Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

De l’avantage de maîtriser le concept

Réjouissante séance de malaise télé ce mardi 29 janvier sur France 5, dans l’horrible émission de service privé C à vous (il n’y a pas titre plus mensonger, ça devrait s’appeler C à nous, et nous c’est la petite équipe socialo-sioniste qui tient la télé) conduite par la cruche Anne-Élisabeth Lemoine.

 

« Cruche » n’est pas une insulte, c’est une qualification, la qualification d’un niveau culturel, d’un niveau de conscience, d’un niveau d’expression et au bout du compte, d’un niveau d’intelligence des choses.

L’intelligence n’existe pas toute seule, il lui faut un objet et cet objet c’est le monde, les autres. L’intelligence des choses, c’est la compréhension du monde, celui qui nous entoure, le monde politique, le monde des événements qui sans cela serait incompréhensible. Nous, on a l’honnêteté de dire qu’on ne comprend pas tout, loin s’en faut, mais on comprend plus de choses que la Cruche. En revanche, Liste Noire, Cohen de son nom biblique, comprend plus de choses que la Cruche mais sa compréhension du monde s’arrête aux intérêts de sa tribu intellectuelle.

 

 

L’écrivain et cinéaste François Bégaudeau, un gauchiste bakouninien de bon niveau (intellectuel, expressif et conceptuel) qui avait déjà fait sortir un soir Finkielkraut de ses gonds, a littéralement collé au mur les quatre propagandistes de l’émission : Anne-Élisabeth Lemoine, l’animatrice, Patrick Liste Noire Cohen, le commissaire politique, Pierre Lescure, le grand patron (du Festival de Cannes) et Marion Ruggiéri, la chroniqueuse fille de forcément pistonnée. Tout ce qu’on aime !

Réponses sans agressivité, concepts clairement énoncés, notions historiques et politiques fines, le François n’est tombé dans aucun des pièges tendus par les occupants de la télé publique. Et pourtant, ils ont tout essayé. Même Liste Noire est rentré dans son terrier, après avoir reçu deux coups sur le museau. Patrick a montré toute l’étendue de son ignorance en matière politique et journalistique. Dire que la station Europe 1 lui a fait un pont d’or pour le débaucher de France Inter, qui marche très bien sans lui...

Bégaudeau sort donc un livre que l’animatrice résume maladroitement. Sa première question montre rapidement son incompréhension, pour ne pas dire sa cruchité :

Lemoine : « Cette pensée dominante que vous critiquez très violemment... D’autant que vous détestez davantage Macron que Le Pen... Qu’est-ce que vous détestez encore plus chez Emmanuel Macron que chez Marine Le Pen ? »

Après un court extrait dans lequel Macron nous vend son parcours de fils du peuple super méritant, Lemoine tente de sauver le président : « Ça s’appelle un peu la méritocratie non ? »
Traduction : qui peut critiquer la méritocratie ? Qui peut critiquer ce jeune président valeureux parti d’en bas ? La réponse vient à 4’26.

 

Bégaudeau : « Je pense que la falsification première de la bourgeoisie c’est de faire croire que l’ordre en place est légitimé par le travail, l’effort et le mérite. Au mépris et dans la dissimulation d’opérations qui n’ont rien à voir avec le mérite qui sont précisément des opérations d’héritage donc c’est une classe, si vous voulez, qui s’est toujours édifiée sur un mensonge. Ce qui rend d’autant moins étonnant le fait qu’elle soit si prompte à tout falsifier et à utiliser des mots qui ne veulent rien dire, parce que précisément elle repose sur une fable qui est celle du mérite alors qu’on sait bien qu’il n’y a aucun mérite à devenir Emmanuel Macron quand on vient de là où il vient. »

Lemoine  : « Vous n’avez aucun mérite François Bégaudeau dans votre parcours ? »

Bégaudeau reprend : « Donc effectivement la bourgeoisie qui doit toujours relégitimer sa position qui est une position inique, c’est une position inique d’être à ce point-là plus riche que tant d’autres, et donc il faut pour la relégitimer eh bien mettre au point tout un système de valeurs parmi lesquelles effectivement le mérite est une pierre d’angle fondamentale, la fameuse “valeur travail” venant d’une classe qui en général délègue le travail à autrui, c’est quand même encore une chose qui pourrait susciter la détestation quand même ça… »

 

On entend une énorme mouche à merde voler sur le plateau. Lescure est pétrifié, Cohen croise les bras, la fille de Ruggiéri reste coite. Tout le monde se sent visé. « Inique », « détestation », les mots font leur effet, bien plus que des injures. L’imposture bourgeoise n’a pas l’habitude d’entendre des vérités fondamentales ! Et c’est bien parce que Bégaudeau a reçu (en tant que scénariste) la Palme d’or pour le film Entre les murs en 2008, qu’il fait donc un peu partie de la grande famille du cinéma, que les vautours ne lui fondent pas dessus. Il est de gauche, il est du sérail, comment peut-il ? C’est tout simplement la vraie gauche qui s’exprime...

Ne pouvant le coincer par les moyens habituels, Lemoine essaye de le coincer sur la « violence » des Gilets jaunes, gilets pour lesquels Bégaudeau montre une vraie tendresse. Comme on ne peut pas être pour la violence, Bégaudeau sera coincé, « pense » Lemoine... Sa déception sera au niveau de son ignorance.

Lemoine  : « Y a eu un refus de la violence François Bégaudeau. »

Bégaudeau  : « Mais la violence ça fait partie de la conflictualité sociale et politique ! Il y a énormément de choses, il y a énormément de progrès dont vous profitez maintenant et que vous trouveriez absolument légitimes et justes qui se sont arrachés par la violence, en tout cas par le désordre. Mais quand on est assis sur une situation, on n’a pas intérêt au désordre. »

Lemoine  : « Vous aussi vous avez profité de ces progrès. »

Bégaudeau  : « Sauf que moi ces progrès j’en connais l’historicité… »

Traduction : quand on sait pas, on la boucle. Bégaudeau se lance alors dans un cours d’histoire de la politique, qui laisse tout le monde pantois.

Bégaudeau  : « C’est pas le pouvoir qui fait la politique, “le pouvoir lui fait de la police” dirait Jacques Rancière, c’est-à-dire qu’il est là pour se préserver. La politique c’est quand des gens s’invitent, font effraction dans un jeu institutionnel qui a été déterminé par le pouvoir, donc par exemple quand ils font un mouvement comme celui des Gilets jaunes… »

 

Surgit alors la fille de, Marion Ruggiéri, qui va tenter à son tour la question perfide, une véritable question de flique de la pensée, une question de gestapiste. Elle non plus ne sera pas déçue.

Fille de : « Qui sont vos amis politiques que vous venez d’évoquer ? »

Bégaudeau  :« Ben j’ai un grand ami qui est Bakounine. »

Si on tend l’oreille, on peut entendre Liste Noire, les joues gonflées de mépris, susurrer « il a pas pu venir Bakounine ce soir ». Le degré zéro de la connaissance politique. Sans parler de la volonté de dialogue...

Bégaudeau précise sa pensée : « Mais moi je me sens très proche de tous les gens qui précisément essayent de faire effraction dans le jeu qui reconduit toujours les mêmes et qui reconduit toujours les mêmes injustices. »

« Les mêmes », les « injustices », mais qui vise-t-il donc ? La fille de tente une seconde déstabilisation, celle de l’amalgame fasciste, à 16’27. On sent la limite du bagage conceptuel.

Ruggieri Jr : « Vous dites les bourgeois n’acceptent les prolos qu’à condition qu’ils rentrent dans les cases qui leur sont assignées par ces mêmes bourgeois, exemple avec Ruffin. Est-ce que vous, vous auriez pu voter France insoumise ? Un parti qui par ailleurs n’a pas appelé à faire barrage, expression que vous détestez, au Rassemblement national… »

Bégaudeau  : « Vous voulez absolument me faire jouer un jeu que j’exècre que j’appelle “le jeu électoral”… »

Bégaudeau enfonce le dernier clou à 17’10 : « On retrouve finalement une bourgeoisie qui a l’air très moderne mais qui a toujours des réflexes du XIXe siècle, c’est-à-dire en gros, ce que la bourgeoisie ne pardonne pas aux gens qui émergent des classes populaires ou qui les représentent comme Ruffin, c’est quand même un peu “faute de goût” vous voyez. Je pense que dans la répulsion que ressent la bourgeoisie actuellement par rapport aux Gilets jaunes y a quand même beaucoup l’idée que ils ont mauvais goût. C’est vrai qu’ils ont un peu des sales gueules quoi… »

Ça en est trop ! Le millionnaire Lescure, qui se sent visé depuis le début avec les dizaines de millions qu’il a dépensés personnellement à Canal, tente de calmer le Bégaudeau.

 

Lescure : « On est encore à plus de 50% de soutien [aux Gilets jaunes] quand même. »

Lemoine perroquette [1] : « Eh oui y a beaucoup de sympathie… »

Bégaudeau : « Mais parce que la bourgeoisie représente une minorité dans la société ! »

Lemoine : « Une minorité audible. »

Bégaudeau  : « C’est bien ça la grande farce, c’est que une minorité très audible, qui occupe beaucoup beaucoup de lieux disons d’expression, occupe le pouvoir depuis 200 ans. Alors qu’effectivement la bourgeoisie au sens le plus large ben c’est le vote Macron, c’est-à-dire en gros 10-15% de la population. »

Ils ont voulu calmer le jeu et Bégaudeau en a profité pour leur mettre encore une baffe. Cohen suggère de retirer perfidement les bourgeois du jeu électoral pour piéger Bégaudeau sur la démocratie, sa démocratie...

Bégaudeau  : « Je n’ai que empathie et amour pour les bourgeois, je veux pas les exclure du jeu, qu’ils viennent discuter avec tout le monde. Simplement qu’ils arrêtent simplement d’être à ce point-là centrés sur la défense de leurs intérêts. »

Les bourgeois en plateau se sentent mystérieusement visés par toutes les piques antibourgeoises, allez comprendre pourquoi... sans tomber dans la psychanalyse de comptoir, cette culpabilité explique en partie leur haine des Gilets jaunes et leur agressivité plus ou moins retenue face à un redoutable bretteur.

Lescure tente une dernière perfidie en cherchant à embourgeoiser le Bégaudeau à 18’33 : « Je me souviens plus si vous aviez un nœud papillon à Cannes… »

Traduction : tu es des nôtres, tu es un salaud – au sens sartrien – comme nous. Alors ferme-la.

L’émission passe ensuite l’extrait de Finkielkraut expulsé de Nuit debout en avril 2016, histoire de montrer que le populisme, donc le peuple, c’est la violence. Et l’antisémitisme, cela va sans dire. Mais peut-être est-ce un hommage sous-jacent à Bégaudeau qui avait en d’autres temps exaspéré le penseur sioniste, qui avait explosé comme lors de sa confrontation avec Abdel Raouf Dafri, le scénariste du film d’Audiard, Un Prophète... On ne s’en lasse pas !

 

 

Voilà pourquoi les tenants de la télé française n’invitent pas ceux qui savent parler, qui ont la culture politique, et qui ne sont pas de purs socialo-sionistes. Voyez-vous, ça crée de l’embarras, de l’embarras bourgeois !

 

 

Sorti de l’émission, Bégaudeau a été alpagué par l’homme qui pourchasse dans les rues de Paris les stars des médias qui sont quasiment toutes anti-Gilets jaunes :

 

 

Conclusion : une autre télé est possible.

 

Vous aussi, vous pouvez muscler votre compréhension du monde !

 

Notes

[1] Du verbe perroquetter.

Le conseil de lecture de Bégaudeau,
chez Kontre Kulture

 

Lemoine & Cohen, le degré zéro du journalisme et de la culture, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

99 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2135717

    La tête des 3 gusses sur la première photo, un résumé...Quant à Lescure, on dirait un papy qu’attend la soupe dans une maison de retraite...
    Au final, l’intelligence et la lucidité sont toujours vivantes...

     

    • #2135750

      Et bien moi, j’ai trouvé ce Bégaudeau infect, dégoulinant de suffisance et de mépris. Car, voyez vous, je pense que la véritable intelligence ne se manifeste pas de cette façon. Ce personnage est paradoxal car son arrogance traduit une frustration, un manque de confiance en soi. Lorsque l’on a rien à prouver on ne s’exprime pas avec cette morgue. Beurk ! Quel triste dire !


    • #2135777
      le 30/01/2019 par le moine vengeur
      François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

      C’est vrai qu’en regardant la 1ère photo,on peut être plié de rire !
      Le premier semble avoir du mal à suivre,la seconde ferait bien semblant,quant’à liste noire,c’est flagrant,il ne suit plus...
      Y’avait une phrase de Francis Blanche avec les claques-merdes...
      Plus sérieusement,un peu d’histoire remet les pendules à l’heure...


    • #2135913

      @ le moine vengeur,

      Pour ma part je continue de rire à l’expression « Forcément pistonnée. Tout ce qu’on aime ! » en me demandant si c’est allégorique...


    • #2136106
      le 31/01/2019 par Robert le Preux
      François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

      Trop facile !
      François Bégaudeau s’est fait plaisir face à pantins mal dégrossis et quasi incultes ce qui pourrait laisser à penser aux faibles d’esprit qu’il s’est montré suffisant. Que nenni : Ce n’est que la crasse qui était plus voyante.

      Après ça, et vus les commentaires - ne connaissant rien de Bégaudeau si ce n’est ce qu’on devine en le voyant et l’écoutant - je me demande s’il n’a pas décidé, à un moment de sa vie, de faire profil bas pour "faire carrière" et s’enrichir suffisamment pour pouvoir se permettre ensuite de dire ce qu’il a dit là.
      Autrement, cela paraît suicidaire mais, quand on se retient depuis trop longtemps, cela sort souvent dans un jaillissement extatique...


    • #2136110

      bah c’est le travers de tous ces gauchistes qui se prétendent avant garde du peuple, ils ont une très haute opinion d’eux même c’est vrai que c’est crispant, mais cela dit, devant les trois connards en face c’est quand même jubilatoire. car même si le discours est ampoulé, la claque est réelle.


  • #2135739
    le 30/01/2019 par The Médiavengers Zionist War
    François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

    Comme beaucoup, il ne détecte pas l’incohérence de son raisonnement sur le système électoral. Si je suis d’accord avec lui sur l’analyse, je trouve dommage de ne pas utiliser ce système pour en détourner le but en votant pour les partis les plus iconoclastes.
    Coluche, la référence politique de trop de gens, a aussi failli se présenter, il semble nécessaire de le rappeler, par devoir de mémoire. Il n’a pas eu les couilles d’aller jusqu’au bout....
    Donc un peu une "rebellitude" de façade en venant vendre sa pensée à des gens qui le détestent probablement en cachette.
    Ceci dit, une intervention qui fait plaisir à écouter.

     

    • #2135931

      Je réponds au texte 750...puisqu’il n’y a pas de cadre répondre.
      J’ai trouvé Begaudeau infecte, moi aussi, prétentieux, odieux.
      Ceux qui animaient l’émission ont été d’une patience étonnante


    • #2135963
      le 31/01/2019 par The Médiavengers Zionist War
      François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

      Infect ? Begaudeau ? Vous avez vu sur quel site vous êtes ? Il a été parfait.


    • Vous avez un sérieux problème de jauge s’agissant de l’utilisation de certains adjectifs @Gallois. Quant à ce que vous appelez de la « patience » (sic), ça s’appelle juste se trouver sans réplique parce qu’on n’a juste pas le niveau et que l’on se trouve pris en défaut (sans même parler de ceux qui établissent des listes de gens à ne pas inviter, ce qui doit certainement donner aussi la mesure d’une belle patience et de grande capacité d’écoute). Je pense tout simplement qu’ils ne s’attendaient pas à ça. Et moi non plus d’ailleurs. S’il veut refaire du cinéma, va falloir qu’il lève le pied d’une manière ou d’une autre ! Parce qu’au bout je rappelle tout de même qu’il y a la Shoah et qu’on ne rigole pas avec ça. Donc techouva ... ou tu sors François ! :-)


  • #2135740

    La tronche du commissaire politique PLNC....Quand la vérité vous fout à poil... !!!

    J’ajouterai..oh,pas grand chose car,tout a été dit dans cette vidéo et le texte l’accompagnant,que la vision de Sartre arrêté arbitrairement sous Pompidou,me fait penser aux centaines (voire aux milliers) de GL foutu en GAV en toute illégalité..même certains passants qui n’avaient rien à voir avec le mouvement...Et pas à la nuit debout de 2016 et son clown Finky.... !!

    Le type est un as du concept....Certains aficionados de Game of Thrones y verrait un sans-visage avec A.S derrière... !!


  • #2135755

    François Bégaudeau a raison sur le fond, mais pourquoi se sent il toujours persécuté par cette élite bourgeoise, qui aussi travaille même s’il l’aime pas ?
    A force de se sentir victime il va se ramasser, dommage.


  • #2135756

    Merci à É.R de m avoir fait connaître François Bégaudeau.

    Un chevalier face à ces 4 salauds.

     

    • #2136916
      le 01/02/2019 par Mon Débat aussi !
      François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

      Un chevalier face à ces 4 salauds.



      ...Calme-toi. Avec sa consommation de préfabriquées et sa condition physique, il ne tiendrait même pas sous le poids d’une cotte de maille...


  • #2135757

    Je n’aimais pas François Bégaudeau, depuis "entre les murs" que je trouvais très idéologique, très politiquement correct. Mais celui que je viens d’entendre à gagné en maturité. Son propos est clair, argumenté. Et la manière avec laquelle il a scotché au mur ses interlocuteurs d’une ignorance et d’une médiocrité crasses (mais ça on le savait) était absolument jouissive !!

     

    • #2136055

      Vraiment un grand moment de télévision. ..
      Je ne regarde jamais cette émission et lorsque j’ai vu que monsieur Bégaudeau y participait cela à aiguisé ma curiosité !
      La tronche des Lemoine, Cohen & co fut un régal.. ..


    • #2136266

      Et le meilleur pour la fin :
      "Vous resteriez bien avec nous François Bégaudeau ?
      Mais Biensuuuuuur Anne Elizabeth !!"
      Et tout ça avec le sourire Ah Ah Ah Ah !!

      Non là vraiment, il y est allé au trans-palette comme dirait Dieudo, ils ne savaient tous plus du tout ou se mettre. Quelle honte....


  • Purée ! C’est carrément un moment d’anthologie ! Il est arrivé, a distribué les pains (comme dans le sketch des "Inconnus"), et s’est barré. Impressionnant. Solide à tout point de vue...


  • #2135767
    le 30/01/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

    Avec le capital sympathie qu’il a à "gauche", François Bégaudeau va peut-être parvenir à en faire réfléchir certains...

    - "pour moi, les Smiths et le vote, c’est pareil, ça peut pas durer..."

    lol, lui, je pense qu’il comprendrait, lorsque je dis :
    - Ta démocratie, c’est Nabilla !

     

  • Faire 40k€ à Paris, c’est pas ça être bourgeois. Avec un loyer à payer (ou un crédit) vu le prix de l immo, et un gamin à nourrir par exemple, il reste plus rien des 40k€. La bourgeoisie vaut bien plus que ça...

     

  • Oh punaise lui il ne va pas tarder à franchir la ligne rouge... j’ai rarement entendu quelqu’un dire autant de vérités dans les médias. Et pas de façon imagée, mais de façon claire, nette et précise.

     

    • #2135941

      Beurk ! il est d’une telle suffisance...


    • Mich analyse le fond
      Claire18 la forme
      C’est une synthèse de la différence d’approche masculine et féminine :-) quant à ce qu’on peut retirer d’un tel débat... :-)

      Je suis d’accord avec vos deux commentaires même si je trouve celui de Mich plus intéressant. Car en tant qu’homme soutenant les gilets jaunes je trouve que ce Bégaudeau envoie le pathé.
      Pour la forme, il donne surtout l’impression d’être assez stressé, peut être parce qu’il a probablement décidé de retourner le plateau (C’est un soutien aux Gilets Jaunes) et d’envoyer des crottes de nez aux intervenants (comme dirait Dieudo), chose qu’il a réalisé avec une belle précision (chacun en a eu pour son grade).

      Bégaudeau est probablement un sensible. Malgré l’apparence de discourir avec suffisance il est très peu sur de lui. Son aplomb n’a qu’une fonction, c’est de masquer sa trouille et son insécurité. Il parle avec le coeur et pour les autres et trouve insupportable qu’on n’arrête pas de chercher à l’utiliser comme un objet fonctionnel dont le contour politique doit être affiché aux yeux de tous. C’est précisément ce que les gilets jaunes ont décidé d’envoyer paitre (ce marquage droite/gauche et la foutaise de la "respiration démocratique") qui ne fait que cliver les gens quand ils ont au contraire besoin d’unir leurs forces pour resister à cette classe bourgeoise.


    • @Le 30 janvier à 23:36 par CLAIRE18 ????????? Jamais entendu un gars de gauche aussi lucide. Son passage sur le fascisme imagé (LePen) face au fascisme bien réel et actuel (Macron) dans France Inter est un modèle de quenelles. Je sens que qu’il n’est de moins en moins fan des ses amis les castors ^^ Allez, un petit effort d’intellect et il rejoindra le camp du bien : ER


  • #2135784

    F A B U L E U X ! ! ! (Explosion de rire !)
    Au mot "cruche", je sentais que ça devait être un article de la rédac d’ER.
    A l’expression "a littéralement collé au mur les quatre propagandistes de l’émission", j’aurais parié mille euros que c’était la rédac d’ER.
    Lors de la phrase "On entend une énorme mouche à merde voler sur le plateau", je savais que c’était ER.
    Encore merci pour ce nouvel article, encore parfaitement tranchant et agréablement vivant.
    La fine communication vraie, c’est la vraie vie et le vrai bonheur.

     

    • C’est vrai qu’il faut saluer ces articles remarquablement écrits à la fois sur le fond et le forme (humour toujours très présent ce qui est bon pour la santé).

      Merci beaucoup pour la bare de rire et le partage.


  • Liste noire, "pas assez articulé intellectuellement", je pense que ce qualificatif peut s’apparenter à une belle quenelle !


  • #2135797

    Lemoine : « Vous aussi vous avez profité de ces progrès. »
    Bégaudeau : « Sauf que moi ces progrès j’en connais l’historicité… »

    N’est-ce pas là ce qu’on appelle "une réplique culte" ?

     

    • #2136318

      Oui mais non.
      Il ne se dédouane aucunement d’avoir profité de ces progrès.
      Il fait juste diversion en disant, en creux, qu’à la limite et sur le plan moral, il le mérite plus que Lemoine, parce qu’il en connait l’historicité.

      A l’oral, c’est habile, car ca claque en terme de répartie, mais ca ne résiste pas à l’analyse.


  • #2135800

    Bonjour,

    Après le succès du mouvement des gilets jaunes , je ré-itère ma demande il faut changer la stratégie du mouvement . je propose que les gilet jaunes effectue un break ou une pause de 2 à 3 semaines après le 10 ème actes et après le break ou la pause , les gilets jaunes doivent reprendre les manifestations et reprendre un break toujours après le 10ème actes et ainsi de suite ; jusqu’a ce que macron cède afin d’effectuer des elections pour élire marine le pen .

    et merci

     

    • #2135878
      le 30/01/2019 par Pampers/ placements/ gestion de patrimoine
      François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

      et moi, je veux une nouvelle paire de pantoufles qui puent pas des pieds
      et marine le pen à l’eurovision

      et un Bescherelle pour te l’offrir

      merci


  • #2135807

    "C’est à vous" est haut la main l’émission la plus communautaire du PAF.


  • #2135814

    J’ai bien ri en lisant cet article et en voyant les photos qui l’illustrent. Merci E&R


  • #2135815

    Qu’ils réagissent ainsi démontre qu’ils sont nerveux.

    Ceci est encourageant.


  • #2135820

    L’intervention de François Bégaudeau ne m’a pas fait grimper au rideau.

    Et justement à cause de sa notion d’ordre et de désordre et ses références Bourdieusiennes (les héritiers).
    En effet, si François Bégaudeau se considère déjà comme un bourgeois, alors Bourdieu était aussi bourgeois que lui.
    Mon principal argument étant l’instauration du chaos comme gouvernance par Lucien Cerise (voir son essai Gouverner par le chaos).

    En réalité, les GJ sont une réponse au chaos et le désir d’ordre n’a jamais été aussi fort.
    Ordre dans les institutions de la république, dans l’école, dans la finance, sur le territoire national, ect...

    Je ne pense pas avoir beaucoup à développer pour vous en convaincre.

     

  • #2135822

    michel onfray devrait en prendre de la graine !!!!!


  • #2135831

    Extraordinaire !!!

    La séquence sur la causalité de la violence et le patrick liste noire cohen d’avouer sans vergogne sa légitimation de la violence du peuple s’il s’agissait de Bachar est juste jouissive.

    Je pense que c’est finit pour Begaudeau les passages merdias...sûrement un cerveau malade.....échelle cohen oblige...


  • #2135843
    le 30/01/2019 par Blaise Massicot
    François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

    Intéressant ce Bégaudeau. Je le prenais pour une espèce de gauchiste arriviste, mais sa réflexion est très articulée et il a l’air d’un honnête homme. Une réserve, toutefois : les Smiths, on ne s’en lasse pas au bout de 4 ans. Moi, ça fait plus de 30 ans que ça dure...

     

    • Pareil me concernant à propos des Smiths (!),

      D’autant que près de 100% de l’auditoire ne connait même pas ce groupe.
      Quel sens politique dans cette discussion de dire qu’on s’en lasse après 4 ans (? ?)

      L’aparté à propos de Bachar EA n’est pas clair aussi, dans ses intentions.

      D’autres erreurs aussi.

      Sur l’ensemble, c’est admirable quand même.
      Le regard figé des interlocuteurs, ça rappelle les interventions truculentes d’AS du temps qu’il passait à la TV !


  • #2135854
    le 30/01/2019 par social donc national
    François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

    Un grand moment de télé comme il y en a rarement ! Ils en prennent plein la face et c’est particulièrement jouissif ! Je ne connaissais pas Begaudeau, ce n’est pas mon camp politique à la base, mais très intéressant, il y a du dur, du concept véritable, et bien sur, la critique radicale de l’ordre bourgeois, qui est revenu en force après l’illusion de la "moyennisation" de la parenthèse des "30 glorieuses"... Ce qui nous les rends encore plus détestables quand nous connaissons l’histoire du XIXe et de la 1re moitié du XXe, car au fond, ils n’ont pas changé, ils n’ont rien appris, ni rien oublié !


  • #2135857

    Bégaudeau est sorti du professorat grâce a son immonde gauchisme d´Entre les murs, qui a fait marrer tous les profs de francais qui ont enseigné en banlieue. Il a connu le ciné, l´argent surement les femmes avec.
    Mais la il est excellent, on dirait du Francis Cousin pour les nuls. Encore un fidele lecteur d´ER le Francois.

     

    • #2136692

      Bégaudeau n’a quasiment jamais enseigné. C’est l’un des plus brillants critiques étant passé par les Cahiers. Il est aussi romancier. Et ce depuis 30 ans. Quand on a un peu de culture cinématographique, on l’a lu ou entendu au moins une fois.


    • #2136707

      Pour ta gouverne, les "profs" ont détesté le film. On y voit des demi-tarés face à des fonctionnaires. Cela me semble plutôt égalitaro-réconciliateur.
      Seul contre quatre, je trouve ça romanesque. Les plus formés d’entre vous se feraient écraser comme des merdes.


  • François Bégaudeau m’a stupéfait. Je ne m’attendais pas à une telle compréhension du monde et à un tel courage de la part de l’auteur d’Entre les murs.


  • #2135881

    François Begaudeau évoque Soral dans la préface du livre presenté :

    "Il paraitrait que Chouard a une ou deux fois dit qu’il ne s’interdisait pas de discuter avec Soral. Pour toi c’est une raison suffisante de ne pas l’écouter. Tu ne savais rien de Chouard, tu n’en sauras rien de plus. Rien de plus que sa notation dans ton barème moral. Quelque chose comme 2 sur 20. On ne discute pas avec Soral, point. Et toi tu ne discutes pas avec celui qui ne refuse pas catégoriquement de discuter avec Soral. Tu as des principes. Tu as du capital et des principes. Tu as les principes de ton capital."

    Source : http://begaudeau.info/2019/01/23/hi...

    Et sinon pour le suivre depuis les années 90 (a l’epoque chanteur dans le groupe punk nantais Zabriskie Point) il n’a absolument pas varié.Meme brio et toujours viscéralement de gauche.

    https://www.youtube.com/watch?v=xVq...
    https://www.youtube.com/watch?v=V4i...

     

    • #2135960

      J’ai beaucoup écouté les zab adolescent et j’étais fasciné par l’intelligence d’écriture de François Bégaudeau. Puis la suite de son parcours m’a déçu. Ceci dit, pas étonné de le voir relayé sur un média intelligent, iconoclaste et dérangeant tel que le votre


  • #2135889

    Dans la réunion publique du 19 janvier Ryssen disait : "il faut travailler".
    Ben voilà, Bégaudeau pour moi c’est l’exemple de celui qui a travaillé.
    On peut ne pas être sur la même ligne, mais on reconnait un grand esprit qui a lu, réfléchi et s’est livré à la confrontation d’idées.
    Un redoutable escrimeur. J’ai adoré la botte secrète Assad. Il a décimé le plateau.
    Un régal.

     

    • On peut dire que la comparaison "assadienne" en loucedé a constitué le clou de l’entretien ... bravo François. Patrick Liste Noire concède qu’il trouverait des manifestations violentes anti-Assad beaucoup plus sympathiques, quant à E ;Lemoine outrée "on ne peut tout de même pas comparer E. Macron à Assad !" On ne dit pas à l’avantage de qui !!


  • #2135895

    François Bégaudeau, le vendéen , est excellent. Admirable.

     

  • ça ne choque personne qu’ils mettent "En Direct" alors que l’émission a été filmée la veille ?
    Merci pour une réponse sérieuse.

     

    • Ils n’ont gardé que les passages leur étant les plus favorables. On voit clairement que l’intervention est tendue, qu’il y a peu de sourire entre les protagonistes et sans doute encore qu’il y a eu moins d’échange. "Ne vous montrez pas plus bête que vous ne l’êtes" ... Ou sur la Syrie, "on va s’embrouiller".


    • #2136096
      le 31/01/2019 par Robert le Preux
      François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

      Même les émissions en direct ne sont pas en direct. Il y a toujours un décalage de dix minutes pour permettre de réagir - couper - au cas où...


  • #2135930

    Je ne me rappelais plus que ce tribunal siégeait encore. Il y en avait un aussi au siècle dernier où un procureur de la Finance maçonne au crâne rasé et au nom d’emprunt réalisait éternellement les autopsies des mêmes mal-pensants, assistés de plusieurs légistes auto-proclamés. Un jour ça concernait ce qui n’était pas encore le RN et j’ai alors réalisé que les accusés vivaient encore mais n’étaient pas représentés. Enfin bon, ça ne nous rajeunit pas. A-t-il le droit de citer Bakounine parce que euh bon, il n’aimait guère Marx pour des raisons, disons des divergences comme en ont les slaves parfois...


  • Au lieu de reculer sur la mention du président Assad alors que c’est lui-même qui avait amené le truc, Bégaudeau aurait mieux fait d’insister et d’enfoncer le clou pour justement clouer le bec du hamster Cohen. En lui disant tout simplement que s’il n’y avait pas lieu de comparer stricto sensu les deux, c’est plutôt dû au fait que Bachar est en effet infiniment plus populaire et que le petit Macron :-) Mais bon il est normal qu’un pouvoir oligarchique et donc d’une minorité (et sa cohorte de petits sbires médiatiques) considère que la majorité est dangereuse et potentiellement tyrannique. Car pour lui, elle le serait à coup sûr dès lors qu’elle en aurait les moyens ! :-)
    P.S : Je viens de voir son interview « de rue ». Je crois qu’en termes de revenus, il se trompe de beaucoup quand il se range dans la catégorie bourgeoise. Mais quelque part c’est bien et ce n’est pas grave car cela prouve deux choses, à savoir qu’il sait prendre des distances y compris par rapport à lui-même et d’autre part qu’il y a heureusement d’autres déterminants, à commencer par la saine empathie.

     

    • #2136137

      François Bégaudeau a effectivement "collé au mur" la bande de plumitifs affidés de la pensée unique qui le questionnait. Ceci étant précisé je n’aime pas du tout le qualificatif de "socialo-sioniste" que vous leur attribuez ajoutant ainsi des relents de racisme nauséabond à votre propos.


  • #2135966

    Il les a éparpillés, façon puzzle ! ( Audiard, père )


  • #2135972

    Son analyse de la bourgeoisie actuelle et son soutien pour Chouard font plaisir à entendre sur France Inter

    https://www.youtube.com/watch?v=WxH...

    Sera-t-il taxé de raciste, d’homophobe ou d’antisémite dans les prochaines semaines ?


  • #2135984

    Ça commence bien ! ... les populismes au pluriel ... et elle nous parle de méritocratie.


  • Mr Bégaudeau parle fort bien mais ne nous apprend rien. On a tous appris à l’école que la révolution de 1789 a abouti au remplacement de la noblesse par la bourgeoisie en classe dominante. Le système pyramidal est la base de toute société humaine. La seule question est de savoir si le sommet actuel extrêmement riche et prospère va enfin se décider à cesser de tuer notre environnement pour son profit.


  • @Deeje09
    Et bien, moi aussi je dois avouer que malgré son excellent sens de repartie, ses idées de gauchiste intransigeant concernant la bourgeoisie, tout le bavardage savant de Bégaudeau ne m’a vraiment pas impressionnée. Pire, en regardant l’émission, j’avais l’impression que tout était convenu déjà avant l’émission et que l’idée principale qu’on voulait donner c’était combien les médias officielles sont injustement accusée de ne pas donner la parole à des intellectuels qui attaquent "le système". Bégaudeau a joué à la perfection son rôle, il s’est même permis de parler d’Assad et de la Syrie en s’empressant d’expliquer tout de même au Grand Inquisiteur Liste Noire qu’il n’avait aucune intention de comparer le président Macron au président syrien. Il a parlé d’Assad et de la Syrie et alors ? Franchement je ne vois vraiment pas quel risque il a encouru, étant donné qu’il y a un seul thème qu’il est dangereux d’aborder devant les médias et depuis une dizaine d’années tout le monde a compris de quel thème il s’agit. Quant au gauchiste trotskiste Bégaudeau il pourrait se pavaner encore pendant des heures avec ses connaissances sur "l’historicité" des évènements politiques, mais ce genre de discours sur la bourgeoisie et patati et patata, mais en mieux, on peut toujours se l’offrir en visionnant de vieux films soviétiques.

    PS Par ailleurs, malgré tout ce qu’il prétend, ce n’est pas sûr qu’il n’aie pas voté pour le franc-maçon Mélenchon.

     

    • C’est cette impression que laisse votre message : du verbe, encore du verbe, mais pas de fond.


    • Vous êtes à côté de la plaque quand vous parlez d’intransigeance, sans parler que ce qu’il dit est exprimé simplement et donc éloigné de tout « verbiage ». D’une part parce qu’il se désigne lui-même comme tel, et d’autre part parce qu’il dit bien qu’il ne souhaite aucun mal à ceux qu’il appelle les bourgeois mais qu’il pense qu’il serait bien qu’ils cessent (du moins une poignée d’entre eux) de focaliser sur leur seul nombril sans se soucier de rien d’autre. Ensuite, dire que « tout le monde a compris », c’est parler encore très (trop) vite. Et quand à la possibilité qu’il ait voté Mélenchon, je vous signale 1) qu’il y a des gens intelligents à gauche (la preuve !) et donc qui évoluent et 2) que c’est bien avec ces gens-là qu’il faut s’unir de toute façon, pour la raison évoquée au point 1 car sinon, et comme dirait le patron, sans cette union on continuera de l’avoir dans le cul. Et d’ailleurs c’est bien ce mouvement qui est en train de s’opérer. À un moment donné, faut penser à sortir du sectarisme.


  • Quelle grande classe intellectuelle, une maîtrise du logos et maîtrise de son sujet qui laisse pantois.
    Bravo M.Begaudeau.


  • Excellent, ca rafraichie de voir ca a la TV.

    Il fait un peu la synthèse entre Lordon (coté spinozien deterministe qui lui fait dire que personne n’a a se vanter de son destin) et Michea, avec un peu de Cousin dedans (et un peu de AS évidemment)

    Une nouvelle avant garde intellectuelle est elle en train d’emmerger ?


  • #2136066

    Parmi les gens qui, en France, sont morts pour la démocratie, il me semble qu’on aurait pu citer les Girondins.


  • B.R.I.L.L.A.N.T..

    "Que fait-on des non méritants dans la méritocratie ?"

     

    • #2136323
      le 31/01/2019 par 3rd Observatory
      François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure


      B.R.I.L.L.A.N.T..



      - comme un écran 4K... (outil Républicain par excellence...)



      "Que fait-on des non-méritants dans la méritocratie ?"



      On ? Es-tu de cette sphère de pouvoir ? Non. Utilise donc, JE, NOUS, ou dans le cas précis ILS...

      De qui brille depuis plus de 10 ans sur E&R :

      - Le type est intelligent, il vend des livres aussi... Supporter les GJs est une très bonne affaire, consommateurs majoritaires (sortir ENFIN du micro-niche market bobo... )

      Mais aussi brillant soit-il, il ne fait que rabattre les Gentils téléspectateurs vers les urnes de la Maçonnerie... Ceci, en essayant de sauver l’image “d’un des petits poney de la République,” Ruffin... Dans une très prochaine 6e Ripouxblique, déjà concoctée par le maître d’hôtel France...

      N’oubliez pas... La caste "liste noire" cherche à gagner du temps. Ils vous balancent des sucreries depuis leurs plateaux d’émissions télé-visés " histoire de vous faire rêver..."

      Tout ce qu’il démontre a delà été développé des centaines de fois sur E&R.

      La haute bourgeoisie fera tout ce qu’elle peut pour s’accaparer cette Révolution (en marche, d’en Marche)... Elle la veut, car les nouveaux outils de domination leurs seront totalement acquis.

      Big data construit leurs directives futures, basé sur votre niveau d’attention.. D’égarement...

      Petit rappel technique :

      - qui a invité cette intellectuel bourgeois dans ce show ?
      - pour quelle raison ? (la réponse est dans la première question)

      - Finalement, si le contenu n’était pas politiquement correct (en accord avec leurs programmes), pour quelle raison l’avez-vous devant vos yeux ?

      - D’où vient la source ?

      Voyez-vous, vous ne voyez rien...


  • les "intellectuels" commencent à se réveiller ou sentent-ils qu’il faut se mettre dans le sens du vent ? En tout cas bravo à cet homme qui parle avec délectation. Maitre quenelleur !!!


  • #2136101

    Fondamentalement, le problème, c’est qu’une fois descendu au niveau du cloaque sur les plans sociaux, politiques, moraux et ’’économiques’’, cela devient le seul milieu dans lequel on bouge. D’aucuns, parvenus sur un haut fond, se dressent et polémiquent pour pouvoir respirer un peu, puis repartent à la nage. Mais il est difficile de nager au cloaque sans se trouver très vite nez à nez avec son étron et/ou celui d’un de ses congénères. Pour le dire synthétiquement et grossièrement, ’’quand est dans la merde, la seule chose qu’on remue c’est de la merde’’. CQFD. Ou encore : dans les sables mouvants, il est recommandé de bouger le moins possible.


  • #2136118

    Prochain invité à C à n...vous , Alain Soral pour son très récent livre " Comprendre l’empire ".


  • #2136124

    Il a été magistral. Plein d’intelligence, de finesse et tout en sensibilité qui plus est.
    A survolé l’interview devant ce parterre absolument dégueulasse. La tête de la dinde lors de l’évocation de l’historicité vaut son pesant d’or.


  • #2136157

    Certains commentaires ("deejee09", par exemple..)me semblent plus des réactions envieuses (émotivité, pas d’argumentation..) qui témoignent, à l’insu du plein gré du commentateur, d’un esprit de caste-réflexe qui, comme celui des bourgeois, pense que " le peuple" n’a pas accès aux merveilles subtiles de l’intelligence à l’oeuvre d’un Bégaudeau...
    Tant pis pour eux, mais quel dommage pour E&R...


  • #2136163

    Dans une ’’organisation sociale’’ submergée par un flot ininterrompu de chansons dont personne ne comprend les paroles (en fait des non-chansons), quoi de plus naturel que de rémunérer des gens pour parler en continu, à des gens qui les écoutent. L’empire de l’expression pour l’expression ; fût-elle incompréhensible ou inutile. On l’aura compris, l’objectif est d’occuper le terrain. Ce que le simple bruit couvrant des paroles ne peut pas faire. Etouffer la Parole sous la parlotte, comme mode d’intermédiation confiscatoire. La violence molle de la domination, qui fait des mensonges,propagandes, manipulations qui constitue l’intermédiation, ce qu’elle définie comme ’’l’opinion publique’’. C’est ignoble !? Oui, c’est ignoble mais l’escroquerie, comme pathologie n’a que les outils ignobles pour perdurer, c’est une question de survie.


  • Attention à la forme ! Enfin surtout au fond... Comprendre ce qui se passe à l’extérieur de soi c’est bien, mais sans avoir au préalable de quoi asseoir sa perception des choses, grâce en premier, à sa propre reliance intérieure, c’est-à-dire à la Conscience, c’est brasser de l’air sans jamais réussir en définitif à générer du vivant. Autrement dit, sans jamais atteindre le Réel de la Nature et qui dit Réel dit solutions, que seule la Conscience apporte...

    Ainsi, ’’l’homme du monde est tout entier dans son masque. N’étant presque jamais en lui-même, il y est toujours étranger, et mal à son aise quand il est forcé d’y rentrer. Ce qu’il est n’est rien, ce qu’il paraît est tout pour lui.’’ Jean-Jacques Rousseau

    En conclusion : l’homme du monde tourne toujours en rond, la preuve, c’est toujours la même histoire... Espérons que dans cette incarnation la situation va réellement évoluer. Allez, on prend les mêmes et on recommence !


  • #2136214

    On met tout ce petit monde là à l’usine en 5/8 au smic, et on en reparle dans 10 ans.


  • #2136232

    A voir François Begaudeau sur FRANCE INTER
    https://www.youtube.com/watch?v=WxH...

     

    • #2136371
      le 31/01/2019 par Mon Débat aussi !
      François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

      Il l’avoue :

      - Être un bourgeois décadent (!) ...Encore djeune, en meilleur santé que Houellebecq (très radical dans la décadence, aussi...)

      Ce sont les fans de Ginsburg qui vont être contents... (nos fameux tampaxs rouge de la république, comme dirait l’autre...)

      Ceux qui pleuraient lors de ses obsèques, et qui manifestent aujourd’hui contre la violence, l’antisémitisme... La Haine... Cette chose qui fait trembler les débiles !

      Ceux qui ont la matraque en main aujourd’hui ? Ce sont eux :
      https://youtu.be/IqKJjkgTuKE?t=80


  • #2136247

    Faut dire que Patrick Cohen c’est un peu la victime expiatoire, tellement il est prévisible et borné. C’est un des nombreux idiots du village global. Il s’est tant de fois fait ridiculiser par Philippot, Marine Le Pen sur France Inter... Et là il se fait surprendre par Bégaudeau, dont il n’a pas lu le livre manifestement. Ne parlons pas des deux filles, ni de Pierre Lescure (que fait-il dans cette galère ?). Comme le disait Valérie Trierweiler (en parlant de l’Elysée) : "ya pas de niveau" ! :)


  • #2136260
    le 31/01/2019 par The Médiavengers Zionist War
    François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

    On dirait que ça s’agite pas mal à gauche : long mais très bon texte de Lordon, que je trouve imbuvable habituellement.
    https://www.les-crises.fr/macron-le...


  • #2136300

    Intéressant. Mais il a aussi dit à un moment donné qu’il regardait l’émission tous les jours avec beaucoup de plaisir. Et il a aussi signé la tribune des 150 people pour l’immigration. Pour relativiser


  • #2136302
    le 31/01/2019 par La Vérité est rien d’autre
    François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

    c’est bon, c’est fin, ça se mange sans fin...

     

  • #2136315
    le 31/01/2019 par Prosper Youplaboum
    François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

    Encore une preuve qu’à la TV il y a des moralistes qui s’imaginent penseurs et que leur niveau est catastrophique face à un intellectuel qui maitrisent les concepts (on se demande que faut il faire pour bosser à la TV : cultiver sa propre bêtise ? Avoir un QI à deux chiffres ? Répéter tout ce que l’establishment nous serine ?)
    Belle prestation, il suffit de voir les mandibules des bajoues de Patrick Cohen se malaxer entre elles avec un regard qui démontre que l’électricité n’est pas à tous les étages dans le caillou...


  • #2136343
    le 31/01/2019 par MICK JAGGER/KEITH RICHARDS
    François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

    Je ne n’aimais pas vraiment ce type (bégaudeau) j’avais été voir son film"entre les murs" et cela m’avait gonflé : un film bobo/ gaucho qui jouait sur le malaise des banlieue et sa soupe habituel : de meme, je le trouvais arrogant : typique du bobo intello.
    Mais, les années passent et avec le temps, les gens peuvent changer : moi meme, il y a encore 7/8 ans, j’etais un pro Mélenchon : pensant qu’il serait cette vrai gauche nationaliste qui n’auraient pas peur de mettre le problème de l’immigration sur la table etc....................je me suis planté,et j’ai fuis sa bouillie politique anti-francaise et se sbires crasse tel miss obono.
    Et j’ai été agréablement surpris de voir ce bégaudeau flingant a tour de bras de manière brillante et ciselé les 4 pantins gaucho bobo bourgeois que sont :
    anne elysabeth Lemoine:concierge de la bien pensance
    Patrick Cohen : inspecteur sionard du PAF.
    La fille ruggièri : pistonné, qui ne sert a rien
    pierre Lescure : vieux bourgeois qui finit sa carrière tranquillement en faisant une sieste avec un sursaut de 2 minutes par émission pour 2000 euros :
    ca c’est un vrai problème, car tv publique:oui ER, vous avez raison C A NOUS/ de l’enfumage, une idéologie tv crasse.
    Conclusion : bravo monsieur bégaudeau.


  • #2136372

    J’ai vu cette émission et j’ai absolument adoré cohen qui parle de Bakounine ...Surréaliste ! Il est très bien ce Bégaudeau...Bon on sent toujours la limite indépassable mais quand même il est excellent et à l’air vraiment intellectuellement honnête, ce qui est très appréciable en ces temps bizarres.... (pour ce qui est de la limite indépassable je comprends que ce soit traumatisant...J’ai moi-même fait l’expérience en 2008, en une heure et quelques ; Il y a eu un avant et un après , après les 7 vidéos du "Maître de la précision qui nous a récemment quitté" vidéo sur lesquelles je suis tombée par hasard en tentant de comprendre la folie de l’euro...Un choc, un tremblement de terre. Un monde qui s’effondrait grâce à la précision d’une horloge Suisse de la Vérité prénommée Robert. Ensuite on ne voit plus rien pareil...Mais je comprends qu’on puisse renâcler devant l’obstacle. Quand même il est très bien ce jeune homme.


  • #2136384

    Oh la vache, j’ai pitié de Lemoine, Cohen et Lescure... Ils ne sont vraiment pas au niveau, ça a été un massacre à sens unique.

    C’te volée de bois vert... Il s’est acharné (avec succès en prime) à les faire passer pour des cons et des ignares pendant toute la durée de l’émission.

    Ils se sont fait écrasés comme des lapins pris dans des phares... Aucune des techniques de diabolisation n’a marché, il leur a roulé dessus comme si ils avaient juste été une flaque de boue.

    J’avoue avoir pris mon pied... ^^


  • #2136533

    Voilà pourquoi Soral n’est jamais invité !


  • #2136570

    Ces gens son masos, mais tant va la cruche à l’eau :
    Bégaudeau :



    « Sauf que moi ces progrès j’en connais l’historicité… »




    Normalement c’est ippon.
    Sauf que l’arbitre tatillon dit que les gars sont restés sur le cuI et pas sur le dos...
    Ce qui nous amène, fort heureusement, la claque dans le dos :



    « Ben j’ai un grand ami qui est Bakounine. »




    Et ça, à cet instant-là de la questionnette (au sens inquisitoire du terme), même si tu es fille de, tu (te) ramasses...

