Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Critique de l’expression "bounty" (noir dehors, blanc dedans)

 

Sortir du communautarisme victimaire avec Kontre Kulture :

 

Qui essaye de lancer un « problème noir » en France ? Voir sur E&R :

 






Alerter

84 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1890167
    Le 30 janvier à 00:57 par depassage
    Critique de l’expression "bounty" (noir dehors, blanc dedans)

    On appelle ca l’éducation.

     

    Répondre à ce message

  • #1890170
    Le 30 janvier à 01:14 par depassage
    Critique de l’expression "bounty" (noir dehors, blanc dedans)

    On appelle ca l’éducation.
    Vous n’êtes pas des "noires" ou des "bounty", vous êtes bien des Françaises.
    Ne vous posez pas trop de questions, la seule communauté qui devrait éxister en France devrait être la communauté "Francaise". Vos parents vous ont éduqué et vous avez eu l’intelligence et le courage de passer à travers la médiocrité contrairement à beaucoup de francais. Oui, il est plus facile d’être médiocre que d’être un exemple car l’exemplarité demande des efforts et du travail. Bravo les Francaises ! Ne changer rien ! Continuez à vous élever car vous n’en serez que plus respectables, heureuses, belles et fières !

     

    Répondre à ce message

    • #1891254
      Le 31 janvier à 17:42 par Mort de rire
      Critique de l’expression "bounty" (noir dehors, blanc dedans)

      Ça c’est vous qui le dites... D’ailleurs si vous veniez à l’affirmer en publique je suis prêt à parier que vous deviendrez la risée de votre entourage...

      Soyons sérieux un moment, un français c’est d’abord un gaulois or ces jeunes filles n’ont absolument rien de celtique chez elles...

      Très honnêtement vos propos sont bien ridicule lorsque l’on sait que la première réaction du français à la vue d’un groupe de noir est d’abord de penser à des étrangers qui s’installe dans son pays.

      Il est temps que cet antiracisme et ce cosmopolitisme de pacotille disparaissent car ils sont l’une des causes de l’effondrement de la civilisation occidentale.

       
    • #1891271

      Gaulois ? Celtique ? Vous avez oublié Alesia ? Après la conquête romaine la Gaule n’a plus jamais rien eu de gaulois, ni de celtique, preuve en est la langue que nous parlons. Au mieux il y avait des gaulois totalement romanisés dilués dans un métissage latin extrêmement prononcé...Qui plus est, la France s’est créé en étant un conglomérat de peuples s’unissant autour d’une même bannière. Romains, Germains, Celtes, Grecs, Basques, tous unis sous l’autorité de Clovis et de sa monarchie...

      La France gauloise est un délire de la République afin de couper le peuple de l’ancienne religion d’Etat qu’était le catholicisme romain et de cesser de se tourner vers son passé, vers Rome, et vers toute méditerranéité, qui quand elle n’est pas d’expression chrétienne, est juive ou musulmane.

       
    • #1891369
      Le 31 janvier à 19:33 par Mort de rire
      Critique de l’expression "bounty" (noir dehors, blanc dedans)

      @Casius

      Vous racontez n’importe quoi, le substrat celtique de base est restée majoritaire quelque soit l’époque, non seulement parce que les gaulois étaient quand même quelques millions quand les romain les ont envahis mais aussi parce qu’au final très peu de véritables romain sont allés s’installer en Gaule.

      Vous semblez ne pas savoir que la majorité des légions romains était composé du temps du Principat de gaulois, d’ibères, de germains ou de daces, et non pas d’italiens qui de toute façons étaient déjà minoritaire au sein de l’Empire dans son ensemble.

      De plus il faudrait rappeler qu’en latin Germanus veut dire frère, ce qui veut dire que dans la perspective de Jules César ce que l’on appelle les germains et les gaulois n’étaient qu’une seule et même entité, ce qui est d’ailleurs logique d’un point de vue historique lorsque l’on regarde le peuplement d’origine celtique et même d’un point de vue génétique où l’on observe une forte proximité entre allemands et français.

      Par ailleurs je tiendrais a vous signaler que que tout les peuples que vous citez soit disant pour me contredire, gaulois, germains, romains, basques ou grecs, ont tous en commun de descendre plus ou moins des mêmes tribus indo-européennes, ce qui de facto implique une forme de fraternité entre de part leurs origine commune, ce qui cré nécessairement certains liens aussi bien généalogique, qu’historique, culturels voir même religieux, il est par exemple très intéressante d’observer les très nombreux points communs qui existent entre les religions polythéistes gréco-romaines et celles des peuples germaniques ou balto-slaves.

      Quant à votre paragraphe final il est tout simplement ridicule, que le mythe de Vercingetorix a été opposé par la Raie Publique au mythe de Clovis soit une chose mais cela n’enlève rien ni de la validité de l’un ni de l’autre, d’autant plus que votre conclusion est particulièrement grotesque, la France se situe en Eurasie et plus particulièrement en Europe et non pas en méditerranée et encore moins en Afrique, rien que de part notre géographie nous n’avons strictement rien en commun avec les peuplades qui se trouvent plus au Sud.

       
    • #1891545
      Le 1er février à 00:11 par depassage
      Critique de l’expression "bounty" (noir dehors, blanc dedans)

      Soyons sérieux - Ces Françaises sont merveilleuses et pleines de vie. Des exemples à suivre.

       
  • #1890195
    Le 30 janvier à 03:48 par Bellum Jugurthinum
    Critique de l’expression "bounty" (noir dehors, blanc dedans)

    « Le pied marche avec la racine » dit un proverbe Kabyle.

    Je pense qu’il faut saluer l’effort authentiquement antiraciste que font ces femmes en rappelant que les idéologies et les bonnes manières ne se transmettent pas par le sang.

    Mais, “pour élever un peu le débat“, il me semble que le sens donné ici à « bounty » est loin de refléter la pensée, plus profonde, de ceux qui en font usage.

    La vraie question est celle du pouvoir d’achat de la nouvelle génération d’enfants d’immigrés noirs et maghrébins, et de l’ascension sociale que celui-ci leur procure.

    Lorsqu’un Kabyle se met à fréquenter des cours de danse de salon, ou que sa sœur, étudiante, devient militante pro-LGBTQI dans son université parisienne, ou encore qu’un/une noir intègre dans ses activités du week-end de fréquenter les théâtres, de visiter les musées, ou de s’asseoir aux terrasses ensoleillées des cafés, il me semble tout à fait légitime pour les familles de ces soi-disant « bounty/Laziza/Jean-Mouloud », de s’interroger sur les conséquences de ces nouveaux loisirs (de bobos pourrait-on dire), sur le risque d’infléchissement de leurs valeurs conservatrices, et par conséquent sur la force des liens qui unissent leurs membres, et ce encore plus en cas de mariage avec un individu étranger à la communauté ethnique.

    Pour ces familles, s’assimiler de manière pleine et entière signifierait simplement se diluer dans un pays, qu’au fond, ils n’aiment pas autant que la terre qu’ils ont quittée ou dont ils savent qu’ils sont issus.

    Bref, les questions de l’assimilation, et au-delà, du métissage, sous-jacent tout un mode de représentation de soi face au Français de souche, que l’on respecte, mais auquel on ne souhaite pas se mélanger, pour le bien de tous, y compris le sien.

    Patriotes de toutes les patries opprimées (pour reprendre L. Matoub), et notamment de celle qui nous fait vivre, aussi bien physiquement qu’intellectuellement, il n’est pas pour autant stupide pour ces Français de branche de vouloir rester des branches, de ne pas vouloir prendre racine, l’espoir en eux que « leur pays se redresse » et qu’ils y retournent un jour pour s’y regreffer aux souches ancestrales que le capitalisme à tant de fois coupées à ras.

     

    Répondre à ce message

  • #1890196
    Le 30 janvier à 03:52 par Bellum Jugurthinum
    Critique de l’expression "bounty" (noir dehors, blanc dedans)

    Je pense que le « parisianisme » , entendu dans son sens péjoratif comme : le mode de vie du salarié parisien du tertiaire, progressiste, de gauche, et consommateurs abusifs de loisirs, crétins, « en intérieur » comme « en terrasse », et qui contamine, me semble-t-il, extra-muros, est un danger, non seulement pour la santé intellectuelle de tout Français, ainsi que pour la pensée traditionnelle encore présente chez les populations originaires d’Afrique, elle-même indispensable à la perpétuation d’une certaine cohérence ethnique de la nation française.

     

    Répondre à ce message

  • #1890201

    ah je savais que ca vous interesserait ! agreable surprise en voyant cette publication merci les mecs et bravo

     

    Répondre à ce message

  • #1890241
    Le 30 janvier à 08:14 par Tony Glandil
    Critique de l’expression "bounty" (noir dehors, blanc dedans)

    A l’inverse, un blanc qui serrait noir à l’intérieur, se ferait traiter de :
    Un «  Vanilla Ice  »

     

    Répondre à ce message

  • #1890338

    Les meilleurs exemples de non Bounty : Mohamed Ali & Malcolm X
    s’exprimaient parfaitement et bien mieux que la moyenne des gens "dits instruits, cultivés etc ...".
    De plus, nos blacks (muzz’s par ailleurs) ... exprimaient leur révolte bien mieux que n’importe quel révolté de salon.

     

    Répondre à ce message

  • #1890361

    Oh les filles, les communautés sont sensées ne pas exister en France depuis 1789... Le problème c’est que c’est la bienpensance ou la repentance institut sionalisée (!) qui vous remet en permanence la tête sous l’eau afin de vous empêcher de respirer librement et de penser par vous-même... Sortez des croyances et des super scissions que la doxa cathodique vous impose pour mieux nous diviser et tout ira mieux !

     

    Répondre à ce message

  • #1890417
    Le 30 janvier à 13:26 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Critique de l’expression "bounty" (noir dehors, blanc dedans)

    Ces deux dindes ont une mentalité d’esclave.
    Peu importe la couleur de peau.

    C’est ça, l’atroce réalité, des zombies avec des Nike.

     

    Répondre à ce message

  • #1892279
    Le 1er février à 22:17 par Origène
    Critique de l’expression "bounty" (noir dehors, blanc dedans)

    11:20 Les Maures ont apporté la civilisation à l’Europe.
    Euuuh à bon ?
    A oui, sur le drapeau Corse, c’est une tête de maure ou quand nos gitans, ils disent toujours, sur la tombe de mes maures, la con de ta mère !
    Ça doit être ça, non ?
    Bon OK je déconne, on doit toutes nos églises , la cité de Carcassonne , Versailles et le village perché de Rocamadour, n’oublions pas les fables de La Fontaine et le cassoulet et le confit de canard c’est déjà pas mal Ah et j’oubliais l’inspiration de Jacques-Bénigne Bossuet aux Maures
    Comme dirait Madame et Monsieur
    Mercy

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents