Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Comment simuler une mission impossible ?

Certaines personnes, incapables de contester toutes les preuves que les missions Apollo sur la Lune étaient toutes truquées, se rabattent sur l’argument qu’il aurait été trop difficile de les truquer et de garder ce secret. Il est possible de les contrer simplement en leur lançant dans les pattes un petit exercice de logique : qu’est-ce qui est le plus difficile à faire, alunir six fois avec zéro perte, ou simuler le tout en gardant le silence ? Ce dernier choix n’est qu’un exercice de relations publiques, et les relations publiques ne sont pas de la science spatiale.

 

Une autre approche consiste à être précis. Il n’est pas particulièrement difficile de trouver de l’information sur la façon exacte dont le tout a été truqué, si vous savez où chercher. Les étapes pour simuler l’atterrissage sur la Lune étaient les suivantes :

1. Corrompre ou intimider le dirigeant soviétique Nikita Khrouchtchev et les dirigeants successifs, soviétiques et russes, pour qu’ils acceptent cette infox et qu’ils la gardent secrète. 2. Simuler le lancement de fusées Saturn V, dont aucune n’aurait pu se rendre dans l’espace. 3.Simuler les communications radio entre le centre des commandes de vol et l’équipage de conduite à l’aide de relais radio. 4.Falsifier des roches lunaires prétendument extraites de la Lune. 5.Simuler des vidéos et des photos supposées avoir été faites sur la Lune avec l’aide de Stanley Kubrick. 6.Détruire beaucoup de preuves pour rendre le faux plus difficile à prouver. 7.Faire barrage à tous ceux qui n’ont cessé de poser des questions évidentes pendant cinq décennies d’affilée.

Voici comment cela a été fait.

Wernher von Braun et son équipe de chercheurs nazis n’ont pas réussi à perfectionner les moteurs F-1 de la fusée Saturn V. Les moteurs F-1 développaient beaucoup moins que les 600 tonnes de poussée requises et n’auraient pas pu emporter les 120 tonnes de charge utile requises en orbite terrestre basse. En conséquence, le projet Saturn V a été annulé. Les États-Unis ont poursuivi le développement de la fusée Atlas et ont finalement opté pour des moteurs RD-180, importés, de fabrication russe, qu’ils continuent d’utiliser jusqu’à ce jour. Si les moteurs F-1 avaient fonctionné et donné à la NASA la capacité de placer de grosses charges utiles en orbite, ils auraient été opérationnels jusqu’à ce jour.

Pour simuler des lancements lunaires, la NASA a lancé des fusées Saturn V allégées au maximum sans charge utile et les a laissées s’écraser dans l’Atlantique une fois hors de la vue des observateurs émerveillés de cap Canaveral. À la fin de l’étape 1 – largage du 1er étage –, la vitesse de la fusée était 2,5 fois plus lente que la vitesse nécessaire à la mise en orbite [vitesse de libération 11 km/s, NdT]. Il n’y a pas eu d’étape 2. La tâche de l’étape 3 consistait à propulser une boîte de conserve vide qui ressemblait, autant que faire se peut, au vaisseau spatial Apollo, le plus loin possible, au-dessus de l’Atlantique.

En 1970, après l’amerrissage dans le golfe de Gascogne d’un faux module Apollo 13, un navire de reconnaissance soviétique l’a repêché et l’a transporté à Mourmansk. Là, le gouvernement soviétique l’a secrètement remis aux autorités américaines. Tout cela a été gardé secret par le gouvernement soviétique et l’est encore aujourd’hui par le gouvernement russe. Mais à l’époque, les Soviétiques ont permis aux autorités hongroises d’être témoins du transfert, et les Hongrois l’ont divulgué au public, accompagné de photographies, en 1981.

Pour chaque mission Apollo, à t moins 3 heures, les astronautes entraient cérémonieusement dans l’ascenseur qui était censé les faire monter à bord du vaisseau spatial. Au lieu de cela, ils ont été gardés cachés, puis transférés dans un endroit secret d’où ils communiquaient avec le centre de contrôle de vol via des relais radio. Pour compléter l’infox, quelques jours avant la mission, un petit retransmetteur a été lancé en secret lors d’une mission sans retour vers le site d’atterrissage désigné sur la surface lunaire. Plus ou moins en même temps que le lancement de Saturn V, deux autres retransmetteurs ont été secrètement lancés dans l’espace. L’un d’eux a été envoyé en orbite terrestre et y est resté. L’autre a décollé vers l’orbite lunaire, a orbité autour de la Lune aussi longtemps que nécessaire, puis s’est redirigé vers la Terre et l’a survolée, ou s’est consumé dans l’atmosphère. La fonction de ces retransmetteurs était de donner l’impression que les communications avec l’équipage d’Apollo, resté à terre, provenaient d’endroits en orbite terrestre, de points entre la Terre et la Lune, d’orbite lunaire et de la surface lunaire.

Il se peut fort bien que des scientifiques et des ingénieurs soviétiques aient, par inadvertance, donné des instructions à la NASA sur la façon d’effectuer des missions simulées sur la Lune. Le 2 mars 1968, l’URSS a lancé sa sonde Zond-4 sur une orbite élevée qui a presque atteint la Lune. Pendant six jours, les cosmonautes soviétiques Pavel Popovich et Vitaly Sevastianov ont simulé une mission habitée sur la Lune en communiquant avec le centre de contrôle de vol par des signaux radio retransmis par la sonde. En écoutant ces communications, les gens de la NASA ont complètement paniqué parce qu’ils pensaient que les cosmonautes étaient déjà en route vers la Lune. Ainsi, un tel système pouvait être utilisé pour tromper même les spécialistes, sans parler des nombreux opérateurs de radio-amateurs du monde entier qui pensaient écouter des émissions provenant de l’espace plutôt que de la Terre.

Pour produire des vidéos convaincantes à bord du vaisseau spatial Apollo, un module Apollo factice a été chargé dans un avion. Lorsqu’il fallait simuler l’apesanteur, l’avion était envoyé en plongée, tout comme la « vomit comet » utilisée par la NASA pour l’entraînement des astronautes. Les résultats ont été très convaincants. Alors que les communications radio et vidéo durant le voyage fictif étaient en direct, celles qui étaient censées avoir lieu à la surface de la Lune étaient préenregistrées dans un studio. Si elles avaient été faites en direct, il y aurait eu un risque d’incidents et de difficultés techniques, ce qui n’a pas été le cas lors de toutes les missions Apollo. C’était parce qu’il était possible de faire plusieurs prises de chaque séquence pour obtenir le bon résultat. Pendant chaque séquence, les cosmonautes communiquaient avec le centre de contrôle de vol, fournissant ainsi une voix hors champ en direct.

Pour simuler la séquence d’atterrissage, les astronautes ont dû monter dans le module de rentrée, qui a ensuite été largué d’un avion au-dessus de l’océan Pacifique et immédiatement récupéré par hélicoptère dès qu’il s’est écrasé. Les astronautes en ont sauté frais comme des pâquerettes et pas du tout comme s’ils avaient survécu plusieurs jours en apesanteur, suivis par l’infernale et harassante rentrée dans une atmosphère à forte accélération gravitationnelle.

Les détails de la simulation étaient connus d’une très petite équipe de base qui comprenait quelques centaines de conspirateurs hautement qualifiés et bien placés – incluant évidemment les astronautes eux-mêmes – tandis que la grande majorité des 200 000 membres du personnel de la NASA employés dans le programme lunaire, sans parler du reste du public, n’avaient aucune raison évidente de douter que ce dont ils étaient témoins était de véritables missions avec équipage vers la surface lunaire. L’establishment soviétique de l’espace savait bien sûr que tout cela était truqué, mais un accord secret avec l’URSS pour qu’elle reconnaisse le faux programme Apollo lui a donné de la crédibilité.

Les roches lunaires et le sol lunaire, dont 280 kg auraient été prélevés sur la Lune au cours des missions Apollo, ont été obtenus d’autres sources terrestres. Ici, les Américains ont commis un grand nombre d’erreurs, mais elles n’étaient évidentes que pour les spécialistes. Comme les sondes spatiales automatisées soviétiques ont réussi à récupérer de vrais échantillons de sol lunaire, les spécialistes soviétiques ont pu les comparer aux échantillons fournis par les États-Unis. Il s’est avéré que dans les échantillons de la NASA, les traces des particules alpha étaient plus courtes et la concentration de mercure était nulle.

Des scientifiques français ont déterminé que si la polarisation de la lumière dans les échantillons soviétiques correspondait à celle de la surface lunaire, dans les échantillons de la NASA, elle était très différente. Les Japonais ont été surpris d’apprendre que le ratio des isotopes de l’azote dans les échantillons de la NASA correspondait à celui trouvé sur Terre, et non sur la Lune. Les Hollandais ont été les plus surpris de tous lorsque la supposée pierre lunaire offerte en cadeau à leur reine s’est avérée être un morceau de bois fossilisé.

Pour mettre fin à cette folie, les États-Unis ont adopté une loi rendant illégale la propriété privée d’échantillons lunaires, puis ont annoncé que 300 kg d’échantillons lunaires avaient disparu. Bien que de fausses roches lunaires soient encore exposées sous verre dans divers musées à travers le monde, il est interdit de les analyser.

La situation est encore pire en ce qui concerne les photos et les vidéos qui étaient censées avoir été faites sur la Lune. La NASA a embauché le meilleur réalisateur disponible, Stanley Kubrick, et bien qu’il n’y ait pas eu pénurie de bouffons très bien placés et très bien rémunérés pour participer à la production, ils ont tous tiré dans des directions différentes et il n’y avait personne pour s’occuper de tous les détails. Donc, Kubrick, toujours perfectionniste, a tourné une quantité incroyable d’images qui n’étaient que de la merde et qui ont dû être cachées et finalement détruites. La situation était encore pire avec les photos fixes, où non seulement les spécialistes mais aussi les amateurs déterminés peuvent facilement constater, avec un haut degré de certitude, qu’elles sont fausses.

Tous ces trucages sont facilement niés par divers toiletteurs de chiens, ingénieurs en propreté sanitaire, grattes-papiers bureaucratiques et hamsters spécialisés dans la vente et le marketing, mais ceux qui ont été assez malchanceux pour obtenir des diplômes en physique ou en ingénierie ne peuvent pas s’empêcher de ressentir beaucoup de dissonance cognitive quand on leur demande d’étouffer leur incrédulité, inévitable, dans cette histoire très peu probable racontant que les Américains avaient foulé le sol de la Lune. Au cours des cinq dernières décennies, la NASA a réagi en bloquant toute tentative de clarification et en exigeant que les sceptiques prouvent leurs allégations tout en retenant ou en détruisant les informations qui permettraient une telle preuve.

Mais on peut encore le prouver en ne posant qu’une seule question : où est le moteur de la fusée qui aurait rendu les missions Apollo possibles ? Si les États-Unis disposaient d’un tel moteur, il serait considéré comme un atout majeur de classe mondiale, il existerait toujours et serait encore en service aujourd’hui. Mais au lieu de cela, les États-Unis continuent de devoir acheter le moteur de fusée russe RD-180. Si les États-Unis ont eu un jour les moyens de mettre leurs astronautes en orbite de façon fiable, ils pourraient encore le faire aujourd’hui. Mais au lieu de cela, ils n’avaient que des navettes spatiales peu fiables. Deux d’entre elles ont explosé et le programme a été annulé. Ainsi, les États-Unis en sont réduits à payer la Russie pour envoyer leurs astronautes dans l’espace à bord du Soyouz.

Il y a beaucoup plus à dire sur les raisons pour lesquelles les dirigeants soviétiques ont participé à la supercherie lunaire américaine et à son camouflage subséquent, mais un résumé en une phrase est le suivant : la même stupidité, la corruption et peut-être même la trahison qui ont rendu possible le camouflage ont également permis l’effondrement de l’URSS quelque deux décennies plus tard. Le camouflage restera probablement en place jusqu’à ce que les États-Unis achètent le dernier RD-180 et que le dernier astronaute américain revienne de son dernier voyage dans l’espace. Mais nous pouvons être sûrs qu’à la fin, l’histoire du programme Apollo sera racontée et racontée encore comme l’histoire du mensonge le plus effronté et le plus méprisable de l’Histoire.

Dmitry Orlov

 


 

Pour aller plus loin, lisez le grand dossier que la Rédaction d’E&R a consacré aux missions lunaires américaines

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

134 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2251833
    le 03/08/2019 par Paul82
    Comment simuler une mission impossible ?

    J’aime bien monsieur Orlov, mais là il ne fait qu’avancer des propos - que je qualifierais de péremptoires si je ne le connaissais pas - des hypothèses... mais rien de probant.

     

    • #2251902
      le 03/08/2019 par Mihaelbrejnikov
      Comment simuler une mission impossible ?

      Regardez la vidéo de Defekator sur l’espace. Il y a beaucoup d’éléments solides sur les questions liées aux missions us sur la lune. Dans cet article d’Orlov, pas assez de choses solides. Ou alors j’ai raté les liens des sources.


    • #2251991
      le 04/08/2019 par L’Incorruptible
      Comment simuler une mission impossible ?

      @ Mihaelbrejnikov :

      Vous, vous êtes fait enfumer...
      Manifestement vous avez regardé des vidéos mais vous ne les avez pas analysées...
      Si vous faites ce travail, vous vous apercevrez de l’imposture...
      Et puis un type qui prétend démonter des fakes tout en refusant de montrer son visage et en modifiant sa voix...
      Encore un mec en service commandé pour contrer le scepticisme grandissant de la population (cf les différentes études sur le sujet disponibles sur le web).


    • #2252075

      @L’Incorruptible

      L’important n’est pas le visage, mais la parole. Et vous qui accusez ce youtubeur d’être corrompu sans preuves n’avez guère de conseils à donner...


    • #2252143
      le 04/08/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Comment simuler une mission impossible ?

      Pour un youtubeur lambda, comme il se présente, ce Défakator possède des connaissances renversantes. J’admets que ses explications tiennent la route, à première vue.
      Le mec doit bosser comme un dingue entre les recherches nécessaires, la conception de la vidéo, l’aspect pédogique soigné, l’humour. Balèze, j’avoue !
      A tel point que j’ai quelques doutes qu’il fasse tout tout seul et que personne ne lui souffle les infos...
      Sinon il mérite un poste au CNRS ou de remplacer les Bogdanov dans une émission rien qu’à lui. Un vrai surdoué.


    • #2252197
      le 04/08/2019 par Copernic 21
      Comment simuler une mission impossible ?

      Le monsieur qui se fait appeler Défakator se nomme en réalité Daniel Metge, c’est un communicant. Je vous rappelle à tous, et l’apprend à ceux qui ne le savent peut-être pas : un communicant ne sais rien sur aucun sujet, il répète et embelli le message de quelqu’un d’autre, et c’est comme ça qu’il gagne sa vie. Il ne connait pas la vérité, ni ne la transmet. C’est un peripapéticien de l’information, à un niveau bien supérieur à celui des journalistes.
      Ceci dit, quand quelqu’un met un masque et modifie son timbre pour avoir une grosse voix péremptoire, il a déjà tellement tout faux que je ne regarde pas sa vidéo, et je vous invite à faire exactement la même chose.


    • #2252201
      le 04/08/2019 par ponpon
      Comment simuler une mission impossible ?

      ce Défakator possède des connaissances renversantes [...] Le mec doit bosser comme un dingue entre les recherches nécessaires, la conception de la vidéo, l’aspect pédogique soigné, l’humour. Balèze, j’avoue ! [...] Sinon il mérite un poste au CNRS ou de remplacer les Bogdanov dans une émission rien qu’à lui. Un vrai surdoué.



      On dirait presque du placement de produit...


    • #2252244

      Defakator est de cette nouvelle race d’influenceur qui pullulent sur les réseaux sociaux pour faire le travail équivalent à un éducateur spécialisé pour gamin à la dérive dans le monde réel.

      C’est un adulte, un réalisateur de seconde zone à la carrière en berne, qui adopte des codes "jeune", comme par exemple les références à l’alcool, les gags, les gimmick audio et la mise en scène, afin de travailler à la réhabilitation de sujet qui peuvent partir en couille sur Internet.

      A la base, l’idée est séduisante et il faut avouer que c’est plutôt efficace. Dans les détails, malheureusement, c’est ce qu’on appelle noyer le poisson car dans chacune de ses vidéos - péremptoire et définitive - les sujets se focalisent sur le "debunkage" en 50mn de sujets qui mériteraient des dizaines d’heures afin d’en faire le tour.

      Alors oui, c’est séduisant, mais prenons par exemple la question des crop-circles et son final spectaculaire avec la réalisation en collaboration avec d’autres influenceurs d’un crop-circle pour rouler une poignée d’illuminés qui se sont fait avoir, cela ne constitue en rien un débunkage honnête du sujet. D’autant que sa vidéo mélange allègrement la question avec la question ovni (voir son titre : Les extraterrestres n’ont rien d’extra) et ça c’est ce qu’on appelle un sophisme de type "empoisonner le puits".

      Ce genre de débunkage ne vaut pas mieux que les émissions de Jacques Pradel le vendredi soir sur TF1 où sur la musique de la "Soupe aux Choux" ont interrogeait une hystérique qui prétendait avoir baisé avec un groupe d’extra-terreste.

      Public hilare, montage rigolo, et hop sujet éludé - c’est du Land-Art, circulez y-a-rien-a-voir.

      Quid d’une étude consciencieuse sur la géolocalisation des cercles de cultures, des dates, des saisons. Quid d’un classement méthodique entre ceux déclaré "land-art", "agro-pub", et ceux qui résistent à une explication logique et méthodique. Je vous renvoie au travail de Zef Damen (Pays-Bas - http://www.zefdamen.nl/CropCircles/...) qui essaye d’établir la logique de reconstruction de certains "cercles" et qui prouvent que la théorie des "chemins de tracé" et de la planche/ficelle ne peut être généralisée.

      Sous des apparats scientistes et illuministes (Que l’obscurantisme retourne à l’obscurité !), celui-ci ne fait que survoler des sujets pour ensuite donner son opinion péremptoire qui ne convainc que les gamins (On défake sur les fakes) qui se pensent des génies.


    • #2252247
      le 04/08/2019 par Paul82
      Comment simuler une mission impossible ?

      @Mihaelbrejnikov

      oui je connais Defekator et vu sa video spécial Lune.
      Il explique les faux problèmes soulevés par les soi-disant "chercheurs de vérité".


  • #2251860

    " Corrompre ou intimider le dirigeant soviétique Nikita Khrouchtchev et les dirigeants successifs, soviétiques et russes, pour qu’ils acceptent cette infox et qu’ils la gardent secrète. "
    Lamentable. Orlov n’avance pas le moindre élément de preuve pour supporter une affirmation aussi extraordinaire.
    Et pourquoi les américains ne sont plus capables de fabriquer des moteurs de fusée assez puissants ? Pour la même raison que je ne suis plus capable de concevoir un circuit logique ou de programmer en assembleur 8086 alors que je le pouvais dans les années 80. Les connaissances non utilisées finissent par rouiller,ce qui implique les milliers d’astuces développées sur le tas pour contourner les obstacles qui s’aumulent. Pour tenir occupés les scientifiques russes et éviter une fuite des cerveaux vers la Corée du Nord, les USA ont donné leur sous traitance aux Russes dans les années 90, d’autant plus que c’était beaucoup moins cher. Résultats : Les ingénieurs américains ont pris leur retraite sans former de relève. Avec la nouvelle guerre froide, Ils en sont à tout recommencer de zéro malgré le coût prohibitif que ca impliquera.

     

    • #2251981
      le 04/08/2019 par Julien L’Apostat
      Comment simuler une mission impossible ?

      Les connaissances non utilisées finissent par rouiller
      Dans le cas d’une tradition orale ou peu rédigée, je vous suis. Par exemple on a perdu suite aux invasion barbares l’art de produire du ciment.
      Mais votre argument est discutable dans le cas d’une connaissance consignée dans des manuels.
      Que l’on ne sache pas à l’heure actuelle dépasser une technologie vieille d’un demi-siècle et somme toute assez rudimentaire, c’est peu crédible. De plus la coopération internationale aurait pu pallier les éventuels oublis des scientifiques de la NASA.


    • #2252068
      le 04/08/2019 par Oleodedieu
      Comment simuler une mission impossible ?

      Bravo la mauvaise foi !! Sauf que si on suit votre logique et qu’on applique l’évolution informatique au domaine spatiale : on ne se fait plus chier avec saturn V et LEM et stations orbitales : on a quitté le système solaire et on voyage dans la voix lactée...


    • #2252150

      @Julien L’Apostat : Justement, tout ne peut pas être consigné dans des manuels et devis. Si tel était le cas les soviétiques auraient eu la bombe A dès 1945 au lieu de mettre 4 ans à la faire (via les plans fournis par Julius Rosenberg). Les matériaux prévus initialement peuvent se fissurer sous la contrainte thermique/mécanique, les _méthodes_ pour obtenir un placage chimique plus durable peuvent être changées en cours de route, il y a des milliers d’imprévus qui requièrent une adaptation ou approche incrémentale pour fabriquer concrètement en s’inspirant des plans et devis. Seule l’expérience pratique vous fourni ça.
      D’autant plus que si vous voulez adapter le moteur d’origine et le modifier selon des besoins nouveaux, vous allez ramer si vous ne savez pas pourquoi à l’origine les ingénieurs ont choisi telle configuration à leur huitième tentative plutôt qu’une autre, tout n’est pas documenté, surtout a une époque où on ne pouvait que garder des archives papier. La seule façon pour eux de refabriquer des moteurs de fusée adéquats et de les adapter, c’est de repartir de zéro.


  • #2251873
    le 03/08/2019 par mayte rostok
    Comment simuler une mission impossible ?

    Si les américains avaient pû aller sur la Lune, aujourd’hui il y aurait une base luniare avec un MacDo.
    Tu as vu le module lunaire repartir de la lune ? A mourir de rire.

     

    • #2251899
      le 03/08/2019 par Xavier LAFONT
      Comment simuler une mission impossible ?

      Il y a que la moitié du module Lunaire qui est reparti. La partie descente du module servant de rampe de lancement au module de remonté pour le retour. Aller su la Lune c’est cher, construire une base permanente encore plus. Ceci dit c’est beaucoup moins cher que 10 portes avions nucléaires en services 24/24 /365 jours par an. Après c’est un choix. Mais pour Trump c’est la Lune en 2024.


    • #2251986
      le 04/08/2019 par Julien L’Apostat
      Comment simuler une mission impossible ?

      Il y a que la moitié du module Lunaire qui est reparti.
      Oui j’ai vu, c’est très drôle. Ce truc qui s’envole comme un bouchon de liège sans combustion visible. Du très mauvais trucage.

      Aller su la Lune c’est cher

      Des milliards de dollars extorqués au contribuable US qui devait déjà supporter le coût de la calamiteuse guerre au Viet-Nam. Chaque Jeep lunaire a coûté 36 millions, un coût étonnant pour des engins à l’allure rudimentaire (une armature métallique avec 4 roue).

      construire une base permanente encore plus.

      Ne vous en faites pas ce n’est pas pour demain

      Ceci dit c’est beaucoup moins cher que 10 portes avions nucléaires en services 24/24 /365 jours par an. Après c’est un choix. Mais pour Trump c’est la Lune en 2024.
      Et bientôt Mars aussi, plus c’est gros...


    • #2252132
      le 04/08/2019 par Neophyte
      Comment simuler une mission impossible ?

      À propos du module lunaire decollant de la lune, on voit la caméra posée au sol suivre son mouvement. comment est-ce possible ? Est-elle commandée à distance ?


    • #2252142
      le 04/08/2019 par Loh Samouye
      Comment simuler une mission impossible ?

      J’avais jamais vu la vidéo du départ de lune de la cocotte minute spatiale. Grace à ton commentaire c’est chose faite. Et c’est très drôle, digne d’un sketch des inconnus.

      Sinon est-ce qu’ils prévoient une mission pour aller récupérer le cameraman ?


    • #2252283
      le 04/08/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Comment simuler une mission impossible ?

      Il s’agit d’une caméra automatique, pilotée depuis le sol. Elle n’a servi que pour Apollo 16 ou 17. Le truc qui me dérange, ce sont ces vitesses de transmissions quasi-instantanées à cette distance.
      Le décalage des transmissions satellites terrestres a toujours été beaucoup plus long que les transmissions Terre/Lune.
      Même pour transmettre vers la Lune il faut traverser l’atmosphère deux fois, aller et retour, et y ajouter le "vide" spatial, avec toutes les radiations et l’électro-magnétisme. Où sont les paraboles de réceptions sur la Lune ? Avec quels types de batteries fonctionnaient les appareils ? Quand on voit la fragilité des batteries actuelles concernant les températures, la durée de fonctionnement, je me pose des questions. J’avoue que je suis un ignare en la matière. Les Américains ont tout inventé et tout a fonctionné dans des conditions impossibles, même pour les lieux les plus extrêmes sur Terre. Vive l’Amérique !


  • #2251879
    le 03/08/2019 par Rémi O. Lobry
    Comment simuler une mission impossible ?

    C’est bien, la NASA est en train de tester un bouclier pour voir si des humains peuvent franchir les ceintures de Van Allen. Moi à leur place je consulterais la doc du programme Apollo d’il y a cinquante ans. A la fin des années 90 je me suis intéressé à l’ordinateur de bord du LEM (The Eagle) de la mission Apollo XI. Je suis tombé sur une calculette à numérotation polonaise inversée. Cet ordinateur avait, qu’ils disent, 72 Ko de mémoire vive. En 1969, les mémoires vives étaient faites de tores de ferrite. Ça aurait pris au moins deux armoires.

    Et Bernard-Henri Levy est philosophe !

    https://www.youtube.com/watch?v=m7d...


  • #2251894
    le 03/08/2019 par Xavier LAFONT
    Comment simuler une mission impossible ?

    Le programme Apollo est un des chapitres de l’aventure humaine le plus documenté au monde. Que ce soit sur le plan technique ou historique. Le nier revient au même que nier l’existence de Jésus ou de Napoléon...peut être ? Mais bon... Les premiers à remettre en cause cette histoire viennent des USA eux même et de leurs propres services de propagandes. Russes et Chinois savent pertinemment que ces événements sont bien réels, surtout les Russes, ils avaient et ont les moyens de le savoir techniquement (sondes, satellites, espionnages...). La vrai question que tout le monde devrait se poser c’est pourquoi les USA désinforment à se point sur ce sujet en donnant en plus des billes aux complotistes ? La réponse est sans doute que "l’arbre cache la forêt" et quand le sage montre la Lune l’idiot regarde le doigt.

     

    • #2251978
      le 04/08/2019 par Julien L’Apostat
      Comment simuler une mission impossible ?

      "un des chapitres de l’aventure humaine le plus documenté au monde"
      Pas vraiment vu qu’ils ont perdu ou effacé toutes les bandes originales de cet événement.

      Le nier revient au même que nier l’existence de Jésus ou de Napoléon...peut être ?
      A part les évangélistes aucun historien de l’époque de Jésus ne parle de lui. A moins que l’on ait détruit les textes également.

      Russes et Chinois savent pertinemment que ces événements sont bien réels, surtout les Russes, ils avaient et ont les moyens de le savoir techniquement (sondes, satellites, espionnages...)
      Vous ne comprenez visiblement rien aux problématiques d’espionnage et de services secrets. On peut très bien savoir et ne rien dire, utiliser un secret comme moyen de pression ou se taire en échange d’un financement.

      La vrai question que tout le monde devrait se poser c’est pourquoi les USA désinforment à se point sur ce sujet en donnant en plus des billes aux complotistes ?

      De quelles billes parlez vous ? Les vidéos "complotistes" sur l’alunissage sont désormais presque introuvables sur Youtube, cherchez vous mêmes par mots clés. Au contraire, tous les efforts sont déployés pour réduire les sceptiques au silence, notamment à la télévision.

      La réponse est sans doute que "l’arbre cache la forêt" et quand le sage montre la Lune l’idiot regarde le doigt.
      Le fait de ne pas croire au baratin des USA sur les alunissages ne m’empêche pas d’être conscient de leurs autres mensonges, sur leur prétendue "guerre contre le terrorisme" par exemple.


    • #2252002

      @Xavier Laffont,
      J’approuve votre propos et je rajouterai que cette polémique stérile sur l’alunissage sert a détourner les esprits des enjeux contemporains et des coupables du chaos mondial en devenir.
      C’est une technique de diversion des énergies contestataires, une façon de noyer les enjeux et l’information alternative dans une multiplicité de débats et controverses dérisoires au final face aux graves problèmes de prédation et de destruction auquel notre civilisation fait face.


    • #2252097
      le 04/08/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Comment simuler une mission impossible ?

      @ Xavier Lafont

      Qu’appelez-vous "documenté" ?
      Le fait que des milliers de publications toutes plus superficielles et orientées les unes que les autres à destination d’un public crédule aient permis de développer un soft-power et un business facile pour des éditeurs en manque de sujets réellement croustillants (combien de "documents" sur le Bilderberg comparé à la Lune ?).
      Ou le fait d’avoir monté un programme spatial parfaitement réalisable sur le papier, avec les calculs et tout le toutim, mais dont la concrétisation n’a jamais correspondu à tous ces calculs et ces théories, et où dans ce cas, aucun document compromettant démontrant l’impossibilité technique de réaliser le programme n’a jamais été publié, et pour cause...
      Non mais parce que si le LEM est impossible à piloter dans une atmosphère terrestre, en quoi ce serait plus facile quand il n’y a même plus d’atmosphère et une attraction six fois moindre ? Et comment savoir si ce LEM est dirigeable sans atmosphère puisque justement il n’a jamais été testé dans les conditions réelles de déplacement ? Probabilités que ça fonctionne tel qu’on nous l’a présenté : zéro.


    • #2252464

      L’existance historique du Christ n’est contestée par aucun historien sérieux (http://www.lefigaro.fr/vox/religion...)

      Par contre l’épopée lunaire fait rigoler plus d’un ingénieur sérieux. Bien sur les conséquences d’une telle arnaque sur la crédibilité des médias et des politiques serait ...intergalactique


  • #2251897
    le 03/08/2019 par Socrade
    Comment simuler une mission impossible ?

    J’ai regardé "american moon", c’est dévastateur, bourré de preuves définitives et à différents niveaux que toutes les images tournées sur la lune ont été faites en studio.

    Franchement c’est apocalyptique par rapport à la croyance naïve et commune que j’avais, c’est largement au niveau du 11 septembre.

    Par contre ça ne concerne que la lune et ne parle pas de ce que dit Orlov sur le moteur F1, la fusée vide, le faux module etc. Y a un doc sérieux à ce sujet ?


  • #2251910
    le 03/08/2019 par Sylvain
    Comment simuler une mission impossible ?

    J’ai regardé le film de Massimo Mazzucco, American moon. Une véritable pépite pour s’informer et apprendre de manière concrète, avec des preuves très cartésiennes qui réfutent énormément d’arguments de débunkers les plus probant ! 42 questions posées auxquelles les crédules devraient pouvoir répondre étant donné qu’il existe une unique vérité pour eux !


  • #2251919

    Ils sont tellement peu allés sur la Lune qu’aujourd’hui encore, 50 ans après (!), ils se demandent comment diable ils vont pouvoir franchir les ceintures de Van Allen pour aller sur Mars...

     

    • #2252057
      le 04/08/2019 par VORONINE
      Comment simuler une mission impossible ?

      La terre est une prison …. Si Dieu , dans son immense sagesse a créé l’homme sur terre , c’est que sa créature ne peut - seule - s’en échapper .Le créateur s’est rendu compte que l’homme , était intrinsèquement mauvais , nuisible , violent , destructeur ….Il n’est pas question de le laisser baguenauder à travers la galaxie . Il est là , y disparaitra après avoir détruit ce qui lui permettait de vivre : il est prisonnier !


    • #2252249
      le 04/08/2019 par Paul82
      Comment simuler une mission impossible ?

      @rikki

      La ceinture de Van Allen n’est absolument pas un obstacle infranchissable....


    • #2252332
      le 04/08/2019 par Le Malicieux
      Comment simuler une mission impossible ?

      @ tipaul

      C’est pourquoi nous ne la franchissont toujours pas...

      Vous etes en service commandé, de toutes évidence.


    • #2252355

      Marrant de voir comme on devient en service commandé dès qu’on en contrarie certains... si mal informés et désespérés qu’ils ressassent en boucle le même point archi débuké depuis des lustres.

      Cinq minutes de Defekator vous auraient appris à ne plus utiliser le faux argument Van Allen. Premièrement, les missions Apollo n’ont eu qu’à frôler, non à traverser, le périmètre extérieur des ceintures, avec une irradiation moindre que celle des travailleurs du nucléaire.

      Deuxièmement, si on ne peut faire la même chose concernant un éventuel voyage vers Mars, c’est que l’on a besoin de beaucoup plus d’élan pour l’écourter vu la distance, donc il faut une trajectoire-lancer directe, tout droit à travers les ceintures. C’est la différence entre le cabotage et la croisière, si vous voulez.


    • #2252413
      le 04/08/2019 par Julien L’Apostat
      Comment simuler une mission impossible ?

      @ Rem
      J’apprécie votre ton plus posé et votre argumentation.
      Cependant si le but est d’éviter de faire un détour, pourquoi ne pas effectuer le lancer à une période où mars se situe dans la bonne position ?
      Il vaut mieux attendre quelques mois, voire quelques années plutôt que de se casser la tête à concevoir des boucliers anti-radiation compliqués et coûteux.
      La NASA a procédé à te tels calculs pour la sonde New Horizon, elle a dû tenir compte de la position de Pluton et de Jupiter.


    • #2252437

      @Julien l’Apostat

      Croyez bien que cette appréciation est réciproque, Julien.

      Alors attention, le but n’est pas d’éviter de faire un détour ! Au contraire, il va falloir en faire pas mal, plus précisément créer un effet de fronde en orbitant autour de la Terre et peut-être de la Lune pour gagner de la vitesse à chaque passage grâce à leurs attractions gravitationnelles. Et effectivement, un éventuel lancement se fera au bon moment et à la bonne position ; mais pas au moment où Mars et la Terre seront le plus proche, plutot au moment idéal pour que Mars soit la plus proche "au moment où le vaisseau atteindra son orbite elliptique".

      - En gros, c’est comme le tir à l’arc sur cible mobile : vous ne visez pas la cible en elle-même, mais l’endroit où vous jugez qu’elle sera au moment où votre flèche s’abattra. Sauf qu’en plus vous ne tirez pas à l’arc, mais à la fronde ^^

      Maintenant, la trajectoire : vu qu’il faudra faire de nombreux passages orbitaux terrestres et lunaires, il faudra absolument traverser les ceintures de Van Allen car on ne pourra pas briser l’élan obtenu et les contourner. D’où l’importance d’une bonne protection, surtout que le voyage va durer beaucoup plus longtemps que le trajet Terre-Lune, donc exposer davantage l’équipage et le vaisseau aux radiations, et qu’en plus de cela Mars elle-même ne dispose pas d’un champ électromagnétique planétaire qui permettrait de s’y mettre à l’abri entre l’aller et le retour.


    • #2252531

      Pourquoi juste la terre ?
      pourquoi est ce que l’univers entier ne serait pas une prison ?


    • #2252899
      le 05/08/2019 par Julien L’Apostat
      Comment simuler une mission impossible ?

      @ Rem
      Votre argumentation tient la route.
      Mais (il y en a un), cela signifie que la NASA a du à l’époque tenir compte d’une contrainte supplémentaire (les radiations) dans le cadre d’une opération compliquée à réaliser, je dirais la plus compliquée à laquelle les humains ait eu à faire face dans l’histoire. Cette opération était non seulement compliquée, mais jamais réalisée avant (et jamais depuis).
      Ils ont pourtant réussi l’impossible à 6 reprises, avec des ordinateurs très limités.
      C’est beau, trop beau... pour être vrai.
      Vous comprenez je l’espère mon point de vue.


    • #2252935

      Julien l’Apostat

      Je comprends votre point de vue et je le respecte... mais à ce compte-là, on peut dire la même chose de la vaccination, des voyages de Colomb, de l’expédition d’Amundsen... personnellement, je ne considère pas que ce soit incongru de réussir x fois de suite quelque chose qui n’a rien d’impossible puisque physiquement faisable, surtout compte tenu du budget, de l’expertise et de l’entrainement considérable en jeu.

      Ce qui aurait été anormal, c’est au contraire qu’ils aient enchainé les échecs, vu que si cela n’aurait pas été faisable ils n’auraient pas tenté de le faire ; les enjeux n’auraient pas valu les risques.

      D’ailleurs, on pourrait vous objecter que vu dans son ensemble, tous pays confondus, la conquête spatiale fut loin d’être sans échecs ni victimes. Challenger, quelqu’un ? Sans compter l’effroyable accident - sabotage ? - russe qui a anéanti leurs espoirs d’arriver les premiers, et toutes les victimes des deux blocs parmi les pilotes d’essai et les techniciens...


    • #2252953
      le 05/08/2019 par Julien L’Apostat
      Comment simuler une mission impossible ?

      @ Rem

      Justement pour Challenger (1986), cela fut sans doute un échec, mais a t-il vraiment fait des victimes ?

      Il y a quand même pas mal d’articles qui circulent au sujet de personnes bien vivantes, qui ressemblent fortement et portent le même nom que les victimes de l’explosion.
      https://www.youtube.com/watch?v=Pxq...

      Pour la conquête spatiale et ses échec, un Youtubeur avait émis la comparaison suivante :
      la conquête spatiale ne fut pas un combat de boxe entre les deux super puissances, mais un combat de catch. (voir la vidéo : "NASA, le mensonge universel")

      Quant à la vaccination (je vois que vous y revenez régulièrement), les sceptiques ont également leurs raisons de douter. Par exemple les scientifiques qui ont dénoncé le lien entre le Thimérosal et l’autisme ont été très critiqués, mais il n’empêche que cette substance a été retirée des vaccins au milieu des années 2000. Cette substance était-elle réellement sans risque ?


    • #2253010

      @Julien l’Apostat

      Je vous jure que j’essaie de rester ouvert, Julien, mais... essayons de voir les choses comme suit, voulez-vous ?

      Premièrement, je ne crois pas que vous nierez que chacun a un sosie ? Vous vous souvenez peut-être de cette histoire de François Hollande qui rentrait dans les ordres, en fait c’était un prêtre espagnol qui lui ressemblait fortement.

      Ceci posé, demandez-vous : vous êtes la Nasa version complotisme, d’accord ? Alors, non seulement vous avez détourné des milliards de dollars, mais en plus vous faites tout pour maintenir le secret, et donc vous mettez en scène le drame de Challenger. Vous y êtes ?

      Maintenant, laissons de coté l’invraisemblance selon laquelle la Nasa serait infoutue d’utiliser une fraction du pognon détourné pour produire des images correctement falsifiées, au point que le premier sceptique venu puisse venir clamer que les ombres ne sont pas ce qu’elles devraient, qu’on devrait voir les étoiles et tout le reste, et focalisons-nous sur les décédés...

      Sérieusement, Julien ? Vous êtes en train de nous dire que la réunion chez les pontes de la Nasa devait ressembler à quelque chose comme :
      - Hé les mecs ! Les astronautes qu’on a fait passer pour morts, on les trucide tout de suite ou alors on les garde enfermés à vie ?
      - Nan, laisse tomber, ça coûte cher les assassins et les prisons secrètes... on va plutot les relâcher.
      - Ah. Mais on leur fait subir un changement de visage et aussi de nom, pas vrai ?
      - Bah non, pourquoi ? Je veux dire, c’est pas comme s’ils étaient déclarés morts et enterrés...
      - ... bah si ?
      - Ah oui, ah pardon. Nan mais même, c’est compliqué, la paperasse, tout ça... on va plutot les laisser vivre au grand jour en espérant très très fort que personne ne remarque rien, à commencer par les puissances étrangères, les médias, et aussi tant qu’à faire les familles des soi-disant victimes. Au pire on arrose tout le monde et si ça marche pas on menace !
      - Mais ça va couter vachement plus cher, et au premier journaleux qui fait une vidéo on est baisés !
      - Rien à foutre, parce que je suis camé jusqu’aux yeux.
      - Ah bah voilà, commence par ça aussi.
      - Pardonne-moi Jean-Jacques, tu sais comme je t’aime...
      - Je m’appelle Jean-Jean.
      - Chut, ne parle pas, laissons nos corps s’exprimer...

      Et le reste appartient à leur vie privée.

      Bon ok, je trolle un peu... mais sérieusement vu le niveau de l’argument c’est de bonne guerre.


    • #2253539
      le 06/08/2019 par Julien L’Apostat
      Comment simuler une mission impossible ?

      @ Rem
      Je vous rappelle que nous avons ici affaire à une nation dont les dirigeants ont produit au cours de ce siècle des mensonges qui ont parfois eu des implications dramatiques : je ne vais pas tous vous les citer, mais le Golfe de Tonkin, les couveuses du Koweit, les armes de destruction massives d’Irak... avec des millions de morts à la clé et sans jamais la moindre réparation, ni même excuse.
      Récemment nous avons eu droit pendant 2 ans à des fake news en chaîne sur l’ingérence russe dans les élections aux USA et en Europe, fake news tout droit sorties des grands médias US.
      La moindre des choses selon moi lorsque l’on défend une officine américaine, c’est donc de ne pas railler les sceptiques, qui fatigués des mensonges à répétition en viennent à se méfier systématiquement des informations officielles.

      Pour l’affaire de Challenger, il est possible que les astronautes n’étaient pas dans l’engin quand il a pété. Celui-ci était vide et devait s’écraser plus loin, hors de la vue des spectateurs. La NASA avait tourné un film en studio sur l’aventure à l’attention des téléspectateurs.
      Mais vu que ça a pété trop tôt, ils n’ont pas diffusé le film et les astronautes ont dû vivre sous une fausse identité. Une fois des années passées et l’affaire oubliée, ils ont pu reprendre leur vrai nom, en le changeant légèrement et en se faisant passer pour des jumeaux au cas où quelqu’un les reconnaîtrait.

      Après il peut s’agir de sosies ou d’une affaire inventée de toute pièce. Je n’exclus rien. Mais il est vrai que je tendance à avoir plus confiance en un lanceur d’alerte isolé qu’aux informations officielles.


  • #2251926

    Et c’est reparti pour un tour. Nos amis complotistes ont un vision hollywoodienne des voyages spatiaux, la réalité est différente, pas de flammes pas de fumée pas d’étoiles, conclusion c’est donc du cinéma, voila le paradoxe.

    Le complot sans intérêt : Pas de menaces, pas de risque de carrière, pas de loi liberticide, on peut publier livres et vidéos, pas d’extorsion financière, pas de devoir de mémoire, pas de guerre US because of Apollo et pour finir pas besoin d’inventer la machine remonter le temps pour avoir le fin mot de l’histoire. Si c’est du bidon ils pourront dire c’était pour le fun et on a fait de grand progrès technologique grâce à ça donc bilan positif et pas mort d’homme.

     

    • #2251988
      le 04/08/2019 par Julien L’Apostat
      Comment simuler une mission impossible ?

      pas d’extorsion financière
      Combien ce petit show a coûté au contribuable US, 100 milliards de dollars de l’époque ?
      Vous imaginez le scandale si la supercherie était exposée. D’autant que ces mêmes contribuables pourraient douter de l’aventure de la station spatiale internationale, de l’aventure de la sonde New Horizon, des images de Curiosity sur Mars (surtout celle avec le Lemming oublié sur l’image).
      Ce serait la fin d’un compte de fée, divertissant pour les uns, lucratif pour les autres.


    • #2252094

      ""Pas d’extorsion financière" ?
      S’il devait s’avérer que tout est faux la motivation première, en plus de la définition des bords de la matrice, serait le détournement d’argent. A coup de milliards, entre 10 et 20 pour chaque mission d’après la NASA, c’est quand pas mal comme pompe à fric non ?

      https://www.lepoint.fr/astronomie/e...


    • #2252101
      le 04/08/2019 par ponpon
      Comment simuler une mission impossible ?

      Le complot sans intérêt



      Cacher l’existence de Dieu par le biais de la contemplation du néant et des ténèbres, ce n’est pas sans intérêt pour ceux qui incarnent la volonté de Satan sur terre.


    • #2252252
      le 04/08/2019 par Paul82
      Comment simuler une mission impossible ?

      @Cjuju

      Bravo vous avez tout résumé sur cette affaire !

      Effectivement ca ne mange pas de pain de parler de "moon hoax". Par contre critiquer la version officiel du 11 septembre, ou pire encore, critiquer les chambres à gaz homicide d’Auschwitz vaut la mort sociale pour n’importe qui....


    • #2252339
      le 04/08/2019 par Le Malicieux
      Comment simuler une mission impossible ?

      @ ponpon

      Avec helios (lucifer) au centre,au lieu de la terre,création de dieu...


    • #2252532

      D’un point de vue logique ,

      il est largement plus probable que le néant soit Dieu ( énergie infinie dans un état infiniment stable , voir nassim haraneim )
      et que le Soleil ( les étoiles , la lumière ) soient Satan , état d’agistation extreme et qui nourri un système voué à une extinction quasi certaine.

      la chose nommée fin des temps souhaitant une expression inversée des choses bonnes et mauvaises expliquant les attributions actuelless telles que lumière = bien , ténèbres = mal.

      oui mais la lumière c est la vie , bla-bla-bla.
      la vie c’est la souffrance, la prédation et la mort inéluctable. La vie c’est un état imparfait qui n’est jamais en fait que la survie a un prix terriblement élevé .


    • #2252745
      le 05/08/2019 par ponpon
      Comment simuler une mission impossible ?

      la vie c’est la souffrance, la prédation et la mort inéluctable. La vie c’est un état imparfait qui n’est jamais en fait que la survie a un prix terriblement élevé



      C’est vous qui choisissez de voir les choses ainsi, personne ne vous-y oblige. Vous ne mourrez ni de faim ni de froid, vous avez probablement un toit, une famille et des amis. Le prix de votre survie, vous a-t-il paru terriblement élevé jusqu’ici ?


    • #2252985

      On tue environ un milliard de bête par semaine pour nous nourrir, bêtes qui vivent dans des conditions atroces pour la plus grande part.
      je pense que niveau souffrance et prédation nous voilà déjà bien servi.

      du reste , il suffit de regarder le monde et le fonctionnement de la société.


  • #2251938
    le 03/08/2019 par Julien L’Apostat
    Comment simuler une mission impossible ?

    6 trajets, à bord de modules en aluminium dirigés par des ordinateur type "game-boy".
    Des trajets dont toutes les bandes originales ont été perdues, suite à une incroyable négligence pour un tel événement, le plus important de l’histoire de l’humanité.
    Des trajets que l’on est incapable aujourd’hui de reproduire faute d’une technologie similaire.
    Des bizarreries à la pelle.

     

  • #2251952
    le 04/08/2019 par Maurice
    Comment simuler une mission impossible ?

    Je ne serais pas étonné d’apprendre que les communiquant de la NASA ont embelli l’histoire mais je reste persuadé que les astronautes américains y sont vraiment allés. Je reconnais volontiers qu’au vu de mes faibles compétences scientifiques il s’agit d’une croyance.

    La vérité est sans doute ailleurs :

    1. Sur la fiche wikipedia consacrée à Apollo, on apprend que l’académie des sciences américaine considérait ce programme comme un fiasco. Lire le paragraphe intitulé : Missions spatiales habitées et communauté scientifique

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Progr...

    2. N’étant pas tout jeune, je me souviens que l’équivalent américain de notre cour des comptes avait relevé de nombreux cas de surfacturation par les prestataires de la NASA. Cet argent n’a pas du être perdu pour tout le monde. Ces cas de surfacturation et de corruption sont très fréquents actuellement dans les programmes militaires américains.

    3. La navette spatiale américaine aura été un grave échec technologique, il suffit de consulter la même fiche wikipedia et de lire le paragraphe intitulé :

    La navette spatiale : l’utopie de l’espace à bas coût

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Progr...’h%C3%A9ritage_du_programme_Apollo

     

    • #2252058
      le 04/08/2019 par Julien L’Apostat
      Comment simuler une mission impossible ?

      En 1961, les USA sont au point 0 de la conquête spatiale. Les russes viennent d’envoyer Gagarine en orbite, sans prendre aucune photo ni vidéo.
      Au lieu de réclamer des preuves, Kennedy les croit sur parole et annonce que les USA marcheront bientôt sur la Lune.
      8 ans après, ils y arrivent, et pas une fois, mais 6 fois.
      C’est bizarre non ?


    • #2252121
      le 04/08/2019 par Choc à Pic
      Comment simuler une mission impossible ?

      Donc vous pensez que les Soviétiques ont commencé par faire de l’intox concernant Gargarine dans l’espace, et les Américains au lieu de les dénoncer les ont pris à leur propre jeu, ils ont récupéré les preuves que c’était un mensonge et ils en ont profité pour faire une plus grosse imposture encore.
      Les Soviets ne pouvant plus les dénoncer sans perdre un énorme coup de crédibilité dans leur propagande... Donc chaque camp tenant l’autre par la barbichette et ayant intérêt à ce que le mensonge perdure.

      Ca me fait penser à ce que disait Laurent Guyennot sur le 11 septembre avec l’histoire d’attentat à 2 faces : le gouvernement américain avait prévu un faux attentat sur le Pentagone, et les services Israéliens apprenant cela en ont profité pour faire le même jour un plus gros attentat sur les Twins towers. Donc le Pentagone était pris à son propre jeu et devait obéir au calendrier imposé par Israël sous peine de se faire dénoncer leur propre complot.


    • #2252257
      le 04/08/2019 par Paul82
      Comment simuler une mission impossible ?

      @Julien

      "En 1961, les USA sont au point 0 de la conquête spatiale. "

      Qu’est-ce qu’il faut pas lire comme connerie.... Non les Ricains étaient au coude à coude pour la conquête spatiale avec les Soviétiques !


  • #2251959
    le 04/08/2019 par jean souffle
    Comment simuler une mission impossible ?

    Humour Américain...
    https://i.imgur.com/Zpk1qLh.mp4


  • #2251967
    le 04/08/2019 par pivert
    Comment simuler une mission impossible ?

    J’ai visité un musée á Washington DC, avec en exposition, un module lunaire qui aurait pu servir, je l’ai touché et j’ai tapoté pour voir la consistance. Á l’époque, je n’avais aucune idée sur ce qui se passe actuellement dans le monde, et bien ! Même comme ça, j’ai été choqué par ce truc en taule qui prétendait pouvoir aller sur la lune... Ils ont dû se tromper. Ce qui est étonnant est que certaines personnes intelligentes ont crues dur comme fer, et croit encore à cette farce.

     

    • #2252063
      le 04/08/2019 par Julien L’Apostat
      Comment simuler une mission impossible ?

      La combinaison des astronautes était également basique, pourtant elle pouvait les protéger des températures lunaires (de l’ordre de 120° C).

      Les gens sont orgueilleux, admettre avoir été trompé est trop difficile.
      Du temps, de la patience. Il faut continuer à informer sans relâche.
      E & R fait un boulot super. Ce serait bien qu’ils répertorient toutes les chaines Youtube de ré-information sur l’alunissage. Youtube les a rendues introuvables par ses algorithmes. C’est dire combien cette vérité dérange.


    • #2252547

      @Julien l’Apostat

      Pour moi l’orgeuil, c’est de ne pas mettre à l’épreuve ses propres croyances et connaissances...

      Exemple des températures : les complotistes aiment à dire que les appareils photos, les machines, l’électronique et les combinaisons n’auraient pas pu tenir de tels écarts de températures ? Bon. Mais déjà, comment personne du monde scientifique et astronautique n’aurait relevé ce fait depuis le temps et dénoncé la supercherie ? Et surtout, avez-vous cherché à trouver une explication ?

      Parce que l’explication scientifique à ce problème de température existe, Julien, il suffit de chercher !


  • #2251982
    le 04/08/2019 par daniel albert
    Comment simuler une mission impossible ?

    Bidonnage des films peut-être, mais alors par qui et comment ont été déposés les réflecteurs laser qui ont servi ( et servent peut-être encore) aux expériences d’astrométrie laser de nos scientifiques de l’observatoire de haute Provence à Caussols sur le plateau de Calern ?

     

    • #2252072
      le 04/08/2019 par francky
      Comment simuler une mission impossible ?

      Mais rien ne prouve que les deflecteurs laser sont sur la Lune, JP Petit emet l’hypothese qu’ils son en orbite basse satélisés ce qui est serait d’ailleurs beaucoup plus coherent...


    • #2252076

      Lunokhod 1 est le premier des deux rovers (astromobiles) envoyés sur la Lune par l’Union soviétique dans le cadre du programme Lunokhod. Le vaisseau qui a transporté Lunokhod 1 s’appelait Luna 17. Lunokhod a été le premier robot téléguidé depuis la Terre à se poser sur un sol extra-terrestre...Wikipédia

      Les Russes ont été les premiers à poser un engin sur la lune, alors pourquoi pas n’importe quel instrument scientifique ?

      Depuis le projet Apollo, toutes les missions spatiales vers la lune, mars ou un astéroïde (même les plus simple) ont 3 chances sur quatre d’échouer, par contre des les années 60 avec une technologie archaïque des hommes étaient régulièrement envoyés sur la lune comme s’ils partaient en vacances d’été.

      S’il était si simple d’y envoyer des hommes faire les clowns avec une jeep , à l’heure actuelle nous aurions des bases lunaires par centaines.

      Même pas capable d’y envoyer un satellite photographier les sites apollo, au moins pour fêter les 50 ans ! rien que cela à fini de me convaincre que l’homme n’y a jamais posé le pied.


    • #2252152

      @daniel
      Parce que tu crois que l’on est capable aujourd’hui de diriger un laser sur une plaque de 10 cm a 400’000 km de distance alors que la terre tourne sur elle même et la lune tourne autour de la terre ? Explique moi la technique pour faire ce pointage dynamique ? Plus le fait de récupérer le retour du laser. Combien de diamètre il fait le capteur pour le retour ?
      Réduisons les chiffres par 100 pour avoir un ordre d’idée que l’on puisse appréhender.
      Ça ferait donc une cible de 0.1 cm, c’est a dire, en gros l’épaisseur d’une pièce de monnaie qui se situerais a 4,000 km, 4 fois la France..
      En plus de ça, ta cible bouge et toi tu tourne sur toi même.
      Donc imagine, tu met une pièce sur la tranche sur la statue de la liberté, et tu la vise avec ton laser depuis Paris. Je te fais cadeau du trajet retour, sympa non ?
      En plus de ça, Le rayon laser, traversant 2 fois l’atmosphère, à l’aller et au retour, ne subit aucune altération, affaiblissement, déformation, déviation ?
      Admettons que l’humanité soit capable d’une telle précision technique de pointage laser, il faut en plus constamment ajuster le pointage pour pallier aux mouvements de la terre et de la lune, et continuer a le faire pendant le trajet du laser. Même a la vitesse de la lumière, ce trajet n’est pas instantané.
      Enfin, Est ce qu’on ne savait pas calculer précieusement la distance terre-lune avant d’envoyer des astronautes ?

      Cette histoire de réflecteur laser sur la lune est absurde


    • #2252360

      A tous ceux qui sortent l’argument ridicule "si on pouvait y aller, on y serait retournés et on aurait des bases là-bas"... j’oppose une simple question : vous voyez beaucoup de bases sous-marines, ces temps-ci ? Pourtant on peut y aller aussi, sur les fonds marins... donc ?


    • #2252999
      le 06/08/2019 par Le Malicieux
      Comment simuler une mission impossible ?

      @ république en marche...

      N’importe quel pays peut parvenir au fond de l’océan grâce à un équipement plutôt basique en fait.

      De plus, l’océan.... ben déjà, n’importe qui peut s’y tremper : il est vérifiable, lui.

      Raisonnement invalide.


    • #2253011

      @Le Malicieux

      Vous voyez mon cher, le problème quand on est plus occupé à détourner le pseudo des voisins de manière erronée qu’à lire leurs commentaires, c’est qu’on s’expose à montrer doublement son véritable niveau...

      Argument tout ce qu’il y a de plus valide, car vous ne faites que répéter ce que je dis. N’importe quel pays un peu équipé, voire même des multinationales, peut sans problème atteindre les fonds marins. Or, nous ne voyons toujours pas de cités sous-marines, si ?

      Si donc vous avez le niveau qui est le vôtre, vous pourriez arguer qu’on ne peut pas atteindre les fonds marins, vu que sinon on y aurait installé une base... argument de certains concernant la Lune, donc ridicule et erroné. Pourquoi n’y a t’il pas plus de base lunaire que sous-marine en eaux profondes ? Parce que les éventuels avantages sont écrasés par les risques et les coûts. Et encore, à la limite, pour des sous-marins furtifs militaires, pourquoi pas... mais au moins on a des sous-marins de sauvetage si ça tourne mal, alors qu’une opération de secours sur la Lune !

      Bref : un peu plus de lecture, un peu moins de - tentative - d’esprit, voulez-vous ?


  • #2252042

    Et c’est reparti pour un tour,

    On se concentre sur l’alunissage mais le retour sur terre est impossible. En effet, le module lunaire ne peut freiner sa chute au retour.Il ne peut que se désagréger.

     

    • #2252064
      le 04/08/2019 par Oleodedieu
      Comment simuler une mission impossible ?

      Renseignez vous un minimum, ce n’est pas la première fois que vous abordez le sujet, le lem est abandonné dans l’espace, tout comme l’engin de retour... Les astronautes montaient dans le module de descente... Ça poussait fort une saturn V à l’époque pour emmener tout ça !! C’est pour cela que les américains s’en servent encore et les russes sont jaloux ! Humour


    • #2252070
      le 04/08/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Comment simuler une mission impossible ?

      J’ai lu quelques trucs à ce propos. Effectivement, le récit officiel qui en est fait paraît particulièrement bizarre. Cette capsule qui se dirige et freine toute seule au lieu de se déségréger dans l’atmsophère, comme n’importe quel corps celeste naturel ou artificiel.
      Y-a-t-il un précédent dans l’histoire de l’humanité ?


  • #2252045
    le 04/08/2019 par Titouan
    Comment simuler une mission impossible ?

    Les russes se sont peut-être tus parce que Gagarine n’est lui aussi pas allé dans l’espace !?

     

    • #2252104
      le 04/08/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Comment simuler une mission impossible ?

      C’est possible aussi.
      Ou parce qu’ils n’étaient pas capables d’y aller eux-mêmes et ont négocié avec les américains pour leur laisser ce prestige.
      Sinon j’ai beaucoup de mal à croire que les Russes n’aient pas mis en place de programme lunaire. Arriver le premier est une chose, un objectif très américain, mais arriver quand même deuxième n’est pas une honte ! Avec un programme moins "télégénique" mais comportant des éléments de développement à plus long terme, il y a un intérêt certain à s’établir sur la Lune.
      Que personne n’envisage d’y aller, ou d’y retourner en 2019 est tout bonnement incroyable.
      Ou pas. L’extrême difficulté d’envoyer de "simples" sondes sur Mars, ou même sur la Lune démontre les limites réelles de nos capacités.
      A ce titre, la Jeep lunaire est d’une fumisterie délirante. Quand on voit la fragilité des mini-robots qui parviennent tout juste à rouler quelques mètres sur un sol inconnu.... Quelle blague !
      Si les mecs pouvaient monter des jeeps lunaire en kit en 1969, ils seraient aujourd’hui en train d’organiser des rallyes sponsorisés par Coca-Cola. Pas rentable ? Et les J.O., c’est rentable ? Pourquoi le privé prend le relais de la NASA, avec des résultats incertains mais réels ? Les perspectives sont aussi grandes que l’univers. Sur Terre, c’est mort pour les capitalistes. Mais je n’ai aucun doute que beaucoup ne rêvent que de conquête à la Avatar et de devenir des explorateurs et personnages de l’Histoire. L’argent n’est pas le problème. L’espace EST le problème.


    • #2252159

      Il y a quelques années quand je m’étais intéressé à cela, j’étais tombé sur la vidéo de l’embarquement de Gagarine, c’est surréaliste. Tu vois gagarine descendre du bus, monter dans l’ascenseur extérieur sur le pas de tir, l’ascenseur monte, et S’ARRETE a moitié pendant une trentaine de secondes, puis reprends sa montée jusqu’au sommet. La définition est bien sûr pas assez bonne pour voir si quelqu’un descend.
      Dans tous les cas, même si les russes n’ont pas bidonné le vol en orbite, ce qui est absolument certain, c’est que JAMAIS les russes n’aurait pris le risque de tuer Gagarine.
      Il faut se mettre dans le contexte de la guerre froide et de la propagande soviétique, qui a construit l’image du héros communiste gagarine et tout et tout. Jamais ils n’aurais pris le risque de le tuer. Ca aurait été dévastateur.
      Donc, au mieux, ils ont substitué Gagarine, au pire, ils ont bidonné entièrement le truc.


  • #2252051
    le 04/08/2019 par Régis
    Comment simuler une mission impossible ?

    Avec 45 milliards de dollars US de 1968,
    on peut faire n’importe quoi .


  • #2252059
    le 04/08/2019 par H. K. Daghlian
    Comment simuler une mission impossible ?

    « Comment simuler une mission impossible ? »
    Ma femme peut répondre à une partie de la question.


  • #2252060
    le 04/08/2019 par coolman
    Comment simuler une mission impossible ?

    bonjour pourquoi avoir tricher sur l’alunissage ! Plusieurs objectifs : Les états Unis avait besoin de cela pour se valoriser au yeux du monde les plus gentils les plus forts les plus intelligents (contexte guerre froide ) ! Ça marche tout le monde rêve de la vie au état unis. Ensuite voler des milliards via la Nasa qui n’a rien produit ; ou est allé l’argent a quoi sert le budget de la nasa , ils ne font rien , regardé les vidéos sur leur site de la terre , les photos de l’espace c’est horrible(mais certain se gavent de dollars cherché qui :).. Il fallait aussi faire croire en la suprématie de l’homme et de sa science qui peut tout sur Dieu ! Oui nous petit homme on peut partir dans l’espace coloniser une autre planète (lune Mars etc..) et y vivre voir y créer la vie !!!! Banzai on est dieu . Si on admet qu’on ne peut quitter la terre qu’on est enfermé sur la terre que celui qui a fait tout cela la décidé ainsi et qu’on ne peut rien !!! Zute ca pique ! L’homme croit au big bang la vie qui arrive comme ca !! Relisez la théorie du big Bang avec des chiffres d’échelle de temps qui veulent rien dire c’est hilarant ,mais tout le monde y croit ! Regardez les vidéo sur internet sur l’alunissage et faite vous votre propre avis en écoutant votre bon sens vous en avait plus que vous pensez ! Vivement qu’on marche sur MARS :).....


  • #2252078

    Oui, ce dossier, comme celui du 11/09 et très probablement bien d’autres qui émaillent "l’histoire américaine", n’a pas fini de diviser les masses. D’un côté ceux qui s’accrocheront jusqu’à leur dernier souffle à la version "ils ont marché sur la lune" et ceux, de plus en plus nombreux, qui commencent sérieusement à penser énorme canular.

    Le problème n’est plus de savoir si c’était une réalité ou pas, il est que comme l’a compris la recherche avancée sur le fonctionnement du mental moderne : il est plus facile de faire passer un énorme mensonge que de remettre en cause ensuite ce mensonge dans un esprit humain.

    La croyance en la 1ère version d’un récit de fait est presque indéboulonnable d’un esprit humain moderne. La puissance émotionnelle produit par le récit inouï d’un fait produit une sidération (positive pour l’alunissage ou négatif pour le 11/09). Cette sidération fige tout fonctionnement normal du cerveau pendant quelques temps. Suffisamment de temps pour que le substrat s’engramme profondément dans les couches profondes de l’esprit. Un peu comme la structure émotionnelle primaire du cerveau de l’enfant qui sera le squelette définitif d’un esprit adulte en devenir.

    Partant de ce mécanisme psychique (parfaitement observé et connu des psychologues de la fabrique de l’ingénierie sociale de masse) ceux qui ont besoin de croire au risque d’un effondrement de leur équilibre interne maintiendront mordicus que des américains sont bien allés jusqu’à la lune. Les plus "équipés" psychiquement, ceux qui réfléchissent depuis longtemps à la puissance de l’imaginaire humain, peuvent remettre en cause et le récit bidon et leur propre croyance initiale.

    L’esprit humain est majoritairement d’ordre imaginaire. Il fabrique "sa" réalité, interprète tout et se fabrique un monde intérieur. Le monde tel que nous le vivons est le fruit d’un bla bla permanent, vissé à coup de concepts, de théories philosophiques, de mentalisations à tous les niveaux.

    Le cerveau humain moderne, dépouillé de sa capacité de transcendance, devenu incapable de vivre la vie autrement que sur ce bla bla permanent, ces images perpétuelles 24h sur 24, n’est plus en mesure de lâcher cet énorme récit du monde, cette invention technologique et parfaitement artificielle qui fait son quotidien.

    Prouvez-lui que le récit lunaire était bidon et il devient fou. Il ne saurait vivre sans cette légende montée de toutes pièces.

     

    • #2252263
      le 04/08/2019 par Paul82
      Comment simuler une mission impossible ?

      oui enfin... on peut aisément retourner cet argumentaire : les "chercheurs de vérité" aussi sont dans la "croyance". Il n’y a qu’à lire les insultes et les menaces sous les video YT et ailleurs dès que quelqu’un émet une explication logique....


    • #2252308
      le 04/08/2019 par Julien L’Apostat
      Comment simuler une mission impossible ?

      @ Paul82
      Vous faites de l’inversion accusatoire.
      Il n’y a pas plus agressif et vulgaire que les défenseurs de la version officielle. Dans leur esprit le "complotiste" est potentiellement un négationniste. Ils se sentent donc habilités à l’insulter.
      J’ai reçu des messages du type "les chambres à gaz t’y crois ?" ou "con-plotiste", "merde frustrée qui voit des complots partout" etc.


    • #2252366

      @Julien L’Apostat

      En effet, la violence, même si elle est parfois partagée, réside bien souvent chez les défenseurs de la version officielle, et je remarque également qu’il existe une sémantique commune chez les défenseurs du changement climatique (à racine humaine). C’est la sémantique : ignorant, ignorez qui est redondante dans les messages.

      Ignorer
      Ne pas connaître, ne pas savoir. / Ne pas avoir l’expérience de.

      Ignorant
      inculte, analphabète, ignare, illettré, incompétent, nul, incapable, âne, novice, profane, inhabile, malhabile, profane.

      Internet et la vulgarisation scientifique en général a de cela de dangereux c’est que n’importe quel lambda qui a bouffé la série Cosmos de Carl Sagan (pour les anciens), ou Voyage dans l’espace-temps avec Morgan Freeman se prend pour un astrophysicien doublé d’un astronaute.

      Et je passe par ceux qui viennent t’expliquer la mécanique quantique alors que Feynman disait : Si vous croyez comprendre la mécanique quantique, c’est que vous ne la comprenez pas, ou ceux qui n’ont que les fameuses loi de la thermodynamique à la bouche alors qu’il n’ont pas encore passé le brevet des collèges.

      Dans une époque d’enfant roi, où l’instruction nationale ne tient plus son rôle, et où la verticalité n’existe plus, sur Internet un enfant de 16 ans peut délibérément insulter un adulte d’un âge avancé, lui expliquer la vie et surtout ce qu’il doit croire. Un comble au vu du niveau parfois catastrophique de sa pensée et sa rédaction.

      Dans le monde réel, il y aurait distribution de caresses lourdes. Mais justement, tout cela n’est pas le monde réel, et la virtualisation de celui-ci annihile lentement la frontière entre le vrai et le simulé. C’est bien tout le fond du problème finalement.


  • #2252084
    le 04/08/2019 par The Médiavengers Zionist War
    Comment simuler une mission impossible ?

    Ce qui me pose problème actuellement, ce ne sont pas tant les ombres dues à l’éclairage/ensoleillement des scènes, mais les fonds d’écran du paysage lunaire.
    D’après certaines analyses, on peut voir très clairement, à condition de savoir observer, les lignes de démarcations entres le premier-plan contenant les astronautes, le LEM et les accessoires, et l’arrière-plan.
    Cet arrière-plan peut soit montrer un paysage "montagneux" censé être lunaire, soit...Rien. Chacun de ses arrière-plan pose problème.
    En ce qui concerne le "rien", c’est le fait d’avoir l’impression que la Lune est tellement minuscule que le décor -pardon- le paysage s’arrête juste derrière les astronautes. Derrière ne se trouve que le vide sidéral. Ou un rideau noir...
    En ce qui concerne les paysages "montagneux", ils sont tous flous, alors que tout ce qui capte l’attention au premier-plan est d’une netteté sidérante. Je rappelle, en 1969 : pas d’auto-focus. Toutes les photos ont été réalisées manuellement, j’insiste sur ce point. Les réglages devaient donc logiquement donner la plus grande profondeur de champ possible pour que les photos de ces touristes de l’espace soient à coup sûr le plus net possible. Hors, sur les photos, cet arrière-plan n’a pas du tout la même définition que le reste, comme si la source des deux plans était différente.
    Si vous ajoutez cette ligne de démarcation, vous avez un "beau" trucage de studio. Je précise que ce trucage existe depuis qu’Hollywood existe. Tous les films de S-F et d’aventures produits entre les années 40 à 60 utilisent la technique de la projection, qu’on peut voir par exemple dans n’importe quel James Bond (premier film en 1962...). Quand Sean Connery est filmé en gros plan dans son Aston Martin, poursuivi par les méchants, il est en réalité dans un studio, même pas dans une véritable voiture mais une carcasse bidon, et on voit derrière lui un film tourné à un autre moment par une autre équipe. La différence d’éclairage est assez facile à remarquer, étant donné qu’il est impossible de récréer exactement le même éclairage naturel en studio. Bien souvent d’ailleurs, pour les plus attentifs, on voit plusieurs ombres qui se croisent dans certaines scènes.
    Erreur qui n’a pas été commise sur la Lune, mais où l’éclairage des scènes était nettement plus facile à mettre en oeuvre, et pour lequel l’oeil humain n’avait aucun point de référence et n’était donc pas exercé à sentir la moindre anomalie.

     

    • #2252131
      le 04/08/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Comment simuler une mission impossible ?

      La photo qui illustre l’article peut servir de référence à mon propos.
      Voici une autre photo, officielle. Si quelqu’un est capable de m’expliquer comment de telles impossibilités physiques sont matériellement possibles dans la dimension où nous vivons, qu’il me le fasse savoir d’urgence !
      Je n’en dis pas plus, regardez : https://spaceflight.nasa.gov/galler...


    • #2252154
      le 04/08/2019 par Julien L’Apostat
      Comment simuler une mission impossible ?

      Très bonne remarque, le fond noir opaque.
      ajoutez à cela les mouvements flottants des astronautes qui peuvent s’expliquer par la présence de câbles accrochés à leur combinaison :
      Une vidéo a été consacrée à ce phénomène. C’est particulièrement visible à la 2.20, lorsqu’un astronaute à terre tente de se relever et est comme tiré vers le haut.
      https://www.youtube.com/watch?v=Zz9...


    • #2252208
      le 04/08/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Comment simuler une mission impossible ?

      @ Julie l’Apostat

      Quand on commence à y réfléchir, cette mise en scène d’astronautes qui sautent et qui flottent au ralenti est à mourir de rire.
      Si on suit leur logique, il aurait suffi d’un simple ressort pour décoller de la Lune.
      On ne les voit pratiquement jamais marcher. Leurs mouvements sont incohérents avec leurs actions. Ce n’est parce que l’attraction est six fois moins importante qu’on ne pèse rien. 100kg (homme+équipement) deviennent 16kg, soit, mais qu’on soit sur Terre ou sur la Lune, pas plus l’un que l’autre ne flotte. Un kilo ou une tonne sur Terre "réagissent" de la même façon : boum, par terre. A moins d’être en caoutchouc, auquel cas l’objet rebondit. Même un enfant avec la force d’un adulte, ne va pas faire des bonds de Spiderman. Sur la Lune, avec une combinaison qui gène autant les mouvements, il est impossible d’avoir la même détente, donc la même vélocité. Des astronautes de seulement 16kg ne devraient donc pas avoir beaucoup plus de force qu’un enfant de 16/20kg.
      A ce compte là, le sable au sol devrait flotter en permanence, ou en tout cas créer des nuages de poussières absolument impossibles à évacuer. D’après les traces laissées, il s’agit de "sable" particulièrement fin. Pensez à du ciment, voyez le résultat sur Terre...Ou pensez à l’effondrement du World Trade Center. Malgré le souffle, observez le temps qu’à mis le nuage de poussière pour retomber. Divisez l’attraction par 6.... Si mon raisonnement est juste, je dirais qu’il est impossible de se poser et se déplacer sur la Lune sans déclencher une véritable tornade de poussière.


    • #2252221
      le 04/08/2019 par Julien L’Apostat
      Comment simuler une mission impossible ?

      @ The Médiavengers Zionist War
      II y a deux directions d’ombre, et le second plan a l’air surréaliste, presque transparent.
      Une des antennes de la jeep couvre la croix de la photo papier, ce qui indique qu’elle a pu être ajoutée au montage.


    • #2252272
      le 04/08/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Comment simuler une mission impossible ?

      Les traces des pneus, Julien, les traces !

      P..S. : il s’agit aussi de la fameuse photo sur laquelle un "C" apparaissait sur le gros caillou à gauche.
      Comme vous, le voyez, la NASA a retouché la photo...


    • #2252297
      le 04/08/2019 par Julien L’Apostat
      Comment simuler une mission impossible ?

      @ The Médiavengers Zionist War
      J’ai trouvé aussi bizarre que les traces de pneu semblent partir des rochers, comme si la Jeep avait été déposée là.
      En outre avec le sable léger de la lune, j’aurais pensé que ces traces auraient été recouvertes après le passage de l’engin.
      Mais je n’ai pas les connaissances pour me prononcer avec certitude sur ce point.


  • #2252112
    le 04/08/2019 par Athena
    Comment simuler une mission impossible ?

    J’avais huit ans lors de l’évènement, et mon père, passionné d’astronomie , etait fasciné, et j’y ai cru, nous y avons tous cru comme des enfants, tellement c’etait époustouflant, maintenant, franchement je ne suis pas compétente, il faudrait l’avis libre d’astronomes, de physiciens, d’ingénieurs les plus pointus pour me faire une idée, c’est vrai qu’il y a plein de choses troublantes et d’interrogations, moi ce qui m’interpelle le plus au depart c’est le silence et la non présence des 3 astronautes concernés, mais une supercherie de cette ampleur, ce serait pour le coup, digne d’un oscar du meilleur film, ce serait le canular à la Orson Wells à l’échelle planétaire, même si l’enjeu etait géopolitique, et si le verrou sautait, ce serait sûrement un séisme qui exploserait le système et d’ailleurs impensable pour beaucoup, indivulgable aussi parce qu’il entacherait à jamais la communauté scientifique elle même !

     

    • #2252175
      le 04/08/2019 par ponpon
      Comment simuler une mission impossible ?

      La malveillance des hommes n’a comme limite que sa propre imagination, quant à l’étendue de son réseau d’influence : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste...

      Si vous savez, même grossièrement, comment fonctionnent les obédiences maçonniques et depuis combien de temps elles existent, vous comprendrez comment une telle supercherie aurait pu être mise en place. Maintenant, que l’on y croit ou que l’on n’y croit pas, cela ne relève plus que de la foi.

      Ce qui est important, c’est d’observer les fruits de cet « exploit » pour se faire une opinion définitive, car si de la vérité, il ne peut ressortir que du bien, ce « grand bond », qu’a t-il réellement apporté au monde ?


  • #2252122
    le 04/08/2019 par olissime
    Comment simuler une mission impossible ?

    Mais les soviétiques n’avaient pas besoin d’être corrompus ! Il s’agissait en fait d’un "gentlemen agreement" entre deux entités plus menteuses l’une que l’autre et en fait, c’est assez simple : le voyage de youri gagarine était aussi fake que l’aventure apollo et les américains le savaient. Ce fut, en quelque sorte, un renvoi d’ascenseur...


  • #2252129

    Bonjour,

    Pour répondre sur le retour des astronautes sur terre :

    - On ne peut passer du module (avec quel carburant il retourne en orbite) à un vaisseau de récupération.
    - On ne peut calculer la trajectoire avec un ordinateur 40 fois moins performant qu’une game boy
    - Le vaisseau de retour ne peut pas supporter le retour dans l’atmosphère/ ni freiner sa chute avec un parachute ; c’est impossible.

    Pourquoi les russes n’ont rien dit ?
    - Eux aussi ont menti ; youri gargarine n’a fait aucun vol orbital. Le retour sur terre du module de gargarine est impossible, on ne peut freiner le retour du module avec un parachute.
    Pour le film lunaire ; je rappelle que la jeep ne peux pas entrer ni sortir du module lunaire ; ce qui démontre que le film a été tourné en studio.

     

    • #2252253

      Est-ce que vous vous rendez compte au moins que Gagarine n’est pas le seul homme envoyé en orbite ? Qu’avec votre "argument" du parachute, vous êtes en train d’accuser implicitement les Américains, les Russes, les Chinois, les Iraniens (via leur petit singe) de tremper dans une vaste supercherie qui continue ?


    • #2252653
      le 05/08/2019 par Jean-jacky
      Comment simuler une mission impossible ?

      Je crois que la Jeep est attachée repliée sur elle même sur un des côtés du module lunaire.


    • #2253041
      le 06/08/2019 par Pierre Loup
      Comment simuler une mission impossible ?

      Les gens qui croient encore aujourd’hui aux histoires spatiales en 2019, sont irrécupérables, ils sont encore pires que les pires des gauchiasses à partir du moment où les gauchiasses ont au moins le mérite d’être des cerveaux lavés finit !


    • #2253086

      @Pierre Loup

      Vous résumez à vous seul toute l’intelligence et l’objectivité de votre point de vue...

      ... ce qui n’a rien d’un compliment ^^


  • #2252139
    le 04/08/2019 par Loh Samouye
    Comment simuler une mission impossible ?

    A quoi bon se torturer l’esprit et s’invectiver à coups d’arguments scientifiques ?

    Ce pays n’est que mensonges, manipulations et duperies. Toute l’histoire US en est marquée jusqu’à aujourd’hui. C’est une des marques de fabrique du monde anglo-saxon en général et c’est bien connu.

    Entre les innombrables false-flags, les mensonges à outrance pour diaboliser un opposant politique, le 11/9, les pseudos armes de destructions massives de Saddam et la fiole de pisse de chat de Colin Powell ça fait déjà beaucoup non ?

    Pour moi le calcul est simple, les USA (tout du moins les dirigeants) sont des charlatans adorateurs du diable. Le diable use de la duperie et du mensonge, ses adeptes aussi.

     

    • #2252206

      Une chose qui est certaine, c’est que si la Franc-maçonnerie est la religion de la république en France, les USA sont le pays de la Franc-maçonnerie par excellence. Cependant, les USA c’est juste une concaténation de peuples du "Vieux Continent" qui se sont regroupé sur la terre d’autrui.

      Les liens avec l’Europe et la France en particulier sont nombreux. Entre La Fayette qui va aider à la révolution américaine, et Benjamin Franklin qui fait partie de la très fameuse loge pré-révolutionnaire "des Neuf Sœurs" en France. Les liens entre les USA et la France sont ténus. A tel point c’est qu’un ancêtre de Georges Washington, Nicolas Martiau, est enterré chez nous à Ars-en-Ré.

      Les USA, c’est quelque part un peu de nous. Et c’est pour cela qu’on aura toujours plus d’affinité avec les américains qu’on ne pourra en avoir avec des peuples d’Orient. C’est peut-être dur à encaisser pour les anti-américains primaires, mais n’oublions pas qu’entre les peuples et les dirigeants des peuples il y a une fossé. Je souhaites que les étrangers qui conchient le gouvernement Macron comprennent bien que ces gens ne représentent absolument pas l’ensemble du peuple Français.


  • #2252170

    En 1970, après l’amerrissage dans le golfe de Gascogne d’un faux module Apollo 13, un navire de reconnaissance soviétique l’a repêché et l’a transporté à Mourmansk. Là, le gouvernement soviétique l’a secrètement remis aux autorités américaines. Tout cela a été gardé secret par le gouvernement soviétique et l’est encore aujourd’hui par le gouvernement russe. Mais à l’époque, les Soviétiques ont permis aux autorités hongroises d’être témoins du transfert, et les Hongrois l’ont divulgué au public, accompagné de photographies, en 1981.



    C’est fascinant. C’est la première fois que je lis cela. Est ce que quelqu’un a des infos complémentaires sur cela ?

     

  • #2252172
    le 04/08/2019 par rockfaitlheure
    Comment simuler une mission impossible ?

    En 1969 ont se pose avec une boite de conserve sur la lune
    ont fait des ballades en jeep , ont y joue même au golf (véridique )

    et un demi siècle plus tard Israël crash une pauvre sonde sur la lune
    et bah putain le progrès à l’envers c’est magnifique

     

  • #2252191

    On s’est fait tellement mentir par de soi-disant experts politicologues, politiciens, journalistes, concernant des enjeux stratégiques que le résultant navrant est qu’une bonne partie de la population doute maintenant de tout,même quand de véritables experts dans des domaine scientifiques parlent. Même pour ceux qui n’ont pas de bagage scientifique,le simple fait que les autorités soviétiques n’ont jamais remis en cause cette histoire, que les autorités russes actuelles, malgré le climat de guerre froide, ne le font pas plus, qu’aucun de ceux qui étaient impliqués substantiellement et à un haut niveau dans le programme spatial soviétique et américain n’ait choisi, à titre individuel, de dénoncer une supercherie par la suite devrait allumer une lumière

     

    • #2252218
      le 04/08/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Comment simuler une mission impossible ?

      On peut faire le raisonnement inverse : quels mensonges des Américains ont été dénoncés par les Russes ?
      JFK ? La Lune ? le 11 Septembre ? Al-Quaïda/Daech ? Malheureusement, j’ai l’impression que vous attendez beaucoup trop des Russes.
      Et si vous pensez que tous les participants de tous les coups fourrés, qui travaillent pour le gouvernement et des services dont la nature elle-même est la confidentialité, voire l’omerta la plus absolue, vont se mettre à déblatérer sur tout ce qui est caché, vous êtes bien naïf.
      Revenons dans notre microscopique France. Qui dénonce quoi ? A part des affaires minables de vengeance mesquine de homards et autres petits passe-droits insignifiants qui terrorisent la République autant qu’une fourmi terrorise une chèvre, vous voyez beaucoup de monde parler de Soros ? de la mainmise des Etats-Unis sur notre pays ? Et la, je ne parle que de sujets qui ont eu droit, par la force, à quelques miettes d’attention médiatique éphémère.
      Pourquoi, s’ils se trompent, les "complotistes" terrorisent autant, eux par contre, la République, et focalise autant son attention, s’il n’y a rien à cacher ? Voilà ce qui m’échappe... Que ça n’allume pas plus une lumière. Comme quoi...


  • #2252268
    le 04/08/2019 par Xavier LAFONT
    Comment simuler une mission impossible ?

    @ Mihaelbrejnikov, j’imagine que vous êtes un grand spécialiste en astrophysique, ingénieries fusées ? Quand on sait pas, on se renseigne, mieux avant de dire des absurdités après avoir visualisé 4 pauvres vidéo complotiste à 2 balles. Il existe des plans détaillés de la fusées Saturn V . Première chose pour votre gouverne au risque de choqué mais si la nationalité du premier homme est américaine, le programme Lunaire est une réussite 100% Nazi financé par les américains et pas le contraire, sans Wernher von Braun et ses ingénieurs et techniciens allemand pas de programme Apollo. De nos jours tous les lanceurs on des réacteurs qui sont des dérivés de près ou de loin des éléments des fusées V2. Remettre en cause le programme lunaire c’est nier les lancement actuels, donc les GPS, donc les ordinateurs, les satellites de télécommunications,, internet et j’en passe. Ça n’a rien avoir avec le 11 septembre, ou là quand on consulte simplement les plans des WCenter et qu’on a un minimum de connaissance en physique et en résistance des matériaux, on comprend de suite que l’impacte d’un avion ne peut à lui seul expliquer l’effondrement des tours.

     

    • #2252294

      Cependant l’Internet est fait à base de câbles sous-marins et non pas avec des satellites ! Le GPS s’est développé avant les lanceurs en utilisant des référentiels, des antennes, terrestres ... Donc quoi ? Et bien tout n’est pas si simple mais gare au "story telling" à la mode hollywoodienne quand même.


    • #2252302
      le 04/08/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Comment simuler une mission impossible ?

      @Xavier Lafont

      Est-ce que vous pouvez me prouver que le moteur F1 de Saturn V à chambre de combustion unique était au point en 1969 pour réaliser ce que la NASA nous promettait ?
      Avez-vous une explication sur le fait que la NASA préfère utiliser le moteur RD-181 Russe à quatre chambres de combustion, évolution des moteurs RD-170 et RD-171 de l’époque, plutôt que son propre moteur, qui pourtant apparait clairement supérieur dans ce qui nous ai présenté ?


    • #2252449
      le 04/08/2019 par Thierry
      Comment simuler une mission impossible ?

      @Xavier Lafont
      "Remettre en cause le programme lunaire c’est nier les lancement actuels, donc les GPS, donc les ordinateurs, les satellites de télécommunications"
      Tu nous prends pour des brêles !
      Contrairement à ce que tu crois rien ou presque et issus des programmes spatiaux. Tu mélanges tout. Retourne voir le JT de Pujadas, tu seras bien plus à l’aise.


    • #2252633
      le 05/08/2019 par olissime
      Comment simuler une mission impossible ?

      @Xavier LAFONT. Les américains ont donc aluné i y a de cela 50 ans, soit. Mais dès lors, comment justifiez vous le fait que, eux pas plus que d’autres nations, n’y soient jamais retournés depuis, en tout cas en vol habité, pas même avec une technologie incommensurablement supérieure ? Comment expliquez vous que de nos jours, le passage de la ceinture de van allen pose autant de problèmes aux scientifiques, apparemment bien plus que cela n’en aurait posé il y 50 ans ?
      cela étant précisé, c’est votre droit le plus strict de croire, et là je parle bien de croyance, donc de quelque chose qui se rapproche plus de la religion, c’est votre droit, disais-je donc, de croire aux billevesées des puissants de ce monde, tout comme vous croyez, sans doute à la version officielle du 11/9 ou bien encore qu’un simple mégot a enflammée d’énormes poutres de chênes de 800 ans d’âge...


  • #2252281
    le 04/08/2019 par pavlova
    Comment simuler une mission impossible ?

    en lisant les commentaires sur le site d’Orlov, j’ai découvert le site suivant :
    https://www.aulis.com/investigation5.htm

    qui semble être la source des allégations de cet article d’Orlov.
    parmi tous les articles sur le site d’Aulis (c’est une mine d’information !) en particulier je recommanderais la lecture de l’article suivant :
    https://www.aulis.com/illusion.htm
    qui présente un bon résumé des points faibles de l’histoire officielle. par exemple, l’absence de test de survol de la Lune avec des organismes vivants avant la mission Apollo 8 (ce que les soviétiques avaient fait avec des tortues lors de la mission Zond 5), l’absence d’un test d’alunissage sans équipage avant la mission Apollo 11, ou bien, la non-utilisation de “skip re-entry” (entrée dans l’atmosphère par ricochet, afin de freiner et réduire la tension sur le bouclier thermique).
    ce qui reste le plus mystérieux, c’est toujours le silence des soviétiques. l’article semble suggérer que les soviétiques se sont vendus pour pas cher ; notamment ils ont pu conclure un accord de vente de gaz à la RFA sans encombres dans les mois qui ont suivi l’alunissage, ce qui a été une grande première dans le contexte de la guerre froide.

    un autre article très intéressant
    https://www.aulis.com/odyssey_apollo.htm
    raconte l’histoire d’un Command Module (CM) qui a été repêché en 1970 dans le golfe de Gascogne par les soviétiques, et qui a été transféré en mains propres aux américains dans le port de Murmansk. il y est fait un lien possible avec la mission Apollo 13, qui a eu lieu en avril 1970 (d’où l’allégation péremptoire d’Orlov).

    moi qui, après avoir beaucoup lu sur le sujet, avait fini par me convaincre que la version officielle était véridique, maintenant je suis en train de rebasculer de l’autre côté

    je recommanderais aussi la lecture de l’autre article d’Orlov sur le sujet :
    https://lesakerfrancophone.fr/consp...

    il part de la notion de “hautement probable “ utilisée par Theresa May pour monter une accusation bidon contre les russes dans l’affaire Skripal, et ensuite il applique le même raisonnement dans le contexte de la mission Apollo afin de conclure qu’il est “hautement probable” que l’homme n’est jamais marché sur la Lune (la probabilité que ça ait eu lieu selon son calcul simple est inférieure à 1%)

     

    • #2252446

      J’ai failli lire cet article d’Orlov que vous référencez, curieux de voir quels faux arguments j’allais y trouver. A peine arrivé, j’ai renoncé. Pourquoi ?

      Parce que la jolie photo avec les ombres, qu’il qualifie d’étranges. Argument tellement auto-réfutable en soi (des milliards détournés, et une erreur pareille au résultat ?) mais surtout tellement techniquement débunké, qu’il nous prouve sans discussion possible que ce monsieur ne connait rien aux lois les plus élémentaires de la physique, de l’optique et de la géométrie... et ça commet des opinions et des articles ! "Mensonge effronté", en effet !


    • #2252535
      le 05/08/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Comment simuler une mission impossible ?

      @ REM (République En Marche ?)

      On attend toujours vos explications, sur les deux soleils visibles, l’exposition parfaite des photos dans des conditions extrêmes, le fait que personne ne semble capable de reproduire ces ombres sur un sol équivalent à celui de la Lune (sable+rocaille). Ça ne demande pourtant pas de gros moyen de reconstituer ce genre d’expérience.


    • #2252541

      C’est impressionnant de voir a quel point nous sommes capables de polémiquer, et nous quereller à propos de controverses qui dépassent largement les connaissances de la majorité alors que nous y avons en tant que citoyens un intérêt commun (vs oligarchie dont l’intérêt est opposé au nôtre) sans jamais revenir à l’essentiel :
      - cette polémique peut elle déboucher sur des décisions utiles à la communauté NON
      - avons nous choisi cette polémique et est elle vraiment essentielle, prioritaire ? NON
      - cela ne serait il pas une manipulation ? créer des dissensions dans la population pour éviter qu’elle ne se retourne vers les responsables (diviser pour mieux régner) OUI

      Les problème majeur est la destruction systématique de tout ce qui participe au maintien de la vie sur terre (pollutions, déforestation, surpêche, érosion...) = civilisation industrielle basée sur le pillage croissant de ressources limitées.
      La cause majeure est le mécanisme financier : chaque entreprise doit croître et pour cela investit en utilisant l’effet de levier de l’emprunt :
      c a d que notre monde fonctionne sur la nécessité de gagner/vendre plus pour rembourser les intérêts d’emprunt et générer un surplus de valeurs. La croissance est un impératif économique.
      l’accélération du pillage et le prêt à intérêt sont les moteurs de nos sociétés industrielles... vers la catastrophe.
      Alors laissons de coté nos divergences de surface, les histoires d’Appollo et de 11 septembre et agissons pour de vrai et pour notre intérêt de citoyen :
      c a d développer sa résilience au niveau local, le seul sur lequel nous avons une réelle influence :
      - réduire sa consommation
      - fonctionner en circuit court et en communauté
      - développer une autonomie alimentaire et énergétique.
      - redécouvrir la dimension spirituelle

      Bonne chance à tous, les temps qui viennent vont être difficiles et requerir de notre part beaucoup de sang froid, de sens des priorités et surement d’efforts et de sacrifices
      alors au diable Apollo et à fond sur le concret !!!


    • #2252559

      @Mediavengers

      (non, ça je vous rassure, aucun risque ^^)

      Voyez-vous, il est bien là le problème : vous attendez les réponses au lieu de les chercher. Savez-vous seulement ce qu’est la démarche scientifique ?

      Pour vous répondre sur l’optique et les ombres : https://www.youtube.com/watch?v=s81... (46:06 Pourquoi certaines ombres ne sont-elles pas cohérentes ?)

      Par contre le coup des deux soleils et le reste, je ne suis pas sûr de comprendre ce que vous entendez par là, mais je veux bien en parler si vous voulez.


    • #2252561

      @Mediavengers

      Navré pour le double post, mais je crois avoir compris : le double soleil "invisible" plutot non ? Celui a l’origine des ombres qui vous paraissent incohérentes ?

      Après, concernant l’exposition, c’est fort simple : il y a eu des centaines de photos faites, mais ils ont juste gardé les meilleures, c’est tout. Comme sur nos antiques photos de vacances ou sur instagram... d’ailleurs toutes les photos réussies ou non sont dispos sur le site de la nasa, ce qui a permis de réaliser que Mazzuco était un escroc vu qu’il a présenté a des photographes pros une photo trafiquée connue depuis dix ans, ce qu’il ne pouvait ignorer... ou alors il est honnêtement incompétent. Bref.

      Et sur l’expérience que vous suggérez, au contraire elle a été faite et refaite, et vous-même vous pouvez la refaire chez vous à peu de frais. Defakator lui-même l’a faite face caméra, et c’est simplissime à réaliser comme à comprendre...

      ... mais bon, quand on se contente d’attendre les réponses sans les chercher, et au passage de lancer des insinuations quand on est contrarié :( !


  • #2252382

    Une litanie d’affirmations délirantes, et bien évidemment non sourcées.

    Notamment, le silence des russes qui auraient été achetés (!) en pleine guerre froide (vraiment n’importe quoi).

    Les Russes dans la réalité, bien évidemment se seraient précipités là dessus, ce qui aurait mis un sacré coup à la crédibilité des US. Ca aurait été un coup tellement puissant et efficace de la part des Russes !

    Et bien évidemment, il n’y a pas de preuves qui restent dans les archives du KGB, qui auraient pu être monnayées par Poutine auprès des US, qui préfère que son pays fasse l’objet de sanctions économiques fortes, et subisse la pression américaine en permanence.... Ouais....

     

    • #2252534
      le 05/08/2019 par The Médiavnagers Zionist War
      Comment simuler une mission impossible ?

      Mais oui, les Russes se sont toujours précipitsé pour dénoncer les mensonges US. C’est évident ! Il y a des dizaines d’exemples que vous allez vous empressez de nous citer.


    • #2252536

      Vous ne savez pas dire avec certitude pourquoi votre voisin a éteint une lampe hier soir mais par contre vous connaissez de bout en bout le mode de pensée et les motivations du gouvernement soviétique d’il y a 50 ans...


    • #2252563

      Ben, c’est ce dont se prévaut Orlov, et aussi sur tout le programme Apollo... mais apparemment ça ne vous gêne que dans un seul sens ?


    • #2252640

      Ce qui me dérange c’est que vous prétendez contrer un raisonnement infondé en produisant exactement le même travers.
      Mais ça ne vous dérange que dans un seul sens apparemment.

      et encore que la ou ce que dit l’auteur sera plus ou moins vérifiable ou infirmable, avec aussi certaines corrélations qui l’appuie.
      Vous n’avez à présenter rien d’autre qu’une affirmation à l’emporte-pièces.


    • #2252689

      @ The Médiavnagers Zionist WarVous ne lisez pas sputniknews.Les Russes dénoncent souvent les mensonges américains/britanniques ; leur soutien a Al Qaida, l’EI,l.,l’affaire Skripal, etc... Il ne sont pas experts dans l’assassinat de JFK (par la CIA probablement) et ne vont certainement pas dénoncer un gros mensonge associé a la deuxième guerre et aux camps puisqu’ils ont été complices de celui-ci et que c’est l’un des mythes fondateurs de leur nationalisme (avoir soi-disant "sauvé le monde"). Quant au 11 septembre, je suppose qu’ils pensent la même chose que moi ; i.e. si les autorités américaines savaient à l’avance que deux avions allaient s’écraser sur les tours et tuer au moins des centaines de personnes, pourquoi auraient-ils multiplié le risques en tentant de dynamiter les tours des semaines/mois à l’avance s’il avaient déjà un false flag en main en laissant simplement passer l’attentat ? Mais pour une soi-disant supercherie où ils avaient dépensé des $milliards pour devancer less américains, jamais ils ne se seraient tus.


  • #2252574
    le 05/08/2019 par daniel albert
    Comment simuler une mission impossible ?

    je ne répondrai pas à @franky et @fadge qui visiblement n’ont aucune connaissance sur les travaux menés au plateau de Calern et je serais très étonné que JP Petit (que j’apprécie par ailleurs) ait réellement pu énoncer une telle énormité qui nécessiterait dans votre cas d’immobiliser toujours au même endroit face à la terre un satellite réflecteur qui serait en orbite basse...on n’est pas chez Marvel , retournez jouer avec votre game boy...


  • #2252651
    le 05/08/2019 par Jacques Candide
    Comment simuler une mission impossible ?

    Ouais, ben ne matière de théorie du complot ; et j’en ai vu pas mal... mais là je crois qu’on a affaire à une synthèse ! Les américains auraient réussi à corrompre les soviétique à l’époque... ??? Celle-là on l’avait encore jamais faite !
    Alors bien sûr, on me répondra que tout peut-être faux ! Sauf que lorsque l’on cherche à vérifier les arguments des partisans de la thèse du complot ; les quelques uns que l’on peut vérifier s’avèrent aussi être faux. Or si un argument ne prouve rien, 1000 arguments ne prouvent rien non plus ! Si on veut prouver un truc, une seule preuve suffit ! Elles ont été justement fournies par les missions de cartographie lunaire à partir de 2009 ! Lunar Orbiter dont les images sont si précises qu’on y voit encore le tracé du déplacement à pied des astronautes sur le sol lunaire. D’ailleurs, ces traces ont aussi été observées par les satellites des missions japonaise (SELENE), indienne (CHAN DRA YAAN) et chinoises (CHANG E 1 et 2). Et personne ne s’attend à ce que la Chine, l’Inde ou le Japon manipule des images pour plaire à la NASA ! On est donc ici face à un biais de raisonnement et d’argumentation...
    En fait, ce n’est pas comme cela qu’il faut raisonner arguments et contre arguments pour se faire une idée exacte. Mais juste se poser la question de la difficulté de garder un secret. Les services de renseignement sont plus au fait en la matière et utilisent les mathématiques pour se faire. Une loi statistique dit "loi de Poisson" permet en fonction du nombre de personnes impliquées dans un complot de connaitre le temps de conservation du secret. Si nous n’avions jamais marché sur la Lune, ce temps de conservation du secret serait approximativement de 4 ans pour que quelqu’un ne relève volontairement ou par accident l’étendue du complot !
    Donc cette loi nous montre que si la Nasa avait voulu garder le secret mieux que tous les services de renseignent US réunis et vu le nombre de personnes impliquées dans l’affaire, ce complot d’envergure n’aurait pu réussir pour la simple et bonne raison que la Nasa aurait eu besoin d’un nombre plus importante encore de personnes qui coopèrent et de moyen financiers et techniques pour protéger le secret qu’elle aurait tout bonnement fait faillite et mis la clé sous la porte depuis longtemps ! Et oui, la faiblesse humaine rend très difficile de tels complots... Ce que certains ont du mal à admettre malgré un coup de point dans la gueule de la part de Buzz Aldrin !

     

    • #2252747

      Or si un argument ne prouve rien, 1000 arguments ne prouvent rien non plus !



      Ben alors, au lieu de faire un gros pavé de déclarations d’autorité, vs-y donne un lien vers ces fameuses photos hautes resolutions des sites d’alunissages.
      Elles sont tellement nombreuses ces photos, que j’en ai jamais vu.

      Sinon, sur le pavé de l’impossibilité du secret, vous dites n’importe quoi.
      Un exemple : les films de "simulations" des operations lunaires ont été tournés en studio, il n’y a rien de secret. Les gens qui y ont participé n’ont pas a gardé un secret. Les sous-traitant ont eu des commandes de sous-sytemes qu’ils ont fournis, ou pas, pas de secret a tenir. Des sous-traitants ont fabriqué des maquettes de LEM, de CM, de Jeep lunaires, de scaphandres dans le cadre des exercices de simulation et preparation, pas de secret a gardé.
      Imagine, un soustraitant qui fabrique un satelitte de telecommunication, pas de secret. Or ce satelitte sert (imaginons) a simuler que le signal vient de la lune, le fabriquant n’en sait rien. Les fabriquants des equipements de simulations ne savent rien non plus de ce qu’on a fait de ce qu’ils ont livrés.
      Ca s’apelle la compartimentation.
      Ensuite dans les secteurs vraiment sensible, genre dans le studio de tournage, on s’assure du "patriotisme" des intervants parce qu’il faut lutter contre le communisme qui menace le monde.
      Sinon on créé un accident de capsule en test, et ce sert de ca pour faire comprendre a celui qui aurait une idée de se la garder pour lui


    • #2254086
      le 07/08/2019 par michel amm
      Comment simuler une mission impossible ?

      @candide dit un ramassis de connerie et de mensonges.

      Il n’existe pas de photos ni de vidéos des sites Apollo en haute résolution prise par Orbiter. Si c’était le cas il lui suffirait de nous mettre le lien de ces photos et vidéos sur le site de la NASA. Or Candide ne donne aucun lien, juste des mensonges. Encore un troll.

      Les chinois et les japonais et les indiens n’ont fourni aucune image haute résolutions des sites Apollo. Alors Candide on attend les images et les vidéos !

      Pour le secret Candide raconte encore les même conneries : Le Projet Manhattan de fabrication de la bombe américaine a compté 130.000 personnes. Et le secret n’a jamais été éventé. Les gens quand ils sont menacés ne parlent pas.

      Si vous voulez vous faire un bonne idée des missions Apollo achetez le DVD de 3h30 de Massimo Mazzuco : American Moon en français. Il reprend un a un les arguments des trolls italiens stipendiés par la NASA.
      Bande annonce
      https://www.youtube.com/watch?v=9BB...
      Achat DVD en Français.
      https://www.luogocomune.net/LC/shop...


    • #2254778

      Marrant de voir que tous ceux qui sortent l’argument du projet Manhattan oublient soigneusement de constater qu’aucun scientifique sérieux ne remet en question la réalité de la bombe atomique, point commun avec le programme Apollo... lequel n’était de toutes façons pas un projet militaire.

      Quand à l’autre italien, tout ce qu’il a prouvé c’est qu’il était capable de reprendre de faux arguments - et parfois des faux tout court - pour vendre sa soupe. Il a d’ailleurs été abondamment débunké lui-même, avec une grande facilité vu le niveau basique de l’escroquerie. Les complotistes, champions du recyclage ^^


    • #2254900

      Marrant de voir que tous ceux qui sortent l’argument du projet Manhattan oublient soigneusement de constater qu’aucun scientifique sérieux ne remet en question la réalité de la bombe atomique, point commun avec le programme Apollo... lequel n’était de toutes façons pas un projet militaire.

      Déjà, ce n’est pas une question de négation d’un projet, c’est la question de la capacité à maintenir le secret durant une période plus ou moins longue avec autant de personnes impliquées.

      La NASA et Apollo pas militaire ? Un projet lancé de façon politique et géré par une agence gouvernementale pour des questions d’hégémonie géostratégique, et les bidasses seraient exclus des questions de sécurité nationale. Mais alors, qu’étaient donc tous les astronautes de ces missions ou même des missions Gemini ?

      Naïveté quand tu nous tiens !


  • #2253452

    Il me vient quelques questions qu’il me semble n’avoir jamais été posées sur les astronautes d’Apollo 11 :

    1/ Quel intérêt avoir un casque totalement transparent sur les vidéos d’embarquement qui ne semble pas être le même type de casque que sur la lune alors que la NASA calculait tout au gramme près ?

    Ici : https://www.youtube.com/watch?v=ZVD...

    2/ Existe-t-il quelque soit la mission, mais en particulier Apollo 11 des photos ou vidéos des astronautes sur la Lune sur lequel on voit leur visage et l’on peut identifier réellement la personne. Sinon, pourquoi ?

    Merci d’avance.

     

    • #2254183
      le 08/08/2019 par michel amm
      Comment simuler une mission impossible ?

      Remarque pertinente mais l’explication est ici :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Combi...

      Sous le soleil dans le vide, les astronautes mettent une revêtement réfléchissant avec une visière réfléchissante. Sous la visière réfléchissante on ne voit pas leur visage.

      Donc : c’est normal. Mais vous auriez pu faire des recherches vous-même.

      C’est a se demander si vous n’êtes pas un troll lunaire destiné à faire passer les septique pour des imbéciles.


    • #2254489

      C’est a se demander si vous n’êtes pas un troll lunaire destiné à faire passer les septique pour des imbéciles.
      Je penses que vous ne m’avez pas attendu pour passer pour cela avec vos allusions déplacées. Après cet échange de politesse, je maintiens mes questions qui restent légitimes et cela malgré votre réponse bâclée et méprisante.

      1/ La question de l’équipement et des casques :
      Si vous observez correctement à la fois la vidéo précédemment envoyée, cette photo https://tinyurl.com/y38cjyth ou même la photo ici : https://tinyurl.com/y5z5csps, vous remarquerez que ce casque transparent à 80% de sa surface, et qu’il n’est pas le même que celui que l’on trouve sur les photos sur la Lune, ou il faudra m’expliquer où et comment est placé le filtre UV (https://tinyurl.com/y4bh7p8h) et la partie blanche arrière ? Surcouche ? Comment l’attacher, comment rabattre le filtre ou le relever ?

      Si j’observe la combinaison ici https://tinyurl.com/y22hgnaj, il ne s’agit pas d’une surcouche, mais bien d’un seul et unique système d’accroche. S’il existe une explication autre qu’un lien wikipedia merdique, merci de bien vouloir prendre cinq minute pour m’expliquer, le cas échéant abstenez vous de vos remarques désobligeantes.

      2/ La question du visage des astronautes à travers le casque transparent :
      Le filtre UV n’est visiblement pas nécessaire tout le temps car si vous regardez les fameuses images du film documentaire : Apollo 11 présenté au festival Sundance de 2019 et qui exploite de nouveaux films en 70mm récemment retrouvées. Au timecode 00:57:37 de ce film, on peut voir le visage de l’astronaute à travers son casque (sans pour autant le reconnaître) et il est exposé au soleil. Je souhaite donc savoir s’il existe des vidéos ou photos (haute résolution) qui permettent de reconnaître les astronautes en général, mais en particulier la mission 11.

      Merci d’avance à ceux qui prendront le temps de répondre.


    • #2255207
      le 10/08/2019 par michel amm
      Comment simuler une mission impossible ?

      https://spaceflight.nasa.gov/outrea...

      Dans ce document, facilement accessible sur internet vous verrez que le casque transparent est recouvert d’une protection avec un visière.

      Dans la vidéo les astronautes ont simplement le casque transparent sans la protection.


    • #2255383

      @michel ann

      Vous ne pouvez pas vous empêcher de faire dans le sarcasme ("facilement trouvable sur internet"), c’est exactement l’attitude a adopter pour être détesté même si vous apportez des informations intéressantes.

      Bien sur que tout se trouve sur Internet. Et si vous n’avez pas compris que si je pose ces questions , ce n’est pas par fainéantise de recherche, mais pour échanger avec d’autres. Et surtout, pour peut être induire un questionnement chez ceux qui passent par ici et me lisent.

      Malheureusement, vous êtes tellement désagréable (je vous ai lu ici et là) que vous jouez contre votre camp. Vous auriez fort à apprendre l’art de la discussion et les techniques de rhétorique en plus de la dialectique, et oubliez un peu Schopenhauer car vous n’en maîtriser les subtilités.

      Bref. Merci tout de même pour votre réponse qui répond à la portion la plus simple de mon questionnement. Il n’y a pas deux casques, mais un casque et un Extravebicular Visor Assembly (EVVA). Ceci étant dit, je ne vois pas l’intérêt d’avoir séparé les deux éléments (casque + filtre), en terme d’efficacité, devoir monter le filtre sur le casque dans un environnement non naturel (espace) et exigu ... hum.

      Il reste la question fondamentale en suspens. Pourquoi, en particulier pour les fameuses photo portrait sur la Lune, les astronautes n’ont pas levé le filtre ne serait-ce que pour quelques secondes étant donné qu’il existe, comme je l’ai indiqué, des vidéos qui prouvent que le filtre peut être levé sur la Lune.

      La mouille d’Aldrin ou Armstrong sur la Lune ça aurait claqué. A moins que ce ne soit pas des photos d’eux, mais des images studio particulièrement bien cadrée pour un appareil qui se trouve sur le torse de l’astronaute. Vive l’auto-focus et l’argentique de 1969. Voilà le fond de ma pensée.


    • #2255445
      le 10/08/2019 par michel amm
      Comment simuler une mission impossible ?

      Imaginez que votre argument des casques ait été repris par un brave homme et rediffusé comme preuve que les missions Apollo étaient des canulars ?

      Il aurait été facile aux debunkers professionnels de tourner en ridicule ce brave homme et le mensonge aurait gagné.

      Si vous voulez faire réfléchir, seules les photos permettent de prouver que la NASA ment. Et c’est la seule chose que vous pourrez prouver parce que sont les seuls documents que la NASA ne peut pas réfuter puisque ces photos sont diffusées sur le site de la NASA.

      Pour tout le reste, il faut avoir des connaissance scientifiques poussées pour voir que le projet a été bidonné, mais nous n’aurez jamais de preuve car vous n’aurez pas accès aux études faites par la NASA.

      Concernant ma méthode de communication, n’avez vous pas suivi les nombreux échanges sur ce fil ?
      Vous croyez peut être qu’en parlant tranquillement, Bruno et Amiral vont comprendre que les photos de la NASA ont été prises en studio ?

      Certainement pas, soit ce sont des vrais trolls, soit ce sont des incultes au niveau scientifiques. Dans les deux cas mon message n’est pas pour eux. Il est pour ceux qui lisent et cherchent par eux-mêmes.

      Intéressez-vous plutôt à la médecine et aux vaccins. C’est beaucoup plus important pour le futur des enfants français.


    • #2255793

      Imaginez que votre argument des casques ait été repris par un brave homme et rediffusé comme preuve que les missions Apollo étaient des canulars ?
      Et c’est là que vous êtes à côté. En quoi un questionnement légitime peut être considéré comme une preuve ? Je n’affirme rien et c’est bien ce qui nous différencie.

      Si vous voulez faire réfléchir, seules les photos permettent de prouver que la NASA ment.
      Et alors, qu’ais-je fait si ce n’est utiliser les documents de la NASA pour avoir un questionnement qui n’a pas encore été réfuté totalement. La question du casque n’est absolument pas mon argument, c’est juste un point d’entrée vers un questionnement et un raisonnement plus précis. Pourquoi aucun photo haute-résolution où l’on peut voir les visages sur la Lune. Du moins à ma connaissance. Mais je crois ne pas me tromper sinon elles seraient forcément utilisées et connues.

      Pour tout le reste, il faut avoir des connaissance scientifiques poussées pour voir que le projet a été bidonné, mais nous n’aurez jamais de preuve car vous n’aurez pas accès aux études faites par la NASA.
      Totalement, mais contrairement aux pro-NASA, j’ai pour ma part l’humilité de savoir où se trouvent mes connaissances scientifiques et leurs limites. C’est bien pour cela que je n’ai la prétention que d’essayer de poser des questions qui sortent des sentiers battus. Réfutables ou pas.

      Concernant ma méthode de communication, n’avez vous pas suivi les nombreux échanges sur ce fil ?
      Pourquoi vous énervez-vous ? Pourquoi, si vous avez tellement confiance en votre positionnement adoptez vous cette chasse aux sorcière ridicule qui consiste d’affubler de troll NASA n’importe quel détracteur. Soyons cohérent, si vous pensez réellement que le système paye des lambda qui viennent commenter et qui seraient au courant d’un potentiel complot, c’est que vous êtes complètement parano. La réalité est beaucoup plus simple, il existe beaucoup plus de gens qui croient la théorie officielle, et parmi ces gens, beaucoup qui refusent le commencement de l’idée qu’ils puissent avoir été trompés. La position du "complot" est la plus difficile a tenir, être pro c’est un jeu d’enfant et c’est très confortable.

      Intéressez-vous plutôt à la médecine et aux vaccins. C’est beaucoup plus important pour le futur des enfants français.
      C’est vraiment dommage que vous ayez ce caractère de cochon, vous n’êtes pas foncièrement mauvais.


Commentaires suivants