Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Alain Soral : "Il faut refaire du catholicisme la religion d’État en France"

Alain Soral a accordé une interview exclusive à Médias-Presse-Info TV pour exposer le programme du nouveau parti politique qu’il vient de créer avec Dieudonné : « Réconciliation nationale ».

 

Rappelons l’inscription de la statue de Bayard à Grenoble :

« Resté fidèle à la charte de la vieille chevalerie, homme d’honneur, de foi et de bonté, a bien mérité son surnom de chevalier sans peur et sans reproche. »

 

Visiter le site de Réconciliation nationale : www.recnat.fr

Contacter l’équipe du parti : contact@recnat.fr

Voir aussi, sur E&R :

 
 

Livres de Alain Soral (85)







Alerter

252 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1048422
    Le 4 décembre 2014 à 08:49 par jean d’Artois
    Alain Soral : "Il faut refaire du catholicisme la religion d’État en (...)

    @l’oracle a dit / si vous êtes contre ce système et que vous le combattez , je ne vois pas en quoi la remigration est un leurre ? Et si l’on va plus loin , elle ne peut exclusivement se limiter aux clandestins ! - ceci n’est qu’une volonté politique - ( encore faut il l’avoir ) mais parfois , au bord du gouffre , les choix se simplifient ! - un exemple qui va à contre courant de la pensée unique du moment est celui de l’Allemagne à partir de 33 : ils ont éradiqué le chaos ambiant en l’espace de 10ans , grâce en partie à leur volonté politique / ceci ne cautionne evidemment pas leurs procédures brutales / mais quand des choix sont nécessaires : plutôt que l’asphyxie d’un pays tout entier , et l’éradication d’un peuple , ceux ci sont les plus opportuns .

     

    Répondre à ce message

    • #1049487
      Le Décembre 2014 à 22:59 par l’oracle a dit...
      Alain Soral : "Il faut refaire du catholicisme la religion d’État en (...)

      à Jean d’Artois...
      pourquoi liez-vous l’opposition au système à la remigration ? d’abord, pour faire le tri entre ceux qui resteront et ceux qui partiront, il faudra bien vingt ans ! d’iic là, la France aura cessé d’exister depuis longtemps...ensuite, les peuples blancs d’Europe ne sont pas menacés d’éradication, loin de là : en comptant les pays de l’est et la Russie, le continent européen est composé de Blancs à 90 %. Idem pour le Royaume-ni, sans parler de la Scandinavie ! c’est le système qui parle d’immigration de masse, de grand remplacement etc.

       
    • #1049853
      Le Décembre 2014 à 13:13 par jean d’Artois
      Alain Soral : "Il faut refaire du catholicisme la religion d’État en (...)

      @l’oracleadit /
      1) Parce que cela en fait partie ( ceci est mon avis ...mais pas seulement ! )
      2) concernant le tri : il s’agit d’une volonté politique ( ex : Allemagne /1933, vous pensez vraiment que la France n’existera plus dans dix ans ? )
      3) je suis actuellement en France , non dans un pays de l’ex URSS ou autre
      4) c’est bien le systeme qui ( a) imposé et impose l’immigration et qui vise au grand remplacement et pas les Souchiens en grande majorité .

      Donc, je me répète , TOUT ( ou quasiment tout ) , procéde d’une volonté politique ...le reste , à mon avis n’est que ...du vent.
      Et aucun parti politique francais actuellement , à part peut être les " identitaires " , mais ceux ci ne constituent pas un parti politique et représentent quelques /100 , à peine de la population , ne tiennent ce discours : ce qui réjouit nos allogènes ! Le temps que les Francais " s’etrillent" entre eux , leur implantation ne cesse de croître .

       
  • #1048524

    J’ai commenté une autre de vos vidéo il y a peu sans passer par cette vidéo et je suis bluffée par nos remarque assez similaire ! Merci

     

    Répondre à ce message

  • #1048683

    "Par le haut" et avec panache. Merci Mr Soral d’avoir remis les pendules à l’heure de manière aussi brillante, juste et complète.

     

    Répondre à ce message

  • #1048755

    Revenir à la religion d’état n’est pas la solution , le christianisme se réaffirme dans ses choix politiques, coller une étiquette chrétienne sur l’état français est revenir à la loi et non la foi

     

    Répondre à ce message

  • #1048901

    Ce qui prouve bien une chose, c’est que ce ne sont pas les religions qui font les civilisations, mais bien les êtres humains ...



    Correction : Ce sont les religions qui font les civilisations mais ce sont les humains qui les défont.

    Explication : que serait l’Inde sans les Védas, la Chine sans Confucius et le Taoïsme, le monde Arabe sans l’Islam, l’Europe sans le Christ ? Au fond que seraient les peuples sans leur Traditions qu’elles aient une forme religieuse ou métaphysique ? Les "civilisations" sont le fruit d’une vivification prophétique, d’une grâce providentielle. Une humanité dégénère quand elle ne boit plus à sa source, quand les individus, jouisseurs suffisants tournent le dos à la lumière et ne voient plus que leurs ombres. Ce sont les passions humaines qui détruisent la "civilisation". Si on comprend vraiment l’histoire on réalise qu’il n’y a qu’une seule Histoire : celle de l’alliance perpétuelle de Dieu et des hommes, que Dieu veut nouer et renouer sans relâche mais que l’homme infidèle fini par rejetter chaque fois pour sa plus grande perte.

     

    Répondre à ce message

    • #1050899
      Le Décembre 2014 à 10:38 par François (un autre)
      Alain Soral : "Il faut refaire du catholicisme la religion d’État en (...)

      « Explication : que serait l’Inde sans les Védas, la Chine sans Confucius et le Taoïsme, le monde Arabe sans l’Islam, l’Europe sans le Christ ? »

      "La dettes : 5000 ans d’histoire." de Graeber David, sur l’age axial. Période de l’histoire qui a vu apparaître, en Chine, en Inde et en Méditerranée, des principes philosophiques et spirituels humanistes (désintéressement, charité, solidarité, la connaissance de soi) qui sont encore d’actualités. Point commun, ces valeurs nouvelles sont apparues dans des sociétés qui se sont développées par la domination militaire et des pratiques usurières, par réaction aux malaises et dérives (individualisme, castes, esclavage) que ces sociétés avaient finis par développer.

      Laissons les dieux en dehors de ça, les hommes leur faisant dire ce qui les arrange, je m’en méfie comme du journal télévisé (les précédents étaient pour la guerre, et certain la cautionne toujours).

      Personnellement je suis tenté de penser que ce qui semble être nouveau dans ces philosophies, c’est qu’elles aient été écrites, après 100 000 ans de survie à chasser la gazelle, le phoque, le bison ou le mammouth, le sang des Hommes connaît ça par cœur (autant que la défiance vis à vis de l’étranger par ailleurs).

       
  • #1048994

    Tendance actuelle extrêmement inquiétante à un "retour aux sources" païen dont la popularité ne cesse de croître, voici un de ces mouvements, dit "matricien" pour l’anéantissement du couple et du soi-disant esclavage patriarcal qui en découle...

    Quelques extraits choisis : "La solidarité familiale et la liberté sexuelle des femmes garantissent la bonne santé de la démographie.", "La solution proposée par les matriciens, c’est la famille choisie. On compose sa famille avec qui l’on veut. Autrefois, on choisissait ses amis, mais pas sa famille. Désormais, on choisira sa famille comme ses amis. Le projet consiste à redéfinir la famille comme une libre association (loi de 1901), la Famille Choisie Associative."Le nom de ce projet ? Prométhée !

    Le tout mâtiné bien sûr d’une sauce païenne centré sur le culte à la déesse mère, où l’on nous explique que le culte marial n’est qu’un reliquat du culte d’Artémis....Un genre de féminisme forcené (culte de la femme) justifié par l’existence de cultes dédiés déesses-mères pré-historiques et antiques pour renverser les religions patriarcales (abrahamiques) et les faire passer pour des contes de fées poussiéreux et de la science fiction...

    Il faut être très vigilant face à ce genre de mouvements,surtout lorsque l’on voit le succès que remporte ce mouvement matricien (par exemple en terme de "like" sur facebook...). J’invite tout le monde à se renseigner sur ce mouvement et globalement sur ces modes hallucinantes "new-age" prônant le retour à la terre (mère-nature, déesse-mère etc.) par des mouvances et croyances païennes, une nouvelle arme purement satanique de destruction de la cellule familiale, de la tradition et de l’héritage.

     

    Répondre à ce message

  • #1049417
    Le 4 décembre 2014 à 21:59 par François (un autre)
    Alain Soral : "Il faut refaire du catholicisme la religion d’État en (...)

    Échanger le cathodique contre le catholique serait indéniablement une amélioration, mais ça reste une politique une gestion de masse, un nivellement par le bas qui me laisserait un arrière goût de une victoire à la Pyrrhus.

    Je préfère l’ambition d’un Étienne Chouard, d’un partie pirate, voire peut être même d’un Laurent Ozon que je viens de découvrir.

     

    Répondre à ce message

  • #1049580

    Rarement lu un programme aussi révolutionnaire. J’en suis tout ébloui. Ma convergence de vue est totale mais je pensais être le dernier des mohicans sur ce terrain et je m’aperçois que nous sommes au moins deux mohicans.

    Mais je dois faire remarquer qu’il faudrait alors soit faire renaître le courant gallican et tordre le cou à l’ultramontanisme sournois des catholiques français (je suis d’accord), soit envahir tout de go la péninsule italienne comme l’ont fait quelques uns de nos plus vaillants princes, parfois pour se refaire une petite santé mais surtout parce qu’ils s’ennuyaient terriblement en leur lugubre Louvre (Francois 1er, Charles XII Henri VII).

    Une fois à Rome (et après avoir ajouté un codicille bien tassé au traité de Tolentino), comme l’avait fait la Grande République (la vraie), mettre le "citoyen pape" François, dit "le Dernier", en état d’arrestation, l’amener en France par la malle-poste, et lui montrer une bonne fois pour toutes que la fille aînée de l’Eglise peut aussi être une sacrée chipie. Cela pourrait être assez intéressant et je suis partant.

    Mais l’histoire démontrant que les plus grands génies politiques français (ex : Napoléon) se sont tous plus ou moins cassé les dents sur ce personnage de pape qui, au fond, n’est en général qu’un vieux sacripant (il faut être un italien malin comme Mussolini pour trouver une solution avec un tel bonhomme), il faudrait envisager de revenir à cette occasion aux racines profondément grecques de notre civilisation et adopter l’orthodoxie comme religion de l’Etat. Quoi de plus facile puisqu’il n’y a entre le catholicisme romain et l’église grecque que des souvenirs de querelles si anciennes et si obscures que personne n’y entend plus rien ; ce qui est la condition d’une bonne petite paix religieuse.

    Plus aucun problème alors. Les relations entre l’église grecque de France et son Saint Patriarche logé dans un palais attribué à la demande des fidèles et fonctionnaire inamovible et l’état français représenté de préférence par un doux prince de la Maison des Bourbons opportunément remis sur le trône et converti à la religion de Saint-Vladimir, seront nécessairement excellentes et toutes les églises de France retentiront de laudes, de noëls, de carillons et de Te Deum..

     

    Répondre à ce message

  • #1050922
    Le 6 décembre 2014 à 11:04 par Jean-Jascques
    Alain Soral : "Il faut refaire du catholicisme la religion d’État en (...)

    Le mot grec katholicos vient ... de la juxtaposition de deux mots : kata = selon, et holos = le tout. Au sens qualitatif , qui est le sens principal et prioritaire, entraînant le sens quantitatif , spatial ou temporel, « catholique » signifie « selon le Tout de la Révélation normative qu’est, pour l’Église la sainte Écriture  »

    . Être « catholique  », c’est respecter le tout inséparable du texte de l’Écriture, dans l’adoration de Celui qui en est l’Auteur premier et souverain ; c’est refuser de « choisir » dans l’Écriture ; c’est refuser l’hérésie (en grec, le choix ; choisir). Aussi le « SOLA SCRIPTURA » (= la norme, c’est LA SEULE ÉCRITURE) doit-il être accompagné du « TOTA SCRIPTURA » (= la norme, c’est L’ÉCRITURE DANS SA TOTALITÉ). Dans ce sens-là du mot "catholique", nous devons être des "catholiques réformés", en contraste avec les "catholiques romains". C’est le contraire d’une révolte. C’est le rétablissement des principes du christianisme tel qu’il était à son origine.

    Je ne crois pas à la glorification du passé. Cependant, si nous voulons avoir un impact pour le Seigneur à l’époque où nous vivons, nous ferions bien de nous mettre à l’écoute des voix du passé. La connaissance de la manière dont Dieu a agi dans l’histoire nous amènera à désirer ardemment voir Dieu agir à nouveau. Une grande partie du christianisme contemporain dans le monde occidental est très superficielle. La théologie dans le monde académique moderne est en état de crise. Elle passe d’une mode à l’autre. Elle a contribué à l’effritement de l’autorité biblique ainsi qu’au malaise culturel et intellectuel de notre époque. Le seul remède pour notre société malade réside dans l’avènement d’une nouvelle réforme. L’œuvre commencée au temps des apôtres, renouvelée au temps des réformateurs, doit être reprise partout de nos jours avec un saint enthousiasme ; et cette œuvre est bien simple et bien belle, car elle consiste à établir, dans l’Église et sur la terre, le trône de Jésus-Christ. La Réformation, c’est Jésus-Christ. ‘À qui irions-nous, Seigneur, si ce n’est à toi ?’ Que d’autres suivent leurs propres imaginations, se prosternent devant des superstitions traditionnelles, ou baisent les pieds d’un homme pécheur … Ô Roi de gloire, nous te voulons toi seul !

     

    Répondre à ce message

  • #1052216

    Quel catholicisme ? l’église conciliaire infiltrée de A à Z ....
    Quant à la Fraternité ST PI X cela ne saurait tarder.....
    Mais pour remplir les églises, il faut des hommes et des femmes de foi.......qui prient......
    Quand on observe la pratique des musulmans, on constate que la plupart prient et remplissent les mosquées
    Nous avons là l’éternel problème de deux antagonistes : l’église et la franc-maçonnerie qui se disputent pour leur fond de commerce..... car c’est bien de cela qu’il s’agit
    Si tout le monde appliquait la fraternité, la tolérance, la compassion et l’amour du prochain, on n’en serait pas là.....
    Car ces principes sont la base d’un chrétien et d’un franc-maçon......même s’il y a des différences, les deux doivent travailler pour rester au centre ......
    Les problèmes viennent que les catholiques et les franc-maçons se sont écartés de leur mission......
    Les deux peuvent vivre en bon terme, en respectant l’un et l’autre...
    Alain Soral prend comme exemple Mr Peillon, mais que je sache, ce monsieur ne représente pas la totalité de la franc maçonnerie......
    et rejoins le commentaire de @ andreas du 2 décembre à 22h02
    "Loi d’Etat d’inspiration islamique tout en laissant les chrétiens pratiquer leur culte "
    La charia implique de laisser le chrétien pratiquer son culte

    Cela remettrait les pendules à l’heure......

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents