Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

À la recherche des effets secondaires des vaccins

La question des effets secondaires liés aux vaccins revient souvent, mais dans un monde où Big Pharma domine et dans lequel les États paieront les indemnités à sa place, il est difficile de trouver des articles qui essayent de montrer pourquoi l’effet secondaire est possible. Comme si le vaccin était le seul médicament qui n’en avait pas...

 

Récemment, un article d’Anthony R. Mawson et Ashley M. Croft [1] est venu nous renseigner. Il s’agissait pour eux de chercher si un mécanisme pourrait être à l’origine des effets secondaires plus ou moins graves des vaccins.

Ils rappellent d’abord que plusieurs articles ont montré que les effets secondaires ne sont pas un fantasme de complotistes.

 

• Une enquête [2] [3] a choisi d’étudier les effets délétères des vaccins sur des familles faisant l’école à la maison pour obtenir de vrais groupes contrôles non-vaccinés. Sur un échantillon total de 666 enfants, 261 (39 %) représentant le groupe contrôle, n’étaient pas vaccinés. Les vaccinés étaient significativement plus susceptibles d’avoir eu :

- 1. Rhinite allergique
- 2. Eczéma
- 3. Une infection de l’oreille moyenne
- 4. Pneumonie
- 5. Un trouble neurodéveloppemental

Les vaccinés étaient également plus susceptibles d’avoir utilisé des médicaments contre les allergies, équipés de tubes auriculaires de ventilation et d’avoir passés une ou plusieurs nuits à l’hôpital. Les enfants partiellement vaccinés avaient un niveau intermédiaire de diagnostic de rhinite allergique, d’eczéma et de trouble neurodéveloppemental, suggérant une relation dose-réponse entre les vaccinations et ces effets indésirables.

• Une relation linéaire a été observée entre le nombre de doses de vaccins administrées en une seule fois et le taux d’hospitalisation et de décès des nourrissons après avoir été vaccinés [4]. Le taux d’hospitalisations dues aux vaccins est passé de 11 % pour deux doses à 23,5 % pour huit doses. Le taux de létalité a augmenté de manière significative de 3,6 % pour 1 à 4 doses à 5,4 % pour ceux recevant 5 à 8 doses.

• Les États-Unis ont le taux de mortalité infantile le plus élevé parmi 33 autres pays, ils ont aussi le nombre le plus élevé de doses de vaccins requises pour les nourrissons parmi ces pays. Un examen des calendriers de vaccination de ces 34 pays a montré une forte corrélation entre le taux de mortalité infantile et le nombre de doses de vaccins administrées en routine [5].

• Dans une étude comparant les résultats de santé chez les enfants américains vaccinés et non vaccinés nés entre 2005 et 2015, sur la base des dossiers médicaux de trois cabinets médicaux, la vaccination avant l’âge de 1 an était significativement associée à des retards de développement, à l’asthme et les otites [6].

• Une étude a examiné l’association entre la proportion d’enfants recevant les vaccins à l’âge de 2 ans dans chaque État et la prévalence de l’autisme ou des troubles de la parole. La proportion d’enfants recevant les vaccinations recommandées étaient directement liées à la prévalence de l’autisme et des troubles de la parole. Une augmentation de 1 % du taux de vaccination dans chaque État était associée à un ajout de 680 enfants ayant l’une ou l’autre survenue [7].

 

Dans la suite de leur article, Mawson et Croft montrent qu’il existe aussi de graves effets secondaires plusieurs années après les injections chez certains militaires ayant eu un ou plusieurs vaccins. Le syndrome de la guerre du Golfe (1990-91) touche 25 % des vétérans, non seulement pour les militaires qui ont été déployés mais aussi ceux qui ne l’ont pas été.

Ce syndrome comprend toute une panoplie de symptômes, on retrouve : les allergies, infections fréquentes, troubles cognitifs (y compris troubles de la mémoire), douleurs musculosquelettiques chroniques, fatigue, faiblesse musculaire, maux de tête, anxiété et dépression ainsi que des problèmes respiratoires, gastro-intestinaux, dermatologiques et reproductifs [8]. Mais aussi un risque accru d’apparition de maladies chroniques telles que d’hypertension, taux de cholestérol élevé, crises cardiaques, diabète, accidents vasculaires cérébraux, arthrite et bronchite chronique [9].

 

• Une enquête menée auprès de plus de 4000 anciens combattants britanniques masculins de la guerre du Golfe a révélé que la vaccination contre la guerre biologique et de multiples vaccinations de routine ont été associées au syndrome [10].

• Parmi 1548 vétérans, les vétérans qui n’ont pas été déployés sur le terrain et qui ont été vaccinés avaient des taux significativement plus élevés de douleur chronique, neurologique, et des problèmes gastro-intestinaux, et une probabilité presque quatre fois plus élevée d’avoir le syndrome que les vétérans non déployés qui n’ont pas reçu de vaccins. Il a été conclu que les vaccins « étaient un facteur contributif de morbidité excessive chez les anciens combattants de la guerre du Golfe. » [11]

• Une étude de suivi basée sur les dossiers médicaux des anciens combattants britanniques six à huit ans après leur déploiement a signalé que la réception de plusieurs vaccins était associée à une probabilité multipliée par cinq d’avoir ce syndrome [12].

• Une étude portant sur près de 8000 membres des forces britanniques pendant la guerre du Golfe a révélé que le nombre de vaccinations reçues était directement associé à des scores plus élevés pour des affections de la peau ou des affections musculosquelettiques [13].

• Une étude des résultats parmi 1456 vétérans australiens déployés et un groupe témoin de 1588 anciens combattants qui n’ont pas été déployés a montré que le nombre de symptômes signalés au cours du dernier mois par les anciens combattants est associé aux vaccinations de manière dose-dépendante. Ceux avec le plus grand nombre de symptômes ont eu au moins 10 vaccinations. [14]

 

Les effets secondaires sont logiques

Nous avions montré [15] [16] que le problème devait venir de l’inflammation artificielle provoquée par le vaccin ; ici Mawson et Croft enfoncent le clou en suggérant que le syndrome de la guerre du Golfe et les effets secondaires vus chez les enfants se rapprochent d’une pathologie connue : l’hypervitaminose A.

Après avoir constaté que les vétérans atteints du syndrome de la guerre du Golfe présentaient une augmentation des enzymes hépatiques et une augmentation des maladies du foie, y compris une probabilité 7,5 fois plus élevée d’avoir une maladie obstructive du foie par rapport aux vétérans sans maladie multisystémique [17], et que les enfants vaccinés contre l’hépatite B ont un risque accru de développer une maladie du foie [18], ils émettent l’hypothèse que la ou les vaccinations en provoquant une inflammation artificiellement, en s’aidant certaines fois d’adjuvants toxiques comme l’aluminium, peuvent déclencher une cascade de problèmes dans le foie conduisant à la libération anormale dans le système sanguin de dérivé de vitamine A, en passant par des lésions hépatiques.

Stockée essentiellement dans le foie, la vitamine A et ses dérivés sont des régulateurs importants de l’immunité, mais lorsqu’ils sont présents en excès dans le corps, ils la dérèglent à court et long terme et sont impliqués dans les douleurs chroniques, les problèmes neurodéveloppementaux, certaines maladies respiratoires, fatigue, maux de tête, maladies gastro-intestinales, suspectés fortement sur l’autisme… En somme, les effets secondaires des vaccins retrouvés chez les enfants et/ou les vétérans de la guerre du Golfe.

Comme les effets secondaires existent et qu’ils sont logiques, le vaccin risque de subir une grosse crise de foi.

– La Section Santé d’E&R –

 

Bonus

 

Un témoignage d’un homme en parfaite santé qui a reçu l’injection de plusieurs vaccins en même temps, et qui a eu de gros problèmes, entre autres un foie qui ne marche plus correctement. Ce qui ressemble à l’hypothèse de Mawson et Croft :

 

 

Notes

[1] Anthony R. Mawson, Ashley M. Croft Vaccines 2020, 8(4), 676

[2] Mawson, A.R. ; Ray, B.D. ; Bhuiyan, A.R. ; Jacob, B. Pilot comparative study on the health of vaccinated and unvaccinated 6- to 12- year old U.S. children. J. Transl. Sci. 2017, 3.

[3] Mawson, A.R. ; Bhuiyan, A. ; Jacob, B. ; Ray, B.D. Preterm birth, vaccination and neurodevelopmental disorders : A cross-sectional study of 6- to 12-year-old vaccinated and unvaccinated children. J. Transl. Sci. 2017, 3.

[4] Goldman, G.S. ; Miller, N.Z. Relative trends in hospitalizations and mortality among infants by the number of vaccine doses and age, based on the Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS), 1990–2010. Hum. Exp. Toxicol. 2012, 31, 1012–1021.

[5] Miller, N.Z. ; Goldman, G.S. Infant mortality rates regressed against number of vaccine doses routinely given : Is there a biochemical or synergistic toxicity ? Hum. Exp. Toxicol. 2011, 30, 1420–1428.

[6] Hooker, B.S. ; Miller, N.Z. Analysis of health outcomes in vaccinated and unvaccinated children : Developmental delays, asthma, ear infections and gastrointestinal disorders. SAGE Open Med. 2020, 8.

[7] Delong, G. A Positive Association found between Autism Prevalence and Childhood Vaccination uptake across the U.S. Population. J. Toxicol. Environ. Health A 2011, 74, 903–916

[8] The Gulf War Illness Landscape. The 1990-91 Gulf War. Department of Defense, Gulf War Illness Research Program, October 2016. Available online : http://cdmrp.army.mil/gwirp/pdfs/GW....

[9] Zundel, C.G. ; Krengel, M.H. ; Heeren, T. ; Yee, M.K. ; Grasso, C.M. ; Janulewicz, P.A. ; Steven, L. ; Coughlin, S. ; Sullivan, K. Rates of Chronic Medical Conditions in 1991 Gulf War Veterans Compared to the General Population. Int. J. Environ. Res. Public Health 2019, 16, 949

[10] Unwin, C. ; Blatchley, N. ; Coker, W. ; Ferry, S. ; Hotopf, M. ; Hull, L. ; Ismail, K. ; Palmer, I. ; David, A. ; Wessely, S.C. Health of UK servicemen who served in Persian Gulf War. Lancet 1999, 16, 169–178.

[11] Steele, L. Prevalence and Patterns of Gulf War Illness in Kansas Veterans : Association of Symptoms with Characteristics of Person, Place, and Time of Military Service. Am. J. Epidemiol. 2000, 152, 992–1002.

[12] Hotopf, M. ; David, A. ; Hull, L. ; Ismail, K. ; Unwin, C. ; Wessely, S. Role of vaccinations as risk factors for ill health in veterans of the Gulf war : Cross sectional study. BMJ 2000, 320, 1363–1367.

[13] Cherry, N. ; Creed, F. ; Silman, A. ; Dunn, G. ; Baxter, D. ; Smedley, J. ; Taylor, S. ; Macfarlane, G.J. Health and exposures of United Kingdom Gulf war veterans. Part II : The relation of health to exposure. Occup. Environ. Med. 2001, 58, 299–306.

[14] Kelsall, H.L. ; Sim, M.R. ; Forbes, A.B. ; Glass, D.C. ; McKenzie, D.P. ; Ikin, D.P. ; Abramson, M.J. ; Blizzard, L. ; Ittak, P. Symptoms and medical conditions in Australian veterans of the 1991 Gulf War : Relation to immunisations and other Gulf War exposures. Occup. Environ. Med. 2004, 61, 1006–1013.

[15] https://www.egaliteetreconciliation...

[16] https://www.egaliteetreconciliation...

[17] Kelsall, H.L. ; McKenzie, D.P. ; Sim, M.R. ; Leder, K. ; Forbes, A.B. ; Dwyer, T. Physical, Psychological, and Functional Comorbidities of Multisymptom Illness in Australian Male Veterans of the 1991 Gulf War. Am. J. Epidemiol. 2009, 170, 1048–1056

[18] Fisher, M.A. ; Eklund, S.A. Hepatitis B vaccine is associated with an increased risk of liver problems in U.S. children less than 6 years old, 1993 and 1994. Epidemiology 1999, 10, 337–339

Les articles de la Section Santé, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2616176

    JE POSE CETTE INFO ICI : DÉPLOIEMENT MASSIF SUR TOUTE LA FRANCE DE GUÉRITES MÉDICALES MISES SUR TOUS LES PARKINGS DES SUPERMARCHÉS POUR PROPOSER TESTS PCR TOUT DE SUITE AUX CLIENTS AVEC LA PROPAGANDE DE PEUR QUI VA AVEC ! (PDG DES SUPERMARCHÉS CORROMPUS ?).

     

    • #2616256

      Rien vu de tel a Toulouse...pour le moment..


    • #2616260

      Ah vous voyez je vous avais dit qu’ils nous attraperaient par le chantage à l’alimentation. Au début les tests après les vaccins.
      C’est logique, c’est le meilleur moyen de contraindre les gens qui au pied du mur et ayant faim, doivent obéir. Sauf le paysan !
      Ça et les enfants...
      Monoprix appartient à un certain Naouri.


    • #2616356
      le 12/12/2020 par Pépé le Moko
      À la recherche des effets secondaires des vaccins

      " en marche "

      " Contrôlez le pétrole , et vous contrôlerez les états , contrôlez la nourriture , et vous contrôlerez les gens "

      Henry Kissinger


    • #2616554

      En effet j’ai remarqué à l’instant un barnum installé devant une pharmacie, ça se prépare pour vacciner sec...
      Concernant les effets secondaire, rien n’est caché , depuis le début les infos sont en libre accès, sur le site de l’institut pasteur on peut lire un résumé sur le nano vaccin à ARNm , il nous est dit que ce type de vaccin stimule 34 fois plus le système immunitaire des sujets.

      toute cette affaire est ultra sordide, de A à Z ! Le voila le fameux "orage de cytokines" , c’est le vaccin qui le provoque...


    • #2616690

      @ Léon

      Allez faire un tour à Ramonville-Saint-Agne - aux portes de Toulouse-Sud - il y en a une juste à côté de la Parapharmacie Lafayette - face à Picard - dans la rue principale, et depuis déjà au moins le 3 décembre, jour où je l’ai vue, de mes yeux vue... ;-)


    • #2616706

      cela signe la marchandisation et le spectacle qui doit s’y rattacher

      les pdg des supermarchés, ne sont que ce qu’ils sont, je dirais même qu’ils sont en cohérence , mais les soignants ( avec ou sans thèses ) qui participent ou acquiescent cela, que devons nous en penser ? .... un conseil, fuyez les

      en 1960 les français passaient leurs temps a contrôler le niveau d’huile de leurs bagnoles, en 2020 il semble qu’ils passent leurs temps à mesurer le niveau de covide de leurs pifs


  • #2616194

    Les explorateurs, notamment du pôle sud étaient affectés d’une maladie étrange et mortelle surtout en raison des conditions extrêmes. Les chercheurs ont finalement découvert que leur habitude de consommer le foie de leurs chiens de traîneau, (quand ils ne trouvaient plus de gibier et que leurs ressources étaient à bout) , hyper concentré en vitamine A, était à l’origine de leurs maux.

     

    • #2616712

      gibiers ... pole sud ....
      En Antarctique, la faune marine ( pas du gibier ) est dotée d’otaries, de baleines, de phoques, d’éléphants de mer, de manchots… On comptabilise en outre une quarantaine d’espèces d’oiseaux vivant sur la zone australe ... c’est pas loin mais pas encore au pole sud, c’est circumpolaire


  • #2616228
    le 12/12/2020 par toto la ciboulette
    À la recherche des effets secondaires des vaccins

    Rien que le fait d’injecter obligatoirement 11 vaccins d’un coup sur un nourrisson, c’est comme si pour le prétexte de t’apprendre à boxer, on te fais monter sur un ring et on te mets en face 11 boxeurs qui vont te rentrer dedans.

    C’est juste du bon sens, qu’une faible partie d’un virus fait réagir ton corps, c’est valable, mais 11 maladies d’un coup, seuls ceux, nés avec des bons gène de résistance passeront l’épreuve.

    C’est tellement évident, c’est tellement logique, que seul l’appât du gain peut justifier cela, sans parler des vaccins pour des maladies que l’on chope rarement.

    Alors si en plus les adjuvants, type aluminium te file des inflammations du cerveau, la messe est dite.

     

    • #2617060

      injecter 11 vaccins d’un coup, ca revient a simuler l’exposition a toutes ces maladies contre lesquelles on vaccine... en meme temps !
      Or, un individu n’est jamais expose a l’hepatite b, rougeole, diphterie, tetanus, polio, etc... tout ca en meme temps.
      Au pire, il faudrait faire les injections successivement, une par une, pour simuler l’exposition successive a chaque maladie, et avec suffisement d’intervalle de temps entre les injections pour laisser au corps le temps de reagir et reprendre du poil de la bete.


  • #2616306

    La conspiration mondialiste dont Macron est un exécutant docile est évidemment permanente. Surtout, ne pas oublier que les Etats acheteurs de vaccin pour leurs populations consentent aux laboratoires vendeurs une irresponsabilité totale quant aux effets secondaires gravissimes éventuels de ces produits.
    Dans ces conditions, on comprend que les gouvernants ont seulement l’intention de faire semblant de se faire vacciner eux-mêmes !

     

    • #2628006

      Après avoir voulu nous faire croire en 2020 que des morts naturelles étaient dues au Covid, voudra-t-on nous faire croire en 2021 que des morts provoquées par un vaccin sont des morts naturelles ?


  • #2616316

    Qui sont les organisateurs de l’internement du professeur Jean Bernard Fontillan dans un hôpital psychiatrique contre son gré ? La conspiration est évidente. Quelles substances nuisibles incapacitantes veut-on lui faire prendre ? Qu’attend-on pour diligenter une enquête ?

     

  • #2616324

    On s’est battu pendant plusieurs années avec nos mômes et les 11 vaccins obligatoires de Mme Buzyness. On remet ça pour nous dans la foulée. Plein le cul.


  • #2616341

    il y a assez de cobayes à l’Elysée et au gouvernement pour tenter ce vaccin et se faire suivre avant de le donner au peuple , sauf pour Castex qui a l’air assez con comme ça

     

    • #2616493

      Non, il n’y aura pas de cobayes à l’Elysée. Tout au plus, il y aura une vidéo où un ministre fera semblant de se faire vacciner, comme cela s’est produit récemment en Australie.


    • Castex est effectivement immunisé contre l’intelligence.

      N’est il pas celui qui s’était réclamé de la décentralistion alors qu’il fait tout le contraire, tel le caniche à Macron ?


  • #2616379

    Tous les vaccins et médocs ont des effets secondaires, car ils débordent de la cible . Ce qui devrait être interdit c’est toute forme de publicité pour les médicaments, cela panique les crédules .


  • Comment pas un délire de complotistes ? Mais quand Macron dit que le le vaccin ne sera pas obligatoire parce que pas au point ne fait il pas partie de cette bande de complotistes ?

     

    • #2632469
      le 03/01/2021 par mosaique6996, 2021jan
      À la recherche des effets secondaires des vaccins

      Et (tous) nos politiques actuels "gouvernementeus" (heu .. et même et surtout les "anciens") sont très exactement ce que disait Napoléon de Talleyrand ... j’ai bien peur que l’on doive même enlever l’enrobage de la soie. Raison de plus pour croire très exactement tout le contraire de ce qu’ils affirment. La lâcheté grassement payée par les lobbys est leur pain quotidien. À manger de la m... on finit par en devenir.


  • #2616730

    invermectine plus efficace que tout les vaccins foireux des crapules ?

    https://www.youtube.com/watch?v=gsG...


  • #2616734
    le 12/12/2020 par Musulman Patriote
    À la recherche des effets secondaires des vaccins

    Au nom de la liberté,

    Merci de prendre le temps d’allé visiter cette chaine où l’actualité y’est traité différemment et surtout sans détour en ayant le courage de nommer l’ennemie en ces temps difficile, merci de me soutenir un maximum j’aurai besoin de votre soutien, voici la dernière vidéo mise en ligne ayant pour titre : " Psg - Istanbul Basaksehir : Les sportifs comme outil politique dans la lutte antiraciste"

    https://www.youtube.com/watch?v=Cak...

    Partagez un maximum, à voir absolument !!!

    Merci de donner de la force ce combat nous le menons ensemble :) .


  • #2616795

    aprés la papaye positive . le coca positif !

    https://www.facebook.com/legrandrev...

    7 milliards de cons ?


  • #2616805

    Je voudrais bien savoir comment vont se comporter les accros au masque, ils se vaccineront ou pas ?
    A mon avis, ils vont y courir,,,


  • #2616806

    Je ne comprends pas comment peut-on aujourd’hui en 2020 en Occident dire encore que "certains vaccins sont bons". Même le principe est foireux : injecter une substance médicamenteuse agrémentée de substances neurotoxiques et cancérigènes à une personne saine ou du moins non atteinte par les maladies en question, pour la protéger, supposément, des maladies en question dont la plupart sont inconnues du public tant elles ne font plus partie d’une réalité tangible.
    Le dernier plus grand scandale révélant bien l’absurdité de ce paradigme vaccinal étant la vaccination obligatoire des nourrisons par onze vaccins.
    On remarquera le petit clin d’oeil numérologique.


  • #2616835

    Les 11 vaccins imposés par la s*l*pe de Buzyn, c’était le test préliminaire à la vaccination obligatoire qui va venir.


  • C’est dommage, le lien sur la vidéo YouTube nous amène dans une "vidéo privée", on ne peut pas la visionner. Y’at-il un autre moyen d’y accéder ?


  • #2617001
    le 13/12/2020 par Félicie Aussi
    À la recherche des effets secondaires des vaccins

    Il est trompeur de parler des « effets secondaires » des vaccins.

    Pourquoi ? Parce qu’un effet positif suite à un vaccin serait un effet secondaire. Et un effet positif de vaccin serait un miracle. Et un miracle pas banal s’il vois plaît, un miracle vraiment miraculeux. En effet, pour qu’une injection de soupe aussi richement assaisonnée de poisons ait des effets positifs chez le piqué, il faudrait au moins une intervention divine.

    On devrait parler des effets délétères des vaccins.


  • #2617056

    Les quelques rares parents que je connais (pas en France) qui n’ont pas vaccine leurs enfants, tous m’ont partage que leurs enfants, maintenant ados, ne sont jamais malades. TOUS les parents que je connais qui ont vaccine leurs enfants, TOUS leurs enfants ont : eczema, allergies, anaphylaxie, asthme, quelquefois plusieurs de ces trucs. Et je parle d’enfants de moins de 2 ans ici. Donc difficile d’accuser autre chose que les vaccins.

    Parmi les premieres victimes du vaccin contre le covid, plusieurs ont developpe un "bell’s palsy". Cherchez sur duck duck go images, c’est une paralysie faciale qui te donne l’air vraiment con. Et c’est permanent, donc t’as l’air con en permanence.

    Des rapports disent que ce vaccin ARNm affecte une certaine proteine qui va rendre les femmes infertiles.

    Beaucoup de docteurs disent qu’il va y avoir une hecatombe de cas de maladies auto-immunes.

    Mieux vaut prevenir que guerir. Pourquoi prendre le risque ? Si on te fait un chantage a l’emploi, et si tu developpes une maladie auto-immune, tu te feras virer de toute facon, car plus capable physiquement d’exercer ton travail. Ta vie est fouttue a ce stade.

    Revoyez la theorie de Antoine Bechamp. Une bonne alimentation (80% de fruits et legumes frais), de l’eau, pas d’alcool, pas de tabac, un bon sommeil, un peu d’exercice regulier, et tu petes la sante, les virus ne peuvent pas se developper dans ton corps au point de te tuer, ni meme au point de te rendre tres malade. Ca vaut pour le covid 19, et les futurs covid, covid 21, covid quarante douze, covid 6 millions.

    Courage a tous !

     

    • #2619733
      le 16/12/2020 par masque de chair
      À la recherche des effets secondaires des vaccins

      C’est l’évidence même : j’ai 65 ans, mon dernier vaccin remonte à mon service militaire (où on ne vous demandait pas votre avis), à 19 ans. J’applique les règles d’hygiène énumérées ci-dessus, et mon système immunitaire fait le reste.


  • #2617358

    Il n’y a pas d’effets secondaires, il n’y a QUE des effets secondaires.


  • #2626318

    Effets secondaires, les labos sont prêts à tout !
    Confère la catastrophe des opioïdes. La justice américaine a criminalisé le dossier. Au moins six laboratoires pharmaceutiques « drugmakers » ont reçu des assignations à comparaître devant un grand jury de la part du bureau du procureur du district Est de New York. Il s’agit des fabricants Teva, Pharmaceutical, Mallinckrodt, Johnson & Johnson et Amneal Pharmaceuticals. Et de deux distributeurs : Amerisource Bergen et Mc Kesson.
    Johnson & Johnson a été condamné à payer 572 millions de dollars...
    La justice a estimé que le groupe avait recouru à des pratiques "trompeuses" pour vendre des opiacés...
    Le Remdesivir vendu sachant pertinemment qu’il est inefficace et les "vaccins" commercialisés sans visibilité suffisante : Si ce n’est pas des pratiques trompeuses, qu’est ce que c’est ?


Commentaires suivants