Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entretien avec Bernard Lugan sur les fractures en Afrique centrale

Radio Courtoisie, 23 juin 2014

Bernard Lugan était l’invité du Libre journal d’Henry de Lesquen sur Radio Courtoisie le 23 juin 2014.

 

Partie 1 :

 

Partie 2 :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

72 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Allez Jojo,

    Vous avez du pain sur la planche...

    (Ravi de l’initiative de ER.)

    RM.

     

    • RicardM ( la bouteille)

      La sainte Marine a fait allégeance à la toute puissante communauté et ira bientôt faire sabbat à Jérusalem , se recueillir au mur des lamentations et Verser une petite larme au mémorial de Yad Vashem.
      - Vous feriez mieux de rester sur votre sujet de prédilection le complot sionisto-talmudico-protestanto-wahhabito-jihadisto-immigrationo-musulmano-NOM. Le complot juif pour anéantir la France.
      - La barbarie entre occidentaux est une seconde nature dans vos contrées, suffit de voir votre passé même récent : 14/18, 39/45, guerre en ex Yougoslavie, en Tchetchenie, et Ukraine 2014, en Espagne, au Portugal le cas de la Belgique entre la revanche flamande sur dieu tout puissant wallon.
      - L’ Afrique fait trois fois l’ Europe en superficie et compte 57 pays., donc s’ autoproclamer expert de l’ Afrique n’ a aucun sens sauf pour les cervelles lobotomisées en manque d’ exotisme et nostalgique de l’ époque coloniale et des expositions universelles. Ce monsieur n’ est qu’ expert qu’ en conversations de salons entre bobo dégustant un bon vin et "sucant" un cigare rappelant le phallus bien raide du beau nègre "sauvage" des savanes africaines.
      - Aux africains d’ écrire et de réécrire leur histoire et de l’ apprendre à cette nouvelle jeunesse africaine. Monnaie courante de par le monde de réécrire son histoire pourquoi l’ Afrique s’ en priverait.
      - Le grand Bouana leucoderme est tellement habitué à la passivité du nègre, que voir sa logorrhée suprématiste remise en cause par le bamboula lui est insupportable.
      - Un debat sur les ondes de ER-TV entre monsieur Lugan et monsieur Gomez Coovi, pour enfin en finir avec cette imposture.

       

      • « Aux africains d’ écrire et de réécrire leur histoire et de l’ apprendre à cette nouvelle jeunesse africaine »

        Ce qui fait peur c’est lorsqu’un africain réécrit l’histoire pour prétendre que l’Egypte antique est noire... bien évidement il faut faire fi des momies et de tout un tas d’autres éléments pour y croire.
        Une propagande suprématiste cherchant à créer des nouveaux mythes. Cela n’augure rien de bon.

        Sinon, qui que vous soyez, pourquoi vous ne faites pas votre tambouille idéologique dans votre coin ? De sorte à être entre suprématistes noirs, et laisser les Français parler entre eux, avec leurs experts de référence qui n’ont pas de leçons à recevoir de la part de ceux qui vivent et pensent grâce aux autres (vous parlez ma langue ? donc voilà).


    • Dex, tu as raison.
      Je suis contre ceux qui reecrite l’historie sur des mensonges.

      Voici le roi Narmer qui a unifier les peuples de la vallee du nil pour creer le pays Kemet :
      http://www.bing.com/images/search?q...

      C’est vrai qu’il a une tete de caucasoide !


    • @Dex ( Dexter le justicier psychopathe).

      - Je parle ta langue comme je parle le néerlandais, comme je parle l’ anglais, comme je parle l’ allemand, comme je parle le peul, comme je parle le malinké, comme je parle le soussou, et comme je me suis mis au Lingala depuis un an et bientôt le chinois et l’ arabe. Pour combattre l’ ennemi le B-A-BA : parler sa langue pour cerner tant soi peu sa façon de penser,...

      - La négritude de l’ Egypte est un fait reconnu de jours, plus matière à discussion, le débat est clos. Je constate vous avez des lacunes abyssales sur l’ Egypte, qu’ en pense :
      * Xenophane philosophe grec
      * Diodore de Sicile historien grec
      * Herodote historien grec
      * Et pour finir le colloque du Caire de 1974 organisé par l’ UNESCO.
      Quelques pistes pour vous éclairer car en dehors du complot juif ( sionisto-protestant) ça bug par ici.

      - Quand je parlais d’ écrire et de réécrire son histoire je ne faisais point d’ allusions à l’ Egypte. Tous les autres peuples le font pour forger une identité nationale pourquoi s’ en priverait ?, Les manuels scolaires à la sauce Fernand Nathan à la poubelle.

      - Vos états d’ âme au quotidien avec la puissante communauté, vos combats de coq pour sauver la mère patrie de la menace immigration de masse sont le cadet de mes soucis. Un expert en cancan de salon en mal d’ exotisme parle de Tintin au Congo version anno 2014 donc en tant que Congolais j’ ai le plein droit de réagir. Si monsieur l’ expert parlait des massacres en Ukraine, de la Corse ou autres je n’ aurais piper mots.

      - Dans vos manuels scolaires parlant de la deuxième guerre mondiale il n’est jamais dit que c’est la France qui a déclarée la guerre à l’ Allemagne, on parle de la colonisation allemande en utilisant le terme : occupation ( propagande et jeux de mots), car colonisation s’ applique pour les sauvages de la savane si cher à monsieur l’ expert de l’ Afrique et africaniste, on passe sous silence le massacre de Dresden, les viols et meurtres de masse des femmes berlinoises.

      - L’ histoire n’est que de la propagande officielle pour endoctriner la populace, point d’ objectivité, comme le dit l’ adage : le plus fort ou le vainqueur écrit l’ histoire et la change selon ses intérêts.

      - Faudra vous habituer ooh grand bouana, missé toubabou que le bamboula passif et docile c’ est du passé. la désintoxication mentale et spirituelle est en marche. La Patria ( mama africa) o Muerte ,venceremos


    • Toutankhamon :
      http://www.bing.com/images/search?q...

      http://www.bing.com/images/search?q...

      La tenue que porte ce roi africain, est celle que nos amis les franc-maco-sioniste, que vous detestez tant, imitent dans leurs ceremonie souteraines.
      http://www.bing.com/images/search?q...

      Nous, nous avons réécrit notre histoire, avec les historie de gallo-romaine.
      Alors qu’au finale, une ethnie a bouffe l’autre définitivement. Plus personne au monde ne parlera le gaulois dans ce monde. Quelle tristesse ! Je le regrette mais c’est un fait !!!
      Et vous reprochez aux africains de réécrire leur historie, c’est malsain.
      D’autant plus que la civilisation égyptienne est africaine dans sa géographie, dans sa langue (ses langues, puisque il y avait plusieurs langues), dans sa société matriarcale, dans sa spiritualité du culte des ancêtres divinises, dans sa statuette etc…
      Le colloque du Caire de 1974, est sans appel !

      D’ailleurs les anciens égyptiens ont appelé la région des grands lacs (le rwanda, ougadan, sud-soudan…) : la terre de Dieu !
      Pour les anciens égyptiens, le monde était inverse. En ce sens, qu’il tournait le dos à l’Europe.
      Le sud et le nord sont donc inverse, parce qu’ils étaient profondément africains !

      Bon et puis, mer-2, les africains ont de toute façon, gagné cette bataille. Ils n’ont pas besoin de moi ou de qui que ce soit. Ça me fait marrer de voir les documentaires avec des blancs qui jouent les égyptiens, moitie-nus sous le grand soleil africain. C’est ridicule. Demandez à lugan comment est puissant le soleil africain !

      E&R partage le point de vue de lugan, sur l’Egypte antique. Ils n’ont qu’à mettre en place une rencontre lugan-Gomez, on va se marrer. Entre l’un qui ne connait pas les medouneter, puis qu’il refuse de parler els langues africaine et un grand specialiste des medou.


    • @Adepte de (Jojo ?)

      Bon, a priori mon message a été lu et même enregistré... vous me faites plaisir !

      Jojo, Adepte ou je ne sais quel troll anti-Lugan, ce qui est regrettable avec vous (tous), c’est cette foutue impression de s’adresser à une répétition de clonages idéologiques, du pur copier-coller, des ritournelles de porno soixante-huitard de troisième zone, vous savez, ce genre de truc qui vous fait descendre violemment et bailler les paupières jusqu’au bas des narines...

      En tout cas, à vous lire, j’alterne entre le fou rire, et la somnolence hypnotique.

      Tout ce que vous dites est cousu de fil blanc, (fil noir n’est pas propre à l’expression, ne m’en voulez pas ...), un vrai rôti bien ficelé, mais un peu trop aillé, qui vous flanque cet inoubliable yoyo de refoulement gastrique, à balader sans scrupule et en éternel aller-retour, votre piteuse tranche de "steak" intellectualisé(e), coincé(e) entre l’estomac et l’oesophage.

      Agacez-vous cher Monsieur ! Exprimez donc votre colère, qu’elle puisse nous témoigner de vos foutaises pulsionnelles de rancunes récurrentes mal contenues, vos fantasmes déficients, le tout, fumé d’une sionnegritude à plein nez ;

      - Cette espèce de remake appauvri digne des plus ennuyeux feuilletons américains, d’une supposée Terre Promise négrocentrique où tout est interprété et converti à la négritude.

      Vous n’êtes que le fruit sans saveur et l’amuse gueule embouteillé des suprématistes blancs, en vous faisant vulgairement leur(s) pendant(s), à qui vous devez votre exutoire, vos fantasmagories identitaires et vos revendications de toutes sortes, qui font votre raison de vivre actuelle, rien de plus.

      Il serait temps, grand temps, de voler de vos propres ailes, bâtir votre canon civilisationnel, au lieu de pasticher celui des autres.(surtout les mauvais)

      Bon vent...

      RM.


    • @Dex

      Ce qui fait peur, c’est de voir un esprit tel que le tiens aliéné, trompé, aveuglé par la version officielle de l’oligarchie non pas financière et talmudo-sioniste, mais bien par l’oligarchie culturelle (historiens, chercheurs, "égyptologue" ou "spécialiste" de l’Egypte,...), maçonnique et politique occidentale voire mondiale. (je n’ai même pas envie d’y inclure l’Eglise)

      Je pourrais vous te répondre par un long texte argumenté sur l’origine véridicte de l’Egypte ancienne à savoir négroafricaine, ou te donner l’exemple de ce garçon/homme de ton âge, en l’an 3014, se moquant d’un de ses contemporains lui affirmant, preuves à l’appuie, que le continent Américain voire l’Amérique du Nord, était jadis peuplé d’Amérindiens et non d’un peuple à la peau claire (blanche) venue d’Europe (Irlande, UK, France, Allemagne, Italie, Espagne et Portugal. Liste non-exaustive...).

      Je pourrais aussi t’expliquer que la population actuelle d’Afrique du Nord en général, et d’Egypte en particulier (puisqu’il s’agit de l’Egypte dans notre cas) n’est pas représentative des populations noires d’origines par le simple fait que les populations africano-berbo-arabes (je les considère en tant qu’africains) actuelles sont les déscendants des envahisseurs passés Je pourrais t’expliquer les choses plus en détails, mais ce serait long

      Ce que je vais faire à la place, c’est dupliquer un lien ( http://unesdoc.unesco.org/images/00... ) qui te renvoi à la déclaration finale du Colloque international d’égyptologie organisé par l’UNESCO au Caire en 1974. Lors de ce colloque, il a été FORMELLEMENT et OFFICIELLEMENT reconnu que la civilisation pharaonique était une civilisation négro-africaine.

      1/2


    • @adeptedaton où les commentaires infatués et oiseux du complexé africain de service, tu sais marine elle a fait 25% alors ce que tu peux écrire elle s’en fout , de plus avec tous ces drapeaux algériens elle a encore du gagner des voix.. n’essaie pas de m’impressionner avec ton style ampoulé et tes citations d’un "que sais-je" pour les nuls j’ai lu plus de bouquins que toi et le peu d’instruction que tu as c’est grace à l’homme blanc français généreux qui t’as accueilli chez lui et t’as permis d’aller à l’école.


    • @ RichardM,

      Vraiment, beau texte, bien écrit, avec beaucoup de métaphores et autres figures de style. Tellement bien rédigé que j’en ai la larme à l’œil (larme de rire ou de tristesse/tendresse ?).

      Le Victor Hugo du XXIe siècle ?

      ...Mais on attend toujours vos arguments !


    • PRAXIS alors que toi tu vois une main nourricière se faire mordre nous autres voyons en cette même main celle qui chicotte, alors on fait comment ? mordre ou tordre ?


    • @Kamite le joug

      Je t’ai déjà lu bien plus subtile et attentif que cela, avant de te débiner...

      Tu devrais plutôt botter le séant de l’Adeptautrollage et cie, qui sont une véritable nuisance pour toi et tes Afrique(s), à croire qu’il s’agit d’un de ces blancs qui vomissent du noir en longueur de journée, accoutré en épouvantail histoire de donner raison aux injures les plus négrophobes...

      RM.


    • @Adepte 1/2

      Vous m’avez pondu un véritable bolino pré-mâché et pré-digéré, s’adressant par chinoiseries succintes en spéculant tel un boursicoteur sur ma personne ;

      "La sainte Marine a fait allégeance à la toute puissante..."

      - Ne me parlez pas de démocratie, ni de république... votre propos est généralisant et ne me concerne pas.

      "Vous feriez mieux de rester sur votre sujet de prédilection..."

      - Mon sujet de prédilection ? qu’est-ce que vous en savez très cher ??

      "La barbarie entre occidentaux est une seconde nature dans vos contrées...blablabla"

      - D’accord, mais sans vouloir légitimer le passif de l’Europe, il est vrai qu’en Afrique les guerres ethniques n’ont jamais existé, c’est encore une réalité moderne d’une invention blanche... (l’ingérence des blancs a accentué un problème déjà existant, mais, ne l’a pas crée...)

      " L’ Afrique fait trois fois l’ Europe en superficie et compte 57 pays..."

      - En voilà un argument de vielle concierge ménopausée ; Vous me causez de la superficie du continent africain, sans calculer que ce qui importe, c’est le poids des événements historiques et la résultante de cela,

      - Ainsi l’Europe est un continent d’une superficie relativement réduite, mais dont l’impact, en bien ou en mal, sur le monde actuel fut déterminant, et ce n’est pas le cas de l’Afrique Noire, région africaine qui durant sa longue histoire, et de part sa géographie, n’a guère connu d’invasion allogène et fut préservé dans ses valeurs autochtones intrinsèques, sans aucun besoin d’adaptation et d’assimilation.

      - Il est vrai, en outre, que la grande multitude ethnique de l’Afrique fait passer pour un guignol celui qui se dirait expert de chacune d’elles, ici, pour être honnête, il s’agit d’un regard éclairé de généraliste.

      "Aux africains d’ écrire et de réécrire leur histoire et de l’ apprendre à cette nouvelle jeunesse africaine...."

      Les Africains n’ont pas d’histoire commune au niveau continental, cessez donc cette propagande de "leur histoire"...

      Vous ne formez pas, contrairement à la pensée panafricaine, un peuple à part entière, vous êtes constitués de miliers d’ethnies, fonctionnant territorialement.

      Beaucoup d’ethnies n’ont rien en commun, même, quant à l’aspect morphologique ( pour celui qui a "l’oeil"), et n’ont eu, ou n’ont, peut-être, aucune idée de l’existence de l’autre à une distance significative, c’est pour dire que votre histoire commune ne se résume en fait, qu’à la traite négrière...

      RM.


    • 2/2

      @Adept (et joug)

      Je ne sais toujours pas de quel canon civilisationnel le panafricanisme se réclame, ni ce dernier lui-même d’ailleurs, aucun de vous, militants panafricains, n’est capable de me dire au nom de quoi une ethnie prévaudrait sur une autre pour causer de l’unité d’un peuple noir ;

      - Soit l’Afrique Noire est considérée et constituée comme c’est le cas, d’ une multitude d’entités ethniques avec leurs particularités propres, et dans ce cas là, votre notion d’une entité d’un peuple noir est totalement risible,

      - Soit le "peuple noir" serait, justement, de cette "réécriture" comme vous l’avez signalé, au nom d’un fusionnage idéologique et d’une négation de la réalité africaine, au détriment de la diversité anthropologique des peuples noirs (et pas "du" peuple), et de ce lissage abjecte, à l’instar du mondialisme qui veut voir le même Homme partout, vous, vous appliquez cette idéologie moderne du continetalisme, où de cela, naîtra le même noir partout en Afrique. (que cela soit conscient ou inconscient, car prôner l’existence d’un seul et unique peuple noir ne peut mener qu’à cela, d’ailleurs, personnellement, je m’oppose au paneuropéisme pour les mêmes raisons).

      - Soyez conscient, que votre regard de peuple noir est né de la domination blanche, et véhiculé par la pauvreté intellectuelle d’une nostalgie africaine idéalisée des noirs américains.

      RM.


    • CHOUCOULLE elle n’a pas tellement chicottée la main française puisque ensuite vous avez tous débarquer chez nous en France, cette France et ces français qui paient déjà suffisamment chère leur passé colonial alors qu’ils n’avaient rien demandé et qui n’ont pas en plus besoin d’entendre ou de lire les sempiternelles pleurniches de personnes que leurs impots ont formés ...que plus de 50 ans après leur indépendance des africains s’en prennent encore à la France alors que les dirigeants, tous corrompus, de leurs pays une fois arrivés au pouvoir ne pensent qu’à s’en mettre plein les poches sur le dos de leur propre peuple me fait grandement rigoler.


    • @Joug

      Tu attends mes arguments ?

      Là, tu te fous de moi mon cher, je te renvoie ( et les autres internautes d’ailleurs ) à notre discussion sur le fil Kemi Seba du 10-12-2013, où tu t’es véritablement débiné, juste au moment crucial...

      A moins, à l’instar des Jojo(s), qu’il existe une multitude de Joug le Kemite sur ER (il serait bon de varier les pseudos...), mais je te renvoie quand même à ce fil.

      Je ne manque pas d’arguments, en outre, toi (vous tous), tu manques "d’oreille" attentives pour les "écouter", d’ailleurs ce n’est pas le but de votre visite sur ce fil...

      RM.


    • at Dex
      Quoi ?? Marco Polo ne serait jamais allé en Chine et l’imprimerie n’aurait pas été inventée par Gutenberg ??


    • @RichardM

      Je te remercie pour tes remarques et interrogations (ainsi qu’observations, parfois erronées à mon sens) qui servent à faire avancer le débat.

      Et bien, il n’y a aucune ethnie qui prévaudrait sur une autre. Chacunes se vallent. Cependant, il n’est pas exclu qu’un chef, qu’un homme providentiel sorte de l’une d’elles pour diriger le reste dans ce combat qu’est le mondialisme créé et entraîné par l’oligarchie mondiale (politique, économico-financière, maçonnique, sioniste et scientifique). Il n’est non plus pas exclu qu’une ethnie particulière "guide", ou prenne le leadership du combat panafricain.

      De plus, bien que réel, je n’aime pas tellement ce concept d’ethnie. C’est un terme qui, bien qui qualifie et donc apporte de la valeur ajoutée à un groupe d’individus, ça le différencie également des autres et, en quelque sorte, peu l’ostraciser si mal compris. C’est de la que découle le tribalisme et les génocides inter-ethniques. Depuis les "indépendances", nos pays se sont auto-détruits par toutes ces guerres inter-ethniques fomentées par l’oligarchie occidentale mais et pire encore, par nos "dirigeants (ils n’ont de dirigeants que le mot puisqu’au ordre des puissances étrangères qui les ont mit au pouvoir) africains.

      Mais il n’y a aucune contradiction entre le fait qu’il y ait une multitude d’ethnie et le fait qu’une entité unique africaine puisse exister. Je prends l’exemple d’une maison : au sein d’une famille, chaque individu à ses caractéristiques qui lui sont propres ainsi que sa propre personnalité. Mais cela ne l’exclu pas du groupe famille comme étant un.

      Le concept est le même pour l’Afrique. Celle-ci étant subdivisée en pays, qui eux-mêmes sont composés d’ethnies et de tribus différentes qui forment un tout. Pense à l’image d’un arbre.

      De quelle réécriture basée sur une idéologique et un négationnisme de la prétendue réalité africaine ? Qu’elle est-t-elle d’après vous ?

      Notre regard du peuple noir n’est pas né de la domination blanche, mais a été accentué par celle-ci.

      1/2


    • @Joug

      Je te remercie à mon tour de te démarquer de ces quelques excités qui partage ta vision de l’Afrique (choucoulie, yamémassou ...), mais pas ton sens du dialogue.

      Même si l’on ne partage pas l’ensemble de nos idées, on aura prouvé, au moins, que l’on peut converser sans se bouffer...

      Je te répondrai demain soir, faute de temps.

      RM.


  • http://www.egaliteetreconciliation....

    Les Rwandais ont eu raison de virer l’armée française pour avoir la paix dans leur beau pays !
    Si les libyens, les nigériens, maliens et les autres ne font les pas pareil, leurs pays deviendront le Congo. Des décennies de guerres, avec des morts innocentes pour le Bonheur des entreprises françaises.

    Que les algériens contrôlent bien leur pays. Car ils sont sur la liste de l’oliGACHIE oxydentale !

     

    • Sauf que les dirigeants rwandais actuels déstabilisent le Congo avec l’aval de l’occident. Quant à la présence de la France au Rwanda, elle n’était que stratégique, le Rwanda n’a pas de matière première. A moins de considérer le coltran du Congo comme une production du Rwanda comme nous l’explique le ministre de l’industrie rwandaise :
      http://www.dailymotion.com/video/xx...


    • Si je comprends bien, vous n’êtes pas français, car vous vous opposez aux intérêts de la France au profit des anglo- américains.
      Tâchez d’être cohérent : la France vous l’aimez ou vous la quittez. Il semble que vous avez une dilection particulière pour un autre pays qui semble merveilleux.....


    • @olivier pitoyable réponse, donc par ce que l’on est français on doit donc parralelement accepter par tout les prétextes l’ingérence et les méfaits commit par le gouvernement Français en Afrique juste pour les intérêts français que ça génère ?
      Alors pourquoi se plaindre de l’ingérence Américaine ou de l’ingérence Israëlienne dans d’autres pays puisque ceci est au final aussi pour générer des intérêts dans leurs pays respectifs ?
      Soyons un minimum cohérent dans nos démarches et n’acceptons pas chez nous, ce que nous combattons ailleurs. Laissons les Africains gérer leur propre destin.


  • Bernard Lugan, il est super super intéressant.
    Je pourrais écouter des heures ses interventions.

    Merci, Mr le Professeur.


  • Aux africains sur le continent et de la diaspora je dis on se doit de nous focaliser sur l’ essentiel. Attendre ou espérer la vérité de la bouche de vos bourreaux ou de la bouche des résidus de vos bourreaux relèvent d’ une certaine naiveté et même de la psychiatrie tout simplement.
    - Comme le disait le professeur Cheikh Anta Diop :" l’ africain est un cas clinique", des siècles de persécutions ont forcément laissé des séquelles psychologiques, et pour se libérer physiquement et mentalement une thérapie de masse s’ impose.
    - Le combat est idéologique donc à nous de définir nos programmes scolaires, un enseignement en adéquation avec nos réalités, favoriser la littérature africaine, cultiver à bas âge le panafricanisme, la fierté de soi, l’ estime de soi. Faire connaitre un Sankara, un Lumumba, un Garvey, un Chavez, un Césaire, Un Biko, un N’krumah, Un Obenga, un Coovi Gomez, Un Hampathé Ba, un Birago Diop, Un Malcolm X, un Ousmane Sembène, un Farrakhan à nos enfants et à notre jeunesse sur le continent et dans la diaspora, prendre exemple sur le peuple juif et se dire : " l’ année prochaine à KEMET",Amon. En tant qu’ africain qu’est ce que j’ ai à f... de Hugo, Voltaire et autres extraterrestre à mille lieux de mes réalités africaines.
    - Se débarrasser de la francophonie, du CFA et autres accords signés par des traîtres au nom de nos peuples pour les intérêts de qui on sait.
    - Afrique 30 millions de KM2, plus d’ un milliards d’ habitants à l’ aube de 2050 dont en majorité jeune et de moins de 25ans, une croissance continentale en moyenne de 5%, Afrique un cataclysme de ressources naturelles, des fleuves, soleil 365 jours par an, les dieux ont été plus que généreux avec ce continent d’ ou l’ enfer que vive les africains, notre richesse est devenu notre malédiction depuis que le premier visage pâle avec son sillage de désolation posa pattes sur cette terre des dieux.
    - Aux africains d’ écrire leurs histoire, aux africains de créer leurs mythes, leurs héros, leurs idoles, leurs religions, leurs dieux. Le drame de l’ africain est qu’ il refuse de voir le monde comme il est en réalité, l’ africain est dans ce monde ou tout est beau, tout le monde il est gentil, tout le monde il est honnête. Comme le dit Lucky Dube" Not every black men is my brother and not every white men is my enemy" ( Pas tous les noirs sont mais frères et pas tous les blancs sont mes ennemies), mais moi je préfère mon ennemi noir que l’ ami blanc( pas raciste juste realiste).

     

    • Vous êtes en plein délire, et vous trollez.

      Je ne vois pas comment vous pouvez vous réjouir du fait qu’à l’horizon 2050 il y aura environ 1.5 milliards de noirs, alors qu’actuellement c’est déjà bien la merde en Afrique noir.

      A vouloir prendre votre revanche sur le “méchant homme blanc” vous allez surtout vous prendre une seconde raclée...

      En conclusion, je crois que vous raisonnez comme n’importe quel dictateur noir d’Afrique. Il se croit tout puissant, indépendant ou en passe de l’être, sauf qu’il ne peut se passer des blancs pour vivre et penser.
      Donc je ne m’alarme aucunement devant vos propos délirants. Je sais déjà comment ça va mal se passer pour vous (ce n’est pas raciste, seulement réaliste).


    • Non, juste tribaliste...
      Et simple précision, avant que le premier visage pale ne pose un pied sur le continent, l’esclave y était déjà présent et je n’aborderai même pas le sujet de l’anthropophagie, etc... (la ou il y a des hommes, le paradis et l’enfer y sont aussi)

      Autant prendre les devant et préciser tout de suite, ce n’est pas parce que je nuance vos propos que pour autant je cautionne l’entreprise coloniale.


    • @Dex,

      Encore vous ?! Je viens de vous reprendre 3 commentaires plus haut.

      Je pense que le vrai troll c’est vous et non pas Adepted Aton. A chaque post où vous verrez un nègre fière de ses origines, de sa culturelle (héritage de la civilisation négro-pharaonique, ou autres empires africains avant et pendant l’esclavage) et la revendiquant à plein poumons vous mettrez votre nez dessus plein d’ironie, de mépris et de méchanceté ?

      A chacune de vos interventions, on n’y retrouve que dédain, condescendance, moquerie, diffamation voire insultes. Mais, à chaque fois, aucun argument.

      Le niveau de population à l’heure actuelle n’est pas la cause de nos malheurs ici en Afrique, mais bien l’une des solutions pour notre continent. Et vous, ce que vous pronez, c’est un génocide de plus sur notre continent sur prétexte que nous franchirons le milliard dans 40 années ?

      J’ai lu son post à deux-trois reprise et à aucun moment il ne parle de revanche. Je crois bien que ce sont des personnes comme toi (j’ai quitté le registre de la politesse pour m’adresser à toi par le tutoiement vu tes propos agaçants) qui jetez de l’huile sur le feu en attisant la haine que beaucoup d’africains portent en eux contre l’homme blanc. Mais nous, de la dissidence, hommes et femmes éveillés, savons que ce n’est pas le vrai combat. Nous savons que les responsables (en partie puisque nous sommes nous aussi, et je pense les 1er, responsables de nos malheurs) est l’OLIGARCHIE occidentale et juive (beaucoup de juifs hollandais ont participé à la traite négrière) le sont (sans oublier les arabes également).

      Crois-moi, nous pouvons et nous nous passons actuellement des avis de "blancs" comme toi. Ça, c’est certain.

      Au contraire, sans l’arrivée des arabes et des blancs, l’unité et l’identité (culturelle, religieuse, politique et économique) de l’Afrique depuis l’ère pharaonique (et je ne crois pas exagérer en disant cela) jusqu’à nos jours, nous ne serions pas là où nous sommes. Voyez la Chine : malgré la tentative de l’empire britannique de la coloniser avec les moyens que nous savons, la Chine est ce qu’elle est aujourd’hui parce qu’ils ont su se protéger et conserver leur identité.

      Au contraire, je m’alarme devant vos propos délirants. Je sais déjà comment ça va mal se passer pour vous (ce n’est pas raciste, seulement réaliste).

      @D4N43L

      L’Inquisition ou la chasse aux sorcières/sorciers au Moyen-Age.

      Vous avez amplement raison. Là où il y a des hommes, le paradis et l’enfer y sont aussi.


    • Si vous en restez à la question des responsabilités, vous n’avancerez pas d’un pouce.
      Cela dit, il est intéressant de lire des suprémacistes noirs, ils prouvent que le blanc n’a pas le monopole de la connerie raciste, c’est un tantinet rassurant pour nous...
      Je comprend bien que vous n’ayez jamais eu besoin des allogènes, comme nous d’ailleurs aujourd’hui, mais votre élite vous crève comme la notre le fait ici.
      Ces querelles sont particulièrement sordides à un moment ou nous comprenons qui mène le monde depuis un gros siècle, et le mécanisme qui a brisé le développement africain dans les années 70...
      Connaître le passé est du plus haut intérêt pour comprendre le présent et appréhender l’avenir, mais il faut aussi savoir garder un minimum de distance par rapport à ses études et faire prévaloir le vivant, faute de quoi on commet le même type d’erreurs que les idéologues...
      Enfin, je suis sûr d’une chose : votre combat ne doit en aucun cas être idéologique. On a vu ce que cela a donné en Europe. Tirez au moins cette leçon de nos malheurs.
      Votre avenir ne vous appartient pas complètement.


  • Excellent comme d’habitude...
    Les Africains (ceux qui vivent en Europe) refusent l’ethno-racialisme et l’ethno-mathématique car ils veulent à tout prix ressembler aux européens (complexe ?) !
    Le problème c’est que la civilisation européenne (en simplifiant) a connu une évolution différente, en passant des tribus, empire, et nations très différente de celle qui a pu existé en Afrique.

     

    • Voici une video de Calixthe Belaya (dont in peut penser ce qu’on veut par ailleurs je m’en fous), c’est une romancière française d’origine africaine qui rappelle le simple bon sens : si vous voulez le changement, changez vous-même, arrêtez de baratiner dans tous les sens (une spécialité des Africains trop occidentaliés) et AGISSEZ ; personne ne vous donnera le pouvoir si vous ne le prenez pas vous-même et surtout si vous ne savez pas vous sacrifier :

      http://www.youtube.com/watch?v=Mzxz...

      Et sinon, Lugan très bon comme d’habitude ; il gagnerait à expliciter un tout petit peu au-delà de l’ethnie mais bon pour lui c’est du vent alors...


  • Henri de Lesquin est insupportable. Le vieux con raciste et inculte dans toute sa splendeur. On sent bien que Bernard Lugan est gêné par ses remarques intempestives et sottes.

     

    • Avis partagé.

      Sinon j’ai trouvé l’émission très intéressante,grâce à Mr Lugan tout devient plus clair pour moi en Afrique...Donc merci E&R.
      Je retiens aussi les deux proverbes cités :

      Si tu ne sais pas où aller,regarde d’où tu viens.

      La pluie n’efface pas les rayures du zèbre.


    • Voici deux proverbes Français qui me font expert de l’Europe “C’est le signe d’un fou qu’avoir honte d’apprendre” “Il est avis au renard, que chacun mange des poules comme lui”


    • il le coupe trop souvent dans l’intervention

      je suis entièrement d’accord

      lugan voulait parler du Nigeria avant le centre afrique ce qui est logique de l’ouest vers l’est

      lesquin la coupé pour l’envoyé sur le theme de la centre afrique directement et finalement à la fin ils reviennent sur le nigéria

      ce qui pertube les explications


  • On peut s’intéresser autant à l’Afrique par les lumières de Lugan que par celles de Coovi Gomez ou Cheikh Anta Diop. Je ne vois pas en quoi leur discours sont à opposer... Lugan décrit la situation géopolitique de l’Afrique et les jeux ethniques et étatiques ; Coovi et Anta Diop se posent la question des origines des civilisations africaines, de la traite des esclaves etc. Ils ne sont pas des géostratèges.
    L’Égypte ancienne s’étendait du delta du nile à la région des grands lacs, elle était évidement peuplée de noirs plus ou moins foncés... Mais pas uniquement ! On trouve aussi des description de pharaons aux yeux bleus et aux traits aryens. Il a pu y avoir des pharaons noirs ET des pharaons blancs, comme on peut trouver intéressant l’érudition de Lugan ET de Coovi Gomez.
    Une vidéo de Coovi sur E&R serait la bienvenue et provoquerait le débat...

     

    • message plébiscité !!!


    • Gracchus Babeuf,

      Vous avez tout à fait raison. Vous avez le droit de vous intéresser à l’Afrique au travers de spécialistes.

      Mais voyez-vous, ce mot à une signification différente pour nous africains.
      Il est difficile pour nous de recevoir, une enième fois, des leçons (dans ce cas-ci, géopolitiques et militaires) sur l’Afrique venant d’un "spécialistes" occidental (il n’y a pas de racisme là-dessus).

      Quelle aurait été votre réaction si un juif venait parler du plan sioniste en France tout en connaissant l’influence de cette même communauté organisée ? Il y aurait tout d’abord des soupçons de votre part. Ensuite, j’imagine la probable réaction qui en découlera...

      Le chois éditorial de E&R est inquiétant. Il y a bon nombre de spécialiste africain sur l’Afrique, francophone, et dissident -ou du moins ne faisant pas parti de l’establishment et de l’oligarchie (culturelle, scientifique).

      Et bien, le discours de Lugan est à l’inverse opposé de celui d’un Diop ou Gomez. Lugan ne reconnait pas l’origine nègre de la civilisation pharaonique. Pire, il refuse et évite tout confrontation avec les égyptologues réellement spécialistes de l’Afrique. Et E&R est l’un de ces relais médiatiques qui le soutiennent. A notre plus grande déception.

      Quant à la question de son peuplement et de l’apparence des pharaons égyptiens, il est incontestable et irréfutable que SEULS des noirs ont été pharaons. Ceux, à la peau plus claire (blanche, ...), tels les Ptolémées, ils n’ont jamais été reconnu par le peuple comme étant des représentants. Un peu comme Hollande aujourd’hui et le peuple français qui le désavoue totalement.

      Pour plus d’infos sur le sujet :

      http://africanhistory-histoireafric...


    • @ ’joug le kamite’ : si au moins tu lisais Lugan au lieu de le constester bêtement, si au moins tu avais lu l’un de ses derniers livres proposé d’ailleurs ici-même par ER , Mythes et manipulations de l’histoire africaine, tu constaterais que pour reprendre l’une de ses expressions, il a largement fait litière des délires d’Anta Diop et de tous ces fous qui se croient descendants des pharaons ; c’est un peu comme ces Arabes qui te disent qu’ils t’ont transmis les sciences, le zéro et l’algèbre, la médecine et l’astronomie, alors que ce sont, d’une part, les Indiens, les Perses et d’autres qui ont inventé tout cela, et d’autre part, ce sont d’ex-chrétiens ISLAMISES, convertis de force, qui ont traduit du grec vers l’arabe en passant par le syriaque, ces textes qui ensuite ont été conservés en langue arabe.

      De même que certains Arabes fantasment plein pot sur leur rôle dans les sciences avec pour brillant résultat, aujourd’hui, 2 ou 3 prix Nobel scientifiques pour 1.400.000.000 de musulmans, vous, certains Noirs, vous vous croyez descendants des pharaons et nous expliquez que les Grecs sont tributaires de ces mêmes pharaons (et donc de vous les Noirs). Lugan reprenant les tests adn sur les momies et sur les populations noires actuelles montre définitivement que ce qui pouvait encore passer en 1974 (dans votre fameux colloque Unesco, rien depuis ??) est considéré comme CADUC aujourd’hui. Idem pour vos autres fantasmes selon lesquels vous auriez découvert l’Amérique avant tout le monde en vous laissant dériver sur les courants de l’Atlantique dans de grandes pirogues ; lisez Lugan ! Mais bon sang avant de critiquer quelqu’un on fait l’effort de le lire !!

      Il faudra vous y faire : je ne sais pas si les pharaons étaient noirs, jaunes, verts ou bleus (et je m’en tape) mais ils ne sont pas vos ancêtres et vous n’êtes pas leurs descendants, la science l’a prouvé, informez-vous et lisez au lieu de critiquer.


  • Très bon on comprend bien des choses.
    Et ça pas l’air d’être la fin de l’Histoire la-bas.


  • Je pense que Alain devrait organiser un débat contradictoire entre Lugan et Coovi Gomez sur l’histoire de l’Afrique vu qu’il est dans une démarche de réconciliation et de fraternité entre les peuples pour que au moins les adhérents de ER soit édifier sur la falsification de l’histoire africaine surtout et que au moins si nous devions collaborer pour une réconciliation qu’on soit d’accord sur nos histoires respectives !! Dire que l’Égypte n’était pas une civilisation noire c’est renier même à l’homme noir les racines de son existence !! Je demande a ce qu’on est débat contradictoire avec des arguments en toute courtoisie pour que la vérité historique éclate ! Comme Alain à fait éclaté la vérité historique sur le peuple juif, je voudrais qu’il fasse la même chose avec le peuple noir et si il est honnête comme il le prétend et comme on le voit il ne pourra que conclure que l’Égypte était une civilisation noire et que c’est cette civilisation qui à tout donné a la Grèce ! Donc laissons l’idéologie de coté et faisons de la science nous sommes prêt à répondre à vos arguments si il y en a !!

     

    • "le peuple noir et si il est honnête comme il le prétend et comme on le voit il ne pourra que conclure que l’Égypte était une civilisation noire et que c’est cette civilisation qui à tout donné a la Grèce ! Donc laissons l’idéologie de coté et faisons de la science nous sommes prêt à répondre à vos arguments si il y en a !!"

      Lisez donc svp les deux derniers messages que j’ai adressé à "Adept" et "Joug", et répondez à mes interrogations ;

      - L’entité du peuple noir n’existe pas, c’est une fable afro-américaine, puisqu’elle est fractionnée par les très nombreuses caractéristiques ethniques distinctes qui définissent l’aspect anthropologique de l’Afrique. (c’est de la logique arithmétique ni plus ni moins).

      - Cette supposée unité ne s’actionne qu’autour et depuis la traite négrière, laquelle a brassée sans distinction ethnique les noirs exploités.

      - Et c’est la dessus, sur votre malheur commun, que vous édifiez une histoire commune, une appartenance commune, un lien de même sang, or, anthropologiquement, il n’en est rien.

      - Par conséquent, quel est donc l’élément confédérant, le fameux canon civilisationnel se lequel s’articule le panafricanisme ?

      Quant à vos propos sur l’Egypte et son "don" à la grèce antique, je ne demande qu’à vous croire ;

      - Ainsi, déclinez moi point par point, le supposé "TOUT" donné, qui caractérise cette "vilaine" contre-façon grecque ou cette vulgaire décalcomanie grecque, pompée à foison sur l’égyptienne. (certaines influences certes, mais "tout" donné...)

      - De plus, même si les égyptiens étaient noirs, cela change quoi ? (personnellement, l’un ou l’autre, je m’en tamponne) Vous croyez avoir le même sang dans vos veines ? Croyez-vous en un même génotype africain sur un constat "mélaniné", où la seule importance serait de mettre en exergue les mélanocytes ?
      Votre obsession de faire de la civilisation égyptienne une composante racialement noire, est purement idéologique, menée par un combat du noir contre le blanc, une sorte de revanche par une gloire passée, à rebâtir toute l’Afrique et sa grandeur, est à l’attribuer qu’aux "noirs".

      - Vous avez un langage simpliste d’idéologue emprunté ("peuple noir", "tout donné", "racines de son existences"...) qui ne s’inspire en rien d’un raisonnement et d’un esprit scientifique, par conséquent, vous brandissez la science comme un argument d’autorité où vous ne faites qu’y dissimuler votre idéologie revancharde ( une aberration de mauvaise foi, que le reprocher à Lugan).

      RM.


    • Dit nous toi qui t’y connais en ethnies africaines combien il y en avait dans l’empire du Mali dans le royaume Kongo ou dans le royaume du bénin ? L’identité Européen n’existe pas pourtant il se sont mit d’accord pour asservir le monde. Pour la énième fois avant l’arriver de l’homme blanc l’Afrique n’était pas figé.



      Cette supposée unité ne s’actionne qu’autour et depuis la traite négrière, laquelle a brassée sans distinction ethnique les noirs exploités.



      notons ici la simplicité de langage que tu reproches à certains d’entre nous. Maintenant imaginons que cette "supposé unité" n’est du que par l’esclavage n’avons nous pas le droit de s’en servir comme catalyseur à qui en doit demander la permission pour faire ou ne pas faire. Je me demande aussi pourquoi le mot revanchard est omniprésent dans vos bouches, comment on peut se venger d’une chose dont apparemment vous ne serait pas responsable ?
      Ce qui changerait de si les Égyptiens étaient noirs c’est que vos oreilles vont enfin réapprendre à entendre la vérité, rendre à césar ce qui est à césar rendre à un peuple sont histoire sa dignité.


    • errata ;

      laquelle a brassé...

      PS :

      S’obséder à prouver la "négritude" pharaonique comme vous le faites, de vous la faire "vôtre" (cela ne veut rien dire, mais bon faisons comme si...), élève la triste opinion que les noirs sont obligés de remonter plusieurs millénaires pour y puiser une "noblesse" civilisationnelle dans laquelle leur "peuple" est intervenu, or la "richesse noire" n’est pas dans la mégalomanie civilisationnelle à l’image de l’Egypte antique, comme ce fut bien souvent le cas ailleurs, mais dans sa diversité micro-ethniques composite et hétéroclite, sagement adaptée au contexte géographie et environnemental.

      Nul besoin de s’obstiner à "péter plus haut que son cul" si c’est pour finir une main devant, une main derrière, vaincu par le temps ;

      - La vraie grandeur d’un peuple est sa résistance au temps, ainsi bon nombre de peuplades africaines actuelles sont à mes yeux plus nobles que la race (dégénérée) des pharaons.

      RM.


    • @Choucoulie-choucoulat

      - Tu ne rends pas service à Yaméssou ;

      "Dit nous toi qui t’y connais en ethnies africaines combien il y en avait dans l’empire du Mali... ?"

      - Allez, je te rajoute même Kanem-Bornou...

      - Et alors ? quel rapport ? que reste-il de grandiose de ces empires ou royaumes, d’ailleurs ?

      - Il n’y a pas de représentation d’une unité d’un peuple noir, mais de domination ethnique et tribale, je ne vais pas te faire un crayonnage de ce que tu connais mais que tu feins d’ignorer.

      - De plus, ces empires ou royaumes prirent naissance tardivement quant à l’histoire de l’Afrique.

      "L’identité Européen n’existe pas pourtant il se sont mit d’accord pour asservir le monde. Pour la énième fois avant l’arriver de l’homme blanc l’Afrique n’était pas figé."

      - Pas vraiment, il existe bien une identité européenne mais pas une entité "raciale" comme veulent nous le faire croire les paneuropéistes ;

      - Elle ne s’impose pas sur la prédominance raciale, (slave, germanique, celte, ibérique... autochtone ou allogène ) ou ethnique (francs, Gaulois, Saxons,Normands...) ou même sur la particularité de l’épiderme...

      - Mais à travers une religion (globalement) commune, et un passé qui s’entrecoupe et se rejoint, qui n’est pas le cas de toute l’Afrique noire.

      - Les Européens ne sont pas un modèle d’harmonie à suivre... (il en existe d’autres).

      - Compare ce qui peut être comparable !

      - Je n’ai jamais prétendu que l’Afrique était "figée", mais non cupide et adaptée à son environnement ;

      - C’est votre regard abâtardi européanisé qui le perçoit dans ce sens, que pour s’honorer il faille automatiquement briller par la gloire, en prenant de ce fait péjorativement mes propos.

      "n’est du que par l’esclavage n’avons nous pas le droit de s’en servir comme catalyseur à qui en doit demander la permission pour faire ou ne pas faire."

      - Ai-je dit le contraire ? Je dis juste que les noirs de "diaspora" ne doivent pas perdre de vue que l’Afrique ne les représente pas dans leur idéalisation, et continu d’être ce qu’elle fût sociologiquement de manière ancestrale.

      "Je me demande aussi pourquoi le mot revanchard est omniprésent dans vos bouches, comment on peut se venger d’une chose dont apparemment vous ne serait pas responsable ? "

      - Ai-je dit que que les "blancs" (européens, Arabes, Turcs...) n’étaient pas responsables ?
      - C’est une obsession !

      - Vous ragez toujours sur les mêmes spéculations, sans pour autant répondre (sérieusement) à mes questions...

      RM.


    • Nous n’avons pas besoin d’aller jusqu’à la civilisation pharaonique, il y avait des royaume avant l’arriver de l’homme blanc, dont tu as oublier de nous citer les tribus les composant. Si tu es en manque d’histoire exotique alors on pourrait parler du Monomotapa, le roi Kanka Moussa, de Soundiata Keita et plein d’autres. Dites nous pourquoi il est normal pour vous de parler du "miracle Grec" de Rome de la Gaule de Sumériens de Vikings de Jésus Blond au yeux bleus mais qu’on aurais pas le droit d’évoquer la négritude des Égyptiens alors que votre fameux père de l’histoire Hérodote y témoigne de manière clair. Que se passe t’il ça vous fait chier les histoires de négros ?



    • "Dit nous toi qui t’y connais en ethnies africaines combien il y en avait dans l’empire du Mali... ?"



      Merci de répondre par une question ça prouve que tu sais de quoi tu parles.



      "Et alors ? quel rapport ? que reste-il de grandiose de ces empires ou royaumes, d’ailleurs ?"

      "C’est votre regard abâtardi européanisé qui le perçoit dans ce sens, que pour s’honorer il faille automatiquement briller par la gloire, en prenant de ce fait péjorativement mes propos."

      "La vraie grandeur d’un peuple est sa résistance au temps, ainsi bon nombre de peuplades africaines actuelles sont à mes yeux plus nobles que la race (dégénérée) des pharaons."



      Je te conseille de maître de l’ordre dans tes idées tu ne peux pas nous demander une chose et son contraire, déjà il faut que tu sache que tu n’a rien à nous demander.



      "Il n’y a pas de représentation d’une unité d’un peuple noir, mais de domination ethnique et tribale, je ne vais pas te faire un crayonnage de ce que tu connais mais que tu feins d’ignorer."
      "Pas vraiment, il existe bien une identité européenne mais pas une entité "raciale" comme veulent nous le faire croire les paneuropéistes"



      Puisque tu sembles être un expert pour jongler avec les mots, je vais donc te demander de définir ce qu’est "unité d’un peuple noir", "entité raciale" s’il te plait précise nous sur quoi était et est fait le suprématisme l’expansionnisme l’hégémonisme des européens, précise nous aussi le sens de "tribu" et "ethnie".



      - Ai-je dit le contraire ? Je dis juste que les noirs de "diaspora" ne doivent pas perdre de vue que l’Afrique ne les représente pas dans leur idéalisation, et continu d’être ce qu’elle fût sociologiquement de manière ancestrale.



      pense tu que ce continent soit resté intacte ? penses tu que nous ayons besoin de ton avis ? Cela me rappelle d’ailleurs que les occidentaux ont pollué détruit la nature comme personne depuis que les pays dit émergents veulent s’en sortir, on nous parle de gaz à effet de serre et d’animaux en voie de disparition et de l’Amazonie qui serrait le poumons de la terre. Le problème avec vous c’est que vous êtes là à exiger beaucoup de chose sur les autres peuples, mais vous, êtes vous prêt à abandonner vos privilèges pour que le monde aille dans le bon sens ? Je ne pense pas ! Alors défendez vos intérêts nous défendons les nôtres, cessez de nous parler de suprématisme noir et de revanche ça n’a aucun sens.


    • @Yamémassou (et chocoulie)

      Vous campez sur vos positions fantasmagoriques avec l’audace de désigner cela de la science ;

      - Vous m’avez pondu un vrai pavé de tautologie de militant, ferme, sec, sans aucun doute et sans aucune nuance, le genre de rhétorique qui flingue l’intellect et qui façonne des automates au pas cadencé,

      - Là où sur du factuel j’impose de la nuance à l’Afrique, vous, vous la formatez suivant vos fantasmes que l’on vous a intégré de force, (passive ou active),

      - Là où je m’exprime de manière totalement désintéressée et encore une fois très factuelle, vous, vous paradez en tenue de combat suintant le rapport de force, où le blanc que je suis ne ferait pas le poids face au noir que vous êtes sur votre terrain, votre négritude vous offre biologiquement un argument d’autorité incontestable, le problème est là ;

      - Un blanc qui se mêle de l’Afrique fait, par défaut, de l’ingérence et n’a pas le génome pour penser "Afrique".

      Le débat ne peut donc pas s’élever, et bien souvent, la récurrence de votre discours récité par tant d’autres également en guise de conclusion, ou le fameux débinage habituel.

      Et pour finir, cessez donc de croire que les grecs "doivent tout" à l’Egypte pour répondre à votre exemple de Thales, les égyptiens ne furent pas les seuls, et de loin de moins érudits en mathématiques, leurs "voisins" de Mésopotamie furent également avancés sur la question...

      Cela remet le doute sur l’origine des égyptiens et la thèse qui les ferait remonter aux sumériens...

      RM.


    • @Chocou 1/2

      Détend toi, je te sens un peu nerveux, bois un verre d’eau, éponge toi le front...

      Pour ta question, et pour ta gouverne, je t’ai répondu subtilement, sans faire l’étalage de ce à quoi nous ne pouvons apporter (aussi bien toi que moi) avec grande précision, mis à part le groupe ethnique dominant (Mandinka... qui se fractionne lui-même) .

      Ta question aurait été formulée avec plus d’intelligence en évoquant la distinction entre les groupes ethniques, les ethnies, et les apparentés...

      De plus, ta question, notamment pour l’Empire du Ghana, est complètement idiote, ne prenant pas en compte l’évolution de l’empire dans sa longévité, en gros, c’est aussi idiot que de me demander le nombre d’ethnies qui vivaient en France sous l’ancien régime, sans prendre en compte l’apport d’une évolution anthropologico-sociologique.

      Pour t’attendre à une réponse clair, pose une question clair...

      Mais je crois savoir la motivation de ta question, où il t’importerait de diminuer l’aspect ethnique par l’aspect du groupe ethnique et de me mener à dire (indirectement), qu’il existait bien une unité de peuple, or le groupe ethnique présente de telles différences entre les ethnies que ceci ne tient pas.

      Pour ta deuxième remarque, tu constates des contradictions là où il y en a pas surtout en piochant ça et là mes propos, dans des contextes différents(!) c’est un peu facile comme rhétorique, et surtout malhonnête ;

      - Je te précise juste, que tu as (forcément) un regard européanisé pour focaliser sur la récupération raciale de la gloire pharaonique, dans un but de clouer le bec aux yoplaits négrophobes qui sous estimeraient la grandeur et les capacités "du peuple noir" (toujours selon toi) à bâtir des civilisations, puisque la Civilisation égyptienne fut l’une des plus grandioses : en gros il s’agirait d’un argument d’autorité en votre faveur, (d’ailleurs, il n’y a rien de désintéressé dans votre démarche).

      - La dessus, je te fais comprendre, que la grandeur d’un peuple ne se limite pas à cela, et qu’elle s’actionne dans sa longévité, car tu n’apprécies pas que je puisse dire que les ethnies africaines présentaient un côté qui se voulait immuable car parfaitement adaptée à l’environnement (évidement il n’a pas autant de faste à tes yeux...).

      - En effet, le faste des pharaons disparu, mais aussi celui de tes Empires, que reste-il de grandiose ?

      - Ce qui revient à dire que les humbles ethnies sont plus grandes que les splendeurs après lesquels tu cours !


    • @Chocoulie 2/2

      Je constate qu’il te soit imposé de dépiauter mon texte et de le recoudre malhonnêtement de fil blanc à ta manière, pour essayer de me faire passer pour un bourricot qui dirait tout et son contraire, mais comme tu peux le constater à ton tour, il n’y a rien de contradictoire, même en usant de stratagèmes aussi peu orgueilleux que les tiens.

      Ta vision, que je crois aussi cupide que les blancs que tu incrimines (puisque tu n’es que leur pendant), te faire gourer d’aiguillage, pensant, bien sûr, que par "que reste-il de grandiose de ces empires ou royaumes, d’ailleurs ?" tu as certainement dû imaginer que je dénigrais les pages de l’histoire africaine, or, je faisais juste le constat que ces grandeurs là ne sont qu’éphémères.

      Pour tes questions de race, d’ethnie... avec le même procédé de découpage-bricolage analogique, hors contexte et sans rapport ;

      - Renseigne toi sur le brassage racial des européens entre autochtones et allogènes... et je défie quiconque, toi en premier, de me dire qu’il existe qu’une seule race en Europe (supposée être la fameuse "race" blanche... quelle foutaise pour crétins !), par conséquent, l’entité raciale n’existe pas, l’Europe ne forme pas une homogénéité raciale, c’est clair ??

      - Pour l’identité européenne, relis mon commentaire, tu n’as, semble-t-il, rien compris.

      - Quant à "tribu" "ethnie"... tribu est une division ethnique et/ou familiale, se raccrochant à une ethnie, qui elle même est une variante d’un groupe ethnique, qui est lui-même une race qui englobe un noyau de caractéristiques anthropologiques intrinsèques.

      Concernant la fin de ton message, je crois qu’on atteint le summum de paranoïa aiguë, on sent l’épuisement mental où tu me fais presque peine à te lire ;

      "pense tu que ce continent soit resté intacte ? penses tu que nous ayons besoin de ton avis ?"

      - Mais bordel, où as-tu péché dans mon texte que je puisse croire que l’Afrique est formolisée ??

      - Je dis que des aspects anthropologiques ancestraux ont perduré jusqu’aujourd’hui, mais aucunement ce que tu prétends lire dans mes propos.

      - Tu me poses des questions sans vouloir mon avis, (? ?!!) mais que tu le veuilles ou pas je m’en tamponne royalement, je te le dis à toi ou à d’autres lecteurs.

      "cessez de nous parler de suprématisme noir et de revanche ça n’a aucun sens."

      - tout suinte, dans tes propos, le mépris du blanc, et tu es toi-même le fruit de cela.

      RM.


    • errata :

      Réponse clairE, question clairE

      Merci

      RM.


    • Pauvre petit Richard tu veux faire causette, et le méchant noir suprématiste ne veut pas, tu veux qu’on te fasse un câlin nuancé ?



      Un blanc qui se mêle de l’Afrique fait, par défaut, de l’ingérence et n’a pas le génome pour penser "Afrique"



      Félicitation tu es très fort en devinette, après si tu jures tu craches tu persistes et tu signes que tu es gentil hé bien il serait bon que tu sache d’avance qu je n’ai pas de médaille à te décerner, donc j’ai envie de te dire occupez vous de votre peuple nous on s’occupe du nôtre.



      Mais je crois savoir la motivation de ta question, où il t’importerait de diminuer l’aspect ethnique par l’aspect du groupe ethnique



      Je tiens à te féliciter car tu as su évoluer, car partir "d’ethnie" et arriver à "groupe ethnique" c’est magnifique, je LIKE !



      Je te précise juste, que tu as (forcément) un regard européanisé



      Je te trouve trop méchant sur ce coup, ce dont je suis sure c’est que je ne peux pas avoir un regard plus européanisé que toi qui es de cette race car en effet tu ne vois dans mes propos que ce qu’une personne de race européenne peut voir. "Il est avis au renard, que chacun mange des poules comme lui." nous n’avons pas les même paradigmes, lorsqu’on évoque l’Egypte antique et les Royaumes Africains toi bon européen de race blanche matérialiste et cupide,tu vois une recherche de gloire et de faste, viens prend ma main je vais te montrer une autre façon de voir la vie, chez nous le respect c’est pour tout le monde non pas que pour les plus forts cela s’appelle "la peur". Le machiavélisme chez nous c’est du non sens, dire l’attaque c’est la meilleur défense j’appelle ça de la prédation. Ce que nous voyons en ces royaumes c’est la capacité à défendre la terre de ses ancêtres, ses enfants, sa culture, sa liberté de penser de se déplacer etc. Maintenant si la théorie que vous défendez est avéré pourquoi ça n’a pas fonctionné en Ethiopie, bien qu’il y ait plusieurs ethnies ?



      Ce qui revient à dire que les humbles ethnies sont plus grandes que les splendeurs après lesquels tu cours !



      Les pygmées qui crèvent dans leur forêt ce n’est pas de l’humilité, les millions de morts du Congo ce n’est pas de l’humilité, les famines ce n’est pas de l’humilité, les élections truqués de Cote d’ivoire ce n’est pas de l’humilité.


    • @choucoulie 1/2

      Dis moi, mon cher choucoulie, ni toi, ni personne d’autre, ne pourra m’empêcher de me poser des questions sur l’Afrique, vu ?

      Arrête aussi ta causticité inutile : je ne chouine pas, je constate cette prédestination à faire croire que la peau noire comprend l’Afrique par défaut, qui prévaudrait par conséquent sur tout blanc qui en aurait la sensibilité et la faculté.

      Idem, beaucoup d’européens véritablement paumés, n’ont rien compris à l’Europe, malgré leur blancheur présumée, qui ne les aide en rien à cela.

      Il est évident, que lorsque je parle d’ethnies, je ne vais pas à chaque fois (te) décliner les groupes, les sous-groupes, les sous-groupes des sous-sous-groupes, il s’agit évidement d’un sous-entendu perceptible pour quiconque veuille bien le voir !!! Au sein d’un même groupe, les ethnies diffèrent considérablement. (et cesse de faire le crétin parce que je pense que tu ne l’es pas (contrairement à Yaméssou), mais ici, juste à faire le malin, habile maquignon d’idéologue que tu es, pour servir "ta" cause avec les crocs et non l’esprit).

      Et d’ailleurs, c’est pour cela que je t’ai rétorqué que ta question manquait réellement de fond, d’où ma première réponse peu explicitée. (relis mon message au besoin).

      Quant aux actuelles conditions des pygmées (et tant d’autres), il ne s’agit pas d’une quelconque dégénérescence ethnique biologico-sociale, mais de facteurs extérieurs qui déséquilibrent le fameux ENVIRONNEMENT que j’ai évoqué de multiple fois, cet environnement qui se veut consubstantiel à la survie de ces peules ancestraux.

      Maintenant ; pardonne ma grossièreté, mais quelque cela à foutre avec la grandeur intrinsèque de ces GROUPES ethniques, ethnies et variantes ; qu’est-ce que cela change à leur grandeur d’âme ??

      - Oui, elles le sont (grandes), et quand bien même la situation se nécrose autour d’elles, les affectant, ces dernières n’y sont pour rien.

      - Tu sais très bien qui sont les destructeurs de l’Afrique, qu’ils soient blancs... ou noirs, en totale compromission.

      En bref et pour résumer :

      - Je ne perçois nullement l’Afrique avec mon regard de blanc "modernisé",

      - Je combat, à mon niveau, autour de moi, ce maudit confort normatif et addictif, institutionnalisé par le système consumériste que nous impose et inocule le mondialisme.

      - Je m’impose mes idées, sans hypocrisie en réduisant le confort au minimum (en rapport à la France), ou bien, je me sers de certains aspects du confort pour mieux le dénoncer.


    • @Choucoulie 2/2

      Ces aspects qui me concernent, je te les évoque, non pour te causer de ma vie dont on s’en fout, mais pour que tu puisses comprendre dans quelle position je me place ;

      Ta phrase, ci-dessous ;

      "ce dont je suis sure c’est que je ne peux pas avoir un regard plus européanisé que toi qui es de cette race car en effet tu ne vois dans mes propos que ce qu’une personne de race européenne peut voir."

      Ne donne pas raison aux suprématistes blancs : Je t’ai déjà expliqué qu’en Europe il n’y a pas une race, mais des races, et que l’identité européenne est née que des échanges (de gré ou de force) entre ces dernières, où le riche substrat hétéroclite païen, fut confondu par le christianisme qui lissa la foi européenne en une "unité" religieuse ( hormis les problèmes de "paroisses"...).

      Ceci rectifié, je dois te dire que tu as tort de croire que je serais racialement plus prompt à ne rien comprendre à l’Afrique, qu’un noir ;

      Déjà, il faudrait définir ce que le mot "européanisé" ;

      - Je l’ai employé, non racialement, ou culturellement, mais pour désigner ce progressisme de confort, où j’aurais pu faire l’usage du verbe "occidentaliser",

      - La culture européenne est riche et diversifiée, dire "européaniser" ne voudrait rien dire sur le plan racial ou culturel, car on trouve tout et son contraire sur le "vieux" continent.

      - Il n’y rien de "méchant" de dire que tu es "européanisé" ou "occidentalisé", car c’est une vérité, tout comme le sont les afro-américains.

      - Tu as pu accéder à l’érudition à "l’occidentale", tout comme sont façonnées certaines villes africaines, fonctionnant elles aussi, à "l’occidentale",

      - D’ailleurs, est-ce une fin en soi que de finir à l’occidentale ??? est-ce l’aboutissement de l’Homme parfait ???

      - Personnellement, je ne le crois pas, je le combat même.

      En cela, malgré ma particularité (parmi les autres particularités) européenne(s), je ne crois pas être plus blanc que certains noirs "oocidentalisés" (dans ma définition de ce mot, ci-dessus).

      - Je me sens plus en adéquation avec les pygmées que le sont certains noirs Afro-Américains ou Afro-Français, qui s’en tamponnent le séant à tourner en rut autour de leur piscine caméra pointées sur eux, accompagner de leur gazelles croupes en chasse, à faire les bling-bling dans un accoutrement mondialiste horripilant... désolé, mais ta théorie de la couleur de peau ne tient pas, je me sens infiniment plus "Africain" qu’eux..

      Prend note de la pondération de papajoug.

      RM.


  • Halala !! Qu’est ce qu’on entend pas ! L’entité du peuple noir n’existe pas ! Ah bon ? L’histoire de l’Afrique n’a pas commencer avec la traite négrière, occulté sa et avoir une méconnaissance profonde de l’histoire de l’Afrique ! Ensuite comme quelqu’un l’a si bien dit si haut on en a fini avec ce ébat d’une Égypte noire ou blanche, cela à été prouvée de mille manière il faudrait vous renseigner sur le sujet pour que l’on puisse parler sérieusement ! Pour moi le faite qu’elle eut été noire ne représente aucune gloriole pour moi mais l’occulté également c’est caché la vérité historique ! L’unité du peuple noir est une chose avérée et elle prend ses sources dans la vallée du nil il à été montrer mille lien entre l’Afrique noire et l’Égypte ancienne, surtout linguistique car il à été prouvée que c’était une langue négro africaine et on peut retrouvée ses liens dans plusieurs langues africaines comme le Walaf, le Peul, le soninké , le bantu , les langues tchadiques etc etc mais il faudrait déjà que vous en aillez les rudiments !! Enfin pour la transmission du savoir et des sciences de l’Égypte à la Grèce c’est très facile à vérifié , les mathématiques, la géométrie, la trigonométrie , la philosophie, la chimie, la médecine, l’architecture, et même la sculpture tout sa les grecs allez s’instruire en Égypte c’est dans ces conditions que les plus illustres auteurs grecs sont allez étudier en Égypte comme Pythagore qui à fait 22 ans en Égypte et une fois rentrer s’est attribuer un théorème ainsi que les chiffres irrationnels alors que c’est le problèmes 22 du Papyrus de Moscou, Thalès la même chose, Euclide , Platon etc etc et tous s’attribuer la découverte des sciences des Égyptiens une fois rentrer en Grèce c’est Diodore qui le relate ! Enfin bref monsieur Richard vous avez une méconnaissance profonde de l’Afrique et ce n’est surement pas avec un Africaniste eurocentriste comme Bernard Lugan que vous pourrez avoir une analyse claire vu que il ne peut rien dire sur l’Afrique à part ethniciser son histoire !! C’est comme si un historien africain ne parlant pas un mot du français venait en disant qu’il est expert dans l’histoire de la France, on dirait tous que c’est un imposteur pourtant Lugan se prétend spécialiste de l’Afrique sans maitriser une langue africaine pour moi c’est un imposteur il peut prétendre comprendre quelque mot de la langue rwandaise comme il le dit si bien mais sa ne lui donne pas légitimité à raconter l’histoire globale de l’Afrique !

     

    • @Yamémassou

      Je préfère encore choucoulie, vous campez sur vos positions fantasmagoriques avec l’audace de désigner cela de la science ;

      - Vous m’avez pondu un vrai pavé de tautologie de militant, ferme, sec, sans aucun doute et sans aucune nuance, le genre de rhétorique qui flingue l’intellect et qui façonne des automates au pas cadencé,

      - Là où sur du factuel j’impose de la nuance à l’Afrique, vous, vous la formatez suivant vos fantasmes que l’on vous a intégré de force, (passive ou active),

      - Là où je m’exprime de manière totalement désintéressée et encore une fois très factuelle, vous, vous paradez en tenue de combat suintant le rapport de force, où le blanc que je suis ne ferait pas le poids face au noir que vous êtes sur votre terrain, votre négritude vous offre biologiquement un argument d’autorité incontestable, le problème est là ;

      - Un blanc qui se mêle de l’Afrique fait, par défaut, de l’ingérence et n’a pas le génome pour penser "Afrique".

      Le débat ne peut donc pas s’élever, et bien souvent, la récurrence de votre discours récité par tant d’autres également en guise de conclusion, ou le fameux débinage habituel.

      Et pour finir, cessez donc de croire que les grecs "doivent tout" à l’Egypte pour répondre à votre exemple de Thales, les égyptiens ne furent pas les seuls, et pas les plus érudits en mathématiques, leurs "voisins" de Mésopotamie furent également avancés sur la question...

      Cela remet le doute sur l’origine des égyptiens et la thèse qui les ferait remonter aux sumériens...

      RM.


    • Comme il a été dit, si la Grèce a innové sur le plan des régimes politiques, elle n’a rien inventé en ce qui concerne les principes de la Science de l’époque. Pratiquement tous les philosophes grecs sont partis étudier en Egypte, ou ont été formés par des maîtres eux-mêmes formés aux "mystères" de la géométrie sacrée égyptienne.
      Plus encore, notre culture française est autant Egyptienne que Grecque. La symbolique égyptienne est le cœur de l’hermétisme maçonnique ET monarchique. Le temple maçonnique typique est largement inspiré du temple Egyptien : les 2 colonnes maçonniques Jakin & Boaz sont les colonnes de Thôt (dieu des maths) associées également à IsIs, le culte de la lumière solaire, l’Œil d’Osiris qui voit tout (le père), la pierre cubique... La statue de la liberté ou encore le signe du $ (à l’origine tracé de 2 barres verticales pour les deux i, les deux colonnes) sont des références directes à Isis. La vierge Marie tenant Jésus est une transposition, d’abord gallo-romaine puis chrétienne, d’Isis tenant Horus.
      Paris, devenue depuis la baptême de sang de 1793 capitale maçonnique, a tout d’une ville Egyptienne : elle en a les pyramides (du louvre, de vincennes, tour eiffel), son obélisque (concorde), ses sphinx, sa statue d’Isis (statue liberté), son "axe historique" orienté selon un angle de 26° par rapport à la course du soleil (26 étant la somme numérique du mot dieu en hébreux - peuple égyptien - YHVH = Youd + Héy + Vav + Héy = 10 +5 + 6 + 5 = 26). Cet axe est dévié par un coude de 6° (chiffre également sacré) tout comme la voie reliant les temples couplés de Karnak et Louxor.
      Même l’ancien régime intégrait la géométrie sacrée des anciens égyptiens : pyramide de Vincennes, Louis XIV "Roi Soleil", Versailles image terrestre du Palais du Soleil d’Ovide, places royales reproduisant l’image 2D des solides de platon (Mitterrand aussi par ses "grands travaux" du bicentenaire de la révolution : pyramide de Pei, géode, opéra bastille, grande arche, ministère finance). Notre-Dame de Paris pose ses fondations sur un ancien temple dédié au culte (celtisé) d’Isis. Elle est au cœur du gigantesque maillage des cathédrales du nord de la France reproduisent la constellation de la Vierge (Isis), tout comme les pyramides de Gizeh reproduisent la constellation d’Orion. Sans parler de l’étymologie possible de la tribu gauloise des Parisis qui viendrait de Phar-Isis, soit la "Barque d’Isis" en référence à la forme de l’île de la Citée - sacrée depuis toujours.


    • Bref tout ça pour dire que l’héritage d’une civilisation ne suit pas les couleurs de la peau.

      Que TOUS les pharaons étaient noirs ou blancs me parait relativement impossible. Que l’Egypte ait eu des liens linguistiques, commerciaux, militaires, démographiques etc avec l’Afrique noire équatoriale me parait une évidence, tout comme il est évident qu’elle a entretenu le même type de liens avec le monde méditerranéen, l’arabie, le machrek etc. L’Egypte étant à la croisée des 3 continents et sa civilisation ayant duré plusieurs millénaires, il est plus que probable que la teinte des pharaons ait changé d’une période à l’autre, et pas uniquement après la conquête d’Alexandre. D’autant plus qu’en plusieurs millénaires le climat égyptien s’est modifié, ce qui a dû modifier la pigmentation des populations locales.

      Il est vrai qu’on représente Jésus, Adam et Ève blancs comme des chtis. C’est un réflexe ethnocentrique de base que tous les peuples connaissent. Tout le monde le fait, nous européens les premiers, alors pourquoi pas les africains ?

      Quoiqu’il en soi l’Histoire est une matière vivante. Il y a l’historiographie scientifique officielle, et la méta-histoire, celle des mythes et des légendes. Qu’elles soient "vrais" importe peu : si un peuple y a cru pendant des siècles et a formé son identité dessus son poids sur la réalité existe bel et bien.

      Je comprends bien que Lugan (ne serait-ce que dans son style) rappelle trop le souvenir colonial. Il s’adresse à un public européen qui souhaite avoir une compréhension schématique -bien que précise - de la géopolitique africaine. Il permet d’y voir plus clair quand on ne connait pas bien et qu’on ne peut regarder tout ça que de loin. Cela dit il peut être parfois intéressant d’avoir un point du vue extérieur à sa situation. Les analyses étrangères des situations française ou européenne peuvent être très utiles.

      Pour finir la question de la couleur de peau des bâtisseurs des pyramides est peut-être tout à fait hors de propos simplement parce que devant la complexité de ces monuments, on peut douter de leur origine humaine...


    • #880861

      « Plus encore, notre culture française est autant Egyptienne que Grecque. La symbolique égyptienne est le cœur de l’hermétisme maçonnique ET monarchique »
      Ce n’est pas exact. Kemet est une civilisation africaine : matriarcat, le culte des ancêtres divinises, la réincarnation (comme partout en Afrique), spiritualité et magie ne font qu’un, l’héritage par la mère, les masques et les statues comme réceptacles de l’énergie divine (et non des dieux) etc. Je peux développer sur des pages ainsi. Certains d’entre vous parlez de Cheikh Anta Diop, mais qui a un livre de cet historien ?
      Les symboles ne font pas la culture d’une nation mais ses valeurs : spirituelle, religieuse, sociétale, politique etc. Car les symboles peuvent avoir plusieurs sens selon les cultures., d’autant plus que certains ont tendance a prendre leurs symboles chez les autres cultures pour en détourner le sens ; exemple le svatika : symbole de bien en Inde et symbole d’une suprématie raciale chez les allemands nazis.
      Les francs-maçons n’ont jamais construit un seul symbole original. Ils les empruntent autour du monde. Tout comme actuellement, ils essaient de percer les sociétés spirituelles africaines, comme les bozo, les dogons, la confrérie des homme-léopards en Afrique centrale... Ils n’impressionnent que ceux qui ne savent pas !
      « l’Œil d’Osiris qui voit tout »
      Ce n’est pas l’oeil d’Ausire mais l’œil de Hor, son fils ! Et les kamits n’ont jamais écrit que cet oil voit tout, dans un seul document. Encore détournement maçonnique occidentale.
      Ils faisaient juste des talismans de protection avec, comme partout en Afrique ! Encore un trait culturel entre Kemet et Nehezy !
      Je ne peux pas revenir sur tout ce que vous écrivez.
      En conclusion : l’occident, qui a perdu sa culture ancestrale (des germains, des celtes…), s’est reconvertit dans les religions abrahamiques qui n’ont rien d’occidentale. Si ce n’est un plagiat des religions kamit, perse, hittite, babylonienne…
      Il en est de même pour la plus grande secte occidentale : la franc-maçonnerie (qui attend le bon moment pour s’imposer officiellement)…
      « ...bâtisseurs des pyramides ... devant la complexité de ces monuments, on peut douter de leur origine humaine »
      Aujourd’hui personne ne sait exactement comment le colisée a été construite, comme c’est en Europe vous ne doutez pas de son origine humaine.
      Si les pyramides étaient quelques part en Europe


  • Jamais le calife Omar Ibn Al Khattab n’a détruit la bibliothèque d’Alexandrie. Cette bibliothèque fut détruite des siècles avant l’arrivée des arabes.
    Contrairement aux salades que racontent l’interviewer. Et encore plus lorsqu’il dit en ricanant "c’est une vieille tradition de détruire les livres". Cet inculte devrait savoir que dans le domaine du savoir, l’Europe de la renaissance doit tout à ce qu’elle a pompée au monde musulman, y compris la traduction et le commentaire de toutes les oeuvres grecs, réintroduites en Europe via les penseurs musulmans.
    Inculte...


  • Je pense que le fil directeur de ce débat est la mauvaise foi donc c’est difficile de s’entendre ! Dans tous les cas personnellement ma démarche n’est pas pour montrer une quelconque supériorité de l’homme noir au contraire, en tant qu’africain j’estime connaitre mon histoire mieux qu’un Bernard Lugan, en tant que malien par exemple Bernard Lugan ne peut rien m’apprendre sur l’empire du Ghana ou l’empire du Mali et sur la création de ses empires ! Pour ce qui concerne l’Égypte ancienne encore une fois rien que les personnes mal informés peuvent soutenir de telle thèse d’une Égypte blanche, qu’il eut des métissage sa s’est incontestable mais jusqu’à tardivement l’Égypte resta un peuple essentiellement noir et un envahisseur prédateur n’est pas un pharaon, les Hyksos n’était pas des pharaons, ni les Ptolémée Enfin bref vu que pour moi E&R sont les seuls esprits libres en France et qu’ils cherchent constamment la vérité historique sa serait bien de se pencher sur la falsification de l’histoire sa pourra nous aider et même vous mes frères noirs dépigmentés leucodermes d’Europe, a savoir d’où on vient ! Quand à Richard M on a compris il n’y a que vous qui pouvez prétendre à avoir la vérité sur l’histoire africaine et vous êtes le plus intelligent on a compris c’est bon écrivez un livre dessus on se fera un plaisir de le lire

     

    • Si on ne peut rien vous apprendre sur les trois Empires islamique d’Afrique de l’Ouest, vous reconnaissez qu’ils ont vassalisé toutes les ethnies minoritaires de leurs régions respectives, qu’ils les ont opprimé pendant des siècles et qu’ils vendu comme esclave aux Arabes et aux Européens le surplus de main d’oeuvre gratuite qu’ils n’utilisait pas ? Vous reconnaissez aussi que leur destruction était inévitable quand les Européens ont pris la décision d’imposer mondialement l’abolition de l’esclavage et qu’ils ont refusé catégoriquement ?


    • #881358Le 3 juillet à 19:14 par yaméssou
      ...Dans tous les cas personnellement ma démarche n’est pas pour montrer une quelconque supériorité de l’homme noirC au contraire, en tant qu’africain j’estime connaitre mon histoire mieux qu’un Bernard Lugan, en tant que malien par exemple Bernard Lugan ne peut rien m’apprendre sur l’empire du Ghana ou l’empire du Mali et sur la création de ses empires !




      Ah Bon ?
      Donc si vous auriez beau étudier l’histoire de France au niveau doctoral, pendant des années et vous n’en sauriez pas plus qu’un français de souche lambda qui n’aurait meme pas eu son bac, par exemple ?
      Il m’arrive tres souvent de parler avec des européens divers et d’en savoir plus sur l’histoire de leur pays qu’eux memes et ce n’est pas parce que je suis un etre supérieur mais parce que je m’interesse à ces sujets et eux pas forcément.

      Bref, il est completement idiot de penser que parce qu’il est blanc et français, B. Lugan ne peut pas en savoir 100x plus que vous en ce qui concerne votre histoire, surtout si vous vous basez tous les deux sur ce qui est écrit dans des livres.


  • @Joug (le sage ?)

    Je ne sais pas si tu liras ma réponse...

    Je n’ai pas la prétention de t’apprendre que chaque ethnie (comprendre groupe ethnique, ethnie, sous-ethnie, variante et j’en passe, par faire plaisir choucoulie), se distingue(nt) les unes des autres, malgré que certaines soient apparentées (linguistique...).

    - Il s’agit du principe même qui dépeint la mosaïque anthropologique africaine,

    L’idée d’un "meneur de troupe" qui chapeauterait l’Afrique (noire), ne prend absolument pas en compte cette mosaïque de peuples pour les raison suivantes ;

    - Toutes ces ethnies fonctionnent suivant leurs codes, leur aspect sociologique, culturel et cultuel, avec des visions qui s’opposent,

    - On retombe dans le même problème de l’appartenance ethnique du supposé "chef", car il faudra bien piocher dans l’une d’entre elles, pour le trouver (ce fameux chef),

    - Par conséquent, au nom de l’une d’entre elles, ce "chef" en question, mènera toute l’Afrique, puisqu’il agira en fonction de sa distinction ethnique qui le constitue consciemment ou inconsciemment (sa culture, religion, sensibilité...), donc, par essence, il ne pourra pas représenter et parler au nom de tous les peuples africains qui présentent forcément des ambitions différentes, des visions différentes, une sensibilité différente, etc, etc... (c’est de la logique pure).

    -En cela, il y aura bien une ethnie qui prévaudra, d’une manière ou d’une autre, que tu le veuilles ou pas, sur l’ensemble de toutes les ethnies.

    - Quant à penser à un éventuel meneur venu de la Diaspora, "brassé" de force par les aléas de l’histoire, il imposera, lui aussi, son regard singulier et même éminemment occidentalisé, sur la diversité africaine autochtone, et ne pourra en aucun cas, prétendre à faire le chef d’orchestre sans faire, lui aussi, de l’ingérence.

    Soit l’Afrique reste un puzzle ethnico-territorial, soit, à insister à l’union panafricaine "d’un" peuple noir, vous ne n’aboutirez qu’à un lissage mono-anthropologique, par la ruine de la grande diversité africaine, en rebâtissant à l’image du rouleau compresseur mondialiste, mais sur une échelle continentale ;

    -A l’instar des villes européennes, toutes les villes modernes africaines s’articulent suivant le canon progressiste du mondialisme, (architecture, infrastructure, pôles de la consommation, moeurs, vêtements...) plus rien ne représente la singularité culturelle ethnico-raciale, qui émanait de la géographie et l’environnement.

    RM.

     

    • #882301

      "-En cela, il y aura bien une ethnie qui prévaudra, d’une manière ou d’une autre, que tu le veuilles ou pas, sur l’ensemble de toutes les ethnies."

      You etes vraiment un idiot !
      Dans tous les pays du monde (majorite) ou il y a une seule langue, c’est qu’une langue d’une ethnie s’est imposee. En allemagne, il y a plusieurs ethnies et plusieurs langues, mais c’est l’allenmand qui ete impose a tout le monde, en chine, en inde, Ethiopie, USA, Italie etc...

      Il y a meme des pays avec plusieurs ethnies comme la france, avec ses ethnies : bretonne, occitane, alsacienne etc... et c’est une langue etrangere qui a ete impose a tout le monde ! Pour rappel, il s’agit de la langue francaise italienne !


    • "You etes vraiment un idiot !"

      Est crétin celui qui croit que le monde entier fonctionne de la manière, a priori, vous, vous l’êtes sévèrement..., un vrai trempé même, qui pense avoir trouvé la pépite pour me clouer le bec avec la facilité non moins honteuse, de céder à l’insulte !!

      - Déjà, vous ne m’apprenez rien avec vos déballages de poncifs, qui n’ont ni queue, ni tête.

      Rendez-vous compte mon cher que derrière votre crachat glaviotant, vous n’avez aucune connaissance historique de l’Europe ;

      - Le français n’a jamais été imposé aux peuples de France, et n’a strictement rien à voir avec une domination ethnique (! !!) depuis l’ordonnance de Villiers-cotterêts il ne s’agissait que de langue administrative ou "savante" en remplacement du latin et jusqu’aux années 60, en rapport à l’évolution de l’âge minimum d’instruction, les régions françaises s’exprimaient naturellement avec leurs langues, dialectes et idiomes respectifs.

      Quant à l’allemand, il ne s’agit pas non plus d’une domination ethnique qui a prévalut sur d’autres ethnies ;

      - Tout comme le français, l’allemand servit de langue "savante" est prit de l’importance qu’au XIX, ainsi, toutes deux furent façonnées et enrichies par l’emprunt d’autres langues notamment, dans ce sens, au cours des siècles, on peut dire qu’il s’agit de langues "artificielles" de convenance qui n’ont en rien l’origine d’une ethnie dominante, comme votre manque de culture peut le prétendre sans rougir, pauvre de vous...

      - La diversité des langues, s’est éteinte à l’accélération du mondialisme.

      Puis, vous ne connaissez strictement rien à l’équilibre ethnico-territorial qui caractérisait EN PARTICULIER l’Afrique, la pauvreté comparative et mal venue de votre commentaire me le confirme à plein nez ;

      - Et c’est justement cet équilibre en question ( dangereusement atteint) qu’il faut récréer en Afrique, au lieu d’y dresser une pseudo histoire des peuples à l’européenne.

      Mais le bourin boiteux que vous êtes, tente le triple galop le dos chargé d’analogies qui n’ont pas lieu d’être, pour finir les 4 fers en l’air ;

      - Primo, l’Afrique subsaharienne, par sa position géographique isolée, ne présente aucunement le même aspect historico-anthropologique que l’Europe ou l’Asie, ainsi elle fut longtemps épargnée d’éventuelles invasions totalement allogènes et par conséquent, préservée ;

      - Ce n’est pas le cas de l’Europe, ni de l’Asie.

      Apprenez-vous un peu, avant d’ouvrir votre boite à conneries...

      RM.


    • 2/2

      PS :

      Après la forme, le fond de votre commentaire mérite une petite remarque ;

      Parce que vous êtes doté d’une faculté transcendantale qui vous permet de percevoir l’idiotie des autres avant la vôtre, il est bon de vous signaler l’étendue de votre carence neuronale ;

      - Vous prenez en exemple l’Europe où il n’est nullement question d’un quelconque paneuropéisme avéré, où aucune des différentes races représentatives régionalement ou territorialement, ne prévaut sur les autres,

      - Chacune est à sa place, (plus ou moins sagement d’où les conflits qui sont bien souvent à l’origine de cela, pour ne pas dire uniquement de cela), s’étalant parfois sur plusieurs Etat-Nations, en fonction du découpage des aléas de l’Histoire...

      - Les ethnies qui constituent les branches de ces races en question, sont elles aussi dispersées au sein du périmètre culturelo-historique de la race "mère", se démarquant les unes des autres, territorialement.

      Il y eu, bien sûr, des dominations, des guerres, des vendettas, inter-racial ou inter-ethnique, mais en rien, l’Europe fut dominée par un groupe racial en particulier, avec à sa tête, un meneur qui aurait parlé au nom de tous les peuples européens ;

      - Sans prendre en compte vos amalgames d’ignare patenté entre l’historicité anthropologique de l’Europe et de l’Afrique, ce que je dénonce dans le panafricanisme est cette conception fantoche d’un peuple noir unique et unifié, autour d’un meneur (pour certains), qui ne peut en rien s’appliquer, car l’Afrique est bien trop "mosaïquée" et même au sein d’un même groupe ethnique, sans mener la grandeur la diversité de l’Afrique immémoriale à sa perte, à l’instar du mondialisme qui décime les différences au nom d’une supposée unité de même citoyens mondiaux.

      - Par conséquent, pourquoi vous rabaissez-vous à me tailler un veston avec des arguties qui ne peuvent se comparer, où d’un côté nous avons une Europe territorialement dominée par des races et des ethnies distinctes, et de l’autre l’idéologie d’une unité racialo-ethnico-continentale et non territoriale (territoriale, comme cela a pu être déjà le cas en Afrique, mais sans durer) ?

      Donc ni le fond, ni la forme de votre réponse ne pourrai(en)t faire péter ne serait-ce qu’une étincelle de clairvoyance...

      RM.

      - 


    • @ RichardM (et aux autres)

      Depuis plusieurs jours, vous aurez remarqué une absence de commentaires de ma part. Ceci est lié à deux raisons :

      La première, c’est que j’étais un petit peu occupé et donc j’avais perdu le fil de nos débats. Egalement, il me semble que les choses partent en c**illent. La bataille est sur plusieurs fronts...

      La seconde raison - et pas des moindres - est tout simplement parce que je ne supporte plus cette censure. Je ne peux accepter, et encore moins sur un site comme E&R, la censure dont je suis victime. C’est terriblement décevant d’avoir un modérateur-censeur aussi stricte et sévère, qui, pire, ne donne aucune raison. C’est un gros paradoxe. Je pensais qu’il y avait une liberté d’expression ici, dans la dissidence. Mes propos ne sont pas du tout vulgaires ni incorrectes. Peut-être quelques phrases par-ci ou par-là qui sembleraient être agressives. Mais cela est parfaitement normal. Et puis, Soral en personne est souvent agressive voire insultant dans ses vidéos (vidéos du mois ou débats).

      Enfin, bref. Je suis content d’avoir pu exprimer (dans une certaine mesure et une certaine limite) et partager mes idées, ma vision, et ma compréhension des choses de l’Afrique et de la civilisation égyptienne et pharaonique. Les discussions, les débats sont toujours importants. La confrontation d’idées permet de se "rapprocher" de la Vérité. Elle permet également de s’ouvrir et de faire évoluer sa pensée. En tout cas, c’est l’effet que cela me procure.

      J’ai perdu quelques certitudes, d’autres s’en sont vus renforcés, j’ai eu également l’occasion de voir les choses différents, de prendre en comptes des aspects nouveaux. En tant qu’étudiant en finance, dans ma tête, je suis en train de revoir les équations. Chercher le terme ou l’expression manquante, mal-exprimée ou mal-développé.

      Merci à vous !


    • @Joug papakamité

      Ne t’en prends pas au(x) modérateur(s), il ne s’agit pas forcément de censure, mais de messages perdus, ou "blacklistés" (sans de jeu de mots !). D’ailleurs, comme tu l’as signalé, je ne vois pas pourquoi tes propos seraient censurés arbitrairement.

      D’autre part, si tu as l’occasion, essaye de re-poster tes réponses, je serais ravi, ici, d’avancer le débat sur la finalité panafricaine, suite à mon dernier message te concernant, et d’en connaître tes positions.

      Merci à toi.

      RM.


  • Il ne sert à strictement rien de meme essayer de discuter avec des afrocentristes lambda.

    Ce sont des illuminés dénués du moindre doute. Ils possèdent une vérité révélée par leur prophete CAD et ne supportent pas la moindre contradiction. Je constate qu’ils parlent d’éxactement la meme façon qu’il y a au moins 10 nans lorsque je perdais mon temps à discuter avec eux sur des sites comme africamaat, grioo et d’autres. Comme à cette époque la ça nous sort des "sans le moindre doute", des "irréfutablement" et des "Le colloque du Caire de 1974 !". En passant, dans quelle autre discipline académique on se contente de marteler que telle ou telle conférence il y a 40 ans aurait clos le sujet ?

    Vous avez affaire à des gens qui annoncent fièrement que leur but c’est non pas d’explorer et d’éudier l’histoire mais de décider d’avance ce qu’elle est est de réécrire les ouvrages pour que ceux ci se conforment à leur idée préconcue de l’histoire.

     

    • Toutefois, étant donné que l’Histoire est toujours écrite par les vainqueurs, ne peut-on pas supposer que l’Histoire de l’Afrique ait pu être déformée ou amputée ? Tout le monde peut faire le constat que le récit historique proposé est parfois mensonger, et qu’il faut donc "réviser" l’Histoire pour mieux en éclairer la vérité.
      C’est justement ce que fait B.Lugan en reprenant l’histoire de l’Afrique "des origines à nos jours". Mais, bien qu’il soit un vrai spécialiste, il fait cela "à sa sauce". Laissons les africains qui le veulent faire de même "à leurs sauces". Ils pourraient mettre le doigt sur des choses que n’avons pas vu et vice versa. Nous verrons ensuite arguments contre arguments lesquels sont solides ou pas. Faut-il avoir une version unique et planétaire de l’Histoire du monde ?

      Que pensez-vous des statues massives de têtes typiquement africaines retrouvées sur des sites olmèques ?
      Est-il est possible que les civilisations kemites aient eu, a une époque très reculée (antédiluvienne diront certains), un rayonnement jusqu’en Amérique et en Océanie ? Laissons au moins la porte ouverte aux vues des indices que l’on a.


    • Graccus babeuf :
      ...mensonger, et qu’il faut donc "réviser" l’Histoire pour mieux en éclairer la vérité.




      Oui il faut parfois réviser mais pas réviser n’importe comment. La méthode de révision est importante.
      — -
      C’est justement ce que fait B.Lugan en reprenant l’histoire de l’Afrique "des origines à nos jours". Mais, bien qu’il soit un vrai spécialiste, il fait cela "à sa sauce". Laissons les africains qui le veulent faire de même "à leurs sauces". Ils pourraient mettre le doigt sur des choses que n’avons pas vu et vice versa. Nous verrons ensuite arguments contre arguments lesquels sont solides ou pas.




      Le probleme avec les afrocentristes moyens c’est que justement ils n’y croient pas à la confrontation des arguments.
      Si t’es un noir t’es supposé etre d’accord avec eux sinon t’es un bounty. Si t’es un blanc pas d’accord avec eux ils s’en foutent car pour eux un leucoderme c’est une sorte de démon et ce que dit un blanc est toujours faux and nocif, à part quand ce blanc est d’accord avec eux comme Bernal ou Volney.




      Que pensez-vous des statues massives de têtes typiquement africaines retrouvées sur des sites olmèques ?
      Est-il est possible que les civilisations kemites aient eu, a une époque très reculée (antédiluvienne diront certains), un rayonnement jusqu’en Amérique et en Océanie ? Laissons au moins la porte ouverte aux vues des indices que l’on a.




      Jamais rien vu de convaincant à propos des tetes olmeques. Une chose est sure, ça n’a laissé aucune trace du point de vue génetique car les habitants du coins sont des amérindiens tout ce qu’il y a de plus classique.
      Je veux bien laisser la porte ouverte mais ce qui avancent ces hypotheses doivent se donner la peine de nous convaincre et doivent accepter qu’on leur pose des questions et qu’on doute. C’est normal de douter, dans la recherche de la connaissance.

      En tous cas, je partage mon experience avec les gens de ce forum. Argumenter avec les egypto-kamites c’est extremement frustrant car ce ne sont pas des gens qui sont la pour échanger ou apprendre quoi que ce soit. Ils sont la pour marteler leur vérité révélée et c’est tout. le doute, ils ne connaissent pas.


  • Afficher les commentaires suivants