Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Débat de l’entre-deux-tours : les drôles de conseils prodigués à Marine Le Pen

Mediapart révèle un document écrit par Damien Philippot dans lequel ce conseiller livre ses recommandations avant le débat qui oppose la candidate FN à Emmanuel Macron.

 

Damien Philippot, le frère de Florian Philippot, avait rejoint l’équipe de campagne de Marine Le Pen pendant la présidentielle. Ce conseiller de l’ombre, aujourd’hui aux Patriotes de son frère, n’est pas resté inactif pendant la campagne. Affecté au pôle Rédaction, il a notamment rédigé une fiche de conseils à Marine Le Pen pour préparer le débat de l’entre-deux-tours. On ne sait pas à quel point la candidate, entourée de plusieurs cercles de conseillers, s’est inspirée de cette note, révélée ce dimanche [14 janvier 2018] par Mediapart, mais elle a reconnu a posteriori avoir « raté un rendez-vous important » avec les Français.

« L’objectif n’est pas de gagner en crédibilité. Nous n’arriverons pas à corriger, surtout face à lui [Emmanuel Macron] qui maîtrise parfaitement tous les arguments du système », conseille d’emblée Damien Philippot. Selon lui, l’objectif du débat « est de dégrader l’image de Macron, quitte à perdre en crédibilité, pour pousser des gens dans l’abstention ».

« Rendre Macron le plus antipathique possible »

Pour cela, le conseiller recommande de « rendre Macron le plus antipathique possible » en l’amenant « à s’énerver et à se montrer arrogant » en étant « dans l’offensive » mais « de manière calme et souriante ». « Si le débat est électrique, nous avons moins à perdre que lui, et donc nous gagnons des %. »

Pour pousser l’adversaire à la faute, il est recommandé d’avoir recours à une « phrase qui peut avoir l’air anodine mais qui cache un point inadmissible pour Macron et pour lui seul ». Comme modèle, Damien Philippot propose d’évoquer les parcours de vie, les aspirations des Français « qui sont bien souvent loin d’être des anecdotes, contrairement à ce que pensent certains ». Une référence censée être subtile au propos de Jacques Attali, soutien d’Emmanuel Macron et recadré pendant la campagne par les proches du candidat d’En marche ! pour avoir qualifié le sort des salariés de Whirlpool d’« anecdote ».

 

Pousser Macron à la « crise de nerfs »

Durant le débat, Marine Le Pen aura finalement recours à cette stratégie lorsqu’elle lâchera : « Je vois que vous essayez de faire l’élève avec le professeur. C’est pas vraiment mon truc ! Et je vais vous dire, vous n’êtes pas particulièrement mon truc ! » Une référence implicite à la relation entre Emmanuel Macron et son épouse Brigitte qui fut sa professeure.

 

[...]

Enfin, il recommande d’avoir recours à « l’humour », « utile en cas de réponse à une attaque notamment ». Pas sûr que la sortie de Marine le Pen sur « les envahisseurs » qui « sont là, dans les campagnes, les villes, sur les réseaux sociaux » ait fait rire beaucoup de téléspectateurs.

 

Lire l’article entier sur lexpress.fr

L’échec de Marine Le Pen est-il personnel ? Voir sur E&R :

 

La réconciliation nationale, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ce n’est pas une histoire de débat raté ou pas raté, c’est que les moyens déployés par le staff macron a été déployé bien avant le débat ,puisqu’on l’a bien vu avec Fillon qui était le dernier rempart pour accéder au deuxième tour. On ne peut pas dire que MLP a su convaincre, c’est le moins que l’on puisse dire, mais le mal avait été organisé déjà bien avant pour que justement elle puisse se retrouver face à macron , et ils savaient bien à l’avance que c’était gagné .Ou alors il aurait fallu que MLP soit une bête du débat et qu’elle se soit transcendée ce soir là , tout le monde n’a pas ce talent . Mais macron n’a pas fait de miracle non plus mais il avait en face de lui celle qui incarne le "diable ", et la pub était déjà faite depuis longtemps, c’est la raison pour laquelle ils tenaient à ce qu’il se trouve en face d’elle au dernier débat .
    Dans ce contexte si les Français avaient eu un peu de conscience et de crédibilité, avec ou sans débat, ils n’auraient pas hésité à voter MLP . Aujourd’hui refaisons le débat, je pense que le résultat serait tout autre .

     

  • Bref, D. Philippot a conseillé la ruse politicienne : dégrader l’image de l’adversaire. C’était sans espoir. Macron a forcément une meilleure image que la dame pour un électorat disparate, même si ni l’un ni l’autre n’ont le profil du chef.
    La France a besoin d’un chef bienveillant, intelligent et très ferme, conseillé par des personnes honnêtes et compétentes. Surtout honnêtes.
    Il fallait partir du raisonnement inverse : plutôt que dégrader l’adversaire, je montre le meilleur de moi-même, et surtout de quoi l’adversaire est capable dans les faits, par ce qu’il a fait. Il avait beaucoup (mé)fait déjà !
    De plus MLP n’a pas de talent pour l’humour ni la rhétorique, ni même l’argumentation. Macron, mieux formé, la bat sur ce plan. Elle pouvait à la rigueur parier sur un air honnête, la bonne foi, le bon sens, le ressenti des Français inquiets et déboussolés, des choses simples. Elle n’a pas la truculence de son père.
    Elle pouvait surtout parier sur les révélations fracassantes de la vente d’Alstom et autres FAITS dramatiques, symboles forts d’une mise en esclavage progressive du peuple français.
    Chercher à ruser avec des escrocs, c’est idiot. Ta force madame, c’était de montrer la réalité (sans chouiner). Les dossiers économiques, qu’importe. Un seul dossier suffisait, à très bien piocher : celui de la vente d’Alstom.
    Et puis il faut un niveau de langage élevé, quand on débat : vous n’êtes pas particulièrement mon truc ! Mais on n’est pas au bal du village. Certes, MLP est harcelée, mais quand même pas de ce côté-là !

     

  • On comprend mieux pourquoi le départ de Phillipot était devenu inévitable. En réalité, c est bien lui qui est responsable de la situation actuelle du FN. Il a voulu détruire la canal historique que représenté JMLP et imposer son obsession de la sortie de l euro au détriment des valeurs de la civilisation , histoire, culture, stopper l immigration en utilisant des arguments imparable comme la démographie qui va détruire la France dans le futur. Tout est a refaire.

     

  • Marine s’est complètement trompée de débat, elle s’est comportée comme si elle était face à des journalistes . Elle aurait dû visionner les précédents débats pré-présidentiel : elle aurait compris que c’est à qui jouera à être le plus "digne", le plus calme, le plus pondéré . C’est le jeu de "Tu me tiens je te tiens par la barbichette, celui qui rira perdra la présidentielle" . Ségolène a perdu quand elle s’est énervée face à Sarko . Même Flamby a joué dans le registre de la respectabilité . Ce que veut Pépère et Bobonne c’ est pourvoir dire : " Comme il parle bien ce candidat, on sera bien représenté par lui ". Le populo adore être impressionné par un imposteur .

     

    • Votre analyse est très juste , MLP c’est trompée de stratégie , il ne fallait
      absolument pas rentrer dans ce schéma de l’attaque mais plutôt avoir un
      discours de propositions rassurantes pour le peuple , qui a son niveau ne
      comprends pas tout . C’était la mauvaise stratégie l’attaque d’autant plus face
      à Macron qui avait tous les soutiens médiatiques avec lui , c’était un peu comme
      si elle lui tendait le bâton pour se faire battre , à l’entre deux tour , il pouvait
      facilement l’abattre ensuite , puis lui en tant que personnage sûr de lui a joué
      à fond la carte du future président impressionnant et droit dans ses bottes ,
      il a joué la force tranquille de Mitterrand , comme il savait si bien le faire , je
      trouve d’ailleurs que Macron copie beaucoup Mitterrand . Ce sera le même
      au niveau de l’Europe , il va finir l’engagement de Mitterrand....ils sont ces
      gens-là des renards sans foi , ni loi .près à tout pour nourrir leurs idéologie .


  • Marine le Pen a commis une erreur : elle a cru que le peuple français était... intelligent ! Elle n’a pas compris que lorsque l’on a affaire à une bande d’abrutis il faut tout faire pour lui en "imposer", jouer le calme le sérieux, voire le solennel ("comme elle cause bien Marine, c’est une Dame !") jouer la carte de la "dignité", c’est ce que plébisciteront toujours pépère et Bobonne - et les fans de Johnny Halliday...

     

  • Elle n’a même pas réussi à dégrader l’image de macron. Il a garde son sang froid tout du long. Elle avait juste l’air d’une folle ! Vu que ces conseillers connaissaient le vrai niveau de MLP, c’est donc un suicide ! Le seul truc à faire, vu son niveau, était de se présenter calme, c’’est tout. Mais c’est un mal pour un bien, les gens ont compris qu’il faut changer de chef.


  • "ils sont là dans les campagnes, les villes" elle parlait des franc-maçons. Y’en a partout. Y’en a même sous terre i’ paraît. La France en est infestée.

     

    • Elle savait de quoi elle parlait , mais les gens bien intentionnés , même
      avant de se poser la question sur ce qu’elle voulait dire , ce sont contentés
      de reprendre la propagande des adversaires et de rentrer dans leur jeu....
      c’est très intelligent , avec des gens comme cela , les adversaire n’ont pas
      à s’en faire.... ?

      La bêtise humaine est de partout......difficile pour que les choses changent !


    • Elle parodiait un discours de campagne de Macron, mais visiblement, 9 mois plus tard, personne n’a toujours rien compris. Forcément, les mesquines fliquettes Barthès et Hanouna, baromètres quotidien du buzz perpétuel, eux d’habitude si prompts à trouver des poux sur les boules à zéro, ne se sont pas faits priés pour ne pas le faire remarquer,


  • Il semblerait que Phillipot soit plus rusé que prévu, il a peut-être précipité lui-même la chute de MLP la sachant parfaitement incompétente de toute façon. Personnellement ça ne me dérange pas, c’est la sélection naturelle en politique.

     

  • Les Frères Philippot... C’est pour çà que le Florian a été viré !
    La vengeance est un plat qui se mange froid.
    Ceci démontre cela : que Marine Le Pen en a bien tenu compte. À son grand malheur !

     

    • In fine , l’important , c’est d’etre débarassé de PHILIPOT .Je n’ai jamais vraiment compris la raison de sa présence ni l’engoument qu’il provoquait. Ce type est un énarque, quelqu’un qui a été formé pour en faire des tonnes , impromptu , sur un sujet dont il ne connait ni les tenants , ni les aboutissants. En le voyant je me remémorais les discours de ces chefs de cab. de préfecture, sur des sujets dont ils ignoraient tout ...voilà le niveau de F.P. : dircab . Son intention était de faire une OPA , en douceur sur un parti en état de marche , il a échoué, tant mieux, il n’avait pas les qualités . Passons à autre chose .


    • Il est de bon ton d’accabler le Philippot, tout est la faute à Philippot, c’est Philippot le bouc émissaire, le gros phoque socialo-gaulliste qui donne des conseils empoisonnés - voyez même la presse mainstream qui ne se prive pas d’entretenir ces crachats à la mode.

      Vous êtes débarassés des Philippot.
      Très bien.
      Maintenant, il vous reste Collard, Alliot et Ménard.
      Et la main de l’opposition est passée chez Mélenchon.
      Plus jamais vous ne dépasserez 15% à une élection d’envergure.


    • @Bernard Laporte

      L’opposition serait passé chez Merluchon ? On prend ses désirs pour des réalités n’est ce pas ? La popularité de Mélenchon est en chute libre dans les mêmes sondages qui ont contribué à le faire monter et les médias ne sont plus autant bienveillant à son égard qu’autrefois...

      Bref de quoi parlez vous ?


    • Ce n’est pas un désir c’est une constatation.
      Si vous voyez Dupont-Aignan, Steeve Briois ou Laurent Wauquiez comme leaders d’opposition, c’est moi qui suis mort de rire.


  • Ce qui est important est que les électeurs déçus du FN ne se radicalisent pas ou ne se "fachosphèrisent" pas en leur laissant croire que ça a raté cette fois-ci, d’accord, bon, mais la prochaine fois peut-être, tout n’est pas perdu, etc.
    Il faut qu’ils croient encore aux élections et à tout ce système, sinon il y a danger ! Et il ne faut surtout pas qu’ils ouvrent les yeux non plus sur l’envers du décor ou qu’ils aillent voir ce qui se passe derrière, en coulisse, alors on les maintient dans l’illusion d’un vrai débat démocratique, d’un honnête et franc jeu politique, d’un réel combat d’idées où certes le plus fort, le plus malin et rusé gagne, oui, mais à la loyale, selon les règles admises et permises en démocratie.


  • Quand on est nul toutes les stratégies sont mauvaises de toute façon.

     

  • Ok les théories et les conseils c’est bien joli, mais ca n’a pas de valeur réelle sur le déroulement des débats, le seul maître à bord c’est l’intéressée Marie Le Pen, alors, qui peut prédire comment les choses peuvent tourner au vinaigre en live ? personne a part les deux acteurs qui mènent leur improvisation étudiée et interactive, seuls.
    Simplement Marine Le Pen est humaine et en a trop fait, elle s’est retrouvé en décalage avec la constance soutenue de Macron. Macron est resté dans les clous, et simplement il est bon le petit !


  • Etrange position des mains de Macron sur l’arrêt sur image de Dailymotion. Pas naturel du tout.

     

  • alors ça y est ...médiapart est devenu une source insoupçonnable de vérité ?
    et pourquoi pas BHL philosophe ?...


  • En débat politique comme dans toute discipline sportive, compter sur les erreurs de l’adversaire pour gagner est une très mauvaise tactique. À la place, il faut être bon : rester calme et connaître ses dossiers sur le bout des doigts.


  • Merci pour ce nouvel éclairage du fiasco. Des conseils simplistes à une femme politique sans envergure. Conseils émis par le frère du conseiller de la fille du grand-père de la nièce par alliance de Alliot.

    Bon, on fait quoi maintenant ?

     

  • Arrêtez de "communiquer" : ça se voit.

    Si vous n’avez rien à dire, ne dites rien.

    Personne ne s’est jamais repenti de s’être tu.

    Et si vous avez peur de tout, et surtout de donner le fond de votre pensée, surtout changez de métier : le commerce de cerises sur le marché c’est bien aussi.

    Et maintenant, un petit conseil de campagne :

    - focalisez vous sur le remboursement de la dette
    - et sur le fait que la France (pas la République : c’est justement le fond du débat) est exclusivement blanche et chrétienne.

    Faites de Sully un héros et du racisme identitaire un droit naturel (ce qu’il est)

    Au nom de la dette, vous pourrez invoquer toutes les excuses.
    Au nom de la blancheur retrouvée vous susciterez tous les espoirs les plus secrets

    Ne vous inquiétez pas, c’est sans risques :

    - Les banquiers vous haïssent
    - Les colored aussi.

    Vous ne perdrez RIEN : au contraire.
    En abandonnant la République, vous gagnerez la France.

    PS : j’espère que vous n’avez pas payé les Filippot trop cher ?


  • Perso, j’ai toujours trouvé que Marine disais juste , bien ; mais n’étais pas assez devant ce mur d’ordure (mediatique,...ect...qui lui font face...)
    Et malheureusement, humain, nous sommes beaucoup, à "rester dans notre coin, sans assez chercher â comprendre, voir plus loins... Cela rejoint malheureusement l’éducation actuel qui donneras chez les jeunes et beaucoup ,du negatif, des" retours animal" ,violents..ect . perso, impressions qu’il y ã beucoup, tout , pour créer discodes, imcompréentions entre chaque étre. ...


  • Il me semble que lors de sa précédente campagne présidentielle, Madame Le Pen s’est rendue à un bal à Vienne, celui-ci avait fait polémique. Cette erreur était-elle due également à de mauvais conseils ?

    Madame Le Pen a t-elle vraiment voulu le pouvoir ?

    Son véritable rôle n’est-il pas de se cantonner au même rôle que Mr Mélenchon ; faire croire à une éventuelle alternative ?

     

    • Le Pompon , c’est que le Front National changerait de nom ( comme les autres ) La stratégie du malfaiteur en cavale avec de faux papiers comme à LREM dont la moitié des députés sont des socialistes travestis . Rien de mieux pour perdre et se retrouver au même niveau qu’avant 1972 .
      Rappelons qu’en 1972 on avait tenté d’interdire en justice à Jean Marie LE PEN de baptiser son mouvement "Front National" car pendant la guerre il y avait un mouvement de résistance (communiste) qui s’appelait ainsi . Malheureusement pour les ennemis de JMLP ce mouvement clandestin n’était pas déclaré en préfecture ( et pour cause) et son nom était libre de droits .


    • @ florian geyer vrai et faux le nom de front national( pour l,unite francaise) fut choisit en reference aux fameuses elections legislative de 1936 qui donnat le pouvoir au front populaire ou une liste reunissaent tous les partis d,extreme droite et fascistes a l,exception de l,action francaise sous le nom de front nationnal c,est ca la reference bien sur le fn des les annees 1980 ne se vanter pas de cela et laissas croire a votre theorie !!!


  • McEnroe, Federer ne comptent pas sur les erreurs de leurs adversaires.

     

  • Elle n’a pas le coffre pour le job de la Présidence, cela a été criant lors de la Campagne avec l’apothéose du débat avec Macron, le plus faible des adversaires, le plus facile à contredire et à démonter... Elle a gâché l’occasion du siècle, elle est discréditée à jamais...qu’elle dégage, on n’en veut plus...du vent...

     

    • Pour être honnête , il faut surtout regarder les immenses problèmes qu’elle a dû
      supporter tout pendant la campagne , tracnards en tout genre , une pub infectecte
      a son encontre par " tous " les médias , les moyens financiers coupés.....et je dirais
      même , les mauvais conseils de Dupont Aignan qui à mon avis n’était pas là pour
      la faire gagner mais l’inverse il faut penser aussi que depuis un certains temps
      le rapprochement entre Philippot et Dupont Aignan se faisait en dehors du FN....
      cela pose question sur la sincérité de tout cela..... ? d’autant plus quand je vois
      le comportement odieux de Philippot à l’égard du FN maintenant , ça fait réfléchir.... ?

      A nom avis , il doit y avoir un plan contre le FN par un certain groupe de personnes ,
      et je crois deviner.... ? La bonne volonté de MLP d’ouvrir son parti pourrait lui coûter
      très chers.....il faut qu’elle redouble de prudence , c’est mon avis.....tout me porte
      à croire cela ?


  • C’est du passé. Tous les communicants ont les mêmes techniques.


  • Elle aurait due être conseillée par Mr Soral en personne et elle l’aurait laminé.


  • Elle a peut-être aussi pris au pied de la lettre une info qu’il a fait répandre comme quoi il quitterait le plateau si elle était trop agressive.
    Il aurait fait diffuser une "fake news"... ben non, pas lui, il n’aime pas ça...


Commentaires suivants