Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Alain Soral sur l’écologie

En 2010, à la suite de l’engouement pour « l’écologie » lors des élections européennes de 2009, Alain Soral recentrait le débat sur l’essentiel. Deux extraits d’entretiens sont aujourd’hui particulièrement d’actualité.

 

L’écologie, une question sérieuse ?

 

Sur le réchauffement climatique... et l’islam :

Voir aussi, sur E&R :

L’écologie bien comprise, chez Kontre Kulture :

Soutenir les petits producteurs enracinés
avec notre partenaire Au Bon Sens :

 
 

Livres de Alain Soral (102)







Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1336156
    Le 2 décembre 2015 à 18:47 par tomy
    Alain Soral sur l’écologie

    L’ écologie a été transformée en gauchisme ( si bien qu’ aujourd’hui : écolo=gocho) ... Nous sommes passé de "l’ écologie locale" à "l’ écologie mondiale", je m’ explique ...
    De tout temps l’ homme a toujours été "écolo" dans le sens ou il veillait à la protection de l’ environnement QUI L’ ENTOURAIT (mon jardin, mon village, ma region...) , et ce PAR AMOUR pour celui/celle-ci tout simplement (donc en fait quelque chose de plutot naturel : "j’ aime donc je veux proteger") .
    Mais avec le DERACINEMENT (concept qu’ Adrien Abauzit a très bien analysé et expliqué) , cet Amour a plus ou moins disparu il faut le reconnaitre (pas partout bien heureusement, et ce sentiment peut etre réveillé/ravivé chez ceux en qui cet Amour n’ est plus ) . Concrètement on a déplacé la préoccupation du Francais pour son environnement proche (qu’ on pourrait appeler "écologie locale") , pour l’ amener sur le terrain du "sauvons la planète entière" ! (ce qu’ on pourrait appeler l’ "écologie mondiale", ou "écologie bobo"...) .
    En faisant cela , on empeche le Francais d’ etre rééllement écolo (écologie locale) en "détournant" son combat en une forme de "posture" à la mode ... Mais en réalité c’ est cela quiTUE la vraie écologie (et son efficacité), puisque il est évident que si chacun se soucie de son environnement proche en le preservant , alors la planète ira mieux ! En revanche si chacun se soucie (ou plutot fait semblant) de se soucier de l’ écologie de la planète entière , le constat d’ echec et le fait de ne pas se sentir DIRECTEMENT concerné, enfermera finalement l’ homme dans l’ inaction (ou l’ action inutile du type "association pour sauver 4 baleines" etc) ...(suite dans le prochain commentaire) ...

     

    Répondre à ce message

  • #1336160
    Le 2 décembre 2015 à 18:50 par tomy
    Alain Soral sur l’écologie

    ...Il faut comprendre qu’ à mon avis ce mécanisme fait partie du mondialisme , et on reconnait le meme schéma que celui qui s’ est appliqué au nationalisme . On empeche l’homme d’ aimer sa famille plus que les autres (le gauchisme s’ attaquant au couple , à la famille), sa ville plus que les autres , sa région plus que les autres, et surtout son peuple, SA NATION plus que les autres ! Le gauchisme traitant systematiquement de xenophobe toute personne qui en réalité aime les siens (ceux qu’ il connait), c’ est ce qu’ on pourrait appeler "l’Amour local" ; Pour l’ inciter plutot à "faire semblant d’ aimer ceux qu’ il ne connait pas" (c’ est à dire le monde entier), et la c’ est ce qu’ on pourrait appeler "l’Amour mondial bobo" , la posture hypocrite du gocho insupportable...
    Bref, pour résumer nous sommes passé de l’ écologie locale, à l’ économie mondiale bobo, c’ est le mondialisme appliqué à l’ écologie . Car concrètement le mondialisme a fait que les gens et les peuples "s’ aiment moins qu’ avant", et que l’etat de santé de la planète ne cesse de se dégrader (tout en nous vendant bien sur que "toute la planète allait s’ aimer et se donner la main", et que "toute la planète serait sauvée par le combat écologiste")... C’ est le meme principe depuis l’ Humanisme, pour extirper une qualité du coeur des hommes (et meme de leur âme), on leur fait croire qu’ on vient de découvrir cette qualité, ou la "VRAIE VALEUR" de cette qualité, et qu’ elle est en réalité EXTERIEURE A EUX, qu’ ils doivent "apprendre à l’ etre"... A partir de la, pour l’ exemple de l’ Humanisme, seuls ceux qui acceptent "d’ apprendre à etre VRAIMENT HUMAINS" , en se soumettant à l’ apprentissage des Humanistes, deviennent eux aussi des Humanistes (donc de "vrais humains" ) , en revanche les autres découvrent qu’ ils ne l’ etaient pas (de "vrais humains"), et ils refusent de le devenir, donc ils sont deja les "sous hommes xenophobes" de l’ epoque (même chose ensuite avec les Lumières, la Revolution etc).
    Je crois que c’ est exactement ce qui s’ est passé avec l’ écologie, elle a été extirpée du coeur des hommes grace au déracinement et à l’ "écologie mondiale bobo" , c’ est d’ ailleurs pour cela qu’ au fil des années , le discours "écologie mondiale" s’ installant de plus en plus en France, on a vu la disparition d’ un José Bové par exemple, qui avec ses defauts certes, symbolisait bien cette "ecologie locale" , pour laisser place à des "bobos écolos sauveurs de la planète"à la CONH-BEN

     

    Répondre à ce message

    • #1336325
      Le Décembre 2015 à 21:27 par Rom1
      Alain Soral sur l’écologie

      C’est de l’aliénation. On coupe l’homme de ses racines. Et si un homme est trop ancré, on le remplace par d’autres qui viennent de l’étranger et qui n’ont pas de racines là où ils arrivent. C’est plus facile à contrôler, un locataire qui n’est pas vraiment chez lui.

       
    • #1337092
      Le Décembre 2015 à 23:27 par karimbaud
      Alain Soral sur l’écologie

      @Tomy...........je suis bien de ton avis ( et sans doute loin d’être le seul )...toujours le même procédé pour faire croire à l’Homme que les qualités qu’on lui " vend " comme essentielles, et bien il ne les possédait jusque là pas en propre !...c’est une escroquerie totale en effet, car les solutions sont en nous , souvent gratuites ou pas chères, et rarement dispendieuses...mais le Capital a besoin de phagocyter sans cesse en créant constamment de nouveaux segments de marché .

       
  • #1336188
    Le 2 décembre 2015 à 19:13 par beligue
    Alain Soral sur l’écologie

    En ce moment en France de nombreux permis d’exploration et de recherche PER minier sont déposés, le code minier est en passe d’etre libéralisé au profit des majors canadiennes. Des PER exclusifs aussi pour l’exploitation d’agrégat marins.
    Ils veulent même rouvrir des mines contenant de l’amiante comme à Salo 09.Des gens, des assos luttent , informez vous, soutenez-les

     

    Répondre à ce message

  • #1336199
    Le 2 décembre 2015 à 19:27 par DELAVIGNE
    Alain Soral sur l’écologie

    Bonjour, Est ce que ER à déjà fait un travail de recherche sur le sujet de l’énergie libre ?

     

    Répondre à ce message

    • #1336536
      Le Décembre 2015 à 03:52 par Missclick
      Alain Soral sur l’écologie

      Depuis quelques temps, je vois passer des commentaires sur l’énergie libre, le refuge de sarennes... (la machine qui fonctionne avec des aimants !)

      Mise au point :
      L’énergie libre à ce sens là n’existe pas, c’est une escroquerie intellectuelle basée sur l’énergie potentielle (par exemple, l’énergie stockée dans les aimants qui diminue dans le temps). L’énergie provient toujours d’une source et ne peut pas être créer à partir de rien (en tout cas dans notre dimension physique) !

      Informez-vous sur le Premier et le Deuxième principe de la Thermodynamique puis lisez le Wikipedia sur l’échelle de N. Kardashev et vous aurez de quoi briller dans les débats !!

      Au dessus, c’est l’soleil !
      Cdt.

       
    • #1337527
      Le Décembre 2015 à 19:20 par Rom1
      Alain Soral sur l’écologie

      Il n’y a PAS d’énergie stockée dans les aimants qui diminue avec le temps !

      Un aimant ce n’est pas une batterie...

       
  • #1336283
    Le 2 décembre 2015 à 20:50 par Kuntz
    Alain Soral sur l’écologie

    la seconde vidéo semble être une partie de l’entretien de décembre 2009 : http://www.egaliteetreconciliation....

    mais ce morceau posté sur Youtube en septembre 2010 n’est pas présent dans l’entretien en fait, ça porte à confusion du coup pour les dates ...
    pourtant tout semble identique

     

    Répondre à ce message

    • #1336643
      Le Décembre 2015 à 10:41 par FaridDominique
      Alain Soral sur l’écologie

      Si si, Kuntz, vous avez raison : c’est un extrait de l’entretien de décembre 2009.
      Sur votre lien c’est la partie 2 à exactement 6’00".

       
  • #1336537
    Le 3 décembre 2015 à 04:10 par pouk
    Alain Soral sur l’écologie

    Contrairement à beaucoup d’entre vous ici les constatations scientifiques m’empêchent de nier cette réalité qu’est le réchauffement climatique.
    Je vous invite à regarder cette conférence très intéressante : https://www.youtube.com/watch?v=yiB...
    L’intervenant explique clairement comment les changements climatiques et la diminution des réserves de pétrole ont un impact direct sur le moyen-orient et sur la méditerranée.

    Finalement je pense comme A.S que le marché a encore gagné dans cette histoire, pas par ce qu’il aurait inventé le réchauffement climatique mais par ce que l’unique solution qu’il a réussi à imposer à nos gouvernement c’est plus de taxe.

    La meilleure solution à ce problème c’est bien Azim qui nous la propose.

     

    Répondre à ce message

  • #1336628
    Le 3 décembre 2015 à 10:15 par Narcisse
    Alain Soral sur l’écologie

    Je me souviens qu’Alain avait un jour commenté l’action des "Verts" de la manière suivante :

    - "Quelque part c’est une manière de ne pas faire de la politique"

    (sous-entendu pour ne pas s’occuper des vrais problèmes, de se voiler la face ou être un idiot utile du Capital)

    J’avais trouvé ça très pertinent.

    Si quelqu’un se souvient quand et où il a dit ça, (sûrement dans un commentaire d’actualité) j’aimerais bien retrouver le passage, parce que je voudrais retrouver le contexte dans lequel il l’a dit à l’époque. Je pense qu’il n’y a pas de contradiction avec ce qui est dit dans les extraits ci-dessus si on réécoute bien, mais je voudrais vérifier.

     

    Répondre à ce message

  • #1336737
    Le 3 décembre 2015 à 13:23 par dixi
    Alain Soral sur l’écologie

    C’est exactement le même problème que celui qui alimente son habitation avec un puits de forage. On ne regardera pas et on analysera pas l’eau du puits de forage ,mais on interdira les rejets d"eaux usés dans les canalisations .
    En gros ,quant c’est gratuit ,c’est pas bon mais quant on paye c’est bon .

     

    Répondre à ce message

  • #1337203
    Le 4 décembre 2015 à 09:20 par anonyme
    Alain Soral sur l’écologie

    Pour un avis vraiment objectif, ecoutez Sylvain Kahn, le fils du chimiste Olivier Kahn, neveu du généticien Axel Kahn, et du journaliste Jean-François Kahn. Incollable.
    http://www.franceculture.fr/emissio...

     

    Répondre à ce message

  • #1338572
    Le 6 décembre 2015 à 15:03 par tacotac
    Alain Soral sur l’écologie

    Une fois que la propagande sera bien assimilée tout le monde passera à la caisse " assurance obligatoire - climat-catastrophe naturelles -" ....Tout passe par la peur ou faire peur par après ou ensuite les sciences actuariales s’occupent de faire les comptes de la nature des bénéfices sur ces évènements aléatoires mais qui rapportent - même topo - grosso-modo la terreur Mondiale c’est la même chose ....
    Et deviner la réalisation ...par QUI ? de nouveau la même communauté hyper-organisée mondialement et omni-présente transfrontalièrement ....pour encore faire décaisser les peuples de la planète sur des évènements d’opportunités économiques et de circonstances d’histoire industrielle contemporaine qui doit toujours et eternellement apporter de la monaie au moulin des dominants ( lex dixit )
    s cénarios dialectiquement historiques  : on passe par la pensée par l’engouement de sujets contemporains ou crées de toutes pièces (ex : gpa) , par la com.munication de masse , puis la politique puis la législation avec le pénal qui va avec et la caisse publique pour encaisser les profits sur les avances en crédits pour la mise à niveau immédiate des contraintes des lois .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents