Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Cinéma : le rêve hollywoodien de Marseille

Son nom est Zouaghi. Séréna Zouaghi. Sa mission ? En un mot : cinéma. C’est d’ailleurs l’intitulé de sa délégation à la Ville de Marseille. Pas de Walther PPK – l’arme fétiche de James Bond – dans le sac à main de l’élue pour convaincre les réalisateurs et autres producteurs de venir tourner dans la ville. Sa manière à elle de faire une « offre que vous ne pouvez pas refuser », se résume là aussi en mot : lumière.

 

« Marseille offre des décors extérieurs incomparables reprend-elle. Avec 300 jours de soleil par an, la ville a un avantage sur beaucoup d’autres ». Et un passé qui ne l’est pas moins. Berceau du cinéma, La Ciotat a donné, juste à côté, l’impulsion. Pagnol l’a sublimé. Marseille a un temps ignoré cette économie. Plus maintenant. Avec 513 tournages tous formats confondus l’an passé – soit 1 250 journées de travail –, la ville se positionne derrière Paris en la matière. Preuve du dynamisme ambiant, une trentaine de réalisations dont deux films sont prévus, selon nos informations, cet été.

 

Des studios de production à la Friche Belle-de- Mai

En termes de retombées, 71 millions d’euros ont été générés en 2017 dont 30 % dédiés à l’emploi local. Un pari gagnant-gagnant. Et pas besoin d’investir des milliards pour attirer les réalisateurs. « Il faut davantage de réactivité », confie Séréna Zouaghi mesurant la concurrence d’autres villes du Sud comme Montpellier.

[...]

Pour faire entrer Marseille dans une autre dimension, l’adjoint à l’économie, Didier Parakian, songe pour sa part à une sorte de Cinecittà à la sauce provençale. En somme, un complexe de studios cinématographiques capable d’offrir des décors intérieurs très modulables.

Lire l’article entier sur laprovence.com

 

Le tournage de la série Marseille avec Depardieu et Magimel pour Netflix, dont la 3e saison a été annulée, faute de succès :

 

Le braquage dans l’extrait est une scène du film :

La France perd son âme et vend sa beauté,
lire sur Kontre Kulture

 

Marseille, une terre de contrastes qui aiguise les appétits,
voir sur E&R :

 






Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2002556
    Le 10 juillet à 13:56 par zak_F
    Cinéma : le rêve hollywoodien de Marseille

    C’est projet, c’est la preuve que la France reste un pays attirant malgré tous ses défauts et tous ses problémes.
    Ce projet est forcément soutenu par la commune de Marseille et la Métropôle Aix-Marseille Provence, puisqu’il s’agirait d’un excellent outil de communication et de valorisation de l’aire Marseillaise, dans le but d’améliorer l’image négative de celle-ci.

    Nonobstant, ce type de projet d’équipement structurant, n’est qu’un paravent de plus en plus utilisé par les édiles locaux à des fins de masquer la paupérisation de la plupart des villes notamment avec la destruction progressive du tissu commercial et artisanal, dégradation du cadre de vie à cause de la montée de l’insécurité et de la submersion migratoire. Il est à noter que ces projets font de plus en plus dans la gigantisme et se basant que sur des intérêts politiques à court et moyen terme.

    Par ailleurs, dans le cadre de la métropolisation, les grandes villes s’hyper spécialisent dans une activité économique et malheureusement, la seule activité en plus du football qui peut accorder du crédit à la ville de Marseille, c’est le cinéma dans la mesure où celui-ci s’appuie sur la richesse du patrimoine local, d’un climat favorable et d’un régime d’aide public à la création cinématographique permettant de limiter les coûts supportés par les différents studios.

     

    Répondre à ce message

  • #2002589
    Le 10 juillet à 15:24 par David
    Cinéma : le rêve hollywoodien de Marseille

    Parfois, dans les quartiers Nord, certains rejouent des scènes de HEAT, film culte pour redoine faillite. Scènes retransmises avec bonheur par bfmWC et Wcnews évidemment. Déjà en drive-in à Nantes, en île de France, bientôt à Oradour ? On mélange tout les genres, on s’en fout, avec le foot, le tour de France, en plus du barbecue et du rosé espagnol, ça fera patienter les moutons jusqu’à la rentrée ! Pendant ce temps là, quelques décrets, quelques ordonnances signés au bord de la piscine de bregançon.... Trènekil et détènedu ! Que des fadas ! Moi je dis mon vié madame Olivier !

     

    Répondre à ce message

  • #2002590
    Le 10 juillet à 15:29 par David
    Cinéma : le rêve hollywoodien de Marseille

    Ben Gaudin en Parrain, Samia Ghali en maquerelle trafiquant les votes, menucci menant la gay pride sur la Canebière...... Quel fiction ! On s’y croirait déjà....

     

    Répondre à ce message

  • #2002836
    Le 11 juillet à 07:58 par Bardamu
    Cinéma : le rêve hollywoodien de Marseille

    Marseille , capitale égotique des champions du monde, c’est dominant-dominé, un vrai cauchemar !...

    Ambition de Marseille, devenir le gouvernement mondial (comme qui on sait) !...

     

    Répondre à ce message

  • #2002842
    Le 11 juillet à 08:32 par Henri
    Cinéma : le rêve hollywoodien de Marseille

    A leurs risques et périls pour le matos, vu que Marseille c’est avant tout une ville de cailleras !!

     

    Répondre à ce message

    • #2002887
      Le 11 juillet à 11:42 par Georges 4bitbol
      Cinéma : le rêve hollywoodien de Marseille

      Marseille étant une enclave maghrébine en Fronce, l’agressivité de l’anti-racisme institutionnel contre les Français d’origine est moins prégnant. Le territoire est acquis.
      En revanche les luttes de clans pour l’hégemonie territoriale des trafics est féroce.

       
  • #2003062
    Le 11 juillet à 16:29 par Ed
    Cinéma : le rêve hollywoodien de Marseille

    Moi je verrais bien un genre de Broadway à Lyon

     

    Répondre à ce message

  • #2004496
    Le 14 juillet à 11:43 par Qui suis-je Bébert HL ??
    Cinéma : le rêve hollywoodien de Marseille

    Je suis taxi aussi, mais dans le Gers et j’ai une Skoda blanche pas une Ferrari
    Vous pensez que je peux postuler pour le numéro 6 ??

     

    Répondre à ce message

  • #2004618
    Le 14 juillet à 15:10 par Prout Hugo
    Cinéma : le rêve hollywoodien de Marseille

    Danny Kad pourquoi ils jouent pas "Bienvenus chez les chtis marseillais à Hollywood sur canebière" ??? ca ferait un carton au boxon office !

     

    Répondre à ce message

  • #2004701
    Le 14 juillet à 17:28 par droit Obut
    Cinéma : le rêve hollywoodien de Marseille

    Marseille sous préfecture de Alger-Rabat-Tunis à posé sa candidature pour les oscars Hollywood chewing gum ! en concurrence avec la gomme Michelin et Micheline . . .

     

    Répondre à ce message

  • #2004719
    Le 14 juillet à 17:59 par droit Obut
    Cinéma : le rêve hollywoodien de Marseille

    Marseille sous préfecture de Alger-Rabat-Tunis qui veut se la jouer Hollywood ! soyons sérieux ! Est-ce crédible ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents