Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Aspirant antifa : un métier à risque

Au début, quand on écoute ces jeunes militants dans leur local (financé par qui ?), on a franchement l’impression d’être chez Act-up Nice. En réalité, ces antifas tout droit sortis d’un épisode de Striptease cherchent le moyen d’organiser une contre-manifestation face aux identitaires niçois – « le but c’est de les faire chier » –, mais la peur du facho glace le meneur, qui transmet sa peur – légitime – à ses troupes.

« T’as des skinheads qui pèsent 140 kilos et tout… On n’est pas vaillants c’est tout. Même si on était trente ! »

JPEG - 63.6 ko
Le meneur, c’est lui.

 

Le thème de la réunion, c’est comment réagir à la manif annuelle aux flambeaux des « fafs », c’est-à-dire des « fachos », ou « fascistes ». C’est ainsi que les gauchistes nomment les non-gauchistes. Les fascistes sont ces individus assez méchants et nationalistes qui ont mis l’Europe en grand danger vers la fin de la première moitié du XXe siècle. Ce fascisme a disparu [1], mais la peur est restée dans le camp adverse.

« Et moi j’ai pas envie qu’il y ait un Clément Méric numéro deux ! […] Tout ce qu’ils rêvent c’est de casser du pédé, du black ! »

Le jeunisme, l’amateurisme et le genrisme ont fait beaucoup de mal au gauchisme qui a pourtant eu sa période virulente. Quand on pense aux militants casqués et organisés qui affrontaient les CRS en Mai 68... Le gauchisme aurait-il perdu ses couilles ? Non, il se les est coupées lui-même.

JPEG - 78.8 ko
« Deviendrai-je un véritable antifa, un jour ? »

 

« Pablo & Sonny » – Extrait du documentaire Une ferveur militante :

 

Notes

[1] En fait il est passé dans le camp d’en face mais les antifas n’ont rien compris au film.

Aider les jeunes antifas à devenir des hommes avec Kontre Kulture :

Les antifas et le Pouvoir, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

140 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1809291
    le 28/09/2017 par David
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Churchill l’avait déjà dit ! Les anti fascites d’aujourd’hui sont les fascistes de demain..... Cela se vérifie à chaque génération.....


  • #1809296

    C est pour ca qu ils attaquent a 10 contre 1 !
    C est parce qu ils ont peur d etre blessés !
    Sécurité sécurité
    Et encore c est les plus costauds qui attaquent a plusieurs
    Les autres doivent venir juste pour donner des coups de pied des fois qu il y ait un facho au sol...


  • #1809306
    le 28/09/2017 par Fat Max
    Aspirant antifa : un métier à risque

    euh rassurez-moi, c’est un sketch ??? c’est ca ??? en tous cas je me suis bien poilé devant cette bande de branleuses pathetiques... au passage, tres belle image de la virilité made in gauchiasse à base de debardeur xxl, de tetons apparents... et d’un manque certain de courage...
    Les Patriotes n’ont rien à craindre de ce genre d’idiotes utiles justes bonnes à se lamenter, boire de la biere et fumer clope sur clope en vosciferant des conneries d’ados qui n’ont rien compris à la vie... et qui se ramassent la gueule à chaque action en plus... drôle mais pathetique...


  • #1809309
    le 28/09/2017 par Milouz
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Pétard (ou cig roulée, qui sait), Heineken, "Ouais, mais genre tu vois on est pas vaillants quoi euuuuuh", etc.

    On dirait un sketch des inconnus, leur réunion.

    Ca doit leur faire bizarre de se rendre compte que c’est plus compliqué d’organiser une stratégie pour assister à une manif en toute sécurité que de jouer à un jeu vidéo contre des monstres de 140kg virtuels avec un nombre de vie tout aussi virtuel.

    Le retour au réel, les enfants. Au passage, on revient à l’observation de Soral, grosse tête petit corps.


  • #1809310
    le 28/09/2017 par Kim jong 2
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Si je comprend bien , les fachos veulent casser du
    black et du pédé ... et ceux de la video ne sont pas les blacks .


  • #1809317
    le 28/09/2017 par thierry
    Aspirant antifa : un métier à risque

    c’est un fake !


  • #1809318
    le 28/09/2017 par VIVACHAVEZ
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Antifas mais pas antifiottes, apparemment.......


  • #1809322
    le 28/09/2017 par Marsouin
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Il est vrai qu’en 68 (et longtemps après) tant les manifestants que les flics n’hésitaient pas à se rentrer dedans,les seconds n’étant à l’époque seulement munis d’un casque et d’un bâton tout comme ceux d’en face.
    Quand on voit les tafioles actuelles vêtues en robocop qui sont juste bonnes à gazer des familles et tabasser des zétudiants,ces antifa sont à à leur image.

     

    • #1809928
      le 29/09/2017 par Olivier
      Aspirant antifa : un métier à risque

      j’ai fait des sports de combat dans un club ou s’entrainaient pas mal de policiers, croyez moi, ce sont tous sauf des tafioles. Ils sont prêts.
      Concernant leur protection, leur évolution ne date pas des manifs d’antifa ou du genre, mais des manifs de marins pecheurs des années 90 où les mecs, des vrais durs à la bretonne, leur envoyaient des fusées de détresse directement dessus, provoquant de grosses blessures (vous devez pouvoir retrouver ça sur le net, des manifs avec plus de 150 policiers sérieusement blessés).


    • #1810102
      le 29/09/2017 par Borntogrowl
      Aspirant antifa : un métier à risque

      @Olivier

      Quand on gaze des familles avec des poussettes, que ce soit à la manif pour tous ou pas, on est une tafiole. Ce n’est pas une question de salle de sports.


  • #1809323
    le 28/09/2017 par Max69
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Pauvres tafioles qui boivent de la bière pour pour faire les durs


  • #1809330
    le 28/09/2017 par LaRevolteDeSorosParLePampers
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Et leurs parents dans tout ça ? Soral le jour où tu prends le pouvoir ou Marine, mettez la majorité citoyenne sous condition d’autorisation parentale et au minimum 25 ans. Là c’est juste effrayant de voir des enfants qui ne savent ni lire et ni écrire mener des actions violentes.

    J’estime que seul un adulte peut voter, et un adulte n’est pas un môme au lycée qui joue à la console vivant chez ses parents.

    Et interdire l’accès aux ong à ces mineurs. Un adulte n’est pas forcément une personne qui a 18 ans, mais qui est indépendant de ses parents et qui construit sa vie et fonde sa famille. Là, ce ne sont que des gosses imberbes qui ont regardé le film vendetta en mangeant des chips américains.

    Là c’est du n’importe quoi, bientôt on verra des enfants en pampers et si possible ceux qui les rencontre en manif, donnez-leurs des biberons ...

     

    • #1809439
      le 28/09/2017 par VaeVictis80
      Aspirant antifa : un métier à risque

      Je vois bien un truc comme dans "Etoiles Garde-à-vous !" de Robert Heinlein,
      possibilité de vote et éligibilité (citoyen) uniquement après avoir fait un service citoyen !


  • #1809334
    le 28/09/2017 par Philippot, vite !
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Y’a pas beaucoup de "diversité" parmi eux : c’est white power only chez les Antifas...
    Ces fils de bourgeois sont racistes, intolérants et violents et n’ont d’autre but que de « faire chier ». Des baffes, et au lit sans dessert !


  • #1809342
    le 28/09/2017 par Mickahell
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Ah bah si Manu a un appartement sur Garibaldi... allez hop fais péter le mégaphone, viendez faire chier les fachos !
    Si ces jeunes sont des antifachos, faut être un sacré enfoiré pour les bastonner. Autour d’une Tourtel Twist, réconciliation les mecs.
    ps : J’espère que si je suis seul à aller voir cette ferveur militante, ils me bastonneront pas...surtout que je ramène le pack de Tourtel.

     

  • #1809352
    le 28/09/2017 par Julie
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Les futurs cadres du PS sont bien représenté ici...


  • #1809356
    le 28/09/2017 par calendula
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Que des petits bourges, bien gringalets et éfféminés, protéger par les gros sousous de leurs papounets.
    Comme d’habitude, dans quelques années, ils iront bosser à l’étranger, tenir des emplois qui contribueront à sacrifier les masses populaires pour faire des profits.
    Ou est le fascisme ?
    Il est surtout du côté de ceux qui s’imaginent le combattre.....


  • #1809367
    le 28/09/2017 par gourou67
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Allez les gars, lisez des livres, allez VRAIMENT au bout de la réflexion, creusez ENCORE DAVANTAGE sur la question sociale et vous adhérerez au patriotisme !
    Encore un effort !

     

    • #1809423
      le 28/09/2017 par Mort de rire
      Aspirant antifa : un métier à risque

      Mais ces guignols se foutent complètement de la question sociale... Pour avoir été dans un lycée un peu bourgeois étant plus jeune je peux vous garantir que l’engagement des bobos en faveur de la gauche n’est pas corrélé à une quelconque fibre sociale, le bobo soutien l’extrême gauche pour des raisons d’images, de folklore, de conformisme idéologiques, ils veulent simplement démontrer leurs appartenance au camp du """bien"""(la gogoche face à la réaction et au fascisme), se la jouer "révolutionnaire" et se sentir supérieur à la masse, ces petits bourgeois se fichent complètement des pauvres et les les méprisent d’ailleurs profondément (ils les appellent les beaufs).

      Les antifas et autres bobos gauchiasses ne soutiennent la gauche que par adhésion au gender, au LGBTisme, au multicturalisme et au mondialisme, il n’y rien de positif à retirer de ce genre d’énergumènes et encore moins espérer une évolution positive.


    • #1809934
      le 29/09/2017 par Borntogrowl
      Aspirant antifa : un métier à risque

      @Mort de rire

      Peut-être qu’on peut y voir chez ces bobos aussi une déculpabilisation inavouée. Ces nantis profitent et ne quitteront jamais leur condition aisée. Du coup, combattre pour la "liberté, l’égalité et la fraternité" leur sert de soupape. Une position plutôt confortable et pas trop à risques. Goldmann Sachs peut dormir tranquille....


  • #1809381
    le 28/09/2017 par Edouard
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Au bout de 3 minutes, j’ai arrete. Ils ont l’air de cons et une caricature d’eux mêmes. Le type qui fume et veut faire des ronds de fumée pour faire le cow boy me rappele les pauvres types que j’ai cotoyés à la fac


  • #1809383
    le 28/09/2017 par spiritof76
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Les braves couillons ! C’est très connotés sociologiquement et surtout économiquement... C’est bien blanc tout ça dites moi ! On est pas prêt de les voir sur la dalle d’Argenteuil. Bref un joli réservoir d’idiots utiles, enfin pardon je veux dire de Clément Méric de Bellefon...


  • #1809384

    C’est ça, les "Rambo"du bois de Boulogne ? on comprend mieux pourquoi ils se planquent derrière un foulard . Ils sont musclés comme des concombres et des tronches de jeunes pubères .Il a l’age pour boire de la bière le "meneur" ou c’est du lait dans une bouteille de bière ?


  • #1809388

    Du très lourd. Des fils à papa qui ont encore le lait maternel au bord des lèvres et qui essaient de se payer un trip romantico-héroïco-merdique ... en parlant d’état bourgeois (dont ils s’imaginent être les ennemis quand ils en sont les meilleurs gardiens et les plus purs produits), des lycéens au Q.I d’huitre tellement hostiles à l’état bourgeois qu’ils ont le profil parfait pour finir apparatchiks sitôt que se présenterait une occasion de sortir de cette antichambre pour faire fructifier leur idiotie et en faire une carrière.
    Une perle prise au hasard dans ce collier digne de Mister T. : le jeune chefaillon à la mèche dans le vent et atteint d’incontinence verbale qui nous dit que « les fafs » (un frisson doit le saisir à chaque fois qu’il prononce ce terme) n’attendent qu’une chose, à savoir l’occasion de casser du pd et du black. Mais pauvre crétin, si c’était le cas qu’auraient-ils besoin d’attendre puisqu’il n’y aurait qu’à se baisser pour faire un strike ?! Faut croire que « les fafs », comme le FN pour ces mous du bulbe, sont des fachos très patients. Ça a du bon le complotisme parfois, ça permet de faire opportunément fi du réel.
    Bref, allez vous laver les mains et filez à table :-)

     

  • #1809389

    Le QI de l’antifa a baissé de 30 points (au moins).


  • #1809393

    Les images parlent d’elles-même :

    côté gauchiste, des vieux et des post-ados à peine pubères...


  • #1809397
    le 28/09/2017 par Mort de rire
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Les antifas ressemblent beaucoup plus à un club gay qu’à un mouvement politique révolutionnaire.

    Ils ont peur des Identitaires niçois... pourtant les identaires sont "gentils" comparés aux skinheads ou aux nationalistes radicaux, ils ont probablement peur d’eux car ils savent que les combats se feront entre groupes équilibrés en terme de nombre (il est plus facile de se battre à 6 contre 2 face à des militants de l’Action Française, que de participer à un combat de rue à 100 contre 100 face à des militants Identitaires s’entraînant régulièrement aux arts martiaux...).


  • #1809402
    le 28/09/2017 par L’après Macron
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Causes :

    - éducation nationale franc maçonnique : aucune instruction digne de ce nom, méconnaissance ahurissante de l’Histoire de son pays, voire, désintérêt total, ignorances des véritables luttes d’hier et d’aujourd’hui, incapacité à comprendre le monde autour de soi due à l’absence de maîtrise du langage et des idées, conjuguée à une absence d’observation et de prise en compte des faits réels
    - familles déracinées et modernisées : absence de transmission de modèles fiables, droits et tangibles, absence de transmission de savoir, de savoir faire et de savoir être, absence d’accompagnement dans la maturité
    - surexposition aux écrans : troubles de la mémoire et de la concentration, manque de connexions synaptiques, désintérêt pour le monde réel, expérimentation du monde réel et apprentissages qui en découlent fortement réduits
    - propagande des gens qui n’existent pas et de leurs amis : diabolisation des véritables adversaires politiques en leur collant l’étiquette de fasciste
    - présence sur le sol des gens qui n’existent pas : effet d’abêtissement généralisé de la population, qui vit dans une société absurde, et à qui on somme tous les jours d’adopter un comportement absurde


  • #1809410
    le 28/09/2017 par Berni
    Aspirant antifa : un métier à risque

    En voyant cette vidéo, on pense tout de suite aux dessins de Marsault :)


  • #1809415
    le 28/09/2017 par antizion
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Faut qu’ils soient un peu patients, les faf’ non plus ne faisaient pas 140 kg à leur âge...
    Ils ont du attendre la fin de leur puberté, comme tout le monde...

    C’est bien les jeunes d’aujourd’hui, ça veux tout, tout de suite....

     

  • #1809420
    le 28/09/2017 par Thrawn
    Aspirant antifa : un métier à risque

    "Attention ils ont des photos de nous" disait-il sur une video youtube avec sa tronche de minet hahahaha


  • #1809422
    le 28/09/2017 par NouvelleFrance
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Çà sent encore la pisse....


  • #1809443
    le 28/09/2017 par Pascal Obistrot
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Alors c’est ça les grand guerriers antifas, avec leur duvet, leur bière, leur clope pour faire viril, mais c’est des gamins avec des voix de gonzesses, on dirais une conférence pour le droit des femmes, comme la dit Soral si j’empoigne un des ces gamins il ce rendra même pas compte que je peux le tuer d’une main, mon fils a plus ou moins le même âge et pourtant déjà cultiver grâce a moi et E&R et j’en suis fier de ne pas avoir une tantouse comme ces petits merdeux.


  • #1809445
    le 28/09/2017 par PetitPoney
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Il a changé de coiffure .
    https://www.youtube.com/watch?v=IIJ...

     

    • #1809545

      C’était sa période "Lucie"...


    • #1809636
      le 28/09/2017 par philippe
      Aspirant antifa : un métier à risque

      Ahhh d’accord, c’est lui.

      À l’époque il agissait sur Marseille, et aujourd’hui sur Lyon.

      Si jeune et déjà nomade, sans doute pour intégrer une bonne école, enfin si il peut compter sur ces parents pour la lui payer, tant mieux pour lui.

      Et déjà à l’époque le petit Macbook Air école de management staïlle. Héhé j’en ai fait une pdt un an, y’a que ça (et le bon casque Beats Audio bien entendu).


  • #1809447
    le 28/09/2017 par antizion
    Aspirant antifa : un métier à risque

    C’est avec ça que Mélanchon compte faire la révolution ???


  • #1809452
    le 28/09/2017 par antizion
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Qu’est ce qu’il faut pas faire pour espérer se tirer une petite gauchiste...

     

    • #1809504
      le 28/09/2017 par E von Salomon
      Aspirant antifa : un métier à risque

      tu n’es pas tres LGBTQ toi : un ou une !


    • #1809583
      le 28/09/2017 par Gilles
      Aspirant antifa : un métier à risque

      Remarque intéressante.
      L´antifa, le gauchiste en général baise peu, là ca se voit. Le tirage du clop romantique, et frénétique, en faisant des ronds, est une manifestation de ce manque. L´antifa est à rapprocher du jeune de cité, qui, faute d´espace, et d´une société assez stricte en opposition avec la sociéte liberale déversant son flot de sexualite qutotidienne ; baise peu aussi.
      L´antifa comme la racaille de banlieue ne produit rien ; subit l´Éducation Nationale, et possède une conscience du monde et lui-même très faible.

      Il y a quelques choses à creuser, mais l´épanousissement sentimental et sexuel, opposé à la consommation sexuelle voulue par le système, est un facteur de stabilité et d´équilibre. Quand l´être humain souffre sentimentalement, il devient plus facilement utilisable pour une revanche social. Faut connaître les militants LGBT, gay ou antifa pour voir que l´enfance puis la vie adulte, n´a pas été sentimentalement stable.
      Le système est, comme toujours, doublement dégueulasse, en uilisant des individus en souffrance, en les faisant passer pour des victimes, ayant l´occasion dans leur vie de réaliser quelque-chose de bien : la libération des homosexuelles, le combat contre le fascisme, etc.

      Gageons que cette vidéo, sur le terme, en fasse réagir quelques-uns. Voir sa propre connerie est souvent un détonateur.


    • #1809927
      le 29/09/2017 par Borntogrowl
      Aspirant antifa : un métier à risque

      @Gilles

      T’as tellement raison l’ami. C’est triste à en pleurer. De nos jours, Céline aurait pu écrire un "Voyage..." tous les mois.


  • #1809454
    le 28/09/2017 par laurent71
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Cous d’oiseaux, bras de lézards, tu leur colles un pare balle et on dirait les nouveaux gendarmes qu’on saupoudre dans nos campagnes, ça va finir par devenir difficile pour le système de se faire obéir...

     

  • #1809462
    le 28/09/2017 par Bonjour
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Ce monsieur amalgame la communauté invertie avec la communauté Africaine. Je l’invite à venir au Sénégal. Il découvrira 99 % des Sénégalais Sédentaires ne tolèrent pas la propagande homosexuelle. Je peux même lui présenter des policiers Sénégalais qui lui diront que "l’homosexualité ne passera jamais au Sénégal".


  • #1809465
    le 28/09/2017 par Thomas
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Alerte fragilité maximum atteinte !

    Suggérons aux personnes présente dans ce documentaire de se mettre au tricot ou à collectionner les fidget-spinners voire tout simplement de retourner à leur console de jeux où ils pourront "éclater du nazi" sans plus grand risque que de se faire une tendinite...


  • #1809479
    le 28/09/2017 par bagatelle...
    Aspirant antifa : un métier à risque

    On a même pas besoins de les ridiculiser, ils se débrouillent vraiment mieux tout seul...


  • #1809482
    le 28/09/2017 par Waxlamenace
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Les idiots utiles du système capitaliste néo-libéral ! Antifas, qui voient des fachos partout lorsqu’ils sont devant des groupes nationalistes alors que le fascisme est déjà au pouvoir et que le nationalisme est à l’origine une pensée de gauche. Les communistes étaient des souverainistes nationalistes avant que François Mitterrand les transforme en moutons bien soumis. Mais pour cela il faudrait ouvrir les livres d’histoire pour comprendre que la révolution française de 1789 est une révolution des riches marchands sur les pauvres, et que la république est un facteur de réussite du grand capital des usuriers. L’ignorance génère ce type de militantisme d’ignorants qu’ils sont ! En effet, croire que l’élection c’est la démocratie c’est oublier entre autres que dans les villages français avant 1789, les habitants votaient eux-mêmes les lois. Que les corporations des métiers permettaient à tous de vivre correctement, qu’il n’y avait nullement besoin de police pour faire régner l’ordre, que les prix n’étaient pas soumis aux fluctuations générés par des spéculateurs, donc stables... Bref, toute un culture française à apprendre car l’école ne fait plus son travail depuis bien longtemps. « Ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir » faut-il en comprendre toute la dimension. Le pouvoir divin régalien de création monétaire aux mains actuellement des banques privées et qui est le pilier centrale de tous nos problèmes lorsqu’un état ne maitrise pas sa monnaie est ici loin de faire l’objet de débats. Des ignorants qui se confortent entre eux ne peuvent pas fabriquer de véritables citoyens conscients et capables, c’est évident.


  • #1809485
    le 28/09/2017 par Jememarre
    Aspirant antifa : un métier à risque

    A 13:01 leurs affiches en sous-titre du : Nouveau spectacle Bouglione et la flêche théatre pointée sur eux...


  • #1809489

    Haha merci, je ne regarde pas la vidéo, je me la met de côté pour un jour ou je serai en grave dépression.


  • #1809490
    le 28/09/2017 par Paphytos
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Ca picole en discutant de leurs lâcheté, et tout ça entre minette à moustache. Et au final ils vont juste aller faire chier les Français, représenté dans la vidéo par les hommes qui tiennent les flambeaux. Quel meilleur symbole ?

    Alors que je suis censé être un "fa" aux yeux des "antitfa", une fois, lors d’une manif je suis allez leur parler, j’ai bien fait attention de dérouler mon opinion sans aucuns mots clef pouvant leur permettre de faire un pont vers le "fa", j’ai commencé par leur demander ce qu’était un fachiste, ils ne savaient même pas en fait.

    Faites le teste, trouvez un bobo arrogant dans une manif et essayé de parler avec lui avec psychologie, vous allez vous marrer.

     

    • #1809538
      le 28/09/2017 par pseudonyme
      Aspirant antifa : un métier à risque

      Pareil… Discuter avec "psycologie" pour découvrir qu’au final, ils ne savent pas pourquoi ils font ce qu’ils font.

      En plus ils prétendent défendre des communautés qui 1/ ne leur ont rien demandé 2/ si elles savaient qui ils sont, ils les traiteraient aussi de fasciste.

      Typiquement : "les musulmans", "les noirs", "les arabes"… Aucune de ces communautés ne peut valider les idées de ces minettes, hormis une petite partie étrangère ou immigrée qui y voit un moyen ponctuel pour négocier quelques droits au détriment de l’indigène. Une fois "intégrée", cette petite partie les rejette majoritairement.

      Il reste toujours des individus (genre Houria Bouteldja) pour continuer à collaborer avec eux dans l’espoir de continuer à vendre les livres qu’elle fait écrire, sans quoi, elle n’aurait plus rien du tout. Elle est socialement sous perfusion, déjà morte, n’ayant aucune compétence. Elle n’a de choix que de continuer à faire à titre personnel et ponctuel (car il n’y a pas grand monde avec elle) de la sympathie avec ces bobo.


  • #1809500
    le 28/09/2017 par Brennos
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Ils prétendent quand même être la continuité de mecs qui fut un temps ont lâché la clé de 12 pour dérouiller du boche jusqu’à Berlin, c’est catastrophique. Y a un déficit de testostérone vertigineux mais ça sue surtout la naïveté. Mais qui peut leur en vouloir ? Ils proviennent certainement de milieu bourgeois dégénéré, Ils profitent d’une structure socialisante qui donne un sens à leur existence et les plus malins peuvent traquer de la nénette en dépit de leur déficience physique.
    Sans alternative associative, gauchistes et identitaires continueront a pululer


  • #1809512
    le 28/09/2017 par louise
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Pourtant dans national-socialisme il y a socialisme.


  • #1809516
    le 28/09/2017 par Blaise Massicot
    Aspirant antifa : un métier à risque

    J’ai tenu 2mn30.
    Courage aux autres.

     

    • #1809603

      jai tenu tout le long, je suis un heros, ca me rappelle la fac

      on est loin de l’armee russe, tous des pedes

      et les flics qui jouent le jeu


  • #1809518
    le 28/09/2017 par argiotalus
    Aspirant antifa : un métier à risque

    c’est adorable d’entendre ses gamins se prendre pour des grands , pas encore sur le marché du travail mais déjà pleins de certitudes professionnelles et politiques , ils vont prendre des coups ça c’est sure, mais ses surtout lors d’une confrontations de débats et d’arguments face à des souverainistes.


  • #1809524

    Je résume : Tous ces petits caniches de salons veulent mater de l’antimondialiste bien Français mais ne surtout pas se salir la manucure. Et ben merluche, avec des fillette pareilles t’es pas près de prendre le pouvoir ^^


  • #1809531

    Pour ces pantins à roulettes, tout ce qui aime son pays, sa langue, ses traditions, son drapeau, sa patrie, qui refuse le mondialisme, les invasions culturelles, cultuelles et migratoires, qui n’admet-pas qu’un étranger obtienne plus de droit qu’un Français dans son propre pays, qui refuse de courber l’échine face à la communauté du tiroir-caisse et de la savonnette, qui fête le cochon, Jeanne d’Arc, le vin et la baguette est qualifié de “FA“. Perso, je fais 1,84 m pour 95kg et je ne refuserais pas une rencontre face à deux ou trois de ces émasculés.

     

    • #1810913

      Ce qui prouve que tu n’es pas plus courageux qu’elles. Si tu avais vraiment des corones, tu irais proposer ton mètre 84 et tes 95 kgs dans une cité ; tu auras toujours preneur....


  • #1809539
    le 28/09/2017 par James Fortitude
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Qu’est-ce que c’est ces fiottes pubères qui se prétendent de gauche, ce sont les premiers a faire de la délation.
    Etonnant paradoxe que ces petits bourges fils à papa anti-bourgeois !!!


  • #1809563

    "Vous êtes fous, c’est des mecs qui rêvent de casser la gueule à des black et des pédes ! "

    MDR, et même si c’était y’a du pédé mais je vois pas bcp de blacks chez eux ...


  • #1809569
    le 28/09/2017 par Fac200
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Mais toute la série d’une "Ferveur militante" semble vachement bien.

    Mention spéciale pour le portrait de Mathilde (et de sa copine).

    Une fille de bourge qui a réfléchi à 13 ans... pour ne plus trop changer d’opinion.

    On se doute que ces deux jeunes filles n’ont jamais encore connu les plaisirs des cadences de l’usine ou du supermarché pour survivre, les factures, les impôts à payer...
    Un dépucelage souvent douloureux. Enfin, ça dépend pour qui.

    Mais la mieux est sa copine (certainement du même rang social), déjà oppressée de longue date dans la cour de récré par la phallocratie des classes primaires et élémentaires.
    La colère et ne pas se taire comme un but en soi. Une enragée.
    Prête à casser du nazi à Charlotteville.

    Elles organisent des débats.
    Par contre, éviter toute la contradiction du facho. Le débat féministe ne doit aussi pas être mixte !
    Une violence légitime où l’on casse d’abord et l’on discute ensuite avec ce qu’il reste. Un peu comme Tintin au pays des Soviets. On pourrait même leur glisser l’idée d’une petite autodafé des livres qu’elles détestent.

    Tout ça sur la douce musique de Benjamin Fincher.

    "L’existence précède l’essence". Mathilde adore cette idée de Sartre.
    Je ne crois qu’elles aient objectivement conscience de ce qu’elles sont réellement.

    Il y a même la petite minute ananas dedans. Rien ne manque !

    Une merveille.

     

  • #1809572
    le 28/09/2017 par jvidepi
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Ces pauvres clowns ont des voix de fillettes. Pourtant, à leur âge, leurs voix devraient avoir mué non ?

    Pour ce qui est de Méric, rappelons que c’est justement lui qui avait provoqué ses "agresseurs". Compte tenu de son poids plume, il n’avait pas encaissé la réponse musclée à ses insultes.

    Dans la vie, vaut mieux avoir les moyens de ses ambitions.


  • #1809575
    le 28/09/2017 par olivier
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Fin de race. Ils sont possédés.


  • #1809576
    le 28/09/2017 par Coincoin42160
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Le chef de bande a au moins la présence d’esprit de ne pas vouloir prendre part (c’est le seul qui utilise le mot responsabilité) a une ratonnade certaine. Le seul autour de sa table d’ahuri a connaitre un tant soit peu le reel...

     

  • #1809586

    Mais qu’est ce qu ils ont tous a vouloir défendre l ’homosexualité ?
    n ’y a t il rien de plus noble ou de plus important sur terre a leurs yeux ?
    Toutes cette injustice et cette brutalité contre les Palestiniens supportée par toute l élite Française . Ça leur dit pas de s’invertir dans ce combat autrement plus humain plutôt ? J’ai jamais vu un antifa au milieu des arabes qu’ils adorent pourtant , dans une manif contre la brutalité de la colonisation israélienne.. Du coté du faible eux ? mon oeil ...


  • #1809592
    le 28/09/2017 par Sedetiam
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Il est dommage que les commentaires soient calibrés quant aux signes à fournir là où, au regard de la menace (visuelle), un simple "lol" aurait suffit.

    140kg : mi ! Même 80kg, affûtés aux tatamis ou aux rings et tu es cuit mon garçon...
    Si la bêtise pouvait aussi rester virtuelle, il y aurait moins de couillons comme ça dans les rues.
    Les fluets proposant de repousser des pseudo-hordes de barbares...On aura vraiment tout vu.
    Pas de père pour lui mettre une tarte à celui-là ? « Aide ta mère à monter le pack d’eau (6 bouteilles de 25cl) et va finir ton macramé ! »


  • #1809595
    le 28/09/2017 par Ahmed
    Aspirant antifa : un métier à risque

    C’est vrai que quand je regarde un jeune français de souche élévé au biberon du 16eme et qu’ensuite je regarde un jeune beur de de Montfermeil 93
    Y’en a un qui fait pas très viril et ya l’autre qui fait plutôt viril
    Je ne sais pas à quoi ça tient
    Peut-être la façon de se penser, de parler, de se tenir, les raisonnements, etc
    C’est assez criant pour moi
    Nan mais sérieux vous trouvez pas qu’ils ont des têtes à claques dans ce reportage, on dirait de jeunes filles ados en train de préparer une banderole pour la fête de fin d’année au lycée...


  • #1809600
    le 28/09/2017 par Kaya44
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Si ils n’ont pas la carrure ni d’opposants politiques, ni d’opposants pour le coup de poing, pourquoi vous vous faites plaisir là dessus ?
    Ca depeint juste un symptome .. une maladie...on ne s’acharne pas sur les malades.

    A côté ça il y a des gens entrainés chez les antifa, c’est pas le même qui monte à la tribune et fait le coup de poing, même si toute l’organisation s’en rejouit .


  • #1809602
    le 28/09/2017 par 55647
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Quand sa petite organisation va recevoir le soutient d une demi douzaine de professionels incognito, ils vont casser des têtes


  • #1809604
    le 28/09/2017 par Telecaster
    Aspirant antifa : un métier à risque

    " Qu’est-ce qu’on fait ? On peut rien faire ."
    Lire peut-être ,lire de bons auteurs , ceux de Kontre Kulture . Faire du sport, faire un jardin potager,se marier avec une femme, avoir des enfants .


  • #1809610

    Ils sont sympas et courageux ces petits jeunes.Courageux car effectivement ils ont a peine la force d’une femen donc aller affronter des petits caids d’extreme droite qui sont plus 3 fois plus nombreux,il faut du courage.Ils sont pas allés loin ceci dit.


  • #1809611
    le 28/09/2017 par Elessar
    Aspirant antifa : un métier à risque

    On peut au moins leur reconnaître une qualité. Ils sont lucides avec eux-mêmes et leur physique.

    J’en croise souvent des gars comme eux. Ils n’ont pas l’air méchants. Juste bêtes et sous-cultivés politiquement.

    Ça baisse aussi les yeux, quand tu les croises. Alors qu’il n’y a pourtant aucune animosité, aucun jugement dans les miens. Simplement une virilité apparente. Peut-être même jalousée, je ne sais pas.

    Ils sont simplement perdus. Ils ne représentent aucune menace. Physiquement et dans l’argument.

    Ils sont jeunes, quoi. On ne peut pas vraiment leur en vouloir.


  • #1809613
    le 28/09/2017 par Ouioui
    Aspirant antifa : un métier à risque

    L’antifascisme est l’accomplissement du capitalisme. Avoir de bons petits salariés dociles sans virilité révolutionnaire capable d’insubordination.


  • #1809617
    le 28/09/2017 par Gentiltoto
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Rassurez moi, c’est une caricature ?


  • #1809620
    le 28/09/2017 par VIVACHAVEZ
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Après les danseuses de la ligue de défense des inuits, voici les guerriers de l’apocalypse. Je suis toutefois très déçu de cet article, en effet, il n’est précisé nulle part si un de ces antifas s’est cassé un ongle au combat. Aucun référence non plus sur la marque de leur rouge à lèvres. Ce manque de précision est tout bonnement inadmissible !!!!


  • #1809623
    le 28/09/2017 par Gentiltoto
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Rassurez moi, c’est une caricature ?


  • #1809625
    le 28/09/2017 par messas
    Aspirant antifa : un métier à risque

    dans leur langage de jeunes "guerriers"(sic) je dirais pouahahahahah MDR. à mon époque on aurait dit pour les définir tout simplement.....quelle équipe de trou d’cul à papa.


  • #1809626
    le 28/09/2017 par Yasmine
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Ils ne le savent pas ; mais leur jeunesse est l’outil des fossoyeurs d’un monde que ces mêmes fossoyeurs abhorrent ; le monde de papa qui assure le couvert, le gîte et l’avenir social pendant que fiston façonne la croix que devra porter papa, le monde de maman qui prépare le plat préféré gardé bien au chaud pendant que fiston, tardant à rentrer, rassemble les clous qui crucifieront maman et papa ; mais en leurs lieux et temps, n’en ont-ils pas fait autant ces deux là ?
    Demain, dans l’idéale société métisse transgenrée où, grâce aux luttes de fiston, l’égalitarisme aura vaincu toute frontière pour un monde uniforme donc sans forme, unisexe donc sans sexe, monochrome donc sans couleur, du visible à l’invisible de quelle nature pourrait être le désir progressiste d’enfants achetés sur le grand marché de la procréation.


  • #1809632
    le 28/09/2017 par Vikalaraj
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Si les "fachos" sont plus organisés qu’eux c’est qu’ils sont véritablement animés par la cause qu’ils défendent, à l’inverse de ces jeunes paumés qui n’y croient pas vraiment...


  • #1809637
    le 28/09/2017 par La bête immonde
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Sous l’Occupation, vous voyez ces jeunes cons dans le maquis avec des armes à feu et des explosifs ? je pense qu’ils auraient été de parfaits collabos, comme ce qu’ils sont objectivement aujourd’hui - sans connaître le nom du nouvel Occupant.

     

    • #1809731

      En même temps, avec armes à feux et explosifs, ils risquent et de se tirer une balle dans le pied et de se faire péter les doigts !
      Franchement, merci E&R, ça m’aurait vraiment fait chier de mourir sans avoir vu ça. Le coup du « blocage » de lycée ! Mort de rire.


  • #1809639
    le 28/09/2017 par Pastounak
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Comme dirait l’autre, "des collègues humoristes..".


  • #1809642
    le 28/09/2017 par frederic
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Réunion de petites lopettes !


  • #1809662
    le 28/09/2017 par karageorges
    Aspirant antifa : un métier à risque

    oh mon Dieu , meme chez actup ils sont plus virils !!!!


  • #1809664
    le 28/09/2017 par Matthieu01
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Le blocage du lycée est magique...surtout pour se remettre en selle après la débandade de la contre-manif ("on pourrait passer à côté"). Le proviseur qui règle le truc en giclant les barrières en deux-deux comme un daron défait le château-fort en coussins des enfants...c’est juste imparodiable en fait.


  • #1809684
    le 28/09/2017 par omerre
    Aspirant antifa : un métier à risque

    c’est sur qu’a eux tous ils pèsent a peine 60 kgs , pas de besoin de baston il suffit de souffler pour les voir s’envoler .


  • #1809708
    le 28/09/2017 par Henri
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Punaise, les physiques d’esclaves qu’ils se farcissent, les mecs !!! :-/


  • #1809709
    le 28/09/2017 par kribe
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Comme on disait à mon époque : "y font vraiment tièp"


  • #1809710
    le 28/09/2017 par Mojo Risin
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Il faut condamner leur jeune connerie. A eux autant qu’à leurs ennemis préférés. Tous se tirent sur la nouille. Surtout le cheffaillon qui doit ètre fils d’un directeur de centre socioculturel et qui fait ses premières armes d’empaffé professionnel. La baston, tu l’as comprend bien quand tu t’es déjà fait défoncer. Ce moment oû t’as tout donné et que le mec en face commence à te finir à coups de boules et que tu vois venir le traumatisme cranien. Évidemment il est quatre heure du matin et t’es tout seul...
    Les petits (d’un bord ou d’un autre) : faites de la politique gentiment. Une hémiplégie est vite arrivée.


  • #1809714

    « C’est dommage qu’on n’ait pas mieux préparé le truc, genre, on aurait pu être au moins 40 ». Genre, 40 squelettes, genre walking dead. Ben ouais quoi, genre ! :-) Je ne m’en lasse pas, c’est énorme. Il n’y a pas une version longue ? Réellement, ça mériterait une sortie en salles. Le quart d’heure warholien du pauvre. Comme disait Mel Brooks, c’est glandiose !


  • #1809716
    le 28/09/2017 par No Passaran-Tamplan
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Bon on devait être 40, finalement on était 30, en réalité on était 8 et demi (on a pas pu tous venir, certain avaient coiffeur, d’autres shopping avec leurs mamans, ou une journée séries et gouté entre potes avec 11 épisodes de Queer as Folk et du cake à la banane de ma grand-mère … Hé chut … on a aussi fumé un joint , et Sami avait réussi à voler des cachets à ses parents, on sait pas ce que c’était mais on était défoncé, du Laxeov Cubes Transit Pomme-Abricot & du Niclosamide )
    Bon les gars le fascisme No Passaran, mais si ils nous foncent dessus les gars on fait front, héhé….hihi…huuum, pas question d’abandonner les copines Kevin, Brandon, Pablo , Steevy & Floflo d’akodak
    Bon j’ai pas réussi à avoir des fumigène (oui je suis trop d’jeun 13 ans 1 quart le 12 de ce mois-ci) mais mon grand-frère supporter de foot, m’a donné des bougies d’anniversaires (farce & attrapes ) qui ne s’éteignent pas ou qui se rallument Hiiiiihihi…. C’est rigolo il est sympa mon frère !
    Surtout pendant la manif SAUVAGEuuuuuu on oublie pas les bisous bisous les bécots quoi on prône la tolérance non ?
    Alléééé les filles on y va !!!!!!
    T’es con Billy Hiiiihiiihi…on est pas des filles on est des z’enfants hiiiihiiii !
    C’était une blague John !!!
    Et Sonny ça va mieux ton trou du cul ?
    Wouai je marche encore avec une béquille mais ça va mieux……
    N’oubliez pas vos écharpes Ralph Lauren & Gucci faut pas que nos parents nous reconnaissent sinon c’est mort pour l’argent de poche durement gagné et mérité !!!!
    Tout va bien monsieur Estrozizi on a arrêté les leaders


  • #1809739

    Je déguste ça en tranches et je me régale, il n’y a rien à jeter. C’est du 100% pur jus de connerie. Les mecs qui parlent de porter plainte ... et puis dans la foulée se retrouvent à chanter « Tout le monde déteste la police » !!!


  • #1809747

    C’est en voyant cela que l’on comprend l’importance toute didactique de la claque et de la fessée dans l’éducation des enfants....


  • #1809765

    Mais c’est une émission humoristique produite par canal+ ?


  • #1809771
    le 28/09/2017 par Horst Mahler fan klub
    Aspirant antifa : un métier à risque

    C’est quand le prochain épisode ??


  • #1809772
    le 28/09/2017 par STEF de MARS
    Aspirant antifa : un métier à risque

    On dirait un sketch des Inconnus...


  • #1809799
    le 29/09/2017 par Guiguidu69
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Punaise regardez moi ces corps de fragiles !!


  • #1809801
    le 29/09/2017 par antizion
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Vous pensez que certains d’entre eux ont du poil sur le kiki ???


  • #1809844
    le 29/09/2017 par Vasil
    Aspirant antifa : un métier à risque

    C’est quand leur concert ?


  • #1809848
    le 29/09/2017 par myriade
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Selon M. Hindi la politique est devenue un combat d’idée quand il s’agissait par le passé d’élaborer et défendre des idéologies (idéaux) . Dans leur cas c’est juste un mouvement d’anti, sous le coup de l’émotion suscitée par d’autres.
    A fleur de peau comme les LGBTQrest, les Femen en leur temps....tout ça tout ça. (ou plutôt rien que ça). Même s’agissant d’idée au sens basique (noble malgré tout) pas grand chose à se mettre sous la dent avec ces zozos là.


  • #1809857
    le 29/09/2017 par Marko
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Grâce à vos commentaires, je visionne la vidéo en tranches.
    Bon déjà une minute j’arrête. Le meneur à la voix de Kev Adams, stop !
    Gros plan sur le logo Anarchie dessiné par un "rebelle" du groupe.
    Quelle bande de guignols !


  • #1809871
    le 29/09/2017 par Leeloo
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Je trouve les commentaires exagérés... D’accord, ils semblent fragiles, bêtes et peu vaillants. Mais ce sont des ENFANTS. Ils ont quoi, à peine 20 ans pour la plupart. sans doute des enfants gâtés qui se donnent un petit frisson en jouant aux grands. Et alors, vous ne l’avez jamais fait ?!

    On est loin des antifas violents et bas du front, qui cassent tout sur leur passage.

    Ces p’tits gars-là ne représentent pas grand chose et ne pèsent pas lourd. Ils sont naïfs mais pas méchants.

     

    • #1809916
      le 29/09/2017 par Borntogrowl
      Aspirant antifa : un métier à risque

      "On est loin des antifas violents et bas du front, qui cassent tout sur leur passage."
      Ouais enfin notre rôle est de les remettre sur le droit chemin même s’ils sont pas méchants. Ces gamins sont une armée de réserve pour l’oligarchie qui n’hésitera pas à les sacrifier, sans oublier les dommages collatéraux quand ils passeront à l’action. Dans l’affaire Méric, il y a eu une mort physique mais aussi une mort sociale. Le pauvre Esteban Morillo sera voué aux gémonies pendant un bon moment.


    • #1809964

      Pu**** Ils ont que 20 ans, oui et ??/En Russie, Turquie, Iran quand t’as 20 ans, t’as fait ton service militaire, tas d’ailleurs souvent un gosse et t’es un homme. Je me trouve toujours midinette quand je vais en Russie, de mes 1m83 et 90 kilos avec mon job dans la vente. En Inde a 20 ans t’as déjà bossé 10 ans dans un atelier.

      J’ai vu des hommes : ca te répare une lada par -40 sans sourciller, ça a deux jobs pour que sa femme doive pas travailler, ça construit une maison en bois de ses deux mains.

      Enfin, en France j’ai pour habitude de dire qu’il faut faire une révolution pour que rien ne change.

      C’est mignon ces jeunes, les slogans usés, l’international dont ils doivent pas comprendre réellement les paroles... Ahaha.


    • #1810069

      C’est une blague @Leelo ?! Ma parole, vous faites partie de l’équipe ou vous étiez comme eux à leur âge ? Ce qui est exagéré, C’est à la fois votre indulgence ainsi que le spectacle navrant que nous offrent ces jeunes totalement à l’ouest. Et pour répondre à votre étrange question, je ne vois pas que beaucoup de gens aient été à ce point à côté de la plaque à cet âge. D’autant qu’il n’est pas dit qu’avec l’âge les choses ne s’aggravent et la violence ne monte d’un cran (je vous signale tout de même que des adultes encadrent, encouragent et stimulent ces ânes bâtés). Pour ma part, dans le lycée que je fréquentais à leur âge, il y avait des gens pas très éclairés politiquement mais à ce point ... là on est complètement ailleurs ! Pour le reste de votre commentaire, lui aussi bien déconnecté, je dirais que ces jeunes, même si leurs moyens physiques et intellectuels sont plus que limités, ne rêvent quand même que d’en découdre et certains le revendiquent ouvertement. Allez voir les autres reportages sur d’autres personnages de cette bande de pieds nickelés, notamment sur une gamine au physique et au Q.I de haricot vert qui ne rêve que de violence, qui « dans sa tête est à Charlottesvilles » parce que hein on parle de nazis là !!!). Allez servir votre baratin à la famille du jeune Esteban.


    • #1810173
      le 29/09/2017 par Rivarol
      Aspirant antifa : un métier à risque

      Oui mais là ils se réveillent.
      Ils attaquent juste la clope et une petite bière.
      En cas de mission on passe à la téquila et des métamorphoses s’opèrent...


  • #1809876

    Non vraiment c’est super de combattre le fascisme les p’tits gars !!!
    Mais qu’en pensent les futurs Montaigne  ?
    Vous leur avez demandé ??
    Non parce-que ça doit leur faire plaisir que vous les défendiez, ces pauvres malheureuses victimes, du fascisme blanc, catholique, hétéro-centré !!


  • #1809929
    le 29/09/2017 par Olivier
    Aspirant antifa : un métier à risque

    La blonde en débardeur est plutot mignonne cela dit, on ne peut pas leur reprocher un certain esthétisme au moins


  • #1810005

    C’est un remake des teletubbies ?

     

  • #1810019
    le 29/09/2017 par Chris
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Un niveau de schizophrénie impressionnant


  • #1810184

    Ils ont beau être jeunes, ils sont quand même effrayants de connerie.
    Une bonne tarte dans la gueule, ça pourrait les remettre en place, j’ai un fils de 16 ans qui peut s’en charger. Il est droit dans ses bottes et poursuit sa formation de tailleur de pierre. (Heureusement que je ne suis pas le père de tafioles pareilles...).
    Bon, on va quand même leur souhaiter du bien, mais faut qu’ils sortent de leur connerie, quand on est jeune souvent on est con.
    Paix à tous.


  • #1810195

    J’ai montré la vidéo à mon fils, et il m’a dit que c’était le genre de mecs qui ouvraient leurs grandes gueules, mais dès qu’ils se faisaient taper, ils allaient chialer à la direction.
    J’ai rigolé, ça m’a rappelé des souvenirs où j’étais convoqué à cause de lui.


  • #1810323
    le 29/09/2017 par Poiiuhtrreza
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Bon ce sont des enfants et nous devons les protéger de cette propagande qui les entraine. Quelqu’un a des contacts avec eux pour établir un lien de discussion ? Ou leurs parents ....

     

    • #1810353

      Vous êtes armé(e) ? Je veux dire de patience ? :-)


    • #1810737
      le 30/09/2017 par Ioooekutt)26
      Aspirant antifa : un métier à risque

      Honnêtement, j’ai mal au coeur de voir nos enfants perdus comme eux dans les mains des lobbys. Et il est temps qu’on établisse des salons de discussion avec eux. Ce n’est pas de leurs fautes, ils sont manipulés et c’est notre devoir de les protéger. Et j’en veux à leurs parents qui les abandonnent à ces conneries. Ils gâchent leurs jeunesses et c’est sensé être notre avenir...


    • #1812044

      Ce ne sont ni nos enfants ni notre avenir, juste une poignée de neuneus à qui la vie se chargera de mettre quelques calottes pour les réveiller ... ou pas ! :-)


  • #1810340
    le 29/09/2017 par frugivore
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Bon ben je comprends le pourquoi des cagoules !


  • #1810383
    le 29/09/2017 par Juda-nanas
    Aspirant antifa : un métier à risque

    hmmmm... ils ont vraiment délicieux ceux la =) mouahahahaha...


  • #1810449
    le 30/09/2017 par borussia1871
    Aspirant antifa : un métier à risque

    On se moque bien de leur réunion où ils ont l’air frêle, inculte, limite mentalement déficient mais sur le terrain, on remarque qu’ils deviennent plus agressives. Le petit Sony a certes volé de 2 mètres avec une simple poussé d’un policier mais ces ados persuadés de détenir la vérité originelle peuvent exciter des manifestants plus aptes physiquement à en découdre. D’ailleurs leurs physiques de victime peut être un atout justement pour des expéditions punitives ensuite.

    On remarquera que comme d’habitude ces jeunes antifas ne restent bien longtemps menottés. Dans cette video, le gamin n’a même pas été jusqu’au poste... Les antifas des révolutionnaires ?! Et ils y croient en plus !


  • #1810514

    c’est un sketch ??
    je suis mort de rire, ils ont pas l’air méchants les pauvres, ils ont juste un peu trop bouffé du logiciel educatif français mais j’en ai connu pas mal des comme ça et c’est souvent incurable

     

    • #1810764
      le 30/09/2017 par Jayjay
      Aspirant antifa : un métier à risque

      Boah !! A l’époque du service militaire, ce genre de petit homme, on avait des techniques d’encadrement pour leur faire au moins pousser un peu les burnes et si ça marchait pas il finissaient dans un trou et on leur faisait caca dessus . Dans les deux cas, de retour au civil, on les entendait moins ...


  • #1810546
    le 30/09/2017 par Blanchette des Pyrénées
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Je tiens tout particulièrement à féliciter la police de Nice !
    Quel courage arrêter des leaders d’extrême gôôcheeeeuuuu avec autant de panache !
    Et j’espère que ces jeunes ados pré-pubères ne prendront pas une fessée en rentrant par papa et qu’on ne les privera pas de leur argent de poche !
    Ah la RAIE-volution !!
    C’est pas facile tous les jours !
    Allez les gars encore une p.................


  • #1810562
    le 30/09/2017 par Charlotte aux Fraises
    Aspirant antifa : un métier à risque

    il est grand temps d’interdire le véganisme !!!


  • #1810843
    le 30/09/2017 par var83
    Aspirant antifa : un métier à risque

    lol... on dirait qu’ils se prennent pour des resistants français dans les années 40 qui préparent des attaques contre le reich allemand et ils croient vraiment être des héros. Je suis sur qu’ils se b****** en regardant inglorious basterds en se disant "c’est nous". Franchement ce qui le fait vraiment peur c’est la bêtise de ces gens la.. persuadés d’accomplir une mission héroique alors qu’ils sont au mieux manipulés et au pire completement lobotomisés !


  • #1810889
    le 30/09/2017 par BenRob
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Grace à cette video passionnante, je reviens (vivant) d’au moins une heure de lecture de wikipédia et de blogs concernant tous les genres existants. Ca à commencé par la banderole de lutte contre l’hétérosexisme, wikipédia oblige, puis les pangenres, toujours wikipédia, pour me mener au fabuleux blog UniqueEnSonGenre parlant de tous les genres existants c’est incroyable. Les xénogenres, les pangenres, les neutrois, les cosmic-genre le galaxie-genre et j’en passe !! C’est énorme !

    Je veux un article E&R traitant des genres dans leurs ensembles c’est effrayinteressant ! (le genre effraygenretrucmachin existe)


  • #1810961
    le 01/10/2017 par vélo
    Aspirant antifa : un métier à risque

    Ils ont 12 ans maximum.


Commentaires suivants