Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Éric Zemmour à Pascal Boniface : "Les Palestiniens, c’est un peuple qui n’existe pas !"

Le 24 janvier 2018, la présentatrice de Z&N sur Paris Première lance le débat brûlant (de 47’14 à 47’23) :

« Régulièrement mis en cause, notamment depuis la sortie de son livre “Est-il permis de critiquer Israël”, le géopolitologue Pascal Boniface publie “Antisémite” pour répondre à toutes les accusations dont il fait l’objet »

On apprend de la bouche de Naulleau que la préface du livre de Boniface a été confiée à Michel Wieworka (pas à Céline donc) et immédiatement, on a l’impression que le fondateur de l’IRIS est en défense. Or il ne faut pas se défendre de l’accusation d’antisémitisme, qui est dans 99% des cas mensongère, une fake news, une exagération, une imposture, une arnaque.

Profitons-en pour rappeler la définition de l’antisémite moderne dans la France de 2018 :

« L’antisémite n’est pas celui qui n’aime pas les juifs, mais celui que les juifs n’aiment pas. »

Définition que l’on devrait préciser de la manière suivante :

« L’antisémite n’est pas celui qui n’aime pas les membres de l’élite sioniste, mais celui que les membres de cette élite autoproclamée n’aiment pas pour des raisons de dénonciation de leur pouvoir à la fois exorbitant et indû. »

Ainsi l’accusation d’antisémitisme devient-elle la défense d’un pouvoir totalitaire, ce qu’elle est largement, quand on s’intéresse à la politique profonde. Une politique qui n’existe pas, selon le grand penseur Rudy IIIe Reichstadt. C’est mieux ainsi : sans pouvoir profond, pas de lobby sioniste totalitaire ! Il suffit de nier ce concept pourtant hautement explicatif. Comme quoi le négationnisme peut avoir du bon, parfois.

BHL, Encel, Valls et Haziza sont les détracteurs habituels de Boniface, ce porteur du bonifascisme d’après l’expression citée par Naulleau dans sa chronique.

Naulleau (à 56’13) : « Comment vous expliquez ce glissement par rapport à Israël ? Parce qu’il y a un juge de paix, quelque chose qui donne un peu le ton, c’est l’évolution du CRIF par exemple. Il y a quelque chose qui a changé. Entre Théo Klein et Roger Cukierman c’est plus du tout le même rapport à Israël. »
Boniface (jusqu’à 56’31) : « Mais c’est plus le même Israël non plus ! »

Boniface (de 56’57 à 57’30) :

« C’est plus difficile de soutenir Netanyahou ou le gouvernement israélien qui est quand même de droite et d’extrême droite, ce même gouvernement en Europe, on s’en écarterait, dans la composition politique. Les mêmes qui disent lutter contre l’extrême droite en France ne disent rien sur le fait que l’extrême droite ouvertement raciste est fortement présente dans le gouvernement israélien. Et comme c’est de plus en plus difficile de défendre ce gouvernement, eh bien la réplique c’est de dire que ceux qui l’attaquent ne font pas une critique politique ou stratégique mais sont antisémites. C’est une sorte d’argument massue, de rayon paralysant du débat critique pour faire taire les gens, et ça marche plutôt ! »

Négation des Palestiniens

Zemmour, qui se déclare « Français juif » et non « juif de France », et surtout « non sioniste », trouve un angle d’attaque ( de 59’05 à 1’00’12) :

« Là où je ne vous suis plus et même où vous m’agacez, c’est dans cette obsession du gouv, du sujet israélo-palestinien... Parce qu’en fait vous faites exactement comme les gens qui vous accusent d’antisémitisme. C’est-à-dire que vous mettez au centre de votre vie et de la vie du monde ce conflit qui est en fait de la petite bière. Qui en vérité ne concerne que trois départements français, Israël. Qui concerne des gens, des Palestiniens, un peuple qui n’existe pas, une nation qui n’existe pas. Ils auraient pu être jordaniens d’ailleurs ils l’ont été jadis, ils auraient pu être égyptiens ils l’ont été jadis, en fait ce sont des musulmans arabes, on s’en fout ! Ils n’ont pas de nationalité et vous le savez mieux que personne. Ça n’existe pas la nation palestienne, c’est une invention du KGB et des agents, et des gauchistes français dans les années 70 et des diplomates français depuis. Tout ça est un leurre ! Et vous voir vous, vous, un être rationnel, un géopolitologue, s’enflammer pour des chimères alors moi ça me laisse sur le cul. »

Exceptionnel paradoxe, pour un Français juif « non sioniste ».

Zemmour n’est pas non plus d’accord avec le qualificatif de « résiduel » pour l’antisémitisme en France, par rapport à celui de la fin du XIXe siècle et des années 1930 : pour le polémiste du Figaro, le simple fait qu’il n’y a plus un enfant juif dans les écoles du 93 prouve qu’il y a un antijudaïsme de la part des musulmans d’origine arabe. Et quand Boniface invoque l’importation du conflit du Proche-Orient, Zemmour le contre avec l’« antijudaïsme » héréditaire qui serait contenu dans le Coran.

Le mot de la fin à Boniface, qui se considère comme « l’homme à abattre » par la bande BHL-Haziza-Encel (de 1’10’35 à 1’10’54) :

« Ce qui me choque le plus, c’est ceux qui agissent par lâcheté. Qui s’écartent de moi parce qu’ils ont peur d’être pris dans la tourmente... La lâcheté m’écœure autant que l’activisme militant pro-israélien. »

Ce que Boniface n’a pas le courage de dire,
chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

Le vrai Éric Zemmour, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

91 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pour répondre à Zemmour, on pourrait dire : Est-ce que le peuple juif existe ?

    Depuis 2000 ans, quel juif peut dire avec certitude tous mes ancêtres (les femmes surtout, puisque la judéité se transmet par la femme) ont été juifs ?
    Personne.
    Le peuple juif n’existe pas.
    La communauté organisée, oui.

     

  • Zemmour a raison

     

  • Honnêtement, ce qui me laisse, moi, sur le cul, ce sont ces bataillons entiers d’Identitaires fascinés par Zemmour et convaincus de voir en lui le symbole du nationalisme français...comme quoi, le renouveau français n’est pas pour demain...

     

    • Identitaires fascinés par un français de branche. Ba tiens...


    • Alors zemmour sort de ses gonds et se dévoile ? Lui qui prend ses vacances à chaque opération militaires contre Gaza, suffit de lui mettre le nez dans finalement...


    • @L’horloge

      Je ne sais pas où tu as vu des patriotes fascinés ou béats d’admiration devant Éric Zemmour.

      Ce que doivent comprendre les bataillons d’identitaires maghrébins, c’est que la défense de la France est interdite dans les médias mainstream et que, comme Zemmour est un des rares autorisés à parler, ses discours francs et souvent justes sont simplement appréciés à leur juste valeur, une valeur encore augmentée par la rareté de la parole patriote française créée artificiellement par la Gestapo sioniste qui contrôle les médias.


    • "le renouveau français n’est pas pour demain..."

      Mais il est déjà là ! Ne sois pas si négatif. Il suffit de regarder un peu autour de soi ou de visiter certaines villes, banlieues pour s’en rendre compte que sera l’avenir de demain. Je te suggère des endroits comme Seine saint-denis, des belles villes comme Marseille, Roubais, Calais,... A moins que toi aussi tu portes déjà un voile qui t’empêche de voir ce beau "renouveau français" ?


    • Il y en a @Titus, même si certainement beaucoup moins depuis quelque temps et quelque peu vieillissant et fatigués (une part d’espoir personnel aussi de ma part !), pas mal de ceux qui lui ont accordé à juste titre le bénéfice du doute pendant un bon bout de temps ayant fini par ouvrir les yeux sur son petit jeu à la fois pas très courageux et un tantinet pompier pyromane (pour la « défense de la France », je me passerais volontiers de ses services si c’était possible). Mais de toute façon Zemmour n’est pas le centre de la terre (tout le monde peut en convenir) et même s’il n’était pas là il y aurait quand même beaucoup de gens grosso modo sur sa ligne. Soral est un patriote français en acier trempé, Zemmour un ersatz pour le moins ambigüe, pour ne pas dire fourbe. Par contre, je n’ai pas compris cette histoire « d’identitaires maghrébins ».


    • Zemmour sert à se mettre dans la poche les Français de souche une alliance franco juive contre le péril musulman ... Idem pour goldnadel... Ajoutons à cela les musulmans collabeurances type chalgoumi sifaoui zohra bitan etc.. Le tour est joué.. !
      Zemmour fait le jeu du sionisme sans être lui même vraiment sioniste .. Son travail à lui c’ est l’ islam ( isme) et les sionistes doivent véhiculer une image détestable de l’ islam zemmour fait le job.. Pourquoi on ne parle jamais du talmud dans les médias hein monsieur zemmour ? Il y aurait des choses à dire...
      Les sionistes détestent le mot Palestine pourtant ce terme existe depuis des millénaires... Le nom israel n’ existe que depuis 48 avant cela , dans le monde entier on appelait cette région Palestine.. Les sionistes ont détruit rasé toute trace de la vie palestienne villages détruits édifices publics,et religieux détruit , cimetières rasés , maisons rasées tout ce qui a fait la culture l’ histoire d’ un peuple, lrs noms des villages remplacés, 95 % de la population chassée hors de Palestine.. Génocide culture rt humanitaire ! Ils font pareil en Irak en Syrie...via les djihadistes !
      Zemmour taisez-vous ! !!!
      Les vrais sémites sont les palestiniens pas ces autoproclamés pseudos juifs d’ Europe centrale !


    • D’accord avec toi. Mais ça ne vaut pas mieux que les nationalistes - patriotes - identitaires pro palestiniens. Il y a très peu de sincérité là dedans, contrairement au communautarisme arabo musulman (qui ne vaut pas mieux qu’un autre ...). Comme le dirait De Lesquen ce n’est pas du tout un problème français.
      Dans l’absolu je suis contre toute colonisation, mais de là à faire de la palestine mon cheval de bataille bof bof ... J’ai été expat en pays musulman et sincèrement, plus jamais ...


    • C’est une question de principe sans être pour autant une préoccupation de chaque instant @blaiz. Encore que d’autres plus omniprésents nous l’imposent puisqu’à ma connaissance ce ne sont pas les « nationalistes patriotes identitaires pro palestiniens » qui nous font bouffer du dîner du Crif, de la Shoah matin midi et soir et toutes les formes de lobbying idéologique possible et imaginable. Attention à ne pas inverser les choses. D’ailleurs vous le dites vous-même, un esprit sain ne peut pas légitimer une colonisation brutale, qu’elle se passe chez nous ou ailleurs. Point final, car c’est là l’essentiel. Et le fait que vous ayez de mauvais souvenirs d’expatrié ne devrait en rien entrer en ligne de compte. Drôle de biais cognitif entre parenthèses, comme si l’un pouvait conditionner l’autre. Pour le reste, on sera globalement d’accord je pense.


  • les millions de palestiniens sont en définitive confrontés à ce dilemme morbide qu’est : la valise ( migration forcée ) ou le cercueil ( destruction massive ) / demandez leur , si c’est un leurre ! ( écoeurant d’entendre ces abominations ) .


  • et les khazares qui ont été converti au judaïsme,une peuplade qui a vécu en Russie,Europe orientale et Allemagne il en parle ?


  • Pascal, faut vraiment que tu sois barjot ( ou tombé bien bas) pour soutenir le projet israélien de "2 états" !!!

    - 90% du territoire allant aux colonialistes juifs et les 10 % restants, de véritables réserves indiennes, sous forme de confettis étant alloués à la population musulmane !!!

     

  • Si Zemmour nie l’Etat Palestine, la moindre des choses serait qu’il nie également L’Etat Israel.
    De même que s’il nie le peuple palestinien, la moindre des choses serait qu’il nie également le prétendu peuple israélien. (qui n’est qu’un mélange de personne de différentes nationalités, fanatiques d’une religion quelconque, ayant en grande majorité tapé l’incruste là bas depuis les 70 dernières années).

    Pour le coup, on pourrait presque parler d’une révélation au grand jour de son combat profond.

    Et quand il parle d’antijudaïsme car il n’y a presque plus de juifs dans certains quartier de Paris à l’école, j’aimerai qu’il me dise s’il n’y a pas d’antimusulmanisme en Israel, et d’anti musulmanisme au seins des plus grandes institutions française, et a contrario un pro-judaïsme, surtout si on rapporte le tout en pourcentage de ces deux groupes dans la population française.
    Mais là encore, Zemmour préfère souligner uniquement l’un mais pas l’autre.

    En plus le fait qu’il n’y a plus d’enfant juif dans les écoles qu’il pointe du doigt, n’est pas une preuve d’un antijudaïsme, mais simplement révélateur que les personnes préfèrent l’entre soi plutôt que l’imposition d’une cohabitation cosmopolite forcée de masse. On pourrait à cet effet remarquer qu’il n’y a plus beaucoup de blancs non plus dans ces mêmes endroits.
    Je serai également curieux d’avoir quelques chiffres concernant la progression du nombre d’élève inscrit dans les écoles conventionnées juives en France.
    Bon aller je m’auto satisfait :
    « Pendant 60 ans, depuis la seconde guerre mondiale,
    les effectifs des écoles juives n’ont cessés de
    progresser. Ils ont été multipliés par 75 durant cette
    période, passant de 400 à 30 000 élèves »
    (jusqu’à 2006) source : http://www.fsju.org/wp-content/uplo...

    Cela illustre parfaitement la volonté des juifs de se replier sur eux-même plutôt que de se mélanger aux autres.

    Alors Zemmour, votre créneaux désormais c’est intégralement le deux poids deux mesures ? Ou l’histoire de paille dans l’oeil du voisin / poutre dans le votre.
    A ce rythme là vous allez devenir aussi mauvais qu’un bhl, il faut vous ressaisir...

     

  • Comme c’est violent...comme réaction... Boniface a tapé là où çà fait mal, me semble-t-il...


  • Quelqu’un peut il m’expliquer une fois pour toute - et je suis trés serieux dans ma demande - le rapport qu’il y a entre juif et sémite ????
    Parce que lorsqu’on regarde la definition du mot sémite dans le dictionnaire il n’est fait nullement allususion au juif, alors que lorsqu’on regarde la definition d’antséimite on voit ecrit personne qui n’aime pas les juifs...
    Par quel tour de passe le mot sémite (qui na rien à voir avec les juifs) devient juifs et uniquement juif dans le mot anti-sémite...
    Merci par avance...

     

    • Excelllente question, je vous remercie de la poser à la France entière !


    • Oh toi,tu vas avoir des problèmes...


    • Les sémites sont "les fils de Sem", personnage historique présumé de l’histoire traditionnelle (c’est davantage une allégorie originelle mais c’est un autre débat).
      Donc, selon cette lecture de l’histoire, les fils de Sem sont les enfants de ces deux religions monothéistes.
      Ce qui fait que, au sens strict, un antisémite serait à la fois antijuif et antimusulman.
      Mais encore une fois, on simplifie, on use de raccourci, on trompe son monde. A qui profite le "crime" ?
      Pas aux enfants des étoiles que nous sommes tous...


    • Deux réponses possibles :
      - historique : selon beaucoup sources, Noé avait un enfant qui s’appelait Sem, d’ou descende Abraham----- isac ( Jacob,joseph,david,salomon et jesus)/ Ismael ( Mohammad).
      et comme les juifs actuels se considèrent comme les descendants des enfants de Jacob.

      - linguistiquement : le mot " S A M I " سامي ( en arabe) signifie : quelqu’un qui pourrait avoir de l’importance aux yeux de tous, quelqu’un qui attire les regards pour ce qu’il est , ça peut signifié aussi l’élu, il rime aussi avec élévation et prendre de la hauteur. à remarquer qu’il a la même origine que le ciel ( sama :السماء )dans la langue arabe.


    • Ce que beaucoup de gens ne savent pas, c’est que le mont "antisémite" est à l’origine un mot inventé, par un journaliste allemand je crois à la fin du 19ème siècle, pour justifier la haine envers les juifs.

      En effet, il était "à la mode" à cette époque-là d’établir des hiérarchies entre races de façon "scientifique" (anthropométrie...) et la proximité de la terre ancienne et promise des juifs avec celle de races sémites permettait de suggérer que, venant d’un même endroit, tous ces barbares étaient décidément bien inférieurs aux Européens. Même si, on le sait clairement depuis (voir par exemple "Comment le peuple juif fut inventé" de Shlomo Sand) l’origine ethnique de la plupart des juifs européens n’a pas grand-chose à voir avec cela mais plutôt avec celle des Khazars (qui, comme par hasard, occupaient entre autres une partie de l’actuelle Ukraine).

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Khazars

      Et voilà comment certains prétendent "lutter contre l’antisémitisme" avec un mot d’origine très clairement antisémite...


    • Certainement parce qu’ en forgeant le terme antisémite ils espéraient se fondre dans une masse sémite avec les arabes et autres sémites , c’ est un peu tiré par les cheveux mais n’ empêche que l’ antiracisme dont ils furent créateurs et porteurs va dans le sens de leur intérêt propre selon le même principe . Ce qui fait que pour toutes attaques justifiées contre des malfaisants juifs, sionistes ou autres , il y a une seule réponse : " antisémite "(qui affranchit de rendre des comptes ou d’ argumenter) C’ est bien pour ça qu’ ils sont toujours derrière les plaintes contre le racisme , mais seulement quand ils l’ ont orchestré ou qu’ ils peuvent en tirer avantage .
      En réalité l’ antisémitisme n’ existe pas et il n’ y a pas de racisme a l’ égard des juifs . Il s’ agit soit d’ une détestation du judaïsme pseudo religion mais idéologie matérialiste raciste et dominatrice soit d’ une détestation du sionisme autre idéologie raciste et dominatrice . Et c’ est plus sur leurs actions et leur comportement qu’ ils se sont fait détestés au fil des siècles .


    • Peut-être par rapport à la conception matérialiste du judaïsme ? (lequel est un projet politique rappelons-le)

      Hypothèse : "antisémite" parce que quand les juifs auront colonisé tous les territoires qu’ils convoitent, et formeront alors le Grand Israël, selon eux, tout rentrera dans l’ordre : et là, ils le seront, sémites.
      "Antisémite" serait une accusation a posteriori de leur nature "retrouvée" - alors qu’effectivement ils ne viennent pas du même peuple que les Sémites.

      Ce qui montre en tout cas la totale incohérence du projet "Grand Israël". Si ce terme d’antisémite n’a rien à voir avec les juifs, et qui plus est stupide, pourquoi tout le monde l’emploie ?


    • En fait un anti sioniste critique l’implantation d’Israël en Palestine .
      Un anti sémite critique la race sémite (population originaire de Palestine, notion d’ethnie)
      Les deux termes sont 2 notions tout à fait différentes
      Si d’’aventure vous critiquez la politique d’Israël (Sion) vous êtes donc un anti sioniste (on a tout à fait le droit de dénoncer les dysfonctionnements de n’importe quel pays étranger !!). Les sionistes ne supportent pas qu’Israël soit critiqué et pour arrêter toute argumentation , balancent les gros mots qui bloquent toute conversation "ANTISEMITE ,RACISTE ,FASCISTE


    • bonjour à tous....sémite ou sémitique sont tous deux liés au nom Sem d’ ou les langues semitiques qui sont. des langues parlées au Proche-Orient et en Afrique de l’Est.

      Elles comprennent des langues très répandues, comme l’arabe et les langues les plus vieilles de l’histoire : langues assyriennes (cunéiforme), égyptien ancien (hiéroglyphes), hébreu et araméen anciens.

      Leur nom vient de Sem, fils de Noé. La langue-mère serait née au Proche-Orient.


    • Pour répondre au pourquoi ce tour de passe-passe, selon ce que j’ai compris :
      Une idéologie peut être attaquée, non pas une race.
      La fourberie d’identifier une idéologie à une race, c’est pour qu’elle devienne inattaquable.


  • Et voilà, on y est : on est antisioniste mais on se rallie quand même à la "ligne Zemmour" et on dénonce le "manque de courage" de Boniface, tout comme la guerre c’est la paix et la liberté c’est l’esclavage... et ainsi de suite.


  • Tout ce que dit Zemmour n’est pas de la m...e. Et tout ce que dit Zemmour n’est pas bon. Sur la question de l’identité nationale, de l’Europe, etc., il est un des rares à avoir le ton juste, et brillamment. Sur la question du sionisme par contre, son intelligence fait flop et sa partialité est lamentable...

     

    • Au delà de son intelligence au sommet de toute l’humanité, vous saisissez la stratégie du bonhomme, il vous manque l’objectif, encore un peu et ça viendra.


    • J’ avais 16/17 ans quand Zemmour est apparu sur ONPC, et que vous le vouliez ou non, cet homme a fait beaucoup pour la dé- gauchiser sociétalement les jeunes français, le sas Zemmour m’a mener au sas Soral, qui m’ a lui même amener a Drac, Ryssen ,Le Lay, Jean Ma etc etc...
      Il me semble très important qu’ existe ce contre-discours dans les médias mainstream ( même si je ne me fait aucune illusion sur les raisons de sa longévité, lié a un talent indéniable mais pas que ...)
      Et si je’ l’ écoute encore aujourd’hui, c’ est qu’ il est un bon baromètre de la parole mainstream toléré, pas pour son avis sur le conflit israelo-palestinien...


    • @marc
      Pour comprendre Zemour, faudrait se mettre d’accord sur son utilité , Soral et les autres cités dans votre com n’ont aucune ambiguité envers l’islam, le sionisme ou l’économie mondiale. Leurs discours est cohérent, chacun dans son registre et malgré tout ils résistent avec leur moyen. Zemour a des moyens énormes à sa disposition...pourquoi ? Il exalte le sentiment national envers une partie de la population, et toujours la même, à croire que les musulmans sont devenus les maîtres de ce pays, il est en opposition à une minorité sans pouvoir réel sur le devenir de notre pays. Evidemment, à St Denis tout n’est pas parfait, le wahhabisme fait des ravages, les dealers la loi etc...Il ne parle jamais des millions laborieux dans cette communauté, mais son obsession à traiter ces gens d’antisémite et d’anti français n’est qu’un cautionnement d’israel . Sa petite musique est toujours la même, les musulmans sont antisémites, et israel se doit de répondre au delà de ses frontières par lui et ses compères dont les médiats pilulent. D’ailleurs vous observerez que SA communauté(médiats) est la plus pro migrant, pourquoi ? Ceci dit en passant. C’est vrai, l’hameçon est puissant, mis à part l’éternel rien ne l’est.


  • L’extrême droite, la radicalisation du peuple français, tout ceci constitue un marché et zemmour l’a bien compris.
    Il tient un discours pour vendre des bouquins et c’est grâce aux petits bras que ce type est devenu millionnaire ...
    Ces millions qu’il emportera avec lui vers Israël si la situation en France se dégrade.

    Monsieur zemmour nous parle d’assimilation mais ça doit bien faire 1000 ans que le peuple juif ne s’est pas dissous ... un refus bien volontaire ...


  • Zemmour rejoint donc les esclavagistes qui considéraient que les noirs n’avaient pas d’âme et donc qu’on pouvait les considérer comme du bétail et ainsi les arracher à leur terre. Il rejoint aussi les colons américains qui ont buté plus de 20 millions d’indiens, parce que le peuple indien n’existait pas. Les Indiens considéraient qu’ils appartenaient à la terre et non l’inverse. La seule question à poser à Zemmour : qui a planté les oliviers millénaires de Palestine ? Sa mère ou une palestinienne ?


  • Les paroles de Zemmour sont odieuses ! Et je n’ose imaginer la réaction d’un Palestinien francophone qui lit/écoute ca....

    Si on voulait être taquin, on devrait lui demander : "c’est quoi un juif ?" "ou encore "le peuple juif existe-t-il ?"


  • Le négationnisme ce n’est condamnable que dans un sens.. toujours le même !

     

  • La Palestine est la Palestine et aux palestiniens, une est INDIVISIBLE.
    Excellente définition d’E&R de l’antisémitisme et antisionisme ;-)
    Quant à Zemmour, écoeurant, je le renverrai à l’histoire pas celle des éternels pleurnichards qui pensent être au dessus de tous et que tout leur est dû, mais la vraie Histoire en commençant par la Déclaration de Balfour (UK) 100 ans déjà qui a fait installer les juifs en Palestine.

     

  • Zemour a raison, le peuple palestinien est un artefact de la création d’Israel mais la dernière chose qu’il pourrait voir c’est que le peuple juif n’existe pas plus. Est-ce que Netanyahu a une tête d’arabe ? Non parce la tribu hébreu qui était une tribu arabe comme l’a montré Laurent Guyénot a complètement disparu. 95% des juifs sont des blancs qui descendent du peuple khazar qui s’est converti au... 9ème siècle *après* JC ! Donc s’il veulent retrouver leur origines qu’ils retournent en Crimée et redeviennent payens ou orthodoxes au lieu de faire chier la planète avec leur fake-identité et leur fake-terre promise. Tout est fake depuis le début : la Torah c’est une pompe haineuse d’histoires sumériennes par une poignée de nomades minables a qui on avait malheureusement appris à écrire, ils n’ont jamais traversé la mer rouge mais des marais en Arabie, David, Salomon, le premier temple c’est des gros mythos, il n’y a strictement rien archéologiquement et le deuxième temple est d’origine greco-romaine à 200% : son constructeur Herode était d’une famille grecque et c’était le plus grand constructeur de l’empire romain à l’époque.

    Tout ce qu’il prouvent c’est le crétinisme ethnique intrinsèque à la condition humaine, centré sur la paranoia et la haine :il suffit que tu dises à des humains qu’ils sont de race supérieure, élue, que tout le monde les hait mais qu’eux, un jour, ils conduiront le monde et ça marche !

     

    • ...mythes sumériens, mésopotamiens au sens assyrien et Perses (cf. Ahura-Mazda).
      C’est dire si ces gus (et ceux qui ont suivi de leurs monothéismes) sont des shadocks : et ils pompèrent, et ils pompèrent...
      Les hommes de religion (au sens de relecture) interprétant les textes pour établir le dogme, de façon plus virulente chez certaines « écoles » que chez les autres.


