain Soral : « Comprendre l’Empire »
      - Henri Delassus : « la conjuration Anti-Chrétienne »
      Disponible chez Kontre Kulture.

      Dans un second temps :
      - Toussenel "Les juifs, rois de l’époque : histoire de la Féodalité financière ».
      - Anne Kling : « Révolutionnaires Juifs » + « Le CRIF un lobby au cœur de la République »
      Disponible chez Kontre Kulture. Livres que je combinerais avec
      - M. l’abbé Joseph Lemann : « L’ entrée des Israélites dans la société Française et les Etats Chrétiens » + Guillaume Devillers : « Politique Chrétienne » + Philippe de Villiers « Le Roman de Saint Louis » + « Le Roman de Jeanne D’Arc ». Bonus : Feretti Michel : « les victimes françaises du fanatisme huguenot ».
      Pas encore disponible sur KK mais peut-être bientôt ;)

      Encore une fois, on ne vous force pas à vouloir être Catholique et vous avez votre libre pensez sur la volonté de retrouver une France Chrétienne Catholique ou non. Simplement, soyez un minimum objectif sur le fait que la chute de la France et du Catholicisme a permis la situation actuelle avec le projet que vous connaissez (construction du Temple de Salomon et projet du gouvernement mondial avec capitale mondiale à Jérusalem).


    • @ klimcar,

      Notre petit aparté est en train de devenir une des parenthèses les plus longues de ce forum, pourquoi-pas ? Vous semblez être passionné, c’est un plus, permettez-nous de l’être aussi. Un moyen de trouver un terrain commun de discussion et de rester objectif, est de retourner à l’histoire.

      Voilà quelques questions de fond qui ont des réponses qui font consensus : répondez-y, s.v.p., cela fera une base de départ claire pour discuter sur le fond de ce que dit A.S. et qui fait le titre de cet article :

      1° Quelles sont les dates approximatives de l’écriture des évangiles ?
      2° Dates, approximatives aussi, de la vie de St Paul ?
      3° Où situez-vous la naissance du Catholicisme ? En dehors de ceux qui ne "croyaient à rien", quels étaient les mouvements de pensée et de croyances dominantes, à ce moment là ? Que s’est-il passé ?
      4° Avez-vous entendu parler du débat qui a suivi et qui a duré plusieurs siècles sur la nature divine de Jésus ?
      5° Avez-vous entendu parler de "l’édit de tolérance" nommé "l’édit de Nantes"(1598) ? Et de la révocation de cet édit par Louis XIV en 1685, par "l’édit de Fontainebleau" et sur quelles pressions ?
      6° A quelle date l’église apostolique et romaine a-t-elle autorisé clairement, à ses fidèles, la lecture libre de la bible ? Avez-vous entendu parler de "l’hérésie Vaudoise" : qui est Pierre Valdo (1140-1296) ?
      7° Pour quelle raison les protestants et les juifs, comme vous le dites, étaient sur-représenté dans "les premières assemblées françaises" ?
      8° Ce n’est pas un sujet neuf : que doit-on penser, au cours de l’histoire, de la relation Eglise catholique et pouvoir politique ?

      Ca fait un début, ça va être très chaud !
      L’écriture virtuelle ne coûte rien, apparemment, il n’y a pas de limites à ce forum, allez-y, on vous lit, on a eu jusque-là un bon début, faut pas s’en priver...


    • #1051427

      Je réponds pour Klimkar que je connais :

      1° Les Evangiles ont été rédigés entre la fin de la Prédication du Christ et l’an 70

      2° L’Apôtre Saint Paul est né vers l’an 8 et mort vers 65

      3° Le catholicisme est né en 33, fondé par la Christ, et pas en 325 par Constantin comme le disent certains, la preuve : http://philosophieduchristianisme.w.... Et donc à ce moment là, les mouvements de croyances était le Christianisme (récemment apparu), le judaïsme (récemment apostat) et le paganisme.

      4° Je n’ai jamais entendu parler d’un tel débat.

      5° Oui, bien sûr, j’ai été à l’école comme tout le monde. Si vous voulez parler des « exactions » des méchants catholiques sur les gentils protestants, lisez ces deux liens :

      https://bibliothequedecombat.wordpr...

      https://bibliothequedecombat.wordpr... (je précise que le titre provocateur de l’article ne signifie pas que l’auteur cautionne le massacre de la saint Barthélémy, mais c’est histoire de mettre ce triste évènement avec les crimes protestants à la même époque).

      D’ailleurs, voici tout ce qu’il y a à savoir sur la Saint-Barthélémy : http://philosophieduchristianisme.w...

      6° Oui, je connais Valdo et son hérésie. L’Eglise catholique a toujours autorisée la lecture de la Bible et ne l’a jamais interdit, c’est une légende, j’ai écris cet article à ce sujet : http://philosophieduchristianisme.w...

      7° Les juifs et protestants étaient sur-représentés dans les premières assemblées car c’est aux qui ont fait la révolution et qui sont derrière la franc-maçonnerie.

      8° Les relations entre l’Eglise et les Etats ? C’est un vaste sujet, il est impossible de donner générale : c’est du cas pas cas, mais l’Eglise a toujours fait de son mieux.


    • @ L’Apôtre,

      Vous me faites peur. Il est bon quand même de savoir à quel genre de personnage on va remettre la France si : "il faut refaire du Catholicisme une religion d’état"

      C’est chaud !

      Question 4°, C’est plus simple de l’éviter, c’est pourtant central, cela concrétises les dérives sur le message des évangiles : catholicisme de l’évêque de Rome, L’arianisme de l’évêque d’Alexandrie, le Nestorianisme de l’évêque de Constantinople. On aurait voulu de leur part plus de prudence, que savait-on ? Il me semble que c’est le message du Christ qui avant tout est divin.
      Le reste c’est ce que l’on en a fait après.
      C’est quand même Constantin qui a décidé que le christianisme serait la religion de l’Empire et que l’évêque de Rome en serait le chef.
      A cette époque coexitaient : le culte d’état, le stoïcisme qui avait régné un siècle avant (Hadrien et Marc Aurèle), le culte d’Isis, le culte de Mithra, en particulier dans l’armée et bien d’autres. Ils n’ont pas été sans importance dans la symbolique retenue pour le culte ensuite.

      question 5° Valdo avait fait l’erreur de traduire en langage courant la bible et de penser que chacun était capable de saisir le message de ce texte sacré. Après tout pourquoi les prêtres avaient-t-ils seul autorité pour le faire ? la liberté de conscience est un principe majeur du christianisme.

      Question 7° : Les juifs et les protestants étaient sur-représentés dans les assemblées au moment de la révolution, parce qu’ils savaient lire et écrire et qu’ils faisaient parti du "tiers état", qu’ils ont représenté. Il faut se souvenir que dans les lettres de doléances la première demande du peuple était justement de savoir lire et écrire. Qui s’en souciait ? L’église catholique ?

      Question 8° L’Eglise catholique aime bien les puissants, on l’a vu à chaque fois.


    • A Tom : Tout s’explique, le petit pourcent savait lire et écrire, donc, ils étaient sur-représenté dans les assemblés juste après la révolution. Je dois être un sérieux complotiste ou sérieusement éveillé...

      Ce n’est pas ton élite Juif/Anglo-Saxon qui fait en sortes, actuellement, d’abrutir le peuple ? De détourner ce dernier du réel ? De le rendre complètement dépendant/esclave dans tous les domaines ? Sommes nous pas totalement dénaturé aujourd’hui ?
      Puisque tu es sur ER, petit aperçu des coulisses : http://www.egaliteetreconciliation....

      Déjà, historiquement, l’Angleterre a toujours été ennemi de la France (rappel, livre disponible chez KK : http://www.kontrekulture.com/produi... ). Les Anglo S./juifs ne se sont pas levés un matin en se disant qu’ils avaient une envie soudaine de diriger la France.

      Il y a un projet de longue date. La France, même si cela vous déplaît, est un grand pays d’âme Catholique qu’il fallait abattre : https://bibliothequedecombat.wordpr... .

      Les juifs et les protestants ont toujours su s’allier pour fomenter contre la France. N’occultez pas les faits. La principe de laïcité est né pour la 1ere fois à partir de 1789 pendant la Révolution française, en a résulté la Déclaration des droits de l’homme Maçonnique (révisé en 1793). Que voulez-vous expliquer là-dessus :
      - Vincent Peillon : "On ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique" - "La franc-maçonnerie a créé la laïcité, religion de la République". Lire entièrement sur égalité et réconciliation : http://www.egaliteetreconciliation....

      - Manuel Valls : "Les Juifs sont à l’avant-garde de la République". Lien : http://youtu.be/CDCUULmsEO0

      - Bernard Henry Levy : "Les juifs de France en ont assez. Ce pays est le leur. Cette République est leur oeuvre. Les juifs ont été parmi les bâtisseurs de cette République de France. (...) De Bernard Lazare à Pierre Mendès France en passant par René Cassin, Romain Gary et tant d’autres, les juifs ont été parmi les bâtisseurs de cette République de France qui reste l’un des lieux du monde où les valeurs d’humanisme et d’universalisme qui sont les leurs restent le plus vivantes. http://laregledujeu.org/bhl/2014/09...


    • (suite et fin de mon msg plus haut).

      - Les juifs persécutent les chrétiens depuis 2 000 ans !

      - Les « Droits de l’homme » sont d’origine… anglaise ! :

      - La Franc Maçonnerie, institution juive : «  La Franc-Maçonnerie est une institution juive dont l’histoire, les degrés, les charges, les mots d’ordre et les explications sont juifs du commencement à la fin. Isaac Wise, Rabbin Juif, déclaration dans « The Israelite of America » du 3 août 1866.

      - Lien entre les Protestants et Francs Maçons : La maçonnerie naît officiellement le 24 juin 1717. Il faut noter que cette date est celle de la Saint-Jean-Baptiste mais surtout, sur le plan ésotérique, la date du solstice d’été. De même, la Saint-Jean l’Évangéliste, le 27 décembre, est la date du solstice d’hiver, or les maçons revendiquent ces deux saints du fait de la symbolique de la Lumière, non pas celle du Christ, mais celle de la Raison et aussi symbole et réminiscence d’un rite solaire.
      On perçoit déjà la double face de la maçonnerie utilisant des symboles chrétiens en en changeant le sens. (...) Trois protestants, sont essentiellement à l’origine officielle de la maçonnerie : Désaguliers, Anderson, Payne.


    • @ Kimklar,

      C’est difficile plus de deux cent ans après de se mettre exactement dans l’état d’esprit qui régnait au moment où démarre la Révolution Française et malheureusement celui qui a été honteusement sacrifié, Louis XVI, à été un bon Roi*, moderniste, il croyait au progrès et il a beaucoup fait pour le mettre en oeuvre (nomination de Turgot en 1774). Cette révolution, avant qu’elle ne se radicalise s’est enflammée sur une volonté de construire quelque chose de bien.

      L’exemple Anglais et Américain servait bien sûr d’inspiration.

      Il se trouve qu’à Nantes, au centre de la place Maréchal-Foch se trouve une colonne qui porte la statue de Louis XVI, à deux pas de la Cathédrale où fut signé "l’Edit de Nantes" : pourquoi donc ?
      Louis XVI a modernisé la marine Française et la production de fer, il se trouve que de nombreuses mines de fer, avec les forges qui vont avec, se sont développées dans la région, sous son impulsion. La famille de Sophie Trébuchet, la mère de Victor Hugot étaient des "maîtres de forges", une famille protestante, riche et prospère.

      C’est l’absolutisme royal de Louis XIV qui avait mis les protestants calvinistes Français hors jeu. Il faudra attendre 1787 pour que Louis XVI promulgue enfin "l’Edit de tolérance" pour que les protestants soient de nouveau des citoyens à part entière. Il ne faut pas s’étonner, pour certains, qu’ils aient cherché avant cela à s’exprimer dans le secret des loges maçonniques : mais après tout c’est l’intolérance du pouvoir, jusque-là, qui a créé cette situation. Des gens très bien et honnêtes ont pu, en tout bien, tout honneur, trouver là une tribune pour s’exprimer : il s’agissait à l’époque d’aller vers un progrès.
      Ce trajet, Jacob Cohen le décrit très bien.

      Une fois de plus c’est la prise du pouvoir par une force constituée, plus ou moins occulte, ce qui a été à une époque le fait du catholicisme, qui est insupportable et intolérable ; les protestants calvinistes Français seront toujours là pour le dire, ce qui explique que l’on se retrouve sur cette tribune : il y a là une allergie. Vous le comprenez, cela ?

      *Quand je dis "bon", c’est dans tous les sens de ce terme et il force le respect. Paradoxalement sa fuite et son arrestation à Varenne le montre très humain, que pouvait-il faire devant un tel déchainement ?
      Le peuple que lui-même a toujours respecté ne voyait plus qui il était, l’incompréhension était devenue totale.


    • A TOM, (message 1/2)

      - Rapidement, La Charte de Cologne (document Maçonnique authentique) qui était dans les archives de la mère-loge d’Amsterdam daté de 1519 révélait déjà l’existence d’une ou plusieurs loges secrètes existant clandestinement dans les divers Etats de l’Europe depuis au moins 2 siècles avant cette date ! Objectif : passer de la civilisation chrétienne à la civilisation maçonnique (selon les termes : "Le monde éclairé" et "le monde plongé dans les ténèbres"). Parmi les signataires de cette charte : Mélanchton, grand ami de Luther (...) mais aussi Coligny, le chef du parti calviniste en France.

      - Je ne vois pas en quoi est-ce si difficile de s’imaginer 200 ans après l’état d’esprit qui régnait au démarrage de la révolution puisque cette esprit a été travaillé bien avant la Révolution par les oligarques qui mènent l’élite actuellement en place avec ce même état d’esprit, que cette mentalité a été comprise et expliquée par différents auteurs de cette époque : c’est exactement la même qu’aujourd’hui. C’est ce que vous ne voulez pas comprendre !

      - La Révolution, était prévu d’avance et dès le départ par les Francs Maçons et les Juifs. Exemple : En 1771, un des coryphées du philosophisme, qui fut plus tard conventionnel, Sebastien Mercier, publia, sous ce titre : « L’an 2240 ou rêve s’il en fut jamais », un livre où tous les évènements de 1789 allaient s’accomplir avant que la machine crée dans le secret des arrières-Loges ne soit montée. (Petit rappel : les Illuminées de Bavière - création 1776...). Alors comment expliquez vous que la Révolution avait une volonté de construire positivement alors que cette dernière est d’âme juive Cabaliste (Satanique) !?
      - http://catholicapedia.net/pages_h...

      - Concernant les « progrès », je rappel que le Catholicisme a permis à notre civilisation de rayonner bien au-delà de nos mères frontières mais je distingue le progrès qui permet de construire et le progrès qui dénaturalise l’individu en le rendant totalement esclave d’un point de vu matérialiste.

      - Louis XIII et XIV remirent notre pays sur le chemin de la civilisation catholique : normal que cela te gêne. Louis XV et Louis XVI était initié à la Franc Maçonnerie. Ce dernier a compris trop tard le projet, il a pas eu le temps de se « retourner ». C’est pour cela que vous avez été « citoyen », comme vous le dites. Cela arrangeait la Franc Maçonnerie : http://www.a-c-r-f.com/documents/LH....


    • A TOM. (message 2/2)

      - Précisions, après la mort de François de Guise, les huguenots étaient maîtres de tout le Midi, ont pas hésités à faire appel à l’Angleterre et l’Allemagne, ils abandonnèrent le Havre aux Anglais et promirent aux Allemands l’administration des Evêchés de Metz, Toul et Verdun. Enfin avec La Rochelle, eux-mêmes avaient crées un Etat dans l’Etat avec comme objectif de substituer la monarchie chrétienne un gouvernement et un genre de vie modelés sur ceux de Genève, c-a-d une République !

      - Concernant l’Edit de Nantes, Mr Hanotaux (Histoire du cardinal de Richelieu. T.XII, 2ème partie, p.184) qui dans sa vie a milité dans le camp Républicain aux côtés de Léon Gambetta et de Jules Ferry (deux grands franc maçons), à justifie ainsi la révocation de l’Edit de Nantes : « La France ne pouvait être forte, tant qu’elle renfermait dans son sein un corps organisé, en pleine paix, sur le pied de guerre, avec des chefs indépendants, cadres militaires, places, budget et justice à part, armée toujours prête à prendre la campagne. Fallait-il reconnaitre l’existence d’un Etat dans l’Etat ? Pouvait-on admettre que des Français nombreux et ardents eussent toujours la menace à la bouche et la rébellion dans le cœur ? Tolérerait-on leur perpétuel et insolent recours à diviser contre lui-même. Pour assurer l’unité du royaume, pour ramasser toutes les forces nationale, en vue des luttes extérieures qui se préparaient, il fallait donc miner le corps des huguenots en France ou l’emmener à composition. »

      Tom, c’est mon dernier message, ce site est gratuit mais il ne faut pas abuser ! Pense aux modérateurs du site et la vie, en dehors du 2.0. est pas mal non plus. De plus, tu as d’autres endroits pour débattre sur d’autres sujets, comme on te la proposé. J’espère que tu finiras par t’acheter les divers livres sur le sujet chez Kontre Kulture.

      Malgré tout, oubli pas le combat actuel : Réconciliation National (faut adhérer ! ). A bientôt camarade.


  • Non mais c’est pas fini de piquer mes idées ? J’ai à peine eu le temps d’y penser que Soral l’a deja couche sur paper virtuel... Ce mec est incroyable !


  • excellent, c’est clair, ce que j’attendais


  • Le programme de Réconciliation Nationale, c’est le programme de Debout la France de Dupont Aignan, ni plus ni moins...

     

  • 9’20 l’islam n’est pas l’ennemi de la France, ah bon ? Et la piraterie barbaresque, c’est quoi ? Le club med ?!

    10’ faut dire aussi que la France jusqu’à une période récente n’était peuplé que d’Européens blancs....

    Bon, désolé, mis à part ca, le reste est bon et logique.

     

    • Historiquement, l’Islam n’ a jamais voulu détruire la France, il y eut tout au plus, et c’est normal au fond, rivalité entre deux monothéismes ( qui cachait le plus souvent des affrontements commerciaux, comme déjà du temps des croisades)...


    • Rappelons aux ignares que l’islam et la civilisation arabo-musulmane a régné sur l’Europe et que toutes les cours parlaient l’arabe. faudrait revenir sur l’histoire de l’Espagne ou du sud de la France (voir le Nord ou la Bretagne)


    • L’islam n’est pas l’ennemi de la France, vous devez vous faire des amis musulmans pour clarifier un peu vos idées. Et puis dire que l’islam a régné sur l’Europe est un peu fort, L’islam n’a jamais dépassé l’Espagne et l’Europe n’est pas représenté que par l’islam que je sache. Il est facile de prendre les autres pour des ennemis quand on a du mal à reconnaître nos propres erreurs. Comme le dit Soral, pour lutter contre les effets, il faut remonter aux causes...


  • En tant que chrétien , comment accepter sur notre sol , l’ implantation de mosquées et l’érection de leurs minarets , de façon récurrente ? ( ex : avez vous vu celle de poitiers ? n’est ce pas un pied de nez à la France ? ) et voyez comment la justice française traite les identitaires qui ont eu l’audace de protester verbalement contre cet édifice ! ...donc soyons lucide : si les français ne veulent pas de conflit avec ceux là , eux ne cesseront de croître visiblement et culturellement donc attiseront les conflits avec les indigènes . "ratisser" large c’est bien , mais les erreurs seront fatales
    ( vouloir sur une même ligne de front , placer les cathos tradis et les musulmans pratiquants annihilera l’effet désiré ! ( c’est mon point de vue )

     

    • Vous avez dans les pays musulmans il y a aussi des églises et des synagogue, je ne vois pas pourquoi le contraire ne serait pas bien. Je préfère tout de même une France chrétienne qui tolère ouvertement l’Islam qu’une France athée qui le haït et le diabolise vicieusement, pour une raison ou une autre


    • @jaipas de pseudo // Je séjourne régulièrement dans certains pays musulmans , et par exemple dernièrement j’étais dans un endroit de 28km de long et 17 de large , où il y avait 1 église chrétienne ( catholique) pour 180 mosquées , qui 5 fois par jour , appellent à la prière , donc à n’importe quelle place où vous êtes : vous participez automatiquement ! je ne suis pas dans mon pays et je me plie aux règles de celui qui m’acceuille ! quant à l’unique synagogue qui s’y trouve : elle est gardée nuit et jour par la police , et les visiteurs sont fouillés à l’entrée , puiqu’elle a subie plusieurs attentats !
      Voyez comme le nombre de lieux d’un même culte a une sacrée importance , quant à la tranquilité et l’homogènéité d’un peuple attaché à son pays !
      A propos de la "tolèrance"/ j’y vois la brèche dans laquelle s’engouffre dés à présent des milliers d’allogènes qui par cette permissivité supplémentaire représentée par les coutumes et lieux de culte , feront la loi dans mon pays ! et je n’y suis pas favorable .tout en ayant conscience que bon nombre de mes compatriotes ne prêtent aucune attention à ce sujet .
      Chacun dans son pays d’origine , aurait un effet pacificateur sociétal inimaginable ( j’en suis convaincu) , par contre la multiplication des échanges internationaux en tous genres serait vraiment bénéfique .
      Cela ressemble à l’union européenne sans frontière , et le chaos qu’elle génère ! alors qu’en rétablissant les frontières cela n’empêche aucunement et au contraire créent des liens économiques et sociaux bien plus apaisants et stimulants !
      c’est pour ces raisons que la mondialisation peut apporter des bienfaits alors que le mondialisme est une maladie incurable inoculée par des sataniques .


    • Les Chretiens sont la communaute la plus souffrante et persecutee dans le monde. Je vous comprends Jean d’Artois ! Et je pense aussi comme vous en secret. En effet, pour les populations de souche de l’Europe la situation est insupportable car nous ne voulons plus recevoir la culture des autres dans nos gueules, mais je comprends aussi ce concept de la "Reconciliation" . C’est un programme politique pour eviter la Guerre civile orchestree par nos gouvernements. Pas plus ( pour moi c’est pas plus que cela). Je refuse la Reconciliation si elle veut dire "Soumission", mais j’accepte la Reconciliation si elle veut dire "Paix". Il ya une urgence. Je pense que la Remigration sera aussi le future ideologique de la dissidence et de la Reconciliation. L’immigration de masse est un systeme economique brutal pour tous les peuples. La Remigration sera un retour Humaniste de nos civilisations.


    • à Louve de France....
      c’est de plus en plus difficile de vous lire, très chère !
      la remigration est un leurre, un mythe, jamais le système ne tolèrera cela car cela pourrait signifier le réveil de l’Europe - ce que l’Angleterre ( VOTRE PAYS) ne tolèrera jamais, non plus.
      Quand Nigel Farage, votre idole, parle de remigration, il veut sans doute dire expulser les clandestins vers ll’Europe ( c’est par là qu’ils sont arrivés)...


    • Oracle,

      La Remigration est un concept Francais qui fait le tour du monde sur les forums nationalistes et qui grandit chaque jour. Pour le moment elle est juste une idee et Serge Ayoub ( que j’adore) parle tres bien de cela et de cet Humanisme. Bien sur il faut reflechir sur ce concept. Lorsque Farage parle de tribunal de la Remigration il ne parle pas de faire des expulsions vers le continent ! Vous inquietez pas, nos Pakistanais viendront pas chez vous. .

      MON PAYS est pas responsable du suicide de la France. C’est la France qui signait Shengen, c’est encore elle qui signait pour detruire sa monnaie nationale ( le Franc).

      La prochaine fois votez pour le moins pire. Farage est le moins pire pour MON PAYS. C’est pas mon idole et c’est pas mon Maitre. Il est le moins pire. Il est celui qui pense au petit peuple Anglais, a sa tristesse et sa desepoir


    • @Jean d’Artois, vous savez même en France on ne trouve pas 100 mosquée dans chaque petit village, simplement quand c’est une grande ville il y a plus de mosquées. Et puis proportionnellement le nombre de musulmans en France est beaucoup beaucoup plus grand que le nombre de chrétien dans les pays maghrébins en tout cas (Et cela pour divers raison...) Et puis moi aussi en France je participe automatiquement quand j’entends les cloches des églises sonner (et que j’adore entendre). Maintenant là où je suis d’accord avec vous, c’est que l’immigration "massive" n’est bonne pour personne, et il est vrai que arrêter cette immigration est une tâche un peu délicate... Surtout que même en l’arrêtant, Vous aurez toujours des musulmans Français (d’origine maghrébine, turc, moyen orient, ou même de souche comme vous aimez le dire) D’où à mon avis l’idée de réconciliation qui est nécessaire pour éviter le chaos


  • Il faut se méfier de cette mode qui appelle la religion catholique au secours ! religion sur laquelle pas mal de monde persiflait dans les années 60 et 70... nous vivons la fin d’un monde et les Français, paniqués, se raccrochent aux branches et s’en remettent au glorieux passé de notre pays afin de ne pas désespérer totalement, c’est bien normal...mais pas très sain et un rien hypocrite : qui a envie de retourner à la messe chaque dimanche, de se confesser etc...pas moi, en tout cas !
    l’Histoire ne revient jamais en arrière...


  • Foi, espérance en notre sauveur unique Jésus Christ.
    Il reviendra et la France retrouvera sa grandeur d’âme et sa force spirituelle.
    Il faut veiller, encore et encore !!

     

    • Prier est une " première" nécessité , si j’ose dire : agir en conséquence , avec en tête le but de vos prières en est une autre , indispensable ! La prière est naturellement le " carburant" nécessaire à nos actions / si en plus un peu d’esprit saint nous parvient .... Sinon les rois qui ont fait la France n’auraient point existé . D’ailleurs Jésus nous montre la voie , à chaque grande décision qu’il doit prendre , il se retire en prière , avant d’agir !


  • Bonjour,

    Je trouve que c’est un message plein de bons sens. La religion a toujours été un vecteur de valeurs et de puissance populaire. De toutes les manières, rien n’est perdu puisqu’à l’heure actuelle nous pouvons affirmer que la France est le deuxième plus grand pays musulman d’Europe après la Turquie. Ce qui est plutôt rassurant en ce qui concerne la sauvegarde des valeurs religieuses qui sont communes aux autres religions monothéistes.

    Bonne soirée.
    K


  • Merci Monsieur Alain SORAL et toute son équipe pour le combat que vous menez pour un monde meilleur et plus juste ici et maintenant dans notre quotidien.
    Vous vous faites la voix d’une majorité silencieuse fatiguée par tant de mépris par ceux qui la gouverne.
    Chacun à sa place, là où nous sommes, demeurons les garants de cette lumière appelée à éclairer toute la pièce.
    Merci pour ce réveil que vous permettez pour ces nouvelles générations assoiffées de vérité.
    Que Dieu nous bénisse et nous obtienne la grâce de la persévérance.


  • Bravo Alain Soral pour avoir mis les pieds dans le plat !
    Comment pourrait-on se moquer de nos ancêtres catholiques en dénigrant leur foi ?


  • Oui au Christianisme religion d’Etat, non au papisme forcé ! Le Vatican ne représente pas le monopole du Christianisme ! Si la France était fille ainée de l’Eglise tant mieux, mais que maintenant elle soit la fille ainée de l’Eglise de Dieu et pas de l’Eglise du Vatican. La France mérite mieux que le Vatican satanique et macon !

    Soutien pour le reste (économie protectionniste & programme social)

     

    • D’autant que le clergé de la Fraternité st Pie x , qui dispose d’une solide formation à Ecône ( Suisse ) , mais n’est pas en odeur de sainteté chez les conciliaires , verrait sans aucun doute d’un bon œil , votre proposition ! D’autant que de la marginalité , ils passeraient naturellement en lumière - ce qui ne serait que normal - puisqu’ils représentent le courant de l’église fidèle à la Tradition et s’en porteraient garant ! ( il sera bien opportun de revenir à la Rome catholique , quand les fumées de Satan seront dissipées ) - En tout cas , que ce rêve plaise à Dieu !


  • @l’oracle a dit / si vous êtes contre ce système et que vous le combattez , je ne vois pas en quoi la remigration est un leurre ? Et si l’on va plus loin , elle ne peut exclusivement se limiter aux clandestins ! - ceci n’est qu’une volonté politique - ( encore faut il l’avoir ) mais parfois , au bord du gouffre , les choix se simplifient ! - un exemple qui va à contre courant de la pensée unique du moment est celui de l’Allemagne à partir de 33 : ils ont éradiqué le chaos ambiant en l’espace de 10ans , grâce en partie à leur volonté politique / ceci ne cautionne evidemment pas leurs procédures brutales / mais quand des choix sont nécessaires : plutôt que l’asphyxie d’un pays tout entier , et l’éradication d’un peuple , ceux ci sont les plus opportuns .

     

    • à Jean d’Artois...
      pourquoi liez-vous l’opposition au système à la remigration ? d’abord, pour faire le tri entre ceux qui resteront et ceux qui partiront, il faudra bien vingt ans ! d’iic là, la France aura cessé d’exister depuis longtemps...ensuite, les peuples blancs d’Europe ne sont pas menacés d’éradication, loin de là : en comptant les pays de l’est et la Russie, le continent européen est composé de Blancs à 90 %. Idem pour le Royaume-ni, sans parler de la Scandinavie ! c’est le système qui parle d’immigration de masse, de grand remplacement etc.


    • @l’oracleadit /
      1) Parce que cela en fait partie ( ceci est mon avis ...mais pas seulement ! )
      2) concernant le tri : il s’agit d’une volonté politique ( ex : Allemagne /1933, vous pensez vraiment que la France n’existera plus dans dix ans ? )
      3) je suis actuellement en France , non dans un pays de l’ex URSS ou autre
      4) c’est bien le systeme qui ( a) imposé et impose l’immigration et qui vise au grand remplacement et pas les Souchiens en grande majorité .

      Donc, je me répète , TOUT ( ou quasiment tout ) , procéde d’une volonté politique ...le reste , à mon avis n’est que ...du vent.
      Et aucun parti politique francais actuellement , à part peut être les " identitaires " , mais ceux ci ne constituent pas un parti politique et représentent quelques /100 , à peine de la population , ne tiennent ce discours : ce qui réjouit nos allogènes ! Le temps que les Francais " s’etrillent" entre eux , leur implantation ne cesse de croître .


  • J’ai commenté une autre de vos vidéo il y a peu sans passer par cette vidéo et je suis bluffée par nos remarque assez similaire ! Merci


  • "Par le haut" et avec panache. Merci Mr Soral d’avoir remis les pendules à l’heure de manière aussi brillante, juste et complète.


  • Revenir à la religion d’état n’est pas la solution , le christianisme se réaffirme dans ses choix politiques, coller une étiquette chrétienne sur l’état français est revenir à la loi et non la foi



  • Ce qui prouve bien une chose, c’est que ce ne sont pas les religions qui font les civilisations, mais bien les êtres humains ...



    Correction : Ce sont les religions qui font les civilisations mais ce sont les humains qui les défont.

    Explication : que serait l’Inde sans les Védas, la Chine sans Confucius et le Taoïsme, le monde Arabe sans l’Islam, l’Europe sans le Christ ? Au fond que seraient les peuples sans leur Traditions qu’elles aient une forme religieuse ou métaphysique ? Les "civilisations" sont le fruit d’une vivification prophétique, d’une grâce providentielle. Une humanité dégénère quand elle ne boit plus à sa source, quand les individus, jouisseurs suffisants tournent le dos à la lumière et ne voient plus que leurs ombres. Ce sont les passions humaines qui détruisent la "civilisation". Si on comprend vraiment l’histoire on réalise qu’il n’y a qu’une seule Histoire : celle de l’alliance perpétuelle de Dieu et des hommes, que Dieu veut nouer et renouer sans relâche mais que l’homme infidèle fini par rejetter chaque fois pour sa plus grande perte.

     

    • « Explication : que serait l’Inde sans les Védas, la Chine sans Confucius et le Taoïsme, le monde Arabe sans l’Islam, l’Europe sans le Christ ? »

      "La dettes : 5000 ans d’histoire." de Graeber David, sur l’age axial. Période de l’histoire qui a vu apparaître, en Chine, en Inde et en Méditerranée, des principes philosophiques et spirituels humanistes (désintéressement, charité, solidarité, la connaissance de soi) qui sont encore d’actualités. Point commun, ces valeurs nouvelles sont apparues dans des sociétés qui se sont développées par la domination militaire et des pratiques usurières, par réaction aux malaises et dérives (individualisme, castes, esclavage) que ces sociétés avaient finis par développer.

      Laissons les dieux en dehors de ça, les hommes leur faisant dire ce qui les arrange, je m’en méfie comme du journal télévisé (les précédents étaient pour la guerre, et certain la cautionne toujours).

      Personnellement je suis tenté de penser que ce qui semble être nouveau dans ces philosophies, c’est qu’elles aient été écrites, après 100 000 ans de survie à chasser la gazelle, le phoque, le bison ou le mammouth, le sang des Hommes connaît ça par cœur (autant que la défiance vis à vis de l’étranger par ailleurs).


  • Tendance actuelle extrêmement inquiétante à un "retour aux sources" païen dont la popularité ne cesse de croître, voici un de ces mouvements, dit "matricien" pour l’anéantissement du couple et du soi-disant esclavage patriarcal qui en découle...

    Quelques extraits choisis : "La solidarité familiale et la liberté sexuelle des femmes garantissent la bonne santé de la démographie.", "La solution proposée par les matriciens, c’est la famille choisie. On compose sa famille avec qui l’on veut. Autrefois, on choisissait ses amis, mais pas sa famille. Désormais, on choisira sa famille comme ses amis. Le projet consiste à redéfinir la famille comme une libre association (loi de 1901), la Famille Choisie Associative."Le nom de ce projet ? Prométhée !

    Le tout mâtiné bien sûr d’une sauce païenne centré sur le culte à la déesse mère, où l’on nous explique que le culte marial n’est qu’un reliquat du culte d’Artémis....Un genre de féminisme forcené (culte de la femme) justifié par l’existence de cultes dédiés déesses-mères pré-historiques et antiques pour renverser les religions patriarcales (abrahamiques) et les faire passer pour des contes de fées poussiéreux et de la science fiction...

    Il faut être très vigilant face à ce genre de mouvements,surtout lorsque l’on voit le succès que remporte ce mouvement matricien (par exemple en terme de "like" sur facebook...). J’invite tout le monde à se renseigner sur ce mouvement et globalement sur ces modes hallucinantes "new-age" prônant le retour à la terre (mère-nature, déesse-mère etc.) par des mouvances et croyances païennes, une nouvelle arme purement satanique de destruction de la cellule familiale, de la tradition et de l’héritage.


  • Échanger le cathodique contre le catholique serait indéniablement une amélioration, mais ça reste une politique une gestion de masse, un nivellement par le bas qui me laisserait un arrière goût de une victoire à la Pyrrhus.

    Je préfère l’ambition d’un Étienne Chouard, d’un partie pirate, voire peut être même d’un Laurent Ozon que je viens de découvrir.


  • Rarement lu un programme aussi révolutionnaire. J’en suis tout ébloui. Ma convergence de vue est totale mais je pensais être le dernier des mohicans sur ce terrain et je m’aperçois que nous sommes au moins deux mohicans.

    Mais je dois faire remarquer qu’il faudrait alors soit faire renaître le courant gallican et tordre le cou à l’ultramontanisme sournois des catholiques français (je suis d’accord), soit envahir tout de go la péninsule italienne comme l’ont fait quelques uns de nos plus vaillants princes, parfois pour se refaire une petite santé mais surtout parce qu’ils s’ennuyaient terriblement en leur lugubre Louvre (Francois 1er, Charles XII Henri VII).

    Une fois à Rome (et après avoir ajouté un codicille bien tassé au traité de Tolentino), comme l’avait fait la Grande République (la vraie), mettre le "citoyen pape" François, dit "le Dernier", en état d’arrestation, l’amener en France par la malle-poste, et lui montrer une bonne fois pour toutes que la fille aînée de l’Eglise peut aussi être une sacrée chipie. Cela pourrait être assez intéressant et je suis partant.

    Mais l’histoire démontrant que les plus grands génies politiques français (ex : Napoléon) se sont tous plus ou moins cassé les dents sur ce personnage de pape qui, au fond, n’est en général qu’un vieux sacripant (il faut être un italien malin comme Mussolini pour trouver une solution avec un tel bonhomme), il faudrait envisager de revenir à cette occasion aux racines profondément grecques de notre civilisation et adopter l’orthodoxie comme religion de l’Etat. Quoi de plus facile puisqu’il n’y a entre le catholicisme romain et l’église grecque que des souvenirs de querelles si anciennes et si obscures que personne n’y entend plus rien ; ce qui est la condition d’une bonne petite paix religieuse.

    Plus aucun problème alors. Les relations entre l’église grecque de France et son Saint Patriarche logé dans un palais attribué à la demande des fidèles et fonctionnaire inamovible et l’état français représenté de préférence par un doux prince de la Maison des Bourbons opportunément remis sur le trône et converti à la religion de Saint-Vladimir, seront nécessairement excellentes et toutes les églises de France retentiront de laudes, de noëls, de carillons et de Te Deum..


  • Le mot grec katholicos vient ... de la juxtaposition de deux mots : kata = selon, et holos = le tout. Au sens qualitatif , qui est le sens principal et prioritaire, entraînant le sens quantitatif , spatial ou temporel, « catholique » signifie « selon le Tout de la Révélation normative qu’est, pour l’Église la sainte Écriture  »

    . Être « catholique  », c’est respecter le tout inséparable du texte de l’Écriture, dans l’adoration de Celui qui en est l’Auteur premier et souverain ; c’est refuser de « choisir » dans l’Écriture ; c’est refuser l’hérésie (en grec, le choix ; choisir). Aussi le « SOLA SCRIPTURA » (= la norme, c’est LA SEULE ÉCRITURE) doit-il être accompagné du « TOTA SCRIPTURA » (= la norme, c’est L’ÉCRITURE DANS SA TOTALITÉ). Dans ce sens-là du mot "catholique", nous devons être des "catholiques réformés", en contraste avec les "catholiques romains". C’est le contraire d’une révolte. C’est le rétablissement des principes du christianisme tel qu’il était à son origine.

    Je ne crois pas à la glorification du passé. Cependant, si nous voulons avoir un impact pour le Seigneur à l’époque où nous vivons, nous ferions bien de nous mettre à l’écoute des voix du passé. La connaissance de la manière dont Dieu a agi dans l’histoire nous amènera à désirer ardemment voir Dieu agir à nouveau. Une grande partie du christianisme contemporain dans le monde occidental est très superficielle. La théologie dans le monde académique moderne est en état de crise. Elle passe d’une mode à l’autre. Elle a contribué à l’effritement de l’autorité biblique ainsi qu’au malaise culturel et intellectuel de notre époque. Le seul remède pour notre société malade réside dans l’avènement d’une nouvelle réforme. L’œuvre commencée au temps des apôtres, renouvelée au temps des réformateurs, doit être reprise partout de nos jours avec un saint enthousiasme ; et cette œuvre est bien simple et bien belle, car elle consiste à établir, dans l’Église et sur la terre, le trône de Jésus-Christ. La Réformation, c’est Jésus-Christ. ‘À qui irions-nous, Seigneur, si ce n’est à toi ?’ Que d’autres suivent leurs propres imaginations, se prosternent devant des superstitions traditionnelles, ou baisent les pieds d’un homme pécheur … Ô Roi de gloire, nous te voulons toi seul !


  • Quel catholicisme ? l’église conciliaire infiltrée de A à Z ....
    Quant à la Fraternité ST PI X cela ne saurait tarder.....
    Mais pour remplir les églises, il faut des hommes et des femmes de foi.......qui prient......
    Quand on observe la pratique des musulmans, on constate que la plupart prient et remplissent les mosquées
    Nous avons là l’éternel problème de deux antagonistes : l’église et la franc-maçonnerie qui se disputent pour leur fond de commerce..... car c’est bien de cela qu’il s’agit
    Si tout le monde appliquait la fraternité, la tolérance, la compassion et l’amour du prochain, on n’en serait pas là.....
    Car ces principes sont la base d’un chrétien et d’un franc-maçon......même s’il y a des différences, les deux doivent travailler pour rester au centre ......
    Les problèmes viennent que les catholiques et les franc-maçons se sont écartés de leur mission......
    Les deux peuvent vivre en bon terme, en respectant l’un et l’autre...
    Alain Soral prend comme exemple Mr Peillon, mais que je sache, ce monsieur ne représente pas la totalité de la franc maçonnerie......
    et rejoins le commentaire de @ andreas du 2 décembre à 22h02
    "Loi d’Etat d’inspiration islamique tout en laissant les chrétiens pratiquer leur culte "
    La charia implique de laisser le chrétien pratiquer son culte

    Cela remettrait les pendules à l’heure......


Afficher les commentaires suivants