Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Conflit entre Trump et l’OTAN sur le retrait des troupes US d’Afghanistan

Le secrétaire général de l’Otan a réagi à l’intention de Donald Trump de retirer les troupes américaines d’Afghanistan d’ici Noël, affirmant que l’organisation était attachée à sa mission qui consiste à empêcher ce pays de redevenir une plateforme terroriste.

 

Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’Otan, a commenté un tweet de Donald Trump annonçant le retrait des troupes américaines d’Afghanistan d’ici Noël.

« Nous sommes attachés à notre mission en Afghanistan car il est dans notre intérêt en matière de sécurité de faire en sorte que l’Afghanistan ne redevienne pas une plateforme où les terroristes peuvent planifier, organiser et mener des attaques terroristes contre nos propres pays », a-t-il déclaré au cours d’un point de presse conjoint avec le Premier ministre de Macédoine du Nord Zoran Zaev.

Il a signalé que l’Otan appuyait le processus de paix dans ce pays et se félicitait des pourparlers entre le gouvernement afghan et les talibans.

 

Consultations à suivre

M.Stoltenberg a indiqué que dans le cadre de l’effort de paix, l’alliance avait réduit sa présence en Afghanistan à 12 000 soldats qui « soutiennent, forment, assistent et conseillent les forces de sécurité afghanes ».

« Nous avons décidé d’aller ensemble en Afghanistan. Nous prendrons ensemble des décisions sur les ajustements futurs, et quand le moment sera venu, nous partirons ensemble. Et c’est le message des alliés de l’Otan depuis de très nombreuses années et cela continue de rester le message des alliés de l’Otan », a-t-il conclu précisant que les consultations sur l’avenir de la mission en Afghanistan continueraient.

Déclarations américaines

Les États-Unis se proposaient précédemment de garder en Afghanistan 4000 soldats, mais le conseiller à la sécurité nationale Robert O’Brien a déclaré mercredi 8 octobre que leur nombre serait réduit à 2500.

Donald Trump a annoncé mercredi via Twitter que les États-Unis comptaient garder un petit nombre de leurs « braves hommes et femmes en poste en Afghanistan d’ici Noël ».

Fin février, les États-Unis et les talibans ont signé au Qatar le premier accord de paix après 18 ans de guerre qui prévoyait le retrait des troupes étrangères d’Afghanistan en 14 mois et le début d’un dialogue inter-afghan suite à un échange de prisonniers. Les militaires américains ont abandonné cinq bases en Afghanistan dans le cadre de l’accord. Donald Trump a confirmé que le contingent américain dans le pays serait réduit à 4000 soldats.

Afghanistan, point de friction entre Trump et le deep state

 






Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Les USA ne sont plus la seule superpuissance. La doctrine Cebrowski/Rumfeld et celle du Containtment de la Russie sont caduques. Perdre l’Afga est pour Stoltenberg une réduction de son budget. Du terrorisme ? Il n’est de terrorisme que d’Etat et l’Otan avec Gladio ne le sait que trop bien. La Russie assurera la suite... c’est plus sûr !

     

    Répondre à ce message

  • #2564646

    M. Stoltenberg s’éveille clairement d’un autre monde... En effet, quel processus de paix l’O.T.A.N., soit les Etats-unis et leurs sbires, peut-elle soutenir, lorsque l’on sait de la part de Zbigniew Brzezinski en personne que le 3 juillet 1979, Jimmy Carter signe la première directive sur l’assistance clandestine aux opposants du régime pro-soviétique de Kaboul, soit six mois avant l’intervention des Soviétiques avec pour objectif d’entraîner l’Armée rouge dans le "piège afghan" ?
    Durant cette guerre, les Etats-unis y engloutiront plus de cinq milliards de dollars !

    Pendant et après cette guerre, les Etats-unis et la Grande-Bretagne ne cesseront d’y entretenir le chaos au prix d’innombrables vies et dès octobre 2001, ils y entameront une intervention militaire directe avec d’autres membres de l’O.T.A.N., dont la France, “contre le terrorisme”. Un terrorisme qu’ils ont eux-mêmes nourri et financé pendant toutes ces années.

    Somme toute, cela fait QUARANTE, oui quarante ans que les Américains s’y sont installés, indirectement puis directement, avec leurs nervis otaniens, pour y nourrir un brasier, la déshumanisation et la mort. Et ce, avec l’heureuse aide de sociétés mercenaires privées.

    Et bien, il est bien beau le processus de paix !!!

     

    Répondre à ce message

    • #2564726

      Oui,mais !
      Du temps des talibans,culture de l’Opium,qui finance tant d’argent,interdite.
      Du temps des américains,redevenu le premier pays producteur(ce n’est pas pour rien)
      Et puis,près du Turkménistan,de l’Ouzbékistan,du Tadjikistan,de l’Iran,pas loin de la Chine et de la Russie:que de guerres nourricières en perspectives !
      D’un autre côté,les américains quittent rarement:Corée,Allemagne,Italie,Japon,Afrique,Moyen-Orient,Amérique du Sud.,pays de l’Est,Asie du Sud-Est,...Trump va avoir du pain sur la planche !...

       
    • #2565036

      Au Glauque...

      C’est le moins qu’on puisse dire.
      Cependant je tiens à ajouter qu’il ne faut pas oublier de tenir compte du long terme, terme qui court à grand pas vers son échéance. En effet on ne peut ne pas voir l’encerclement militaire de la Russie, ni en même temps la main-mise sur les ressources de matières premières dans tous ces pays plus ou moins proches de la Russie mais tout autant entre la Chine et l’Europe. La présence militaire perpétuelle de l’O.T.A.N. doit permettre d’alourdir la menace contre la Russie et la Chine mais aussi le frein sur le développement des échanges commerciaux entre cette dernière et les Etats européens. Comme de bien entendu, il ne faut surtout pas omettre la servitude des membres de l’O.T.A.N. sous laquelle ils se sont jetés depuis tant d’années et dans laquelle ils se complaisent généreusement !
      Enfin, puisque l’Iran se refuse à se soumettre à cet esclavage, il doit payer, coûte que coûte...

       
  • C’est bien. Mais il ne faut pas laisser 4000 soldats, il faut en laisser 0. Et se retirer de Syrie, d’Irak, aussi et surtout.

     

    Répondre à ce message

  • L’OTAN bras armé du sionisme, c’est pour cette raison que la petite frappe à talonnettes a remis l’armée française sous l’autorité de cette officine imperialos-sionistes qui est à l’origine de la destruction du Moyen-Orient et de la Libye , l’Afghanistan faisant partie de l’encerclement de l’Iran, il est évident qu’Israël s’opposera farouchement au retrait des troupes d’occupation occidentale dans la perspective d’agression programmée de ce pays par tel-Aviv bien caché derrière ses mercenaires occidentaux !
    Trump vient de donner une raison supplémentaire à l’état profond sionisto-évangélistes de l’éliminer , et celà à trois semaines des élections US !
    Good luck Donald !!

     

    Répondre à ce message

    • @anonyme
      Vous avez prédit le même sort à Trump lors d’un un autre sujet...ils vont le tuer.
      Je vous avais répondu qu’il sera réélu pépère, pour une raison très simple. Trump diaprait, Poutine accélérera le démantèlement du dollar avec l’aide des chinois pour faire basculer les nations vers un nouvel empire...Du coup, les néo conservateurs, financiers mondialistes, sionistes, évangélistes illuminés etc...Tout ce joli monde y perdra bien plus que la simple présidence, ils y laisseront leur puissance. Un truc qu’ils ne sont pas prêts de lâcher, inversement, ils pourront toujours gagner des futures élections présidentielles.

       

  • faire en sorte que l’Afghanistan ne redevienne pas une plateforme où les terroristes peuvent planifier, organiser et mener des attaques terroristes contre nos propres pays




    L’Afghanistan étant un pays souverain, l’OTAN dit de fait, noir sur blanc que les USA, ou Israel sont des états terroristes puisqu’ils montent des opérations ciblées (drones tueurs par exemple) dans des pays étrangers et ce sans déclaration officielle : c’est très exactement la définition du terrorisme d’état

     

    Répondre à ce message

  • Ils ne partent pas vraiment : soit ils délèguent à des sous fifres soit ils interviennent de manière clandestine ( drones, par exemple)...

     

    Répondre à ce message

    • L’Iran a compris que la déstabilisation de TOUS les pays qui l’entourent annonce l’agression , contre elle , préparée par l’entité sioniste et ses prostituées occidentales depuis des décennies !
      La guerre en Azerbaïdjan ravivée à trois semaines des élections US , les hurlements de L’OTAN contre le retrait des troupes US d’Afghanistan, la déstabilisation du Liban dans le but de neutraliser le Hezbollah pro iranien , le pacte signé par Téhéran et Pékin d’assistance militaire vient boulverser toute la donne au Moyen-Orient et en Asie !
      Toute agression contre l’Iran entraînera l’implication immédiate des armées chinoises !
      Et là il n’est plus question pour les terroristes de Tel-Aviv et de leurs prostituées occidentales de répéter ce qu’ils ont fait face à l’Afghanistan, l’Irak, la Libye, la Syrie, ou bien en Yougoslavie ... !
      Il faut s’attendre après cette alliance sino-iranienne à des attentats terroristes , en chine , en Iran et contre les intérêts de ces deux pays résistants à l’axe du mal sioniste !