Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Baltimore : des militants remplacent la statue du général Lee par celle d’une femme noire enceinte

Suite aux événements de Charlottesville, où des militants « antifascistes » ont été percutés par une voiture après avoir chargé violemment des manifestants néo-nazis, les autorités de Baltimore ont fait retirer quatre statues commémorant l’histoire des Confédérés.

Catherine Pugh, maire de la ville de Baltimore (Maryland), et le City Council ont fait retirer discrètement dans la nuit du 15 au 16 août quatre statues représentant l’histoire de la Confédération, qui s’est opposée à l’Union durant la guerre de Sécession (1861-1865), un conflit fondateur pour le pays, que les Américains connaissent sous le nom évocateur de Civil War.

Les quatre statues ciblées :

- la statue en hommage aux soldats et marins du Maryland qui se sont battus pour la Confédération ;

- le monument en hommage aux femmes confédérées ;

- le monument en hommage à Robert E. Lee (général de la Confédération) et Thomas. J. « Stonewall » Jackson (lieutenant-général) ;

- le monument en hommage à Roger B. Taney, président de la Cour suprême des États-Unis durant la guerre.

 

 

Des étudiants noirs, méconnaissant probablement l’histoire de leur pays, posent ravis devant le piédestal vide de la statue du général Robert Lee, qui n’était pas spécialement esclavagiste :

 

 

Des militants ont remplacé la statue du général par une statue hautement symbolique, celle d’une femme noire enceinte :

 

 

Selon la chaîne WUSA9, les autorités de Baltimore n’ont pas l’air pressées de déboulonner cette nouvelle statue (vidéo en anglais, non sous-titrée) :

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 

Détruire l’histoire pour détruire la pensée,
le projet de l’Empire expliqué chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants