Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Entretien avec Alain Soral sur la crise migratoire et les votations en Suisse

Propos recueillis par LaPravda.ch le 25 mai 2016

Alimuddin Usmani, journaliste pour le site suisse LaPravda.ch, interroge Alain Soral au téléphone sur la crise migratoire et les votations en Suisse.

 

 

Transcription

 

Alimuddin Usmani : Alain Soral, le 5 juin prochain le peuple suisse sera amené à se prononcer sur une révision de la loi sur l’asile. Celle-ci implique une accélération des procédures mais offre également une assistance juridique gratuite aux demandeurs d’asile. Qu’en pensez-vous ?

Alain Soral : Je pense malheureusement que ça correspond à la mise au pas progressive de ce qu’on peut appeler l’exception suisse, par rapport aux lois mondialistes de l’Union européenne et puis à la tendance mondialiste générale. La Suisse était un petit pays qui maintenait farouchement son indépendance et sa conception de l’appartenance citoyenne et du patriotisme. Je crois que malheureusement, comme on dit, le poisson pourrit toujours par la tête. J’ai l’impression qu’il y a des élites politico-économiques en Suisse qui se rallient de plus en plus au mondialisme et qui poussent le peuple suisse à ce ralliement, qui n’est pas de très bon augure.

 

Si la révision de la loi est acceptée, l’État pourra procéder à des expropriations pour construire des centres de requérants d’asile. Quel est votre avis sur cette véritable remise en cause du droit à la propriété privée ?

Je crois que ça correspond à tout ce qui se passe en ce moment en Europe, où on essaie de nous submerger de migrants pour des raisons assez étranges. Des migrants dont nous n’avons pas besoin, qui ne correspondent pas à une demande d’emploi, qui sont souvent de faux réfugiés politiques ou des gens qui ne fuient pas, en réalité, la guerre, qui sont presque toujours des mâles seuls, à un âge dangereux qui est l’âge de la prédation sexuelle, des mâles d’une vingtaine d’années. On a l’impression qu’il y a une volonté de déstabiliser et de soumettre la Suisse à cette espèce de chaos migratoire contrôlé, que nous subissons également en France, que subit également l’Allemagne et auquel essaient des résister seulement quelques pays, comme la Hongrie. On aurait pu espérer que la Suisse soit plutôt sur le modèle d’insoumission hongrois. On ne sait pas quel sera le résultat de la votation, mais effectivement c’est inquiétant, on voit que la Suisse se soumet progressivement à l’idéologie mondialiste, y compris à la culpabilité dans laquelle elle ne doit pas sombrer, puisque, en tant que pays neutre, la Suisse n’a pas grand-chose à se reprocher par rapport aux événements du vingtième siècle.

 

L’année dernière, près de 10 000 Érythréens ont déposé une demande d’asile en Suisse. Environ 90 % des Érythréens au bénéfice d’un permis de séjour ne travaillent pas et dépendent de l’aide sociale [1]. Quelle réflexion vous inspire le cas de ces Érythréens ?

On ne comprend pas pourquoi, d’abord, ils choisissent la Suisse. Ils n’ont aucune attache ethnico-culturelle et religieuse avec ce pays. C’est une démarche de pur parasitisme puisqu’il n’est pas question qu’ils travaillent. On ne voit pas pourquoi la Suisse accepte ces parasites et ces prédateurs nomades. C’est totalement incompréhensible, sauf si on comprend l’idéologie mondialiste qui pousse au métissage forcé et qui pousse à dévier les colères légitimes envers les prédateurs financiers en tournant la colère populaire vers des parasites du sous-prolétariat, pour cacher leur propre parasitisme. Malheureusement, on voit que la Suisse subit la même offensive orchestrée de loin en loin par Soros et son Open Society Foundation, sa fondation pour la société ouverte, qui est en fait la destruction des nations, la destruction des frontières, la destruction des identités par le métissage forcé et le métissage avec des gens qui ne peuvent que produire un déclin et un effondrement civilisationnels.

 

Jusqu’à présent, certains pays d’Europe centrale (République tchèque, Pologne, Slovaquie) ont été épargnés par la vague migratoire. Les oppositions à cette immigration incontrôlée, tant au niveau des élites politiques que de la population, restent fortes. De quelle manière ces pays peuvent-ils se défendre face aux desseins du nouvel ordre mondial ?

Je crois qu’il n’y a pas trente-six choses à faire pour les pays européens. Ils doivent déjà sortir ou refuser d’entrer dans l’Union européenne et sans doute, pour ces pays qui veulent résister, créer une fédération de nations autonomes. C’est un peu mon slogan : « Nationalistes de tous les pays, unissez vous ! », sous-entendu : unissez-vous contre le mondialisme. Normalement la Suisse, qui n’est pas dans l’Union européenne, serait naturellement positionnée pour rejoindre cette fédération de nations antimondialistes. Mais quand je vois certains signes comme la puissance incroyable de la CICAD en Suisse, je me dis que la Suisse est en train de passer sous contrôle mondialiste. Les signaux d’alerte sont toujours les mêmes, c’est, en général : religion de la Shoah, culpabilisation sur tout ce qui est fierté nationale et identité nationale, l’imposition de force de l’idéologie antiraciste, qui est en général à deux vitesses. Je suis effectivement étonné que la Suisse se laisse entraîner dans cette pente qui est normalement réservée aux pays soumis à l’Union européenne.

 

Puisque vous évoquez la CICAD, on a appris dans le journal 20 minutes.ch qu’elle allait déposer plainte contre l’Artiste mal-pensant, qui était régulièrement publié dans les dessins de la semaine. Que pensez-vous de cette histoire ?

Cela ressemble beaucoup à ce que nous vivons en France avec la dictature du CRIF, de la LICRA et de l’UEJF. En France, la justification de tout ça c’est le pétainisme, mais je ne vois pas comment ça peut être justifié en Suisse. Ce qui veut bien dire que ça n’a rien à voir avec le passé ou les supposées fautes du passé. Cela a à voir avec une domination de plus en plus violente d’une communauté qui, en fait, s’appuie essentiellement sur son pouvoir financier international pour imposer sa vision dominatrice, qui correspond tout à fait à la vision de l’Ancien Testament, et habiller ce désir et cette volonté de domination par, soi-disant, un combat de défense des minorités, puisqu’elle serait une minorité – soi-disant opprimée, alors qu’elle est aujourd’hui, de toute évidence, une minorité agissante – et se cacher derrière l’antiracisme pour en fait imposer une vision qui, elle, est totalement raciste, qui est la vision de ce qu’on appelle le « peuple élu », avec le projet de Terre promise. La Terre promise, on commence à le comprendre de plus en plus, ne se limitant pas à la Palestine biblique, mais à la Terre entière.

 

J’ai une dernière question sur la crise migratoire. D’après un sondage commandé par Amnesty International 82% des Français se disent favorable à l’accueil des réfugiés. Toujours d’après ce sondage, c’est en Russie (26 %), en Thaïlande (29 %) et en Inde (41 %) que les proportions sont les plus faibles d’habitants favorables à une action renforcée de leur gouvernement en faveur des réfugiés. Avez-vous un commentaire à faire sur ce sondage ?

Déjà ces sondages sont fortement sujets à caution, ils sont là pour accompagner un matraquage idéologique et une idéologie dominante dont on a bien parlé. Je n’y crois donc pas trop, il faudrait voir comment ils sont faits. Ensuite, on voit que les nations qui résistent à ce matraquage sont des nations qui sont soit hors de la sphère de domination des droits de l’homme, comme l’Inde, ou alors des pays où il y a un vrai leader national et patriote qui résiste à cette déferlante idéologique de domination et d’écrasement qu’on appelle idéologie des droits de l’homme – ce sont toujours d’ailleurs les droits de l’homme à deux vitesses –, c’est-à-dire la Russie de Poutine. Je crois que plus que jamais, pour notre monde européen et chrétien, Poutine est quand même l’exemple de la marche à suivre, d’une résistance aux mondialistes, tout en étant un pays qui tolère la pluralité des nations, puisque la Russie est un pays où il y a des citoyens d’origines diverses, qui cohabitent à peu près harmonieusement parce que les fauteurs de guerre, ceux qui pratiquent le diviser pour régner, ne sont pas tout-puissants là-bas. Et je pense que la condition des musulmans est bien meilleure dans la Russie de Poutine que dans l’Europe droit-de-l’hommiste actuelle qui aujourd’hui, tout en prétendant défendre les minorités et lutter contre le racisme, alimente, notamment à travers cette semi-fiction qu’est l’islam radical, les tensions ethnico-religieuses dans un but de soumission et de domination, et toujours aux mêmes. C’est assez limpide.

Voir aussi, sur E&R :

Retrouvez Alain Soral et Alimuddin Usmani
chez Kontre Kulture :

Également disponible chez Kontre Kulture :

Soutenir Alain Soral via la boutique E&R :

Soutenir Alain Soral dans les épreuves qui l’attendent
en faisant un don par PayPal :

Vous pouvez aussi effectuer un don par chèque à l'ordre d'Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis
 
 

Livres de Alain Soral (98)







Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1475342
    Le 28 mai 2016 à 16:57 par Requiem for a Dream
    Entretien avec Alain Soral sur la crise migratoire et les votations en (...)

    « Nationalistes de tous les pays, unissez vous ! »,

    Merci Soral pour cet entretien essentiel. Je l’ai fait lire aux 3 personnes que j’aime le plus au monde et nous souscrivons à 200% , je trouve cependant dommage (et étonnant) de ne pas lire plus souvent des commentaires qui vont dans ce sens sur le site. Beaucoup de choses à dire sur les propos de Soral.

    A l’heur où les portes d l’Europe sont en train de céder les unes après les autres, le déferlement migratoire devient clairement l’arme massive utilisée par le magistère mondialiste. Les propos de Soral vont au-delà des frontières Suisse, car c’est l’Europe toute entière, et sa civilisation, qui sont sous la menace réelle d’une submersion humaine incompatible avec notre vieux continent. Ils veulent détruire les peuples Européens, non pas physiquement mais en les vidant de leur substance par l’implantation d’ethnies qui ont peu de chance d’être assimilées culturellement.

    Les impôts des français servent clairement à financer le " parasitisme" décrit par Soral. Les élites mondialistes appliquent les principes néo-machiaveliens de Léo Strauss et des stratèges à la Wolfowitz, tous ex-trotskistes, qui veulent gouverner par le chaos des entités (nos pays) à qui ils auront retiré toute réalité humaines et historiques. Les nations devenant la base des mondialistes, ne seront plus que des drugstores, des terrains vagues, des centres d’accueil à ciel ouvert, un open-bar pour tous.

    Nous devons agir aujourd’hui sur plusieurs fronts. Notre dernière chance réside dans le nationalisme. Il suffit de tergiverser ! Trop peu de gens comprennent les enjeux du drame que nous vivons.

    Demandez aux femmes humiliées de Cologne !

     

    Répondre à ce message

    • Chère @Requiem...,

      Tant que les gens comme vous n’auront pas compris, à la différence d’un Soral, qu’il faut intégrer les Français musulmans patriotes dans leur conception du "nationalisme", ils resteront à coté de la plaque, tout du moins sur ce site.

      Le discours identitaire excluant, de plus en plus en vogue en Europe, est prôné sur beaucoup de sites, ici sur ER, la particularité c’est justement de développer une voie alternative inclusive, et c’est là tout le génie d’un Soral, qui tente de rassembler tous les patriotes, indépendamment de leur carte génétique.

      Vous qui êtes une habituée plus qu’active sur ce site, vous devriez le savoir mieux que personne, où alors vous manquez clairvoyance.

       
    • #1475834

      Heu...le sujet c’est la crise migratoire actuelle actuelle et ses conséquences. Ce qui s’est passé au nouvel an (Cologne) n’est ni plus, ni moins qu’un acte de guerre.

       
  • #1475348
    Le 28 mai 2016 à 17:06 par Requiem for a Dream
    Entretien avec Alain Soral sur la crise migratoire et les votations en (...)

    Bientôt en Europe il n’y aura plus ni indigènes , ni allogènes, mais une seule population uniforme et métissée. La diversité aura alors complètement disparu, nous seront tous métisse.

    Si il y’a la moindre chance de sauver notre civilisation, il nous faut la saisir. Notre civilisation est l’éloge de la transmisssion du savoir-faire et du faire-savoir à travers les siècles.. Notre devoir est de garder ça en tête comme "Martel en tête" et de continuer de transmettre les valeurs Maurassiennes ainsi que celles de Jean Anthelme Brillat-Savarin. L’invasion migratoire , organisée par les mondialistes immigrationnistes et marchands, veut mettre à la poubelle de l’histoire une civilisation plusieurs fois millénaires mais c’est sans sans compter sur le tréfonds de l’âme européenne qui est aristocratique.

    Il il n’est pas si facile de détruire une civilisation et l’Europe a de gros atouts... A moins qu’elle ne veuille se suicider. Je continue de croire aux tréfonds de l’âme européenne. Ce sera notre point de Salut

     

    Répondre à ce message

    • Je crois que l’espoir réside en Europe centrale, le groupe de Visegrad doit se renforcer et pourrait signifier le salut pour l’Europe. Sinon merci pour votre constat très lucide, ça fait du bien de vous lire !

       
    • #1475451

      Bonjour Bachar et merci. Nous devons faire front. Les pays d’Europe centrale nous envoient des signaux plus que positifs et Victor Orban,cité par Soral dans cet entretien , est un exemple de vertu. J’espère que les cellules nationalistes françaises travailleront main dans la main avec les cellules d’Europe centrale.

      Je crois beaucoup en la France et en l’âme aristocratique française. Un pays qui a inventé l’art de la table et qui a plus d’un millier de fromages ne peut être anéanti par des inconscients et une petite bande d’assassins. Il nous en faut plus que ça pour plier.

       
    • Votre lecture romantique de l’histoire européenne, bien que séduisante, est anachronique chère @Requiem, vous pataugez dans un passéisme fantasmé, qui voit une citadelle assiégée par des barbares sanguinaires. Vous faites fi de tout un pan de l’histoire, bien moins reluisant et idéal de l’Europe, qui pourtant explique en parti ce qui nous arrive en ce moment.

      Quand Soral pointe la lune de son doigt, vous vous restez focalisé sur ce doigt, obsédé que vous êtes par ce croque-mitaine qui rode dans l’ombre, un coup stoppé par Martel, un coup violant à Cologne, peut-être demain enfonçant votre porte, qui sait...

      Avoir conscience de son passé pour préparer son avenir est essentiel, mais prétendre que ce passé, aussi glorieux soit-il, suffira à lui seul à faire perpétuer son existence est bien naïf. Regarder l’Irak et la Syrie, n’était-ce pas des civilisations multimillénaires aussi ? Bien plus que la France. Avez-vous conscience de ce que la civilisation européenne leurs doit ? Pourtant ces deux pays ne sont plus aujourd’hui, ils ont disparu parce que l’Empire en a décidé ainsi.

      Comprenez que le combat qui nous concerne aujourd’hui se situe au XXI ème siècle, on ne combat plus à l’épée sur un cheval, il faut être lucide et pragmatique, le travail de Soral n’est que ça.

      Si vous voulez sauver la France en tant que nation, vous trouverez beaucoup d’alliés à vos cotés, mais si vous restez obsédée par une France blanche et chrétienne, vous obstinant à exclure tous les autres, vous perdrez beaucoup de bonnes âmes en route, et la victoire n’en sera que plus difficile.

       
    • #1475972

      Obsédée par la France blanche ? Je ne vois rien de la sorte dans mon commentaire . Je parle de l’âme aristocratique de la France, cette âme est évidemment historiquement chrétienne, on a même plus le droit de dire ça ? Pour moi le principal c’est de lutter contre la libanisation et le métissage forcé, organisé par les mondialistes immigrationnistes marchands.

       
    • @Requiem for a dream,

      "métissage forcé" vous dites ? A ma connaissance, je ne connais aucun couple mixte à qui on a mis un couteau sous la gorge, par contre j’en connais plein d’autres profondément amoureux qu’on a forcé à rompre pour ce genre de considérations conservato-racistes, et c’est vrai pour toutes les ethnies.

       
    • #1476244

      Dans ce si beau pays qui fut le mien, on ne peut donc plus rien dire sans voir la police de la pensée intervenir pour vous remettre dans le droit chemin ? Je pensais que sur un site de ré-information la notion de métissage forcé et organisé par les élites étaient un fait connu. Par curiosité j’ai été voir le site de Kontre Culture et il y’a quelques auteurs qui en parle bien mieux que moi.

      A vous lire, la libanisation n’est qu’un fantasme de vieux réac et le métissage est une liberté... La mauvaise foi serait-elle sans limite dans la dictature de l’anti-racisme en France ?

       
  • Dire que les communautés vivent harmonieusement en Russie me paraît être une sévère idéalisation. Que les fauteurs de guerre soient au pouvoir ou pas, la violence est inhérente aux sociétés multi-ethniques : Etats-Unis, Inde, Brésil...

     

    Répondre à ce message

  • " Un pays qui a inventé l’art de la table et qui a plus d’un millier de fromages"

    C’est incroyable, c’est vraiment une obsession chez toi de vouloir réduire l’histoire France à du fromage. L’ironie c’est qu’en Europe lorsque l’on parle de fromage, les gens ont avant tout en tête la Hollande. Fais-le test. Ne dis t’on pas en Belgique pour se moquer d’eux een kaaskop ? Une tête de fromage. En ben puisque tu y tiens tellement à ce fromage qui recèlerait une âme aristocratique, j’espère que tous vos problèmes trouveront un jour leurs solutions dans du fromage ; rendant aussi au fromage sa noble place qui lui est due.

     

    Répondre à ce message

  • #1475805
    Le 29 mai 2016 à 11:09 par Requiem for a Dream
    Entretien avec Alain Soral sur la crise migratoire et les votations en (...)


    "On ne comprend pas pourquoi, d’abord, ils choisissent la Suisse. Ils n’ont aucune attache ethnico-culturelle et religieuse avec ce pays [...] On ne voit pas pourquoi la Suisse accepte ces parasites et ces prédateurs nomade..."



    Honte aux politciens qui se sont succédé, ils ont trahi les nations. L’Amerique, qui ne cesse jamais d’intervenir, renforcée par son messianisme sanguinaire et sa monnaie-réserve, organise ce chaos et se sert de nos politiciens soumis (Renzi, Merkel et Hollande) pour contrôler le processus de "libanisation " des pays européens.

    En fait cette ingérence dure depuis Wilson, flanqué de la France du frère Clemenceau et de l’Angleterre. La cible a abattre était évidemment l’Europe des nation. La déferlante migratoire actuelle est évidemment une arme puissante et le projet de libanisation du territoire Européen devient aujourd’hui de plus en plus visible. Le malheur, c’est que très peu en sont conscients.

     

    Répondre à ce message

  • Je suis métis blanc-noir et je suis contre le métissage generalise et j’espère que les droites patriotes gagneront un jour en Europe vive Soral vive le fn

     

    Répondre à ce message

  • #1475919
    Le 29 mai 2016 à 13:57 par la pince mon seigneur
    Entretien avec Alain Soral sur la crise migratoire et les votations en (...)

    Y a beaucoup de cantons en Suisse sous la Franc-maçonnerie et puis la Suisse est un large territoire, c’est pas comme les Bahamas ou autres paradis fiscales via des petites îles indépendantes, mon frère s’est tiré en Suisse y a quinze ans, je lui avais dit à l’époque : tu seras rattrapé dans ton confort par les lois internationales(j’avais pas le mot "mondialisme" à l’époque, faut rester honnête !)

     

    Répondre à ce message

  • Criant de vérité.Ca va plaisir d’entendre celà.
    Merci Alain Soral !

     

    Répondre à ce message

  • @ Requiem for a Dream

    " Pour moi le principal c’est de lutter contre la libanisation et le métissage forcé"

    Je te comprends, ma chère. Calme-toi, et arrête de t’emballer comme ça pour une France blanche qui ne sera plus. Et puis, il devrait bien y avoir encore des endroits en France qui évoquent cette période auquelle tu aspires tant. Je pense à la France profonde, campagnarde si bien décrit dans les bouquins de Marcel Aymé. Là, tu ne devrais pas voir de Noirs ou arabes dont rien que la vue risquerait de te provoquer une crise cardiaque. Tu dis être contre le métissage ? Eh ben j’en doute fort que si un jour tu me verrais que tu pourrais résister à mon charme tout noir que je suis. Je porte en permanence un chapeau haut-de forme que je n’omets jamais de retirer tout en me penchant en avant pour saluer la gente féminine. Qui fait encore cela de nos jours ? Et en bonus : mes pieds sentent tjs le fromage (blanc).

     

    Répondre à ce message

  • #1479010

    Pour ce qui est de l’immigration en Suisse , la grande différence c’est que les immigrés y sont acceptés en cdd . pour ce qui est du référendum populaire, la constitution le rend obligatoire pour beaucoup de propositions. N’ayez crainte pour les Suisses , si on leur demande depuis plus de 25 ans à entrer dans l’Europe, le référendum est toujours rejeté par la population.
    Ah, si le référendum était inscrit comme obligatoire dans notre constitution. ...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents