Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entrepreneuriat : qu’est-ce que l’EBITDA ou le BAIIA ?

Qu’est-ce que l’EBITDA ou le BAIIA ? La réponse dans cette vidéo réalisée par Création et conduite d’entreprise.

 

 

Un guide pratique fondamental, chez Kontre Kulture :

 


 

Vous êtes entrepreneur ou particulier et souhaitez faire partie d’un réseau d’entraide pour faire face à la crise ? Rejoignez Solid’E&R, le premier espace d’annonces du Réseau d’économie solidaire créé par E&R. Pour cela, il vous suffit d’être adhérent de l’association (merci de rentrer votre identifiant et votre mot de passe d’adhérent pour accéder à Solid’E&R) :

 

En lien, sur E&R :

 

Pour rejoindre le réseau d’économie solidaire, une solution :
adhérer à Égalité & Réconciliation !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pourquoi mettre toujours des "musiques" de fond aussi débiles ??? Musique "d’égout du jour"....


  • Je pense qu’il manque un verbe à 2 minutes 12 : "savoir vraiment ce que l’entreprise en termes de création de richesses vaut, sans considérer la dette, les impôts et le poids de l’investissement."


  • J’aime beaucoup les videos. Quel est le programme qu’il utilise ?


  • #2272362

    Il n’y a pas si longtemps, au lieu d’EBITDA on employait l’expression "résultat d’exploitation".


  • #2272455
    le 06/09/2019 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Entrepreneuriat : qu’est-ce que l’EBITDA ou le BAIIA ?

    Pour comprendre l’arnaque que constitue la pratique comptable en ex-France il est nécessaire de revenir à la source.
    Quel fut le premier acte réellement politique (trahison) de Mitterrand à son arrivée sur le trône (effectivement, des latrines dans le cas présent) ripoublicain ?

    LA LIBERALISATION DE LA BOURSE.

    Qu’a-t-on vu arriver ensuite ?

    LE PLAN COMPTABLE GENERAL DE 1982.

    Késako ? Diront les profanes.
    C’est très simple en fait, il s’agit, en imposant définitivement le principe de l’enregistrement en partie double, de déconnecter complètement la production de richesse réelle du volet financier des entreprises.
    Ainsi, par ce tour de passe-passe, une dette devient une ressource et une entreprise qui ne produit aucune richesse peut représenter une capitalisation boursière sans limite (du vent en fait).

    Merci aux humanistes de gôôôche qui font tout pour le bonheur du petit peuple dont ils se revendiquent être les représentants.
    Après, je ne ferai à personne cet affront qui consisterait à se demander combien de non affiliés à la communauté des excités de la truelle ou celle des vendeurs de pantalons à une jambe ont participé à cette entreprise vertueuse...

     

    • Plan comptable de 1982,

      Vous avez tout compris et l’exprimez clairement .
      La Dette est une ressource pour le Financier,
      et ...la Ruine pour le débiteur .
      La Dette c’est le programme de la Gauche
      Un siècle d’escroquerie Bolchévique et Social-Traite
      n’a pas encore suffit ?
      Votre Rappel est indispensable !


    • Heureux qui comme Ulysse.
      Merci pour votre commentaire. Vous avez magistralement résumé comment le socialisme mitérandien, (traitre à la solde du pouvoir profond) élu par les bourgeois, petits bourgeois, fonctionnaires, haïssant le Peuple) a tué l’énergie de tout un peuple de tradition laborieuse. Gagner son pain pour lui (ou elle) et les siens, juste vivre une juste vie. En 1986 voulant me déclarer artisan, la chambre de l’artisanat m’a fait croire que j’étais obligé de faire une formation "comptable" malgré mes diplômes. J’avais vécu longtemps dans d’autres sphères, d’autres pays. Durant cette formation j’ai vu de braves gens plein d’une saine énergie se faire formater insidieusement en futurs esclaves qui ne sortiraient jamais de leurs conditions, endettés à vie ou poussés au suicide. Salopards de gentils formateurs ! Sauf pour quelques forcenés du travail ou prêt à toutes les compromissions, une "réussite" très cher payée par eux et leur famille. Depuis l’étau c’est considérablement sophistiqué, resserré, déjà par l’idéologie ambiante et je vois ces jeunes et moins jeunes "poseurs de matériaux"(obligés d’être plus vendeurs de matos et de "services" que de savoir faire) rouler comme des fous furieux dés l’aube, essayer, comme ils le sont par la finance, et par les mêmes ruses, d’escroquer quelques clients, pour quelques dollars de plus. Idem pour tous les secteurs d’activités, agriculture, élevage... Tous se mettent à penser comme les financiers, mais pour leurs propres pertes ! Dés l’école règne le mythe soi-disant américain de la réussite, du pouvoir d’achat. Hors de l’esclavage du salariat, l’esclavage de l’entreprenariat ou ce qu’on appelait du travail, un savoir faire, un métier est remplacé par une agitation fébrile et incohérente dictée par les lois incompréhensible pour eux de la finance car venant d’une idéologie mortifère, contre nature, en contradiction avec toutes les cultures traditionnelles,où le savoir faire, même minuscule était le savoir être... avec le Vivant.
      l’EBIDA ou le BAIIA me semble une nouvelle vaseline, mieux adaptée à la mondialisation, malheureusement indispensable(?). Pourrais-t-on étendre le phénomène en expansion rapide de la sodomie des corps comme normalité à la sodomie par la finance comme normalité pour l’entreprenariat ?