Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Critique de l’expression "bounty" (noir dehors, blanc dedans)

 

Sortir du communautarisme victimaire avec Kontre Kulture :

 

Qui essaye de lancer un « problème noir » en France ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

84 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bravo les filles.
    Vous êtes belles à l’intérieur et à l’extérieur !
    Merci à vous de donner un bel exemple.
    Vive la France.

     

  • Ha ben j’aurais appris quelque chose parce que pour moi un bounty c’est pas ce qu’elles décrivent. C’est un terme que je réservais vraiment à des personnes très spécifiques genre Obama, Condoliza Rice, Oprah Winfrey et toute cette élite affro-américaine qui n’a plus rien d’affro, enfin je parle des US (les plus nombreux et célèbres sont tout concentrés la-bas, j’y suis pour rien) mais ça concerne d’autres pays . Je me suis donc fourvoyé pendant tout ce temps !!!


  • Ces réflexions de prolétariennes noires sont intéressantes car elle montre le carcan d’un communautarisme qui existe en France qui semble assez oppressant.
    J’ai une question à leur poser à toutes les deux : Savez vous comment sont éduquées les élites africaines, dans quelles écoles vont elles, et comment s’exprime t-elle ? En y répondant vous y verrez la petitesse des personnes ayant ses réflexions envers vous mesdemoiselles.
    Donc bravo à vous pour votre indépendance d’esprit, je vous souhaite de continuer à vous élever et à vous cultiver.


  • "Fière d’être noire", c’est vrai qu’il y a vraiment de quoi. Quelle belle réussite en effet.


  • Lorsqu’on sait la part que représente l’Afrique dans la francophonie actuelle et future, il est hautement absurde de vouloir associer couleur de peau et niveau de langue.
    Quand je pense à la francophonie africaine, j’entends un très bon français.
    Le reste n’est qu’une question de sottise… ou quand la sous-culture critique la culture.

     

    • #1891377

      Intéressant, personnellement lorsque j’entends un haïtien ou un malien parler en français j’ai presque l’impression d’entendre autre chose que du français... Ne serait ce qu’a cause de l’accent insupportable ou des pirouettes linguistiques totalement incompréhensibles, même un italien parlant en italien semble plus limpide qu’un africain francophone.

      Et surtout ne me parlait pas des belges ou des québecois, quand bien même leurs versions locales du français est bien différentes du notre elle reste quand même parfaitement compréhensible pour le français moyen.

      Personnellement je pense qu’il est plus que temps de cesser ce délire de Fwancophonie, non seulement il s’agit d’une chose sans le moindre fondement anthropologique mais aussi il s’agit d’une abstraction dangereuse pour notre avenir, non seulement parce qu’il s’agit d’un archaïsme criminel mais aussi parce que d’un point de vue purement utilitaire.


  • #1889645

    C’est triste de voir encore ce genre de questionnement en 2018. Eh oui ! Etant des êtres enseignés ou tout nous vient des autres si les générations précédentes sont vérolées par deux siècles de jacobinisme républicain cela donne ça...
    En effet, rien que le principe de communauté est une erreur philosophique héritée de Voltaire, Ferry et consorts. Politiquement et culturellement, les chinois et japonais se détestent cordialement. L’algérien trouve bien souvent qu’un tunisien est un traître né ( allez savoir pourquoi... ). Le malien musulman ne doit pas spécialement apprécié le camerounais catholique etc etc...
    Pour les blancs c’est pareil, je pense à notre ami Elvis qui se faisait traiter de " negro " à cause de sa musique mais il suffit de voir dans quel état il a fini pour s’apercevoir qu’il n’avait rien d’un noir.
    L’éducation gauchiste-jacobine étant si contre-naturelle et anti-chrétienne que les gens aiment les carcans et même dans ce cas ou ces charmantes jeunes femmes pensent l’éviter, les deux siècles de propagandes sont si forts qu’elles y retombent quand même jusqu’à penser que les Maures ont amené la civilisation... Mais à part la mort à Toulouse, Narbonne, Lyon ou Bordeaux en guise de châtiments pour des villes qui allaient devenir cathares pour la plupart, je ne vois pas bien...
    Revoir la vidéo de Sacr TV pour s’en convaincre : " Racisme/anti-racisme, l’imposture républicaine ".
    https://www.youtube.com/watch?v=hBD...
    Sans Notre Seigneur qui attend tout le monde sans exception dans son Royaume, dans 50 ans on y sera encore et c’est malheureux.

     

    • #1891250

      Vous semblez ignorez que le fait de ne pas s’apprécier n’enlèvent rien aux proximités qui existent entre certains peuples, je peux détester mon frère mais cela n’enlève rien au fait qu’il reste mon frère.

      Ce fameux principe de communauté n’a absolument rien à voir avec le jacobinisme ou Voltaire, c’est un concept beaucoup plus ancien ; à l’époque des cités grecques les conflits et rivalités étaient nombreux entre athéniens, spartiates, béotiens ou ioniens mais ces différents n’ont jamais cassés les liens religieux ou généalogique qui existaient entre eux, d’ailleurs les Grecs n’ont pas hésité à mettre leurs différents de côté pour se battre contre les Perses.

      Aristote lui même affirmait qu’un peuple ce sont avant tout des liens de sang, cette idée a été reprise par Saint Thomas d’Aquin par la suite.

      De manière plus prosaïque ceux qui partagent la même origine sont naturellement porté à s’entendre d’une manière ou d’une autre, il s’agit d’ailleurs d’une chose facilement explicable par la biologie, la sélection naturelle encourage ce que l’on appelle la "sélection de parentèle" chez les animaux sociaux car cela améliore leurs chances de survies.


  • 11:20 Les Maures ont apporté la civilisation à l’Europe.
    Tiens donc !

    Ah oui... les mêmes que Charles Martel à battu à Poitiers en 732 ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Maure...

    Sinon, il y a aussi eu les Romains (c’est pour cela que l’on est assez latin en France) ou aussi les Grecs qui nous ont aussi beaucoup inspirés.

    Mais les Maures... On ne peut pas dire qu’ils soient vraiment à l’honneur dans notre culture Européenne.
    Mais peut-être ces deux jeunes filles ne vont pas aux même expos que moi.

    Mais j’imagine que ceux qui les traitent de "bounty" sont ceux qui se font refouler des expos d’art contemporains comme dans le film "La Haine".

    C’est une idée assez Soralienne que les belles jeunes filles ont des entrées dans les boîtes à la mode alors que leur frangins restent à la porte.

     

    • La bataille de poitiers est un mythe
      https://www.euroalgerie.org/2017/03...

      les arabo berberes n’ont jamais été repoussé à poitiers.

      Cette jeune femme croit les théories afrocentristes des historiens noirs américains complexé par leur héritage d’esclaves.
      Elles pensent que les maures étaient des noirs alors que c’était avant tout des berberes et que ce sont les romains qui les ont surnommés ainsi dans l’antiquité...

      Le mot maure a par la suite désigné tous les musulmans au moyen age mais bon le maure authentique reste berbere d’afrique du nord.


    • Elles sont sympa. Mais elles ont encore BEAUCOUP de travail à faire avant de vraiment mériter le nom de "Bounty" que leur donneraient les Blancs (et non pas les Noirs). Leur instruction sur l’histoire des civilisations a quelques grosses lacunes. Si les Maures ont apporté 1% au bagage culturel européen, c’est bien le maximum (de complaisance) qu’on peut leur allouer.


    • bah,
      Il n’y a pas de Grecs ou de Barbares, mais que des gens civilisés ou non...Alexandre le Grand


  • Vous avez raisons les filles , c’est très con comme expression...Continuez d’être belles et intelligentes !


  • elles sont NOIRES pourquoi ne le dire ?????? et si demain un mouvement s’appelait les anti CONS pas pour lutter contre la connerie non la trop de boulot mais pour lutter contre cette appellation je m’explique il y a des associations pour la défense des juifs "une personne de confession juive si vous lui dite tu es juif ?? c’est direct la case condamnation ,il en est de même pour les noirs des noirs si vous lui dite "tu es noir" hop tribunal ,, pour les pédérastes c’est pareil pourtant c’est le mot de la langue française utilisé avant l’anglicisme de gay qui lui fut substitué pour les rendre plus sympathiques aujourd’hui si vous à une femme qu’elle en est une les mouvement féministe vous colle tout pareil au tribunal alors pourquoi ne pas en faire de même à CON comme cela nous pourrions tous porter plainte car après tout nous somme toujours le cons de quelqu’un imaginez les dialogues au tribunal il m’a traité de con monsieur le président , mais ma connerie ne regarde que moi (le juge oui mais vous reconnaissez d’être un con ? ) bien sur monsieur le président je le revendique même haut et fort avec mes frères et sœurs , lgbt trans bi YXZKW mais il n’a pas à me le dire d’ailleurs je suis ici sous les conseil du bureau de la défenses des cons, le juge (oui mais avouez vous êtes idiot de faire cela !!) attention monsieur le juge vous m’insultez à votre tour vous venez de me traiter d idiot alors que je suis un con !!!!


  • Même si je déplore ce genre d’expression (bounty), je ne l’interprète pas comme elles à travers ce qu’elles disent dans la vidéo.
    On dirait que bounty s’adresse plûtot à un ou une noire qui s’efforcerait de prendre de la distance avec sa communauté en revendicant elle-même son "coté blanc". Pour cela, elle aurait tendance à rabaisser les membres de sa communauté, et c’est exactement ce que font ces deux nanas dans leur vidéo. A expliquer que si elles lisent, sortent au muséee, ne sont pas sauvages... "c’est leur coté blanc". Sous entendu, mal parler fait partie de la condition noire. Laissez moi rire...

     

  • Plus dur de s’intégrer dans la société pour les personnes noires ? Quand je rentre dans une administration quelquonque je n’en ai pas l’impression en regardant le personnel . Mais j’imagine que pour les blancs pauvres de plus de 50 ans ça doit être très facile !......
    Encore et toujours la victimisation ! Vous reprendrez bien une petite louche de colonialisme....
    Autre connerie : les maures sont à l’origine des civilisations !
    Allez les filles , encore un effort avant de prétendre à la culture et à l’éloquence...... Au royaume des borgnes ....

     

    • Ca me fait penser à une connaissance qui venait de voir Rama Yade à la télé, et de me dire : tu te rends compte, la nana, elle est noire en plus, et elle en est quand même arrivée là, quelle femme ! J’en ris encore !


    • Si vous montez dans les étages des administrations vous verrez que ça s’éclaircit. Si pour les blancs pauvres ça n’est pas facile, imaginez ce que c’est pour les noirs. Quant à l’origine de la civilisation il est indéniable que l’Islam y a contribué. Pour votre gouverne l’islam a recouvert les anciens territoires qu’avaient conquis les grecs depuis leur naissance et puis par Alexandre et leurs descendants romains. Il et normal que le trésors de cette partie du monde ait essaimé avec les conquêts arabes. Les arabes comme les germains se sont glissés dans les structures abandonnées et leur colonisation brutale a elle aussi été colonisée par la brillante civilisation greco-romaine et son rejeton tardif le christianisme.Le christianisme dont le corpus est plus grecq ou romain que sémitique. la civilisation de cette époque ne résidait pas en Gaule ou en Germanie mais dans l’actuel moyen-Orient grec.


  • Je me posais une question, pour un blanc qui vit en Afrique et devient " blanc dehors et noir dedans" il y a aussi une appellation ?

     

  • Quand le spirituel et donc l’Universel recule, il faut que les gens appartiennent à des communautés comme un produit possède une étiquette. Société de la représentation intégrale. Vous êtes noires alors vous devez correspondre à un archétype donné qui dépasse même l’individu.

    Dans un tout autre registre en tant que portugais d’origine toute ma vie on m’a dit que je devais aimer le foot, boire de l’alcool et être habile de mes mains ("bosseur"). Or je ne suis rien de cela.

    Aujourd’hui j’ai ma propre représentation du monde et des gens : catholique ou non. Ce qui ne m’empêche pas d’aimer (presque) tout le monde.


  • Bounty ou pas bounty...en tout cas ces deux créatures sont deux délicieuses friandises chocolatées !


  • Je suis d accord avec vous sur le fait qu il faille toujours plus faire que les autochtones. Là où je ne suis pas d accord, c est que vous dites que les Blacks attendent de vous que vous soyez incultes et sauvageones. Pas tous. Prenons mon exemple, je travaille avec des personnes de toutes origines et il se trouve aussi que des caucasiens tous confondus ont voulu me voir dans la caricature de la Maghrébine racaille. Au fond, des idiots, il y en a partout ! Blancs, noirs, rouges et jaunes. Conclusion, seule la personne partageant vos mêmes idées (soif d apprendre, intégrité, courage) ne vous sortira ce genre de qualificatif.
    Et oui, je n aime pas le rap mais j écoute tous les genres musicales. Oui, j aime les musées et expositions. Oui, j ai déjà voyagé seule dans des lieux sûrs. Pour finir, je dirais que j’ai juste eu l’envie de m’ouvrir.


  • Vidéo pleine de bon sens, au bémol près :
    peut-on être "fier" d’une couleur de peau, ou d’une caractéristique physique en général ?
    Peut-on être fier de quelque chose que nous n’avons pas accompli mais simplement reçu à la naissance ?

     

    • Oui, on peut être fier de quelque chose dont on n’est pas responsable. Par exemple, on peut être fier de son père.


    • #1889756

      Pour moi dans la guerre contre les nations, c’est plutôt la fierté d’être Français qui prime, la couleur vient ensuite.
      Mais à force de s’attarder sur la couleur de peau on en oublie l’intérêt national. Ce sera sans doute l’objet de leur prochaine vidéo, qui concerne aussi l’esthétique au passage, donc çà devrait les intéresser au moins autant.


    • Bon point en effet.
      C’est ce que je dis toujours : être fier d’être ce qu’on est, c’est tout ce qui reste aux "loosers".
      Celui qui dit qu’on peut être fier de son père : Oui, on peut être fier de son père pour ses œuvres, pas pour la couleur de sa peau ou la forme de ses oreilles.
      Que les fiers d’être blancs, fiers d’être noirs ou fiers d’être français se disent bien qu’ils n’ont rien fait d’autre que d’êtres chiés par leurs mères dans un contexte spatio-temporel.


    • #1891284

      @Laudatio
      @Jean-jacky

      Intéressant, et qu’avez vous fait d’aussi extraordinaire pour ne pas avoir à être un "looser" comme vous dite et ne pas devoir être fier de ce que vous êtes ? Quelque chose me dit que dans ce domaine précis votre contribution ne devrait pas être vraiment brillante...

      Pour l’instant ce que vous venez de faire c’est de réciter un nouveau chapitre de la doxa antiraciste ce qui n’a rien d’un effort intellectuel particulier mais plutôt le signe d’un conformisme énorme, ce n’est qui n’est pas vraiment un signe d’intelligence en soi.

      D’autant plus que votre raisonnement est parfaitement stupide car être fier de ce que l’on n’est n’empêche pas d’être fier de ce que l’on fait mais j’ai comme l’impression qu’il faille avoir un QI supérieur à 67 points pour pouvoir arriver à ce genre de conclusion... Or cela n’a pas l’air d’être donné à tous à voir certains commentaires.


  • #1889752

    On s’en fout du moment que tu vois un peu plus que tes pompes et que tu revendiques une France chrétienne !


  • Second - gros - bémol :
    une couleur de peau n’est pas une identité, ni même une communauté.
    "Nous les noirs" (ou "nous les blancs") ça ne veut rien dire.

     

    • Absolument d’accord.

      Une française (musulmane, pratiquante, d’origine nord africaine et plus si affinités)


    • #1891290

      La race ce n’est pas une simple question de couleur, merde combien de fois il va falloir le rappeler avant que les imbéciles antiracistes ne parviennent à le comprendre...

      Avant de déverser des torrents d’excréments aussi immonde sur l’ensemble du net pourquoi n’allez vous pas vous cultiver un peu et lire quelques document d’anthropologie et de génétique ?


  • Dans la plupart des écoles des grandes villes la moitié des élèves sont blacks, la question ne se posera donc plus pour vous mesdames.

     

  • Hum...Bounty un goût de paradis : )


  • à 14:00 = Le cerveau est un muscle ?!?!? Oh, mon Dieu.

     

  • « La civilisation vient de l’Afrique » MDR. Quand tu crées un concept génial sans l’utiliser (we wuz kangz). Arrêtez de donner vos idées les gars, et appliquez-les chez vous.


  • #1889806

    Si tu es noir, choisis lequel être...
    Ferrero : noir dehors creux dedans
    Bounty : comme exprimé
    Rocher : noir et noir
    qu’importe la couleur, dans tous les cas cela reste TRES BON.


  • Rafraîchissant !
    J’irai me renseigner sur l’apport supposé des Maures à la notion de civilisation en Europe, qui ne semblait à leurs yeux qu’être peu ou voire pas établie.

     

    • Ces deux charmantes demoiselles devrait réviser leur définition du "Caucasien".
      Car l’Europe réfute le terme "Caucasien" (cependant utilisé aux USA), tout simplement parce que l’Europe est un bouillon de diversités : Hispano-Latino-Anglo-Germano-scandivano, etc... et Caucasien.
      Si le "type Caucasien" est considéré comme le berceau de "la race blanche", l’Europe renie ce terme en rapport à ce qui a été énuméré ci-dessus et se donne une identité propre en rapport à sa particularité où tous les Européens ne sont pas Caucasiens : "le Type Européen".
      Il en résulte que si le "Type Européen" est en étroit rapport avec le "Type Maure ou Africain"...
      le Caucasien, lui, n’a jamais croisé à aucun moment de son existence le Type Africain.


  • il y a l’équivalent de "bounty" chez les blancs c’est "autodidacte" quand un blanc pauvre cherche son identité sans avoir voulut renoncer a milieu sociale et donc avoir court-circuité l’école et tous les institutions de dressage social. Les affres de ces deux jeunes filles sont celles de tout être humain qui cherche non pas à se servir de la société mais à la servir et directement à se comprendre lui-même. Nous sommes avant tout des animaux sociaux.Il n’est pas inutile de passer par les institutions qui emprisonnent le savoir comme c’est largement décrit, pour qui sait lire, par la sociologie mais il faut le faire en ennemi.
    Mais il ne faut renier aussi les gens sans culture qui reste tout de même la base de toute humanité réelle et qui savent le prouver dans les moments d’ébulition sociale. Par exemple le langage n’est pas élaboré par les classes dominantes mais dans les marmites langagières des classes illettrées. Nos jeunes demoiselles ne peuvent ignorer que quoiqu’elles fassent elles resteront pour quelques temps encore des "bounty" terme commode et comique auquel je préfère " négresse de maison ou négresse marrons. L’africaine n’a pas connut la même forme d’exclusion que l’antillaise ou il y a de remarquable réussite sociale. Le travail forcé auquel ont été soumis les africains à peu à voir avec l’esclavage, le déracinement avec la colonisation etc...
    Les blancs ne peuvent ignorer que culturellement l’apport noir a été considérable dans la constitution de la société contemporaine et que la destruction de toutes les identités que le blanc subit le fait ressembler de plus en plus - toutes choses égales par ailleurs- aux nègres de la période de servitude sans le fait de savoir qu’il est esclave ce que savaient parfaitement les esclaves proprement dit.


  • Les Noir(e)s (surtout africains) sont quand même en général les personnes les plus racialistes et racistes au monde car personne à part eux,les nazis ou le KKK ne définit principalement son identité par sa...couleur de peau !!!
    Mais cela ne semble poser aucun problèmes à nos assoces antiracistes et autres bienpensants de nos merdias,même quand ils stigmatisent d’autres noirs qui ne pensent pas comme eux...
    Pour le système le Blanc attaché à son ethnie,ses traditions et sa culture = individu réactionnaire et raciste,le Noir attaché à son ethnie,ses traditions et sa culture = individu normal et "enrichissant",j’ai "tout bon" ??

     

    • Heu.. perso, à chaque fois que je suis allée en Afrique noire, les "Noirs" se décrivaient uniquement en tant que AFRICAINS. Tout le monde est Noir là bas, donc le fait de se définir comme tel n’aurait absolument aucun sens.
      La catégorisation Noir/Banc fait sens dans une situation de cohabitation de populations (comme ici en Europe), et même dans ces cas il n’est pas rare d’entendre des Noirs se déclarer comme Africains (car même si tous les Africains ne sont pas Noirs, Africain et Noir est quasiment équivalent dans l’esprit de la plupart des gens).
      Les catégories noir/blanc/jaune/rouge (ou "colored" aux Etats Unis) ont initialement été établies et validées par les racialistes politiques (qui eux n’étaient pas Africains), donc c’est assez étrange d’utiliser ces notions qui n’émanent pas des Africains pour les retourner contre eux et les en tenir responsables (pour mieux tenir une posture victimisante). J’ai vraiment du mal à saisir ce genre de jugements (assez grotesques) à l’emporte pièce sur des peuples entiers (surtout si on a jamais posé les pieds en Afrique). Le "système" et les assocations parasites antiracistes de France ne sont pas le fait des Africains.
      Et si se déclarer comme Noir est raciste, on peut aussi reprocher la même chose à tous ceux qui revendiquent être Blanc. Ceci n’a aucun sens.


    • Vous vous trompez concernant les nazis et le KKK vous feriez bien de vous documenter avant de commenter.


    • @ has

      "se décrivaient uniquement en tant que AFRICAINS"

      Ah bon ? Si tel était le cas alors comment tu m’expliquerais toutes ces guerres ethniques ? En Afrique noire, la région, l’ethnie dont tu proviens à encore son importance comme se fut le cas en France lorsqu’elle fut divisée en plusieurs principautés. Au Congo par exemple, rien que le fait de provenir d’une autre région peut susciter de la haine parce que tout le tissu politique du lieu où tu débarques est dominé par une certaine ethnie qui a tous les leviers du pouvoir en main ; et si tu ne fais pas partie de cette ethnie cela devient très difficile pour faire des affaires ou que ce soit. Demande un peu à un entraîneur blanc qui coach une équipe africaine le vrai casse tête que cela représente pour lui afin de former une équipe avec toutes ethnies principales du pays. Tu verras à quel point un africain se décris comme africain.


    • @sa majesté
      Ce que vous dites est tout à fait vrai sur le communautarisme ethnique pour gravir les hautes sphères sociales. Cela étant dit, gare à se servir de cette excuse comme cache sexe pour accuser les Africains de maux communs à tous les peuples de tous continents qui se sont tous livrés à des guerres fratricides. D’ailleurs, quid des français se déclarant avant tout Auvergnats, Bretons ou Corses ? Quid des Bordelais qui boycottent les Parisiens ? (lol) Sont-ils racistes aussi.. ? ;-)

      Pour bien connaître la communauté congolaise (dont je fais partie) je trouve que parler de "haine" entre ethnies une exagération. Depuis toute petite, j’y ai surtout vu entraide et solidarité. Tout ne se passe pas comme dans les hautes sphères du pouvoir. Attention à ne pas tout mélanger et/ou généraliser.
      Les expériences peuvent varier selon le milieu où on évolue ; c’est sûr qu’il faut pas attendre de joueurs de foot de très grandes notion d’une bonne éducation sociale et que ceux là trouvent la moindre excuse pour faire des histoires.


  • Je ne suis pas trop fan de conversations de gonzesses, mais bon ; d’autant plus que ce sont souvent les gens qui reprochent d’être traités de bounty qui sont les premiers à utiliser ce mot. En tant que Black adopté par des Blancs, j’en ai largement parlé dans mon livre (livre qui a d’ailleurs été commenté sur ma page amazon par Piero San Giorgio). En fait, je me rends compte qu’on échappe rarement à son destin, c’est tout. Il n’y a pas plus cliché que le Noir, c’est le seul être que je connais à avoir cette tendance à tout vouloir catégoriser. Tu manges ça, tu es un blanc, tu fais ça comme activité, tu es blanc, tu es écoute de la musique classique, tu es blanc etc etc. C’est connu par tous les Noirs qui fréquentent des Blancs ou tout simplement d’autres races. Il suffit d’écouter Tommy Sotomayor, David Carroll, Thomas Sowell qui sont hais par les noirs eux-mêmes pour dire tout haut ce que tout le monde sait. Comme disent les Noirs américains "once you do something outside the niggerbox, you are consider to be a freak" (par les autres Noirs). Dès que tu fais qqchose en dehors d’un truc qui n’est pas considéré black, tu es un freak. Je suis vraiment content d’avoir été adopté. Je n’aurais jamais connu la vie que j’ai connu si j’avais été élevé par des Noirs.

     

    • Bonjour,
      Je ne partage pas votre fatalisme.
      Ces 2 jeunes femmes sont justement la preuve que l’on peut être Noir et sortir de ce carcan idéologique. Le fait d’être éduqué et de ne pas correspondre au cliché du "Noir racailleux" n’a strictement rien à voir avec le ’privilège’ d’avoir été élevé par des blancs. J’ai moi-même été la cible de ces attaques, et contrairement à vos propos -curieusement très généralisateurs- je n’ai de mon côté jamais utilisé ce terme dérogatoire contre mes congénères. Il en est de même pour tout un tas d’amis ayant été victimes de ce type d’attaque ; nous savons que trop bien à quel point cela est stupide donc il ne nous viendrait jamais à l’esprit de l’utiliser à notre tour.
      Je suis fière de justement contribuer à briser ce cliché, car comme certains l’ont déjà souligné, les Noirs éduqués (..par des Noirs lol), cultivés et intégrés sont bien plus nombreux que l’on imagine (le fait, sans doute, de les avoir côtoyés toute ma vie dans toute leur diversité, complexité et facettes). Ils sont juste plus discret que les racailles incultes qui nous cassent les pieds à TOUS ;-)


    • #1890581

      Merci de citer Thomas SOWELL sur ce site. C’est une référence intellectuelle aux Etats Unis, et ses travaux comme "Intellectuals & Race" mériteraient d’être présentés en France, via Egalité et Réconciliation. Je vous partage cette vidéo où il met en pièce la propagande multiculturelle, qui est présentée comme LA solution, sans aucune preuve de ses bienfaits : "without a speck of evidence" : https://www.youtube.com/watch?v=9ES...


  • « Bounty ».

    Cette expression indique chez celui qui l’emploie une vague rancœur, de la vindicte teintée d’envie. Le désir de tirer vers le bas celles et ceux qui réussissent l’emporte. L’insulteur cherche à effacer la conscience de son incapacité à s’élever en nivelant par la médiocrité. On lui ressemble vaguement sur le plan de la physionomie, donc on devrait gargouiller comme lui dans le marigot de l’échec.

    C’est le même fonctionnement psychologique qui est à l’œuvre dans l’emploi du qualificatif « intello ».


  • Elles ne sont pas une exception, beaucoup de français "non de souche" sont cultivés, parlent un français châtié, s’habillent correctement et sont courtois envers leurs prochains, sauf qu’un Zemmour et d’autres du même calibre ont semé un stéréotype dont il est difficile de se défaire.
    Je ne connaissais pas cette histoire de Bounty entre noirs !

     

    • #1891308

      Zemmour n’a rien fait du tout, le français qui n’est pas particulièrement idiot s’est fait ça propre idée soi même à ce sujet en se promenant dans les centres villes des chefs-lieux provinciaux, et ce qu’il y a vu n’était pas particulièrement jolie à voir...


  • Je comprend pas, elles même se racialisent en s’identifiant comme noir. Aussi elles présentent les autres noirs comme ne sachant pas parler , prêts a se battre etc.. ce qui va donc dans le sens des racistes. Je comprend pas le raisonnement, mais c,est peut être moi, je sais pas. Cordialement.

     

    • #1891313

      A bon ? Parce que vous croyiez que dans le reste du monde les gens sains d’esprit ne racialisent rien du tout ? Et bien vous risquez de tombez de haut mon cher Pierre, car en dehors d’une certaine clique mentalement déficiente très présente dans certaines classes sociale en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest ( notamment les bobos, les cassos et les vieux soixante-huitard séniles) personne ou presque n’adhère aux stupidité égalitaristes ou universalistes, encore moins à cette chiasse mentale que l’on appelle l’antiracisme.


  • Précision très importante, ces demoiselles sont afro-centristes.
    Les Maures ne sont absolument pas noirs, ils sont Berbères. Les peintures où l’on voit un noir représentant un Maure ne reflètent pas la réalité, il s’agit d’esclaves faisants partie de la garde royale des dynasties marocaines.
    Les Maures, les anciens Egyptiens, les Grecs ou les Hébreux n’étaient bien évidemment pas noirs, les Dinkas ou les peuples du nord Cameroun qui excellent dans la "danse du pet" le sont en revanche.


  • Propos de bon sens de la part de ces deux jeunes femmes !
    Que les Noirs qui les insultent entendent.


  • On appelle ca l’éducation.


  • On appelle ca l’éducation.
    Vous n’êtes pas des "noires" ou des "bounty", vous êtes bien des Françaises.
    Ne vous posez pas trop de questions, la seule communauté qui devrait éxister en France devrait être la communauté "Francaise". Vos parents vous ont éduqué et vous avez eu l’intelligence et le courage de passer à travers la médiocrité contrairement à beaucoup de francais. Oui, il est plus facile d’être médiocre que d’être un exemple car l’exemplarité demande des efforts et du travail. Bravo les Francaises ! Ne changer rien ! Continuez à vous élever car vous n’en serez que plus respectables, heureuses, belles et fières !

     

    • #1891254

      Ça c’est vous qui le dites... D’ailleurs si vous veniez à l’affirmer en publique je suis prêt à parier que vous deviendrez la risée de votre entourage...

      Soyons sérieux un moment, un français c’est d’abord un gaulois or ces jeunes filles n’ont absolument rien de celtique chez elles...

      Très honnêtement vos propos sont bien ridicule lorsque l’on sait que la première réaction du français à la vue d’un groupe de noir est d’abord de penser à des étrangers qui s’installe dans son pays.

      Il est temps que cet antiracisme et ce cosmopolitisme de pacotille disparaissent car ils sont l’une des causes de l’effondrement de la civilisation occidentale.


    • Gaulois ? Celtique ? Vous avez oublié Alesia ? Après la conquête romaine la Gaule n’a plus jamais rien eu de gaulois, ni de celtique, preuve en est la langue que nous parlons. Au mieux il y avait des gaulois totalement romanisés dilués dans un métissage latin extrêmement prononcé...Qui plus est, la France s’est créé en étant un conglomérat de peuples s’unissant autour d’une même bannière. Romains, Germains, Celtes, Grecs, Basques, tous unis sous l’autorité de Clovis et de sa monarchie...

      La France gauloise est un délire de la République afin de couper le peuple de l’ancienne religion d’Etat qu’était le catholicisme romain et de cesser de se tourner vers son passé, vers Rome, et vers toute méditerranéité, qui quand elle n’est pas d’expression chrétienne, est juive ou musulmane.


    • #1891369

      @Casius

      Vous racontez n’importe quoi, le substrat celtique de base est restée majoritaire quelque soit l’époque, non seulement parce que les gaulois étaient quand même quelques millions quand les romain les ont envahis mais aussi parce qu’au final très peu de véritables romain sont allés s’installer en Gaule.

      Vous semblez ne pas savoir que la majorité des légions romains était composé du temps du Principat de gaulois, d’ibères, de germains ou de daces, et non pas d’italiens qui de toute façons étaient déjà minoritaire au sein de l’Empire dans son ensemble.

      De plus il faudrait rappeler qu’en latin Germanus veut dire frère, ce qui veut dire que dans la perspective de Jules César ce que l’on appelle les germains et les gaulois n’étaient qu’une seule et même entité, ce qui est d’ailleurs logique d’un point de vue historique lorsque l’on regarde le peuplement d’origine celtique et même d’un point de vue génétique où l’on observe une forte proximité entre allemands et français.

      Par ailleurs je tiendrais a vous signaler que que tout les peuples que vous citez soit disant pour me contredire, gaulois, germains, romains, basques ou grecs, ont tous en commun de descendre plus ou moins des mêmes tribus indo-européennes, ce qui de facto implique une forme de fraternité entre de part leurs origine commune, ce qui cré nécessairement certains liens aussi bien généalogique, qu’historique, culturels voir même religieux, il est par exemple très intéressante d’observer les très nombreux points communs qui existent entre les religions polythéistes gréco-romaines et celles des peuples germaniques ou balto-slaves.

      Quant à votre paragraphe final il est tout simplement ridicule, que le mythe de Vercingetorix a été opposé par la Raie Publique au mythe de Clovis soit une chose mais cela n’enlève rien ni de la validité de l’un ni de l’autre, d’autant plus que votre conclusion est particulièrement grotesque, la France se situe en Eurasie et plus particulièrement en Europe et non pas en méditerranée et encore moins en Afrique, rien que de part notre géographie nous n’avons strictement rien en commun avec les peuplades qui se trouvent plus au Sud.


    • Soyons sérieux - Ces Françaises sont merveilleuses et pleines de vie. Des exemples à suivre.


  • #1890195

    « Le pied marche avec la racine » dit un proverbe Kabyle.

    Je pense qu’il faut saluer l’effort authentiquement antiraciste que font ces femmes en rappelant que les idéologies et les bonnes manières ne se transmettent pas par le sang.

    Mais, “pour élever un peu le débat“, il me semble que le sens donné ici à « bounty » est loin de refléter la pensée, plus profonde, de ceux qui en font usage.

    La vraie question est celle du pouvoir d’achat de la nouvelle génération d’enfants d’immigrés noirs et maghrébins, et de l’ascension sociale que celui-ci leur procure.

    Lorsqu’un Kabyle se met à fréquenter des cours de danse de salon, ou que sa sœur, étudiante, devient militante pro-LGBTQI dans son université parisienne, ou encore qu’un/une noir intègre dans ses activités du week-end de fréquenter les théâtres, de visiter les musées, ou de s’asseoir aux terrasses ensoleillées des cafés, il me semble tout à fait légitime pour les familles de ces soi-disant « bounty/Laziza/Jean-Mouloud », de s’interroger sur les conséquences de ces nouveaux loisirs (de bobos pourrait-on dire), sur le risque d’infléchissement de leurs valeurs conservatrices, et par conséquent sur la force des liens qui unissent leurs membres, et ce encore plus en cas de mariage avec un individu étranger à la communauté ethnique.

    Pour ces familles, s’assimiler de manière pleine et entière signifierait simplement se diluer dans un pays, qu’au fond, ils n’aiment pas autant que la terre qu’ils ont quittée ou dont ils savent qu’ils sont issus.

    Bref, les questions de l’assimilation, et au-delà, du métissage, sous-jacent tout un mode de représentation de soi face au Français de souche, que l’on respecte, mais auquel on ne souhaite pas se mélanger, pour le bien de tous, y compris le sien.

    Patriotes de toutes les patries opprimées (pour reprendre L. Matoub), et notamment de celle qui nous fait vivre, aussi bien physiquement qu’intellectuellement, il n’est pas pour autant stupide pour ces Français de branche de vouloir rester des branches, de ne pas vouloir prendre racine, l’espoir en eux que « leur pays se redresse » et qu’ils y retournent un jour pour s’y regreffer aux souches ancestrales que le capitalisme à tant de fois coupées à ras.


  • #1890196

    Je pense que le « parisianisme » , entendu dans son sens péjoratif comme : le mode de vie du salarié parisien du tertiaire, progressiste, de gauche, et consommateurs abusifs de loisirs, crétins, « en intérieur » comme « en terrasse », et qui contamine, me semble-t-il, extra-muros, est un danger, non seulement pour la santé intellectuelle de tout Français, ainsi que pour la pensée traditionnelle encore présente chez les populations originaires d’Afrique, elle-même indispensable à la perpétuation d’une certaine cohérence ethnique de la nation française.


  • ah je savais que ca vous interesserait ! agreable surprise en voyant cette publication merci les mecs et bravo


  • #1890241

    A l’inverse, un blanc qui serrait noir à l’intérieur, se ferait traiter de :
    Un «  Vanilla Ice  »


  • Les meilleurs exemples de non Bounty : Mohamed Ali & Malcolm X
    s’exprimaient parfaitement et bien mieux que la moyenne des gens "dits instruits, cultivés etc ...".
    De plus, nos blacks (muzz’s par ailleurs) ... exprimaient leur révolte bien mieux que n’importe quel révolté de salon.

     

  • Oh les filles, les communautés sont sensées ne pas exister en France depuis 1789... Le problème c’est que c’est la bienpensance ou la repentance institut sionalisée (!) qui vous remet en permanence la tête sous l’eau afin de vous empêcher de respirer librement et de penser par vous-même... Sortez des croyances et des super scissions que la doxa cathodique vous impose pour mieux nous diviser et tout ira mieux !


  • #1890417
    le 30/01/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Critique de l’expression "bounty" (noir dehors, blanc dedans)

    Ces deux dindes ont une mentalité d’esclave.
    Peu importe la couleur de peau.

    C’est ça, l’atroce réalité, des zombies avec des Nike.

     

  • 11:20 Les Maures ont apporté la civilisation à l’Europe.
    Euuuh à bon ?
    A oui, sur le drapeau Corse, c’est une tête de maure ou quand nos gitans, ils disent toujours, sur la tombe de mes maures, la con de ta mère !
    Ça doit être ça, non ?
    Bon OK je déconne, on doit toutes nos églises , la cité de Carcassonne , Versailles et le village perché de Rocamadour, n’oublions pas les fables de La Fontaine et le cassoulet et le confit de canard c’est déjà pas mal Ah et j’oubliais l’inspiration de Jacques-Bénigne Bossuet aux Maures
    Comme dirait Madame et Monsieur
    Mercy


Commentaires suivants