Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Covid-19 : Neil Ferguson, le Lyssenko libéral

Jadis les dirigeants politiques européens cédaient aux injonctions de leurs astrologues. Aujourd’hui, ils s’en référent identiquement aux statisticiens de l’Imperial College. Par le passé, ceux-ci leur ont fourni autant que de besoin des justificatifs de leur politique hospitalière libérale. Aujourd’hui, ils prédisent des millions de morts sans la moindre rigueur scientifique. Thierry Meyssan révèle comment ces charlatans ont pris le contrôle des politiques de l’Union européenne, du Royaume-Uni et de certains États fédérés des États-Unis.

 

 

Aux débuts de la Guerre froide, il était d’usage en Occident de se gausser de l’aveuglement des Soviétiques qui croyaient aux balivernes du professeur Trofim Lyssenko. Le Premier secrétaire du Parti, Joseph Staline, avait interdit l’enseignement de la génétique et utilisait Lyssenko pour justifier scientifiquement du marxisme, mais il n’en tirait aucune conséquence pratique. Aujourd’hui la même maladie mentale a atteint l’Occident. Le professeur Neil Fergusson assure que les statistiques peuvent prédire le comportement d’être vivants. C’est stupide, pourtant de nombreux hauts dirigeants politiques le croient. Malheureusement, à la différence des Soviétiques, ils en tirent des conséquences politiques qui ruinent leurs pays.

 

La création du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies

Depuis une vingtaine d’années, les dirigeants politiques occidentaux tentent d’utiliser les connaissances statistiques des épidémies pour déterminer les bonnes décisions à prendre en cas de danger. Suite à celle de SRAS en 2003, l’Union européenne s’est dotée en 2005 d’un Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDPC). Durant le second semestre 2008, celui-ci et la présidence tournante française organisèrent un colloque pour étudier l’opportunité de la fermeture des écoles pour lutter contre une épidémie de grippe et déterminer quand celle-ci devrait intervenir et quand elle devrait cesser. On ne parlait pas encore de confinement généralisé de toute la population.

La principale contribution fut celle du professeur Neil Ferguson et de Simon Cauchemez de l’Imperial College de Londres. Elle comparaît ‎ les données statistiques des fermetures d’école à Hong Kong en 2003 et 2018, de celle occasionnée par la grève des professeurs en Israël en 2000, de l’impact des vacances par zones en France de 1984 à 2006, de la fermetures des écoles infectées par la grippe en France en 1957, et de celles de la grippe espagnole dans certaines villes américaines et en Australie en 1918. Et elle relevait les inégalités et les injustices liées aux fermetures d’école au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Dès ce moment-là‎, le problème était posé à l’envers. Les experts avaient observé que les fermetures d’école n’avaient pas d’incidence notable sur le nombre final de décès, mais uniquement sur la vitesse de propagation de la maladie. Ils avaient pour mission de prévoir une solution à la fermeture de lits d’hôpitaux qui n’étaient pas occupés au jour le jour. Les statistiques n’étaient plus au service de la santé des Européens, mais d’une idéologie, celle de la gestion libérale de l’État.

Bernard Kouchner, le ministre français des Affaires étrangères qui organisa ce colloque, était celui qui, lorsqu’il était ministre de la Santé (1992-93, 1997-99, 2001-02) avait débuté la réorganisation du système hospitalier français non plus selon des critères médicaux, mais selon une logique de rentabilité. En une quinzaine d’années, la France a ainsi pu réaliser de substantielles économies en fermant 15 % de ses lits d’hôpitaux ; des économies dérisoires au regard du coût actuel du confinement.

 

 

Le charlatanisme du professeur Neil Ferguson

Le professeur Ferguson est toujours la référence européenne en matière de modélisation des épidémies.

- Pourtant c’est lui qui, en 2001, avait convaincu le Premier ministre Tony Blair de faire abattre 6 millions de bovins pour stopper l’épidémie de fièvre aphteuse (une décision qui coûta 10 milliards de livres et qui est aujourd’hui considérée comme aberrante).

- En 2002, il calcula que la maladie de la vache folle tuerait environ 50 000 britanniques et 150 000 de plus lorsque elle se transmettrait aux moutons. Il y en eu en réalité 177.

- En 2005, il prédit que la grippe aviaire tuerait 65 000 Britanniques. Il y en eu au total 457.

Peu importe, il est devenu conseiller de la Banque mondiale et de nombreux gouvernements. C’est lui qui fit parvenir le 12 mars une note confidentielle au président français Emmanuel Macron annonçant un demi-million de morts en France. Affolé celui-ci prit la décision de confinement généralisée le soir même. C’est encore le professeur Ferguson qui annonçait publiquement, le 16 mars, que, si rien n’était fait, on compterait jusqu’à 550 000 morts au Royaume-Uni et jusqu’à 1,2 million aux États-Unis, contraignant le gouvernement britannique à revoir sa politique.

Simon Cauchemez, qui était en 2009 son bras droit, dirige aujourd’hui l’unité de modélisation de l’Institut Pasteur. Il est bien sûr membre du Comité scientifique de l’Élysée où il a proposé le confinement généralisé. Ce comité a été constitué par le directeur général de la Santé, le professeur Jérôme Salomon, fils spirituel et ancien conseiller technique de Bernard Kouchner.

La prise de pouvoir de l’équipe Ferguson est fondée sur une escroquerie intellectuelle. La « biologie mathématique » (sic) pourrait justifier la gestion libérale des services de santé.

Malheureusement si les statistiques permettent d’évaluer après coup les effets de telle ou telle mesure, elles ne peuvent pas prévoir le comportement d’un organisme vivant, d’un virus. Celui-ci cherche à se propager, surtout pas à tuer, ce qu’il provoque involontairement lorsque l’espèce dans laquelle il se niche n’a pas encore d’anticorps appropriés. Aucun virus n’éliminera d’espèce, y compris les humains, car s’il les tuait tous, il disparaîtrait avec eux.

Au demeurant, l’extrapolation de mesures concernant des grippes à l’épidémie de Covid-19 est une absurdité : la grippe touche de nombreux enfants, pas le Covid-19 qui ne tue en termes démographiques que des personnes âgées ou diabétiques ou encore hypertendues. Les enfants contaminés au Covid-19 n’ont qu’une très faible charge virale, on ignore même à ce jour s’ils sont contagieux.

Le professeur Ferguson a reconnu, le 22 mars, avoir effectué ses calculs sur l’épidémie de Covid-19 exclusivement avec une base de données vieille de 13 ans relative aux épidémies de grippe.

Au demeurant, force est de se constater la dérive de ce guru qui ne se contente plus de justifier des politiques libérales appliquées à la Santé publique, mais en vient à préconiser de priver de liberté des peuples entiers. Pour masquer la réalité de cette dérive, les partisans du professeur Fergusson détournent l’attention du public en lui proposant l’usage de masques chirurgicaux dont nous avons déjà expliqué qu’il ne sont d’aucune utilité face à l’épidémie [1].

 

 

La polémique avec le professeur Didier Raoult

Ces explications éclairent d’un jour nouveau la polémique qui a opposé les disciples du professeur Neil Ferguson à ceux du professeur Didier Raoult [2]. Contrairement à ce que l’on a dit, il ne s’agit pas d’un problème de méthodologie, mais bien de finalité.

Neil Ferguson est un charlatan happé par son escroquerie, tandis que Didier Raoult est un médecin clinicien. Les adeptes du premier ont besoin de morts pour croire en leur religion, ceux du second soignent leurs malades.

Le problème que nous affrontons n’est pas un débat scientifique, mais une guerre d’erreurs répétées contre la démarche scientifique. Il est stupéfiant d’entendre des membres du Conseil scientifique de l’Élysée reprocher au professeur Raoult de ne pas mener d’études comparatives avec un groupe témoin. Faut-il qu’en période de crise un médecin responsable ne soigne pas certains de ses patients et les sacrifie délibérément ?

Thierry Meyssan

Notes

[1] « Panique et absurdité politique face à la pandémie » , par Thierry Meyssan , Réseau Voltaire , 7 avril 2020.

[2] « Covid-19 : propagande et manipulation » , par Thierry Meyssan , Réseau Voltaire , 20 mars 2020.

Thierry Meyssan à propos du coronavirus, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2439949

    Un grand merci à TM pour cet article oh combien éclairant .


  • #2440002
    le 19/04/2020 par Arya de Shastra
    Covid-19 : Neil Ferguson, le Lyssenko libéral

    L’expert qui préconise 18 mois de confinement . Le gars s’est trompé sur tout et a chaque fois mais c’est un expert et c’est lui qui a convaincu Macron .


  • #2440049
    le 19/04/2020 par SaladeNicoise
    Covid-19 : Neil Ferguson, le Lyssenko libéral

    "Aujourd’hui, ils s’en référent identiquement aux statisticiens"
    "Faut-il qu’en période de crise un médecin responsable ne soigne pas certains de ses patients et les sacrifie délibérément ?"

    Des organisations pour une gouvernance mondiale sont déja en place : onu, oms..
    Quelque soit l’origine du virus, le chaos financier, sanitaire voir moral est volontaire en France, avec macron on a je pense l’un des acteurs principaux de la destruction du pouvoir des états pour légitimer une gouvernance centralisé et mondial.


  • #2440052

    On a les mêmes experts dans le domaine économique avec les mêmes résultats...
    Donc ces pseudo-experts ont une feuille de route et servent de relais dans la chaîne de commandement partant de l’oligarchie, passant par le gouvernement afin de contrôler l’Etat...
    Cela me semble assez clair, pourtant !


  • #2440077

    Jadis les dirigeants politiques européens cédaient aux injonctions de leurs astrologues. Aujourd’hui, ils s’en référent identiquement aux statisticiens de l’Imperial College



    Le parallèle est excellent ! C’est exactement ça ! A vrai j’ai plus confiance aux astrologues qu’à ces charlatans de statisticiens !


  • #2440101
    le 19/04/2020 par Paul Thibodeau
    Covid-19 : Neil Ferguson, le Lyssenko libéral

    L’Imperial college de Londres est financé en partie par la Fondation Bill Gates. Neil Ferguson s’est excusé pour sa bourde et a révisé ses prédictions à la baisse, prédictions calculées à partir des données erronées en provenance de Chine.


  • #2440128

    Le grand avocat Maitre Carlo Brusa qui estime "que le confinement imposé aux Français est totalement illégal !" - Il nous explique pourquoi et détaille pour vous l’action qu’il va mener pour le dénoncer !

     

    • #2440167

      Première conséquence, si la thèse de cet avocat tient la route, les amendes devront être remboursées intégralement !

      Encore un aspect explosif de cette histoire abracadabrantesque !


  • #2440129

    On est en guerre !!!
    1- pas de méthodologie, pendant ce temps "l’ennemi" tue à tous va
    2- faut faire des études comparatives, et, la liste des morts continues
    3- les conseillers disent qu’il ne faut se lancer dans ce genre de méthode du soldat Raoult,mais la liste grimpe encore.
    4- n’utilisez pas nos armes à disposition, faut attendre d’autres plus efficaces, et la liste s’allonge.
    5- restez cachés, ne sortez pas, "l’ennemi" tue toujours, la liste s’étire.
    6- on va vous libérez semi-normalement car "l’ennemi" tue toujours et, la liste n’est pas encore clôturé, et, elle ne le sera jamais, "l’ennemi" tuera toujours.
    Bon, on a compris, la bête est là, que faut-il faire, suivre le soldat Raoult ou attendre à ce que la bête nous dévore ?

     

    • #2440512

      En guerre oui,
      Mais de quelle nature ?

      Guerre économique,psychologique, ou virologique ?
      A l’évidençe le virus est ce qui cause le moment le moins d’impact.

      Les effets du confinement,de la dette, et de la politique sont sans communes mesures avec le nombre de morts.


  • #2440131
    le 19/04/2020 par Jérômeproudhon
    Covid-19 : Neil Ferguson, le Lyssenko libéral

    En tout état de faite, est-ce qu’une seule prédiction des scientifiques à été accompli ? De la couche d’ozone aux pluies acides qui rendrait la terre morte ? De la fin de l’ Amazonie aux mers sans oxygène ? De la grippe aviaire au coronavirus ? C’est pas dans la science qu’il faudrait trop douter, c’est sur tout les scientifiques qu ’il faudrait avoir un doute.
    De plus dans ce nouveau millénaire, ils rentrent juste des informations dans des ordinateurs et l’intelligence artificielle et les algorithmes sortent un résultat, et ce résultat devient dieu. Sauf comme toujours, il reste encore trop d’informations non connues.

     

    • #2440293

      Il est urgent et nécessaire de comprendre que la "science" n’est qu’une méthode de réflexion parmi bien d’autres, permettant d’appréhender le monde physique.

      Certains imprudents manipulateurs parlent de "vérité scientifique" qui n’est en fait qu’un consensus mou, une sorte de démocratie d’opinion parfaitement incompatible avec l’idéal scientifique. Mais jamais on ne pourra atteindre la Vérité, ou simplement l’Exactitude, avec les outils scientifiques.

      Pourtant, toute la propagande scientifique a tendu à faire de cette méthode une sorte de Bible dont les préceptes et les rites permettent de combattre, même et surtout si on ne les comprend pas, l’"obscurantisme des religions". Alors que la Science utilisée sans cœur devient la pire des religions matérialistes, une Mort sans Dieu qui décime pour le profit.

      Certains ont très bien compris cette puissance potentielle de la science qui, en tant que supposée lumière libératrice opposée aux ténèbres anciens, permet de modifier avantageusement le regard que le public jette sur la réalité. Pour le seul avantage des manipulateurs et, au final, pour la ruine de tous.

      La communauté scientifique, qui court plus derrière les honneurs et autres avantages matériels que derrière la défense de l’idéal de leur art, devient une clique de prêtres fanatiques et lâches, achetés et corrompus, qui déblatèrent leurs lubies depuis leurs confortables fauteuils en se moquant des laïcs, c’est à dire de vous et nous, les ignorants laissés sur le parvis de la nouvelle Eglise.

      Alors qu’ils devraient, qu’ils devaient travailler à élever toute l’humanité, ces traîtres.

      Science sans conscience n’est que ruine de l’âme.
      Rabelais


  • #2440141

    Le terme libéral est un contre-sens ici. Il faut l’entendre au sens anglais, c’est à dire qu’ il est un gauchiste. Un qui veut étendre l’état à tout et sur tous. Un vrai de l’état profond qui a modélisé la panique.


  • #2440183

    Les mathématiciens ont le droit de concevoir toutes les théories qu’ils veulent mais, si elles ont relatives à des phénomènes physiques ou chimiques ou biologiques ou anthropologiques, ils ont le devoir de les expérimenter.

    S’ils ne sont pas assez futés pour comprendre la proposition précédente, il faut qu’ils se contentent de concevoir des théories mathématiques.

     

    • #2440258

      Jean, vous vous trompez dans le mileiu de votre texte et vs avez bon en debut et à la fin. Les mathematiciens travaillent sur le concept et l"abstrait, jamis sur le concret et encore moins dans le domaine du vivant, leur role est de faire avancer l’art de la mathematique, rien d’autre.... Ils ne sont donc aucunement coupable ou responsable de l’application qu en font les autres scientifiques...


    • #2440299

      Vous essayez de chercher une solution pour empêcher ces salauds de continuer leurs manips, mais vous échouez car votre analyse de leur stratégie est incomplète.

      Ces gars-là ont compris depuis longtemps qu’une dictature avec un seul dictateur est fragile, car il est très facile de couper une unique tête, ou de transformer l’unique tête en bouc émissaire.

      Ils chassent donc en meute, comme des loups, et diffusent leur responsabilité sur l’ensemble des membres de leur groupe. D’où leurs dénégations comme "On savait pas", ou bien "On a eu de fausses infos de Chine", “Il y a eu des incompréhensions du fait d’un problème de communication interne", ou encore le fameux "responsable mais pas coupable" de Lagarde.

      ILS SONT RESPONSABLES, ET COUPABLES ! TOUS !

      Ce statisticien incompétent savait très bien dans quel but ses travaux allaient être utilisés : coupable !
      Ses complices qui l’emploient connaissaient ses échecs précédents : coupables !

      Ils sont les héritiers d’une guerre idéologique en cours : vae victis !

      Maître Viguier a raison : la libération passe par l’établissement de liste de proscriptions.


  • #2440270

    Si c’etait de Gaulle qui était president aujourd’hui et qu’un pseudo expert ou un de ses ministres lui suggère de confiner le peuple de France qu il aurait fait ?
    "Il aurait envoyé en confinement cet expert ou ce ministre immédiatement et de façon definitive. Pas les français.."
    Éric Branca - "De Gaulle et les grands" publié chez Perrin

    En effet De Gaulle eu à gérer une crise sanitaire bien plus mortelle que le Cov 19, c’etait la grippe de Hong Kong en 1968, puisqu’elle a tué plus de 1 million de personnes dans un monde qui ne comptait que 4 milliards d’habitants.
    En France, cette pandémie avait fait 17 000 victimes en 3 mois dans un pays qui ne comptait que 50 millions d’habitants...
    Et pas un seul jour de confinement pour le peuple de France, ce qui n’aurait de toute façon strictement servi à rien !!!!


  • #2440352

    Il s ’agit d ’un coup d ’état oligarchique ; les Lyssenko - Fraguson en sont les idiots utiles .


  • #2440646

    Voila c’est propre, c’est bien dit et quelques-uns de nos ennemis sont nommés ! Merci monsieur Meyssan .
    Amen


  • #2441170

    Très intéressant ce parallèle avec Lyssenko. Je repense au démographe Hervé Lebras. En matière de sophisme, il est le roi ! Et il reste nuisible ; certes il n’a plus de poste à l’INED, mais son réseau est toujours là....

    Et je suis sur qu’on peut en citer d’autres dans bien d’autres domaines....


  • #2441258

    Excusez-moi, mais Lyssenko ne fut pas un pur charlatan : il fut un simple opportuniste comme absolument tous les scientifiques doivent l’être pour avoir droit aux moyens de leurs recherches auprès des grands. L’hérédité de certains caractères acquis n’est pas un principe faux du tout, même si ce scientifique comme tous ses confrères qui tombent sur des découvertes prometteuses est entré dans une ivresse qui lui a fait prendre beaucoup de ses désirs pour des réalités déjà à portée de main. De plus contrairement à Ferguson qui est un malthusien donc un génocidaire l’intention de Lyssenko était généreuse.

    Environ 95% des projets de Lyssenko ont foiré lamentablement mais 5% ont bel et bien réussi et contribué de façon heureuse à une certaine abondance agricole en URSS durant les années Krouchtchev-Brejnev, et cela est un taux de succès tout à fait normal voire appréciable quand on navigue à vue dans un domaine scientifique dont les axiomes sont incertains : le taux d’insuccès en matière de physique nucléaire est encore bien plus grand et pourtant on persévère toujours à chercher une façon rentable de passer à la fusion.

    Et surtout les races nouvelles de fruits et légumes mises au point selon les méthodes formulées par Lyssenko et ses disciples ne comporteront jamais les risques épouvantables que posent les manipulations génétiques opérées par l’école darwinienne occidentale telle que sponsorisée par Dupont de Nemours et Monsanto. Oui, même si le marxisme est par ailleurs une religion satanique il y a bel et bien non pas une biologie mais au moins deux irréconciliables, l’une bourgeoise développée en cabinet pour des intérêts surtout financiers et l’autre plus en rapport avec l’expérience au quotidien des travailleurs de la terre.

    Parmi ces travailleurs de la terre il y a les moines du moyen-âge grâce à qui tant de variétés de légumes différents dérivés de très peu d’espèces antiques composent désormais l’ordinaire de la gastronomie occidentale : or ces moines procédaient selon des méthodes où l’hérédité des caractères acquis avait sa place pour créer des espèces nouvelles, plus même que l’hybridation.

    Voici des faits qui prouvent que la théorie chromosomique de l’hérédité ne dit pas tout : bien souvent une fille qui a couché avec des Noirs continuera a engendrer des bébés foncés avec un mari blanc dix ans après son dernier noir. On dit que les Noirs maturent sexuellement deux ans plus tôt. Les blancs purs nés en village haïtien aussi.


  • #2441493
    le 20/04/2020 par the gate of bills
    Covid-19 : Neil Ferguson, le Lyssenko libéral

    Du coup je comprends mieux pourquoi le gouv british fait un copier/coller de ce que fait le gouv Francais : nonchalance des l’arriver du virus dans le pays, meme mensonge sur les masques et protections, promesses de plus de tests, claps aux fenetres, promesse du vaccin et surtout reouverture des ecoles a partir du 11 mai. Il est loin le brexit, tres loin.


  • #2441939

    Je rappelle que le premier ministre anglais atteint du covid 19 a été soigné UNIQUEMENT avec de l’oxygène ! Je rappelle aussi qu’en France la plus grosse entreprise d’oxygène a été fermée par Macron courant mars. Il y a donc une réelle volonté politique de tuer et une réelle volonté politique de nous enfumer avec un vaccin et des médicaments parfaitement inutiles et chers !


  • #2444675
    le 23/04/2020 par anonymous19
    Covid-19 : Neil Ferguson, le Lyssenko libéral

    C’est dommage, j’arrive trop tard.

    Neil Ferguson est entièrement financé par le lobby du vaccin.

    Parmi les autres bénéficiaires de la générosité du BMGF figurent le Vaccine Impact Modeling Consortium (VIMC) dirigé par le professeur Neil Ferguson. Ils sont basés à l’Imperial College de Londres et sont directement financés par le BMGF et GAVI. Leur objectif est de fournir une analyse statistique des données pour le BMGF et GAVI afin qu’ils puissent vendre plus de vaccins.
    (BMGF=Bill & Melinda Gates Foundation)
    (GAVI=Global Alliance for Vaccines and Immunization)

    Le professeur Ferguson a non seulement dirigé l’équipe qui a créé la prédiction désespérément inexacte sur laquelle les gouvernements américain et britannique ont basé leurs régimes de verrouillage, il a également cofondé le MRC Center for Outbreak Analysis and Modeling qui a travaillé avec l’OMS en 2009 pour créer un modèle ridicule prédisant la pandémie H1N1.


Commentaires suivants