Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Logique soralienne : Philippot tend la main à Mélenchon

Pendant que droite et gauche du FN s’affrontent au séminaire

La presse a enfin trouvé son feuilleton de l’été, l’affaire Grégory 2 commençant à s’effilocher. Et ce feuilleton, c’est la scission du FN, que tous les gardiens du Système appellent de leurs vœux depuis l’introduction de Maître Collard qui symbolise à lui tout seul la tendance droitiste, identitaire, libérale, européiste et pro-sioniste. Loin de la tendance Philippot, située plus au Nord et à l’Est, avec son tropisme social, souverainiste, anti-européiste et pas franchement sioniste. Une tendance, soit dit en passant, qui a permis au FN de doubler son score en moins de 10 ans.

 

Cependant, le parti est tiraillé par ces deux forces centrifuges, qui s’écartent l’une de l’autre et qui écartèlent le mouvement national. À terme, cela ne peut que péter, et créer deux tendances carrément opposées, même si le socle commun est encore fort, ce que Philippot rappelle aux journalistes. C’est d’ailleurs ce que la tendance droitiste reproche au numéro 2 du FN : l’omniprésence médiatique. Reconnaissons que Philippot, bon client des médias, est un habitué des plateaux TV et des studios radio. Mais il y porte une contradiction audacieuse et cohérente au discours dominant, déminant ainsi les questions relativement primaires que lui posent les propagandistes déguisés en journalistes et observateurs politiques.

 

 

Ce samedi 22 juillet, en plein séminaire à huis clos, le FN attire les journalistes comme un buffle blessé les hyènes et vautours. Philippot s’appuyant sur les médias pour fortifier sa position, très discutée en interne, son adversaire Nicolas Bay publie une contribution que L’Express s’empresse de relayer. La voici.

 

 

Contribution qui est une réponse à la contribution de Philippot qui avait été mise en ligne sur son site des Patriotes.
Le vice-président du FN y défendait un retour à la souveraineté basé sur une monnaie nationale, ce que Marie-France Garaud assène depuis toujours. C’est Attali qui disait qu’il ne restait à l’exécutif français plus beaucoup de prérogatives et ce, avec un petit sourire en coin. La conduite de la politique économique, la frappe de la monnaie, tout cela a été confisqué par l’Union européenne. Il ne reste à la France que la guerre (pour l’axe américano-israélien). Et Macron, opportunément, est en train d’affaiblir notre Défense, visant en cela le dernier pilier de la souveraineté nationale. Car qui dit moins de défense nationale dit plus de défense américaine, puisque la défense européenne n’existe pas. Un sort à l’Allemagne, une réintégration absolue et forcée dans l’OTAN, dont le but est de vaincre la Russie...

Tous les journalistes se frottent les mains depuis que les glaives sont sortis au FN. Mais en réalité, il ne s’agit que de démocratie et de mise au point idéologique, le parti de Marine Le Pen ayant donné l’impression de tanguer à ce niveau depuis deux ans : un coup de barre à gauche, un coup de barre à droite ; un coup pour les identitaires, un coup pour les sociaux, un coup sur les musulmans, un coup pour les défendre... Du bruit pour l’électorat, qui aurait aimé un discours et une ligne plus clairs. Ce qui n’a pas empêché 11 millions de Français de voter FN aux dernières présidentielles au second tour.

Pour en revenir au combat Bay/Philippot, il semble que la droite du FN, celle qui va naturellement s’allier avec la droite de la droite républicaine, n’insiste plus trop sur la défense absolue du souverainisme.
Pour Bay, l’arrêt de l’immigration massive suffira à rendre la souveraineté au pays, il ne sera pas utile de sortir de l’euro. Or la souveraineté ethno-culturelle ne va pas sans la souveraineté économique, puisque Bruxelles oblige les pays membres à accepter des millions de migrants. Comment alors concilier la remigration et l’indépendance économique ?
Les droitistes du FN se placent dans une optique libérale compatible avec Bruxelles. L’intransigeance de Philippot à ce propos est considérée comme un repoussoir pour « une partie de l’électorat de droite » qui est légitimiste de ce point de vue. C’est-à-dire soumise aux diktats bruxellois dont elle ne voit pas le mal. C’est un choix. Bay insiste sur les « risques pour l’économie » que ferait courir une telle séparation. Tout tourne autour de la reprise en main de la barre nationale. Bay, plutôt que de voir le FN apparaître comme un parti anti-européen, préfère proposer « un contre-projet européen ». C’est un peu la même position que Mélenchon, toutes proportions idéologiques gardées, qui ne cherche pas le frontal avec Bruxelles et la BCE, mais une sorte de réformisme dans la relation entre la France et l’UE. Pour Bay, le Frexit est une « caricature ».

En outre, les deux représentants divergent sur la raison qui a fait perdre des points à leur candidate lors du 1er tour des présidentielles : pour Bay, c’est d’avoir délaissé le thème de l’immigration, qui est porteur à droite ; pour Philippot, c’est d’avoir laissé le « social » à la France insoumise de Mélenchon. Et justement, c’est le site franceinfo qui lance la bombinette du jour, en titrant que Philippot aimerait « prendre un café » avec Mélenchon pour voir ce qui les oppose ! Poursuivant dans sa logique, il estime que la rencontre entre les « patriotes de gauche » et les « patriotes de droite » est bénéfique pour l’opposition au libéralisme antinational. En passant, il en profite pour déminer un peu les mines que les journalistes avaient posées autour du séminaire du FN :

« L’ambiance était très positive et très constructive, bien éloignée de ce que j’ai pu lire ici et là avant l’ouverture des travaux. On nous annonçait l’apocalypse. Au contraire, c’était intéressant. On a parlé de l’organisation du mouvement, de son ancrage local. (...) Il n’y a pas eu de règlements de compte. »

Suite au prochain épisode. Mais on voit se créer la possibilité d’un mouvement souverainiste transcourants, c’est-à-dire traversant les lignes droite/gauche qui ont été établies comme un cordon sanitaire par le Système à cet effet : empêcher toute union nationale antilibérale forte. L’appel du pied de Philippot à Mélenchon, ce rapprochement que Soral prône, est de ce point de vue historique.

La réconciliation nationale, seule ligne d’avenir pour les patriotes,
avec Kontre Kulture :

Florian Philippot, sur E&R :

Florian Philippot reste sur sa ligne, voir sur E&R :

Militer pour la réconciliation nationale
avec Dieudonné et Alain Soral :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1770870

    Personnellement je crois plutôt que Phillipot est surtout en train d’essayer de changer de crémerie électorale...

     

    • A Mort de Rire...,

      Philippot Augustule,chouchou des Médias,
      semble conserver étrangement sa virginité politique,
      auprès d’une partie de la "dissidence".
      Votre réalisme ne le digère pas .
      Et moi ,ça m’interpelle .
      Après Macron préfabriqué par la "Com",
      Philippot préfabriqué par les mêmes ?


    • #1770999

      @Bertin

      Je le pense aussi, Phillipot ressemble à un Mégret bis en beaucoup moins doué par contre il se passe son temps sur les plateaux télé...


  • #1770883

    Un parti politique fait vivre la démocratie. Paradoxalement un parti politique sain ne doit pas être un lieu de démocratie. Il y a un chef. Il a des idées. Si vous n’êtes pas d’accord vous partez et allez fonder un autre parti. Ainsi toutes les idées peuvent être représentées dans le champ politique.
    Un parti peut changer de ligne mais cela doit toujours venir du chef. Pourquoi faire de l’anticommunisme après la guerre froide ? Un parti qui s’abaisse à demander sa ligne à ses adhérents est un parti mort. Un parti qui connaît des courants est un parti mort. C’est une boîte vide avec une étiquette posée sur une étagère et que le système remplit de ce qu’il lui paraît adéquat sur le moment. Le FN est mort d’avoir cru que le camp d’en face détenait plus de vérité que lui-même de d’avoir adopté ses méthodes.


  • Qu’il se barre du FN phillipot, le FN est mort, il va disparaître, ils ne sont cohérents sur rien, on ne sait pas ce qu’ils veulent réellement, Philippot devrait rejoindre l’UPR de françois Asselineau !!

     

    • L’UPR ca existe encore apres la branlée qu’il s est pris aux presidentielles ????


    • Je dirais plutôt que le FN est en décomposition , quant à ce que notre homme rejoigne Asselineau , là au moins il serait sûr de se jeter aux oubliettes avec ce mentor à deux balles ! ( dont les médias se servent comme d’autres , à chaque présidentielle pour enrayer le FN , et qui ramasse 1,5% régulièrement .
      Et Concernant le bidouillage soralien , personnellement ce n’est vraiment pas ma tasse de thé , mais un couple chevenement / Mélenchon est réalisable : là on rejoint nos FM , chiens de garde du Mondialisme , version gaucho - libertaire qui sert d’appoint à chaque consultation électorale .
      Ce qu’il faut , c’est un FN décomplexé , fier de ses idées patriotes , pour le rétablissement du Franc ,des frontières , contre l’immigration massive , ... le FN de son fondateur .
      Et si cela prend davantage de temps , au moins les électeurs savent à quoi s’en tenir !


    • C’est le seul programme cohérent sortie de l’euro de l’otan de l’ue.
      Avec un Phillipot en plus dans le parti on pourrait s’attendre à un changement d’idées sur l’immigration et l’espace Schengen, moi je pense que c’est la seule alternative viable, tous les autres partis sont malhonnêtes, philippot doit rejoindre l’UPR et les patriotes sincères nationalistes aussi.


    • Les trolls UPR ne doutent jamais de rien, c’est génial.

      Ne serait-ce pas plutôt à la limite l’UPR (vaguement connue grâce aux élections, et encore souvent sur un mode ironico-comique) qui devrait rejoindre Philippot (que 99% des Français connaissent et qui est d’ailleurs un élu (député européen)) ?


    • #1771019

      "Ce qu’il faut , c’est un FN décomplexé , fier de ses idées patriotes , pour le rétablissement du Franc ,des frontières , contre l’immigration massive , ... le FN de son fondateur ."

      Totalement. Il faut que le FN se rende à l’évidence que sa stratégie de dé-diabolisation est un échec. D’une part car cette stratégie divise plus qu’elle ne rassemble, et d’autre part car dé-diaboliser quelque chose c’est par essence admettre son aspect diabolique.

      Or, l’éviction "patricidielle" du père fondateur au profit de rase-moquettes n’a strictement rien changé au résultat concret post-urnes. Si l’idée était d’amener un public frileux tout en perdant un nombre équivalent de militants historiques, mathématiquement c’était une belle connerie.

      Pour ma part, je suis de ceux qui n’ont pas accepté l’attitude désinvolte de Marine Le Pen lors de la soirée du second tour. Cela a mis un terme définitif à tout espoir de voir le phœnix renaître de ses cendres. J’ai pris ça comme un crachat en pleine figure d’un petite rentière sans talent qui se complaît dans son rôle de troublions grassement payée par les émoluments du système qu’elle doit prétendument combattre.

      Il est clair que son sort à elle ne s’est pas aggraver et ne s’aggravera pas de sitôt.


    • #1771821

      Excellente remarque de Seb qui peut définitivement la boucler a tous les Upristes. Tant qu’Asselineau n’envisage pas d’alliances de son côté, on sait que c’est lui la taupe qui noie le poisson qu’est l’euro et l’Otan. Pas étonnant que les sujets les plus graves soit dénoncé par l’homme(la chose ?) la moins charismatique de France, et surtout quand on regarde son débat télévisé, 25minutes à agiter une feuille en l’air comme un excité de seconde zone en apprenant rien du tout aux Francais pas trop politisés...


  • L’ennemi du FN ,c’est tout simplement la presse mainstream ,dans tout ce qu’elle comporte et colporte ,les banques et bien sur tous les autres partis politiques , à l’exception du parti debout la France de Mr Dupont Aignan ,qui a eu le courage et l’honnêteté de faire bloc avec le FN ,pour défendre les mêmes valeurs patriotes de la France . Tant que le FN sera diabolisé ,il ne sera jamais un parti comme les autres ,quoi qu’il fasse .Ce n’est pas pour rien qu’il y a des votes à deux tours en France . Aux deuxièmes tours,on fait monter le FN pour se trouver en face ,et à chaque fois c’est gagnant .On fait monter la peur en ameutant la presse et toute la clique sionistes ,les banques ,les "spécialistes ",les économistes d’occasions , et le tour est joué. Même si ce parti change de nom ,cela ne changera rien .Il faudrait changer la tête ,parce que l’image des LP est usée ,trop diabolisée et tout recommencera indéfiniment . Il faudrait une personne neutre ,battante ,sans ses allusions permanentes qui érode ce parti sans pouvoir s’en dépêtrer. C’est mon point de vue .

     

    • #1770988

      L’ennemi du FN c’est le peuple élu, via le b’nai b’rith : les partis politiques ont fait le serment, en 1985 je crois, devant la franc-maçonnerie du peuple élu qui dirige le monde, de ne JAMAIS s’allier avec le FN.
      Réécoutez la conférence donnée par Serge de Beketch sur la FM. Il en a été pendant 5 ans, et il explique tout ce que vous devez apprendre.
      https://www.youtube.com/watch?v=u2I...


    • Personnellement, je ne comprends pas tout ce ramdam : le FN a tout de même obtenu quasi 35% des voix. Quand Philippot a-t-il rejoint le FN ? Quand Marine Le Pen s’est-elle présentée pour la première fois aux élections présidentielles ?


  • Quoiqu’on dise sur Philippot et ses différents qu’il a pu avoir avec Marion-Maréchal (que certains l’ont placé trop vite comme une digne héritière du père du FN), il a quand même une ligne proche de la droite des valeurs qu’on défend ici. Je n’ai pas toujours été d’accord avec lui, mais force est de constater que Philippot est celui qui est resté le plus "droit" (pas parfaitement, d’accord), après la déroute du FN, il a toujours assumé sa position, et n’a pas craqué sous la pression.
    Franchement, si quitter le FN est pour lui nécessaire pour conserver ses idées, qu’il le fasse, au contraire, je l’encourage. Le FN est un parti moribond depuis les présidentiels.

     

    • #1771108

      tout à fait d’accord , comme les autres vieux partis PS PC PR le FN va devoir revoir sa copie incohérente , une candidate sans envergure , un programme à géométrie variable ,Phillipo étant le seul sur un plateau de télé à avoir un discours cohérent et pédagogue , donc que Phillipot s’en aille ça ne changera rien , le FN mourra de toutes façons , le problème ne sera pas réglé pour lui pour autant , dans 30 ans on lui reprochera son parcours d’extreme droite … et même à vie .


  • #1770937
    le 22/07/2017 par The Médiavengers
    Logique soralienne : Philippot tend la main à Mélenchon

    Impossible de lire entièrement les âneries de Nicolas Bêêêê. Ce type ose la ramener alors qu’on ne peut lui créditer d’avoir apporter la moindre voix au FN. Philippot joue loin devant.
    Si le thème de l’Euro est secondaire, pourquoi ceux qui l’affirment focalisent dessus ? Première interrogation.
    Ensuite, s’appuyer sur une série aléatoire de sondages mainstream pour assoir la stratégie du FN, comment dire ? Autant aller faire faire le programme par Attali en personne.
    Enfin, prendre l’immigration comme fondement maintenant que tout le monde a admis cette problématique, après 30 années de diabolisation (il était où le Nico ces 30 dernières années ?) tout en affirmant qu’il faut abandonner le retour à une monnaie nationale parce que ça ne va pas dans le sens du vent, comment dire ? C’est un peu comme si on avait demandé à Jean-Marie le Pen de ne pas parler d’immigration parce que la question n’était pas populaire. Quelle imbécilité !
    les Français ont mis 40 ans pour admettre le premier problème. Est-ce la faute de Philippot ou de Marine s’il faut attendre 40 années de plus pour qu’ils s’aperçoivent de l’erreur européiste ? Le FN peut par contre faire d’énormes progrès pédagogiques dans ce domaine. Ce n’est pas parce qu’on est nul pour convaincre les Français sur un sujet qu’il faut abandonner le sujet ! Ce sont les incapables qu’il faut jeter à la poubelle.

     

  • ces cons du FN sont en train de tout foutre en l’air alors qu’en soit leur parti ne s’est jamais aussi bien porté. comment peut-on laisser colporter de telles rumeurs de désunion, laisser faire et s’exprimer les uns et les autres et faire le jeu des médias ? où est leur chef pour rameuter le troupeau et taper du poing sur la table ? pas là visiblement...dans ce débat n’oublions pas les très forts égarements de Marine Le Pen qui a mal commencé et mal fini sa campagne, seul le milieu de celle-ci étant encourageant (whirlpool, bon discours avec NDA) ainsi que l’absence d’une grande figure charismatique. Philippot n’est pas mauvais, et bon débateur, mais pas assez charismatique à mon sens (voir ses difficultés aux législatives). Bay, Rachline, etc...des secons couteaux !


  • Je penses que Philippot est quelqu’un d’honnête ,simple ressenti.
    contrairement à un collard...
    je ne crois pas qu’on puisse reprocher grand chose à Florian P.
    meme concernant le mariage gay et la Gpa il est contre il me semble.
    Et lui en plus ne s’en cache pas d’être homosexuel ,contrairement à notre président.
    C est amusant de prôner la liberté sexuel ,le mariage pour tous etc mais de ne pas oser afficher la vérité devant les français.

     

    • #1771061

      C’est surtout un opportuniste comme tout les énarques... Par contre on peut lui reprocher le fait de pas de être un véritable patriote, Phillipot se fout complétement de l’identité française ainsi que de l’enracinement régionale, la France profonde ne l’intéresse pas d’ailleurs il passe tout son temps à Paris, comme tout bon jacobin tout ce qui l’intéresse c’est la Raie-publique et non pas le peuple français ou la civilisation occidentale.

      Je suis quasi certain que Phillipot n’aurait rien à redire si la France devenait un pays à majorité africaine...


    • #1771082
      le 22/07/2017 par The Médiavengers
      Logique soralienne : Philippot tend la main à Mélenchon

      Les Identitaires détestent Philippot comme ils détestent Soral, c’est un signe qu’il a de la valeur.


    • En effet @The Médiavengers. Et il est assez stupéfiant de voir des électeurs du FN, voire même des sympathisants, participer au travers de critiques stupides à l’affaiblissement (scission en fait) de ce même parti. Les " ennemis " du FN doivent vraiment rigoler en voyant ça, en se disant qu’avec des amis pareils le FN n’a pas besoin d’ennemis et les met même au chômage technique :-)


    • #1771811

      C’est la fin des haricots, avec l’eviction de Phillipot le FN tournera autour de 10-15% en permanence, pas plus, et le Macron ( ou le prochain ) aura les mains libres pendant les 10 prochaines années. Qu’on se le dise ils viennent d’être élus, ils en ont rien a cirer de l’opinion publique pour le moment, on a bien vu comment elle était manipulable, j’annonce en 2022 une election commme l’élection américaine de 2016, soit près de 50% d’abstention et aucun commentaires dans les médias sur la légitimité du process, sauf que nous ca sera la candidat de l’establishment qui l’emportera... Mais il faut continuer à ne plus voter c’est la seule solution, ne plus jamais donner de sérieux et de bienveillance aux propos des politiques et NE PLUS VOTER.


  • #1770965

    Bonjour,
    J’ai raté un épisode ?
    Je croyais que Mélenchon était un trotskiste, un social traître ?


  • Les nationalistes sont soit d’"extrême droite", soit "staliniens" comme moi. Le rapprochement du brun et du rouge est impensable idéologiquement, car le brun est libéral et le rouge marxiste ... D’autant plus que le brun mise sur la peur de l’islam et de l’immigration, quand le rouge n’a qu’un ennemi, le capital ! La FN est mort, et son électorat bourgeois ira grossir les rangs de la droite classique ou du centre. Ses prolétaires rejoindront la France insoumise, mais plus par opportunisme que par conviction idéologique !


  • #1770996

    Logique Congolienne : oui, le Front peut tendre la main à Mélenchon mais comme pour toute alliance, le Front devra faire des concessions sur probablement le coeur de son programme : immigration,.. ceci entraînement de facto l’abandon des sympathisants pour qui cette question est importante. Ceci a mon avis entraînera le début de la fin du Front. Le Front doit conserver ses adhérents et sympathisants actuels en gardant dans son programme la régularisation de l’immigration,.. mais le Front doit comprendre qu’il a déjà fait le plein du public sensible à ces questions. Pour prendre les sympathisants de Mélenchon sans prendre Melanchon lui-même (franc-maçon) adopter dans votre programme les sujets qui intéressent les adhérents de Mélenchon soit l’écologie, l’économie, l’éducation,.. et cessez de parler de l’immigration comme des demeurés, vous heurtez une grande partie des français. Tout Congolais je suis, il est important de réguler l’immigration pour stabiliser l’organisation d’un état. Le Congo RD est dans le top 5 des pays qui accueillent le plus de réfugiés. C’Est difficile mais le Front doit apprendre à parler de la question en adulte et éviter les controverses


  • #1771031
    le 22/07/2017 par matrix le gaulois
    Logique soralienne : Philippot tend la main à Mélenchon

    C’est une mauvaise idée de vouloir faire un "front des fronts", une alliance des partis anti-systèmes. L’idée de base est noble mais cela va prêter le flanc à toutes les critiques (on va traiter les mélenchonnistes de facho & les frontistes de bolcho).
    Les deux grands partis anti-systèmes doivent continuer à lutter chacun de leur côté, à séduire les publics qui leur sont les plus favorables et doivent tout faire pour monopoliser les places au second tour des élections importantes ou dans les triangulaires aux élections locales (qu’un député FN ou FI se fasse élire avec les voix des électeurs FN ou FI, en revanche, c’est très positif : que l’on laisse aux oubliettes de l’histoire l’épisode calamiteux des municipales de 97 avec l’affaire Charles Millon).
    Je vote FN, mais si, à n’importe quel moment, voter FI peut nuire à LREM : alors je n’hésiterai pas un seul instant.
    La configuration actuelle n’est pas si mauvaise que ça : le FN & le FI grandissent de plus en plus parce qu’ils tiennent chacun le discours qu’ils tiennent.

    Perso,je maintiens cette idée, si le FN & le FI arrivent tous les deux en tête aux élections présidentielles : c’est gagné ! La partie est finie pour l’anti-France. Et en dépit de tout ce qu’en diront tous les défaitistes : on a pas été très loin de ce résultat aux dernières élections et rien ne dit que cela n’arrivera pas, enfin, en 2022.

    Le tout c’est de maintenir un discours euro-sceptique fort et de bien mettre en lumière tous les dérapages de nos gouvernants. C’est comme ça qu’on fait depuis 15 ans et c’est comme ça que le FN a doublé le nombre de ses voix mine de rien.
    Après, que la majorité des français reste conne et hermétique à tout discours de raison, ça n’est pas grave, le tout c’est que les euro-sceptiques soient assez nombreux pour arriver au second tour.


  • Philippot a beau tendre la main à Mélenchon, il ne récoltera que des crachats dedans. Avec cette gauche sectaire, le culturel (bourgeois quand même), et l’ethnique (musulman) priment de très loin le social. Il n’y a qu’à voir les reports de voix de Merluche sur MLP...
    L’a pas lu Gramsci Philippot ?


  • #1771145

    Alors là j’espère me tromper mais je pense que Philippot se fourre le doigt dans l’œil jusqu’au coude si il pense possible un rapprochement avec Mélenchon. Je suis même sûr qu’il n’arrivera pas à prendre un café avec lui.

     

    • #1771187
      le 23/07/2017 par The Médiavengers
      Logique soralienne : Philippot tend la main à Mélenchon

      C’est assez bien joué stratégiquement parlant. C’est quand même Mélenchon qui court derrière le FN depuis deux ans. Philippot lui dit : "chiche !".
      Ensuite, ce sont certains axes politiques qui rapprochent les "extrêmes", pas Mélenchon personnellement. Ainsi, on devrait pouvoir faire sortir le loup du bois et voir ce qu’il a dans le ventre. Les réformistes du FN veulent revenir au fondamentaux tout en prétendant vouloir élargir les thématiques : c’est l’occasion ou jamais. Au lieu d’être vu comme obsédé par l’Islamisme, obsédé par l’Euro, obsédé par l’immigration, ajouter et renforcer les thématiques sociales et écologistes notamment, ainsi que l’éducation, ne fera pas de mal. C’est ce qui a permis au FN d’élargir considérablement son électorat.
      Quoi que certains pensent du duo Philippot-Marine et malgré leurs limites, on peut leur accorder un certain mérite. Ils creusent la voie tant bien que mal. Focaliser sur un débat raté ne changera rien. Le FN paie les pots cassés, mais au moins il existe. A partir de là, que ceux qui prétendent faire mieux le fasse et que le meilleur gagne. On sert les dents, on fait avec ce qu’on a. Il faut tenir.


  • #1771148

    Main tendue qui finira dans le vide, et tant mieux, on ne va pas rappeler le pédigré politique de Mélenchon (ancien du PS, européiste, franc-maçon, immigrationniste..), comment Philippot peut-il vouloir s’allier avec un homme qui déclare ne pas pouvoir vivre dans une ville composée de blonds aux yeux vieux ou qui passe devant une statue de Jeanne d’Arc en la traitant de folle.
    Melenchon, comme ses électeurs faussement "insoumis", portent en détestation la France, ils n’ont le plus souvent aucune attache à notre pays, ils sont pour la destruction de la Nation, des frontières, de la culture, ils souhaitent une société mondialisée où serait abolie les traditions locale, en somme, ces insoumis ne font que servir la soupe du grand capital.
    Je comprends ici même l’idée de réconciliation, mais m’allier avec ce genre de personnes, je passe mon tour

     

  • Hahaha, vu la certitude (le dogmatisme, en moins sympa) de certains, je vais m’abstenir sur le fond des idées. Juste faire remarquer à ceux-ci qu’on s’en fout des appareils ou des personnes ! Et que de plus en plus, depuis la dernière séquence électorale, dans la vraie vie comme sur les forums, des électeurs FI, FN ou abstentionnistes arrivent à discuter sans se balancer des anathèmes. Faites le test vous-même, sans vous arrêter sur les sectaires de tous bords... L’union des drôates ou des gôches c’est une impasse !


  • Mélanchon, c’est juste un trotskyste infiltré qui est là pour foutre le bordel, foutre la merde par la révolution, ou la guerre civile afin que cette société pue tellement qu’on soit obligé d’adopter un ordre mondial communiste. Avec suppression de la religion, des traditions, de la culture, de la famille, des droits du travail, des états etc...au profit du parti.
    Un genre de sionisme mais par un autre gang.


  • #1771796

    Philippot perd son temps et son énergie avec un canasson tocard qui ne tiendra jamais la distance !!!...d’autant que la Merluche serait plutôt le bourricot utile de la gauchiasse abrutie, démago et mondialiste !!!...


Commentaires suivants