  • Zemmour est un sioniste qui fait semblant d’aimer la France et qui ne dit rien quand cette dernière fait office de femme de chambre d’israel, que voulez vous que la bonne y fasse ?

     

    • C’est un sioniste qui ne fait pas semblant d’aimer la France mais qui sait pertinemment, contrairement à ce qu’en disent les langues de vipères, que c’est l’une des rares contrées dans laquelle il est en sécurité, si l’on néglige certains endroits des USA et le Birobidjan : encore qu’il ne soit pas sûr que notre "ami" s’entende avec la langue vernaculaire de ses homologues khazars, les Ashkénaze : le yidich, dont les utilisateurs les plus orhodoxes ne sont surtout pas sionistes proactifs.
      Et puis sioniste dans une certaine mesure, car gageons que notre lascar, propre à décortiquer l’Histoire, ait encore à l’esprit « les enfants de la teigne ».


  • 90% ( voir plus) d’israéliens n’ont pas un grand parent né en Israël ? après tout on ose dire que le peuple palestinien n’existe pas.


  • « L’antisémite n’est pas celui qui n’aime pas les membres de l’élite sioniste, mais celui que les membres de cette élite autoproclamée n’aiment pas pour des raisons de dénonciation de leur pouvoir à la fois exorbitant et indû. »

    Une définition parfaite, ciselée comme un joyau !

    Peut se décliner pour tous les lobbies victimaires. Pour le lobby faux-minste, ça pourrait donner :

    "L’anti-faux-ministe n’est pas celui qui voudrait perpétuer une prétendue domination masculine, mais celui que les faux-ministes n’aiment pas pour des raisons de dénonciations de leurs manipulations et de leur puissance média-hégémonique et tyrannique.


  • Je sais, c’est une question naïve, mais je la pose quand même aux intellectuels qui lisent les commentaires.
    La Palestine ?
    Avant l’occupation Ottomane, c’était quoi ?
    Avant la prise par les Arabes 637, c’était quoi ?
    Un pays, une nation, une région géographique, quelque chose d’autre ?
    Avant de parler de Palestiniens, il faut d’abord définir la Palestine non ?
    J’espère n’avoir choqué personne par mon ignorance.

     

    • Je peux vous répondre au moins sur un point, très clairement : depuis la fin du 19e/début 20e siecle jusqu’à ce que les sionistes commencent à épurer de l’autochtone à tour de bras (1948 mais ca avait commencé bien avant), la palestine était une région qu’on va situer aux environs de l’actuel sionistan, et composée à 95% d’arabes, majoritairement musulmans.

      Puis vinrent les sionistes haineux, fourbes et va-t-en-guerre...

      De mémoire, même la bible et/ou la torah parlent de la palestine, me trompe-je ?

      On parle de palestiniens pour mentionner les autochtones chassés par les sionistes pour prendre leur place, il n’y a définitivement rien de compliqué à comprendre là dedans.
      Si c’est un cadastre que vous cherchez, je gage même qu’on doit pouvoir trouver des cartes d’époque mentionnant la palestine.
      Vous n’y trouverez pas trace d’un sionistan, fantasme théologique, je parie là dessus également...


    • Au lieu de poser des questions rhétoriques, faites vos propres recherches. Norman Finkelstein a déjà expliqué en long en large et en travers que "l’inexistence" de la Palestine et de son peuple est une invention sioniste tirée de de statistiques falsifiées, notamment par Joan Peters (qui n’est pas historienne, de ce que je sache). Il y a aussi Ilan Pappé, etc. qui dénoncent cette ineptie.

      Il suffit de lire n’importe quel texte d’histoire non-sioniste. On parle bien de Palestine et de Palestiniens. Après, aller demander si les Palestiniens formaient un vrai peuple au VIème siècle, c’est comme aller demander si les Français formaient un peuple à cette date... Quant aux Israéliens, ils forment un peuple très récent (XXème siècle), sauf à croire que les juifs de Russie, du Yémen et du Maroc forment un même peuple de tout temps, mais on laissera ça à la communauté organisée...


    • La Palestine avant l’occupation ottomane était peuplée par les ancêtres des Palestiniens, avant sa prise par les Arabes elle était peuplée par les ancêtres des Palestiniens, avant sa prise par les Romains elle était peuplée par les ancêtres des Palestiniens.
      Ne jouez pas sur les mots, la France s’appelait la Gaule, l’Angleterre s’appelait Britania, l’Espagne s’appelait Ibéria, la Russie tire son nom de scandinaves, le Maroc s’appelait Maurétanie, la Tunisie s’appelait l’Afrique. Pourtant tous ces peuples sont autochtones, dois-on les en déloger sous prétexte que le nom du pays change ?


    • Votre interrogation @questionneur devrait déjà être précédée de l’interrogation suivante : Avant de parler d’israéliens, il faut déjà définir Israël, non ? :-) Et là bon courage. Je ne m’étalerai pas, étant à la limite de douter de la sincérité de votre étrange intervention, les autres intervenants ayant par ailleurs fort bien « répondu ».


  • Je retire tout ce que j’ai dit de bien sur Zemmour ...

    Non, pas tout. Mais il aurait mieux fait de se taire ce jour là.
    Il reste utile tant qu’on n’a pas encore la main sur les médias.


  • A mettre en rapport avec les dernières explications entre Boniface et Panamza peut être.... ??
    Un peu comme quand Trump veut faire payer israel et qu’il nomme un goy à la FED.
    Y’a toujours une relation de cause à effet.


  • Faut emmener Eric Zemmour au musée voir les magnifiques costumes brodés du peuple qui n’existe pas :
    http://voyage-jerusalem.blogspot.fr....


  • Autant Zemmour est lucide sur la situation française, autant il est mal à l’aise, voire de mauvaise foi lorsque cela concerne Israël et les palestiniens. On sent tout de suite la solidarité communautariste, et c’est bien dommage pour un esprit habituellement clair, précis et juste. Si les palestiniens n’existent pas en tant que peuple, alors le peuple juif n’existe pas et nous sommes donc dans un rêve, ou plutôt un cauchemar...vivement le réveil.

     

  • Les Palestiniens "qui n’existent pas" existeraient justement par le seul fait qu’ils sont persécutés, volés, asservis par les Israéliens, un peu comme les Français . Du reste on peut dire qu’un peuple se révèle dans sa résistance à la dictature sioniste . Sartre prétendait que c’est le regard de l’autre qui fait le juif, on pourrait dire au contraire que c’est la volonté de domination juive qui créé, en réponse, l’identité nationale, qui se manifeste par le rejet de ce corps étranger .


  • C’est pas compliqué quand Israël sera une république et laïque la on pourra débattre.. Mais jusqu’à aujourd’hui ce n’est qu’un état religieux à la même image tous les etats islamique qu’Israël fustige en permanence.. CQFD


  • Feu mon père me disait qu’il était pour l’entrée de la Turquie dans l’Europe, "pour emmerder les juifs" ! Le sioniste Zemmour redoute l’invasion musulmane qui, contrairement aux cathos, prennent leur religion au sérieux : ce sont les derniers "croyants", les gens de Charlie Hebdo en savent quelque chose .


  • Lorsque l’on sait que des juifs de Russie, d’Ukraine et d’Europe centrale, donc des khazars et non des Sémites historiquement liés à la terre de Palestine, se voient octroyer des primes pour venir artificiellement gonfler le nombre de colons, cela laisse songeur...

    On ne peut pas parler dans leur cas de retour sur la terre ancestrale promise. Jésus est né à Bethléem, parmi les Phillistins, premiers habitants de la Palestine. Le soldat - sayan Zemmour, drapé dans une francité de façade, commet un génocide verbal, un déni de réalité assez pathétique et insultant pour l’intelligence.

    En effet, quand une chose n’existe pas, qu’elle relève du néant, qu’est-il besoin d’en faire mention ? Et mentionner ce qui n’existe prétendument pas ne revient-il pas à lui octroyer paradoxalement une existence de fait ? Bref, nos amitiés au peuple de Palestine, axe de la résistance à l’oppression , comme nous l’a signifié le grand Nelson Mandela en son temps.

     

  • Pourquoi le cacher, Zemmour est un agent du sionisme international qui, dans son registre, attise la haine comme Finky, Glucksmann, Klarsfeld, Reichstadt, Cohen, Hazziza, E. Levy et bien sûr, l’ignoble & nullissime BHL. C’est son boulot, il est payé pour ça !


  • Pour cette outrance de langage et cette provocation à la haine, ce "sale type"(copyright François Hollande) de Zemmour devrait se voir retirer sa carte de presse.


  • Lire Shlomo Sand "Comment le peuple juif fut inventé" !


  • Question pour le juif français de zemour :

    Les Amérindiens est un peuple qui n’existe pas ou presque plus ?????


  • Zemmour "les Palestiniens, un peuple qui n’existe pas, une nation qui n’existe pas"
    Ah oui ! mais alors que peuvent-ils bien être ces gens qui n’existent pas ? Shlomo Sand donne la clef de l’énigme dans son livre "Comment le peuple juif fut inventé", d’après lui les palestiniens seraient en fait les descendants génétiques des Hébreux originaires. Et voila, le tour est joué la proposition "deux peuples, deux États" est une lubie. Il est étonnant que Eric Olivier n’ait pas sauté sur cette occasion pour nous jouer un tour de passe-passe.


  • Selon le paradigme moderne dont la pensée fonctionne sur le mode philosophique de l’idéalisme Zemmour a parfaitement raison. En effet dans ce système de pensée le vrai et la faux, l’existence ou non de quelque chose dépend entière de la subjectivité de la personne. Il n’y a rien de réel en dehors de notre pensée, le monde prend naissance dans la perception que l’on en a. Ainsi si monsieur Zemmour décrète et pense que les Palestiniens ne forment pas un peuple il a raison, il peut même aller jusqu’à affirmer que les Palestiniens n’existent tout simplement pas tout comme les LGBTistes affirment qu’il n’y a ni homme ni femme et les féministes que l’homme et la femme c’est pareil...Avec ces gens le réel n’a plus aucun importance, ce qui compte c’est l’idéologie et le monde doit se plier coûte que coûte à cette dernière.

    Ce système de pensée est bien entendu hautement dysfonctionnel et mène à des catastrophes, car le réel a bien une existence objective autonome qui échappe à notre subjectivité. Les catastrophes que finit par susciter une pensée dominée par l’idéalisme est ce que nous appelons pour paraphraser Lénine "L’éternel retour du concret". C’est cet éternel retour du concret qui finit par immanquablement libérer les peuples asservis par les systèmes totalitaires en contradiction avec l’ordre naturel des choses. Patience, tout ce système délirant finir par s’effondrer !


  • Zemmour a depuis longtemps quitté le terrain journalistique pour celui de la sophistique.
    Tous les sophistes travestissent les faits.
    Or, Zemmour est un sophiste.
    Donc, Zemmour est un menteur.
    Conclusion : La Palestine et son peuple existent bel et bien ! Ceux que les syllogismes incommodent peuvent, en ultime recours, se référer aux slogans scandés par les juifs orthodoxes du Canada : "Jews Reject Zionism" et "Palestine Belongs to the Palestinians". En voilà au moins qui craignent suffisamment Dieu pour savoir qu’il ne leur appartient pas d’exécuter Sa promesse sur un carré de terre.


  • Zemmour ne fait que confirmer ce que je pensais de lui, depuis des années...
    Zemmour aime la culture française, ce n’est pas un critère. Plein de monde en Russie, US, Canada, Afrique et Asie aiment aussi...
    Et alors ?
    Zemmour a ses parents enterrés en Afrique du Nord. Des parents pas arabes ni magrhebins. Il vient d’une tribu nomade explusée par les romains pour avoir organisé le terrorisme dans l’Empire (Exact...vérifiez !)
    Alors les palestiniens n’existent pas ? Tiens donc ? Ils sont la en Palestine (D’ou le nom palestiniens, ducon !) depuis des millénaires ! Et on les fout dehors en 1948, pour y mettre des étrangers occidentaux, qui font semblant de parler hébreu.(Langue morte écrite et religieuse depuis des millénaires. Comme le latin...) Changent leur prénom pour nous la jouer...
    Pas de peuple palestinien ? Ca veut dire quoi ça ?
    Pas de peuple français ? Nous allons devenir tous des Zemmour ?
    Certainement pas !
    Le patriotisme à la Zemmour ! Non mais, quelle horreur !

    Un type comme lui, en France, devrait faire une seule chose :
    Fermer sa grande gueule !


  • Je suis Boniface


  • Ah ! oui , j’ai déjà entendu Zemmour dire que la Palestine et
    les Palestiniens , ça n’exsistait pas , il ne manque pas de culot.... ?
    comme cela avec lui tout est clair , les Israélites sont chez eux ,
    les Palestiniens n’ont plus qu’à disparaître et faire place nette....
    et pourquoi pas les Irakiens , les Syriens aussi comme cela ,
    ils pourront s’agrandire et créer leur fameux grand Israël ?
    cela lui permet de cautionner les exactions de ses amis Juifs
    d’Israël..... ? ils sont tous des dominateurs ces gens-là.....


  • Peut-être que Zemmour a raison historiquement mais j’ai envie de lui répondre que ces gens sont en train de se construire une conscience nationale (et donc un peuple, ils leur manquent juste une terre) en résistant au colon israélien.

    Qui oserait dire que le peuple algérien n’existe pas ?

     

    • Même historiquement je doute qu’il ait raison, partant du principe où la palestine existe depuis des lustres. Les habitants de cette contrée s’appelaient et s’appellent toujours palestiniens, pays/nation ou pas.
      Si la palestine n’existe pas, qu’a-t-on donné aux sionistes ? Parce que c’est la palestine qu’ils réclamaient.


  • Alors si je comprends bien Zemmour, le peuple palestinien n’a jamais existé car il n’y a jamais eu d’état arabe palestinien dans l’histoire...
    Ok... mais alors, accepterait-il l’idée de rattacher ce peuple, et donc le territoire sur lequel ils vivent, aux turcs, aux égyptiens, aux syriens... tous ceux qui ont une légitimité historique et culturelle pour le revendiquer ? J’aimerai l’entendre répondre...

     

  • Zemmour commet ses premières bourdes .

    Comment expliquer qu’une personne cultivée
    puisse prononcer ces déclarations intempestives ?
    Boniface a vraiment "agacé" Zemmour !
    Notre "Français de confession juive", serait-Il
    un Juif de France ?


  • Difficile d’être crédible aux yeux des gens qui les gardent ouverts quand on fonde son discours sur l’escamotage de certaines époques de l’histoire aux profits d’autres. Faire croire dans l’existence du temple de Salomon à partir d’un artefact posé là et nier la légitimité de groupes humains sur une terre qui est la leur depuis des siècles nécessite des subterfuges bien pesés.
    Comme se défaire de la langue de bois sur bien des sujets pour ensuite vendre n’importe quelle soupe à peu de frais.


  • Zemmour oublie les leçons de l’histoire. Le peuple algérien n’existait pas avant que la France colonisatrice ne trace les frontières de l’Algérie. Et pourtant, ce peuple nouveau a su se dresser pour nous foutre dehors. On peu dire, par analogie, que c’est l’oppression israélienne qui renforce la notion de peuple palestinien en lui donnant des raison d’exister et de s’unir pour se soulever contre cette oppression.


  • Zemmour le contre avec l’« antijudaïsme » héréditaire qui serait contenu dans le Coran. Boniface aurait pu rétorquer en invoquant l’antigoyisme héréditaire contenu dans le Talmud. Là, les non-juifs y sont vus comme des non-hommes, des animaux qui ne seraient sur terre que pour servir le peuple élu. Le Coran étant ultérieur au Talmud, on peut considérer que son antijudaïsme serait en quelque sorte de l’autodéfense.


Commentaires suivants