    Et cerise sur le cactus, A.S. qui refourgue les textes choisis du lascar précité valant réunification de tous les titres, au sens - aussi - sportif du terme.
    Cependant, on ne sait pas si PLNC se mime une petite quenelle à 8’51 ou s’il prépare sa main en signe de « baisse d’un ton »...


  • #2136605

    Merci François Begaudeau. Quel bonheur jubilatoire. Vous me faite pensé à Christophe Dettinger face à ces pauvres gladiateurs de la ripoublique. Seul contre quatre, vous mettez une telle pression que les pauvres bougres, sont obligés de reculer malgré la souricière qu’ils avaient soigneusement préparés. Habitués qu’ils sont à déchiqueter leurs proies tel une meute après l’hallali, ils doivent laisser le gibier leur échapper après s’être fait copieusement encorner. J’en profite pour signaler aux amateurs de gilets jaunes, un débat durant lequel, et cette fois à l’inverse numérique, le politologue de service devait se faire au petits oignons les quatre crétins gilets jaunes venus se friter avec le champion bardé de diplômes samuel hayat. Scrogneugneu l’intelligence collective de ces manants fait largement bon effet face au terne dogme de ce VPR de l’oligarchie. https://www.youtube.com/watch?v=myi...


  • #2136651

    Cohen va pouvoir rajouter un nouveau nom sur sa liste.

    Le massacre intellectuel ; une vrai boucherie.

    Voila ce qui se passe quand le cocon de l’entre-soit bien pensant "échange" des idées avec le réel et l’argumentation... une jolie volée de bois vert.


  • #2136660
    le 01/02/2019 par Francois Desvignes
    François Bégaudeau atomise Lemoine, Cohen et Lescure

    La garantie du peuple (la démocratie) c’est la peur de l’enfer chez leurs élus.

    Que nous élisions ou subissions un gouvernant n’a en soi que peu d’importance car , pour nous les gouvernés, notre sauvegarde n’est ni dans l’hérédité ni dans l’élection.

    Ce n’est même pas que le riche ou le plus puissant daigne les années bissextiles poser un regard compatissant sur la misère de notre condition, ce que de toute façon, on ne lui demanderait même pas, la pauvreté étant suffisamment lourde à porter pour ne pas y ajouter l’humiliation de la mendicité.

    Non, ce qui compte c’est que ceux qui nous gouvernent aient peur de l’enfer.

    Il vaut mieux vivre sous le sceptre de Saint Louis sous son chêne que sous celui d’Adolf ou Joseph que nous aurions pourtant élus.

    Car ce qui fit que Louis fut un saint et pour nous donc un protecteur, et au contraire Adolph et Joseph des montres, c’est la crainte Dieu.

    Louis savait que s’il faisait le con, il devrait en rendre compte à Celui à Qui personne ne peut mentir et que le salaire de son injustice serait une punition éternelle.

    Tandis que Adolph et Joseph, se prenant pour dieu, prenaient celui d’en Haut "pour un clochard itinérant vivant aux crochets de la société" (verbatilm dans le dictionnaire soviétique au nom de "jesus Christ", ce qui nous causa le nombre de vistimes innocentes que nous connaissons.

    La condition de la démocratie ce n’est pas l’élection.
    C’est le certificat de baptême.

    Si nos candidats à l’élection peuvent en justifier, même novices, ils sont sans danger
    Si au contraire, ils se revendiquent a christiques, surtout expérimentés, il ne faut surtout pas les élire, ni même participer à leurs simagrée d’élections


  • #2136709

    Je ne comprend toujours pas ni E&R et surtout Soral de ne pas faire des ’’best of’’ des meilleurs analyses de Soral depuis 2011 jusqu’à aujourd’hui sur tout les sujets.
    Ce serait très intelligent de le faire !


  • #2136721

    Quand la vérité sort par quelqu’un d’éduqué par le système, qui a mangé à la même gamelle que ceux qu’il dénonce, on peut dire que le système du mensonge touche à sa fin.
    Comme le système le sait, il en joue pour nous mettre tous dans le chaos afin de faire table rase avant de lui même remettre la table une fois encore pour le monde d’après. De tout temps les empires se sont effondré et les démocrates le savent depuis qu’ils ont écrit sur leur billet de banque : Ordre Après Chaos.

    François Begaudeau démontre toute l’hypocrisie bourgeoise du système, et donc la sienne car il en vie très bien aussi, arguments par lequel ses adversaires du jour le taclent forcément après l’avoir invité pour qu’il vende son boukin à leur sujet à tous.

    J’espère un jour sur ce plateau bourgeois, qu’un ancien athé aimé du système les fera aller au bout de leur réalité : la démocratie c’est dieu, et ce dieu c’est le diable. La démocratie est la pire de toutes les religions. Le peuple ne choisi pas son représentant, c’est soit Dieu, soit le Diable qui le fait. La démocratie étant un outils pour uniformiser les peuples dans une seule est même religion sans dieu tout en adorant "le porteur de lumière" , nous nous eclairont tous à la même chandelle si nous ne connaissons pas notre propre Dieu, pire si nous pensons n’en avoir aucun.

    Au final les arguments d’intellectuels sans foi sont donc hypocrites , car ils savent vers quoi on va, mais font encore du business avec en tirant frénétiquement sur leur clope... La conscience qui parle sûrement. Pendant ce temps là l’humain continue de chuter dans sa rebellion, sa religion chaotique d’accuser ses bourreaux tout en mangeant dans leur gamelle car il ne peut en être autrement tant que tous pratiquent la même religion. En ça les démocrates ont toujours la main et quenelisent tout ceux qui pensent échapper au système sans foi en autre chose qu’en lui, qu’on imagine ce système être le peuple ou bien ses dirigeants... À New world Order... Au cœur même de la consciense de chaque individu. Ils y sont parvenu les démons. Chacun le sien et Dieu pour tous.


  • #2137519

    Agréablement surpris par cette intervention de Bégaudeau, que je saluerai pour ce qu’elle est : une rhétorique percutante qui sait déjouer toutes les peaux de banane disposées pour l’empêcher, en temps normal, de se déployer. Cela démontre de sa part une solide expérience, et analyse à tête reposée j’imagine, des pièges inhérents au dispositif médiatique.

    Hélas, les limites du personnage, si elles ne sont pas trop perceptibles dans ce cas d’espèce, m’ont sauté aux yeux encore récemment lorsqu’il était invité dans "C Politique", autre émission de week-end insupportable de France 5. On aurait, sur un plan purement conceptuel et intellectuel, beaucoup d’atomes crochus avec un Bégaudeau, mais il bute aux limites du logiciel antifasciste à la con qu’il n’a pas su ou voulu désinstaller. Dès qu’il est question de ce qu’on assimile à "l’extrême droite", les fils se touchent dans son cerveau pourtant bien formé, et il peut se montrer aussi con et borné que le représentant lambda de la "gôchiasse" boboïde.

    Ceci étant dit, son évolution - si ses propos traduisent une évolution - est toujours plus positive que celle d’Onfray post-AVC...


  • #2137592

    À propos de Cohen, dans la 2e vidéo : "C’est parce qu’il est pas assez articulé intellectuellement". Quenelle de 175 !


Commentaires suivants