Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Économie solidaire : entretien avec Éric Sancery, patron de PME

Première partie

L’association Égalité & Réconciliation, présente dans toutes les régions de France, soutient les artisans et PME en créant un réseau d’économie solidaire. Le principe : venir en aide aux petits entrepreneurs qui proposent des produits ou services de qualité et dont le travail au quotidien s’appuie sur des valeurs saines.

 

 

Éric Sancery est le gérant de l’entreprise VTR Voyages, qui propose des séjours de vacances sous de multiples formats.

Propos recueillis par E&R Languedoc-Roussillon.

 

Première partie de l’entretien :

 

Pour soutenir Éric Sancery, réservez vos prochaines vacances via VTR Voyages !

Voir aussi, sur E&R :

Réfléchir à un nouveau modèle économique et social
avec Kontre Kulture :

Pour soutenir les activités d’Égalité & Réconciliation :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Témoignage sincère et interressant mais :
    son histoire de délation de concurrents (certe) verreux me donne un peu la nausée.

    Qui n’a pas un cadavre dans son placard ?

    Désolé, mais qu’il rembourse les "dédommagements" gagnés à cette occasion ne me choque pas.
    Comme quoi : "Bien mal acquis ne profite jamais"

     

  • Je suis patron d’une petite PME de 6 personnes en région parisienne.
    Pas du tout dans le même secteur qu’Eric mais tellement d’accord avec tout ce qu’il dit.
    C’est une excellente idée de donner la parole à des petits patrons E&R.
    Eric Sancery est très courageux de s’exprimer aussi sincerement sur le site ER.
    Cette histoire de concurrence déloyale avec la communauté en toile de fond sent assez mauvais : un système qui doit être à l’oeuvre dans de nombreux secteurs d’activité.


  • "La justice me surprend et je ne peut rien pour toi."

    C’est clair comme le nez sur la figure, en fait faudrait une bonne place en loge ou savoir chialer la ou il faut avec les relations qu’il faut.
    Si ça se trouve en fouillant bien y a même une affaire de financement de parti politique louche avec le PS l’UEJF et Sundio.

    Sur les subventions, c’est vrai que les fonctionnaires examinant les demandes sont pas futés, ayez une facture qui a le malheur de figurer sur relevé avec un autre libellé que l’ancien nom de la société qui viens de changer cette année et hop ils sont paumés.

    Parfois un vrai monde libéral, fait réver.


  • "David Benchetrit" le gars qui se fait passer pour lui pour lui foirer ses rendez-vous. Rien à ajouter, tout est dit.


  • Une histoire qui montre (à nouveau) que quand on veut faire quelque chose d’éthique sans nuire à ses "concurrents", quand on veut être réglo, on devient la cible de ces gros capitalistes avides qui bouffent tout à grands coups de mensonges et manipulations. Ce ne sont pas les outils, les technologies et le potentiel humain qui manquent ; mais il suffit d’une bande de rapaces avides pour te pourrir un système. Comme d’hab, finalement.


  • VTR Voyages, y aurait-il une reprise du nom d’un monstrueux bi-cylindre Honda 1000cc, splendide moto, dans le choix du nom de votre société ? Si oui bon auspice...


  • Excellente initiative !


  • Il a du courage ce monsieur. C’est bien de faire ce genre de mise à l’honneur E&R, bravo. C’est tout à fait compatible avec nos convictions et notre combat pour se défendre contre ce capitalisme destructeur qui mène à la guerre de tous contre tous.


  • Excellent. Je vous encourage à étendre cette initiative en faveur des pme. j’attends la seconde partie avec impatience. Cette initiative ouvre comme dirait Lu, le champ des possibles et ferme définitivement la porte aux associations de la pleurniche


  • C’est La Comédie Humaine revisitée cette histoire, le patron de PME a remplacer le notable de province et la multinationale, le grand bourgeois parisien, mais évidement toujours le même qui vole et le même qui est lésait et, toujours le même représentant du pouvoir régalien qui ferme les yeux sur l’ immoralité de l’ acte car la peur de rappeler son véritable rôle au puissant lui fait trop peur... les politiciens seront toujours des chapons !
    L’ abolition des privilèges et la fin du servage, on y est pas encore.

     

    • je comprend votre réaction, néanmoins cet homme respire l’honnêteté et le travail ( je n’en fait pas un saint, il vend du tourisme...)mais ; et heureusement que ses qualités "paye" encore un petit peu, et comme vous je suis pour l’abolition des privilèges et du servage mais n’oublions pas qu’il faudra toujours un maitre et son apprenti ... le respect et la justice sont essentiel dans cette relation et effectivement on en ai loin ...mais ne crachons pas dans la soupe..
      amicalement
      un jeune compagnon menuisier autoentrepreneur...


  • #1276308

    Je trouve que c’est une excellente initiative, que celle de faire intervenir les patrons de PME comme Eric. On voit d’emblée la sincérité et l’intégrité se dégager de ce monsieur. C’est pas le petit freluquet lambda qui est monté Manager ou directeur commercial au bout de 10 ans de tapinage comme dans les 3/4 des boites parisiennes... Moi qui ai quitté tout ça pour rejoindre la province, ça me donne d’avantage envie de bosser pour quelqu’un comme ça que pour tous ceux pour qui j’ai pu bosser auparavant...

    Ceci étant dit, étant moi même bientôt trentenaire, et ayant à divers occasions essayé de monter ma propre structure, il est évident que de nos jour, pour avoir ne serait ce que le chemin d’Eric, ou même celui de mon père qui a mon âge était son propre patron, c’est une autre paire de manche que dans les années 80/90... Ce n’est pourtant pas la faculté intellectuelle ou autre qui manque dans bien des cas...

    Ça me donne une idée qui vaut ce qu’elle vaut, mais je vous la soumets quand même, sait on jamais... Ce serait sympa de faire intervenir dans une rubrique disons mensuelle sur ER, des patrons de PME désireux de recruter parmi nous, une mains d’oeuvre souvent qualifiée, mais désabusée par le monde véreux des entreprises "ordinaires". Je pense que l’essentiel (la majorité) du "public" ER a entre 20 et 35 ans, parfois au chômage par conviction ou non adaptation au monde de l’entreprise traditionnelle dépourvue de toute nos valeurs. Dans un monde ou le vice règne au niveau de la concurrence, nous nous retrouvons souvent sur le carreau... Messieurs les patrons de TPE PME, sachez que sur ER il y’a probablement des jeunes gens pleins de valeurs et désireux de travailler pour des gens valeureux, même si ce n’est pas pour un salaire élevé. Car entre travailler pour 2000 € net en étant TOUS LES JOURS avec des cons qui ne pensent qu’à tricher, te descendre dans les couloirs des que tu as le dos tourné, ou 1300 € pour un type bien, avec des valeurs, et un vrai projet HUMAIN, et bien moi je choisi le second. Voila voila ! Cordialement.

     

    • Salutations,
      En voilà une idée qu’elle est bonne (A.N.E.R, pôle E&R ?). Etant au chômage, je suis confronté aux personnes que tu décris. Je pense qu’ER te fait redevenir toi même, du coup tu te sens "résistant", face aux jeux de rôles pour être le commercial qu’ils veulent que tu sois. Indépendamment du salaire, j’ai envie de travailler en étant moi même, dans une boite solidaire, gauche du travail quoi ! Donc ton idée est émancipatrice, ce qui nous rendra indépendants. Cdl


    • L’idée me semble excellente, d’autant que le recrutement représente un soucis majeur, une étape à risque, dans la création ou l’évolution d’une entreprise. Recruter au sein d’un public sensible aux mêmes sujets serait plus sûr. J’ai plus de 35 ans, plus de 50 pour tout dire, et j’ai l’impression que nous sommes aussi très nombreux de cet âge là sur E&R.


    • #1277404

      Si l’idée est remontée aux instances de direction d’ER, cela pourra peut être être soumis à monsieur Soral qui sait... Partant du principe que pour le coup il n’y aurait pas forcément besoin d’une grande logistique, puisque cela consisterait simplement à créer une interaction (sous la forme d’une plateforme informatique) entre un patron de PME offrant un emploi, et le demandeur d’emploi. Sans trop d’intermédiaires comme on n’en voit de plus en plus dans les cabinets de recrutement... Enfin, pour ma part, je trouverais cela émancipateur et concret, pour le coup...


    • C’ était l’ idée la plus intéressante évoquer par Soral dans sa conférence avec Adinolphi , constituer ER en une forme de réseau économique , ça me semble très sain comme idée,.
      De plus ça me semble très bon aussi dans un but de "propagande ", en effet j’ aimerais voir la tête d’ un sympathisant front de gauche, quand je lui expliquerais que c’ est grâce a ER que j’ ai trouvé du boulot avec un patron qui applique les idées de "goooche" qu’ il vient de proposer pour le monde de l’entreprise ....


  • Très bonne initiative !

     

    • @ Caverne de Platon



      Par le bon sens, qui exclu les magouilles,



      J’ai bien aimé la définition du Bon Sens par Marion Sigaut dans une de ses conférences :"le Bon Sens, c’est le Savoir qui est issu de l’Expérience "...
      C’est beau non ?
      On est à fond dans le réel.
      On est très loin du petit monde philosophique qui en fait un état d’esprit de concierge ou de pilier de bar !


  • Intéressant, cependant, il manque :
    les noms des juges d’appel qui ont rendu cette décision. Et si possible des infos sur eux. En effet, pourquoi se plaindre et laisser faire ?
    En appel commercial, l’avocat est obligatoire. Aussi quand il demande au député quels sont les recours, l’avocat ne l’a pas conseillé ?
    Dans ce cas idem, au moins donner son nom, çà nous évitera de passer par le même.


  • #1276448

    Cet Homme décrit ce que j’ ai toujours pensé :
    - Par le bon sens, qui exclu les magouilles, on peut remettre une économie saine. Donc la réussite quand on veut y arriver.

    Et Dieu sait ce que le bon sens règlera dans la multitude de non-sens que l’on subi tout les jours, et pas seulement par les médiats.
    Or s’il faut combattre c’est sans armes, mais avec son bon sens, et ses arguments. Car si comme disait Brassens "Les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux"
    Les Braves gens ne sont pas idiots, mais ils vont dans le "mauvais sens". Pour beaucoup trop encore.

    Ne pas se soucier des "On va dire que, ils vont penser que", car c’est l’autocensure qui rand le mal puissent.
    Le bien et le mal cohabitent mais l’on doit pouvoir avoir au moins le choix d’une vie à sa hauteur ! Merde ! Quand même


  • Merci E&R pour cette interview et vivement la seconde partie.

    Les petits entrepreneurs sont très malmenés aujourd’hui et un site aussi regardé que celui d’Egalité et Réconciliation est à mon avis le plus formidable outil pour leur permettre de se faire connaître, autant pour leur business que pour se fédérer afin de se préserver.

    C’est toute la force et la cohérence d’E&R d’utiliser sa forte audience au service des petits patrons qui sont comme le sang de notre pays, créateurs de richesse et non pas destructeurs comme les grands groupes sans scrupules, que ce soit dans le tourisme ou ailleurs.

    Courageux M. Sancery de s’afficher en tout cas, bravo !


  • C’est dommage qu’il ne propose pas de sejours au Puy du Fou, plus en phase avec le public ER

     

  • Son témoignage démontre que le darwinisme est profondément ancrée dans les lois du marché si ce n’est LA loi du marché par "excellence".


  • Excellent !

    Concilier service de qualité et bonnes conditions de travail est l’enjeu primordial pour tout patron ayant un minimum de conscience professionnelle.

    Rien que pour ça, j’essaierais de faire appel à http://www.vtr-voyages.fr/ pour mes prochaines vacances.

    Très bonne initiative que ce genre de vidéos.
    Ça me redonne envie de rester en France.


  • Super !
    Je sais désormais à qui faire appel pour mes prochaines vacances...
    Au delà de cette vidéo particulière, excellente initiative d’ER de donner la parole aux petits patrons, de créer un réseau d’économie solidaire. Ça fait des années que j’aimerais bien ne commercer qu’avec des personnes qui partagent, a minima, mes idées. Plomberie ER, mécanicien ER, agriculteur, pourquoi pas dentiste... c’est l’avenir !


  • Entretien cool : il donnerais envie de partir en vacances, total soutiens a cette mentalité a l’ancienne : pleine de burnes et de valeurs !


  • Chapeau ER pour votre initiative au moins avec vous c’est concret !


  • Belle découverte, merci ER. J’attends la seconde partie avec impatience.


  • Initiative vraiment intéressante. Hâte de voir ce que va donner cette série de vidéos.


  • C’est de loin la video la plus interessante du moment. Ca me rappelle mon demi-frere restaurateur a Valenciennes, et cela illustre tellement bien le mepris des notables et banquiers pour les PME. Il est bien plus efficace et utile aujourd’hui d’etre solidaire des entrepreneurs locaux que d’aller voter ou de lire Marx (sauf Groucho peut-etre)


  • Vidéo très intéressante . Mais d’abord une observation qui m’a toujours 
    poussée à me dire : les gens qui font tourner le monde,sont surtout les gens
    du"terrain" ; c’est à dire de l’action et du travail laborieux,et de surcroît qu’on 
    ne voit presque jamais .
    Ceci dit,ce brave chef de PME, a bataillé dur pour arriver, honnêtement, à ce
    résultat,certes modeste,mais forçant le respect.
    A l’inverse, s’il avait choisi de se mettre en avant,comme membre de l’umps,
    avec son talent,largement supérieur à bon nombre de marionnettes du
    réseau mafieux,il aurait pu être ministre ou pdg d’une grosse boîte. Mais là
    où il est,répétons le, il force le respect.
    Autre point : ce bon chef de pme, a souvent prononcé les sinistres mots,
    puisés dans les milieux mafieux,tels que : magouille,faire couler le voisin,
    concurrence déloyale..Et certainement les braves peuples du bloc socialiste,
    réduit en poussière par gorbatchev, croyaient à l’époque les escrocs du
    "libéralisme" : Créer votre entreprise, et registre du commerce sous le bras,et
    aller,hop ! les robinets du dollar qui s’ouvrent à débit torrentiel. Ces pauvres
    peuples découvrent aujourd’hui l’amère réalité . Il n’y a même pas de mirages,
    mais que ruines et désolations.
    Mes chers jeunes,votre lutte dans votre branche d’activité,et comme toute
    lutte,ne peut être que respectable ; mais il est une autre lutte,celle-là,de vie ou
    de mort,lutte sur le front contre le diable,c’est à dire la mafia sioniste, qui, elle, tend ses redoutables pièges,au niveau planétaire pour dévorer tout : nous mêmes et le fruit de nos labeurs.


Afficher les commentaires suivants