Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Éloquence du vulgaire #3 – Pureté ou corruption

Une émission dédiée au combat pour la beauté, animée par Lounès Darbois

Note de la rédaction

Si vous rencontrez des problèmes avec la lecture de la vidéo Odysee, n’hésitez pas à privilégier les navigateurs Chrome et Firefox !

Éloquence du vulgaire est une émission d’ERFM, la radio en ligne et en continu d’Égalité & Réconciliation, animée par Lounès Darbois.

 

Éloquence du vulgaire, une émission dédiée à la beauté, au combat pour la beauté. Légende, Grandeur, Mystère... et rigolade bon sang !

On est entré ici par curiosité ? « Qu’on en sorte tout imprégné de musiques et de jolis rythmes, d’exemples exaltants, tout ensorcelé de grandeur, tout en ferveur pour le gratuit. » (Céline)

 

La présentation de ce troisième numéro :

Certains films de Martin Scorsese sont probablement les plus subversifs du cinéma grand public. Nous verrons comment ce catholique et ancien séminariste perdu à Hollywood a réussi à ne pas se laisser corrompre.

Gauche de la blondeur, fonction du pionnier dans une société de passivité, sont d’autres thèmes qui rappellent qu’il n’y a pas de tiédeur possible entre pureté (dangereuse) et corruption.

 

Écouter l’émission :

Soutenez E&R avec odysee.com

 

Rendez-vous sur ERFM pour écouter et télécharger l’émission !

 

Retrouvez Lounès Darbois sur E&R :

Soutenir ERFM

 






Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2750895
    Le 23 juin à 12:13 par Sedetiam
    Éloquence du vulgaire #3 – Pureté ou corruption

    Pour avoir ajouté un tableau en 3D au Taxi Driver de Scorcese, en intégrant un bout d’épisode des duplices Fake Taxi contemporains, dans lequel ton cul et ta sueur servent aux intérêts du crédit, je me suis fait bannir, par les puritains, du site US sur lequel j’exposais mes délires, valant dessins de la semaine : j’ai bien dit Pilgrim Fathers, pas pudibonds, hein ?
    Ainsi en est-il des fins ou visions qui ne plaisent pas : mais le poète chansonnier nous avait avertis :
    « Non les gens n’aiment pas que
    L’on suive une autre route qu’eux...♩ »

     

    Répondre à ce message

  • #2750897
    Le 23 juin à 12:14 par elbon
    Éloquence du vulgaire #3 – Pureté ou corruption

    Magnifique, comme les deux premiers. Merci.

     

    Répondre à ce message

  • #2750909
    Le 23 juin à 12:28 par elbon
    Éloquence du vulgaire #3 – Pureté ou corruption

    Serait-il possible d’avoir les références des musques et des livres cités ?
    Ce serait super.

     

    Répondre à ce message

  • #2750946

    Remarquable texte-réflexion de haute volée ! Merci une fois encore à E&R qui, indiscutablement, tire vers le (plus) haut ceux qui acceptent de s’accrocher et de braver les difficultés qui vont augmentant au fur et à mesure de la lente ascencion de notre conscience et de notre âme.

    Les chinois (tradi !) affirment que ce n’est pas le cerveau l’organe majeur de l’humain, mais... le cœur, et puis tout de suite après vient... le foie puis les intestins et enfin le cerveau. Hiérarchie symbolique organique ancestrale qui rappelle à juste titre d"’où l’on parle... lorsqu’on décide de l’ouvrir !

    Cernée par des consommateurs de "culture" - qui se sont tous fait piqués pour, justement, retourner illico dans les nouveaux temps de la consomation culturelle de masse - j’ai constaté à quel point ceux qui se considèrent comme les "bons" et les "gentils" sont souvent des âmes aigres, voire resserrées comme des bourgeons figés par une glaciation subite. Ils lisent, oui, mais surtout des "mags" dont la saveur métonimyque est l’insupportable Télérama.

    Ces gens là ont tous les "bouquets" numériques rêvés et ne regardent que les "chaînes culturelles" ou se gargarisent d’Arte en croyant que le nom de ce canal teuton en diable, qui n’en finit jamais de nous rincer à l’eau chaud-à-tique, leur garantie le haut du panier de la culture...

    Merci donc à Lounès pour cette longue réflexion brodée aux mots choisis et à la trame solidement tissée :-)

     

    Répondre à ce message

    • #2751924
      Le 24 juin à 21:00 par Perdu de Recherche
      Éloquence du vulgaire #3 – Pureté ou corruption

      "Les chinois (tradi !) affirment que ce n’est pas le cerveau l’organe majeur de l’humain, mais... le cœur, et puis tout de suite après vient... le foie puis les intestins et enfin le cerveau. Hiérarchie symbolique organique ancestrale qui rappelle à juste titre d"’où l’on parle... lorsqu’on décide de l’ouvrir !"

      interessant votre commentaire sur les chinois car dans la tradition kabyle, l’ame ou la personne profonde qui sied dans le coeur chez d’autres peuples, se trouve dans le foie.

       
  • #2751222
    Le 23 juin à 21:27 par organes non surnuméraires
    Éloquence du vulgaire #3 – Pureté ou corruption

    Puissant.
    Pensant pourtant bien apprécier Taxi Driver, je ne l’avait jamais vu sous cet angle.
    J’ai fait un voyage salutaire ce soir grâce à cette Éloquence du Vulgaire. Avec un grand v de Victoire, ou de Vitesse de fulgurance de l’ésprit du bien, ou du beau.
    Je termine un champagne que j’avais ouvert hier sans trop savoir pourquoi, en fait il attendais cette soirée, seul, comme tant d’autres, mais sûrement plus salutaire que tant d’autres.
    Merci mec. Santé et Salut à toi pionnier, et à tout ceux qui peuvent encore t’apprécier, certainement grâce aussi à une lutte personnelle à la Scorcèse... Sans les morts, mais avec les cicatrices qui laissent entrer la lumière, dans la saine colère face aux ténèbres.

     

    Répondre à ce message

  • #2751277
    Le 23 juin à 22:38 par Un ploemeurois
    Éloquence du vulgaire #3 – Pureté ou corruption

    Le blond véniticien de Beatrice, amour divin pour Dante Alighieri, qui, ensemble, vont au paradis. Probablement une influence de Scorcese

    La dumb blonde Uma Thurman, qui démarre le film de Von Trier The house that Jack built, maison qui ouvre les portes de l’enfer.

     

    Répondre à ce message

  • #2751803
    Le 24 juin à 17:53 par Aristide
    Éloquence du vulgaire #3 – Pureté ou corruption

    Magnifique émission.

    Les passages sur la blondeur et les considérations raciales sont aussi éblouissantes qu’inattendues. Politiquement incorrectes à souhait.

    Un OVNI.

     

    Répondre à ce message

  • #2751983
    Le 25 juin à 02:42 par Gabin
    Éloquence du vulgaire #3 – Pureté ou corruption

    C’est un régal, c’est dense, c’est créatif, que de pistes à explorer..., Merci ! Merci !

     

    Répondre à ce message

  • #2755034
    Le 29 juin à 23:39 par crabtambour
    Éloquence du vulgaire #3 – Pureté ou corruption

    C’est magnifique....cette éloge de la blondeur me ramène a un autre Italo et son " blondin " Clint ...toujours impeccable sous son poncho et son cigare aristocratique au bec qui dégomme des affreux bruns ...toujours crado..le teint cuit par le soleil...dégoulinant de sueur et surtout cupide. Merci a vous.

     

    Répondre à ce message

  • #2777194
    Le 1er août à 10:34 par macron en prison
    Éloquence du vulgaire #3 – Pureté ou corruption

    Désolé pour le retard, juste pour dire merci, j’aime ce combat pour la pureté de l’âme, cette hauteur de vue, c’est en plus très bien écrit : peut-être une compile écrite sous forme de livre ? :p

    Peut-être qu’il faut ajouter plus de "pur son", et en donner les références sous l’audio-vidéo.

    En tout cas vivement la prochaine, il m’arrive de les réécouter quand je me balade, ça m’élève au-dessus du marécage l’espace d’une heure !

     

    Répondre à ce message