Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Florian Philippot appelle Jean-Luc Mélenchon à nouer des alliances "ponctuelles"

Le Président des Patriotes souhaite dépasser les clivages politiques traditionnels droite-gauche pour s’opposer plus efficacement à la politique d’Emmanuel Macron, et faire des propositions qui vont « dans le sens de l’intérêt national ».

 

Florian Philippot n’en démord pas : il souhaite nouer des alliances de circonstances avec tous les « patriotes » du pays pour faire barrage à la politique d’Emmanuel Macron, peu importe qu’ils soient de droite ou de gauche.

L’ancien vice-président du Front national (FN), et désormais Président de son parti Les Patriotes, a en effet déclaré le 30 octobre sur les ondes de France Info qu’il aimerait travailler ponctuellement avec Jean-Luc Mélenchon. « Sur la loi Travail, on était d’accord sur l’analyse. Je pense que la politique moderne consisterait à ce qu’on puisse travailler ensemble, ponctuellement, sur un sujet, par exemple pour faire échec à cette loi Travail pour proposer autre chose et aller dans le sens de l’intérêt national », a-t-il fait valoir.

Pas question pour autant d’envisager une relation à plus long terme avec le leader de la France insoumise (LFI) avec lequel il avoue des différences idéologiques irréconciliables, « rédhibitoires », que ce soit sur la souveraineté nationale ou encore sur l’islamisme radical : « Il y a quand même des propos chez certains de leurs députés [de LFI] qui ne sont pas acceptables, des atténuations qui ne sont pas acceptables, sur l’islamisme, qui fait du tort aux droits des femmes et qu’il faut combattre avec la plus grande énergie. »

Alors qu’il était toujours numéro deux du FN en juillet dernier, Florian Philippot avait avancé l’idée de se rapprocher de personnalités politiques telles que Laurent Wauquiez et Jean-Luc Mélechon, et leur avait proposé d’aller prendre un café pour discuter de leurs divergences. Il avait reçu une fin de non recevoir très claire de la part d’un cadre de LFI, Alexis Corbières : « Les Insoumis préfèrent le café chaud au café facho. »

Voir aussi, sur E&R :

La seule ligne patriote viable : gauche du travail, droite des valeurs !
Tout est chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pauvre Philippot il croit encore au père Noël . Le révolutionnaire de pacotille doit être en train de lui préparer une réponse "cinglante" . Ah mais ! On ne mélange par les torchons fâââchistes et les "serviettes insoumises" !

     

    • Il eut donc fallu dire pauvre Mélenchon et non pauvre Philippot si l’on juge de la pauvreté à l’aune du sectarisme et que l’on pense (ce qui n’est malheureusement pas une grande prise de risque) que Philippot se verra oppposer une fin de non recevoir. Faut raisonner à l’endroit. Ce qui demeure intéressant cependant, c’est que cela oblige à jeter les masques et à se révéler pour ce que l’on est. Je crois que Philippot est plus malin que cela et qu’il parle par dessus Mélenchon en feignant de s’adresser à lui. Penser l’inverse serait le prendre pour ce qu’il n’est pas, à savoir particulièrement naïf.


    • oui mais que faire concrètement , c ’est beau de jouer les purs mais ça mène ou ? le FN a viré Philippot se confirmant parti droitier républicain et UE EURO compatible peu ou prou ; Philippot peut amener de nombreuses voix à une éventuelle coalition avec Méllanchon et beaucoup de choses les rapprochent . Ou alors que faire ? un cavalier seul de Philippot ? si des rapprochement ne sont pas réalisés Macron a un boulevard devant lui .


    • Le hic c’est que les "sectarismes" sont aussi inefficients que les alliances contre-nature (ou contre toute attente) Cf : Debout la France / FN Et qu’au final, cela fâche plus que ça ne rapproche...


    • Eric écrit :

      « Je crois que Philippot est plus malin que cela et qu’il parle par dessus Mélenchon en feignant de s’adresser à lui. Penser l’inverse serait le prendre pour ce qu’il n’est pas, à savoir particulièrement naïf. »

      Absolument, très bien dit, c’est un grand classique dans la communication politique, pour faire passer celui à qui on fait semblant de parler pour un imbécile aux yeux du public.


    • Il suffit @GERARD R., du moins je crois, de faire la distinction entre les électeurs (réels ou potentiels) que nous sommes et les têtes de gondole de partis politiques dont la fonction même incline généralement et malheureusement plus au sectarisme même si ce n’est pas une fatalité.


  • Il ne croit pas à cette "collaboration", c’est juste pour ridiculiser encore plus ces deux partis de l’antifrance, LR & LFI, des guignols à la solde de l’atlantisme "libéral" et "démocratique" (bourgeois, ça va sans dire) qui ont ruiné ce pays par la dette, la destruction industrielle et la submersion migratoire.

     

  • Très bonne initiative ! J’en ai toujours parlé de ce genre de convergences avec mes amis du NPA mais ils sont sourds !


  • Amusant, lorsque l’on sait que Melanchon est un Franc-Maçon donc un fasho ! De plus, il est un social-traître. Comme Marine Le Pen on prend l’électeur pour un candide. C’EST JUSTE DE L’ESCROQUERIE !


  • Tout le monde sait que Phillippot a toujours été de gauche, ces dernières sorties ne font que confirmer ce secret de polichinelle... On se souvient de ses déclarations au sujet de l’avortement et de son "indignation" à cause de l’utilisation du terme Français de souche dans les communiqués du FN.


  • Jean-Luc Mélenchon patriote ? Elle est bien belle celle là !

    On dirait que Philippot commence à se gauchiser, c’est inquétant mais prévisible, la preuve que le système politicien "officiel" n’est qu’un ramassis d’acteurs interchangeables.

    Inintéressant, somme toute.

     

    • Hé bien de son point de vue il s’estime évidemment patriote. Mais dans les faits c’est autre chose...


    • Philippot a toujours été de gauche, il est présenté comme un soit disant souverainiste de droite pourtant on cherche encore quels sont ses idées de droite... Il n’est ni catholique ( la culture des banzais...), ni fasciste, ni nationaliste (la fameuse extrême droite qu’il critique à chaque fois qu’il ouvre la bouche), ni royaliste (un ripoublicain pur jus pensez vous) , ni traditionaliste ( la bonne blague), ni même identitaire...

      Bref Philippot a toujours été un républicain, laïcard, jacobin, antiraciste et progressiste, sa ligne politique pourrait se résumer à gauche du travail et gauche des valeurs, une gauche socialiste à la François Mitterand en quelques sortes. Il n’est donc pas étonnant que celui-ci retournerait à ses premiers amours, il a bien commencé en tant que Chevenementiste.


    • Je pourrais développer comme j’essaie de le faire parfois @Mort de rire (même avec vous, c’est dire !) mais là trop c’est trop :-) Vous êtes vraiment un âne.


  • Il n’y a rien à attendre de Mélenchon : la France est le cadet de ses soucis.

     

    • Mais il y a à attendre de ses électeurs... auxquels s’adresse indirectement Philippot !


    • @Philippot, vite !

      Vous voulez rire ? Qu’est ce qu’il y aurait à attendre de la part de gauchistes anti-blancs hystériques, de féministes complétement barge, d’antifas dégénérés, de cassos lobotomisés, d’allogènes parasitaires haineux, de groupes LGBTistes revendicatifs, sans oublier les crétins finis des des réseaux asociaux...

      Que voulez vous franchement faire avec ça et qu’espérez vous obtenir ? Nous avons là la quintessence même des ennemis du peuple dont l’unique but est la destruction du monde occidentale traditionnel, c’est à dire l’inverse de ce que veulent les gens normaux.

      Il y est beaucoup plus logique de rechercher du soutiens parmi les abstentionnistes, les droitards ex umpistes et les veaux naïfs et suivistes de chez Macron.


    • Oui, ce sont des gauchistes anti-France et nous sommes des fachos anti-Islam. Conservons le statut quo et félicitons par avance Philippot pour son (futur) second mandat.


    • Hahaha, @Mort de rire : toute ma compassion camarade, ça doit être douloureux de tout voir en noir et blanc. Je dois connaître à peu près autant de gôchistes (sociaux) qui ont du mal à franchir le pas du nationalisme que de drôatistes (nationaux) qui passent allègrement le cap de l’adhésion à l’ « Europe ». La souveraineté n’a pas de camp ! Et elle est consubstantielle à l’idée de Nation. C’est difficile à comprendre quand on est binaire, toutes mes excuses pour l’agitation des neurones... :)


    • Vous ne croyez pas si bien dire @hahaha s’agissant de ceux « qui passent allègrement le cap de l’adhésion à l’ « Europe » ». Il se trouve que notre ami m’avait « honoré » d’une défense de cette « autre Europe » (je vous passe les détails, pour ne pas en rajouter dans l’humiliation de l’intéressé), ce qui m’avait beaucoup fait rire venant d’un énergumène donnant des leçons de virilité politique mais raisonnant en femelle sur l’essentiel. On n’ira pas sur le chapitre de sa « logique », sauf s’il le demande bien entendu :-)


    • @hahaha

      La souveraineté n’est pas une grande ambition ni même une aspiration populaire et ne permettra donc pas de réunir des foules autour d’elle, il suffit de voir les scores très confidentiels de l’UPR pour se rendre compte (pour ceux qui ne sont pas parvenu à le déduire d’eux même) que les gens n’iront pas se battre pour des principes juridiques.

      Que celle-ci ait un camp ou non n’a aucune espèce d’importance ce qui compte c’est la compatibilité des principes, le problème c’est qu’à gauche nous avons ceux qui aspirent à détruire l’essence même du monde blanc alors qu’à droite nous avons ceux qui cherchent à la protéger voir même la régénérer.

      Je ne vois donc pas une possibilité de convergence quelconque avec ceux qui cherchent à nous éliminer, aucune négociation n’est possible avec des traitres et encore moins lorsque le but de ceux-ci est votre disparition physique.

      @Eric

      Il est intéressant de remarquer que bien que vous êtes très loquace au sujet de la sortie de l’UE vous ne nous dites jamais ce que vous proposez de faire à la place voir même qu’est ce que vous compter faire par la suite, et lorsque l’on voit la tournure que prend le Brexit on comprend tout de suite mieux votre embarras...

      Lorsque tout cela aura finit en fiasco et que tout le monde verra qu’aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’UE tout est du pareil au même, on pourra revenir à des discussions sérieuses.

      L’unité de l’Europe et de la Russie est une chose qui a été très discuté par les plus grand penseurs de la Géopolitique et tous sans exception sont arrivés à la conclusion qu’aucune autre puissance mondiale ne pourrait parvenir au rang de superpuissance que l’Eurasie.

      Que ce soit Alain De Benoist, Alexendre Duguin ou même Brzezinski tous en vienne a dire que celui qui unifiera l’Europe avec la Russie et fera alliance avec les puissances asiatiques sera tout simplement le maitre du monde, du fait de la centralité de la landmass eurasienne, de la forte population et du niveau technologique et intellectuel des peuples.

      A partir de là on peut dire sans se tromper que pour refuser une pareil opportunité il faut être au choix très mal renseigné ou tout simplement stupide, car refuser cela c’est refuser notre destin historique et se condamner au suicide civilisationnel.

      Par ailleurs on serait en droit de se demander si vous n’auriez pas quelques penchants sexuels non assumés... Un homme viril qui se respecte se sent très bien en la compagnie des femmes.


    • Hahaha, @Mort de rire : la souveraineté (sine qua non) de chaque nation est un premier pas essentiel vers la possibilité de convergences ultérieures avec les autres pays européens... Notre camarade @Eric n’a pas tout à fait tort, lorsqu’on est assujetti à une entité supérieure on ne peut être que soumis à celle-ci. Si vous voulez parler de scores électoraux (putatifs...) et d’aller dans le sens (éventuel) du vent sondagier, autant vous coucher tout de suite. Ou alors assumer et convaincre sur ce que vous pensez réellement, à moins que vous soyez réellement européiste ! La gôche ou la drôate du XXe siècle ne veulent plus rien dire, si vous vous référez aux partis actuels...


    • @hahaha



      la souveraineté (sine qua non) de chaque nation est un premier pas essentiel vers la possibilité de convergences ultérieures avec les autres pays européens




      C’est tout à fait exact je suis entièrement d’accord avec vous sur ce constat, mais ce qui me pose problème avec cette solution est le fait qu’il nous faudrait reconstruire depuis le début une forme de convergence européenne ce qui pour moi équivaudrait à une perte de temps précieux.

      Le temps est une ressource qui nous manque cruellement, plus celui-ci s’écoule et plus des pays comme la Chine, l’Inde, ou les Brics en général deviennent puissant, il arrivera forcement un moment dans un futur proche où ils nous surpasseront et chercheront à prendre l’ascendant sur les affaires internationales.

      Si nous ne parvenons pas à nous unir entre occidentaux alors nous nous retrouverons en ordre dispersés et sans véritables moyens pour tenir le coup face aux chocs à venir, d’autant plus que nous n’aurions pas seulement à subir la montée en puissance des pays en développement mais aussi la démographie africaine galopante, d’après les prévisions démographiques il y aura 2 milliards d’africains en 2050 (c’est à dire quasiment demain) et je n’imagine même pas combien d’entre eux chercheront à venir chez nous...

      D’autant plus que les USA sont en plein déclin, au rythme où vont les choses nous aurons soit une brésilliation de ce pays avec tout ce que cela comporte de négatif ou alors une partition selon des lignes raciales avec d’un côté des états latinos, des états noirs et des états blancs.

      Dans l’optique de cette partition il nous faut impérativement nous unir entre européens pour pouvoir par la suite satelliser les états WASP plutôt que de rester dans leurs orbite et être entrainé par eux toujours plus loin dans le déclin.

      Par ailleurs je ne pense pas qu’il faille obligatoirement sortir de l’UE pour servir nos intérêts, nous avons là une structure supranationale de 27 états comptabilisant 500 millions d’habitants et représentant la plus grosse zone commerciale au monde (dont environ 65% des échanges commerciaux se font entre nous), lorsque l’on prend en compte tout ces paramètres on se dit que l’Europe au sens large possède un poids international beaucoup plus important que la France ne pourra jamais avoir à elle seule. L’UE pourrait donc devenir un outil très utile pour notre cause si à la place de mondialistes incompétents elle était dirigé par des gens de bon sens.


    • @hahaha



      La gôche ou la drôate du XXe siècle ne veulent plus rien dire, si vous vous référez aux partis actuels




      La aussi je suis d’accord avec vous sur le principe, de nos jours un socialiste des années 30 serait classé à l’extrême droite sans avoir changé une seule de ses opinions, mais le fait est que ceux qui promeuvent les phénomènes qui mènent à la dégénérescence de notre civilisation se disent être de gauche ou d’extrême gauche.

      Il faut rappeler que c’est au nom du progrès que les gauchistes tentent de casser la famille qui soit disant empêcherait la femme de s’épanouir, de diluer la race blanche qui soit disant opprimerait le reste de l’humanité, de remettre en cause les normes hétérosexuelles car elles empêcheraient les homosexuelles de vivre leurs vies, et ainsi de suite on pourrait continuer comme cela longtemps.

      Si j’en viens à utiliser des termes comme droite ou gauche c’est d’abord parce que ces termes sont régulièrement repris aussi bien par le monde intellectuel que par les gens normaux mais aussi parce qu’ils sont porteurs de certains éléments constitutifs essentiels, on pourrait par exemple définir la gauche comme étant le courant politique souhaitant imposer le progrès, c’est à dire les opinions à la mode chez les utopistes, au mépris des usages anciens alors que la droite (qui se construit comme étant le mouvement d’opposition aux progressistes extrémistes) serait un courant cherchant à apporter des changement plus conforme aux traditions.


    • J’ai donc bien raison @hahaha :-)
      Je cite à nouveau l’inénarrable et bien nommé MDR :
      « La souveraineté n’est pas une grande ambition ni même une aspiration populaire »
      Ben non, pensez-vous ! C’est sûr qu’avec les bouffonneries et le sectarisme de notre padawan de service, on sent qu’on va tous aller très loin !


    • @Eric



      « La souveraineté n’est pas une grande ambition ni même une aspiration populaire »




      C’est pourtant factuel, si vous pensez que vous pourrez soulever des foules immenses au nom du principe de souveraineté alors vous nous faites un mauvais trip hallucinatoire...

      L’on ne peut rassembler les masses qu’à l’aide de la flamme de l’idéal, et ce ne sont pas des principes juridiques abstraits qui vont permettre de créer un mouvement révolutionnaire.

      Je vous rappellerais simplement que les romains ont bâtis un empire au nom de leurs Dieux, ils ne l’ont pas fait au nom de la souveraineté du Sénat.


    • Mais qu’est-ce que censé que ce smog ?! Qu’est-ce que vous racontez ?!


    • Hahaha, @Mort de rire : je vous l’accorde, pendant que nous tergiversons (tortillons du Q) des puissances émergentes prennent leur envol et n’attendrons pas après nous. En espérant qu’elles seront moins sûres d’elles-mêmes et dominatrices que l’Empire anglo-saxon ! Néanmoins, et je le maintien, cette utopie sera impossible à 27, trop de choses nous séparent et l’Europe ne pourra fonctionner qu’avec des partenariats entre états souverains...

      Et c’est bien pour cela qu’il faudrait au plus vite sortir des clivages d’un autre temps. Il me paraît donc indispensable (et pas insurmontable) que des souverainistes (de tous les bords) s’unissent sur des sujets communs. Ce qui exclut de fait tous les grains de sable sociétaux, servant (à dessein) à ce que rien ne puisse changer. Ad vitam æternam...

      Les idées doivent se transmettre et s’imposer par la raison et les arguments, peu importe la situation actuelle (d’ailleurs les sondages...)


  • Très bonne initiative. Je pense que Philippot a bien raison. Il faut bousculer les lignes même si cela signifie prendre des coups. En lançant un mouvement pus qu’un parti, il est dans la mouvance horizontale qui caractérise les modes d’engagement aujourd’hui. La logique stricte de parti, fermée et exclusive, ne fonctionne plus.


  • J’espère qu’il n’y croit pas réellement sinon c’est inquiétant. J’aime bien Phillipot pour ses compétences, ses convictions et sa cohérence mais je trouve qu’il s’entoure mal (voir le clown pathétique Delapersonne).

     

    • Je ne vois pas vraiment ce qui vous gène dans l’entourage de Philippot, ils sont tous aussi bien assorties les uns aux autres, une bande de petits bourgeois arrogants et prétendument patriotes qui ne font rien d’autres que de reprendre toutes les vielles antiennes de la gauche pour essayer de se faire accepter au sein de l’intelligentsia du système...

      Moi aussi cela m’a fait bien rigoler d’entendre ce fameux Delapersonne vouloir casser du facho... Rien qu’avec cette tirade il a du inciter un bon nombre d’électeurs Fn a rester chez eux.


  • Sur le fond la seule chose qui les différencie vraiment c’est sur l’immigration. L’un est immigrationniste , l’autre pas. L’un est pour l’ouverture des frontières, l’autre pour un contrôle renforcé des frontières, l’un est pour une autre Europe, l’autre pour sortir de l’UE, en revanche les deux sont pour sortir de l’OTAN.
    Si Melenchon avait tenu un discours de fermeté sur l’immigration, en s’inspirant de certains discours de George Marchais, il aurait été au deuxième tour de la présidentielle

     

    • Pas certains du tout, les électeurs du FN ne votent pas FN simplement à cause de l’immigration, l’immigration est un catalyseur de vote certes mais la raison principale du vote FN est le rejet complet de toutes les foutaises progressistes et de l’idéologie au pouvoir ainsi qu’une sorte de solidarité ethno-raciale.

      Pour que Mélenchon aille récupérer le vote FN il aurait fallu que non seulement il dénonce l’immigration mais qu’il fasse le même parcourt que Doriot et devienne carrément fasciste, ce qu’il ne fera jamais car il est un franc-maçon ancienne trotskyste, dont l’admiration pour les idéologies des lumières et du marxisme ne font aucun doute, qui plus est il aime bien plus les étrangers aux français ce qui l’éloigne complétement de toute tendance patriotique.

      Il ne faut pas oublier que Melenchon a affirmé ne pas pouvoir supporter vivre au milieu des blonds aux yeux bleus, que la France n’aurait pas d’avenir sans le Maghreb, qu’il aurait préférè être un noir à un occidental blanc et que soit disant un arabe serait plus proche d’un français que d’un lituanien... Sans oublier ses diatribes anticatholiques, ses délires antifascistes et son agitation antiflics et pro racailles.

      je veux bien que les gens soient stupides mais au bout d’un moment ils finissent par se rendre compte qu’une arnaque est une arnaque.


    • Vous avez raison @ahmed, le thème de l’immigration est très important pour les électeurs FN, thème auquel j’ajouterais celui de l’Europe, deux thèmes majeurs donc qui les distinguent, quand il peut y avoir des points d’accord relatifs dans le domaine économique et social. Il faut être soit idiot soit de mauvaise foi pour ne pas en convenir.


  • Bonne stratégie d’un sens mais bon, le chef de file caractérisé par certains d’"islamo gauchiste" a in sulté l’autre de "fasciste" ; bon ben l’affaire est pliée...

    L’avertiseement est ainsi dire donné : d’une : réduction ad hitlerum à terme, deux : quiconque ira rejoindre philippot sera du même accabit...

    Sauf qu’il ne peut pas y avoir 2 "FN" dans une république....donc...soit le FN mute en parti "republicano compatible" pouvant coller à Wauquiez avec éviction de Le Pen pour une "union de doite" [sorte de nouvel UMP : les "Neo républicains"] ; soit c’est philippot qui sera anéanti...

    Enfin c’est une vision...


  • Philippot a raison. Il est fin stratège car si sa proposition de front commun contre la loi travail réussit, alors il aura plus de chance de lutter contre le gouvernement, et si elle échoue, alors elle montrera le visage sectaire et contre-productif de la FI à ses militants.


  • Monsieur Philippot court après une chimère....


  • La base idéologique du trotskysme lambertiste, c’est l’anticommunisme.

    Philippot a tout du "communiste" à l’ancienne, soit un socialisme aux couleurs nationales. Il est tout ce que Mélenchon déteste.

    C’est contre ce qu’il représente que Mélenchon a noué des alliances avec l’oligarchie, donné ses voix à Mitterrand, puis Jospin, puis Hollande, puis Macron.

    C’est tout ce qu’est LFI : un réservoir de voix pour l’oligarchie contre les vrais socialistes. Comment Philippot peut-il espérer une seconde une alliance ?


  • Appeler un encenseur de l’internationalisme à rallier des causes « dans le sens de l’intérêt national », ça c’est de la tentative de coalition de haute volée.


  • Philippot voudrait soigner la gangrène qui ronge la France en voulant poser un cataplasme sur cette jambe de bois qui est Mélenchon !!!...


  • Tactiquement c’est bien joué car dans tout les cas il est gagnant.

    Philippot cherche à récupérer les électeurs frontistes qui ont rejoint LFI lors du premier tour de la présidentielle séduit par les discours de circonstance aux accents très patriotiques du grand tribun.

    On peut le comprendre, n’ayant pas réussi à saigner le FN comme l’avait fait jadis Mégret, il se retrouve à la tête d’une coquille vide avec les seuls médias comme alliés pour lui maintenir la tête hors de l’eau.

     

  • Mélenchon est anti-français mais se fait payer au tarif d’ici & pas en guinées...


  • Les patriotes qui veulent pactiser avec les franc-maçons, c’est cocasse. J’espère pour Philippot qu’il a préparé son CD de Jean-Jacques Goldman. De toute façon, il ne fait pas l’affaire, la France a besoin d’un chef d’état, pas d’un politicien.

     

    • Philippot ne veut pas "pactiser avec les francs-maçons". C’est malheureux de lire de travers à ce point.
      Crois-tu que Soral écoute du J.-J. Goldman ? Alors tu ferais mieux d’écouter sa dernière intervention, car Philippot a dû l’écouter, lui qui s’adresse aux électeurs de la FI.



      la France a besoin d’un chef d’état, pas d’un politicien.




      Pour l’instant, tu as Macron.


    • Il serait intéressant de demander l’avis de Collard @jalon, et de tant d’autres. Tout cela est très court.


    • Ce qui est cocasse, voire bébête, c’est votre interprétation de la démarche.


    • @ Philippot, vite !

      Je lis de travers car je suis astrologiquement parlant un petit crabe.

      Sinon, quel rapport entre Soral et Philippot ?
      Soral est le maître à penser de Philippot ?
      C’est laquelle la dernière intervention de Soral ?
      Parce qu’entre Soral, Jovanovic, Vincent Lapierre, Sputnik, Opex360, Panamza, TV liberté, Russia Today et le monde réel, je l’ai peut-être zappée.

      « Pour l’instant, tu as Macron » ... ça, c’est pas fair-play ;)


  • Renvoyé une première fois dans les cordes, après sa proposition naïve de se boire un café chaud, avec Mélenchon, voilà que le frais émoulu, chef des Patriotes, devient amnésique.

    Et qu’il oublie, le nombre de fois, où, fort légitimement d’ailleurs, il a rappelé, tout en le lui reprochant, que le premier avait appelé explicitement, à voter pour Macron. Or à présent, il cherche à se rapprocher du gaillard ?!?

    On pourra toujours déplorer ensuite que 60 et quelques pour cents d’électeurs déboussolés, envoient tout péter et privilégient une journée à Disneyland au détriment du bureau de vote. Sans doute quelque chose m’échappe...

     

Commentaires suivants