Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Comique : un ultrasioniste israélien analyse "l’échec de la communication d’Israël"

Un fort joli cas d’inversion accusatoire !

Albert Lévy est économiste, homme d’affaires et candidat pour la 21e Knesset au parti Zehout créé par Moshé Feiglin. Dans cette tribune, Albert Lévy analyse l’échec de la communication d’Israël et propose une solution.

- La Rédaction d’E&R -

 


 

L’échec cuisant de notre communication médiatique lors des derniers événements à la frontière avec Gaza m’a rappelé certaines parties de ma vie en France, où j’ai vécu 25 ans, jusqu’en 1994, année de mon alya.
Cela me faisait déjà très mal à l’époque, de constater à quel point la propagande mensongère des Arabes était efficace, en comparaison de la pâle communication d’Israël.

 

Quand j’étais étudiant en Sciences politiques, dans les années 70, je lisais tous les jours Le Monde. À cette époque, dans ce journal et dans tous les médias, on désignait le Mont du Temple par l’expression… Mont du Temple !

Un jour, l’expression « Esplanade des mosquées » est apparue. Par la suite, au fil du temps, l’« Esplanade des mosquées », de façon insidieuse, lente mais constante, a remplacé le Mont du Temple ! Incroyable !

Parallèlement, la propagande arabe a réussi, avec beaucoup d’adresse, à introduire dans les medias français un certain nombre d’expressions, lesquelles se sont répandues partout, et qui peignent systématiquement le côté « palestinien » comme le bon et le côté israélien comme le mauvais.

Exemples :
- L’expression « Judée Samarie » est devenue rapidement « les territoires » puis « les territoires occupés ». Ce qui est une performance remarquable pour la propagande arabe car le mot « Judée » rappelle immédiatement le mot « juif ». Cela rend alors difficile pour nos ennemis de prétendre que la Judée n’est pas le pays des Juifs !
- Les terroristes « palestiniens » sont devenus des « résistants ». Chacun de nous sait combien le mot « résistant » a une signification profonde et forte en France, et qu’il fait immédiatement référence à la Résistance française qui a combattu avec courage l’occupant nazi pendant la Seconde Guerre mondiale.
- Et bien sûr le mot « Apartheid » accolé à Israël.

Tout ceci s’est produit alors que trop souvent on a pu voir des ambassadeurs d’Israël défiler toutes les quelques années, après de piètres interventions dans les medias, visiblement manquant de mots, d’arguments, de stratégie, de formation, d’habileté pour s’opposer efficacement à la diabolique propagande ennemie.

Tout ceci n’est bien sûr pas arrivé qu’en France, mais dans le monde entier. Il ne fait pas de doute que nous avons perdu une bataille médiatique. Pour emprunter les mots du Général de Gaulle, pourrons-nous dans le futur, gagner la guerre de la communication ?

Je suis sûr que oui. En effet, nous avons perdu la première bataille pour un certain nombre de raisons. Sont généralement citées : l’antisémitisme, le sentiment de culpabilité dans l’inconscient collectif de bon nombre de peuples qui ont collaboré avec les nazis et qui jouissent de voir Israël traité de nazi, la forte augmentation de la population arabo-musulmane dans le monde, particulièrement en Europe. Ce dernier facteur amène avec lui malheureusement bien trop souvent un nouvel antisémitisme et influe directement sur les scènes politiques nationales. Car une part croissante de cette population arabo-musulmane se naturalise, obtenant ainsi le droit de vote.

Tout ceci est vrai. Mais la principale raison de notre défaite temporaire est que nous avons perdu notre crédibilité aux yeux du monde. Pourquoi ? Parce que nous affirmons une chose et nous faisons autre chose !

Lire l’article entier sur europe-israel.org

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 

La décision de Trump fait tomber les masques, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.