Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Londres et Washington ont fourni les djihadistes en armes chimiques

Damas donne les noms des laboratoires qui les ont fabriquées

Lors d’une conférence de presse, le 16 août 2017 à Damas, le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faiçal Mekdad, a révélé la découverte de substances chimiques et toxiques dans des bunkers édifiés par des djihadistes.

« Tout le matériel spécial retrouvé se compose de grenades à main et de pièces de lance-grenades munies de substances toxiques CS et CN (…). Les munitions chimiques ont été produites par la société Federal Laboratories sur le territoire des États-Unis, alors que les substances toxiques ont été fabriquées par les sociétés Chemring Defence UK (Royaume-Uni) et NonLethal Technologies (États-Unis) », a-t-il indiqué.

Ces trois compagnies sont spécialisées dans la production de gaz de maintien de l’ordre. Federal Laboratories travaille principalement avec l’armée israélienne.

En vertu de l’article 5 de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques (CIAC), l’usage de ces gaz — à supposer qu’il s’agisse bien de gaz de maintien de l’ordre — est interdit en zone de guerre.

La République arabe syrienne a ratifié cette convention, le 14 septembre 2013 (dont Israël n’est toujours pas signataire). La totalité de son stock d’armes chimiques a été démantelé sous contrôle conjoint des États-Unis et de la Russie. Depuis lors, Damas affirme respecter scrupuleusement cette convention, tandis que Washington — qui avait pourtant affirmé avoir surveillé la destruction de la totalité de cet arsenal — l’accuse de faire usage d’armes prohibées.

Durant les cinq dernières années, Washington, Londres et Tel-Aviv ont organisé l’opération Timber Sycamore ; le plus vaste trafic d’armes de l’Histoire [1].

Notes

[1] « Des milliards de dollars d’armes contre la Syrie », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 18 juillet 2017.

L’Alliance atlanto-sioniste et ses mercenaires djihadistes, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

1 Commentaire

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.