Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Avec sa loi sur les "fausses nouvelles", Macron signe la mort de sa popularité

 

 

 

L’annonce de Macron sur la répression des « fausses nouvelles » a déclenché une réaction en chaîne sur l’Internet et ses réseaux sociaux. Le président, qui bénéficiait d’une grosse cote dans l’opinion après 6 mois d’exercice, a tout pulvérisé en 37 minutes de déclaration à la presse, c’est-à-dire aux représentants de l’info mainstream – pas l’autre – qui était réunis à l’Élysée pour les vœux à la presse de la nouvelle année.

 

 

L’autre presse, celle du Net, aura droit à une salve de crachats. Et comme on ne peut pas postuler que Macron est un con fini, on cherche ce qui a pu lui faire dire une connerie pareille, qui signe la fin de son état de grâce. C’est probablement la demande des associations qui luttent depuis des années contre ce qu’elles appellent les fake news ou les appels à la haine : tout le monde peut constater qu’il y a une très forte congruence.

Ces associations, tout le monde les connaît désormais, tant elles font la pluie et le mauvais temps sur cette liberté d’expression qui faisait la fierté de notre pays, ce pays de discussion, de débat, d’insurrection. Aujourd’hui la récré est terminée : la France va s’aligner sur le règlement mondialiste, plus rien ne sera discutable sauf les résultats du foot, la météo et les robes de la première dame. Le reste sera de la fake news potentielle, et donc sujette à amende, poursuite et, pourquoi pas avec ces dingues, prison.

Oui, on l’affirme ici, Macron a perdu ce qu’il lui restait de confiance – il y avait encore un doute sur le fait qu’il était capable de s’émanciper de ses sponsors idéologiques et bancaires – pour servir les buts de l’oligarchie, qui sont

1 prendre l’argent des Français,
2 leur faire fermer leur gueule, surtout quand ils évoquent ceux qui les répriment.

Le bon côté de la répression, c’est qu’on voit enfin le visage de ceux qui tiennent le manche. Qui cogne et sur qui. On voit les vrais tyrans et les vrais démocrates, les vrais collabos et les vrais résistants. Il n’y a plus de zone grise, plus de demi-mesure, plus de troisième voie, il va falloir que les Français se lèvent ou se couchent. Pour ce qui nous concerne, on reste debout. Il faudra que les agents de l’anti-France viennent nous mettre à terre.

 

Pour écouter le discours liberticide du président ultralibéral au service de l’oligarchie et des lobbies communautaires :

(Le lecteur de BFM TV étant un peu pourri, cliquez sur ce bouton)

 

Pour ceux qui ne supporteraient pas ces images, il y a la transcription complète sur le site de l’Élysée.

 

Florilège des réactions à l’annonce suicidaire de Macron

 

La réponse de RT France, chaîne qui a été visée lors de l’allocution, et de sa représentante :

 

 

 

 

Retour de bâton à prévoir pour les journalistes compromis avec le Système, compromis dans les opérations de censure et de désinformation massives :

 

 

 

De plus en plus de Français expriment leur rejet de l’information officielle :

 

 

 

Pas besoin d’être voyant pour voir que l’image de la France, déjà dégradée sous Sarkozy et Hollande, en prend un sacré coup supplémentaire :

 

 

 

Courte analyse du piège présidentiel par Jean Messiha, du Front national :

 

 

 

Macron oublie que tous les Français ne sont pas amnésiques :

 

 

 

Réaction des fillonistes, qui ont vécu en direct le remplacement progressif de leur presque président par le candidat de l’oligarchie :

 

 

 

Les questions des Bobards d’or sont empreintes d’humour mais néanmoins justes :

 

 

 

Nicolas Dupont-Aignan a lui aussi compris que les opposants même républicains sont visés par cette mesure antidémocratique :

 

 

 

Frédéric Chatillon, souvent visé par le pouvoir (profond), pose la question des futurs juges des fake news et de leur légitimité :

 

L’offensive est globale, ne pas manquer sur E&R :

L’Empire, ses réseaux et ses méthodes, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

79 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents