Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Déclaration Balfour

Hier, monsieur Delanoë provoquait un branle-bas de cons bas quai Branly, en inaugurant en grande pompe l’esplanade David Ben Gourion. (Pourquoi n’avoir pas débaptisé sur la lancée, le Quai Branly en Quai Quête de la Branlette ?)
La cérémonie fut gâtée par quelques trouble-fêtes, amis des palestiniens, au cri de « Ben Gourion assassin » ! Il y eût même quelques horions.
Toute honte bue, Monsieur le Maire, sûr de lui et dominateur, devant un parterre d’élus, dont le président israélien en exercice Shimon Peres, leur tint ce vigoureux langage :
« On me fait beaucoup de reproches (...) mais vous me connaissez assez pour savoir que non seulement je ne m’excuse pas, mais j’assume et je revendique, (c’est pour cela que j’ai tenu à cette esplanade), la légitimité de l’existence de l’Etat d’Israël », a-t-il martelé." Le parisien- 15/04/10
"Martelé !" L’expression est du Pharisien. C’est dire.

Ce qui révulse monsieur le maire par dessus tout, c’est l’inintelligence. Là, résolument Monsieur Delanoë est contre ! Il a déclaré un jour :
"La négation de l’Histoire est une faute contre l’intelligence et une faute contre l’humanité".
Et la négation de la Géographie ?
Pour ce qui concerne l’Histoire contemporaine Monsieur Delanoë est un puits de Science.
" L’État d’Israël est né d’un deuil comme aucun peuple au monde n’en avait jamais connu. " "Ce peuple, en voulant bâtir sur la terre de son histoire ancestrale, un petit pays où il lui fût permis de parler sa langue, de planter ses arbres et de prier son dieu, a écrit, tout simplement, une nouvelle page du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. "

Nous apprenons ici deux choses :
1 - que la création de l’État d’Israël ne serait pas l’installation d’une colonie juive en Palestine, mais au contraire la décolonisation de la Palestine occupée par les Palestiniens.
Pourtant l’illustre Ben à la mémoire duquel monsieur Delanoë vient de dédier une esplanade a écrit :
"Si j’étais un leader Arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C’est normal ; nous avons pris leur pays. Il est vrai que Dieu nous l’a promise, mais comment cela pourrait-il les concerner ? Notre dieu n’est pas le leur. "
Ben Gourion. Cité par Nahum Goldmann dans "le Paradoxe Juif", page 121
"Ne nous cachons pas la vérité…. Politiquement nous sommes les agresseurs et ils se défendent. Ce pays est le leur, parce qu’ils y habitent, alors que nous venons nous y installer et de leur point de vue nous voulons les chasser de leur propre pays. Derrière le terrorisme (des Arabes) il y a un mouvement qui bien que primitif n’est pas dénué d’idéalisme et d’auto-sacrifice." David Ben-Gourion, journal, 1948.
Ben ça alors !

2- Que la Déclaration Balfour, et les 14 points de Wilson, en 1917, étaient le résultat d’un deuil.

Foreign Office, Deux Novembre 1917
"Cher Lord Rothschild,
J’ai beaucoup de plaisir à vous transmettre, au nom du gouvernement de Sa Majesté, la déclaration suivante de sympathie pour les aspirations sionistes juifs qui a été soumise et approuvée par le Cabinet.
Le Gouvernement de Sa Majesté en vue de favoriser l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif, emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui porte préjudice aux droits civils et religieux des communautés non juives en Palestine, ou les droits et au statut politique dont jouissent les Juifs dans tout autre pays.
Je vous serais reconnaissant si vous voulez porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste. "
Yours sincerely,
ARTHUR JAMES BALFOUR......

Novembre 1917 ! Quel deuil aurait frappé le peuple Juif à ce moment ?
La révolution d’Octobre ?
Elle eût lieu le 25 octobre 1917 du calendrier julien, ce qui correspond à la date du 7 novembre de notre calendrier grégorien, cinq jour après la déclaration sus citée.
Et puis elle ne fut nullement un deuil pour les Juifs, ce nous semble.

Sur ces deux points que vous soulevez, peut-on faire, Monsieur le Maire, plus grande négation de l’histoire, et plus grande faute contre l’intelligence et l’humanité ?
félix niesche