Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Anne Hidalgo monte au créneau contre un kiosquier "homophobe" dénoncé par le lobby LGBT

Grégory Tilhac, délégué général d’un festival de films LGBT, n’a pas trouvé le 4 mai L’Équipe, son magazine préféré, dans un kiosque situé place de la République à Paris. Le commerçant, qui s’est déclaré « homophobe », lui a affirmé ne pas avoir déballé le carton qui contenait le dernier numéro, consacré à l’homophobie dans le sport.

 

Le délégué général du festival des films LGBT « Chéries-Chéris », Grégory Tilhac, a dénoncé sur Facebook le refus par un commerçant de vendre dans son kiosque place de la République, à Paris, le dernier numéro de L’Équipe. Consacré au problème de l’homophobie dans le sport, la une du magazine montre deux joueurs de water-polo en train de s’embrasser.

 

 

Ayant initialement pensé que tous les magazines avaient déjà été vendus, M. Tilhac a obtenu une explication « décomplexée » de la part du vendeur. Celui-ci, se déclarant « homophobe », lui a ainsi affirmé ne pas avoir déballé le carton contenant le dernier numéro.

Ce refus a provoqué une vive polémique sur la Toile. Sur son compte Twitter, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a qualifié cet acte d’« inacceptable » et a fait part de son soutien à ceux qui font face à l’homophobie.

 

 

Plus tard, Guillaume Mélanie, coprésident de l’association Urgence Homophobie, a déclaré, lui aussi sur Twitter, que le kiosquier « aurait finalement mis L’Équipe en vente ». Il a également fait part de son intention de se rendre avec Anne Hidalgo dans ce kiosque afin de parler au commerçant.

 

 

Paris-LGBT, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

121 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants