Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Frédéric Haziza reconnaît son harcèlement (sexuel) et se fait suspendre de LCP

Après une plainte déposée contre Éric Monier, directeur de la rédaction de LCI, une autre vise désormais l’un des présentateurs phares de La chaîne parlementaire pour des faits qui remontent à 2014. Une enquête préliminaire a été ouverte.

 

Astrid de Villaines, journaliste de LCP-AN, a déposé une plainte, ce dimanche 19 novembre, contre Frédéric Haziza présentateur phare de La chaîne parlementaire qu’elle accuse d’agression sexuelle. Selon Franceinfo, une enquête préliminaire a été ouverte et a été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne de la police judiciaire.

[...]

Mardi soir, Frédéric Haziza a réagi à ces accusations sur Twitter :

 

 

La SDJ demande un retrait de l’antenne

Mardi soir, LCP a annoncé la suspension du journaliste. Contactée par Arrêt sur images, la direction de la chaîne avait affirmé plus tôt que l’émission Questions d’info que Frédéric Haziza anime chaque jeudi serait maintenue. Dans un communiqué, elle ajoutait avoir « décidé de diligenter une enquête interne menée par le Secrétaire général de LCP Eric Moniot, avec un délégué du personnel et un membre du CHSCT » pour éclaircir les « témoignages anonymes et non datés » recueillis par Buzzfeed.

La Société des journalistes de LCP et le Comité d’entreprise de la chaîne demandait pour sa part « un retrait de l’antenne ainsi qu’une mise à pied à titre conservatoire de Frédéric Haziza ».

Lire l’intégralité de l’article sur tvmag.lefigaro.fr

 

Rappel :

Il est particulièrement cocasse de constater que Frédéric Haziza n’a pas fait preuve de retenue quand des accusations, liées à des affaires de mœurs, visaient ses adversaires idéologiques, surtout ceux qui ne sont pas alignés sur l’idéologie sioniste. On ne l’a pas vraiment entendu sur Harvey Weinstein. Frédéric Haziza a fini par réagir timidement à la vague médiatique qui le touche de plein fouet en fin de journée en admettant qu’il avait reçu un avertissement le 20 novembre 2014. Il a également évoqué « l’ambiguïté de certains geste ». L’immense majorité des réactions sur sa page Twitter accablent Frédéric Haziza, doutent de sa bonne foi et comparent sa réaction à celle d’un petit garçon.

A contrario, lorsque les accusations d’agressions sexuelles à l’encontre de Tariq Ramadan ont commencé à se répandre dans les médias, Frédéric Haziza s’est mis à retweeter de manière frénétique les publications sur cette affaire, et notamment les propos de Manuel Valls :

 

 

Lors de l’affaire Binti, qui s’inscrit dans le contexte global de harcèlement judiciaire envers Alain Soral, Frédéric Haziza s’était réjoui une fois de plus sur son compte Twitter.

Lire l’intégralité de l’article sur lapravda.ch

À ne pas manquer, sur E&R :

Triangulation pour cerner le harceleur sexuel sioniste Haziza,
naturellement sur Kontre Kulture

 

Haziza le harceleur sioniste, sur E&R :

Le harceleur sexuel des élites, sur E&R :

 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents