Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

C’est le moment de sortir du dogme vaccinal

Parmi les déclarations du Pr Raoult, cette information est capitale :

« Sur le plan thérapeutique, on est en train de voir que les malades au moment où ils ont une insuffisance respiratoire, où ils rentrent en réanimation, en réalité, ils n’ont presque plus de virus. » [1]

Les patients ne meurent pas de l’infection virale elle-même, puisqu’ils sont débarrassés en général du virus, ils meurent d’une inflammation pulmonaire incontrôlée.

On sait que l’inflammation est composée de plusieurs phases, une phase d’inflammation aiguë, et une phase de résolution, se terminant par la cicatrisation, ou la régénération du tissu biologique [2]. Il semblerait que lors d’une inflammation incontrôlée comme celle induite par le coronavirus la phase de résolution soit piratée par les anticorps créés lors de l’infection. Les agents inflammatoires comme les macrophages changent normalement d’état dans le cadre d’une inflammation, mais dans certains cas lorsqu’ils sont en présence de certains anticorps particuliers, ils semblent être bloqués. Une publication récente explique ce phénomène pour le cas du SARS cov chez le macaque. [3]

Comme le précise l’article de Li Liu, ce phénomène est connu mais incompris depuis 1966 dans le cadre des vaccinations sur ce type de pathologies respiratoires :

« De même, l’augmentation de la maladie par la vaccination a également été décrite dans des études sur la rougeole atypique et la fièvre hémorragique dengue, ainsi que sur plusieurs maladies respiratoires, notamment le virus respiratoire syncytial (RSV) et la grippe pandémique. Dans l’étude sur le vaccin contre le RSV menée en 1966 et 1967, 80 % des vaccinés contre le RSV ont dû être hospitalisés, alors que seulement 5 % des enfants infectés par le RSV dans le groupe de vaccin témoin ont dû être admis, bien que les mécanismes sous-jacents restent incomplètement compris. »

À la lumière des nouvelles découvertes sur la résolution de l’inflammation [4], et de l’épidémie de coronavirus, nous pouvons peut-être comprendre pourquoi les patients meurent de l’inflammation liée au coronavirus et pourquoi d’autres meurent de vaccins. La résolution de l’inflammation pourrait être piratée dans les deux cas par certains anticorps, à un moment dans le processus inflammatoire où ils ne devraient plus être là.

Vacciner pourrait provoquer un emballement des anticorps comme dans le cas du test vaccinal de 1966, empêchant la résolution de l’inflammation, créant des pathologies inflammatoires chroniques (cancer, parkinson, Alzheimer, sclérose en plaque, mort subite du nourrisson…)

L’article d’Openshaw PJ de 2005 [5] précise d’ailleurs ce que donnait ce genre d’emballement : « Deux des enfants vaccinés sont décédés ».

En faisant leur travail en produisant des anticorps à un moment où ils ne doivent pas être là, que font les vaccins sur nos enfants ? Certains passent-ils/passeront-ils par la case réanimation ? Réanimation qui utilise des anesthésiques ayant la fâcheuse tendance à pirater eux aussi la résolution de l’inflammation. Une piste à fouiller pour les médecins qui sont obligés d’anesthésier leurs patients atteint du coronavirus.

Quelle ironie, si on suppose comme le font les soi-disant complotistes que les maîtres du monde ont créé cette épidémie pour nous soumettre par la peur avec au bout le sauveur : le vaccin ! Ils viennent aussi de nous montrer un mécanisme biologique à la base du danger vaccinal : le piratage de la résolution de l’inflammation. Il devient urgent de suspendre l’obligation vaccinale en attendant de comprendre comment fonctionne la résolution de l’inflammation dans la vaccination.

Quels vaccins déclencheront ce phénomène, surtout si on les mélange ? Quelles personnes seront plus susceptibles ? Quelles pathologies peuvent se développer à court, long ou très long terme ? Enfin on peut se demander si la dangerosité du SARS-COV 19 ne serait pas liée à une forte vaccination [6] qui aurait dégradé les capacité de résolution de l’inflammation chez des personnes plus susceptibles que d’autres (personnes âgées souvent vaccinées pour la grippe), en effet comme le précise l’article de Li Liu :

« La préexistence d’anticorps sériques dirigés contre les antigènes de la grippe se sont révélés être associés à une aggravation de l’état clinique et à de mauvais résultats chez les patients pendant la pandémie de grippe de 2009 ».

– La Section Santé d’E&R –

Notes

[1] https://youtu.be/GFkUnJ46MVI

[2] http://egaliteetreconciliation.fr/L...] [[Charles N. Serhan Nature. 2014 Jun 5 ; 510(7503) : 92–101.

[3] Li Liu, Qiang Wei, Qingqing Lin,JCI Insight. 2019 Feb 21 ; 4(4) : e123158

[4] Charles N. Serhan Nature. 2014 Jun 5 ; 510(7503) : 92–101.

[5] Openshaw PJ, Tregoning JS. Clin Microbiol Rev. 2005 Jul ;18(3):541-55.

[6] Yves Rasir, neosanté Hebdo 25 Mars 2020

À ne pas manquer, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2424596

    très interessant ! à diffuser un max.
    Et adhérez à l’asso LNPLV ! il faut aider aussi un max les associations anti-vaccin sérieuses.

     

    • #2424784

      Sous-entendez vous qu’il y aurait des associations anti-vaccin non sérieuses ?
      Mais encore ?

      Soit vous vous êtes mal exprimé, soit vous devez nous dire quelles associations anti-vaccin ne seraient pas sérieuses et pour quelles raisons.

      Personnellement je m’intéresse à ce sujet et je n’en connais aucune dont les arguments ne tiennent pas la route.


  • #2424613

    Revoir à cet effet, le gros travail scientifique et les videos du précurseur, avec d’autres, du Dr Marc Vercoutère.
    Claire Séverac aura t elle eu raison à 100 % ?


  • #2424617
    le 02/04/2020 par Pas d’amalgame !
    C’est le moment de sortir du dogme vaccinal

    Donc les vaccins affaiblissent considérablement nos résistances immunitaires.

    Qui a obligé nos enfants à être vaccinés 11 fois au lieu de 3 ? ---> BUZYN !

    Je doute que Hippocrate soit sa référence... Et je m’arrête là.

     

  • #2424650

    Hello, ma fille n’est pas vaccinée, et elle se porte très bien. Elle a eu les maladies infantiles comme moi... et hop.
    Ca fait plus de 10 ans que nous sommes au courant, à nous d’agir pour protéger nos enfants.
    Surtout, je ne comprends pas pourquoi les "pro" vaccins schouinnent sur ceux qui ne se vaccinent pas, puisqu’ils sont vaccinés... ils n’ont, en théorie, rien à craindre.
    Alors qu’ils nous laissent tranquille et qu’ils aillent se faire vacciner si ils y croient...
    La vie n’est pas "l’armée"... nous avons le droit, ou nous le prenons, de prendres les décisions qui nous semble correct et juste... surtout pour nos enfants.


  • #2424692
    le 02/04/2020 par goy pride
    C’est le moment de sortir du dogme vaccinal

    C’est du Béchamp. Beaucoup de virus et bactéries infectieuses ont pour fonction d’accélérer la dégradation puis le renouvellement des tissus qui pour une raison ou une autre étaient avant l’infection lésés. Les bactéries et virus sont des fossoyeurs qui assistent l’organisme à renouveler ses tissus malades. Chez les individus en bonne santé ce système ne provoque pas la mort mais au contraire aide à assainir l’organisme, mais chez d’autres individus cela peut s’emballer, il peut y avoir une perte de contrôle...Il semblerait que les maladies infectieuse est deux fonctions principales : une dans l’intérêt de l’individu quand la maladie aide un organisme à renouveler ses tissus dégradés et ne provoque dont pas la mort. L’autre quand elle sert à débarrasser une population de ses individus dysfonctionnelles (grand âge, dégénérés...) et donc provoquent leur mort au bénéfice de l’intérêt collectif.
    C’est pour cette raison qu’en réalité la plupart des gens à partir du moment où ils sont en relativement bonne santé, sont nourris correctement, vivent dans un milieu raisonnablement sain et n’ont pas un âge canonique n’ont pas besoin de psychoter sur l’éventualité de tomber malade. Quant aux autres nous devons les protéger tout en gardant à l’esprit qu’en dernière instance l’objectif "zéro mort" est inatteignable et pas souhaitable non plus !


  • #2424703

    Aucun vaccin et aucun antibiotique depuis des années pour ma famille et moi, nous ne sommes jamais malades. Au pire un rhume.

     

    • #2425021
      le 02/04/2020 par toto l’asticot
      C’est le moment de sortir du dogme vaccinal

      rien qui ne se résolve de 3 jours au lit et un coup de pied au cul !

      J’applique le même traitement à mes enfants plus :
      - sel de Nigari (car nous buvons de l’eau recyclée et déminéralisée)
      - Thym pour le rhume et rhum pour le teint ;)
      - Eau de Cologne pour les odeurs (divin pour les odeurs de pieds et de sueur) et désinfecter
      - savon de Marseille pour laver
      - contre les poux : vinaigre d’alcool (pour l’odeur) et huile d’olive (pour les asphyxier)
      - acide ascorbique pour les pieds d’athlètes.
      - cendres pour rendre les dents blanches.(pas plus d’une fois par an) et vinaigre d’alcool dilué en bains de bouche pour les détartrer (’un comme l’autre sont dégueulasses)


  • #2424741
    le 02/04/2020 par UnSimpleGoy
    C’est le moment de sortir du dogme vaccinal

    Les processus inflammatoires peuvent-être régulés par la méthode de respiration/bains froids de Wim Hof, sujet à approfondir...


  • #2424764

    On se vaccine contre une maladie mais qui n’est que supposée, les vaccins agissent contre un virus mais qui n’est pas manifeste, finalement ce n’est pas très logique...

     

    • #2424903

      On injecte par le vaccin une "version" de la maladie. Donc pour commencer ce n’est déjà pas la même chose, ensuite un virus evolue au fil du temps et en fonction des "obstacles" qu’il rencontre non ? J’aimerais bien avoir des (vraies) statistiques sur "l’efficacité" des vaccins, et également le nombre de contaminés tout les ans pour les non vaccinés. Pour terminer, sur tous les médicaments les effets secondaires son précisé, les vaccins (si on écoute les "experts") pas d’effets secondaires ?


  • #2424771
    le 02/04/2020 par Aldébaran
    C’est le moment de sortir du dogme vaccinal

    2013, je pars en vadrouille pour 3 jours en vtt dans les Charentes. Premier jour je fais une chutte à pleine vitesse dans des barbelés bordant un champ de bovins, je saigne mais rien de grave. Je souviens juste que je suis en retard de 10 ou 15 ans sur mon vaccin su tetanos. J’arrive donc dans la ville de Montbron, où je vais dans une pharmacie pour leur demander conseil. On me conseille de prendre un vaccin et d’aller en urgence chez un toubib, ce que je fais. Le médecin me pique et me dit : "vous ferez un rappel dans 2 semaines quand vous serez de retour au boulot avec votre médecin du travail". 2 semaines après donc, de retour sur Paris, je décide finalement de demander à mon généraliste de me faire le rappel, ma médecin du travail étant 90% du temps absente ! Et là surprise, mon médecin me sort :" malheureux vous êtes sérieux, vous voulez que je vous injecte ça ? Je ne le ferai pas démerdez-vous ! C’est rempli d’alluminium et ça risque vous poser plus de soucis qu’autre chose, d’ailleurs vous n’auriez même pas du faire la premiere piquouze il y a deux semaines."

     

    • #2425137

      Je confirme le DTpolio boostix de GSK m’a filé une myofasciite à macrophages. 6 ans sous morphine, 4 ans alité, injecté en 2013 je revis depuis un an et demi grâce au silicium G5. Quelle aventure !


    • #2425327
      le 02/04/2020 par michel amm
      C’est le moment de sortir du dogme vaccinal

      Profitez du confinement pour vous renseigner sur le Tetanos.

      Le tétanos est une maladie non vaccinante. C’est à dire que si vous attrapez le tétanos et que vous guérissez, vous pouvez le rattraper une 2eme fois, puis une 3eme fois...

      Autrement dit on ne peut pas vacciner contre le tétanos puisque la maladie elle-même ne vous vaccine pas.

      Et ce "vaccin" est obligatoire en France depuis plus de cinquante ans.

      Quand vous aurez compris ce que cela veut dire, votre vision de la médecine et des medecins va changer.


  • #2424773

    Dr Guez à Nice explique bien qu’un vaccin ne doit pas être injecté en intra musculaire mais en sous cutané, c’est capital !


  • #2424780
    le 02/04/2020 par nanothermite
    C’est le moment de sortir du dogme vaccinal

    Relisez Claire Séverac (RIP), Complot mondial contre la santé.
    TOUT est expliqué, avec liens en preuve, et depuis l’après WW2.


  • #2424794
    le 02/04/2020 par JeSuisSoral
    C’est le moment de sortir du dogme vaccinal

    J’ai pas compris grand chose. Ca veut dire quoi « pirater » ici ?

     

    • #2424906

      J’imagine que certaines molécules limitent l’action des molécules en charge de résoudre l’inflammation, soit en les neutralisant, soit en prenant leur place mais sans avoir leur effet.


  • #2424825

    Cela rejoint ce que s’ époumone à dire le Dr. Tal Schaller depuis des décennies !


  • #2424832

    La première immunité de notre corps est mucosale, elle est étroitement liée et synergique avec les autres immunité (humorale, cellulaire). La sauter c’est faire disjoncter tout le système. Wakefield avait découvert une inflammation incontrôlée dans l’intestin d’enfants autistes et des anti-gènes vaccinaux. Inflammation intestinale, perturbation du microbiote qui joue un rôle fondamental dans le développement neurologique et la modulation immunitaire qui entraînent l’autisme et tout un tas de maladies.
    Le professeur Gherardi a montré, chez la souris, comment l’alu vaccinal était transporté jusqu’au cerveau et y restait avec une demi-vie de plus de 10 ans. Quant à l’affirmation "la dose fait le poison", il répond que dans ce cas, c’est justement une faible dose qui entraîne une sur-stimulation immunitaire préjudiciable. Le suqalene est un allergisant majeur susceptible d’entraîner des réactions auto-immunes. Je passerai sur toutes les cochonneries qu’on y trouve.
    Autre chose très intéressante, d’après les études citées par Casasnovas dans sa série sur les vaccins et un lien d’un article publié ici sur la campagne de vaccination en Italie, la vaccination entraîne une immunisation spécifique contre les souches vaccinales et une vulnérabilité contre toutes les autres et toutes les autres maladies. "Il est important de signaler également que le vaccin polio a perturbé l’équilibre des virus commensaux qui sont présents dans nos intestins tels les entérovirus coxsackie et Echo. En Allemagne on a constaté après vaccination antipolio une diminution de 78% des virus polio mais une augmentation de 455% des virus Echo-Coxsackie [9]." . Il semblerait que le fait que l’immunité cible des souches virales et microbiennes spécifiques entraîne un déséquilibre de toutes les autres ouvrant la voie à la maladie.
    C’est un peu ce qu’il m’est arrivé avec les vaccins : troubles cognitifs et psys dépressifs très lourds entre autres, énorme amélioration en prenant des probiotiques en particulier des aliments lacto-fermentés. On pourrait en déduire, comme les recherches de Wakefield le laissent à penser, que les multiples vaccinations ont entraîné de l’inflammation, en particulier intestinale, avec un déséquilibre du microbiote qui joue un rôle essentiel dans le fonctionnement cérébral notamment par le nerf vague en synthètisant des vitamines (K, B12 etc...) et des neurotransmetteurs et/ou des précurseurs (80% de la sérotonine produite dans l’intestin).


  • #2424856

    Raoult est plutôt pour le vaccin contre la grippe (pour les enfants d’avantage que pour les anciens) Il est également pour d’autres vaccins (pneumocoque , etc ..) en revanche il est contre l’obligation vaccinale, et dit bien que les vaccins D T P sont obsolètes : https://www.youtube.com/watch?v=gss...

     

    • #2425552
      le 03/04/2020 par michel amm
      C’est le moment de sortir du dogme vaccinal

      Le vaccin contre le tétanos est une arnaque : attraper le tétanos n’empêche pas de l’attraper une 2eme fois , une 3 fois... Le tétanos est une maladie non vaccinante.

      Aucun vaccin ne peut faire ce que la maladie elle-même ne peut pas faire. CQFD.

      Vous voyez que le docteur Raoult ne prend pas trop de risque et qu’il est loin de dire la vérité.

      Quand on travaille à haut niveau avec une bonne paie on ne peut pas aller contre les dogmes des religions imposées par les maîtres.

      Raoult peut porter une bague spéciale, avoir le cheveu long, mais il ne dit pas la vérité sur les vaccins.

      Je suis prêt à parier que lorsque le vaccin sortira, Raoult prêchera pour la vaccination. Le vaccin de ses amis bien sûr.


  • #2424944

    La question se pose également pour les maladies auto-immunes puisque le système immunitaire génère des anticorps contre l’organisme lui-même.


  • #2425041

    Voici un document Kontre Kulture de 2012 où les regrettées Claire Séverac et Sylvie Simon dissertent sur la vaccination (à partir de 30:00 mn), sur l’ordure Louis Pasteur et sur Samuel Weiss, le médecin autrichien dont Céline a fait sa these de médecine. Une petite précision, il semble que Trump soit anti-vaccin puisque son fils Baron est diagnostiqué autiste des suites de...
    https://dai.ly/xv4beb

     

  • #2425152
    le 02/04/2020 par spécial pour A Scohy
    C’est le moment de sortir du dogme vaccinal

    C’est le moment de re-découvrir les travaux d’Antoine Béchamps et les microzymas, rédécouverts actuellement sous le patronyme de nanobes.


  • #2425188

    Je vois qu’on cite Béchamp - et d’autres - dans les commentaires. Ce qui est dommage c’est qu’on ne mentionne pas le Dr Stefan Lanka, qui a fait un travail considérablement plus important, et surtout complet et cohérent, sur la supercherie virale. J’avais proposé récemment en commentaire des liens vers un exposé et une interview du susnommé qui permettent de voir - enfin ! - parfaitement clair dans la panade pseudo-scientifique qui nous est servie actuellement, mais ça n’a pas passé la barre de la modération.

    On perd du temps !

     

    • #2428335

      Tout a fait, mais c’est surtout en allemand.
      Donc dure de bien comprendre avec les traductions automatiques.
      Il devrait écrire un livre, en anglais.


  • #2425337

    Travaillant en réanimation nous parlons beaucoup de facteur de co-morbidité des patients décédant du covid tel que l’obésité, le diabète... Et si la vaccination était lui même un de ces facteurs ?
    Outre le fait que tout patient étant positif au covid est déclaré décédé de ce virus, il et important de rappeler que l’état d’inflammation pulmonaire et si violente que des pathologies annexes potentialisent la décompensation du patient ( iatrogénie) masquent la conduite à tenir. Si on prend en compte l’intubation qui découle systématiquement sur une surinfection bactérienne, les sédations, les curares et les antibiotiques le tout administrés H24 il n’est pas étonnant que l’organisme soit en incapacité de se régénérer. S’en suit la dégradation des autres organes tels que les reins, le coeur, le foie bref les défaillance multi-organes.
    La charge virale ayant quasiment disparue à ce stade de dégénérescence, l’impasse thérapeutique nous mène a limiter le patient.
    Pour l’instant il est désolant de constater que l’on traite au plaquenil ces patients qui n’ont plus aucunes chances alors que les traites initialement dès les premier symptômes, leur auraient éviter la descente aux enfers.
    Vous n’imaginez pas quel frustration j’éprouve quand je prends mon service et que j’assiste impuissant à leur mort plus ou moins inexorable qui jusqu’a la privation du deuil touchera une famille entière.

     

  • #2425408

    Ce n’est pas seulement le dogme vaccinal qui sera remis en cause,l’après corona est prêt à s’ouvrir sur une nouvelle galaxie,en totale rupture avec ce monde infecté jusqu’à sa fibre centrale. Les tyrans,habitués à humilier l’humanité le sentent au plus profond d’eux-mêmes. Ils leur est utopique de l’admettre. C’est un événement inédit dans l’Histoire. Il ne s’agit pas d’une révolution,enfantée par l’idéologie d’un"dictateur" dont l’anéantissement est donnée par des recettes du genre : les"révolutions colorées". Non,ce bouleversement est de toute autre nature,elle est d’essence métaphysique,sorti des"entrailles"d’un infiniment petit,un virus. À vrai dire,ce minuscule agent microscopique n’a fait que précipiter l’avènement du tremblement du monde. En effet,le processus remonte,dialectiquement, à la lointaine,très lointaine Histoire.
    Évidemment,ce que nous allons vraisemblablement vivre dans un avenir relativement proche,ne peut être esquissé à travers quelques lignes. Disons simplement,que le ciel a mis à l’épreuve les humains,et à leurs têtes les"élites" : le pouvoir matériel d’ici-bas,avec l’illusion de la puissance infinie qui l’accompagne. Ces"privilégiés",conduisant les hommes,en ont fait un coupable usage. C’est ainsi que leur conduite est marquée par le sceau indélébile de l’humiliation et de l’offense. Celles-ci,infligées aux faibles, réjouissaient leurs"cœurs",mus en granite...
    L’illusion de la puissance,les poussaient,et la population induite en erreur, à se"laver les mains"du Christ. Cet aveuglement a creusé la tombe de ce"paradis terrestre".
    Chateaubriand aurait paraphrasé : "les peuples qui disent : nous n’avons pas besoin de Dieu,reçoivent en échange les tyrans qui les conduisent au néant."


  • #2425434

    Là, j’ai du mal à vous suivre : meurt on du vaccin, et dans quelle proportion ?
    Je pense que la proportion de décès due aux vaccin est aussi faible que celle correspondant à l’utilisation de la chloroquine, c’est à dire négligeable. De mon point de vue, c’est un risque supportable au regard des effets positifs obtenus .

     

    • #2425586
      le 03/04/2020 par michel amm
      C’est le moment de sortir du dogme vaccinal

      Les effets positifs des vaccins ne sont pas prouvés.

      La comparaison de pays où les vaccins sont obligatoires avec des pays de même niveau où la vaccins ne sont pas obligatoire montre la même courbe de décroissance des maladies infectieuses.

      Un des vaccin obligatoire en France est le vaccin contre le tétanos.

      Le tétanos est une maladie non vaccinante. On peut l’attraper plusieurs de suite.

      La tétanos ne vaccine pas contre le tétanos.

      Ce que la maladie elle-même ne peu faire, un vaccin ne peut évidemment pas le faire.

      Qu’un des vaccins obligatoires en France depuis 50 ans ne serve à rien devrait commencer à vous faire réfléchir.

      Tout d’abord jetez votre télé, vous réfléchirez mieux.


  • #2425466

    Ceux qui veulent nous refourguer du Lopinavir/Ritonavir (antirétroviral contre le VIH) pour ’’soigner’’ contre le coronavirus (infection virale respiratoire) sont des assassins en puissance.
    En effet, voici ce qui est écrit dans la notice du Lopinavir/Ritonavir :
    https://eurekasante.vidal.fr/medica...

    Effets indésirables très fréquents (plus de 10 % des cas) : diarrhées, nausées, infection respiratoire (on croit rêver !).
    Effets indésirables fréquents (1 à 10 % des cas) : ..., réaction allergique (!), ..., baisse des globules rouges et des globules blancs (!).

    De plus, comme décrit dans la notice, ce médicament a de nombreuses interactions dangereuses avec d’autres médicaments ; ils précisent même que la liste n’est pas exhaustive (!).

    Le Lopinavir/Ritonavir a été autorisé dans le même décret n°314 du 25 mars 2020 autorisant l’hydroxychloroquine.

    Ceux qui nous dirigent sont des salopards de la pire espèce.

     

    • #2425606

      Il y des séropositifs qui prennent ces molécules depuis des décennies donc ce n’est pas 1 ou 2 semaines de traitement qui vont vous tuer.


    • #2425706
      le 03/04/2020 par michel amm
      C’est le moment de sortir du dogme vaccinal

      tolnus

      Lors de la grande époque du sida ces mêmes produits étaient donnés aux malades avec une concentration mille fois plus élevée qu’aujourd’hui.

      D’après vous, de quoi sont-il morts en fait ces malades du sida à l’époque ?

      Prenez un peu de temps pour vous instruire : un antiviral est un produit qui empêche les cellules de se reproduire.

      Les virus, qui utilisent les capacités des cellules pour se reproduire, n’arrivent plus à se reproduire quand les cellules arrêtent de se reproduire sous l’effet du produit antiviral.

      Savez vous ce qui se passe quand on empêche les cellules d’un corps de se reproduire ?

      Jetez votre télé, après vous pourrez peut-être répondre à cette question par vous-même.


  • #2425658

    Il faudra un jour que les Républicains français nous expliquent, sans rire, pourquoi certains vaccins contenant de l’aluminium sont obligatoires pour tous les résidents de la République française alors que le fait de faire ingérer à une personne la quantité d’aluminium présente dans tous les vaccins obligatoires selon la loi de la République française est un crime selon le Code pénal de la République française ?

     

    • #2425953

      J’ai appris récemment que lorsqu’un vaccin est déclaré OBLIGATOIRE, le laboratoire qui l’a mis au point n’est plus responsable des conséquences éventuelles du vaccin.

      C’est l’état, c’est à dire le peuple Français qui en assume les conséquences et qui paye les dégâts.


  • #2426167

    Bill Gates travaillait sur le coronavirus bien avant le début de la pandémie.

    Il a déclaré devant une caméra que l’un des "bénéfices" des "vaccins" est "la réduction de la croissance de la population mondiale".

    Il a également déclaré que la population mondiale peut être réduite de "10 à 15 % si nous faisons un super travail sur les vaccins et sur les services de santé relatifs à la reproduction."

    Nous ne voulons pas des vaccins de ce monsieur.

    La plupart des vaccins contiennent de l’aluminium.

    L’aluminium est toxique ( mortel à court ou moyen terme ) selon l’O.M.S. .


  • #2429879
    le 08/04/2020 par Drone de surveillance
    C’est le moment de sortir du dogme vaccinal

    Alors, non seulement les vaccins servent à nous pucer pour être repérés en 5G, mais en plus ils nous tueraient ! Ça nous rappelle des heures bien sombres tout ça. Au fait, quand sortons-nous de nos ghettos ? Je crois que ce n’est pas pour bien nous soigner qu’on nous a confinés.


Commentaires suivants