Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Bobard d’État

Version officielle - Ces derniers jours la médiasphère diffuse à l’attention du grand public une information dont la précision semble admirable compte tenu de la conjoncture : la crise économique « provoquée par le Covid-19 » se traduit, début avril 2020, par une baisse du PIB (produit intérieur brut) français comprise entre 6 et 10 %. Fichtre ! Décidément, l’élite de notre pays, même confrontée à une situation inédite, pullule d’experts capables des analyses les plus pointues.

 

Déterminer avec une telle exactitude un pourcentage de perte dans un contexte aussi chaotique, relève d’une performance dont seuls des génies comme notre ministre de l’Économie peuvent se prévaloir. C’est extrêmement rassurant, on se dit qu’entre les mains de spécialistes aussi visionnaires, aucun risque n’existe de voir la situation se dégrader à l’extrême puis d’échapper à tout contrôle.

Non, là c’est du solide, du fiable : ces messieurs nous disent que nous allons perdre beaucoup, mais à des hauteurs encore maîtrisables, réparables, pour peu, bien entendu, que le bon peuple s’échine à bosser jusqu’à soixante heures par semaine pour des salaires malingres pendant une durée impossible à déterminer… Certes, il est fâcheux de devoir demander plus d’efforts à la populace déjà pressurisée à outrance depuis la fin des années 1970, mais que voulez vous, c’est le prix à payer pour maintenir le système en place (dont on nous dit depuis l’enfance que c’est « le plus mauvais, à l’exception de tous les autres », et autres sentences cyniques présentées comme indiscutables).

D’où l’histoire à dormir debout que l’on nous raconte en boucle : la crise économique actuelle, causée par une pandémie impossible à prévoir, va se traduire en France par une récession d’environ 10 % du PIB, laquelle ne pourra être surmontée qu’au prix d’efforts supplémentaires de la part des serfs de la République, c’est-à-dire vous et moi.

 

Contestation

Évidemment, il faut s’attendre à voir contredire cette affirmation par les habituels esprits chagrins, infestant les rangs des Gaulois réfractaires. Car pour tous ceux que faillite, perte d’emploi, dégradation soudaine du niveau de vie et autres bonheurs des temps modernes vont frapper de plein fouet, cette baisse du PIB pouvant sembler contrôlable « sur le papier » va concrètement se traduire par du sang et des larmes.

En réalité, personne ne sait rien, aucun analyste sérieux ne se risquerait à faire la moindre prévision concernant les chiffres à venir, surtout au moment où monsieur le président de la République vient d’annoncer le prolongement jusqu’au 11 mai 2020 de notre incarcération à domicile.

Même si une reprise de l’activité normale était décrétée dès demain, les dégâts infligés à l’économie productive populaire auraient déjà des conséquences dramatiques.

La prolongation de ce blocage irrationnel va achever toutes les petites structures déjà durement éprouvées par des années de vaches maigres, dont le mois écoulé a été la mortifère apothéose.

C’est pourquoi il convient de ne pas se voiler la face :

Le PIB français ne va pas subir une régression limitée à 6 ou 10 %.

Nous assistons à un écroulement général encore bien plus grave.

 

Réalité de terrain

Ce qui se joue actuellement, pendant qu’on nous bourre le mou avec des faux chiffres, des paroles d’experts bidon et des projections calculées au doigt mouillé, c’est la destruction pure et simple de tout ce que nous avons bâti depuis 40 ans.

Pour s’en convaincre, il suffit d’une simple enquête de terrain, consistant en l’occurrence à consulter quelques petits chefs d’entreprises, commerçants, artisans et autres libéraux, tous ces gens dont le travail acharné durant ces dernières décennies à permis de ralentir autant que possible l’inéducable déconfiture du tissu économique français.

Les réponses collectées auprès d’un échantillon d’une trentaine de professionnels répartis sur le territoire, font froid dans le dos car elles révèlent crûment une baisse du chiffre d’affaires global comprise entre -70 et -100 % ...

Même si les assureurs, informaticiens, gestionnaires de patrimoines et autres activités prospérant grâce à une clientèle aisée, semblent avoir assez bien résisté à ce premier mois de détention généralisée, des pans entiers de la production populaire sont déjà dans le rouge foncé : restauration, hôtellerie, tourisme, soins médicaux ou paramédicaux, artisanat, réparation et dépannage auto… En fait, tous les commerces « non essentiels », clé de voûte financière de notre société de loisirs, ont subi depuis le 17 mars 2020 un fort ralentissement, voire un arrêt brutal et total de leurs recettes.

Quand on connaît le poids réel des TPE et PME, représentant 99,8 % des unités de production de ce pays, il est impossible de croire que leur asphyxie en cours, prévue pour durer au moins jusqu’au 11 mai, par la grâce du pouvoir en place, se limitera à la régression annoncée par monsieur Le Maire et les médias aux ordres. L’avalanche des dépôts de bilan à laquelle nous allons assister va dépasser de très loin les projections officielles les plus pessimistes, personne n’a idée de l’ampleur de la catastrophe « en marche ».

 

Conclusion :

Une fois de plus, on nous mène en bateau, on nous berce avec des comptines pour enfants, en espérant nous rassurer assez pour nous convaincre de laisser les commandes aux artistes qui nous ont plongés dans cette panade : tout en contractant une dette colossale de 2500 milliards d’euros, dont on peut constater qu’elle n’a pas servi à équiper les hôpitaux, les têtes pensantes présidant à nos destinées ont ravagé les acquis sociaux, détruit l’industrie et prouvé à maintes reprises leur incompétence.

Mais cela ne les empêche pas aujourd’hui d’annoncer des pourcentages, de nous donner doctement des leçons de gestion, comme si nous étions encore enclins à suivre aveuglément ces véritables orfèvres du mensonge dont l’immoralité n’a d’égale que la cupidité…

Cette situation était déjà insupportable, comme l’ont bien démontré les 15 mois de Gilets jaunes, mais cela sera bien pire lorsque le remboursement des dépenses envisagées pour sauver ce système putréfié s’ajoutera à la dette actuelle.

Si on les laisse faire, ceux dont les incessantes magouilles ont conduit la France au bord d’un gouffre sans fond vont continuer à manœuvrer pour leurs propres intérêts au détriment de la logique, du bon sens et de l’intérêt général. Le savoir sans réagir, donnerait raison au général de Gaulle qui nous traitait de veaux, tout en nous condamnant à l’esclavage au sein d’un univers techno-carcéral qu’aucun être humain sain d’esprit ne peut envisager sans frémir de dégoût.

Éric Sancery

 


 

 

Pour soutenir Éric Sancery, réservez vos prochaines vacances
via VTR Voyages !

 

Vous êtes entrepreneur ou particulier et souhaitez faire partie d’un réseau d’entraide pour faire face à la crise ? Rejoignez Solid’E&R, le premier espace d’annonces du Réseau d’économie solidaire créé par E&R. Pour cela, il vous suffit d’être adhérent de l’association (merci de rentrer votre identifiant et votre mot de passe d’adhérent pour accéder à Solid’E&R) :

Le réseau d’entraide Solid’E&R, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2437213
    le 16/04/2020 par toujourspascharlie
    Bobard d’État

    Situation révoltante globalement à tous les niveaux.
    Mais bon. Que faire des français ?
    Quand je discute autour de moi combien sont sensibles à toutes ces questions ?
    Combien s’insurgent réellement ?
    Combien pointent du doigt les mensonges du gouvernement ?
    Au doigt mouillé peut-être 2 sur 10 sont informés ou à peu près informés de la gravité de la situation et comprennent ce qui risque de nous tomber sur la figure.
    Quelques autres remarquent bien qu’il y a des dysfonctionnements mais ne vont pas très loin dans l’analyse. Ils en restent au problème logistique des masques et le reste ne les effleure pas.
    Le Général de Gaulle (encore lui) avait bien raison.

     

    • #2437331
      le 16/04/2020 par dixi
      Bobard d’État

      @toujourspascharlie

      Vous résumez le véritable problème récurrent de ce pays .Et si aujourd’hui nous en sommes là, c’est de la faute des Français, et personne d’autre .Qui a mis ce pays dans une telle situation ? Moi je dis que lorsqu’on vote, c’est un acte responsable grave qui peut avoir des conséquences .Prendre une décision de mettre une personne pour gérer votre vie, celle de vos enfants de ce que vous engagez c’est d’une importance capitale .Ce n’est pas un jeu à qui perd gagne, on engage sa vie et celle des autres .
      Je parle à ceux qui ont osé, et qui devraient réfléchir avant de mettre un bulletin dans une urne..


    • #2437360
      le 16/04/2020 par JP-Groove
      Bobard d’État

      Normal vu qu’ils ont été infectés par le virus qui rend docile et con. Médiapart est le journal qui s’attaque le plus au gouvernement, mais uniquement sur la question des masques. Ils allument un contre-feu, même si légitime, pour que la contestation porte uniquement là dessus. Et le gouvernement aura prévu d’enfumer son peuple en disant que ce sont les experts médicaux qui se sont embrouillés face à une situation inédite, et que les autres pays n’ont pas voulu nous aider. En gros c’est la faute à pas de chance ou aux autres. Et les veaux de retourner à l’abattoir. On pouvait les excuser avant, de croire que les politiques sont comme il y a 50ans, patriotes, et les médias indépendants, mais face à cette situation, quelles excuses peuvent ils avoir ?


    • #2438247
      le 17/04/2020 par yul
      Bobard d’État

      @toujoursparcharlie
      Les fonctionnaires, de par leur statut, sont un obstacle au changement... et les gouvernements le savent bien et c’est pour cela qu’ils entretiennent le mammouth !
      La prétendue baisse du nombre de fonctionnaires est un leurre, c’est souvent un transfert d’un secteur de l’Etat ou des collectivités à un autre...


  • #2437221
    le 16/04/2020 par Le king
    Bobard d’État

    Autour de moi, TOUS les Gaulois ont gobé le bobard d’Etat ! Alors, faut pas se faire trop d’illusions ; le Macron peut faire ce qu’il veut : personne ne bronchera ...

     

    • #2437627
      le 17/04/2020 par Eric
      Bobard d’État

      À part illustrer que vous voulez vous pousser du col à peu de frais, à quoi mène ce type de commentaire parfaitement excessif ? À rien, une fois de plus !
      « Tous les « gaulois » », c’est quoi, c’est qui ? Deux pelés et trois tondus ? Sacrée sociologie ! Et vous sinon, vous « bronchez » ? Ça prend quelle forme concrète ? Dois-je encore vous rappeler vos commentaires inspirés suite à la déclaration de l’industrieux (lol) patron du MEDEF. Balayez plutôt devant votre porte, ça vaudra mieux. Prochaine étape : nous dire, à la suite de je ne sais quel sondage foireux, que Macron a regagné en popularité, ce qui permettra aux pseudo rebelles comme vous de dire que les français sont décidément des veaux.


  • #2437223
    le 16/04/2020 par dixi
    Bobard d’État

    De toute façon , il se passera obligatoirement quelque chose contre ce gouvernement .Les petits chefs d’entreprises ne pourront se contenter après les investissements qu’ils auront faits avant cette crise (bidon), n’ayons pas peur des mots, de rester les bras ballants en regardant plusieurs années d’efforts s’effondrer devant leurs yeux sans réaction .Tout ceci me paraît inimaginable .Et, ils ne seront pas les seuls je pense .

     

    • #2437409
      le 16/04/2020 par Europa 76
      Bobard d’État

      C’est effroyable, mais je pense qu’il n’y aura pas de réaction. Vous avez vu des réactions saines après le Bataclan ? et après l’incendie de Notre Dame ? bon.


    • #2437587
      le 17/04/2020 par Unabomb
      Bobard d’État

      Oui, il va se passer plein de choses pour la majorité :
      Augmentation de la consommation des antidépresseurs, drogues, alcool...
      augmentation des divorces,
      augmentations des comportements de tarés, des déviances et autres problèmes psychiques,
      augmentation des vols,
      augmentation des suicides.
      Et pour une minorité consciente :
      la désobéissance,
      la sécession,
      la mise en retrait.
      en sachant que les autres ne les laisseront pas faire...


    • #2437640
      le 17/04/2020 par dixi
      Bobard d’État

      @ Europa 76

      Non mais le Bataclan, ça ne touchait que le Bataclan (malheureusement) pour les victimes et leurs proches si je peux m’exprimer ainsi .Notre-Dame , c’est pareil, bien que ce soit symbolique, mais ça ne touchait pas directement la population et ne changeait pas leur vie pour autant, malgré l’ignominie de la chose .Mais là, ce n’est quand même pas la même chose car cela va toucher directement les citoyens .Leurs portes feuilles, leurs réfrigérateurs , leurs vacances, leurs RTT, nos vies quotidiennes qui risquent de changer du tout au tout . C’est carrément un coup de poignard ,et la réponse de 1 an et demi de GJ.


  • #2437247
    le 16/04/2020 par matador
    Bobard d’État

    Et si la catastrophe annoncée, et qui va avoir lieu, permettait de faire table rase et d’éveiller (enfin) les plus aveugles ? J’y crois pas trop mais çà coute rien...

     

    • #2437473
      le 17/04/2020 par Cicis
      Bobard d’État

      Regardez le commentaire de "le king" 2 post en dessous. C’est bref, net et précis.....moi aussi, j’aimerai y croire...


    • #2437583
      le 17/04/2020 par Bertrand Dudéclin
      Bobard d’État

      Ils se réveilleront quand ils crèveront de faim, pas avant ! Le puçage et la tonte n’ont jamais "éveillé" un mouton !


  • #2437254
    le 16/04/2020 par le portos
    Bobard d’État

    Merci pour cet article. En effet le monde d’avant est mort et enterré. Quand je vois des collègues faire encore des prévisions de RTT pour cet été, le choc va être rude pour un grand nombre...

    Nos dirigeants nous ayant menti sur absolument TOUT, et ayant TOUT foiré depuis le début, il est juste inconcevable que ce qu’ils racontent ait un sens. CQFD.


  • #2437270
    le 16/04/2020 par Marie Claude
    Bobard d’État

    Tous les moyens sont bons pour nous faire peur...C’est sûr que d’arrêter l’économie brutalement n’est pas fait pour améliorer la situation catastrophique de la France... C’est encore une forme d’ingénierie sociale pour inciter les salariés à travailler plus sans compensation... Il y a vraiment une volonté de nous détruire... Mais les choses peuvent se retourner si demain les confinés décident de ne pas accepter le déconfinement...(une bonne grève générale par exemple, çà leur ferait les pieds) sauf que nous ne sommes pas suffisamment solidaires...


  • #2437304
    le 16/04/2020 par fc
    Bobard d’État

    rappelez-vous:en 1975/76,on a instauré l’heure d’été !et les technocrates de l’époque-ils sont bons,hein,il n’y a que chez nous qu’on en trouve des comme ça !-avaient calculé qu grace à ça,la France économisait tant de tonnes équivalent pétrole ;alors là chapeau !


  • #2437326
    le 16/04/2020 par Metalikayfaifroid
    Bobard d’État

    Au moins ce confinement m’aura permis de découvrir le championnat de foot biélorusse...


  • #2437364
    le 16/04/2020 par roonui
    Bobard d’État

    N’assite-t-on pas en ce moment à la réalisation du massacre mondial des PME planifié par les grosses multinationales et transnationales ?
    Suggestion...

     

  • #2437375
    le 16/04/2020 par Etendard
    Bobard d’État

    Il faut garder la tête froide mon ami.Avant de pouvoir réagir collectivement dans la rue il faut changer les consciences ici sur internet et dans votre entourage.La guerre est médiatique et mentale.Les médias de l’oligarchie font de la propagande H24 depuis un mois.Quand vous voyez des individus insulter des anti confinement par exemple sur twiter #stopconfinement,vous ne voyez pas leur conscience propre,vous voyez simplement le résultat de la manipulation médiatique sur les faibles et les collabos.

    Certains toi et moi eric sanceri nous sommes des pratiquants de sport de combat,des entrepreneurs,si nous allons prendre d’assaut l’élysée à nous deux ce sera héroique certes mais nous serons morts avant d’atteindre les jardins ou macron lui ne connait pas le confinement.Il mange 3 étoiles tous les jours,travaille ou il le souhaite,rencontre qui il veut,et se déplace comme bon lui semble.Il continuera à prendre le thé en se plaignant du bruit et que sa pelouse soit rougie par endroit avant d’aller rejoindre brigitte et quelques danseurs dans la cave de l’élysée.

    La seule solution est de travailler à changer les esprits,et de rassembler des hommes honnêtes parmis les artisans,les scientifiques,les commerçants,les ouvriers,les militaires.Il faut rassembler bien au dela de votre association et ne pas essayer d’imposer votre doctrine globale.Notre étendard est la resistance et la liberté,pas l’appartenance à telle ou telle mouvance parti politique ou association.

    Ceux qui ecrivent qu’autour d’eux les gens soutiennent le confinement et qu’il n’y a rien à faire n’ont rien compris.Si vous n’arrivez pas à changer ceux qui vous entourent c’est que vos arguments sont trop faibles.Leur esprit est sous controle à cause de la manipulation H24,il faut répondre à chaque mensonge.Renforcez votre argumentation et continuer à vous battre.Nous n’avons pas leurs moyens de propagande mais la vérité est plus puissante que le mensonge.

    Nous sommes 99.999% mais pour l’instant nous sommes 10% à le savoir.Avant d’être en position pour renverser la dictature il faut faire avancer la vérité dans les esprits.

     

    • #2437424
      le 16/04/2020 par Bernard Lapotre
      Bobard d’État

      Oui c’est clair, mais on a toujours autant de mal à se figurer de la puissance des merdias
      Cette puissance qui a suffit à faire élire Macron en 2017, que nous tous moquions 6 mois plus tôt en pensant que ce serait Juppé contre Valls (l’issue du second tour nous avait déjà mis dans une sorte de sidération et nous sentions un vent lointain de dictature, qui à ce moment n’atteignait pas encore notre intégrité physique).
      Dans mon foyer tous les midis je dois subir le déferlement de mensonges d’une radio israélienne spécialisée dans le bavardage sportif, difficile de garder ses nerfs face à autant de propagande et de boniments.

      Si vous n’arrivez pas à changer ceux qui vous entourent c’est que vos arguments sont trop faibles
      Parce que justifier la suppression des libertés individuelles par une grosse grippe, c’est un argument solide ?
      Les foules sont stupides.
      Elles ne réagissent pas à la logique et aux faits rationnels, elles réagissent à l’émotion.
      Quand Macron démarre son allocution en insistant 20 fois de suite sur "la peur", "l’angoisse", "l’inquiétude", "la difficulté", "l’incertitude", il s’agit là d’une entreprise de manipulation psychologique, d’entretenir à fond la psychose par un discours anti-assurant, et de convaincre les imbéciles qui l’écoutent que leur détention est parfaitement justifiée (d’autant que plus un danger est invisible, plus la crainte qui lui est associée est grande).

      Notre défaut, c’est d’être trop rationnels, pas assez sensationnels.
      Faut être publicitaires, certains dessins de la semaine y parviennent...

      Lucien Cerise, à l’époque des attentats, avait donné des conseils sur cette guerre de l’info (semer le doute au lieu de se lancer dans de grandes démonstrations), en rappelant bien que l’ennemi, c’est le proche qui écoute France Inter et qui est Charlie.


    • #2437562
      le 17/04/2020 par awrassi
      Bobard d’État

      Ton souhait est bien sûr salutaire pour l’humanité, mais je suis persuadé que les peuples sont devenus des veaux depuis qu’ils ont abandonné leur tribalisme. Dans la tribu, ils pouvaient encore s’exprimer, mais depuis la construction des Etats, les peuples s’en remettent à leurs représentants (également appelés "dirigeants"), généralement des "bourgeois" (comme dans un bon vieux western). Les idées restent des idées tant qu’on n’a pas le pouvoir de les appliquer. Lénine a tout dit sur l’organisation des idées et des moyens qui permettent de prendre le pouvoir ... L’intelligence (compréhension du monde) immédiate en injection n’existe pas, malheureusement ! Je ne crois pas que les peuples vont sortir plus intelligents politiquement de cette mascarade Covid 19. Dans mon village de 5000 habitants, nous ne sommes peut être que 500 au maximum à penser qu’elle est une ingénierie sociale. Les autres, au nombre de 4500, seront certainement redevables au gouvernent de les avoir "sauvés" de la mort ! Et comme la vie a plus de valeur que les idées ...


    • #2437644
      le 17/04/2020 par anonyme
      Bobard d’État

      Il faut être complètement con pour aller disperser de l’énergie dans la rue. Suffit de ne plus aller au boulot en se servant du covid comme boomerang (retourner l’arme de l’adversaire) tout est déjà en place. Pas besoin de se casser un os, nous les tenons par les c..... et c’est eux qui nous les mettent dans la main.


  • #2437387
    le 16/04/2020 par François
    Bobard d’État

    Merci Éric pour ton article, cette crise qui sera devastatrice, a à peine commencer, depuis longtemps, elle était inévitable (Delamarche, jovanovic, depuis 2009-2010 nous en ont averti plus de mille fois)
    Le C19 est utilisé uniquement comme prétexte et bouc émissaire à cette crise.
    Coté victimes, cette crise économique, malheureusement, fera largement plus de morts que le c19...


  • #2437390
    le 16/04/2020 par anymosa
    Bobard d’État

    5/10 % je n’y crois pas
    de partout dans le Pays j’entends souffler un vent mauvais

    buralistes, stations services, commerces de proximité, tourisme, saisonniers, mécanique générale ( sous traitant des grosses industries ), artisans etc etc ....
    je n’entends que des chiffres à la baisse voisins de 50%, voir plus pour les stations service

    les disruptions vont s’enchainer provoquant des périodes de chômage technique
    un fournisseur qui ferme et on se retrouve dans la "merde", surtout si on a un stock a flux tendus ....

    le risque de crédit "crunch" se profile, plus de liquidités, de lignes de crédits, d’autorisations de découverts , de crédits immobiliers, etc etc ...

    le confinement a certes bloqué les productions mais il n’a pas permis d’écouler les stocks ( déjà bien remplis )
    plus aucune confiance, donc les achats non essentiels seront remis aux calendes grecques

    quelques faits très simples

    les bar/café/restaurant, leur fédération estime qu 1 sur 3 ne ré-ouvriront pas ....

    l’augmentation du nombre de divorces ( ce confinement a finit d’achever des unions déjà bien fragiles ) va entrainer une augmentation des biens immobiliers proposés à la vente, cela peut apparaitre subalterne mais l’offre risque de dépasser une demande dont la solvabilité est de plus en plus fragile, les prix vont chuter ....

    je commence a me convaincre que cela était voulu

     

    • #2437440
      le 16/04/2020 par Eric
      Bobard d’État

      D’accord sur le fond et sur pas mal de points, cependant il y a une contradiction dans votre dernier paragraphe. Les couples qui se séparent, cela entraîne une hausse de la demande plus que de l’offre dans le secteur immobilier. En effet, si un couple vend un bien occupé à deux, il en occupera deux une fois séparé (que ce soit en location ou en achat).


    • #2437675
      le 17/04/2020 par anymosa
      Bobard d’État

      " En effet, si un couple vend un bien occupé à deux, il en occupera deux une fois séparé (que ce soit en location ou en achat)."

      ce qui était possible avec 2 salaires ne l’est plus avec un seul
      il faut bien rembourser l’emprunt ... on préfère récupérer un capital sans attendre la saint glinglin , et, vous avez raison , louer un nouveau logement en attente de jours meilleurs
      et ce bien vendu, s’ajoute a ceux déjà proposés, qui rappelons le, sont déjà forts nombreux

      je laisse de coté les résidences secondaires

      voila donc des primo-accédants qui redeviennent locataires, et qui ne redeviendront pas propriétaires de sitôt

      ces divorces ne seront pas occasionnés parce que Mr fait ceci, ou que Me fait cela mais par les baisses de revenus du ménage consécutives au ralentissement de l’économie
      des tensions réelles ( financières) se greffant sur des tensions qui, jusqu’a maintenant, se compensaient ( tant bien que mal ) par les absences nécessités par son emploi, et un confort de vie, conduiront aux séparations

      c’est la baisse du revenu moyen des ménages qui va accélérer ce phénomène
      avec les minima sociaux et les apl, on ne va pas loin, donc les grandes villes et leurs périphérie ne seront plus accessibles

      les bailleurs devront accepter des vacances locatives, ou de baisser les loyers ( et pas qu’un peu )
      dans les cas de pertes sèches, et bien, ils tenteront de vendre eux aussi
      et voila de nouveaux biens proposés a la vente

      les équilibres étaient fragiles, ce fait participera a les rompre


    • #2437767
      le 17/04/2020 par Eric
      Bobard d’État

      « ce qui était possible avec 2 salaires ne l’est plus avec un seul »
      C’est pour ça que je n’ai pas parlé que d’achat mais aussi de location. Quand un couple se sépare, on passe bien en terme de nécessité de se loger de 1 toit à 2. Ça par contre, c’est indiscutable et ça entraîne une hausse de la demande de logement, c’est ainsi. Pour le reste, loin de moi la volonté de généraliser bêtement, et encore moins sur voir des symptômes positifs, puisque chaque cas est différent et qu’il y a en plus des disparités géographiques (manque de logements dans certaines grandes villes et à l’inverse zones rurales « sous-peuplées »). Enfin, il fait aussi avoir à l’esprit qu’il n’y a pas un mais des marchés immobiliers.


    • #2437953
      le 17/04/2020 par Eric
      Bobard d’État

      « ... et encore moins sur le fait d’y voir des symptômes positifs ... »


  • #2437402
    le 16/04/2020 par gallico
    Bobard d’État

    Bravo pour cet article à la fois pessimiste et pugnace (pugnum, le poing), dont je partage sans réserve les analyses.


  • #2437434
    le 16/04/2020 par G.domenico
    Bobard d’État

    On n’évitera pas le tsunami économico financier qui vient. Les points de ruptures sont trop nombreux. On ne peut vouloir la fin du mondialisme tout en conservant ses avantages ? Pas réaliste. Vive l’effondrement, c’est l’ordre naturel des choses, et la promesse d’une vie meilleure. Cela révèle ce qu’il y a dans le coeur de chacun, un caissier ou un héros. Alors mettons nos masques et coulons à pic. Nos petits enfants verront la lumière et nous les observerons du ciel, apaisés.

    Il y a des années, j’avais proposé d’aller sulfater l’Elysée tant qu’on pouvait y pénétrer facilement. Aujourd’hui, j’entends Alain parler de révolution, j’aimerais savoir avec quelles structures, alliances et stratégies il agit. Chacun son domaine d’expertise. Il nous reste peu de temps pour faire des provisions d’armes avant le fichage intégral. Les sionistes et les racailles sont déjà préparés. Que les intellos restent dans leur canapé à commenter l’actualité. Seuls les braves ont un destin de héros.

     

    • #2437642
      le 17/04/2020 par Domino
      Bobard d’État

      On peut, hélas, perdre les avantages et que le mondialisme, lui, fasse un grand pas en avant grâce à la surveillance de masse permise par un vaccin-puce accepté par des populations préalablement apeurées à dessein. Diabolique...


  • #2437508
    le 17/04/2020 par emilio
    Bobard d’État

    le pib a double en 20 ans que je sache en 2000 c’etait pas l’age pierre non


  • #2437526
    le 17/04/2020 par Mon Cult aussi !
    Bobard d’État

    c’est la destruction pure et simple de tout ce que nous avons bâti depuis 40 ans.



    - Expropriation déguisé, nuance...

     

    • #2437728
      le 17/04/2020 par Daggets
      Bobard d’État

      Quand on dit que le pib a doublé en vingt ans, tout le monde sait pourtant bien que les gens étaient bien plus riches en 2000...

      Il y avait plus d’industrie, moins de chômage, etc..

      Il y a des chiffres qui ne paraissent pas vraisemblables...


  • #2437557
    le 17/04/2020 par awrassi
    Bobard d’État

    Les paramètres "économiques" du système capitaliste ne sont que des leurres qui font accroire que l’économie est une science ... Elle n’est qu’une projection. Ce que je retiens surtout de cette décroissance de la consommation et donc de la production, c’est que les Indiens ont enfin pu vu le sommet de l’Himalaya et que la plupart des pays industrialisés respirent un air moins pollué en dioxyde d’azote ! La décroissance fait plus de bien que la croissance. La perte de poids n’est-elle pas salutaire pour l’obèse ?! En tout cas, dans les pays où l’on vit chichement mais bien, les paramètres économiques sont le dernier souci des peuples : ils se contentent de leurs récoltes !


  • #2437568
    le 17/04/2020 par trumpettes de la renommée
    Bobard d’État

    L’espoir se lève. Trump a perdu beaucoup d’argent personnellement dans cette affaire d’épidémie de grippe extraordinaire, à cause de l’arrêt brutal de l’économie des pays dits développés.
    Tump est donc motivé pour s’attaquer à la racine du problème.
    Il a affirmé tout récemment qu’il voulait en savoir plus sur le labo de Wu-han, qui y faisait quoi, et dans quel but, et comment le virus à pointes a pu s’en extraire tout seul pour tournebouler le monde productif à lOuest.
    Certains ici, pleins de dévouement et de patience infinie, comptent sur le discours intelligent pour convaincre les charlies, ravis de l’appauvrissement général, parce qu’ils peuvent encore s’en croire exemptés, et parce que, bien incapables de créer la moindre richesse, veulent en priver les créatifs.
    Mais le salut se fera par les élites véritables, les chefs encore rationnels et pas (trop) vendus, les forces vives des nations. Les charlies sont nés pour suivre. Qu’ils se confinent en attendant et s’auto-applaudissent d’être bouclés au clapier, avec des salades.

     

    • #2437835
      le 17/04/2020 par Snayche
      Bobard d’État

      C’est aussi quand même un peu voire beaucoup ridiculement ça à 20h tous les soirs : "ils s’auto-applaudissent d’être bouclés au clapier"
      Tout est bien dit dans cet article. En résumé 2020 est un gros virage en cours, et est-ce que le système en place ou les bonnes élites populaires réussiront un dérapage contrôlé.


  • #2437603
    le 17/04/2020 par anonyme
    Bobard d’État

    Sputnik ce matin :’’ le coronavirus a contaminé plus de deux millions de personnes dans le monde. Quelque 141.000 ont perdu la vie’’
    Ce qui, sur 7 milliard de bipèdes représente respectivement 0.02 % contaminés et 0.002% de morts...Il meurt habituellement 1600 personnes par jour rien qu’en france soit sur 65 million d’habitants et sur 5 semaines 1600*35=56000 décès et 0.8 % de la population. La grippe normale enlève statistiquement, chaque année, plus de victimes que n’en a fait le covid. Cherchez l’erreur, ou plutôt cherchez l’arnaque. Le confinement ne sert à rien, le déconfinement sera le 2° vague de contamination, la réouverture des frontières (qui sont restées ouvertes au début...) une de plus, si les moyens mis en œuvre pour s’en protéger ne sont pas plus pertinents ; ce qui dépend uniquement du déroulement de l’agenda mondialiste de reprise en main des populations sidérées prises en otage afin de les soumettre à sa tyrannie et d’éteindre leurs insurrections. Ici-maintenant il ne s’agit pas d’autre chose. Manipulation, désinformation, instrumentalisation, militarisation.


  • #2437637
    le 17/04/2020 par anonyme
    Bobard d’État

    Nombreux sont ceux qui se demandent pourquoi la Domination a stoppé la machine à cash...La seule réponse logique ; c’est qu’elle ne rapporte plus assez ou coûte plus cher qu’elle ne rapporte. Préserver son ’’capital’’ avec de la fausse monnaie qui ’’paie’’ du faux Travail (travail mort) ou sur le prêt à taux négatif, ne peut pas durer indéfiniment. Organiser une crise sanitaire globale pour stopper l’hémorragie de ce qui reste de capital réel/tangible, est une solution moins destructrice et moins coûteuse qu’une guerre aux coûts devenus prohibitifs (le poilu et son barda sont hors de prix, sans parler des retombées radioactives). La Chine va progressivement se métamorphoser en Ennemie Publique N°1. Impossible à affronter de face (elle peut perdre 150 millions de soldats) on va ruiner son économie et la vassaliser comme cliente plutôt que comme usine du monde.


  • #2437649
    le 17/04/2020 par Pépé le Moko
    Bobard d’État

    " Bobard d’État "

    Quel grossier pléonasme !!!

    Là ... c’est du lourd ...


  • #2437664
    le 17/04/2020 par Sanmonto
    Bobard d’État

    Tout est une question de point de vue, en tant que fonctionnaire (en soit disant télétravail), mon salaire reste le même et une prime est même envisagée. Vouloir être indépendant, c’est accepter le risque de cette situation.

     

    • #2438091
      le 17/04/2020 par moi aussi
      Bobard d’État

      Cher ami,
      Je suis fonctionnaire aussi, d’Etat. En effet salaire inchangé et prime probable. Mais croire que nous allons être protégé "le jour d’après" c’est typique de l’esprit étriqué de notre caste, obèse mentalement et nombriliste à l’extrême. Et être massivement syndiqué ne changera rien du tout. Bon courage pour le réveil...
      Cordialement.


    • #2438657
      le 18/04/2020 par Eric
      Bobard d’État

      En effet @moi aussi. Ce côté « après moi, le déluge ! » est déplorable.


    • #2439842
      le 19/04/2020 par Lonewolf
      Bobard d’État

      Et quand la moitié de nos PME/TPE qui représentent 98% de l’économie française dans le privé vont mettre bientôt la clef sous la porte qui continuera à financer les salaires des bureaucrates surnuméraires en France comme toi ???
      Les multinationales étrangères qui bénéficient d’exemptions ou d’abattements d’impôts conséquents en France ??
      Les grosses boites françaises qui ont toutes délocalisées leurs sièges sociaux en Irlande,au Luxembourg et dans tous les paradis fiscaux de la planète pour échapper à l’impôt ??
      Après treize années de racket fiscal la gestion de la crise du Covid a été le coup de grâce pour ma petite entreprise et je ne te souhaite pas par ricochet de faire partie de la prochaine charette de licenciements car dans la fonction publique les vampires qui nous dirigent vous feront à vous aussi de moins en moins de cadeau !!!
      PS : si je n’avais pas été aussi racketé de toutes parts j’aurais pu mettre assez de trésorerie pour repartir et continuer à rémunérer rien qu’avec mes impôts annuels un emploi de petit fonctionnaire,mais ce ne sera plus le cas demain...


  • #2437696
    le 17/04/2020 par La Boetie
    Bobard d’État

    « savoir sans réagir »

    Monsieur Sancery, vous savez donc quelles réactions proposez-vous ?


  • #2437723
    le 17/04/2020 par Daggets
    Bobard d’État

    Ce qui va se passer est malheureusement facile a imaginer.

    Pour avoir été gérant d’entreprise pendant vingt ans, j’ai pu constater que l’on pouvait gérer celle ci tant... qu’il y avait de l’argent lié à l’activité.

    C’est la raison pour laquelle les banques ne financent que l’investissement, jamais les difficultés.

    Quand il n’y plus de cash flow, c’est que la clientèle a disparu, et, quoi que vous fassiez, c’est fichu.

    "Il n’y a pas d’argent magique" disait l’autre.

    C’est inexact, on en voit la démonstration aujourd’hui.

    Il y a l’argent que l’état emprunte, avec comme caution la totalité du peuple français, et qui permet de choisir les entreprises qui pourront vivre et celles qui devront mourir.

    Plutôt air France que Corsair, évidemment.

    Plutôt saint Gobain que Riou glass, bien entendu.

    Aucune grande entreprise ancienne n’aurait survécu aux deux guerres mondiales sans l’aide de l’état, qui s’est substitué aux clients, avec l’argument de la reconstruction.

    Mais Il n’y aura pas ce biais cette fois ci, non seulement il n’y a rien à reconstruire, mais au contraire, la plupart des infrastructures vont être désertées.

    Vous pourrez inonder air France de subventions, ça ne fera pas revenir les passagers, et il en sera de même dans toutes les activités.

    La libre entreprise, oui....tu as le droit d’essayer.


  • #2437825
    le 17/04/2020 par zddzzz
    Bobard d’État

    Une bonne idée...15% de taxation de l’épargne au dessus de 30.000€...

     

    • #2439845
      le 19/04/2020 par Gauthier Perlouze
      Bobard d’État

      Sur le moyen terme ce serait bien mieux d’arrêter de continuer d’arroser à coups de dizaines de milliards annuels des assoces bidons ou islamistes de nos banlieues pour y acheter la paix sociale...
      Couper les aides sociales/allocations familliales aux "migrants" et aux familles immigrées dans lesquelles personne ne bosse depuis des années serait aussi une excellente chose pour les finances françaises.


  • #2437873
    le 17/04/2020 par emilio
    Bobard d’État

    cher M. DAGGETS,
    Source banque mondiale 1,362 billion usd (2000) 2,778 (2018)
    Je suis d’accord avec vous sur le fait que nous sommes plus pauvres en 2020, mais la réalité est que nous avons été encore plus volé.
    J’aimerais avoir des avis, SVP, merci


  • #2437903
    le 17/04/2020 par Aline
    Bobard d’État

    J’arrive de chez mon toubib,
    l’autre il est furax, il ne comprend pas le confinement chez nous.
    En Vendée, selon lui, 200 cas, 20 morts tous dans les 80 ans.

    Il en parle ouvertement à ses patients, ça commence à réfléchir et bouillonner.
    De toute façon le confinement est de moins en moins respecté, ça circule à fond et tous les parking des magasins ouverts sont pleins.


  • #2437942
    le 17/04/2020 par Odisha
    Bobard d’État

    C’est sûr que l’industrie du tourisme qui s’est démocratisée après 1960, pâtit grandement de la crise financière aggravée par le virus. Cette crise sanitaire va aussi impacter le marché de la dissidence élargit, puisque soit le nouvel ordre mondial est souverain soit nous sommes dans l’après mondialisme et les priorités changent.

    On voit une prise de conscience et une entraide plus forte entre les pays, comme l’avait fait le tsunami de 2004 en Asie. Tout comme il y eut un changement d’orientation de parti politique à média d’information chez EeR après l’échec du FN aux élections, il doit y avoir aujourd’hui un recentrage sur les activités de formation et produits dérivés. Ce n’est pas difficile il y a la structure et l’expérience. Avec des partenariats, eg : Les contacts avec M. Casasnovas pourrait déboucher sur une nouvelle coopération.


  • #2438236
    le 17/04/2020 par anonymous19
    Bobard d’État

    Un article qui sonne très juste.

    De toutes façons, la macroéconomie, ça a toujours été au doigt mouillé...


  • #2438599
    le 17/04/2020 par Pierre
    Bobard d’État

    Venant appuyer l’analyse de M. Sancery.
    https://francais.rt.com/economie/74...


Commentaires suivants